POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Entre ciel et terre... { PV Malachy }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy } Dim 11 Nov - 15:45

L’Inquisitrice était ce que l’on appelait une femme-enfant. Elle avait des paroles sages, claires et posées. Une culture très large et un intellect affirmé. Elle savait où elle allait et pourquoi elle y allait. Elle savait comment agir, elle savait pour quoi elle agissait. Elle n’avait pas besoin d’avoir de leçon de qui que ce soit, ceux qui la connaissaient vraiment savaient qu’elle n’en avait pas besoin. Elle était d’une class et d’une noble qui l’aurait placé sur le même rend qu’une philosophe. Mais elle n’en était pas une. Elle n’avait réussi tout ce parcours car elle avait pris le temps de se poser et de réfléchir. Tout n’était qu’un travail sur elle qu’elle avait fait et continuait à faire. Pourtant, elle était jeune, si jeune à coté de nombreuses personnes avec qui elle devait s’allier et travailler. Elle devait baisser le regard et accepter poliment des préceptes qui ne lui paraissaient ni juste ni réfléchi. Elle avait appris que l’âge marqué le respect, mais pas le savoir. Elle avait des désirs de femmes, de par sa jeunesse, qui la montrait parfois irrationnelle. Elle était tiraillée entre ces pensées, son rang, son âge et son sexe. Mais elle avait réussi à se faire entourée par des personnes suffisamment sage, suffisamment juste, pour continuer à la faire évoluer avant qu’elle ne se perde dans ses conflits intérieurs.

« Mes parents ont tout deux été assassinés… Je devais avoir quinze ans… »

Sa réponse fut simple, peut être brève, peut être même donnée un peu rapidement. Elle n’avait jamais caché son passé. La presse s’en était emparée sans se poser de questions quand son ascension dans le monde des Sorciers avait suscité de nombreuses questions. Alors on avait fouillé dans son passé, dans son présent et on avait fait des conclusions et les rumeurs ont commencé. Elle n’en avait jamais souffert, elle n’en souffrait toujours pas. Cela ne l’intéressait pas. Elle passait au dessus de tout cela. Elle avait plus important. Comme son poste, son école, ses élèves.
Frédérique sourit à Malachy. Il semblait avoir compris où elle avait voulu en venir et le message qu’elle voulait lui donner. Elle voulait lui faire comprendre que même si elle ne trouvait pas les mots pour l’aider, même si il n’y avait pas de mot pour l’aider, elle le comprenait. Un soutien moral pouvait avoir du bon. Elle ne pourrait pas lui donner plus que ses paroles posées, mais elle n’avait pas de réponses à ses questions. Elle moins qu’elle ne rencontre Dieu un jour. Mais elle n’était pas prête à accepter la mort pour qu’une telle chose arrive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy } Mer 14 Nov - 14:13

Tout parut plus claire instantanément. Tout découla comme de l'eau de source et clair comme de l'eau de roche. Pourquoi l'avait-elle convié? Parce qu'elle était au courant de son histoire et la disparition de ses parents. Les journaux s'en étaient emparés comme d'un scoop à sensation. Oubliant dedans qu'un jeune adolescent voyait sa vie bousculait et anéanti. Pourquoi essayer de lui faire entendre raison et de le mener sur une nouvelle voie? Parce qu'elle avait vécut la même chose à deux ans prêt de différence. Elle avait 15ans, il en avait 17 ans. Elle était surement la plus à même de comprendre le Rouge. Même si leur histoire était complétement différente, la finalité était la même. Tous deux avaient été seul et obligé de se débrouiller plus tôt et surtout avant l'âge prévus. Une conséquence indubitable sur de nombreuses explications. Ce sont des êtres comme ceci qui devenaient fort et puissant dans ce monde. Pourquoi? Parce qu'il n'avait plus les barrières imposait par la famille. Parce que la tristesse et la souffrance si elle ne les détruisait pas les rendait plus fort. Ce qui ne te détruit pas te rend plus fort. Et même si toute cette histoire avait manqué de le détruire, il maintenait la tête hors de l'eau, sa fierté et ses objectifs l'aidant à continuer peu importe la douleur.

