POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 15/07/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2012
Parchemins postés : 268



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Minerva R. McGonagall


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci] Dim 23 Déc - 18:21

Minerva observait de loin la jeune imprudente à suivre une inconnue dans un lieu aussi dangereux. La sorcière remettait en question beaucoup de choses, mais surtout que Poudlard avait ses faiblesses, des failles qui n'étaient négligeables. Jamais elle n'aurait cru que pénétrer au plus près de l'école via la Forêt Interdite était si facile. Chose qu'elle garderait en mémoire pour longtemps. Certes, les barrières magiques qui protégeaient l'enceinte n'étaient pas dès plus facile à rompre, même pour l'ancienne directrice adjointe.

"Je vous jure que je vous veux pas de mal! Pourquoi voudrais-je vous capturer? Je ne sais même pas qui vous êtes!"

Mais pour l'heure, Minerva était concentrée sur la jeune fille, doucement, elle s'approcha lui posant des questions. Au fur et à mesure de ses réponses, la plus âgée se retrouva derrière la miss à quelques pas, toujours silencieuse, elle écoutait le monologue. Quand elle fut suffisamment proche pour discuter sans élever la voix, l'animagi prit le risque de découvrir son visage.

"Mais pourquoi craignez-vous... une chose pareille? Je sais que... enfin, je crois pas que ce soit très légale de venir ici par la forêt. Et pas très sûr non plus. Mais de là à... à vous capturer?"
-Pardonnez ma manière de parler, jeune fille. C'est que votre comportement est étrange ?


Et que dire du sien ? La vieille dame n'avait jamais vu la miss, elle réajusta ses lunettes, même si sous sa forme animale la sorcière avait une vue parfaite, la pénombre de la forêt n'était pas à son avantage à l'heure actuelle. La sorcière constata que la miss avait un peu peur, normal après tout, sa posture de défense fit sourire Minerva. Pourtant cette dernière contre toute attente, lui parla comme si elle l'avait croisée au détour d'un couloir de l'école.

-Vous avez raison, si je voulais revoir le château en toute légalité, j'aurai du passer par la grande porte, voire de m'annoncer auprès de la direction. Mais depuis que Poudlard a été pris lors d'une bataille, je ne suis plus la bienvenue dans les murs, ni même à proximité de l'enceinte. Je pensais que la seule chose qui me ferait quitter le château aurait été ma retraite, mais j'avais tords. Je voulais revoir simplement ce qui m'a été pris.

Minerva s'approcha encore un peu pour faire face à son interlocutrice et surtout faire face au chemin qui menait au château. Si la jeune fille a été suivie, au moins la sorcière le verrait. Son attention alternait donc le chemin et la miss.

-Une question m'intrigue pourtant. En général, quand on aperçoit un visage inconnu qui n'a rien à faire là, on prévient les autres voire on tente de le maîtriser. Pourquoi n'avez-vous pas alerté vos camarades qui approchaient tout à l'heure ?

La sorcière avait abaissé sa baguette, elle savait qu'elle pourrait facilement stoppé l'étudiante. Mais la Poufsouffle l'intriguait. Le comportement qu'elle avait décrit précédemment était digne d'un Serpentard, non pas que le courage ou la prise de risque étaient dignes d'une quelconque maison, mais cela ennuyait l'animagi. C'était à se demander si la miss n'était pas davantage en sécurité avec la Hors la Loi qu'au château.

-Pourquoi ai-je l'impression que vous n'êtes pas en sécurité à Poudlard ? A l'extérieur le danger est partout, mais à l'intérieur...rien ne devrait soucier les élèves, hormis la Coupe des Quatre Maisons et les matchs de Quidditch.

