POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Ven 16 Nov - 23:01

Une journée comme une autre à Poudlard. Cours et devoirs en ligne de mire, je ne voulais pas désespérer mais pour une dernière année au château, j'avais espérer autre chose. Alors oui ok j'avais apporter moi-même une petite différence mais elle n'était pas du tout prévu, en faite ça me faisait même peur ... Comment les membres de ma famille allaient-ils le prendre ? Très certainement mal et j'avais besoin d'avoir toutes les chances de mon côtés pour espérer ressortir vivante de cette année de folie, ou plutôt des prochains mois qui s'annonçaient.

Attachant une cape sur mes épaules, je sortis de la salle commune, bien décidée à trouver un endroit tranquille pour pouvoir réfléchir. Les Serdaigle étaient peut-être réputés pour être des bosseurs mais quand ils avaient finis, ils savaient aussi s'amuser. Et en ce moment même c'était la folie dans la salle commune et même dans les dortoirs il était impossible de s'isoler. Descendant les escaliers je finis par sortir dans le parc. Laissant mon esprit vagabondé vers les évènements de cet été, je mis un moment avant de réaliser que mes pas m'avaient emmener vers la Stèle de la Résistance. Pourquoi ? Je n'en avais aucune idée mais au moins l'endroit était désert ...

M'accroupissant devant le monument, je parcourus rapidement le texte des yeux avant de sourire. Oui c'était peut-être le bon endroit pour réfléchir à mon futur qui allait s'avérer très compliqué. Me relevant doucement, je m'avança vers le côté de la stèle et m'installa à même le sol, dos contre cette dernière. Sortant un livre de ma poche je le posa sur mes genoux et regarda le titre en soupirant. "Avoir un enfant" ... Je ne savais comment prendre le fait d'être enceinte, j'avais à la fois de la joie et à la fois de l'appréhension. Donner la vie était un cadeau du ciel comme disait certains mais pour moi il tombait plutôt mal ... Il faut dire que même si j'étais majeur, je n'étais pas mariée ce qui poserait certainement un gros problème à ma famille. Quant à parler du père ... Non je ne pourrais pas avouer que c'était un né moldu, sinon je ne terminerais pas la journée ... Il allait falloir que je trouve une solution, mais avant je devais déjà me faire à l'idée que bientôt un petit être allait dépendre de moi ...

Ouvrant le livre, je me plongea rapidement dans la lecture. C'était très intéressant et j'en apprenais à chaque page que je tournais. Ca me faisais peur de voir tout ce que je devais savoir, tout ce que je devais faire. Si seulement je pouvais en parler à quelqu'un pour sûr que ça me soulagerait. Mais voilà, comme la plupart des membres de ma famille j'étais méfiante et donc je n'accordais pas mon amitié facilement. Résultat j'étais toute seule quand il s'agissait de parler de telle chose. Tournant une nouvelle page je suspendis mon geste en entendant un bruit pas très loin. Relevant la tête, je distingua une silhouette qui s'avançait vers moi. Refermant rapidement le livre, je le fis disparaitre dans la poche de ma robe et me releva pour faire face à l'arrivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Sam 17 Nov - 18:03

Depuis quelques temps, beaucoup de choses étaient arrivées à Maleficus. La Réunion au Sommet en était le point de départ, ensuite arriva le renvoi de cours de Runhart, l'"altercation" ridicule avec Eversman qui lui vaudrait une commission de Sécurité sans oublier le grand évènement organisé par ses Jeunesses Puristes dans le cadre de la Guerre en Irlande. Il travaillait, travaillait sans relâche pour devenir un Exécuteur à part entière sans oublier sa volonté profonde de devenir un Animagus. Quelques résultats assez probants avaient fait leur apparition. Un début. Néanmoins ses travaux devaient rester secrets pour plusieurs raisons. Malgré son caractère patient pour ce genre de choses et persévérant, il n'en était pas moins frustré de devoir trop attendre pour se changer en animal. Cela faisait tellement de temps qu'il s'entrainait aux rudiments de l'Animagosité qu'il aurait pu douter de ses capacités, se faire à l'idée qu'il n'y arriverait jamais. Et pourtant non, il était encore plus convaincu de ses talents qu'au début de ses recherches à propos de la Métamorphose, cette fabuleuse matière.

