POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Dim 4 Nov - 20:25

Jellyka haussa les épaules, non pas parce qu'elle se fichait de ce que disait Nicci-Rose mais parce que pour elle cela ne changeait pas grand chose :

"Du courage ou de la compassion, cela reste positif, de mon point de vue cela reste très admirable de pouvoir se consacrer ainsi à autrui."

Concernant la question de Nicci-Rose, Jellyka hésita avant de répondre. Il lui semblait que Nicci-Rose avait mal compris ce qu'elle avait dit. Mais la dernière fois qu'elle avait pensé ça elle s'était méprise alors elle hésitait à corriger la jeune Poufsouffle. Et si c'était elle qui avait mal compris ce que demandait Nicci-Rose ? Toutefois si elle ne répondait rien, ni elle ni la Poufsouffle ne serait plus avancées. Aussi elle se risque à dire :

"L'être je veux dire être individualiste ; je ne pense pas qu'être individualiste soit ce que l'on fait de mieux au monde."

Avait-elle mal compris, avait -elle bien compris ? Elle le saurait bien vite.

Concernant ce qu'elle avait vu dans le dos de la jeune fille, Nicci-Rose hésita avant de répondre. Il s'avéra que c'était parce qu'elle craignait que Lily ait peur. En entendant cela, la jeune fille fut évidemment très intriguée ; quelle créature étrange et effrayante la jeune fille pouvait bien avoir dénichée ? Aussi vous comprendrez qu'en découvrant un lézard, Jellyka ne puisse s'empêcher de rire. Rire qu'elle contint tout de même assez vite non pas pour ne pas vexer Nicci-Rose mais pour éviter de voir débarquer la bibliothécaire.


"Nicci, c'est un lézard ! Je n'ai pas peur d'un lézard !"


Se calmant enfin, Jellyka se dit que la jeune Poufsouffle prenait sûrement cela pour de la moquerie puisqu'elle avait -apparemment- régulièrement de telles réactions.

"Ceci dit c'est original mais je t'assure Nicci je n'ai pas peur des lézards, tu m'as bien eu je m'attendais à un truc complétement farfelu ou effrayant aussi pardonne mon rire mais j'ai été surprise. Tu sais, enfin non tu ne sais pas mais nous avons eu un bébé dragon en cours je crois que niveau reptile j'en suis déjà au niveau au-dessus. D'ailleurs c'est un reptile un lézard ? Enfin on s'en fiche et je manque à tous mes devoirs ; Marcus enchanté moi c'est Jellyka Calypso Eleonore Rose. Je te dirais bien que tu peux m'appeler Lily mais je pense que cela serait assez inutile."

Jellyka ne fit pas de geste pour toucher l'animal, elle ne savait pas si sa maitresse l'apprécierait et elle risquait de faire peur à l'animal.

"Moi j'ai un chat nain, tu sais ceux qui tiennent dans la paume de la main même à taille adulte du coup il a aussi tendance à se balader sur mes épaules mais il n'est pas ici, je le laisse à la maison."

Jellyka n'aimait pas Poudlard, elle ne voulait pas faire subir l'endroit et l'horrible fille qu'elle était ici au pauvre animal qui n'avait rien demandé, il était mieux avec son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Mer 7 Nov - 10:08

    Profondément altruiste, Nicci-Rose ne comprenait pas l'égoïsme qui semblait si naturel à ses camarades. Elle avait pourtant appris qu'ils n'avaient pas, pour leur plus grand malheur, reçu la même éducation qu'elle. Compatissante, elle ne leur en tenait pas rigueur pourtant, elle se rendait compte que ça ne voulait pas dire qu'ils se ressemblaient plus ou moins. Parfois blessé, les gens oubliait d'être aimable et c'était également une chose qu'elle avait du apprendre. Jellyka la complimentait mais Nicci-Rose ne méritait rien de ce qu'elle disait. Qu'y avait-il d'admirable là-dedans? Elle, elle avait eu la chance de vivre ainsi depuis toujours, Nicci-Rose était plutôt admirable de ceux et celles qui soutenaient son action et parfois même y souscrivaient. Ces derniers restaient peu nombreux mais fidèles. Aussi, Nicci-Rose fit un signe de la main pour balayer ces objections :

    "C'est gentil Lily, mais je ne vois pas ce qui a d'admirable à suivre ce qu'on m'a appris depuis que je suis petite. C'est ceux qui arrivent se corriger et à changer qui le sont. J'ai juste le mérite de ne pas me laisser tenter. Et encore."

    Les compliments avaient toujours gêner Nicci. Et ça continuait. Et ça continuerait encore et encore car elle ne méritait rien de tout cela. Jellyka accepta de faire l'effort de reformuler sa phrase que Rose n'avait pas saisit. Cette fois-ci, la jeune Poufsouffle comprit ce qu'elle voulait dire et hocha la tête, signifiant qu'elle était d'accord et renchérit avec véhémence :

    "Tu vois? Là, c'est toi qui est admirable de le reconnaitre. Ça demande bien plus de travail que de suivre quelque chose qu'on a assimilé!"

