POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Link || [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 02/07/2012
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elizabeth N. Greyson


MessageSujet: Link || [Pv] Dim 7 Oct - 10:02

    Le vent soufflait dehors, amenant jusqu’à eux les nuages noirs de cet orage au loin. Bientôt des flots torrentiels viendraient une fois de plus s'abattre sur l’école de magie. Des éclairs déchireraient le ciel et s’écraseraient sur le sol. Un temps à rester couché. Pourtant, malgré que les élèves aient l’impression que l’heure était déjà bien avancée, par l’obscurité qui régnait déjà au dehors, comme à l’intérieur, il n’était même pas trois heures de l’après-midi.

    Ce temps ne dérangeait pas Elizabeth. Cette dernière s’était assise sur l’un des grands rebords d’une des fenêtres du deuxième étage. Elle lisait, son livre posé sur les genoux et relevait de temps à autre la tête pour admirer le paysage qui s’étendait sous elle, à travers la grande vitre de verre. Oui pas de doute, bientôt la pluie tomberait. Une pluie violente. Elle se laissait bercer par le souffle du vent et souvent perdait le fil de sa lecture pour plonger dans ses pensées.

    Quelque chose avait changé en elle. El’za en avait bien conscience. Beaucoup plus mélancolique, elle trouvait la paix dans les décors désolants ou dans ses rêves. La réalité avait maintenant tendance à l’effrayer. Une certaine colère l’habitait aussi. Peu à peu, la jeune fille prenait de l’assurance. Assurance qu’elle prenait dans sa colère et dans sa culpabilité, bien enfouie au plus profond de son cœur. El’za avait peur de ce qu’elle devenait. Se sentant devenir un peu plus froide chaque jour. Son côté enfantin et angélique ne l’avait pas quitté. Elle restait toujours l’innocente et docile Elizabeth... en apparence, seulement.

    La jeune fille décida de descendre de son perchoir, rangeant le grimoire dans son sac. Il était peut-être temps qu’elle descende aux cachots pour aller voir son mentor. Aucun cours spécial n’était prévu pour la jeune fille, mais elle aurait bien voulu s’entrainer d’elle-même et lui poser quelques questions. De plus, lorsqu’elle faisait des potions, elle ne pensait plus à rien d’autre. C’était comme quand elle écrivait. Elle était dans sa bulle et tous ce qui l’entourait disparaissaient, la laissant en paix.

    Elizabeth reprit donc son chemin, d’un pas décidé, regardant de temps à autre le présent que lui avait offert récemment Malachy. Une bague magnifique et luisante dont le cœur brillait plus que tout le reste. Elle avait été très émue et en avait même lâché quelques larmes. Foutue émotivité. Mais les liens qui s’étaient tissés entre les deux jeunes gens semblaient s’être renforcés.

    Perdue une fois, de plus dans ses pensées, la jeune fille bouscula un jeune homme. Ce dernier faillit tomber et la jaune lui dit : « Oh pardon, je suis vraiment désolé ». L'élève se retourna et lui sourit. Au vu de son blason c’était un Griffondor. Il lui répondit : « Ce n’est pas grave » et reprit sa route, ne lui accordant pas un regard de plus. Pourtant, la jeune fille, elle, ne bougea pas d’un millimètre, profondément choquée.

    Il lui ressemblait tellement. Les mêmes cheveux bruns en bataille et ces mêmes yeux verts, perçants et brillants. Presque aussitôt, l’image du jeune homme torturé s’imposa à elle, comme un fantôme revient vous hanter et elle se sentit mal. Une violente nausée la prit alors qu’elle se revoyait lancer une pluie de sorts noirs que la pauvre victime innocente. Un coup de chaud la prit et sans s’en rendre compte, elle pâlit rapidement. Se sentant légèrement défaillir, El’za se précipita dans les toilettes de mimi geignarde, là où personne n’allait jamais, pour reprendre ses esprit. Eliz se dirigea vers l’un des grands miroirs/lavabos cassés et se mouilla le visage. Elle respira longuement, essayant de calmer les battements frénétiques de son cœur. Pour son plus grand bonheur, la nausée se dissipa rapidement mais le lourd sentiment de culpabilité resta bien là.

