POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Dim 21 Oct - 21:22

    Nicci-Rose lisait un livre, tranquillement au coin du feu. Nombres d'élèves étaient sortit en cette journée ensoleillée et la jeune fille était en paix dans la salle commune pour une fois. Marcus, dans sa nuque, dormait profondément tandis qu'elle lisait un livre traitant de divination. Le grimoire n'était pas d'actualité mais c'était une matière dont elle avait entendu parler et qui l'avait intriguée aussi s'était-elle acharnée à trouvé un livre qui en parle à la bibliothèque. Ce n'était pas grand chose mais se livre en parlait. Selon lui, il s'agissait d'un art autrefois partiellement juste mais qui n'était pratiqué que par une poignée de charlatan. Finalement, le livre parlait de toutes les formes de magies qui se trouvaient être des attrapes-nigauds et elle étudiait à l'instant l'astrologie.

    "Hey Benett, dégage du fauteuil, j'aimerais bien m'y assoir!
    -Tu sais, Matthew, si tu me le demandais gentiment, ce serait beaucoup mieux."

    Elle n'eut en réponse qu'un ricanement mais ne s'en formalisa guère. Nicci prit son livre et se déplaça sur le canapé où elle rouvrit son livre en ajoutant :

    "Tu sais, je dis ça pour toi. D'autres que moi se formaliserait davantage de ton impolitesse. Je te laisse faire parce que je sais que c'est plus bête que méchant mais tout le monde ne le sait pas forcément...
    -Attends, tu viens de me traiter d'imbécile là, la sang-de-bourbe, c'est ça?!
    -Mais non, Matthew, calme-toi, s'empressa de lui répondre Nicci-Rose. Je souligne juste que tu... n'es pas aussi poli que tu le devrais...
    -Avec la vermine de ton espèce, c'est bien suffisant. Et barre-toi de là, mes potes aimeraient s'y mettre!"

    Avec un soupir, Nicci laissa sa place aux autres garçons qui arrivaient. Son mouvement fit faire l'équilibre à Marcus qui dégringola par terre. Réveil en sursaut assuré! Le lézard s'enfuit à toutes pattes sous le fauteuil en direction de la porte d'entrée de la salle commune.

    "Marcus!
    -Marcus! Oh Marcus!"

    Nicci ne prêta aucune attention à ses camarades jaune & noir qui l'imitaient à s'en rendre ridicule et se lança à la poursuite de Marcus qui disparaissait sous une table.

    "Marcus, reviens ici!
    -Mar-cus, re-viens i-ci!"

    La porte de la salle commune s'ouvrit et Nicci vit la queue de Marcus disparaitre entre les jambes de deux filles qui poussèrent un hurlement suraigüe à la vu de l'animal au sang-froid. Nicci s'excusa, les poussa, s'excusa mille fois de son geste sans ralentir.

    "Marcus! Mais tu vas où?"

    La sorcière vit son animal disparaitre derrière le mur et Nicci-Rose se lança à sa poursuite.

    "Marcus! Marcuuuus!"

    Nicci comprenait que son lézard n'est pas apprécié le réveil, qu'il est eu peur et qu'il se soit sauvé mais à courir ainsi il allait finir par se perdre réellement et il aurait des raisons d'avoir peur sur ce coup-là. Ses cheveux volant en arrière, la poufsouffle se mit à la poursuite de son lézard dans le labyrinthe des cachots, ne cessant de l'appeler pour qu'il daigne enfin à s'arrêter et à revenir vers elle. Marcus ralenti bientôt et Nicci également, s'approchant doucement de lui pour ne pas lui faire peur mais sitôt qu'elle l'est interpellé, l'animal repartit à toute jambe. Interloquée d'une telle réaction, Nicci reprit son pas rapide, se demandant ce qui pouvait bien lui avoir fait peur. Marcus eut l'idée saugrenue de se faufiler entre les jambes d'une élève mais Nicci l'aperçut trop tard. Elle tenta de l'éviter mais son épaule percuta la hanche de sa camarade et elle se ramassa par terre, ne manquant pas au passage de bousculer violemment l'élève.

    Nicci sentit une douleur explosé dans sa hanche et son coude la brûla, nul doute qu'elle ne s'était pas raté. Un os avait du prendre et son coude était certainement bien égratigné. Avec la malchance qu'elle avait, sa robe de sorcière était peut-être même déchirée. Nicci n'y pensa pas trop, la tête trop occupée par Marcus qui avait reprit de nouveau la poudre d'escampette et elle s’apprêtait à faire de même, n'oubliant pas au passage de s'excuser d'un "pardon, je suis vraiment désolée", mais quelque chose la retint...


Dernière édition par Nicci-Rose Benett le Mar 5 Fév - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Sam 27 Oct - 22:27

Des hiboux, encore des hiboux! Tout en les maudissant, Emma se passa la main dans les cheveux, se débarrassant ainsi des plumes d'un dégradé gris, blanc ou marron mêlées à ses boucles blondes. Il lui fallut quelques instants pour découvrir le hibou Grand Duc de la famille, un volatile du genre prétentieux qui comme à son habitude faisait la fin bec et s'était réfugié en haut d'une étagère d'où il écoutait de son air supérieur la marée de hululement à ses pieds, euh pattes...Ses pattes! Un parchemin avait été soigneusement noué autour de sa patte. Encore une autre particularité de ce cher oiseau, il ne daignait jamais lui apporter son courrier, la laissant se déplacer pour profiter de sa divine présence. D'un geste sec de la main, la jeune fille lui ordonna de descendre ce qu'il fit sans se presser et le plus dignement possible. A peine fut-il à porté de main que la sorcière le saisit par le cou et sans prêter attention à ses hululements indignés, entreprit fébrilement de détaché le message. Ceci fait, elle le laissa enfin prendre son envol. Emma parcourut l'adresse du regard et hésita un moment avant de fourrer la lettre dans sa poche. Elle avait reconnu au premier coup d'oeil la belle écriture de sa mère et Emma préférait dénicher un endroit calme pour prendre connaissance de son contenu, sachant pertinemment qu'il ne serait pas sans effets pour elle.