Le voile de ses yeux disparut aussitôt. Parfois pas besoin de parole, pas besoin de mot pour apaiser l'âme d'une personne. Simplement les gens, les situations et la présence pouvait y aider. Et c'est ce qui se passait. Il vit même le sourire de l'inquisitrice, cette femme d'habitude froide et distante, montrait un semblant d'intérêt pour sa personne. Deux êtres que tout opposé les réunissant de par un passé commun. La disparition d'un être cher étant tout jeune. Il la regarda avec des yeux écarquillé sous cette annonce sans qu'aucun mot ne soit prononcé. Puis il se mit à sourire aussi, baissant à nouveau la tête en poussant un soupir amusé. Ironique et étrange réaction, après tout ce qui avait été dit. Mais il avait compris, et il était prêt à changer tout en restant marqué par ses mésaventures. Ce n'était que l'entracte et le retour d'un Malachy différent et s'inspirant de ce passé difficile et douloureux pour poursuivre sa vie.

-Mpfhhhh! Je vois....


Peut être tout comme elle, il pourrait devenir puissant et respecté. Même s'il avait des idéaux qui lui était propre. Il la regarda à nouveau avec son sourire tentateur, provocateur à la vie et ses emmerdes, amusé et différent. Il était devenu quelqu'un d'autre. Ou du moins confirmait ce qu'il était depuis toujours. Cet être froid, calculateur et stratège qu'il cachait à tous jusqu'à présent. Prêt à surmonter les défis. Et ce grâce à cette belle femme qui était la grande inquisitrice de Poudlard et la femme la plus puissante du monde magique.

-Peut être pourrez-vous m'aider sur ce chemin, Madame!


Une nouvelle fracture s'était faîtes dans son âme, mais pour une fois bénéfique et qui le mènerait loin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy } Mar 20 Nov - 23:21


Cette enfant ne riait jamais aux éclats, même quand elle avait un tout petit bébé. Elle ne parlait que peu, pesant chaque mot, chaque phrase, chaque propos. Elle n’avait jamais poussé un seul cri. Elle n’avait jamais pleuré. Solitaire, isolée, personne ne pouvait poser sa main sur elle sans faire naitre une crise d’angoisse qui la poussait à la violence. Elle pouvait passer des heures allongées dans l’herbe à regarder les nuages défiler dans le ciel. Brillante, elle n’était pourtant pas une bonne élève, pas dans toutes les matières. Ce qui l’intéressait était bien au-delà de ça. Son entrée dans le monde de la magie la combla enfin. Son entrée dans le monde de la magie signait la fin de la vie qui l’avait dégouté jusque là. Elle avait toujours méprisé ce monde de Moldu. Elle avait toujours méprisé les Moldus. Elle était une sorcière. Et elle serait la plus puissante des sorcières.
Après sa réponse simple et courte, Frédérique s’était plongée dans ses pensées. Il y avait des années qu’elle n’avait plus pensées à son enfance. A sa vie d’avant la mort de ses parents. Comme il s’agissait de l’histoire d’une autre personne, elle avait l’impression que ses souvenirs étaient faits de brouillard. Elle avait l’impression de n’avoir pas vécu, avant.


« Quand on devient le disciple official d’une personne, c’est parce que notre maitre veut nous élever dans l’espoir que nous prenions leur suite… Je suis la disciple du grand Intendant de Grande Bretagne, Monsieur Léon Brom, qui a été l’Inquisiteur de Poudlard avant moi-même… La jeune Erin Breckenridge est ma disciple, chose étonnante quand on sait que je proviens de Serpentard, maison que je dirigeais encore il y a peu… Imaginez si l’on m’avait formé quand j’avais son âge… Imaginez que l’on vous forme déjà… Votre élévation n’est qu’à son commencement… Mais votre niveau est déjà exemplaire… Ce que vous ne voyons peut-être pas encore… Votre être est bien trop tourmenté pour tout voir, tout ressentir… »

Frédérique avait souri à Malachy avant de reprendre son regard lointain, son air neutre, son visage fermé et froid. Elle avait réussi à ce qu’il la comprenne. Elle avait réussi à lui montrer que le chemin qui empruntait n’était pas le bon. Elle était heureuse de pouvoir l’aider. Elle était heureuse de pouvoir lui parler. Il avait des airs de ressemblance avec Maleficus. Cette force, cette rage, cette ténacité, cette dure loi de la vie. Si ressemblant, mais peu enclin à se comprendre sans doute. Il avait pris le temps de l’écouter elle, elle si redoutée, si mal jugée par ses élèves, si forte, si jeune, si seule. Elle avait vu grand, elle s’était élevée jusqu’à atteindre son but. Mais pour quoi au final, pour quoi donc ?