Les Forces du Mal et l'art de McGonagall étaient des sujets primordiaux et passionnants aux yeux du leader de l'Elite. Les croiser faisait du sorcier expert sur ces deux matières un puissant Mage. Maîtriser la Magie à la quasi-perfection était un des nombreux buts du Sang Pur. L'avantage d'être un Sorcier par rapport aux Moldus, c'est de pouvoir vivre plus longtemps et dans de meilleures conditions. Encore une preuve indéniable de la supériorité magique !


« Très bien Professeur Forsythe, je vous amènerai ça pour demain. »

Sans oublier de refermer la porte, Maleficus Serpens quitta le bureau de celui qu'il devait assister dans sa profession. Ce-dernier lui avait demandé de faire une partie des bulletins scolaires afin d'avoir également son avis. Heureux d'être le récepteur d'une confiance de la part du Professeur de Métamorphose, le Sang Pur s'apprêtait à retourner dans son bureau lorsqu'il aperçut une silhouette féminine et solitaire disparaître derrière un coin du mur. Il avait juste eu le temps de voir de qu'il s'agissait et décida alors de se saisir d'une grande cape noire bouffante, de vérifier sa coiffure blonde dans un miroir entouré de chauve-souris noire et de fermer la porte de son antre pour suivre cette fille.

Cela faisait longtemps qu'il ne lui avait pas parlé.

Une fois dehors, Maleficus sentit la froideur lui tirailler son beau visage pâle et d'une main légère mais décidée, mit sa capuche sombre sur sa tête. On ne pouvait voir de lui qu'une partie de ses cheveux ainsi que l'entièreté de sa figure narquoise et supérieure. Le vent soufflait dans ses vêtement sans pouvoir toucher la moindre partie de son corps directement. Vers où se dirigeait sa proie ?

La stèle de la Résistance.

Elle s'était retournée, consciente qu'on la suivait. Maleficus ne ralentit pas son rythme et vint se poser délicatement aux côtés de la fille.


« Bonjour, Mickaëla. »

Peu de gens l'appelait de cette manière mais lui pouvait se le permettre. Le Chef de l'Elite se dirigea devant le piètre monument de commémoration et sans regarder la seule personne près de lui, fit une remarque comme adressée à lui-même.

« Tous ces noms... Morts ou en fuite. Vivant dans des conditions misérables et fréquentant ces rats de Moldus... Piètre existence, non ? »

Sa voix était froide, comme un sifflement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Lun 19 Nov - 9:46

Je détestais être surprise pendant l'un de mes moments de solitude et la plupart du temps, j'envoyais chier la personne troublant mon calme. Mais alors que je m'apprêtais à lancer une remarque acerbe, je reconnue le nouvel arrivant. Serrant les dents et les poings, je me tue, consciente de devoir encore plus surveiller mes paroles devant un membre de ma propre famille. Voilà bien longtemps que je ne l'avais pas croiser et pour dire il ne pouvait pas tomber plus mal. Je ne savais pas encore comment réagir devant ce que j'avais découvert sur mon état et je ne voulais surtout pas que la famille l'apprenne. Du moins pas pour le moment, j'avais encore envie de vivre un peu ...

Bonjour, Mickaëla.
Bonjour Maleficus ...

Je lui lança un timide sourire sachant pertinemment que le jeune homme n'était pas du tout du genre souriant. Froid et distant, j'avais toujours eu du mal à le cerner. En faite, il était comme tous les membres de ma famille et parfois je me demandais si j'étais une exception. En faite, non je n'étais pas la seule exception, il y avait eu aussi la soeur de Mal' mais elle était morte désormais. Depuis ce temps, j'avais décidé de tenter de me fondre dans la masse de la famille, chose que j'avais énormément de mal à faire, n'ayant pas la moindre once de mal en moi.