    Nicci-Rose resta assez surprise mais ravie que Jellyka ne fasse pas partie de ces filles qui avaient une peur bleue des p'tites bêtes. Elle se sentit même un peu ridicule en entendant la serdaigle s'exclamer que ce n'était qu'un lézard. Et bien oui, ce n'était qu'un petit reptile à sang-froid, mais était-ce sa faute si les trois quarts des filles du château en avait peur? Était-elle censé deviné qu'elle tomberait sur quelqu'un qui s'étonnerait également qu'on puisse trouver Marcus effrayant? Alors que Lily se présentait solennellement à Marcus -ce que Nicci ne savait pas trop comment le prendre, se moquait-elle?- la jeune poufsouffle marmonnait pour répondre à Lily :

    "Un lézard est un reptile au sang-froid..."

    Mais Lily lui faisait déjà remarquée qu'elle-même avait un chat nain, certainement très mignon car semblable à un bébé toute sa vie. Marcus, pendant ce temps, voyant que la serdaigle n'était pas un danger immédiat remontait son bras filer dans son cou. Elle aimait bien les chatouilles que cela procuraient.

    "Tu avais peur qu'il se perde dans le château ou que quelqu'un te le vole?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Mer 7 Nov - 21:03

Complimenter la jeune Poufsouffle semblait être mission impossible ; elle les dénigrait et les retournait à celui qui les lui faisait. Intérieurement Jellyka fit une moue sceptique. Si elle écoutait sa camarade bientôt il lui faudrait des ailes, une auréole et une belle robe blanche... Sauf que Lily se savait bien loin de la perfection alors que Nicci-Rose semblait réellement quelqu'un de très gentil... Le monde perdait la tête ; les personnes de valeur se dénigraient et les pourris se satisfaisaient de l'être.

"A quoi bon le reconnaître si l'on ne fait aucun effort pour s'améliorer. Même si je sais que je suis individualiste au plus au point, en tout cas au moins à Poudlard, cela me convient parfaitement et je me fiche bien de mon prochain."


Jellyka ne sortait que la pure et simple vérité. Non pas qu'elle ait si envie que cela d'avoir une image négative dans les yeux de la seule personne avec qui elle se sentait un minimum confortable à Poudlard mais cela la frustrait d'entendre la jeune Pousfouffle se dévaloriser et mettre en valeur des choses chez Jellyka qui n'avaient rien de positif. Et si malgré cela elle réussissait encore à lui trouver un point positif... eh bien Jellyka laisserait tomber sans quoi elle allait se prendre la tête. Et elle détestait se prendre la tête.

Voyant la tête un peu bizarre que faisait Nicci-Rose après qu'elle se soit présentée à son lézard, Jellyka s'empressa de dire :


"Désolée, j'ai tendance à parler aux animaux, aux objets même aussi parfois mais ne t'inquiète pas je suis parfaitement saine d'esprit... je pense."


Lily fit un clin d'oeil à Nicci-Rose avant de reprendre un peu son sérieux alors qu'elle répondait à la question de la demoiselle :

"Non rien de tout cela... d'ailleurs il y a des gens qui volent les animaux des autres élèves ? Je n'avais jamais entendu parler de choses de ce genre. Non je n'aime tout simplement pas Poudlard, je n'ai pas envie de faire subir l'endroit à mon chat. Qu'aurait-il fait ici ? Je n'aurais pas pu l'emmener partout avec moi comme tu le fais avec Marcus ; il n'est pas bien gros mais qu'est-ce qu'il en fait du bruits et du bazar ! Et le laisser dans les dortoirs toute la journée cela aurait voulu dire que je ne le voyais presque jamais ; j'ai peur du vide -une aigle qui ne peut voler ironique n'est-ce pas, je ne reste jamais dans les dortoirs en dehors des heures imposées par le couvre-feu autant dire que je n'y suis que pour me laver et pour dormir..."

Jellyka n'avait souvent pas besoin d'expliquer sa peur du vide ; les gens s'en rendaient souvent suffisamment vite. Toutefois elle n'avait eu aucun mal à en parler à Nicci-Rose. Non pas qu'elle pensait qu'elle aurait vraiment du mal à mentionner la chose mais cela était vraiment venu très naturellement justement sans la moindre gêne. Aussi Lily se permit de continuer :

"Et puis je ne suis pas la même ici à Poudlard que chez moi. Je ne veux pas mélanger les deux, j'aurais trop peur que ma manière d'être ici ne vienne déteindre sur celle que je suis chez moi. De même que je ne voudrais pas me montrer indifférente envers mon Seb. Bien sûr cela fait que je le vois moins souvent et je pense qu'aujourd'hui il est tout autant l'animal de mon père que le mien mais je pense que c'est mieux ainsi."