    Sa respiration devenue haletante se calma légèrement. Eliz se passa une main sur le visage. Elle était bouillante. Perdue dans la contemplation de son visage blême, la jeune fille n’entendit pas une porte claquer derrière elle. Ce n’est que quand le reflet d’une jeune fille dans le miroir apparut qu’Elizabeth prit conscience qu’elle n’était plus seule.

    Elizabeth se retourna et interrogea du regard cette nouvelle venue. Elle l’avait déjà vu tournée autour de Malachy et tenter d’attirer son attention. Elle l’avait déjà vu la fusiller du regard lorsqu’elles se croisaient. C’était une soupirante du Griffondor.

    N’obtenant aucune réponse, Elizabeth lui demanda : « Oui c’est pour qu… ! ». Elle n’eut jamais le temps de finir sa phrase. Un sort la cueilli en pleine poitrine et elle fut propulser en arrière. Elle atterrie sur le sol comme une vulgaire poupée de chiffon. Son premier réflexe, humain mais très bizarre, fut de regarder si sa bague (et son corps accessoirement) n’avaient rien. Elle l’a frôla avant de se relever. Elle ressentait une vive douleur au poignet gauche mais rien de bien alarmant.

    Elizabeth, baguette à la main, attendit de voir comment allait réagir son assaillante. Cette dernière avait les larmes aux yeux. Sa main tremblait. Elle ne semblait plus très sûre d’elle. Une amoureuse désemparée. Eliz allait tenter d’engager le dialogue quand des éclats de voix se firent entendre de l’autre côté de la porte. Plusieurs autres filles semblaient avoir bloquées le battant.

    Elizabeth nageait en plein délire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Lun 8 Oct - 12:19

Et un temps à ne pas dormir dehors, encore! Décidément vivre en Angleterre n'apportait que le mauvais temps, à moins que ça soit encore un coup du régime pour faire déprimer les sorciers. Ça ne serait pas étonnant de leur part en même temps. Enfin ils étaient à l'abri de château, les choses rentraient petit à petit dans l'ordre pour je jeune Lion, il n'allait donc pas se plaindre.

Pour le moment, il était entouré de sa petite bande "d'amis", qui discutait et riait tous ensemble. Malachy quand à lui participait par moment, riant avec eux et écoutant chaque intervention. Lui n'intervenait peu cette après-midi. Mais toute l'attention était tout de même sur lui, pour voir toute ses réactions. Au moins malgré le mauvais temps, ils passaient tous un bon moment. Même si l'absence de la horde se faisait sentir, et même inquiétante. Que préparait-il? Où était-elle? Il aurait sa réponse bien assez tôt, mais se préparait à tout.

Enfin durant le fil des conversations, Malachy ne put s'empêcher d'observer le rappel-tout porté à son coup. Il y avait bien eu des chuchottement à ce sujet, mais qui se calmèrent aussi vite qu'ils étaient venus. Et rangement Malachy regardait l'objet comme si c'était la prunelle de ses yeux. Par définition ce n'était pas totalement loin de la vérité, car l'objet était le lien avec sa chère et tendre. Peu importe où elle était, il pouvait presque le sentir, comme si à jamais ils étaient liés tout deux. Il se prenait même à sourire d'un air absent et du joyeux amoureux. Même son groupe se fit à cette image, surtout qu'ils en connaissaient les conséquences en cas de problèmes. Un sourire pouvant caché la mort à autrui...

Il se souvint encore lorsqu'il lui avait offert son présent. Il s'attendait à beaucoup de comportement, un cri hystérique, même si ce n'était pas son genre. Mais bon dés que ça brille ça transforme une femme. Ou sinon lui sauter au cou, ou un simple sourire et merci. Mais non encore une fois elle avait réussi à le surprendre, car voilà qu'elle pleurait devant lui. Devant un Rouge qui ne savait plus quoi faire ni comment se comporter. On peut apparaitre comme une brute, depuis son enfance, être élevé pour être insensible à tout, et vivre continuellement dans les ténèbres... De par toutes ses histoires, il ne comprenait pas encore bien la réaction des gens ou leur comportement. Et là en était la plus belle preuve, ne sachant quoi faire, il fut blessé et voulu la réconforter. Il tenta même de lui reprendre la bague qui fut la cause de ses pleurs. Mais elle avait refusé dans un sourire, tout en lui expliquant le véritable fond de ses larmes. Pureté, émotion et bonté quand tu nous tiens, cela avait encore plus attendris le Parch et renforcé les sentiments qui l'avaient pour elle. En tout réponse il avait enlacé tendrement.