Tous ces noms... Morts ou en fuite. Vivant dans des conditions misérables et fréquentant ces rats de Moldus... Piètre existence, non ?

Je me mordis les lèvres pour me retenir de sortir quelque chose que je regretterais. Contrairement à lui, je n'avais absolument rien contre les Moldus ou les né-moldus. D'ailleurs si je n'avais pas aussi peur de mourir j'avouerais à ma famille que j'ai passé l'été en compagnie d'un né-moldu mais je n'étais pas complètement folle et même si j'allais devoir bientôt m'expliquer sur le fait de ma grossesse, je trouverais bien un moyen de cacher l'origine du père. Reportant mon attention sur les dires de mon cousin, je haussa les épaules avant de choisir avec soin les paroles que j'allais prononcé.

C'est l'existence qu'ils ont choisis ... C'est leur choix ...

Croisant les bras sur ma poitrine, je m'autorisa à dévisager le jeune homme, un léger sourire sur les lèvres. Même si je ne le fréquentais pas régulièrement je le connaissais assez pour savoir qu'il n'était pas venu là juste pour me faire la conversation, surtout une conversation aussi banale. Ce n'était pas du tout son genre.

Alors ? Je ne crois pas que tu sois venu juste pour me saluer. Que me veux-tu ?

Avant de quitter la maison cet été, mon père avait continuer à me faire la leçon sur les mangemorts et sur le fait de rejoindre leur cause. Je faisais semblant de me sentir pas encore prête alors que tout ce que j'espérais c'était m'enfuir loin de tout ça. Mais il allai bien falloir que je réagisse, j'étais désormais majeure et à la fin de l'année je quitterais Poudlard. A ce moment là je devrais faire un choix, et ce choix devait se préparer avant. C'était donc pour ça que je me méfiais de la présence de Maleficus, j'étais pratiquement certaine qu'à son tour il allait me parler de tout ça. Et perdue comme je l'étais actuellement, je devrais surveiller encore plus mes paroles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Mer 21 Nov - 15:10

« Oh je te veux beaucoup de choses. »

Maleficus Serpens, dans un sens, était un pervers narcissique. Il aimait faire le mal pour le mal, les personnes faibles qu'il rencontrait ne pouvaient que plier devant sa volonté de détruire et d'exterminer toute forme de joie en elles. Comme un Détraqueur, en effet. Faire souffrir lui procurait un bonheur sans faille et la plus petite des brèches dans la personnalité d'une de ses victimes lui était inconsciemment révélée par des signes qu'on ne pouvait pas contrôler et sans attendre, il s'en saisissait et tirait sur la corde sensible. Jusqu'à ce qu'elle craque.
La perversion narcissique n'était pas purement héréditaire, néanmoins, lorsqu'un sorcier ou même un moldu était élevé par un couple de pervers, il risquait fortement de devenir un monstre sans cœur à son tour.


« Il est toujours bon de parler à sa famille, tu ne crois pas ? »

Un sourire mauvais s'étala doucement sur le visage pâle du Sang Pur, laissant quelque peu apparaître ses dents blanches et régulières. La famille n'avait pas vraiment d'importance pour lui, seulement le pouvoir, le blason, l'argent et les bénéfices que toutes ces belles choses pouvaient apporter. Maleficus n'était attaché à son entourage que parce qu'il le contrôlait et qu'il pouvait en tirer des bénéfices. Le nom de Serpens, ou de Stuart ou de Wallace était respecté et porter un tel monument sur ses épaules était une tâche lourde et difficile. Or, il n'était pas certain que la jeune Charlyse Mickaëla Stuart en soit consciente. Sa sœur ne l'était déjà pas, et quand on savait comment elle avait terminée... Tuée par son propre père et brulée par sa mère avec tout un village. De toute évidence, la Serdaigle ne voulait pas finir de cette façon et après tout, elle avait le luxe et le respect. Que voulait-elle de plus ? Pourquoi ne pas profiter de son statut pour vivre heureuse sous le régime du Seigneur des Ténèbres ?
La capuche noire qu'il portait était toujours sur sa tête avant qu'il ne la fît basculer en arrière pour découvrir son chef dont les cheveux blonds contrastaient furieusement avec son visage blanc. Le Sang Pur passa une main dans sa toison d'or puis il détourna le regard de la Stèle et plongea ses doigts blanchâtres dans la poche de sa sombre cape. Il en sortit un petit mot signé de sa main.


