POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson] Mar 13 Nov - 1:09

    La matin se levait doucement, incitant très bientôt ses camarades à descendre les escaliers, bien habillé, pour aller prendre un p'tit déjeuner copieux dans la Grande Salle. Quant à elle, la poufsouffle aurait bien aimé y aller également, elle n'avait pas envie, pas les épaules ce matin-là, de subir l'humour douteux de ces camarades. Alors, pour une fois, elle se passerait d’œufs brouillés et de bacon pour aujourd'hui, elle s'arrangerait juste pour prendre son déjeuner vers 11h plutôt que vers 13h si elle avait un p'tit creux. De toute manière, Nicci-Rose était levée depuis trois heures du matin avec Marcus qui lui avait mordillé les oreilles. Habillé d'une robe de chambre au couleur de sa maison, les bras autour de ses jambes, un livre à la main, marqué par un doigt entre deux pages, la jeune fille s'était perdue dans ses pensées.

    Marcus avait eu faim. Ou pas. Elle n'en savait rien car il avait assez peu mangé et qu'une fois qu'elle était réveillée, il avait été incapable de se tenir tranquille. Incapable de se rendormir avec son remue-ménage, Nicci-Rose s'était résolue à se lever, Marcus sur son bras courant pour prendre sa place derrière sa nuque. En essayant de faire le moins de bruit possible, la jeune fille s'était extirpé du lit et, après avoir enfilé sa chemise de nuit et ses chaussons, était descendu en bas des escaliers, pénétrant la salle commune qui était vide. Oui, c'était vide! Nicci-Rose avait inspecté toute la salle avec prudence pour vérifier s'il n'y avait pas déjà quelqu'un avant de se poser dans un fauteuil des plus confortables. Mais Marcus ne cessait de gigoter, l'empêchant même de somnoler et la jeune fille se releva, remonta dans sa chambre pour prendre quelque chose pour passer le temps. Elle prit son livre d'Etude des nuisibles avant de redescendre se nicher douillettement dans un des fauteuils les plus confortables. Le livre sur ses jambes croisés, la jeune femme s'était calé dans le fond. Ce n'était pas souvent qu'elle avait la possibilité de profiter du confort qu'offrait ses fauteuils sans en être virée.

    Entre sirènes et centaures, l'esprit la jeune rêveuse était partit vagabonder. Elle aimerait bien rencontrer une sirène un jour, leur parler. Savoir commenté tait le monde d'en bas, bien sûr, mais également comme elles voyaient le monde d'en haut. Comme pouvait-on avoir un meilleur avis objectif qu'avec une créature non-humaine ne vivant pas dans le même milieu que nous? Nicci était certaine qu'il ne pouvaient s'agir que d'elle. l'esprit de la jeune femme partait à l'inconnu entre chevauchée à dos de sombral et bain avec les sirènes alors son regard restait plongé dans le feu.

    Baillant soudain, la poufsouffle sortit de son immobilisme, ramena son livre devant elle quand elle se rendit compte que Marcus avait cessé de bouger. Elle le toucha du bout du doigts et se rendit compte que ce malotru s'était endormit! Soupirant de dépit, mais ne pouvant rien n'y faire, Nicci-Rose allait reprendre sa lecture mais des pas dans l'escalier se firent entendre, la figeant sur place quelques secondes avant qu'elle se dépêche de se concentrer dans son livre. Avec un peu de chance, l'intrus ne se rendrait pas compte de sa présence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 08/05/1994
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 02/07/2012
Parchemins postés : 403



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Elizabeth N. Greyson


MessageSujet: Re: Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson] Dim 18 Nov - 9:57

    Le noir total, le néant absolu, bref la paix. Elizabeth flottait dans cette espèce de plénitude et en profitait comme si c’était la dernière fois. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas dormi aussi bien. Bien sûr elle était toujours hantée par ce visage squelettique et suppliant, inondé de larmes et par quelques rêves étranges et tortueux, mais au moins ils ne l’empêchaient plus de se reposer.

    Malheureusement, l’agitation dans le dortoir des filles en plus de la lumière qui avait chassée l’obscurité de la pièce la tirèrent de son sommeil salvateur. Autour d’elle ça s’agitait, ça courrait dans tous les sens, brosse, vêtements, serviettes, rouges à lèvres, crayons à la main. Certaines, toujours bavardes, au garde à vous, commençaient à brailler avec leur copines - noyant de mots leurs interlocutrices sur la signification possible de leur rêve dans lequel apparaissait un homme avec une tête carrée et une pioche dans la main gauche, courant après des cactus qui explosaient au moindre contact et après des squelettes armés d’arcs et de flèches…

    Bref, un début de journée tout à fait normal pour la jeune fille. Elizabeth s’extirpa de son lit avant d’aller s’enfermer dans une cabine de douche. L’eau chaude finit complètement de la réveiller et détendit ses muscles tendus et noués par le dernier entrainement de Quidditch.
    Ce dernier lui revint d’ailleurs en mémoire. Il avait plu et la gêne occasionnée par la flotte avait rendu les joueurs moins performants, moins rapides, moins précis. Elizabeth avait tout de même réussi à placer quelque but sans glisser de son balai et l’attrapeur de leur équipe avait attrapé le vif d’or. Un bon entrainement, au final.