Enfin pour l'instant c'était plus tôt celle qu'elle était au magasin qui déteignait sur elle au vu de la manière dont elle se comportait avec Nicci-Rose. Un peu moins exubérante peut-être mais en même temps elle était dans une bibliothèque, elle ne pouvait amener trop d'animation.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Ven 9 Nov - 13:13

    Nicci-Rose était toute entière dédiée au bien-être des autres et n'avait jamais pu vraiment comprendre que ce soit pas de même pour les autres. Elle avait beau être au courant, ses camarades ne cessaient de la surprendre ou plus négativement, de la choquer. Les mots que Jellyka prononça étaient loin d'être les pires que Nicci n'est jamais entendu mais ça l'a déçut quelque peu. Une fille si gentille qui voulait s'obstiner à être égoïste? c'était vraiment dommage. Surtout que si elle était "individualiste", Lily semblait très sympa et ouvert aux autres, donc dans le type égoïste, c'était vraiment léger. Nicci se demandait même si elle ne disait pas cela pour se rabaisser à son niveau. Ça aurait été très gentil, mais c'était inutile, vraiment. Nicci-Rose secoua la tête :

    "Je crois pas que tu te fiches de ton prochain, Lily, sinon tu ne m'aurais pas aidé! Quand tu croises quelqu'un dans les escaliers qui se blesse et à ses affaires éparpillés partout, tu vas passer à côté sans plus te préoccuper de ses malheurs?"

    Visiblement, cependant, la jeune femme voulait se dévaloriser. Mais au moins, Nicci savait qu'elle ne s'était pas moqué d'elle en parlant à Marcus. C'était plutôt une forme d'humour au vu du clin d’œil qu'elle lui fit. Rassurée sur ce point, ne doutant pas le moins du monde de l'esprit sain de Lily, les lèvres de la jeune Poufsouffle s'épanouirent en un large sourire. Preuve que Jellyka n'était pas aussi égoïste et méfiante qu'elle prétendait l'être : elle ne pensait pas que ces camarades fussent capable de lui voler son chat ou de lui faire du mal. En revanche, elle fut surprise de l'entendre déclarer qu'elle n'aimait pas l'école.

    "Comment ça, tu n'aimes pas Poudlard? Les professeurs, les cours ou les élèves?"

    Pour ce qui était de Nicci, Poudlard n'était pas forcément un havre de paix, mais c'était une école après tout, c'était normal que ce soit quelque peu agité et que le corps enseignant fasse tout ce qu'il faut pour imposer un minimum de discipline et d'ordre dans l'enceinte de l'école. Il était vrai cependant que laisser son chat ici, au vu de ce qu'elle disait, était peut-être en effet une idée assez moyenne. Jellyka savait être se tourner en dérision, pratiquer l'autocritique, ce qu'appréciait Nicci-Rose. Et elle compatissait au vertige dont Lily semblait être victime, malgré la désinvolture avec laquelle elle prenait la chose. Jellyka ne semblait pas en parler souvent, surtout que montrer ses faiblesses était mal vu alors Nicci appréciait le geste de sa camarade, la confiance qu'elle lui accordait. Elle écouta la suite avec d'autant plus d'attention que Lily prétendait changer de personnalité entre Poudlard et chez elle. Nicci posa sa tête entre ses mains :

    "Tu es comment chez toi? Tu es très différente de maintenant, je veux dire? Pourquoi changer de personnalité?"

    Ça, c'était un truc qui échappait totalement à Nicci. Beaucoup de gens se cachaient par peur, ici, il fallait être fort ou l'on était finis. Nicci-Rose n'était pas forte. Elle était juste persévérante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Ven 9 Nov - 23:19

Jellyka Rose était vraiment déterminée à ne plus réenchainer sur le fait qu'elle ne valait pas aussi bien que sa camarade. Sauf qu'elle lui posait une question, elle ne pouvait pas l'ignorer tout bêtement enfin si elle le pouvait, elle l'aurait sûrement fait avec un autre mais là c'était Nicci-Rose, une fille qu'elle ne connaissait que depuis quelques -longues maintenant- minutes et que pourtant elle trouvait suffisamment sympathique, bienveillante pour parler librement avec elle. Si la veille on lui avait raconté ça, elle aurait sûrement eu un sourire ironique. En soit répondre à la question n'était pas un problème mais avec celle-là elle la mettait au pied du mur. Jellyka n'était pas un monstre non plus alors évidemment sa réponse allait tourner en sa faveur...

"Non évidemment. Mais voilà, je l'aide à ramasser ses bouquins puis je passe mon chemin. Surtout si on est dans des escaliers..."

Jellyka ne fit pas un discours cette fois-ci. Elle ne voulait pas s'attarder sur le sujet. Pas qu'elle soit énervée, gênée ou quoi que ce soit mais elle sentait qu'elle ne changerait pas d'avis sa camarade alors pourquoi perdre du temps. Heureusement la conversation continua. Bon sur des sujets pas forcément les plus réjouissants mais au moins ça changeait.

"Bah du coup avec mon vertige je n'aime pas le lieu. Évidemment j'adore les cours c'est bien ce qui me permet de me dire que j'ai encore quelque chose à faire ici. Après je n'ai rien contre les professeurs ou les élèves en tant qu'individu mais je n'aime pas l'ambiance générale. Après c'est peut-être accentué par le fait que je suis à Serdaigle où l'on est réputé pour être assez centré sur soi-même mais j'ai l'impression d'être dans une cage à Poudlard. De ne pouvoir rien dire, même des choses très banales, sans que l'on analyse tes mots, tes gestes."

Et là Jellyka pouvait enchainer sur la deuxième question de Nicci-Rose. Quelle belle transition, Lily aurait presque été fière d'elle si ce n'avait pas été complétement fortuit.