Spoiler:
 

« Prends-ça, tu en auras besoin. Sais-tu qui va être ton Commissaire du Sang ? »

Maleficus imagina l'ombre d'une seconde que ce soit avec la rouquine Laëtitia Silverleaf.

« Comment se passent tes cours ? »

Non pas que cela l'intéressait mais c'était une manière de lancer la conversation.

« Tu sais ce qui se passera si tu rates cette Commission ? »

Sa voix fut soudain froide et cassante, vibrant comme s'il avait proféré une menace contre sa cousine. Une menace sanglante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Mer 21 Nov - 21:29

Oh je te veux beaucoup de choses.

Ah ! Ce que je pouvais aimer les réponses de Maléficus ! Je devais dire que ça m'avait manquer ! Nos petites joutes verbales étaient toujours un délice et je nous en prédisais une aujourd'hui même ! Arborant un léger sourire, j'attendis la suite des ses dires pour savoir enfin ce qu'il me voulait.

Il est toujours bon de parler à sa famille, tu ne crois pas ?

Je retiens avec difficulté un petit rire cynique avant de lui lancer sur un ton narquois.

C'est bien à toi de dire ça ! On est dans le même château et on se voit quoi ... deux fois ? trois fois par an ? Et encore ! Seulement si MONSIEUR a un besoin particulier ! Donc vas-y lâche-toi et dis moi ce que tu me veux.

Oh ce n'était pas méchant mais je savais que rien que dire ça pouvait me faire du mal. Je connaissais le caractère de Maleficus et si jamais l'envie lui en prenait, il ne se gênerait pas pour me lancer un sortilège. J'avais beau être sa cousine, nous n'avions jamais été vraiment très proche. Ce qui était dommage vu que nous avions quasiment le même âge mais bon, il était un garçon donc un héritier de la famille alors que moi je n'étais considérée que comme une chose à caser quelque part. Pourquoi avait-il fallut que mon frère meurt et me laisse seule ...

Prends-ça, tu en auras besoin. Sais-tu qui va être ton Commissaire du Sang ?
Laëtitia Silverleaf ...

Prenant le papier que me tendait Maleficus, je le déplia pour le lire, voulant savoir de quoi il s'agissait. Un nouveau sourire passa sur mon visage en voyant les quelques mots. Un courrier à la Maleficus ! Ca c'était certain ! Mais il avait raison, la moindre bricole pouvait aider à passer la commission du sang. Maleficus était un jeune homme qu'on craignait rien qu'en le voyant, il en imposait contrairement à moi. Bon moi il ne m'impressionnait pas le moindre du monde mais ce n'était pas pareil, un simple mot de lui allait peut-être être la chose me permettant de passer facilement cette épreuve.

Comment se passent tes cours ?

Haussant un sourcil, je pris le temps de ranger le papier dans ma poche intérieure avant de répondre en haussant les épaules.

C'est la dernière année, je fais comme d'habitude, je maintiens mon niveau à un point correct. Ne t'inquiète pas, je ne te fais pas honte, mes notes sont bonnes et les professeurs n'ont pas à se plaindre de moi.

Il se prenait presque comme mon père ... Quoiqu'il s'intéressait peut-être même un peu plus à moi que mon propre père. Mais je ne me faisais pas d'illusion, il y avait une raison, raison qui s'appelait "réputation". Il avait peur que je gâche tout que je sois comme sa soeur ... Je ne voulais pas dire que j'étais mieux qu'elle, même si j'avais des notes plus correctes et que j'étais plus proche de l'esprit sang-pur qu'elle mais je n'étais pas aussi ... parfaite que Mal'.