Minerva afficha un sourire amusé afin de détendre un peu l'atmosphère entre les deux sorcières. Mais elle se demandait si cela serait suffisant afin de faire parler la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci] Ven 18 Jan - 14:54

    Nicci-Rose n'était pas quelqu'un de très méfiant ou de très réfléchis. Elle agissait toujours selon son cœur, en faisant attention, cependant, pour éviter que cela lui attire des ennuis. Se faire toute petite, c'était tellement facile... Elle n'avait jamais eu de problème majeur. Pas avec ces professeurs en tout cas. Elle faisait tout son possible pour entrer dans les rangs, rendre son père fier d'elle, être ce qu'on attendait d'elle malgré l'impression parfois d'être en décalage. Pourtant, ce qu'elle faisait ici la mettait en danger. Suivre son instinct n'était pas une bonne idée mais elle aurait été incapable de retourner en arrière. Cette femme l'intriguait et il lui semblait qu'elle serait perdue si elle faisait demi-tour. La vieille femme abaissa son capuchon, offrant ainsi une réponse aux interrogations de la jeune Poufsouffle. Elle se souvenait avoir vu ce visage, en beaucoup moins doux, sur les affiches de recherches des Hors-La-Loi. La jeune fille eut un coup au coeur. Oui, son comportement était étrange, mais soudain celui de la vieille femme l'était bien moins. Nicci avait peur et cela se lisait dans ses traits mais elle était incapable de bouger, même si l'envie de fuir la tenaillait. C'était comme devant un serpent, envie de fuir mais on est tétanisé et on ne souhaite pas l'effrayer, l'encourager à attaquer en montrant notre peur ou en agissant trop vite. Elle s'entendit parler, les mots sortaient de sa bouche comme si ce n'était pas les siens :

    "C'est vrai... un peu..."

    Bien sûr que son comportement était étrange! Et maintenant qu'elle savait qu'elle avait devant elle, la Hors-La-Loi McGonagall, elle jugeait son comportement surtout suicidaire. Qu'est-ce qui lui avait prit de venir jusqu'ici et de suivre cette femme qui, a tout instant, pouvait la tuer? N'était-ce pas ce que faisait les Hors-La-Loi? Nicci frémit. Cette vieille femme était-elle venu à Poudlard pour semer la mort et le chagrin comme tant d'autres sorciers...? Si c'était le cas, la jeune Benett ne donnait pas cher de sa peau. A sa grande surprise, la vieille femme lui sourit. Était-ce parce qu'elle savait l'avoir prit au piège? Le cerveau de Nicci-Rose semblait quelque peu détraqué. Sa réaction la plus naturelle aurait été demandé pourquoi la vieille femme faisait tout ce qu'elle faisait. N'avait-elle pas conscience du mal qu'elle infligeait autour d'elle par sa trahison? Était-ce vrai qu'elle et ses camarades étaient assoiffés de vengeance comme il l'était dit à Poudlard? Mais si c'était le cas, il y avait des chances pour que l'ancien professeur lui mente. Mais en même temps, le mot "mensonge" et "tuerie" n'allait pas avec le visage de la Hors-La-Loi, le ton de sa voix et son encouragement à faire demi-tour.

    Peut-être était-ce parce qu'elle ne l'encourageait justement pas à faire demi-tour...Pas cette fois, en tout cas. Non, elle lui expliquait juste ce qu'elle faisait ici. Nicci sentit un certain regret, quelque chose comme dans la tristesse dans son attitude. La poufsouffle n'était pas quelqu'un de méfiant mais peut-être la vieille femme lui disait tout cela parce que Nicci ne pourrait plus jamais le dire? Auquel, ça annonçait le pire... La jeune brunette chassa ses idées noires de sa tête. Il fallait qu'elle fasse confiance. Si réellement elle avait voulu l'attaquer, ne l'aurait-elle pas déjà fait? Et il ne lui semblait pas être suicidaire, donc si elle avait suivit jusqu'ici la vieille femme, c'est qu'il n'y avait nul danger... n'est-ce pas?

    L'approche de la vieille femme lui fit peur pourtant, et Nicci dû mobiliser toutes ses forces pour ne pas reculer d'un pas, elle-même. Après lui avoir fournit des réponses, la vieille femme semblait vouloir satisfaire sa propre curiosité. Elle semblait également inquiète qu'elle est pu être suivit. Il y avait peu de chance cependant que ce soit le cas. Si la sorcière ne comprenait pas son comportement, Nicci ne pouvait pas plus la rationaliser. Elle ouvrit la bouche pour répondre mais sa voix semblait comme éteinte et elle dut se racler la gorge, la rendant bruyante pour sa plus grande gène, pour pouvoir sortir un son audible :

    "Je sais pas... J'ai réagit d'instinct... madame."