"Du coup je ne trouve plus d'intérêt dans le dialogue avec les autres. Je m'enferme peut-être toute seule dans ma méfiance mais je ne vis pas mal de mon asociabilité. Car tu es bien la seule personne ici avec qui j'ai jamais parlé autant en six ans à Poudlard. Chez moi par contre c'est différent, je suis enthousiaste, je parle de tout et de rien avec les inconnus comme avec les fidèles clients, j'ai le sourire jusqu'au oreilles. Je sais pas je me sens... merveilleusement bien."

Jellyka Rose marqua une pose puis rajouta :

"Dit comme cela j'ai l'impression de décrire une folle, ou une personne qui se drogue aux sortilèges d'allégresses mais je t'assure une nouvelle fois je suis tout à fait saine d'esprit."

Son sourire se fana un peu quand des voix se firent entendre dans la bibliothèque. Les autres revenaient envahir la bibliothèque -ils en étaient restés éloigné assez longtemps finalement. Cela n'aurait pas été problématique, si la bibliothécaire n'était pas toujours enfermée dans sa réserve ; ils allaient de nouveau se croire tout permis... Enfin ne soyons pas de mauvaise foi, cela avait bien arrangé la jeune fille tout à l'heure que la bibliothécaire ne soit pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Lun 12 Nov - 1:22

    Nicci-Rose était quelqu'un qui croyait réellement en la bonté de l'être humain. L'homme était naturellement bon. Il avait des tendances à l'injustice, à la violence, aux mensonges ou à l'égoïsme, notamment, mais c'était des erreurs. Des erreurs, des actes motivés par la jalousie ou la peine, de regrettables erreurs. Quiconque n'avait jamais ressentit d'émotions ou de sentiments négatifs ne pouvaient pas avoir de pulsions mauvaises comme elle en trouvait chez beaucoup de ses camarades. Mais quand quelqu'un d'aimable et de gentil venait lui dire qu'il était une mauvaise personne, Nicci-Rose préférait temporiser car ces gens-là étaient la preuve de ses convictions, de ce qu'elle avançait. Aussi, elle sourit en entendant Jellyka admettre qu'elle ferait un geste si quelqu'un était en difficulté. D'ailleurs, il ne s'agissait pas de le prouver à Nicci, que Lily avait aidé, mais de le prouver à sa camarade qui ne semblait avoir aucun idée de sa valeur. La poufsouffle voyait bien que sa camarade peinait à la reconnaitre au vu de la manière dont elle relativisa la chose, mais Nicci-Rose n'était pas dupe, et était persuadée d'avoir raison :

    "Et tu crois qu'il y a combien de personnes à Poudlard en dehors de toi et moi qui ferait ce geste-là? La plupart se moquerait ou ferait exprès d'aggraver la situation pour son malheur. Ce n'est pas vraiment leur faute, mais ça n'empêche pas qu'ils le feraient."

    Pas leur faute? Comment ça, pas leur faute? Et bien oui, pour se faire bien voir, dans la société dans laquelle on vivait, enfoncer les plus faibles semblaient être une assez bonne manière, la plus facile surtout, de grimper les échelons de la popularité. D'autres craignaient de se retrouver dans la même situation et passait leur chemin le plus rapidement possible. Nicci ne cautionnait aucune de ses réactions mais elle les comprenait et les déplorait.

    Cependant, il y avait une chose que Nicci-Rose ne comprenait pas, c'était le fait que Jellyka n'aime pas Poudlard. Aussi, pour combler son ignorance et l'incroyable sentiment d'impuissance handicapant qu'elle ressentait, la poufsouffle l'écouta. C'était également pour trouver un moyen -peut-être- de lui faire aimer cet école. Bien entendu, Nicci-Rose ne pouvait pas grand chose contre le vertige mais elle pouvait peut-être réussir à dissiper cette mauvaise impression que Lily avait de l'ambiance générale qui courrait dans les couloirs de Poudlard...

    "Mais tu n'as jamais essayé de faire quelque chose pour ton vertige? Enfin contre je veux dire..."

    Mais déjà Jellyka renchainait et Nicci-Rose se tut pour l'écouter jusqu'au bout. La fille que décrivait Lily, Rose ne la reconnaissait absolument pas dans sa camarade. Pourtant, elle ne pensait pas que la serdaigle puisse être une menteuse et était bien obligé de la croire. Mais peut-être était-elle un peu parano vis-à-vis de ses camarades? A moins que ce soit quelque peu exagéré? Non, sérieusement, comment quelqu'un d'aussi aimable et attentionné que Jellyka pouvait être asociale? Ça tracassait sérieusement la poufsouffle. Mais la dernière remarque de l'aiglonne réussit, cependant, à lui tirer un sourire.

    "Non, t'inquiètes pas, je te trouve pas folle."