Tu sais ce qui se passera si tu rates cette Commission ?

Et paf ! La question à ne pas poser ! Nan mais il me prenait pour qui là ? Lui lançant un regard noir, je me redressa au maximum avant de lui lancer d'une voix sèche.

Bien évidemment que je sais ce qu'il se passe ! Tu me prend pour qui !

Serrant les poings, je me retenais de lui lancer quelques piques bien salés mais il fallait croire que mon état et les hormones m'empêchaient de me contrôler autant qu'avant et je finis donc par cracher d'une voix violente.

Nan mais tu te prend pour qui là ? Pour le chef de la famille, sous prétexte que tu as réussi ta vie jusqu'à présent ? Ne crois pas que tu pourra me contrôler Maleficus ! Je suis loin d'être ta soeur, je connais l'honneur de la famille et je veux autant que toi que notre réputation reste la même donc ne crois pas que je vais faire n'importe quoi et ruiner mes chances de réussir moi aussi ma vie !

Je m'arrêta aussi brusquement que j'avais commencer et ferma les yeux quelques secondes pour reprendre mon calme. Je savais que c'était risqué de me mettre ainsi à découvert face à mon cousin mais en ce moment il y avait trop de choses qui changeaient dans ma vie pour qu'en plus il vienne me troubler avec des notions que je connaissais bien pour avoir été élever avec. Rouvrant les yeux, je le regarda d'un air fermer avant de prononcer quelques mots d'une voix plus calme.

Franchement Maleficus, pourquoi je ressens autant de mépris quand tu viens me parler ? Aurais-tu peur que je ne sois pas à la hauteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Ven 23 Nov - 22:28

A première vue, et même quand on creusait un peu plus, la famille de Maleficus ne paraissait pas être la meilleure pour tenir en son sein plusieurs diplomates et représentants de l'Etat sorcier. Néanmoins, derrière la méchanceté, les perversions, le Sang Pur, l’extrémisme, la peur, la haine, l'intolérance des Serpens, leur goût de la guerre et plus généralement de tous les conflits sanglants, derrière un nationalisme exacerbé par leur amour des Ténèbres, leurs volontés de puissance et d'émancipation par la violence, de richesses corrompues, derrière la souffrance et la noirceur des âmes des Serpens, et bien on trouvait... euh... que pouvait-on trouver ? Et bien pas grand chose évidemment. La personnalité de chacun des membres du clan écossais était étouffée, anéantie dés la plus tendre enfance afin d'en faire de parfais Mages Noirs incapables de ressentir la moindre émotion trop importante. Toute individuation était sévèrement réprimée et de toutes manières, elles étaient impossible à exprimer à moins de vouloir devenir un Hors-la-loi ou bien mourir de la main d'un de ses frères ou cousin. Ces deux "possibilités" étant synonymes dans le petit monde heureux des SS.

Malgré tous ce qu'on pouvait considérer comme des défauts, les parents de Maleficus jouissaient tout de même d'une excellente réputation et visibilité internationale. Leur caractère borné et leur beauté respective jouaient énormément dans les relations avec les autres directeurs de départements étrangers. Et bien qu'il leur fût très difficile à accepter de devoir parlementer avec des Sang Mêlés ou des Nés-Moldus, les ambassadeurs-sorciers du Département de la Coopération Magique Internationale des deux pays les plus importants de l'Intendance se réfugiaient toujours dans leurs sombres idéologies de domination culturelle de la Grande-Bretagne sur le monde anglo-saxon et au-delà des frontières du Commonwealth. Ils maniaient les langues étrangères - français, allemand, russe, espagnol, arabe, indien, japonais, chinois, portugais, italien et même le langage des sirènes et la langue de bois ! - comme des armes d'annihilation massive, de soulèvement des masses et de contrôle des élites. Quel bonheur de dominer !