    Peut-être qu'en étant poli, la vieille femme voudrait bien la laisser en vie? Pourtant malgré la crante qui l'habitait, il lui semblait que son interlocutrice était... inoffensive? Voilà quelque chose qui était difficilement concevable lorsqu'on pensait à un Hors-La-Loi. De nouveau, elle essaya de la faire parler. Oui, c'est vrai, rien ne devrait pas l'intéresser autre que le quidditch et sa maison. Et c'était le cas. N'avait-elle pas postulé pour être attrapeuse de son équipe? Qu'essayait donc de faire l'ancien professeur? La convaincre de la suivre peut-être? Nicci avait un peu qu'elle l'enlève. D'un autre côté, elle ne souhaitait pas rester seule ici. Qu'est-ce qui clochait chez elle? Nicci tenta de réfuter ce que disait la Hors-la-loi :

    "Si, si, je suis en sécurité à Poudlard..."


    Si on oubliait que les Hors-La-Loi semblait pouvoir investir le château à tout moment...

    "Les professeurs s'occupent bien de nous... Mes camarades sont sympa..."

    Piètre menteuse en vérité. Certains professeur lui flanquait une peur bleue. Tel que celui de magie noire malgré son indulgence. Et tous ses camarades n'étaient pas très sympathique. Ce n'était bien sûr, pas leur faute mais... Nicci-Rose baissa les yeux de honte :

    "En fait, ils ne sont pas tous gentils..."

    Nicci se maudit de faire preuve de si peu de tolérance et d’indulgence et tenta de se rattraper, compatissante pour ces pauvres élèves dont la plupart ne connaissait que la violence pour parler. C'était si triste pour eux...

    "Mais c'est pas leur faute, on leur a pas appris... J'essaye, mais ça ne marche pas vraiment..."

    Ca marchait même pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/07/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2012
Parchemins postés : 268



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Minerva R. McGonagall


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci] Sam 19 Jan - 22:26

Minerva n'abaissait pas sa garde. Elle savait bientôt le couvre-feu allait rappeler tous les élèves dans leur salle commune respective. Et l'appel serait fait, la miss n'étant pas à sa place amènerait les autres à la chercher en se déployant sur tout le domaine. Minerva ne serait alors plus en sécurité et risquerait d'être prise pour kidnappeuse aux yeux de la direction. Là n'était pas le but de sa visite à Poudlard.

La Poufsouffle l'intriguait énormément, en même temps Minerva ressemblait plutôt à une mamie gâteau qu'à une violente hors la loi comme le Ministère propageait de fausse rumeur aux « dissidents ». Bref, la sorcière avait abaissé sa capuche, ses traits tirés par les années l'a rendait reconnaissable à travers les générations. Et puis, peut être que la miss l'avait eu ? Ou un membre de sa famille, elle ne savait pas qui elle était. Mais qu'importe, discuter avec elle rendait l'animagi heureuse au fond.

"C'est vrai... un peu...Je sais pas... J'ai réagit d'instinct... madame."
-L'instinct. Voilà un sentiment bien incontrôlable.
"Si, si, je suis en sécurité à Poudlard...Les professeurs s'occupent bien de nous... Mes camarades sont sympa...En fait, ils ne sont pas tous gentils...Mais c'est pas leur faute, on leur a pas appris... J'essaye, mais ça ne marche pas vraiment..."
-Cela n'excuse pas tout. Il est primordial pour une école d'inspirer la sécurité pour les élèves. Mais je conçois que tous ne sont pas compétent, chaque corps professoral à ses failles et ses qualités. D'après mon souvenir, le couvre-feu ne va tarder. Il serait judicieux que vous rentriez mademoiselle.


Minerva sentit le malaise qui tracassait la Poufsouffle depuis qu'elle avait suivi la vieille dame jusqu'aux profondeurs de la Forêt Interdite. Elle lui adressa d'une voix douce et sans aucune animosité.

-Vous pouvez partir tranquille, je n'attaque pas les élèves, ni n'importe quel enfant. Je n'ai pas pour habitude de faire du mal autour de moi, sauf si vous tentez de m'en faire délibérément.