    Nicci-Rose se retourna avant même d'avoir finit sa phrase en entendant du bruit. Les élèves parlaient bruyamment et la brunette les regarda entrer et discuter en se dirigeant dans un coin de la bibliothèque pour bavarder plus à leur aise. Nicci les regarda avec une certaine crainte mêlée de timidité. La bibliothécaire pouvait très bien débarquer à tout instant pour les virer secs voire, si elle était de mauvaise humeur, virer les deux filles également et fermer la bibliothèque pour la journée. Un des gars la regarda et Nicci fuyant immédiatement son regard, honteuse d'être fait repéré. Elle savait déjà qu'il faisait remarquer à un de ses copains son indiscrétion. La jeune fille, se retourna aussitôt, mais elle n'était guère plus à l'aise d'être devant Jellyka que quelques élèves s'amusaient à rigoler d'elle. Elle entendit même nettement l'un d'entre l'appeler "sang-de-bourbe" et un autre lui demander pourquoi elle était là puisqu'elle ne savait pas lire. Rouge de honte, Nicci-Rose gardait les yeux et la tête baissée. Elle avait vite compris qu'essayer d'argumenter ne servait à rien. peut-être comprendraient-ils un jour, mais ce n'était pas pour aujourd'hui. Et elle espérait sincèrement qu'à force, ils s'en lasseraient. Mais encore une fois, ce n'était manifestement pas pour tout-de-suite.

    Gênée comme jamais de se faire humilier devant la seule personne qui l'avait gratifié de son amitié. Ils parlaient de quoi déjà? Nicci-Rose mit un certain temps à se souvenir de quoi elles parlaient, l'esprit trop accaparé par la présence de ses autres camarades. Ah oui... l'ambiance générale de Poudlard. Comment pouvait-elle dire après à Jellyka qu'elle dramatisait un peu quand elle parlait du fait qu'on était presque surveillé quand elle venait de se faire insulter? Comment pouvait-elle parler de tolérance et de dialogue alors qu'elle avait l'impression qu'elle n'arriverait jamais à rien avec ce type de personnage? Vas-y rame, continue, t'es sur le sable! Dans le doute, le silence était préférable. Mais un silence gênant vraiment atroce... Nicci-Rose savait déjà comment ça se terminerait. Jellyka allait partir et elles ne discuteraient certainement plus jamais car la Serdaigle, et c'était compréhensible, ne souhaitait certainement pas hérité du même genre de moqueries que subissait Nicci juste parce qu'elle trainait en sa compagnie. Nicci-Rose ne lui en voudrait pas. Comme avec tout le monde, elle avait l'ouverture d'esprit suffisante pour ne pas lui en tenir rigueur. Jellyka lui avait offert un bon quart d'heure de son temps, peut-être même une demi-heure, de discution agréable. De quoi irait-elle se plaindre? Non, vraiment, il n'y avait pas de quoi. Comme pour faire bonne figure, Nicci lui sourit, un peu forcé, un peu hésitant, un peu... d'excuse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Mer 14 Nov - 13:59

Visiblement chacune d'entre elles défendaient leurs points de vue en étant plus ou moins consciente que l'autre n'en démordrait pas. A la question de Nicci-Rose, Lily ne répondit pas ou plutôt se contenta d'un haussement d'épaules. La question était plus rhétorique qu'autre chose et Jellyka sans pouvoir donner de chiffres évidemment pensaient qu'ils n'étaient pas beaucoup. Ce fut d'ailleurs ce qu'ajouta aussi Nicci-Rose. Au moins la jeune fille, même si elle semblait chercher du bon en tout un chacun, restait réaliste et ne voyait pas le monde en rose. Il valait mieux pour elle car sinon la chute aurait été très dure lorsqu'elle se serait rendue compte de la réalité.

Sans le faire exprès, Jellyka venait de couper la parole à sa camarade. Elle finit tout de même ce qu'elle disait et elle se serait bien excusée avant de demander à Nicci-Rose ce qu'elle avait voulu lui demander si elles n'avaient pas été toutes deux perturbées par le retour de la populace dans l'espace auparavant tranquille de la bibliothèque. Alors que Jellyka tout en les maudissant intérieurement se détourna rapidement de ces nuisances bruyantes, Nicci-Rose les regarda un moment avec un air... inquiet ? sur le visage. Lily allait attendre que la jeune fille soit de nouveau toute à leur conversation avant de parler, elle ne souhaitait pas interrompre une possible réflexion de la jeune fille.

Toutefois quand Nicci-Rose se retourna se fut tellement rapidement que Jellyka comprit qu'elle avait dû être surprise à observer le groupe. Des rires se firent entendre. Jellyka se retint de lever les yeux au ciel toutefois quand un "sang de bourbe" jaillit elle ne pouvait faire autrement que réagir. Nicci-Rose avait l'air de vouloir disparaitre et Lily ne voulait pas augmenter à sa gêne. Il ne fallait donc pas qu'elle ait l'air de spécialement prendre sa défense sans quoi les autres se moqueraient encore plus d'elle, incapable ou plutôt ne souhaitant pas se dresser pour se défendre.

Jellyka se retourna un sourire à la fois aimable et prudent sur les lèvres.


"Excusez-moi."


Le groupe se tut petit à petit et la regardait d'un air sceptique et un peu moqueur, ils attendaient sûrement ce moment où elle allait leur faire une petite leçon de morale. Qu'ils attendent donc, Jellyka allait se faire un plaisir de les décevoir.

"Vous risquez d'avoir des ennuis si vous continuez à utiliser cette insulte. Chaque élève ici a reçu une lettre l'invitant à rejoindre Poudlard signé de la main de l'Inquisitrice de Poudlard. Insinuer, même sans le vouloir -je ne vous accuse pas, que l'Inquisitrice et avec elle tout le corps enseignant de cet établissement pourraient accepter dans son établissement des personnes tels que des Sangs de Bourbes seraient une insulte à leur encontre. Il n'est jamais prudent d'insulter des personnes puissantes, c'est pourquoi il faut toujours faire attention à ce que l'on dit même sans arrières pensées."