Mais avant d'avoir pu savourer leur gloire et leur bonheur, Maria et William avaient péri avec bravoure à Valparaiso. Le terrible Chili, sale pays de latinos Moldus et peuplé de Sang-de-Bourbe immondes. Une Nation sans âme à éradiquer, à rayer de la carte sans peine et sans reproches.

Et Mickaëla Stuart se tenait devant lui, essayant de le provoquer par tous les moyens. Elle le tutoyait, mais seulement en privé. En public, elle savait totalement qu'elle risquerait beaucoup à tenir ce genre de propos ou d'attitude à l'encontre d'un membre du personnel de Poudlard.

Violemment et pourtant calmement, Maleficus Serpens s'avança sur sa proie comme un rapace et se saisit de son menton avec sa serre gauche pour lui lever la tête. Il la tenait en respect et elle lui devait ce respect. Ses yeux bleus se plongèrent dans ceux de sa cousine, avec une fureur incroyable. Elle dut se taire. Lui n'avait pas sorti sa baguette, il n'en avait pas besoin pour l'instant. Mais s'il le fallait, il n'hésiterait pas à s'en servir pour lui donner une petite leçon.

Sa voix fut posée, ses mots calmes et clairs.


« Depuis la mort de mes parents, je suis le chef de clan. »

Elle devrait s'y faire car l'héritage, c'était lui, le contrôle de la famille, c'était lui également. Beaucoup de monde tournait autour de lui.

« Peut-être que c'est toi qui a peur de ne pas être à la hauteur. »

Morticia Serpens, une autre cousine de Maleficus également en Septième Année et à Serpentard était beaucoup plus talentueuse qu'elle. Faisait-elle un complexe d’infériorité par rapport au Chef de l'Elite et à sa cousine Brigadière ? Charlyse Stuart ressemblait beaucoup trop à sa démone de soeur et à son imbécile de frère, Alexander. Voulait-elle les prendre comme modèles ? Mais personne à Poudlard ne l'aiderait si c'était le cas. Ni ici, ni ailleurs.

« Dis-moi, pourquoi ne fais-tu pas partie de la Brigade Inquisitoriale ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Sam 24 Nov - 21:00

Quant il s'approcha de moi avec ce regard si sombre, je marqua une hésitation à reculer. Il avait beau être mon cousin, je devais bien avouer que parfois il me faisait quand même peur. J'avais vraiment du prononcer les mots qu'il ne fallait pas vu sa réaction. Obligée de le regarder dans les yeux, je frissonna en lisant la lueur qui brillait dans son regard. Serrant les dents, je décida de me taire, je n'étais pas en position de force, loin de là ... Lui en chef de clan ... Comment pouvais-je l'oublier ... Même si mes mots avaient dépasser mes pensées, je ne pouvais pas oublier vu le nombre de fois où mon père me le répétait. Avait-il peur pour moi ou faisait-il exprès pour que je me prenne la tête avec Maleficus ? Parfois je me posais la question et aujourd'hui plus que jamais ...

Je frémis une nouvelle fois quand il retourna la phrase contre moi. Comment faisait-il pour arriver à me percer à jour à chaque fois ? Dans ses conditions je n'arriverais jamais à lui cacher mon état ... Et j'avais encore plus peur de sa réaction face à ce nouveau "problème" que la réaction qu'il avait actuellement. Mais il avait raison, je savais déjà que je décevais mon père parce que je n'étais pas mon frère, frère qui avait périt trop jeune pour que mon père le considère vraiment comme son héritier mais qui m'avait quand même reléguer au deuxième rang.

La question suivante fut intéressante. J'avais souvent pensé à ça mais sans aller plus loin, je préférais passer mon temps à lire et étudier plutôt qu'à m'intégrer dans une équipe d'élite. Non je n'aimais pas être mise en avant et j'avais l'impression parfois que je ne serais pas à ma place. Connaissant Maleficus j'avais même trouver bizarre qu'il ne vienne pas me voir plus tôt pour me poser cette question mais il devait être bien trop pris pour s'occuper de sa débile de cousine. Enfin c'était comme ça que je me l'imaginais ...


