POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Attendre...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Attendre...(libre) Dim 14 Oct - 23:55

Combien de temps?Combien de temps?!Elle ne savait plus...Elle avait arrêté de compter...Peut être que cela ne faisait pas autant qu'elle attendait seule dans les ténèbres...Elle était toute seule...Et elle attendait...De toute façon qui voudrait venir la voir?Elle?Personne...Et puis, on l'avait déjà sûrement oublié ...Elle avait toujours été invisible...

Non c'était faux...Elle était un souffre douleur...On pensait à elle que pour lui faire du mal...Ridicule...Elle n'était pas la seule à souffrir....Elle était remplaçable, personne donc ne souviendra d'elle, elle allait sombrer dans l'oubli comme si elle n'avait jamais existé ! C'était vrai...Elle n’existe pas...Elle ne pouvait ni vivre ni mourir, son existence n'avait jamais eue lieu d'être...Alors sa disparition...Ne fera rien à personne, surtout pas Mercurius, non lui il ne remarquera pas la différence, il ne faisait que l'utiliser, elle n'était qu'un objet pour lui!Il...Il ne savait même pas que la Bleue était la...Il allait la remplacer...IL allait choisir dans son cortège de POUFIASSE!Et elle..Elle était seule...

Seule pour attendre l'inévitable...Seule dans la nuit noire...Elle avait peur, terriblement cela se rapprochait...Elle ne pouvait pas mourir...Plus maintenant...Même si elle le voulait..Elle n'en avait pas le droit, elle n'avait pas le choix...Kessy était morte par sa faute!Elle devait vivre...Pour elle...Le destin se foutait d'elle...Vraiment..C'était injuste, elle voulait juste mourir...Simplement mourir mais...Non...On l'en avait empêche et maintenant, on l'obligeait à vivre, elle!Alors que si..On l'avait laissé agir...Kessy...Kessy serait vivante...Et Théodora morte.

Que pouvait-elle faire?Il n'avait rien a faire, ce qui était fait ...Cela était irrémédiable, elle ne pouvait rien changer, elle était une incapable...La seule chose qu'elle faisait de ses journées, c'était de fixer le peu de lumière qui arrivé par les barreaux et la nuit pleurer en silence, recroqueviller sur elle même...Mais elle n'avait pas froid, non...L'aigle avait une couverture qui lui tenait chaud...Tami lui en avait donné une, dès qu'il avait su qu'elle été la, il avait accourut, il aimait beaucoup la fillette, c'était rare pour un elfe d'avoir un peu de considération, et même si elle avait mal agit, elle restait pour lui sa maitresse...Il aurait voulu que cela soit définitivement le cas mais malheureusement, il appartenait à Poudlard...

Alors jusqu'au bout, elle demeura seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Attendre...(libre) Lun 15 Oct - 20:28

Avec le tournoi et toute l'agitation qu'il avait généré, Jellyka avait presque oublié les évènements qui avaient eu lieu avant celui-ci et en l'occurrence sa rencontre avec Malachy. Et qui dit rencontre avec le jeune homme disait animosité de sa horde de groopies pialleuses. Jellyka pensait qu'elles avaient sûrement trop à faire avec Elizabeth -la pauvre- pour venir déranger la jeune serdaigle mais -au cas où- la jeune fille avait décider de se trouver un autre endroit que son petit rebord de fenêtre dans un couloir paumé du rez-de-chaussée pour se poser. Au moins le temps nécessaire pour être sûre d'être retombé dans son anonymat complet. Et puis cela lui permettrait d'éviter le gryffondor également. Il n'était pas bien méchant à priori malgré les quelques menaces qu'il avait lâché pour qu'elle garde le silence mais il avait promis de revenir vers elle.

Or Lily considérait qu'elle en avait déjà bien assez fait déjà, elle n'avait nulle intention de refaire quoi que ce soit pour le jeune homme. Il avait payé avec ce qu'elle avait demandé, cela lui suffisait amplement. Elle aspirait à un peu de calme. Et pour cela elle ne pouvait pas se réfugier au rez-de-chaussée, il pleuvait des cordes dehors, la bibliothèque et les dortoirs étaient bondés, elle n'avait aucune envie de trainer dans les étages... Il ne lui restait qu'un endroit à priori acceptable : les cachots.