Jellyka accentua un peu son sourire. Obtenir ce qu'elle voulait en le faisant passer pour quelque chose de bénéfique pour les autres et non pas pour elle marchait toujours très bien. Les dernières personnes qu'elle avait eu ainsi étaient un groupe de première année à qui elle avait plus ou moins dit de se taire... d'une manière où à la faim elles l'avaient remerciée, les braves petites, pour ses conseils. Le groupe en l'occurrence était trop fier pour aller jusqu'au remerciement mais avec des grommèlements ils se désintéressèrent des deux filles.

Jellyka aurait eu une envie folle d'afficher un sourire mesquin, de leur faire sentir qu'ils n'étaient que des merdes et de les menacer de faire remonter l'incident mais après ce que Nicci-Rose avait dit sur la vengeance et cie ce n'était peut-être pas très indiqué. Et puis cela aurait nuit à son image de gentille élève. Jellyka se retourna alors que son sourire perdait sa fausseté pour se faire réellement aimable afin de rassurer Nicci-Rose ; l'incident était finit. C'était quand elle se voyait obliger d'afficher de faux sourires que Jellyka sentait qu'elle n'était pas elle-même. Chez elle ses sourires étaient toujours sincères quelque soit les sentiments qu'ils véhiculaient.


"Du coup je t'avais interrompu tout à l'heure. Tu parlais du vertige. Si tu te souviens pas ce n'est pas grave, je comprendrai ; nous avons eu quelques... interférences."


Jellyka eut un sourire qui disait : enfin on va pas en faire un plat, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Mer 14 Nov - 17:05

    Nicci-Rose avait l'habitude des humiliations. Elle en avait essuyé assez dans sa vie pour savoir ce que c'était. Qu'elle n'arrive pas à s'y habituer, c'était une autre histoire. En attendant, elle se faisait toute petite, comme on attend en remontant les épaules, qu'un orage passe. Elle aurait voulu disparaitre que ça se passe devant Jellyka avec qui elle commençait à sympathisé. Mais c'était impossible. Elle se détestait d'avoir attirer leur attention, mais c'était plus fort qu'elle, elle était curieuse. Et puis, intérieurement, elle les aimait bien. Non pas dans ses rapports avec eux, mais elle aimait les écouter parler, s'amuser, c'était à la fois enrichissant et surprenant de découvrir leur environnement, leur monde. Ça lui plaisait. Aussi, ça la touchait assez quand on l'insultait ou qu'on la rabaissait. En fait, tout le monde la touchait ainsi, mais elle se sentait particulièrement mal quand c'était des adultes qui lui faisaient des remarques. Ainsi, elle aurait été très touchée de savoir qu'elle avait déçut les professeurs, c'est pour ça qu'elle essayait toujours de faire de son mieux! Nicci-Rose les réceptionnait bien, trop bien, ces critiques et commentaires sur sa personne, surtout quand ils étaient négatifs. Personne ne prenait jamais sa défense et elle ne s'en était jamais étonné. Son père l'ignorait, sa sœur la méprisait et ses relations avec ses frères étaient amicales. Elle avait toujours appris qu'un reproche était justifié et elle acceptait donc sans broncher tout ceux qu'elle recevait.

    Aussi fut-elle particulièrement peu surprise en voyant Jellyka se lever. Nul doute qu'elle allait la planter là... Et ben non! En même temps, laisser ces affaires en plan aurait du lui mettre la puce à l'oreille. Si Jellyka avait voulu quitter les lieux ou changer de table, elle aurait ranger ses affaires avant! C'est avec un étonnement inégalé que la poufsouffle regarda Jellyka s'approcher des jeunes gens. Nicci aurait voulu disparaitre 6 pieds sous terre, convaincu que son intervention n'arrangerait rien, pire même! Étonnement, son intervention se fit sans vague, avec assez de finesse pour que personne ne semble vraiment s'offusqué de son conseil. Nicci-Rose craignit pourtant une mauvaise réaction mais à part quelques grognements et marmonnement, elle nota rien d'agressif. Jellyka avait-elle réussit à faire en sorte qu'ils ne l'humilient plus? Nicci-Rose ne pouvait s'empêcher de rester septique sur la question. La poufsouffle avait d'abord crut que sa camarade intervenait pour elle -aussi étrange que ça puisse paraitre- avant de se sentir débile en l'écoutant, puisque ce n'était pas elle qu'elle défendait directement. Pourtant, le doute revint au galop en la voyant se retourner pour lui sourire. Avait-elle fait ça pour elle en faisant passer ça pour un acte désintéressé? Nicci-Rose en serait impressionnée. Reconnaissante et impressionnée.

    En plus, pour couronner le tout, l'Aigle retourna à sa place avec un naturel bleffant et souhaita reprendre leur conversation là où elles s'étaient arrêtés comme si rien n'avait eu lieu. Comme si c'était un incident mineur sans importance. La Jaune & Noir en était scotché. Il fallait quelques secondes pour que Nicci-Rose le percute avant que son cerveau ne se mette en marche pour tenter de se souvenir ce qu'elle voulait dire sur le vertige de Lily. Et après, elle osait dire qu'elle n'était pas sympathique et qu'elle se fichait des autres??! Là, pour sûr, Nicci-Rose n'en croyait plus un mot!