« Quand j’ai été submergée par le doute… la douleur… la colère… je me suis réfugiée dans la seule chose qui a semblé me donner de la force… Vous n’êtes pas sans ignorer ma réputation… et les rumeurs… que l’on propage à Poudlard sur moi… Sachez que dans chaque rumeur, il y a une part de vérité… Afin de ne pas m’auto détruire moralement, je me suis plongée dans l’art de l’ésotérisme… Cela m’a permis d’accroitre ma force mentale… et magique… Afin de ne pas détruire quiconque qui m’approchait, j’ai choisi de les utiliser… de m’en accaparer… d’en faire des proies… L’être humain n’est pas fait pour être seul…
Une fois que vous auriez découvert un domaine où vous prendrez plaisir à jouer à votre avantage… Une fois que vous auriez appris à faire de votre rage une force… de votre force un outil… de votre outil un talent… Vous trouverez par vous-même comme vous pourriez vous élever tout en vous servir subtilement des autres… Je vous laisse devenir en quoi je suis devenue Maitresse… et cela n’a rien à voir avec les Sortilèges… »


La jolie LeeRoy parlait bien évidemment de l’esprit envouteur qu’elle pouvait faire naitre en se jouant des autres, des hommes et des femmes, des jeunes hommes et des jeunes femmes dans le passé, uniquement les femmes et jeunes femmes à présent. Elle trouvait en elles bien plus qu’un jeu, un plaisir à la fois tendre et torride, délicat et passionnel, ne jouant qu’envers les hommes à qui elle ne donnait plus satisfaction ce qui les rendait encore plus vulnérable à sa vue. Les hommes avaient le pouvoir politique, les femmes avaient de pouvoir de l’âme, de l’être, du coeur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy } Jeu 29 Nov - 15:05

Il attendant avec patience que l'inquisitrice se prononce. Si ce matin on lui avait dit qu'une telle entrevue aurait eut lieu et qu'il en aurait appris autant sur la directrice de ce prestigieux château, il n'en aurait rien cru. Il devait être devant le fait accomplit pour le croire. Même elle avait souffert de par son passé, même elle avait subit les affres de cette guerre. Personne n'était épargnée, et que ça soit des deux camps. Mais pourquoi alors les gens continuaient ainsi à se battre. Pour un homme en plus qui se moquait bien de tout ce monde. Personne n'avait d'importance à ses yeux, ou une moindre importance comparé à des insectes. Lors voldemort, ou l'homme qui se cachait derrière des sbires. On pouvait avoir foi en ses idéaux et ses objectifs, mais pourquoi luttait pour lui. Ce n'était à y rien comprendre. Pourquoi cette femme même, qui avait ressentie cette peine et cette souffrance n'essayait-elle pas de mettre un terme à tout ceci. Elle n'était pas aussi puissance que le Lord, mais on l'a disait d'une puissance encore inégalé dans ce monde. Il espérait simplement devenir aussi puissante qu'elle pour équilibrer ce monde et essayer par ses propres moyens de faire cesser tout cela. Le bien, le mal n'étaient que des termes ou des étiquettes qu'on plaçait pour se donner bonne conscience. Mais les paroles jaillirent de la bouche de la belle femme. Aucun doute que même Malachy aurait pu tomber sous le charme prédatrice de cette dernières, et entrer dans le jeu de la séduction.