Pour naviguer dans ce lieu qui lui était assez peu connu en dehors de la salle de classe des potions, une seule solution : aller toujours dans le couloir d'où aucun bruit ne provenait, où personne ne se trouvait. Cela devait, si elle se débrouillait pas trop mal l'éloigner des serpentards et des endroits des sous-sols qu'ils fréquentaient sûrement.

Et ses calculs ne se révélèrent pas trop mauvais puisque rapidement elle se retrouva seule. Elle n'hésita pas cependant à s'enfoncer encore un peu plus car elle savait que dans tous les cas grâce à son papillon tatoué, elle retrouverait toujours son chemin. Mais ses calculs s'ils se révélèrent n'être pas trop mauvais n'était pas bon. Car alors qu'elle arrivait à un cul de sac avec de chaque côté des cachots -sympa- et qu'elle pensait se poser là, bien tranquille un bruit se fit entendre dans l'une des cellules.

Un coin pour les amoureux ? Pour des échanges pas très permis par le règlement ? Si les personnes avaient voulu se cacher, elles se seraient gardées de faire le moindre bruit, attendant que l'éventuelle menace disparaisse. De plus Lily avait l'impression qu'il n'y avait qu'une seule personne. Alors comme de toute façon -si elle ne se trompait pas- elle n'enfreignait aucun règlement en s'aventurant jusque là, elle se permit de demander sans approcher de l'ouverture qui permettait de voir le couloir depuis le cachot :


"Il y a quelqu'un ?"

Quelque part Lily commençait à se douter de la personne qui pouvait être là, de gros doutes qui se transformèrent en quasi certitude avant même d'avoir une réponse. Si ce n'était pas une personne qui voulait spécialement se caché qui était là et que celle-ci ne venait cependant pas aux nouvelles elle-même en entendant les pas approcher c'était qu'il y avait de grandes chances que cette personne n'avait pas forcément le choix quand à sa présence ici et qu'elle y était sûrement depuis un petit bout de temps... une prisonnière par exemple.

Intéressant. Evidemment si ses déductions étaient juste, il n'y avait pas dix-mille personne à avoir été mis au cachot depuis la rentrée. Et Lily dans un geste qui n'était ni de la compassion, ni de la pitié, qui venait juste un peu comme ça par impulsion en fait ajouta à sa première question :


"Tu veux quelque chose ?"

Et non pas tu as besoin de quelque chose. Car une personne dans sa situation avait sans doute besoin de beaucoup de choses que la jeune fille ne pouvait lui offrir. Elle ne pourrait sans doute pas accéder également à ses envies mais c'était moins insensible à premières vues de poser la question ainsi. Le besoin avait quelque chose d'impérieux que l'envie n'avait pas ; il était donc moins grave de ne pouvoir remplir le besoin de quelqu'un que son envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 28/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 25/07/2011
Parchemins postés : 601



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Théodora Malaria


MessageSujet: Re: Attendre...(libre) Sam 20 Oct - 1:37

Ça faisait un bout de temps que l'ex-serdaigle n'avait plus vu de visage humain(enfin elle le supposait)On ne peut pas dire que ça la rendait joyeuse, elle n'avait jamais aimé la compagnie des autres, elle savait toujours apprécier ces moments de solitude, elle aimait ça être seule, elle se sentait libre de toute responsabilité, de tout jugement, de toute emprise...Mais...Ce n'était pas trop ?Les êtres humains sont dans l'absolu des créature sociable, elle n’échappait pas à cette règle, quoi qu'elle en dise, elle était humaine et avait des besoins comme eux...

Elle fut d'une certaine façon contente d'entendre quelqu'un arriver, bien sur cela restait très relatif, elle n'avait pas le sourire jusque au oreille et n'était pas toute guillerette mais au moins satisfaite, ça faisait du bien de voir quelqu'un, mais pas sur qu'elle soit pourr autant d'humeur à être aimable avec cette personne, n'était pas Théodora Malaria qui le voulait...