La vert et argent quitta la Volière d'un pas aussi assuré qu'à l'ordinaire, son regard restait fixe et froid...Rien n'aurait pu trahir l'orage qui régnait à l'intérieur d'elle, les questions qui assaillaient sans relâche son esprit. La tourmentée dévala le large escalier sans prêter attention aux élèves qu'elle croisait. Les cachots. Là, elle serait tranquille, libre de ses gestes. Personne pour l'observer. Que lui voulait donc Natasha? En réalité, la jeune fille le savait parfaitement. Sa mère désirait ce qu'elle avait toujours désiré. Cette lettre n'était qu'une occasion supplémentaire pour lui rappeler encore une fois. Il ne pouvait s'agir que de cela. Jamais Natasha ne reviendra en arrière. Cependant, au fond, une once d'espoir restait. Peut-être avait-elle changée, peut-être regrettait-elle, peut-être quelque part l'aimait-elle? Ça faisait beaucoup de peut-être. Beaucoup trop.

Une porte en chêne, un couloir plus étroit, une tapisserie poussiéreuse, un plafond plus bas que les autres, un sol de pierres, un mur suintant l'humidité. La lumière laissait place à l'obscurité dans les sous-sols de Poudlard. La nuit était maîtresse des lieux. La nuit...Une vieille amie d'Emma. Une bonne copine qui lui permettait de pleurer sans être vue, de vaciller sans être réprimandé, de trembler sans être attaquer...La sorcière se laissa tomber dans un coin et ramena ses jambes prêt de sa poitrine. Seule point négatif du noir: si on ne peut pas être observé, on ne peut rien distinguer non plus. Détail problématique quand on veut lire une lettre. Avec un soupire, la jeune fille alluma sa baguette d'un murmure: "Lumos". Une douce lueur doré baignait à présent les lieux. Pas dérangeante. Lentement et sans regarder, Emma sortit le parchemin froissé de sa poche et le posa délicatement sur ses genoux. Ne pouvant plus résister, elle baissa les yeux. Le cachet vert, celui des Mickeilov. Elle tenta de maîtriser ses gestes, de lutter contre cette envie de déchirer l'enveloppe brutalement. Le papier se déroula sur ses genoux. La belle écriture de sa mère. Emma n'avait jamais réussi à former ses L et ses G comme elle...

Ma chère fille,

Tu devais sans doute te douter de l'arrivée de mes recommandations très prochainement. En effet, je ne voudrai pas que tout le travail que nous avons mené ensemble ces trois dernières années soit gâché par quelques mois à Poudlard. Etre livrée à toi même ne t'a jamais fait de bien, cela nous a déjà été prouvé et tu le sais aussi parfaitement que moi.
N'oublie pas le nom qui pèse sur tes épaules. Celui des Mickeilov. Tu dois te montrer digne de tes ancêtres, tu es la dernière descendante de cette illustre famille. Je compte sur toi pour lui ramener la gloire et sa puissance passée. Je te le répète, tu ne seras pas seule lors de cette lourde tâche, je t'aiderai.
Continue à donner le meilleur de toi dans l'apprentissage de la magie. Nous l'avons étudié avec acharnement mais il te reste encore beaucoup à apprendre. Tu dois surpassée tout le monde Emma, tu dois être la meilleure en tout. Je pense te l'avoir assez répété. Ces mots doivent rester gravés dans ton âme comme dans de la pierre.
Je te préviens également contre l'atmosphère peu propice à ton épanouissement qui règne à Poudlard. Tu ne dois accorder ta confiance à personne, si tu dois parler ce sera à moi et à moi seule. Garde tes distances avec les autres élèves et professeurs. Domine ton caractère impulsif. Reste froide et dure. Ignore tes sentiments. Rien ne doit t'entraver dans ta conquête du pouvoir. Pas un seul lien ne sera toléré, toutes les attaches seront détruites.
Afin de t'éviter certaines mésaventures regrettables, j'aimerai renouveler mes conseils une nouvelle fois. Te mettre en garde contre une partie de ton âme, celle que tu as héritée de ton père. Méfie-toi de tes pensées Emma, elles ne sont pas toujours dictées par le bien. Tu connais tes faiblesses, ton penchant pour la folie dans laquelle tu aurais déjà sombré sans mon aide. Heureusement, j'ai toujours été là pour toi ma chère fille. Je t'ai préservé du mal même s'il m'a fallu employer la force pour réprimer tes démons. Si tu ne veux pas réduire à néants mes efforts, continue à me faire confiance. Confie-toi à moi. Tu ne dois rien me cacher. Malheureusement, tu ne sais pas faire la différence entre la lumière et le sombre. Je la ferai à ta place. Mais pour cela, il faut que tu m'obéisses en tout et pour tout. Je dois garder un certain contrôle sur toi. Evidemment, aucun dérapage ne te sera permis, toute faute sera durement châtiée. Comprends-le, j'agis uniquement pour ton plus grand bien.