L'ancien professeur de métamorphose remit son capuchon, elle commença à partir puis finalement se retourna.

-Allez-vous rapporter ma venue auprès de la Direction ?

La miss pourrait bien lui mentir, mais quelque chose disait à Minerva que la Poufsouffle n'en ferait rien. Bien sûr, elle n'était pas apte à lire dans les pensées de la jeune étudiante. Mais dans ses yeux, elle pourrait sans nul doute voir quelque chose. Et puis, au pire, ça rajouterai un peu de piquant dans les visites clandestines de la vieille dame à l'école Poudlard. L'école où la sécurité était aussi forte que celle de Gringott's. A cette pensée, la sorcière ne pu s'empêcher de sourire, voire de ricaner. Elle attendit encore un instant avant de disparaître dans l'obscurité de la Forêt Interdite.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci] Dim 20 Jan - 14:33

    La vieille femme n'avait pas l'air de quelqu'un de méchant. On disait que le mal pouvait prendre plusieurs formes mais la jeune Nicci ne croyait pas que le mal puisse exister. Les gens méchants, ça n'existait pas, c'était juste des gens malheureux. Et la vieille femme n'avait pas l'air très heureuse, plutôt... mélancolique, peut-être un peu triste. Nicci aurait lui demander pourquoi elle faisait du mal, lui faire comprendre que ce n'était pas bien et qu'en faisant cela, elle rendait plein de gens malheureux. Mais il y avait déjà un léger quiproquo... Alors que Nicci lui expliquait que ces camarades n'étaient pas tous gentils en fait, mais McGonagall lui répondit comme si... comme si Nicci-Rose avait parlé de ces professeurs. Nicci ouvrit la bouche pour la démentir... puis la referma. La Hors-la-Loi lui signifiait qu'elle devrait certainement rentré et ce, très vite. Et, malheureusement, elle avait raison. L'heure du couvre-feu était pour bientôt. D'ici une à deux minutes, tous les élèves devraient être dans leurs dortoirs. Déjà Nicci était en retard...

    La jeune poufsouffle baissa les yeux. Elle ignorait pourquoi mais elle regrettait de devoir rentrer. C'était incompréhensible mais c'était son ressenti... Elle releva brusquement la tête en entendant l'ancienne professeur lui assurer qu'elle ne lui ferait pas de mal, sauf si elle lui cherchait des noises. Nicci secoua la tête :

    "Mais je veux pas vous faire du mal..."

    Cependant ce qu'elle disait l'avait intrigué. McGonagall n'avait donc pas conscience de faire le mal? Cela ne faisait-elle pas d'elle une victime? Peut-être que les Hors-la-Loi l'avait inspiré dans sa spirale de violence qu'ils répandaient sans qu'elle ne s'en rende compte? Une fois encore, Nicci regretta le manque de compréhension et d'indulgence du gouvernement et de ses supérieurs mais ne put leur en tenir rigueur. Quand on voyait défilé des dizaines de tueurs par jour, il était normal de faire quelque fois des fautes. Ils étaient humains, après tout...

    La vieille femme remit son capuchon et commença à partir. Mais avant que Nicci n'est ouvert la bouche pour la retenir, elle se retourna pour lui demander si elle comptait avertir la direction. Nicci ouvrit la bouche à la recherche de ses mots puis la referma. Ce serait de son devoir de le faire, sans aucun doute mais quelque chose la poussait à se taire. Et puis, avouer à la directrice qu'une Hors-la-Loi était venue la pousserait à confesser son manque de réaction et la sympathie qu'elle lui inspirait. A coup sûr, ce serait prit pour une trahison. Nicci se sentit un peu coupable vis-à-vis des professeurs et de la directrice. Ces derniers faisaient ce qu'ils pouvaient pour les protégés contre les Hors-la-Loi et Nicci discutait tranquillement avec l'une d'entre elle... Elle était vraiment indigne de Poudlard...

    "Je... je sais pas..."


    Nicci était sincère, le dilemme la laissait hésitante. Cependant, mue par quelque chose, elle ne put s’empêcher de demander :

    "... Mais... vous allez revenir?"