Plongé dans cette rêverie de bonheur, il mit quelques seconde à réagir à la sensation de chaud contre son corps, et quand ses yeux s'abaissèrent sur le rappel-tout, il comprit. L'objet devenait rouge comme lui avait indiqué Miss Rose. Ce rouge prévenant d'un danger imminent pour sa bien aimé. Ni une ni deux, Le gryffondor se leva, inquiet et la colère le gagnant. Que lui arrivait-il?

Sans même un regard pour ses proches, il suivit son instinct et l'aide de l'objet magique pour le guidait à elle. Observé de prêt par tout son groupe, qui compris qu'il se passait quelques choses se leva à son tour et prit la même direction que lui. Même s'il était difficile de le suivre parmi les élèves, et l'adrénaline qui le poussait encore et toujours plus vite.

~Faites qu'elle utilise la défense magique de la bague, qu'elle active le bouclier! Ou qu'elle se défense avec ce que je lui ai appris!~

Le fait de ne point savoir ce qui se passait étreignit son cœur d'une véritable peur oppressante. Mais il le savait, elle était toute proche, tout son être lui disait. Il atteint en quelques minutes le couloir menant aux toilettes de Mimi Geignarde, pour apercevoir au loin, un groupe de jeune fille bloquant l’accès!

~La horde que fait -elle là!~

Sans attendre il prit leur direction baguette à la main et le visage déformé par la colère. Une envie de meurtre se dessinait sur son visage.... Sans réfléchir une seconde de plus, Le Parch mue par une fureur impressionnante, lança des sorts tout proche des jeunes filles bloquant le chemin, avant de s'apercevoir que l'auteur de cette attaque n'était autre que leur "Dieu". Mais elles avaient déclenché son courroux et en réponse à son regard meurtrier les jeune filles étaient terrifiées.

Tout en continuant à s'approcher, ses sorts étaient plus précis et plus dangereux, jusqu'à ce qu'elles décident à rompre les rangs pour courir en tout sens, et trouver un abris ailleurs. Mais l'objet brilla toujours de cette lumière aveuglante, montrant que le danger pesant sur sa bien aimée était encore bien présent. Il commença donc à ouvrir la poignée de la petite porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 02/07/2012
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elizabeth N. Greyson


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 13 Oct - 11:08

    Le bijou : Malachy lui en avait vaguement parlé. Apparemment il possédait quelques capacités magiques mineures, mais à ce moment-là, Elizabeth ne s’en souciait absolument pas. Elle en avait complètement oublié le présent de son compagnon, car complètement obnubilée par cette jeune fille en fleur complètement à côté de ses pompes. Elle semblait comme en transe, comme si elle était complètement déconnectée de la réalité. Mais dans quelle matrice progressait-elle à ce moment-là ?

    « Baisses ta baguette s’il te plait, je ne veux pas me battre » dit la jeune Poufsouffle calmement, se relevant doucement, se peur de l’agiter encore plus avec un mouvement brusque. El’za avait devant elle une bombe à retardement, complètement imprévisible. Sa main, tenant sa baguette, tremblait, elle aussi tremblait de la tête aux pieds. Elizabeth referma sa main autour de son arme, espérant faire entendre raison à la jeune fille avant de devoir s’en servir.

    Malheureusement son ennemie ne semblait pas l’entendre de cette oreille et lorsque son poignet tourna pour lui lancer un sort, de magie noire qui plus est (elle devait vraiment la haïr), Elizabeth fit apparaitre un bouclier magique qui bloqua le sort. Ce dernier sembla exploser en un millier de petits grains de poussière lumineux. El’za se serait sans doute attardé dans la contemplation de ce phénomène magique si elle n’avait pas eu une folle furieuse en face d’elle.