A la lueur des flambeaux, le virus put décréter qu'il s'agissait d'une jeune fille, il faisait trop sombre pour savoir qui elle était mais était ce important, de toute façon l'élève n'avait pas l'air de savoir qu'elle était la à l'observer dans l'ombre, guétant sa première distraction depuis des lustres, cependant elle posa une simple question de rhétorique pour savoir si il avait quelqu'un, chose qu'elle ne répondit pas car de toute façon l'autre l'avait enfin remarqué, et savait en ne pas douter qui elle était et pourquoi elle était la.
"Tu veux quelque chose ?"
Elle ne répondit toujours pas mais daigna enfin de citer sa sommaire couche, pour s'approcher de son « invitée », une fois arrivé au barreaux elle put détailler plus en détail sa physionomie autant que le permets le peu de lumière qui provenait ici bas, premier point c'était une serdaigle, deuxièment elle savait plus mais on est jamais sur de rien, autant demander, non ?
« Jellyka Rose...Interessant.. »
Vu que l'autre ne faisait rien pour contredire son affirmation, c'est qu'elle était dans le juste...Mais ça importait peu, qu'importe qui soit cette fille, ça ne changera rien à son pitoyable destin, non..
« Pour te répondre...Crois tu peux vraiment que tu peux me venir en aide de quelconque manière ?Serait-tu capable de venir en aide, à moi ?Je suis une criminelle, une ordure, un monstre...Puis surtout qui te dit que je veux être aidé ? HEIN?!Qui te le dit!QUI TE LE DIT ! »
Elle ne se contrôlait plus beaucoup, ses émotions laissaient libre cours à sa folie, l'isolement n'aidait pas à que les choses s'inverse...Elle n'avait pas spécialement voulu lui crier dessus, après tout la bleue n'avait que voulu se montrer aimable, et lui poser cette simple question mais non Théodora lui avait jeté cela à la figure, alors que probablement l'autre s'en foutait royalement, les humains sont des êtres égoïstes, elle la première alors pourquoi il en serait différemment de son interlocutrice ?
«Tu ne devrais pas être la...Je...Je ne pense pas que tu es le droit de me parler....Puis pourquoi me parler?Je suis une meurtrière....Je ne t'apporterai rien...Je ne fais que détruire..Vas t'en...Ça vaut mieux pour toi.»
Elle baissa les yeux penaude, le peu de fierté l'ayant abandonné depuis longtemps, elle ne pouvait qu'attendre qu'on joue les cartes pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Attendre...(libre) Sam 20 Oct - 10:45

La captive finit par s'avancer ce qui ne permit pas vraiment à Jellyka de confirmer que cette dernière était Théodora Malaria étant donné qu'elle devait tout au plus connaître une douzaine de noms d'élèves auxquels elle pouvait associer un visage. Mais puisqu'il y avait réellement une jeune fille enfermée ici, celle-ci devait forcément être Théodora Malaria.

La prisonnière d'ailleurs était moins ignorante que son aîné visiblement vu qu'elle fut parfaitement capable de la reconnaître. Pourquoi était-il intéressant qu'elle soit Jellyka Rose ? Personne ne trouvait la présence de Jellyka Rose intéressante, ce qui arrangeait bien la jeune fille par ailleurs, elle ne trouvait pas la présence des autres intéressantes non plus.

Puis les paroles jaillirent comme un flot de bile :


« Pour te répondre...Crois tu peux vraiment que tu peux me venir en aide de quelconque manière ?Serait-tu capable de venir en aide, à moi ?Je suis une criminelle, une ordure, un monstre...Puis surtout qui te dit que je veux être aidé ? HEIN?!Qui te le dit!QUI TE LE DIT ! »


Flot qui finit par se calmer en se déversant lentement sur le sol comme abattu :

«Tu ne devrais pas être la...Je...Je ne pense pas que tu es le droit de me parler....Puis pourquoi me parler?Je suis une meurtrière....Je ne t'apporterai rien...Je ne fais que détruire..Vas t'en...Ça vaut mieux pour toi.»