Je suis de tout coeur avec toi,

Ta Mère Natasha


Emma ferma les yeux. Quelle idiote, elle avait été. A quoi s'était-elle attendue? "Ma chère fille"...Un sourire glacé étira les lèvres de la jeune fille. Oui, elle appartenait à sa mère, elle était l'outil, l'arme de Natasha Mickaïlov. "Ton penchant pour la folie"...Très habile. Lui ancrer dans la tête qu'elle n'était pas saine d'esprit, instaurer le doute, la peur d'elle-même, la forcer à se confier. Sa mère avait toujours excellé dans l'art de la manipulation. Le sourire s'élargit encore un peu, révélant des dents d'une blancheur parfaite, des canines faites pour mordre. Oui, elle avait raison de se méfier. Cette fois, Natasha n’avait pas réussi à tout contrôler. Emma n’était pas une mauvaise comédienne non plus et il lui avait fallu avoir recours à sa force de volonté hors du commun pour résister à l’influence ensorceleuse de l’excellente enchanteresse qu’était sa mère. Elle n’était pas la fille soumise que cette dernière avait toujours espérée. Mais Natasha avait tout fait pour la dominer...« Ces mots doivent rester graver dans ton âme comme dans de la pierre... ». Au sens propre et figuré. Une large cicatrice s’étalait le long de son bras, gravée au couteau à même la peau tous les jours. I must to be the best...

Un filet de sang serpentait à présent le long de son poignet. Sans y faire attention elle s’était enfoncé les ongles dans la peau. Mais elle ne sentait plus la douleur...Du moins pas pour le moment. Avec rage, la vert et argent s’appliqua à déchirer le parchemin, prenant un infini plaisir à couper chaque mot écrit par cette main tant détestée, broyant les derniers morceaux pour les réduire en poussière. Une petite voix qu’elle ne pouvait faire taire lui disait bien que ça ne servait à rien, que sa mère était plus qu’une lettre, que jamais elle ne lui échapperait, seule la mort pourrait les séparer...

Soudain, elle perçut des bruits de course. Un élève. Peut-être deux. Aussitôt, elle sauta sur ses pieds, reprit le dessus, contrôla ses émotions et se recomposa un visage froid et dur. C’était l’ironie du sort...Rester maître de ses émotions. Sans s’en rendre compte, elle avait toujours suivi les conseils de sa mère. Emma serra sa baguette, seule source de lumière à sa disposition, dans sa main et attendit, dressée dans la mi-obscurité. Rares étaient les élèves qui osaient s’introduire dans les cachots à une heure pareille...

Tout à coup, un lézard se faufila entre ses jambes. A peine la sorcière eut-elle le temps de s’interroger sur la présence de cet animal qu’une forme sombre la percuta de plein fouet. Elle ressentit une violente douleur à la hanche et tomba à genoux sous le choc, s’égratignant les jambes sur la pierre rêche et serrant les dents pour empêcher un cri. Sans accorder trop d’importance au mal qui s’insinuait petit à petit en elle, la jeune blonde se releva d’un bond et pointa sa baguette lumineuse sur l’être qui l’avait heurté.
Une élève. Presque une petite fille, qui semblait avoir autant souffert de la chute qu’elle, vu l’état dans lequel elle était : la robe déchirée, le coude ensanglanté, décoiffée...Cependant, l’inconnue ne semblait pas vouloir s’attarder sur les lieux et s’empressa de se remettre debout pour repartir en courant...

-Pardon, je suis vraiment désolée...

Mais, malheureusement pour elle, Emma se rappela soudain. C’était cette « Sang de bourbe », cette Poufsoufle qui se trimballait toujours avec un lézard dans le cou ou dans la manche. Dommage pour elle, la Serpentard avait toujours haït les sangs impurs. Les lézards aussi d’ailleurs.
Toute la haine qu’elle retenait depuis tout à l’heure, la fureur qu’elle sentait monté, la souffrance qui lui piquait les yeux...Tout cela lui revint d’un coup. Et avec, un besoin de rendre cette douleur, de causer du malheur, de faire partager sa colère. Une envie de vengeance. Elle ne pourrait jamais s’en prendre à Natasha. Mais en face d’elle, une faible Sang de Bourbe sans défenses semblait la proie idéale...
Emma posa une main blanche et glacée sur l’épaule de l’élève, la forçant à s’arrêter net. Lentement, la jeune fille avança, de façon à être juste en face d’elle. Avec un petit sourire méprisant, vide de joie, elle planta son regard froid, à l’intérieur duquel s’était allumée une lueur sadique, dans celui de sa victime.

-Bonsoir...Tu m’as l’air bien pressée. Où es passé ta sale bête?... Je pensais que lui au moins supportait ta présence mais tu dégoûtes même les lézards... Au fond, vous êtes pareils tous les deux. Deux animaux. Mais même les singes peuvent apprendre à être respectueux. Je t’avoue ne pas trop apprécier être bousculée. Une leçon de politesse semble s'imposer...

Emma saisit le menton de la fille entre ses deux doigts, l’obligeant à la regarder droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Mar 30 Oct - 2:45

    Nicci-Rose sentait son coude s'élancer et son genoux la brûler, mais elle ignora ses douleurs, qu'elle méritait sans le moindre doute, son attention étant accaparé par la personne qui venait de la retenir alors qu'elle allait continuer à poursuivre Marcus. Rose considérait la douleur comme un moyen de racheter ses fautes, les siennes et celles de ses parents, elle l'endurait donc sans broncher, se soumettait, se sentant mieux comme si une partie de sa dette venait d'être effacée. Sa mère avait volé de la magie et avait été punie pour ça. On aurait punir son père pour le mariage qu'il avait fait on aurait pu la punir elle pour l'amour qu'elle avait porté à sa mère, mais on leur laissait une chance à tous les deux et la poufsouffle comptait bien être à la hauteur de ce qui lui était offert.