Néanmoins ses paroles le déstabilisèrent, il venait d'apprendre qu'elle avait prit comme apprentie une certaine Erin, ses informations sur cette fille n'était pas très étoffé ne s'étant jamais intéressé à elle. Il savait juste sa maison, son âge et son année. Plus quelques détails sans grande importance. Là d'un coup elle piquait plus la curiosité du Rouge et Or. Et il n'hésiterait pas à mettre sur le coup ses contacts pour récolter le plus d'information sur elle. Mais par dessus tout, il n'avait jamais pensé qu'être l’élevé du puissant John Mulciber pouvait être dans une optique à le remplacer ou suivre son chemin. Après tout c'était lui qui lui avait demandé une telle faveur, certes il avait accepté. Mais une nouvelle vision s'offrit à lui. Une vision plus claire et lointaine. Elle avait raison la douleur obscurcissait son jugement. Il poussa un simple soupir montrant qu'il comprenait ce qu'elle lui disait, mais ne se prononça pas encore. Il n'y avait pas forcément d'utiliser les mots dans cette situation. Surtout que cette dernière lui sourit avant de reprendre son comportement si froid et neutre. Même lui opter souvent pour une telle façade, mais il était encore loin d'égaler cette femme, en même temps, elle pouvait bien plus se le permettre au vu de son expérience! Mais un jour, oui un jour il le deviendrait et il se ferait un nom, sans que personne ne sache ses véritables pensées.

L'inquisitrice perdit son regard dans le loin, il avait cru remarqué, qu'elle le faisait quand elle se perdait dans une intense réflexion. Mais à quoi pouvait-elle penser ou imaginer. Il aurait tellement voulu être dans sa tête pour le savoir. A moins que non ses pensées déstabiliseraient surement le rouge. Surtout si il apprenait qu'elle le comparé à ce Maléficus Serpens, l'être qui ne pouvait pas supporter et ne voudrait par aucune occasion être comparé. Aucune ressemblance n'existait entre les deux. Et rien ne changerait cela. Mais déjà, elle reprit ses paroles, pour encore surprendre le Jeune Malachy. Elle lui révélait ainsi d'où venait la source de son pouvoir. Mais les deux étaient tellement différent, pourrait-il vraiment réussir par le même chemin? Surtout que Malachy était l'un des meilleurs éléments de cette école, bon depuis peu il avait un peu baissé, mais il était un très bon élève. Il était aussi l'apprentie du ministre de la Magie en personne, malheureusement les cours et les visites de son mentor étaient rare, ou empêcher par de hautes instances inconnues. Alors comment pouvait-il trouver son domaine de prédilection. Oui la magie noire était une branche dans laquelle, il avait du talent, et ce par son "professeur". Mais ou serait son talent, son arme.Il ne le savait pas. Il était bon de partout, mais il ne s'était jamais penché sur le sujet. Il était adepte dans l'art du combat, du calcul et de la stratégie, quelle voie pouvait lui être ouverte avec ça. Pouvait-elle l'aider à trouver cette voie? Enfin Leeroy finit par lui poser une question. Plus rhétorique qu'autre chose, car la réponse était évidente pour ceux qui suivaient les rumeurs et arrivait à avoir des informations plus poussées que les simple esprits de l'école. Malachy était bien plus réfléchi que la plupart des élèves, ce qui l'aidait souvent. D'ailleurs, il n'avait pas besoin de lui répondre, il lui jeta un simple sourire compréhensif, avec à la fois du charme et un soupçons de provocation attirante. Même le rouge savait jouer à ce petit jeu, certes pas au même niveau que l'inquisitrice, mais il n'avait pas à l'envier. Néanmoins, il effaça son sourire, pour un plus léger et sérieux.

-Si je peux me permettre, vous connaissez bien tous vos élèves, même si vous n'êtes pas souvent à vous montrez directement auprès d'eux! Mais je pense que vous avez une idée dans quel domaine je pourrais exceller. Quel est donc votre avis?



Même s'il ne s'arrêterait pas à sa simple pensée, il voulait la connaitre et la savoir. De sa réponse, il pourrait apprendre beaucoup de choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy } Dim 9 Déc - 14:39


Les hommes avaient le pouvoir politique, les femmes avaient de pouvoir de l’âme, de l’être, du cœur. Et elle en était l’exemple même. Défendant profondément la cause des femmes, elle était la figure féministe des Sorcières de Grande-Bretagne. Frédérique ne trouvait aucun charme à la politique. Femme de terrain, femme des femmes, elle n’était pourtant pas sociale mais sociable. Entre quatre murs, elle étouffait. Derrière un bureau, elle s’ennuyait. Elle avait besoin de bouger. Elle avait besoin de combattre. Elle avait besoin de s’adonner aux plaisirs. Elle avait besoin de vivre.