Lily attendit patiemment que tout cela eut finit de l'arroser, pas vraiment étonné des sentiments forts de la jeune sorcière. Elle était enfermée, accusée sûrement autant par elle-même que par les autres au vu de ses paroles, très certainement épuisée. Toutefois c'est d'une voix vide de pitié avec laquelle Lily répondit. De la pitié de toute façon, elle n'en ressentait pas et son interlocutrice de fortune n'en voulait sûrement pas.

"Je ne t'ai pas vraiment proposé de l'aide, juste demandé ce que tu voulais et donc si tu veux que je ne t'aide pas, pas de soucis je ferai cela. Mais pour ce qui est de partir... je viens juste d'arriver je pensais m'être trouvé enfin un coin calme tu sais, après tout si je ne fais pas de bruit tu n'as rien contre ma présence non ?"

Jellyka laissa un blanc mais pas suffisamment long pour que la jeune serdaigle ait le temps de répondre.

"Et tu sais en venant ici je n'ai croisé nul panneau "interdit de poursuivre votre chemin" ou "entrée réservée au personnel de Poudlard" ou quelque autre indication que les jeunes élèves n'ont qu'une seule envie de faire : trépasser. Nulle information à ton propos ne nous a été communiqué et l'annonce de ton arrêt ne faisait aucun cas d'une interdiction de t'adresser la parole. Je pense donc effectivement que discuter avec toi ne m'est pas permis mais je pense aussi qu'ils n'auront rien à me présenter pour me le prouver."


Lily ouvrit son sac et en sortit un paquet de dragée surprises, donné par mister Parch en paiement pour l'objet qu'elle lui avait fait.

"Tu en veux ? Je vois des grilles mais aucune inscription "interdit de donner à manger aux animaux" et quand bien même il y en aurait une je pense pouvoir affirmer, toute criminelle, monstre ou ordure que tu sois si j'en crois tes mots, que tu n'es pas un animal. Sinon j'ai plein d'autres trucs à manger de plus consistants si ça te chante."

Sauf qu'un oiseau en cage ne chante pas. Mais Jellyka s'abstint de le dire. Elle n'était déjà pas bien sûr qu'elle n'allait pas se recevoir un nouveau jet de bile sur le visage alors autant éviter de faire de l'humour trop déplacé pour le moment.

On aurait pu s'étonner de voir que Jellyka qui fuyait les ennuis par tous les moyens ne se formalisaient pas de la présence de la criminelle. Mais à vrai dire Lily ne trouvait rien pour sa part à reprocher à la jeune fille. Oui elle avait tué mais la jeune sorcière était sûre qu'au vu des temps qui courent elle n'était pas la seule personne qu'elle croisait quotidiennement à avoir déjà conduit des personnes à la tombe. La différence c'est qu'avec la jeune serdaigle elle savait à quoi s'en tenir du coup Lily était moins sur ses gardes qu'elle ne l'était avec toutes les personnes qu'elle croisait à Poudlard.

Mais Lily n'était pas du genre à s'entêter, habituellement elle serait déjà partie se trouver un coin plus tranquille mais Théodora avait déversé tout le fond de sa pensée colère et désespoir en si peu de mots. Jellyka n'avait pas l'intention de panser ses blessures, si elle avait des problèmes avec sa conscience elle était suffisamment grande pour les régler toutes seules. Mais à cette sincérité, Jellyka avait répondu avec de la sincérité. Ses paroles n'étaient pas gentilles mais elles n'étaient pas méchantes. Mais ce n'était pas de l'indifférence. C'étaient des mots neutres sans sentiments particuliers -ni compassion, ni jugement- mais ces mots étaient adressés à une assassin enfermée dans un cachot. On ne parlait pas ainsi habituellement à de telles personnes. Jellyka Rose si. En tout cas elle le faisait avec Théodora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Attendre...(libre)

Revenir en haut Aller en bas

Attendre...(libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-