    "Euh... Oui... Je me demandais si tu n'as jamais essayé de faire quelque chose contre... Je veux dire essayer de l'affronter..."

    Nicci-Rose était tellement certaine de ne pas être la première à le lui dire qu'elle se sentit vraiment ridicule.

    "... Enfin je sais pas, il existe peut-être des potions contre le vertige?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Sam 17 Nov - 22:56

Nicci-Rose resta un long moment limite bouche pendante à la regarder. Jellyka Rose haussa un sourcil marquant ainsi son étonnement ; qu'avait-elle donc bien pu faire pour ôter ainsi tous ses mots à la jeune Poufsouffle. Bon pour la jeune fille timide il n'était peut-être pas simple de s'adresser comme Jellyka l'avait fait à un groupe mais cela ne valait pas tant de surprise non ? Lily eut un mouvement de tête et un sourire qui disait "eh ça va aller ?". Pas inquiet, pas moqueur, juste comme ça pour briser la glace qui semblait avoir emprisonné et figé miss Benett. Jellyka ne sut pas si ce fut son mouvement qui avait ramené Nicci-Rose à la réalité mais en tout cas elle suivit la serdaigle dans sa tentative de reprendre le sujet délaissé maintenant quelques minutes plus tôt.

Jellyka écouta attentive la question. Bonne question, très bonne question. Lily se tourna vers le bureau, mains tendues devant elle, commençant à se balancer sur sa chaise alors qu'elle réfléchissait. Vous me direz : "quel besoin de réfléchir, c'est oui ou c'est non... non ?". Eh bien non justement ce qui amenait Jellyka à se demander pourquoi elle ne pouvait répondre aussi rapidement et simplement à une question pas bien compliquée.


"Je pense que j'ai toujours eu le vertige. Sauf que quand j'étais plus petite, on y a pas forcément prêté attention : je n'ai jamais été confronté à de grandes hauteurs du coup ce n'était que des sentiments de ne pas être à l'aise, des peurs que j'évitais facilement en descendant du perchoir sur lequel j'avais bien pu trouver refuge. Puis je pense que naturellement j'ai fini par éviter de me mettre en hauteur. Pas consciemment vraiment très naturellement. Du coup nous nous posions déjà pas beaucoup de questions avant et après nous avons oublié ces évènements comme ils ne m'arrivaient plus. C'est revenu et très fortement évidemment avec Poudlard. Il y a et il y avait les escaliers mais aussi en première année, les cours de vols. Tu aurais dû me voir, on aurait dit justement que j'avais un balai planté dans le derrière tellement j'étais raide."


Jellyka se replongea encore un peu plus dans son passé.

"Je n'en ai pas parlé à mon père. Ni dans les lettres ni en revenant. Il s'inquiète très rapidement pour moi alors je me suis dit que je lui épargnerai cela. Puis il a fallu retourner à l'école. Pendant les grandes vacances je m'étais plus ou moins convaincu que je pourrai surmonter cela. Il n'en fut rien. J'ai finit par mettre cette peur dans le sac "Poudlard est un endroit horrible" et mis en place des stratégies pour passer le moins de temps dans les hauteurs et surtout dans les escaliers."

Tout en poursuivant son long nouveau discours, Jellyka eu un geste circulaire vers les livres derrière elle, manquant de cogner un élève qui passait. Elle eut un sourire d'excuse bref avant de poursuivre son discours.

"Bien sûr j'ai tout de même fait des recherches de potions, de sorts. Oh on trouve de tout et n'importe quoi. Un certain Odgard de Franchtouillie aurait fait un sortilège d'illusion qui remplit le vide par un sol bel et bien solide. Tu t'imagines bien qu'il y a eu des accidents à cause de cela. En tout cas moi la seule idée de me balader sans savoir où se trouve le vide me stresserait à un point fou. Le problème est que la simple imagination du vide même si je ne le vois pas me donne des sueurs froides, c'est donc quelque chose de complétement psychologique et non pas de physique. Du coup un grand nombre de potion ne peuvent soigner que le deuxième cas mais soigner la psychologie par magie n'est pas encore ce que l'on fait de mieux malheureusement sans user d'illusions..."

Jellyka haussa les épaules. Elle s'était un peu résignée et puis de toute façon une fois Poudlard quitté, elle ne serait plus confrontée quotidiennement au vide. Elle pourrait vivre comme elle l'avais fait dans son enfance en oubliant presque cette peur. Il fallait encore qu'elle endure cela deux ans, deux longues années... Sauf si Nicci-Rose lui trouvait LA solution ou -de manière un peu plus réaliste- une idée qui pourrait lui permettre de trouver une solution dans un domaine qu'elle n'avait pas encore fouillé. Mais il ne fallait pas rêver. En tout cas ce ne serait pas elle qui ira dire que puisqu'elle avait passé cinq années ainsi, elles pouvaient encore en faire deux autres et qu'ils seraient frustrant de ne trouver que maintenant une solution qui aurait pu lui éviter des moments très désagréables plusieurs fois par jour pendant toutes ces années. Mais Jellyka n'y croyait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose) Dim 18 Nov - 13:27