Ce garçon avait tout de ce qu’elle avait aimé chez les jeunes hommes autrefois. Mais le mot était bien là : autrefois. Elle aurait pu le charmer, oublier un instant l’univers juste pour laisser ses sens la porter en s’abandonnant à lui. Mais la simple idée qu’il soit d’attribut masculine la dégoutait, la m’était dans un état de rejet que mon sa conscience et son inconscience parvenaient à trouver un terrain d’entente. Et même pour s’oublier ses soucis ou sa solitude, elle n’oublierait pas qui elle était, ce qui l’avait mené à être ce qu’elle était, et justement, elle n’oublierait pas ce qui elle était, ce qu’elle était. Elle se contentait de jouer la beauté diabolique, lointain, inaccessible. La beauté non pas physique mais charmeuse. La beauté glaciale et dangereuse. Dangereuse pour elle, dangereuse pour les autres. On la désirait car elle ouvrait une possibilité au désirable. On la désirait car elle ne se livrait pas, elle ne se livrait plus.

C’était à ce moment là qu’elle se disait qu’elle avait changé. A la fois en bien et en mal. Bien sur, tout dépendait du point de vu où l’on se plaçait. La jeune LeeRoy n’avait aucune faiblesse sauf une seule, et celle-ci avait fait saigner son cœur. Une seule personne, peut être dans un avenir prochaine, peut etre un peu plus lointain, pourra affirmer si son cœur était toujours là, battant dans son cœur, rempli de cette douce chaleur dont elle refusait pour l’instant encore en entendre le mot dont plus d’un été mort car ils l’avaient trop connu.
Alors qu’elle regardait Malachy, elle se dit que cette conversation avait pu lui faire un bien fou, mais qu’elle l’avait aidé à elle aussi. L’on ne regardait pas assez au fond de soi. Si l’on prenait plus le temps de le faire, les erreurs ne seraient pas fait, et l’on ne laisserait pas les regrets et les remords prendre place. Car une fois les choses faites, l’on ne pouvait plus revenir en arrière. Elle ne le savait que trop bien. Elle ne s’en remettait toujours pas. Le souvenir avait été ôté, la douleur elle perdurait.

Elle eut une expression de surprise quand le jeune Gryffondor lui posa une question. Il était très préoccupé et elle s’était proposée à l’aider. Ainsi elle l’aiderait. Il était interrogateur au sujet de son avenir et cela se comprenait. Les jeunes sorciers étaient pris à leur parent durant sept années pour suivre un enseignement dans un internat avant de quitter celui-ci et jeter dans la cage aux lions. Ils ne savaient rien du monde extérieur. Il ne savait rien du monde en général.


« Très bonne question… En effet, j’ai pris le temps, dès mon retour à Poudlard, de vous connaitre chacun d’entre vous… Ma distance auprès de vous tous ne veut pas dire que je me désintéresse à vous… bien au contraire… »

Tenace, courageux, attentif, combatif, Malachy avait les capacités d’un homme de terrain. Rester assis derrière un bureau le déprimerait. Il se montrerait vif et impatient avec des élèves. Il n’avait aucune capacité accru en soin. Il était évident quand à son orientation. Elle comprenait que ses préoccupations ne l’avait pas donné les réponses quand à son avenir. Elle était fière de pouvoir lui donner son avis qui peut être le mettrait sur la bonne voie. Son mentor ne tarderait pas à confirmer son avis. Après, le jeune homme était seul maitre de son destin.

« Je ne vous vois pas revenir à Poudlard… Vous n’êtes pas de ceux qui comme moi sont cruellement attachés à cet établissement… Je vous verrais au Ministère… mais pas directement à une tache de bureaucrate… plus tard peut-être… bien plus tard… Je dirais plutôt Exécuteurs de Nuisibles… ou à la Brigade Magique… n’oubliez pas que pour les premiers, il faut un excellent niveau de Magie… »

Elle lui avait répondu, sans doute des plus simplement. Mais elle lui avait répondu. Elle ne pouvait pas faire mieux. Il ne devait pas s’arrêter à ses seuls avis. Elle était de bons conseils, mais pas des meilleurs. Sincère et juste, elle avait toujours su mener ses élèves sur la voie qu’ils leur correspondaient au mieux. Aucun n’en avait été déçu. Car au final, ils avaient fait leur choix qui leur était propre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entre ciel et terre... { PV Malachy }

Revenir en haut Aller en bas

Entre ciel et terre... { PV Malachy }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-