    Un coup d’œil à son bouclier lui suffit pour comprendre qu’il ne pourrait pas encaisser très longtemps des sorts lancés avec autant de haine. On pouvait voir des fissures lézarder sur toute sa longueur. « Tu as vu ? Je ne me battrais pas, alors arrête ! », tenta-t-elle une nouvelle fois. Mais encore une fois, sa supplique sembla ne pas atteindre son interlocutrice.

    De l’agitation se fit entendre de l’autre côté de la porte. Des exclamations de surprise et des bruits de course folle. Son assaillante se détourna de la Poufsouffle pour s’intéresser sur le pourquoi d’une telle agitation. Elizabeth en profita pour s’éloigner un peu, tenant toujours actif son bouclier fissuré. Elle aussi se demandait quel était tous ce bruit à l’extérieur mais pour l’instant ce n’était pas tellement son problème. Ce qu’elle désirait, c’était que cette gamine pose sa baguette avant de vraiment lui faire mal.

    La porte s’ouvrit… sur un Parch passablement enragé. Soudainement, tout ce qu’il lui avait expliqué lui revint en mémoire. Le lien avec le rappeltout… Sa baguette semblait fumée et ses yeux lançaient des éclairs. Elizabeth eut peur. Pas pour elle. Elle avait confiance en Malachy et savait qu’il était incapable de lui faire du mal (du moins volontairement). Mais c’était pour l’autre fille qu’elle avait peur.

    D’ailleurs quand son regard de glace se posa sur elle, Elizabeth comprit que son assaillante risquait de prendre très cher. Elizabeth lâcha le bouclier et ce dernier s’effrita doucement avant de tomber en poussière, de disparaitre et se dirigea vers son compagnon. « C’est bon je n’ai rien » dit-elle simplement.


Dernière édition par Elizabeth N. Greyson le Sam 13 Oct - 11:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 13 Oct - 11:08

Le membre 'Elizabeth N. Greyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 13 Oct - 12:38

La porte s'ouvrit avec une délicatesse étonnante au vu du visage chargé de haine et de colère du Rouge. Deux oppositions qui montraient encore une fois comme l'élève pouvait être imprévisible et fort dangereux. Au moins le couloir était désert, même si on entendait les pas affolés de la Horde, et ceux de son groupe d'ami se rapprochant de plus en plus.

Mais figé dans une transe hypnotique, il entra dans la salle, alors qu'il avait encore entendu quelques phrases indistinctes. Néanmoins, il avait bien reconnu sa Chère et tendre amour, aucun doute là dessus. Et comme à son habitude, elle devait essayer de faire entendre raison à son ennemi. Elle était prête à mourir pour ça ou quoi? Cela doubla à nouveau sa colère, et ses yeux azuréen devinrent un pâle impressionnant. Le combat faisait encore rage dedans...

Et quand il entra tout s'arrêta, deux paires de yeux se posèrent sur lui. Celui sain et sauve de sa bien aimée, qui fut prit par une inquiétude qu'il ne remarqua pas atteint par cette rage maladive, et une autre fille dont il ne connaissait même pas le prénom et s'en moquait bien. Une probable membre de cette Horde, une fille tout aussi stupide et inutile que ses congénères. Personne ne lui en voudrait de se débarrasser d'une pareille tare dans ce monde.

Le regard du Rouge foudroya sur place la jeune fille, déjà inquiète quand à l'entrée de son "Dieu". Même le bruit du bouclier qui s'effrite ne détourna pas l'attention du Parc, cela amplifia au contraire sa haine. Car si elle n'avait pas usé de ce sortilège, elle n'irait pas si bien que ça comme elle le prônait. En d'autres circonstances, il se serait demandé si c'était un bouclier sortilège ou celui crée dans sa bague, mais croyiez-vous? Son esprit bouillonna des multiples idées de tortures à faire sur cette peste qui s'en était prise à Eliz. Et faites lui confiance pour ça, car la torture il en connait un rayon depuis son enfance. Et pour une fois, il pouvait même remercier ses parents pour cela.