    Comme elle l'avait supposé, sa question était idiote. Pourquoi l'avoir posé alors? Dans l'espoir fou et imbécile que ni Lily, ni aucunes des personnes qu'elle côtoyait et qui savait qu'elle était victime du vertige de n'y avoir jamais pensé. Avouez que c'est ridicule, hein? Pourtant, Lily ne se moqua pas de sa question, pourtant tellement prévisible et basique. Non, elle y réfléchit même sérieusement ce qui surprit singulièrement la jeune poufsouffle. Curieuse, elle posa sa tête entre ses mains et entreprit de l'écouter. Ça, elle savait faire, écouter. C'était peut-être même la chose qu'elle savait le mieux faire. Craignant d'ennuyer ses camarades avec ses bavardages, la jeune fille était captivé par ce que pouvait dire les autres, des choses à la fois tellement plus intéressantes et plus intelligentes...

    Nicci-Rose n'était pas sujet au vertige, pas à sa connaissance en tout cas. Elle avait toujours eu un peu peur en regardant le sol quand elle volait au cours de vol en première année, mais ça devait être plus la crainte de s'écraser au sol que du vertige. Mais après ces exercice de voltige cet été, il était certain qu'elle n'avait pas le vertige. La vitesse pouvait lui faire peur, à la rigueur et elle ignorait comment elle réagirait pendant un match. Cependant, quand elle n'y pensait pas, quand elle s'efforçait de se laisser prendre la vitesse plutôt que de raisonner, elle se rendait compte qu'elle aimait cela. Et ce, même si elle avait l'impression de se jouer de toute prudence et de frôler la mort de manière impudente. Mais le tout était de ne pas y réfléchir, sinon, elle prendrait peur. Et ça voulait jouer au quidditch... Si, si!

    Mais l'important pour le moment, ce n'était pas Nicci-Rose et ses idées folles mais Jellyka et son vertige... qui remontaient visiblement loin dans son enfance. Ça devait vraiment être dur de vivre en haut d'une tour, d'avoir un paysage grandiose sous les yeux mais de ne pas pouvoir le regarder sous peine de se sentir attirer par le vide ou pire, d'avoir envie de vomir. A dire vrai, Nicci se pensait capable d'imaginer ce qu'était le vertige, mais peut-être pas de la même manière que Lily. Elle avait l'impression d'être incapable de la soulager et ça lui était insupportable. Tout ce qu'elle était capable de faire, c'était l'écouter. Et ça lui paraissait bien faible. La note de légèreté à propos des cours de vol lui tira un faible sourire, cependant.

    Contrairement à ce qu'elle avait imagé, Jellyka semblait très secrète sur le sujet. Combien de personnes étaient au courant si Lily n'en avait même pas tenu son père informé? L'idée folle qu'elle soit la seule à être au courant lui traversa l'esprit mais elle la rejeta. La serdaigle avait certainement bien d'autres amis, son caractère et sa personnalité le laissait supposer en tout cas, et Nicci ne pouvait être l'unique personne au courant. Ne venait-elle pas de dire que c'était pour ne pas inquiété son père? Nul doute que certaines de ses amies devaient être au courant puisqu'elles vivaient ensemble et l'infirmière également, probablement. Peut-être même le prof de vol, c'était probable.

    Il était, cependant, terrible qu'à cause de son vertige, Jellyka en soit venus à détester Poudlard. L'école était un endroit merveilleux, aux yeux de Nicci-Rose en tout cas. Nicci aurait été curieuse de savoir ce que sa camarade avait pu faire pour éviter d'être confronté à sa peur le plus souvent possible. Étant une Serdaigle, il était, bien sûr, logique et normal, qu'elle est pensé à chercher des moyens magiques de combattre le mal dont elle était victime. Et visiblement, elle avait déjà pensé à tout, sortilèges comme potions. Nicci se sentait vraiment minable à côté.

    La Jaune & Noir resta silencieuse un instant, ne sachant pas trop quoi dire. Lily semblait tellement résigné... Enfin, si, elle aurait peut-être eu une idée mais c'était vraiment... disons pas très délicat. Tripotant le bout de ses manches, Nicci osa demander :

    "Mais... tu n'as jamais essayé d'affronter ta peur? Je veux dire... La vue en haut des tours est magnifique. Celle de la tour d'astronomie en tout cas, je n'ai jamais été dans les autres. C'est quand même dommage de se priver d'un tel spectacle. Tu n'as jamais pensé affronter ta peur...? Mais pas seule, hein! En compagnie de quelqu'un qui puisse te rassurer, en qui tu sais que tu auras confiance..."

    Il est faux de dire que Nicci ne serait pas proposé pour cette tâche. Mais la jeune Poufsouffle ne pensait pas que sa camarade lui fasse suffisamment confiance pour lui confier sa peur de visu. Si jamais, Jellyka essayait cette méthode on ne peut plus indélicate, ce serait certainement pas avec elle, Nicci en était certaine. De toute manière, elle se sentait déjà un peu honteuse d'oser aborder cette demi-solution qui pouvait aggraver les choses, peut-être, si ça se passait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose)

Revenir en haut Aller en bas

Une bouffée d'air frais (Nicci-Rose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-