    Quand elle sortit de la douche, le dortoir était de nouveau vide et silencieux. Elizabeth jeta un coup d’œil à son lit. L’envie de se recoucher se fit très forte mais la Poufsouffle se résigna quand elle repensa à la montagne de boulot qu’elle avait à faire. La jeune fille attrapa ses affaires et descendit dans la salle commune. Là encore, c’est le silence qui l’accueillit. Il n’y avait pas beaucoup de monde à part deux élèves attablés et bossant sur leurs cours de potions et d’une autre devant la cheminée plongée dans un livre d’études des nuisibles.

    Elizabeth s’installa sur le canapé en face de celui de la jeune fille et sortit ses grimoires de potions. Ceux que son mentor lui avaient prêtés. Ils différaient du programme qu’ils avaient cette année et était légèrement plus complexe mais la jeune Poufsouffle n’allait pas laisser tomber. Ce n’était rien comparé à ce qui l’attendait. Elizabeth ne savait pas pourquoi cette mauvaise impression ne la quittait pas quand elle pensait à Evy. Jusqu’à où cette femme était capable de l’embarquer ? Avait-elle seulement des limites. La jeune fille en doutait sérieusement. Mais bon, elle avait choisi, c’était maintenant beaucoup trop tard pour faire demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson] Lun 19 Nov - 3:06

    Deux de ses camarades filles descendaient, en effet, les escaliers. Les deux blondinettes s'installèrent à une des tables de la salle commune, bien habillé et maquillé, et se mirent à bosser leurs cours avec assiduité sous le regard craintif de la jeune Benett. Mais les deux filles semblaient bien trop occupés et absorbé par leur travail pour s'intéresser à elle et Nicci-Rose se détendit. Au bout de quelques minutes, elle s'était remise à lire. Une histoire surtout de centaures cette fois, concernant les lois en vigueur coordonnant la vie en commun et pacifique entre les être humains et les centaures. C'était assez complexe pour le petit cerveau de la jeune Jaune & Noir qui avait du mal à tout ordonné pour que ça lui paraisse clair et concis. Cependant, elle s'y appliqua.

    Elle émergea de sa lecture en voyant quelqu'un s'installa dans le canapé, près d'elle. Nicci-Rose se figea sur place quelques instant avant de se remettre dans sa lecture. Elle avait craint un instant être la cible de commentaire désagréable comme c'était régulièrement le cas mais sa camarade semblait vraiment trop absorbé pour ses études, de potions manifestement, pour lui prêter une quelconque attention. Nicci resta recroquevillé sur place, immobile pour ne pas attirer son regard, lisant son grimoire mais gardant un œil sur sa camarade. Elle lui était étrangement familière, mais Nicci était sûr de ne pas partager ses cours avec elle. Il suffisait de voir ses livres qui n'était pas les siens. Mais il ne s'agissait pas de cours en réalité. Quand Nicci l'avait-elle déjà vu?

    Au moment où la jeune fille repoussait une mèche, Nicci-Rose percuta. Cette fille faisait partie de l'équipe de quidditch. Elle l'avait vu marqué un but splendide à la saison dernière. Enfin à l'époque, elle le trouvait pas forcément génial, mais elle s'était intéressé de près au quidditch depuis. Elle dévisagea du coin de l’œil sa camarade. Assidue et bonne en quidditch, celle-ci cumulait les bons points! La curiosité de Nicci-Rose en était piquée. Elle essayait de ne pas se faire repérer en faisant semblant de lire mais elle gardait un œil, inutile il faut l'avouer, sur sa camarade.

    Soudain, Marcus décida de faire des siennes. L'animal courra le long de sa nuque et du fauteuil à toute patte en direction de sa camarade. Miss Greyson d'après de ce qu'elle savait. Il y avait des noms qu'on oubliait mais Nicci-Rose était de la sorte d'élève observateur et avec une assez bonne mémoire. Les noms des élèves de l'équipe de quidditch de sa maison, elle se gardait bien ne pas les oublier. C'était le minimum du minimum quand on s'intéressait à son prochain et qu'on tentait de s'investir dans l'école. Nicci-Rose, s'apercevant que Marcus grimpait le long de l'accoudoir du canapé où se trouvait la poursuiveuse, se redressa et tenta d'appeler son lézard d'un "hey psst" qu'elle espérait discret. Mais c'était vraiment dur de l'appeler suffisamment fort et d'une voix suffisamment ferme pour que Marcus lui obéisse tout en espérant ne pas attirer l'attention de ses camarades. Ça frisait même l'impossible et le ridicule.

    En effet, quand Nicci-Rose releva les yeux, elle rencontra le regard de la joueuse de quidditch et rougit jusqu'aux oreilles.

    "Hum... Excusez-moi... C'est Marcus qui s'est enfuit... Il faut pas avoir peur, il est très gentil..."

    La plupart des filles poussaient des hurlements stridents en voyant Marcus. Ça n'avait pas été, heureusement, le cas de Jellyka Rose, une nouvelle amie de Serdaigle, mais c'était une miraculeuse exception. Miss Greyson faisait partit de quelle sorte de filles? Comment réagirait-elle? Nicci-Rose s'attendait au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson]

Revenir en haut Aller en bas

Où l'aube se confond dans la cheminée [Elizabeth Greyson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-