    Aussi, quand Nicci se sentit attiré par la main de la malheureuse qu'elle avait bousculée. Elle s'était pourtant excusée, mais ça ne devait pas lui paraitre suffisant. Nicci-Rose rencontra le regard haineux d'une jeune Serpentard qu'elle reconnut comme étant une 6ème année. Nicci pâlit. Agressée une serpentarde plus âgée qu'elle et donc plus compétente, pouvait lui coûter très chère, surtout si la sorcière en question connaissait la nature de son sang et si, par malheur, elle avait eu quelques soucis dans la journée dont elle reportait la cause sur la jeune Benett. Sans broncher, elle se soumis donc au regard meurtrier qu'elle lui adressait, honteuse. Ses pensées ne purent cependant s'empêcher de s'échapper vers Marcus dont elle se désespérait d'avoir définitivement perdu la trace cette fois-ci. La pauvre aurait une peur bleue une fois qu'il serait calmé. Elles espérait qu'il ne lui arriverait rien. Elle y était attaché à cette petit bête, même si son lézard avait quelques mouvements d'humeur, elle l'aimait bien.

    La poufsouffle subit donc son un mot le sermon que lui délivra la Serpentarde, ayant parfaitement conscience de mériter ce qui lui arrivait. Faire profil bas. C'était le meilleur moyen de s'en tirer. En faisant preuve de repenti, peut-être la serpentarde se montrerait-elle clémente? Après tout, Nicci regrettait réellement son geste. En parti à cause du statut de son interlocutrice, mais de manière générale, elle le regrettait quand même. Mais la Vert & Argent semblait réellement de mauvaise humeur et Rose sentit qu'elle allait payer pour tout ce qu'elle était, avait fait et avait subit la jeune fille pour la journée. Elle tenta de baisser les yeux, honteuse, mais elle lui tint le menton, l'obligeant à la regarder droit dans les yeux. Le regard de la poufsouffle fuit quelques fois, mais pas assez discrètement pour ne pas ramener son regard directement sur la serpentarde. Elle n'aimait pas ça car en la regardant droit dans les yeux, Nicci avait l'impression de lui faire un affront et d'aggraver son cas, même si c'était la brigadière qui l'y forçait.

    "Pardonnez-moi, Miss, Marcus est très gentil habituellement, il a juste prit peur... Ce n'est pas vraiment de ma faute... Enfin si, mais ce n'était pas volontaire... Je voulais juste le récupérer pour pas qu'il se perde... Je vous jure, Miss, je n'ai vraiment pas fait exprès, j'ai été emportée par mon élan, pardonnez-moi s'il vous plait. Je vous jure que ça ne se reproduira plus..."

    Nicci-Rose se rendait compte que malgré ses sincères excuses, il y avait peu de chance pour que sa camarade laisse passer un tel affront, même involontaire, mais elle espérait qu'elle saurait faire preuve de magnanisme, de charité et de justesse. La poufsouffle aurait aimé pouvoir se soustraire au regard mépris et haineux de la serpentarde pour qui elle avait beaucoup de peine, mais ça lui était impossible. De la peine? Pour la serpentarde? Et bien oui, pour être d'aussi mauvaise humeur, elle devait avoir beaucoup de contrariétés, à moins qu'elle n'est jamais appris la gentillesse. Mais peu importait, Nicci compatissait à sa situation et rien que pour ça, pour éviter que le déplaisir de la Vert & Argent n'augmente, la poufsouffle se soumettrait au châtiment que celle-ci choisirait : si ça pouvait la soulager... Nicci était certaine que ce n'était pas la bonne solution, mais elle n'avait aucune leçon à lui donner. De plus, la sorcière ne l'écouterait pas. Et c'était bien compréhensible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Jeu 1 Nov - 17:27

La Poufsoufle tenta de baisser humblement les yeux pour éviter le regard meurtrier de la Serpentard mais Emma l'obligea à la regarder. Apparemment, cette situation gênait la Sang de Bourbe et la jeune fille ne put s'empêcher de se réjouir à la vue de ces tentatives vaines pour se soustraire à cet affrontement. Cependant, lorsqu'elle capitula enfin et accepta de plonger son regard dans le sien, Emma n'y lit que de la soumission et du regret mêlés à de la crainte. La Poufsoufle confirma cette première impression en s'excusant platement:

- Pardonnez-moi, Miss, Marcus est très gentil habituellement, il a juste prit peur... Ce n'est pas vraiment de ma faute... Enfin si, mais ce n'était pas volontaire... Je voulais juste le récupérer pour pas qu'il se perde... Je vous jure, Miss, je n'ai vraiment pas fait exprès, j'ai été emportée par mon élan, pardonnez-moi s'il vous plait. Je vous jure que ça ne se reproduira plus...

Emma ne put retenir un éclat de rire sans joie, de ceux qui vous glacent jusqu'au sang. Elle avait failli oublié qu'elle avait affaire à une élève de Poufsoufle, cette maison qui rassemblaient tous les sorciers quelconques qui ne possédaient aucun don particulier à part leur gentillesse excessive...Des petits blaireaux innocents et naïfs, sans une once de méchanceté, impossible de trouver plus généreux, toujours prêt à s'aplatir devant plus puissant qu'eux pour éviter de les contrarier, considérant que tout ce qu'il leur arrive est justifié, qu'il mérite toujours leur châtiment, qu'ils sont responsables de la souffrance du monde...On pourrait les croire hypocrite, imaginer qu'ils ne pensent pas vraiment ce qu'ils disent, qu'au fond ce sont juste des lèches-cul qui veulent s'en sortir comme les autres. Mais non, et c'est ça le pire. Ils le font vraiment par pure gentillesse, sans aucune arrière pensée intéressée...Des anges, tout simplement. Or, il n'y a rien de plus agaçant qu'une de ces créatures célestes. Vous pouvez tout faire, tout dire, les insulter, les torturer, les tuer si vous voulez. Au final, ils finissent toujours par gagner et vous sentez parfaitement que vous êtes dans votre tort. Avec les saints, on arrive jamais à avoir raison.
Justement, le comportement de sa jeune camarade irritait au plus haut point Emma pour deux raisons. La première est qu'elle désapprouvait complètement cette façon d'agir, de se répandre en excuses alors qu'au fond on a presque rien fait pour les devoir. Car, même si c'était la Poufsoufle qui lui était rentrée dedans, cette dernière avait autant souffert qu'elle voire plus. Deuxièmement, parce qu'Emma voyait tout le ridicule de la situation...S'engueuler pour une simple bousculade, c'était pitoyable. De plus, la vert et argent ne comprenait pas cette conduite, ces manières qui lui étaient tellement étrangères. Quand on l’offensait, son orgueil en prenait un coup et pour le venger, Emma était prête à tout. Emma aurait préféré qu'elle réponde à son injure par une autre encore plus cinglante. Elles auraient réglé ça par un bon duel. Rien de plus compliqué. Mais non, il fallait que l'élève se montre digne de sa maison, qu'elle joue les petites saintes.