Quand à la Jaune, elle s'approcha encore une fois de son amoureux, tentant de le calmer, car elle avait vu surement claire dans son jeu. Et sa bonté prenait le pas. Le temps était figé entre les trois protagonistes, mais comme répondant à un appel invisible, LE rouge se mouva avec agilité en direction de la pimbêche.

Comment pouvait-il commencer par un sort bien explosif, douloureux et exaltant pour les yeux ou bien avec plus de finesse, torturant l'esprit même de la fille. Son choix se porta donc sur la deuxième solution, et enveloppant de sa stature la frêle jeune fille, il pointa sa baguette sur elle.

-Je pensais avoir été claire sur ce sujet. Tant pis pour vous, si seul une attaque direct permet de vous faire comprendre. La MORT sera votre chemin! TIMORIS


Le sort de magie noire percuta la jeune fille en plein torse, et voilà qu'aspirait dans son subconscient elle commença à vivre ses pires craintes. Gesticulant au sol comme un verre de terre, gémissant légèrement, la peur empêchant plus de bruit que cela. Mais il en avait pas fini avec elle, oh que non. Il en avait même oublié la présence de sa bien aimé, ne retenant qu'une chose qu'on avait intenté à sa vie!


Dernière édition par Malachy M. Parch le Sam 13 Oct - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 13 Oct - 12:38

Le membre 'Malachy M. Parch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 02/07/2012
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elizabeth N. Greyson


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 20 Oct - 10:58

    Malachy se dégagea d’elle avec une aisance assez étrange. Elizabeth avait vu son regard presque vide. Elle en était presque à se demander s’il l’avait réellement vu ou s’il ne s’était pas trop laissé envahir par ses émotions. Les deux options étaient probables. Elizabeth posa sa main sur son épaule mais le Griffondor se dégagea de son étreinte pour continuer à avancer vers l’assaillante de la jeune Poufsouffle.

    Cette dernière avait le visage emplit de larmes et rouges. On sentait aussi la peur s’emparer d’elle, mais aussi une certaine forme de résignation. Son regard semblait néanmoins légèrement vide, comme celui de Parch. Elizabeth se dit que la jeune fille avait tout simplement péter les plombs… Mais alors vraiment et de manière plutôt violente.

    Elizabeth, malgré qu’elle se soit pris une bonne décharge dans la tronche, n’arrivait pas à en vouloir à a la gamine. Elle était complètement paumée, avait perdu le sens des réalités. Étant légèrement paranoïaque, El’za se demanda si elle ne s’était pas faite entrainée par les autres membres de la horde. C’était peu probable car elles semblaient aussi intelligentes que des poules devant la un couteau, mais bon… Sait-on jamais…

    Et Parch pétait les plombs. Lui aussi. Elizabeth était entourée de fous. Le Griffondor lança un Timoris sur la jeune fille. Là ça n’allait plus. Elle ne pouvait pas le laisser faire. L’élève tomba à genoux et gémit. Quelles visions horribles le sortilège lui imposait à l’esprit ? « S’il te plait Malak’, arrêtes-toi ! Laisses-là tranquille ». Mais il ne sembla pas vouloir l’écouter. Elizabeth leva sa baguette et jeta un protego devant la demoiselle. Malheureusement le bouclier n’eut jamais le temps de se mettre en place. Il explosa presque instantanément quand le sort de son compagnon le heurta projetant comme des petites fibres magiques un peu partout. Au moins avait-elle empêché le sort d’atteindre l’élève.

    « Ça suffit »
    et comme lors d'un précédent épisode, la Poufsouffle se dressa entre Malak’ et sa potentielle victime… Enfin potentielle, façon de parler. Elle se retrouvait dans la même position que quelques semaines auparavant, quand elle avait décidé de protéger Maisie au risque de souffrir à sa place. À croire que le sens du sacrifice faisait partie intégrante de sa personne. C’était très pathos et beaucoup trouvaient cela ridicule, mais elle n’y pouvait rien. Elizabeth n’était pas assez rancunière pour désirer regarder gémir la gamine.



