POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Rien n'est jamais simple (Josh A.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Rien n'est jamais simple (Josh A.) Ven 19 Oct - 9:59

Au sous-sol on trouve les blaireaux et les serpents ; ces choses qui grouillent sous terre sans que vous puissiez les voir. Sournois, attentif ne ratant rien de vos moindre mouvements, vous scrutant au travers de trous dont vous n'avez même pas connaissance. Rien à voir avec les lions qui foulent fièrement le sol et les aigles qui profitent d'un ciel où personne ne semble pouvoir les atteindre. Mais Jellyka est un aigle à qui on a coupé les ailes, ayany peur du vide, elle restait habituellement au rez-de-chaussée, plus à l'aise près du sol que dans les étages. Mais les lions après l'avoir laissé tranquille pendant plusieurs années l'avaient dénichée et dérangée alors l'aigle s'était enfoncé dans le sous-sol.

Non contente de pénétrer le domaine des créatures souterraines, Jellyka était allée plus loin toujours plus loin s'enfonçant dans les cachots là où même les blaireaux n'allaient plus. Lily avait découvert les sombres cachots royaume des serpents. Elle y avait rencontré beaucoup de silence, d'humidité, de pierres froides et un assassin. Mais assez peu de serpents finalement car la jeune sorcière était assez douée pour trouver les endroits peu fréquentés se fiant à plusieurs variables ; poussière, bruit, usure des pierres au sol mais aussi sur les murs, lieu non confortable...

N'ayant pas vraiment envie de se farcir tout le temps la compagnie de la très charmante Théodora Malaria, enfermée jusqu'à nouvel ordre dans son cachot et serdaigle tout comme elle, Jellyka s'était trouvé un autre cachot à priori tranquille. La jeune fille n'aimait pas le vide mais elle aimait bien être assise à une certaine hauteur, suffisamment haute pour qu'elle se sente perchée, pas suffisamment haute pour que la peur ne vienne la prendre. Entre un mètre trente et un mètre soixante-dix c'était la hauteur idéale. Jellyka avait trouvé dans un cachot une vieille commode, plus haute qu'une table, longue et large. Les tiroirs étaient vides depuis longtemps décevant la jeune fille qui avait espéré un moment y trouver quelques trésors, objets étranges qu'elle puisse étudier, vieilles copies d'anciens élèves... Rien de tout cela.

Mais la commode était déjà une bonne découverte en elle-même ; moins froide que les pierres humides, Jellyka pouvait s'y asseoir sans avoir le cul gelé au bout d'une heure. Large et longue la jeune fille pouvait s'y allonger, les jambes repliées au niveau des genoux, le coude supportant la main qui maintenait à son tour la tête de la jeune fille. Et malgré cela, elle avait encore la place d'étaler devant elle ses livres, ses feuilles, ses plumes, ses encres et tout son bazar d'objets pas toujours identifiés.

Certes l'ambiance était moins lumineuse que son rebord de fenêtre au rez-de-chaussée mais elle y avait gagné en espace et en tranquillité ; ici il n'y avait vraiment personne pour passer. Sauf qu'aujourd'hui il semblait que cela n'allait pas être vrai... Des pas se faisaient entendre, résonnant facilement dans le vide des longs couloirs desservant les cachots. Jellyka se redressa, s'asseyant en tailleur, le dos contre la tapisserie poussiéreuse pendue au mur qui retenait un peu le froid et l'humidité. Cette tapisserie aurait sûrement été très belle si les couleurs ne s'étaient pas délavées, si le moisis n'avait pas commencé à en attaquer certaines parties et si les rongeurs n'en avaient pas grignoté le bas.

Tout en écoutant les pas se rapprocher, Jellyka fit mine de vaquer à ses occupations mais en réalité elle ne lisait pas grand chose du livre posé sur ses genoux se concentrant sur le ou la nouvelle arrivant(e) espérant qu'il ou elle passerait son chemin plutôt que de venir la déranger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rien n'est jamais simple (Josh A.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-