- Premièrement, sache que je ne pardonne jamais. Retiens le. Deuxièmement, je ne prête aucune valeur aux serments d'une sang de bourbe. Donc épargne ta salive. Pour finir, il va fal...

Soudain, elle crut déchiffrer dans le regard de sa victime un éclair de compassion...De la pitié? Non, c'était impossible. La Poufsoufle s'inclinait devant sa supériorité, parfait. Fallait il en plus qu'elle s'apitoie sur le sort de sa tortionnaire? De la pitié? Cette élève osait elle lui témoigner de la pitié? La main de la jolie blonde fut parcourue par un léger tremblement incontrôlable tandis que ses yeux se remettaient à la piquer dangereusement. Partout et toujours, elle s'efforceait de rester impassible. Froide et indéchiffrable. Même quand elle pleurait, quand elle criait, c'était à l'intérieur....dévoiler ses faiblesses, révéler ses sentiments, divulguer sa souffrance, c'était le pire de tout. Comme si on lui ouvrait le coeur, qu'elle était toute nue devant cette fille...
Emma serra les poings. Beaucoup trop fort. Toute couleur quitta son visage à présent livide. Beaucoup trop pâle. Ses yeux azurs brillaient comme deux petites lumières dans l'obscurité du cachot. Deux petites lumières beaucoup trop flamboyantes. Et la colère continuait de monter. Certains versent toutes les larmes de leur corps mais tout le monde ne sait pas pleurer. Ceux là ont la colère. En dernier recours. Chacun son truc.

La jeune fille aperçut alors un éclat vert à trois ou quatre mètres d'elles, juste derrière la Poufsoufle qui n'avait pas pu le remarquer. Tiens donc...Un sourire cruel vint tordre les lèvres rouges de la vert et argent. La voilà la solution. Les faire souffrir n'a aucun effet sur les saints. Ils sont habitués. Mais quand on s'attaque à leurs amis, tout devient plus compliqué. La baguette fendit l'air accompagné d'un "Accio Lézard" retentissant. La petite créature n'eut pas le temps d'éviter le sortilège qui le frappa de plein fouet. Une seconde plus tard et la vert et argent tenait prisonnier dans son poing le petit corps écaillé. Elle se tourna vers la Sang de Bourbe, imperturbable.

- Pauvre petit Marcus...tu aurais pu vivre heureux et paisible sous un rocher, mais non. Il a fallu que tu tombes entre les mains d'une Sang de Bourbe. Navrée pour toi mais avoir un Sang impur dans ses relations ça porte toujours la poisse. Comme toute les maladies, c'est contagieux. Mais en plus, il paraît qu'on finit toujours par en mourir.

La baguette en bois de rose se trouvait tout contre la tête du reptile qui roulait des yeux d'un air affolé. Un endoloris est si vite partit...


Dernière édition par Emma Parker le Mer 7 Nov - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Ven 2 Nov - 16:05

    Des gens qui aiment voir souffrir les autres, ça n'existait pas. Pas chez Nicci-Rose Benett. Ou bien c'était un plaisir pervers et dominé par la haine. Rien qui puisse être un véritable plaisir, un véritable bonheur. Ce n'était que du noir. Et ça devait être guérit. Ça le pouvait en tout cas. Voilà pourquoi les gens qui aiment voir la souffrance, ça n'existait pas. Aussi, Nicci pardonnait à tout ceux qui étaient dans l'erreur. Ce n'était pas leur faute s'il ne savait pas que ce qu'ils faisaient était mal, ils avaient simplement marchés sur de mauvaises voies et Nicci-Rose tentait, essayait, de ne pas leur rendre la vie encore plus difficile qu'elle ne l'était, et espérait par là leur montré la bonne voie. Ça ne marchait pas toujours, loin de là, mais il fallait un peu de temps... On ne pouvait pas changer les gens du jour au lendemain.

    C'était le cas d'Emma Parker, sans aucun doute. Nicci-Rose détestait cela. Avoir une meilleure éducation, une conscience plus développée, plus raisonnable, plus juste qu'un camarade la plaçait au-dessus de lui, et elle ne s'en aplatissait que davantage, comme pour pardonner le fait qu'elle soit meilleure. Elle n'aimait pas cette place parce que ses camarades étaient pour la plupart ses supérieurs sur le plan sanguin et les dépasser sur le plan moral la mettait mal à l'aise. La serpentarde ne fut pas bien clémente, lui annonçant que, déjà, elle ne pardonnait jamais. Grave entorse au code moral, la pauvre... En ne pardonnant jamais, sa camarade devait vivre un enfer... En plus, elle ne la croyait pas quand elle disait être désolée et qu'elle ferait attention. Ce manque de confiance, bien que légitime, lui fit beaucoup de peine.