    Comment était-il possible qu'elle puisse espérer que la Hors-la-Loi revienne? Pourquoi voulait-elle qu'une femme recherché par le gouvernement revienne à Poudlard pour discuter avec elle? Qu'est-ce qui ne tournait pas rond chez elle? Mais si McGonagall ne revenait pas, peut-être pourrait-elle prévenir la direction, se libérer de ce poids de culpabilité sans que l'ancienne professeur soit attrapé... Non? Une fois que la vieille femme lui eut répondu, Nicci-Rose fit demi-tour, puis se mit à courir pour être le moins en retard possible, même si elle allait quand même se faire tirer les oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/07/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 16/09/2012
Parchemins postés : 268



Pensine
Mon casier judiciaire est: bien rempli
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Minerva R. McGonagall


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci] Sam 26 Jan - 0:01

La sorcière avait toujours parlé avec un certain calme, elle était posée quand il fallait clarifier les choses avec les étudiants. L'ancienne enseignante avait prit de la maturité en vieillissant, ne dit-on pas que ceux qui savent écouter et communiquer avec les autres sont bien meilleurs professeurs que ceux qui veulent imposer leur autorité par la force ? Minerva faisait partie de la première catégorie, elle a toujours été attentive aux besoins des élèves, même s'ils étaient récalcitrants avec elle, en particulier avec la directrice de Gryffondor. Bref, la jeune Poufsouffle l'avait aperçu au loin, lui avait adressé la parole et avait fini par la suivre dans la Forêt Interdite. Voilà de nombreux points qu'elle n'avait pas ressenti depuis son départ de l'établissement. Et à dire vrai, cela lui manquait terriblement. L'animagi écoutait donc les réponses de la jeune rousse.

Au cours de leur échange, Minerva lui indiqua qu'il était tant pour la sécurité de chacune des sorcières, qu'il serai judicieux de repartir chacune de leur côté. D'autant plus que la vieille femme ne voulait pas attirer l'attention sur les failles qu'offraient l'école aux individus extérieurs à l'établissement. Comment survivrait-elle si elle ne pouvait pas revoir son école ? C'est donc avec insistance, que McGonagall indiqua l'heure du couvre-feu approchant à la Poufsouffle.

Le courage ne manqua pas à la miss, puisqu'elle continuait à entretenir la conversation avec son aînée. Maintenant qu'elle connaissait son identité. La tension et la peur étaient moins présentent dans son esprit. Minerva avait remit son capuchon, bientôt elle disparaîtrait dans les méandres de la forêt, entre racines et créatures vivants en ces lieux. Toutefois, la vieille dame opta pour une question franche. Serait-elle dénoncée une fois la Poufsouffle en sécurité ?

"Je... je sais pas..."
-Oh ? Je comprends. Vous ne faites que votre devoir envers la société, qu'il en soit ainsi dans ce cas.


L'animagi baissa la tête, déçue qu'elle soit dénoncer de la sorte alors qu'elle se rapprochait du seul lieu où elle avait reprit le goût de vivre. Bien sûr, elle ne pouvait en vouloir à la jeune fille, loin de là, qui sait ce qu'elle aurait fait à sa place dans le même contexte ? Minerva tourna les talons, le temps que la miss atteigne le Grand Hall, elle aurait déjà disparu et les recherches ne mèneraient à rien. Mais contre toute attente, la Poufsouffle reprit la parole, toujours de dos la plus âgée tendit l'oreille.

"... Mais... vous allez revenir?"
-Il y a de grandes chances. Maintenant savoir quand, je serai le dire. D'autant plus si vous ne pouvez me promettre de ne le dire à personne...Rentrez maintenant. Les créatures vont commencer à sortir de leur tanière, ça va devenir dangereux pour vous miss.


Ni une ni deux la demoiselle fit demi-tour et se mit à courir. Minerva l'observa atteindre la lisière de la Forêt. Puis comme elle était venue, l'ancienne directrice adjointe reprit sa marche dans les profondeurs de la forêt pour finalement transplaner loin de l'école, à l'abri de la société qui la recherchait hâtivement.

[hj : désolée du retard …. topic terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci]

Revenir en haut Aller en bas

A trop s'approcher du soleil, on se brûle les ailes [Nicci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-