Dernière édition par Elizabeth N. Greyson le Sam 20 Oct - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 20 Oct - 10:58

Le membre 'Elizabeth N. Greyson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 20 Oct - 20:33

Le corps de la jeune fille se contorsionner dans des positions étrange et impossible. Comme à leur derniers cours, il n'y avait pas d'entrave pour retenir la victime du sort. Elle pouvait donc aisément s'exprimer, sous le regard des deux élèves. Sa bouche tenter de s'ouvrir sans qu'aucun son n'en sorte, troublé et la laissant sans voix devant les illusions qu'elle vivait. Mais Le Parch n'en avait pas fini là, bien sur que non. Cette Garce s'en était prit à la prunelle de ses yeux, son diamant, celle pour qui il était prêt à bien des choses. Mais malheureusement pour elle, depuis la mort de sa mère, qui le hantait encore et encore, il perdait encore de sa bonté d'âme, de sa lumière et de sa morale. Seul Elizabeth était le phrase qui le maintenant à la surface, encore, dans cette école. Alors s'il lui arrivait quelques choses, il ne pardonnerait jamais le fautif, l'auteur de cette attaque. Et aujourd'hui cela tomba sur cette pauvre proie sans défense, porteur d'un message venant de la horde. Mais après ce qu'il allait lui faire subir, aucune d'entre elle n'oserait lever la main sur elle, maintenant.

Dans cette transe bestiale, la voix de sa bien aimée, lui parvenait de très loin, telle un écho inaudible dans une vaste grotte, les paroles impossible à identifier. Il savait qu'elle était là et ferait tout pour la protéger. Jusqu’à' se débarrasser de la menace qui pesait sur elle. Il leva à nouveau sa baguette pour lancer un sort avant d'éclater sur un protego qui fut lancé juste à temps devant la pauvre enfant. Ce n'était que partie remise, que reculer pour mieux plonger. Il leva donc sa baguette à nouveau sous les gémissements de la pimbêche écervelée, alors que sa tendre s'interposa de son corps, arrêtant net Malachy, qui l'observait de ses yeux voilés de la haine et de la solitude. Comme s'il était enfermé dans un long tunnel noir, il l'a envoyé, impossible de reprendre même le contrôle de son corps, mais il le savait même dans cet état, il ne lui ferait pas de mal. Il la regardait un instant comme apaisé de la voir saint et sauve.

Lentement mais surement il s'approcha d'elle, son visage toujours déformé par un rictus mauvais, qui 'était pas destiné à elle bien sur. IL s'avançait encore et encore, sa baguette toujours pointé sur la jeune fille derrière elle. Peut être que le Rouge reprenant conscience et le contrôle de lui même. Peut être ...ou peut être pas, car une fois à une certaine distance, la "messagère" de la horde fit un mouvement brusque, qui déclencha irrémédiablement une action du Parch.

-Saggita

La flèche de magie noire jaillit de sa baguette passant prêt de Eliz sans l'a touché ou même l'érafler, pour finir sa course dans le bras de la jeune fille esseulée, qui parti dans un pleur de douleur. Finalement, il s'était principalement rapproché, pour ne pas intenter à la vie de sa bien aimée. Il voulait avoir une meilleure position pour viser et l'atteindre. Et son esprit sombre qui prenait le pas sur l'élève avait eu raison, la preuve était là, la fille prit de spasme et d'une peur incontrôlable. Toute ressemblance avec un récent passé, ne venait que de l'action de la Jaune qui c'était interposé, le reste n'avait rien avoir. La bête sombre sommeillant en lui, avait prévus le coup de son "amour". Malachy, ou du moins ce qu'il en restait s'avança encore vers sa victime probablement pour l'achever une bonne fois pour toute. N'y avait-il plus d'espoir pour elle? Était-ce sa fin, en tout cas elle semblait le croire, car elle cessait de pleurer, ou même de gesticuler, complétement anéanti, attendant les conséquences de ses actes...


Dernière édition par Malachy M. Parch le Sam 20 Oct - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Link || [Pv] Sam 20 Oct - 20:33

Le membre 'Malachy M. Parch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Link || [Pv]

Revenir en haut Aller en bas

Link || [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-