    La serpentarde s'arrêta pourtant en milieu de phrase. Sincèrement inquiète, Nicci la vit frisonner et devenir blanche. Ses yeux flamboyaient, mais Nicci-Rose n'en restait pas moins inquiète. On aurait dit qu'elle allait craquer.

    "Hey... Quelque chose ne va pas...?"

    Nicci-Rose eut du mal à suivre la suite. Sa camarade s'écarta pour jeter un sortilège. La poufsouffle se retourna mais déjà Marcus avait disparu de l'endroit où il était une seconde auparavant pour se retrouver dans le poing impitoyable de la Verte & Argent. Nicci-Rose eut peur pour son lézarde qui tentait de se dégager alors que sa tortionnaire, le menaçait de sa baguette. Clairement, elle se vengeait sur Nicci & Marcus des malheurs qu'elle avait eu dans la journée. Perdue entre l'inquiétude, l'angoisse qui montait vis-à-vis du sort qu'elle réservait à Marcus et la compassion qu'elle éprouvait, grandissante, pour la jeune fille.

    "Tu sais... on finit tous par mourir un jour... Rend-moi Marcus, s'il te plait. Il ne t'a rien fait de mal."

    Le tutoiement avait fusé, naturellement. Ce n'était pas la Nicci-Rose qui se soumettait, mais celle qui tentait de raisonner, celle qui prenait soin des gens, celle qui soutenait. Et à ce niveau-là, elles étaient égaux. Le regard plein de compassion et de gentillesse, Nicci-Rose tentait de retirer toute l'inquiétude qu'elle avait pour Marcus. La petite bête était futé, de toute manière. Difficile de le tenir longtemps... Il aurait été bête, qu'il perde sa queue, mais c'était possible.

    "Écoute, je sais que tu ne vas pas bien, j'en suis désolée, réellement. Mais faire du mal à Marcus ou moi n'arrangera rien. Je suis même pas sûre que ça calme ta colère. Je suis presque certaine du contraire. Tu n'y gagneras strictement rien, tu vas même y perdre au change. Alors relâche Marcus."

    Petite pause avant que Nicci-Rose renchaine :

    "Ah oui et... je ne suis pas une Sang-de-Bourbe. Mon père est un sorcier, je suis une sorcière. Mon sang est mêlé, pas impur, mais souillé. La différence est quand même de taille, tu ne crois pas? Bien sûr, je ne serais jamais de ton niveau, mais y a une différence quand même. Si le ministère la fait, pourquoi pas toi...?"

    Douceur et gentillesse mêlée de compassion. Discutez ainsi avec une enfant de 5 ans désemparée, elle se calme... Mais est-ce que ça marchait aussi pour les adolescentes en colère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Jeu 8 Nov - 14:39

-Hey...quelque chose ne va pas...?

Quelque chose na va pas? Emma serra les dents. Même cette sang de bourbe s'en rendait compte, même elle qui aurait du la craindre, s'apitoyait sur son sort. C'était le monde à l'envers, ça n'aurait jamais du se passer comme ça. Tout allait le mieux du monde. Il fallait que tout aille bien, qu'elle surmonte cette douleur qui montait lentement. Elle devait se reprendre, qu'elle arrête immédiatement ce bordel. Personne ne devait voir, personne ne devait comprendre qu'elle souffrait. "Si tu montres un jour tes faiblesses, tu es morte." lui avait dit sa mère. Révéler sa fragilité, c'était donner aux autres les armes pour te faire du mal.

Cependant, les rôles se renversèrent brusquement. Le lézard au creux de la main, la Serpentarde savourait sa puissance. Un geste de sa baguette et la créature ne ferait plus partie de ce monde. A présent, elle dominait la situation, le pouvoir était de son côté. Et, elle l'avouait, c'était bien plus confortable. La jaune et noire paraissait inquiète maintenant et Emma s'attendait à ce que d'une minute à l'autre elle s'incline devant sa supériorité et la supplie d'épargner sa sale bête. Toutefois, ses espoirs furent déçus lorsque la fille ouvrit la bouche...

-Tu sais...on finit tous par mourir un jour...Rends-moi Marcus, s'il te plaît. Il ne t'a rien fait de mal.

Le tutoiement lui écorcha les oreilles. Comment cette sang de bourbe osait-elle lui témoigner si peu de respect? C'était inconcevable, comme ci Nicci venait de faire tomber la dernière barrière qui les séparait. Celle de la domination du sang pur sur l'impur. Le fondement de cette société dans laquelle elles vivaient toutes deux. A présent, plus rien ne les séparait. Elles étaient égales, plus que deux élèves face à face qui ne se quittaient pas du regard.

- En effet, toute vie à une échéance. Mais la mort peut frapper plus ou moins tôt...Tout le monde désire vivre, même ceux qui pensent qu'ils veulent mourir. Seulement, dans ce monde de merde, on ne vit pas. On survit. Deux possibilités 'offre à nous: ou on fait partie de ceux qui dominent, ou de ceux qui se font dominer. Personnellement, mon choix est tout fait.

Le lézard se tortillait dans son poing, cherchait à tout prix une issue. Il devait sentir qu'il ne ferait pas long feu s'il restait à portée de cette baguette. Mais les doigts de la jeune fille se resserrèrent impitoyablement autour de son petit corps. S'il réchappait au sortilège qui ne tarderait pas à le frapper, il aurait au moins la certitude de mourir étrangler...
Oui, Marcus et Nicci ne lui avait rien fait de mal, loin de là. Ils avaient juste eu la malchance d'être au mauvais endroit, au mauvais moment. Navré pour eux, ils payaient pour tout le reste, tout ce qu'elle avait subi sans mot dire et tout ce qu'elle subirait bientôt sans parler davantage. Ils payaient pour son malheur, parce qu'ils étaient heureux alors qu'elle était triste ils devaient être punis.
La jaune et noire semblait avoir lu dans ses pensées et se montra désolée que la Sepentarde aille si mal. Cependant, elle lui reprocha de s'en prendre à elle et son animal qui étaient innocents et lui assura que ça ne lui fera aucun bien avant de lui redemander une nouvelle fois son animal.

- Relâcher Marcus? Tu es tenace, toi...Je croyais t'avoir signifier clairement que je voulais jouer un petit peu avec ta sale bête. Et rassure toi sur mon sort, ma rancœur a déjà atteint son point culminant, ça m'étonnerait donc beaucoup qu'elle grandisse encore...Par contre, ton lézard est bien capable de me distraire pendant un petit moment. Tu ne vois pas de problème à ce que je te l'emprunte un moment, n'est ce pas Sang de bourbe?

L'insulte sembla toucher la jeune fille car elle rétorqua aussitôt que son sang n'était pas impur mais souillé, différence que le ministère faisait. Malheureusement, pas Emma.
Sang pur, sang mêlé, sang impur...par ordre décroissant de valeur. Les meilleurs sorciers sont toujours des sangs purs. Les sangs impurs méritent la mort. Voilà les lois du Ministère. Est ce que la jeune blonde croyait à tous ces mensonges? Sa mère le lui avait longuement expliqué:
"Tu sais...le sang humain est divisé en 4 groupes: A, B, AB et O. A part cela, il n'existe aucune différence. Si je t'ouvre une veine, le sang coulera. Si je compare ce sang avec celui d'un sorcier au sang pur mais qui a le même groupe sanguin que toi, vos sangs seront identiques. Évidemment, de nombreuses familles sont très orgueilleuses de leurs origines nobles, j'en fais partie. Mais la valeur n'est pas héréditaire. Il existe de meilleurs sorciers sang mêlé que sangs purs. Un sorcier reste un sorcier, peu importe si sa famille est de pure souche. Et un sorcier est fait pour dominer les moldus. Les moldus. Ces humains dépourvus de magie, jaloux des pouvoirs des sorciers, qui les ont torturé, tué, rendu fous. Tous les sorciers doivent s'unir pour combattre cette race. La différence entre les sangs purs et les sangs de bourbe ne réside donc pas là où l'on pense mais dans l'éducation. Les sangs de bourbe sont trop proches des moldus, ils pensent comme eux. C'est à ce moment là qu'ils deviennent nocifs, qu'ils devient vital de s'en débarrasser.
Il y a une seconde raison à la haine que nous vouons aux sangs impurs. En toute situation de crise, il faut au gouvernement un responsable, un bouc émissaire. En choisissant les sangs de bourbe, le Ministère de la Magie flatte en plus l'orgueil des sorciers de pure souche."
Comme d'habitude, sa mère avait raison. Les Sangs impurs...Quelle connerie! Si Emma les haïssait autant que ça, c'était du à autre chose. Plus personnel. Ils avaient fait mal à Matthews. Il était si petit...

Emma secoua ses cheveux blonds pour se ressaisir. Sans daigner répondre à la Poufsoufle, elle leva sa baguette. Elles avaient assez parlé, maintenant c'était trop tard. Aucune n'avait remporté le duel des mots, place à celui de la magie.
Son coeur battait à la chamade dans sa poitrine et elle entendait les battements jusque dans sa tête, entre ses tempes. Elle ne voyait plus grand chose, juste le visage de Matthews hurlant. Venger son frère, faire du mal à sont tour aux sangs impurs. C'était tellement facile. Son poing s'ouvrit délicatement, immédiatement la baguette s'abaissa dans un éclair de lumière.

-Bombarda Maxima.

Matthews...Ses grands yeux bleus et ses boucles blondes. Elle a regardé quand ils l'ont torturé. Il pleurait, il suppliait qu'on arrête. Mais ils continuaient, impitoyables. Elle est restée immobile, effrayée, incapable de bouger, saisie d'effroi, les joues mouillées de larmes elle aussi. Quand elle a enfin put appeler, Matthews avait disparu...
Les yeux écarquillés, totalement perdue, Emma parcourut du regard la pièce. Le sort dévia. Le lézard bondit de sa main entrouverte et le jet de lumière frappa son bras. Emma ne put quitter des yeux son bras, la bombe explosa, arrachant des lambeaux de chair. Emma tomba à genoux en serrant contre sa poitrine son bras blessé. La peau calciné était à présent noire et on apercevait l'os en dessous. Du sang coulait,couvrant de rouge ses vêtements. Mais, Emma ignorait la douleur, toutes ses pensées occupées par le visage de son petit frère...

La jeune fille se recroquevilla sur le sol en position fœtale, les épaules secouées de sanglots incontrôlables. Elle avait oublié la présence de la Poufsoufle qui avait été rejointe par son lézard, blottit dans son cou.





Dernière édition par Emma Parker le Jeu 8 Nov - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Jeu 8 Nov - 14:39

Le membre 'Emma Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Ven 9 Nov - 19:12

    Nicci-Rose était réellement triste pour Emma. La serpentarde, elle le sentait, souffrait. Qu'est-ce qui pouvait bien la mener à traumatiser Marcus de cette manière? Ça devait vraiment être terrible pour qu'elle en soit réduit à une telle extrémité. Elle avait peur. Peur d'elle certainement, même si c'était totalement ridicule, mais ça, Emma l'ignorait. Jamais Nicci-Rose ne lui ferait de mal, jamais elle ne le souhaiterait non plus. Et puis, comment la serpentarde pouvait-elle penser qu'elle avait seulement les moyens de lui nuire? Avec beaucoup de compassion et de peine, Nicci-Rose contempla la jeune fille en l'écouta. Survivre? C'était donc ainsi qu'elle voyait sa vie dans ce monde-là? Était-ce donc cette vision du monde si pessimiste qu'on avait infligé à sa camarade? La pauvre était bien trop fragile pour supporter de tels choses fallait croire. Nicci-Rose s'approcha d'elle et lui dit pour la réconforter :

    "Tu te trompes, tu sais... Le monde n'est pas aussi mauvais que tu ne le penses. Il y a des gens bien qui existe. Tout le monde ne veut pas te sauter à la gorge. Moi, je veux bien t'aider si tu veux..."

    Voilà un truc qui pouvait paraitre curieux à sa camarade qui avait, de vue, la supériorité pourtant Nicci-Rose ne voyait qu'une enfant perdue. Comme beaucoup d'élèves de Poudlard d'ailleurs mais tous n'étaient pas sensible à ce qu'elle leur disait alors que les mots qu'elle prononçait semblaient toucher sa camarade d'une manière ou d'une autre. Sans broncher, Nicci-Rose la laissa l'insulter. Emma voulait lui faire du mal, ce n'était certainement pas en répliquant qu'elle obtiendrait d'elle qu'elle cesse ses insultes. Il fallait qu'elle voit que ça ne l'atteignait pas. Nicci-Rose savait ce qu'elle valait et rien de ce que pourrait dire Emma ne la rabaisserait bien plus. Bien sûr que si, elle voyait un inconvénient à ce qu'elle emprunte Marcus mais c'était ce qu'elle voulait...

    "Que je me rassure? Alors que tu vas si mal? Comment veux-tu que je sois rassurée sur ton sort? Ta rancoeur... ça fait mal, je sais, mais l'utiliser contre un innocent ne sert à rien. Fait en sorte que ce soit utile, plutôt, non? ... Non...?"

    Mais Emma semblait déjà loin. Nicci-Rose fronça les sourcils, sincèrement inquiète. Elle se rapprocha, leva la main pour la poser sur l'épaule de sa camarade avec hésitation, elle ne souhaitait pas l'offenser. Mais Emma sembla ressortir de ses pensées et Nicci-Rose retira vivement sa main pour ne pas subir ses foudres. mais Vert & Argent semblait concentrer sur autre chose. En suivant son regard, Nicci comprit que la jeune fille était sur le point de lancer un sort sur Marcus. Mais... Elle allait lui faire du mal?! Et elle allait s'en faire à elle aussi! Ce n'était pas bon, ça, pas bon du tout! Mais Emma ouvrit la main et un éclat de lumière sortit de la baguette. Nicci-Rose détourna les yeux mais quand elle les rouvrit pour voir les dégâts après s'être protégé avec ses bras, elle se rendit compte que Marcus avait disparu. En revanche, le bras d'Emma était dans un sale état. Profondément choqué, la jeune fille resta figé un instant regardant le bras de sa camarade qui était dans un sale état. Dans un gémissement étrange elle s'écroula au sol en tenant son bras contre sa poitrine. La poufsouffle réagit qu'à cet instant et se précipita vers elle. Nicci-Rose sortit sa baguette, en posant sa main dans le dos d'Emma pour la réconforter.

    "Ca va aller... ca va aller, tu vas voir..."

    Relevant la tête, Nicci-Rose hurla dans le couloir :

    "A l'aide! Hey! Y a quelqu'un?! J'ai une élève blessée ici! Quelqu'un s'il vous plait!"

    Nicci-Rose tenta de prendre le bras de Parker pour le regarder même si elle ne savait pas trop quoi faire. Cette denrière ne semblait pas spécialement d'accord avec elle, malgré la délicatesse dont faisait preuve la Jaune & Noir.

    "Ne t'inquiète pas, je vais faire attention... Bouge pas..."

    Nicci pointa le bras de sa camarade de sa baguette et se rendit compte à ce moment-là que son bras tremblait. Râlant contre la faiblesse dont elle faisait preuve dans un moment où sa camarade avait visiblement besoin d'elle, Nicci ne tervigersa pas longtemps :

    "Ferula!"

    Une manque de toile s'enroula doucement autour du bras de sa camarade. C'était un sortilège que Nicci avait appris et assez peu pratiquer mais elle était bien contente de ne pas s'être loupé. Pour une fois qu'elle pouvait servir à quelque chose...

    "Chut..., dit-elle à Emma pour qu'elle se calme et n'oppose pas de résistance. T'inquiète pas, ça va aller, je vais m'occuper de toi..."

    Nicci-Rose se coua sa baguette pour que la bande cesse de sécouler de sa baguette, enroula le reste autour du bras de sa camarade. C'était vraiment pas grand chose et Nicci doutait que ce fut vraiment utile surtout que la bande commençait déjà à s'imbiber de sang. La sorcière enleva son pull qu'elle donna à Emma après avoir liu avoir mit le bras dedans de force. Il semblait que cette dernière n'était toujours pas disposé à lui faire confiance. Mais ce n'était pas grave, la poufsouffle ferait avec.

    "Enroule-le bien autour de ton bras, d'accord?"

    Nicci se leva et alla au bout du couloir :

    "Hey! Y a quelqu'un?! J'ai besoin d'aide! Dépêchez-vous!"

    Sans même attendre de voir si son message avait porté, Nicci-Rose revient auprès de sa blessée. Elle l'a prit par les aiselles pour la soulever :

    "Allez, viens, on va aller à l'infirmerie. On pourra surement t'y aider..."

    En espérant que quelqu'un arrive pour l'aider à transporter sa camarade. Quelqu'un de plus compétent qu'elle en matière de magie de préférence...


Spoiler:
 


Dernière édition par Nicci-Rose Benett le Ven 9 Nov - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné] Ven 9 Nov - 19:12

Le membre 'Nicci-Rose Benett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné]

Revenir en haut Aller en bas

Marcus, reviens ici... Marcus! [Emma][Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-