Peut-être parce qu'on me l'a jamais demander ?

Ma voix était redevenue plus calme. J'avais parler doucement, presque murmurer ces quelques paroles. Si j'avais pu, j'aurais baisser les yeux mais il aurait pris ça pour un manque de respect. Déglutissant avec difficulté, je décida de tenter de me justifier.

Tu as très certainement raison, après tout tu es le chef du clan et tu connais mes capacités magiques. J'ai beau être à Serdaigle, je suis loin d'être la meilleure alors qu'est-ce que je ferais dans la brigade ? Il faut mieux pour moi que je me concentre sur mes études pour réussir à faire quelque chose de ma vie, tu ne crois pas ?

Ma vie ... Est-ce que j'avais seulement le droit de penser à ma vie comme telle ou devais-je faire exactement ce que voulait ma famille ? J'aimerais tellement pouvoir décider de la suite mais je n'étais même pas certaine qu'à ma sortie de Poudlard je puisse ne serais-ce que choisir le lieu de mon habitation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Dim 25 Nov - 20:30

Maleficus faisait attention à son attitude et à son look depuis toujours. La famille était comme ça, précieuse et brutale à la fois. Le luxe et la violence, la haine et la beauté. Le regard des autres importait peu et à la fois était capital. Tels étaient quelques un des nombreux paradoxes de la famille Serpens. Ses yeux brillaient d'une lueur bleutée magique - et Charlyse avait également ce regard - sa peau était pâle comme la neige et ses lèvres rouges comme le Sang, si bien qu'un moldu aurait pu l'appeler "Blanche-Neige" s'il n'avait pas été un diablotin masculin doté d'une méchanceté hors du commun et d'un sens de la cruauté digne des plus grands méchants de l'Histoire. Ses dents pointues auraient pu transpercer du fer et ses longs doigts blanchâtres tenaient entre leurs serres le visage de la cousine.

Elle avait peur.

Peur de quoi ? De ce qu'il pouvait lui arriver s'il décidait sur un coup de tête de l'attaquer dans cet endroit désert ? Peut-être avait-elle raison de craindre son côté colérique et instable... Mais ce fut une réponse calme et quasi-automatique qu'il lui rendit. Un éclair foudroyant avait traversé le regard de l'Assistant de Métamorphose, ainsi, elle restait dans son coin sagement à faire ses devoirs sans participer nullement à la formidable.


« Nous attendons de toi de la spontanéité et un esprit d'initiative. Quel Stuart attendrait qu'on lui ordonne de faire quelque chose ? »

Il la lâcha plus violemment.

« Je travaille d'arrache-pied pour que la jeunesse soit au coeur de notre nouveau monde et un atout majeur de cette Guerre tandis que ma propre cousine, qui pourrait faire briller de mille feux son blason familial, préfère attendre et regarder ses chances s'envoler devant ses yeux ? »

Son ton n'était pas virulent, mais il y avait une forme d’agressivité verbale qui ne pouvait que toucher l'élève de Septième Année devant lui.

« Par Yardley ! Plais au Seigneur, plais à Frédérique LeeRoy, plais-moi et ton avenir sera tout tracé. Tu es une sorcière sur la tête des Lestrange ! et qui plus est, une Serdaigle au Sang Pur et Noble représentante des Stuart à Poudlard ! Tu vas immédiatement t'inscrire à la Brigade et aux Jeunesses Puristes. Et que je ne vois pas tes notes chuter, que ce soit en Métamorphose ou ailleurs. »

Maleficus considérait qu'il fallait la secouer pour qu'elle réussisse et qu'elle montre à tous que le Sang Pur faisait d'un sorcier un être supérieur. Elle en avait les capacités finalement, le souaffle était dans son camp et elle avait grand intérêt à se rattraper pour ne pas chuter de son balai. Il passa une main perverse dans ses cheveux délicats, avec un regard mielleux et on-ne-peut-plus manipulateur.

Il ne la lâchait pas du regard, lui, l'adulte avec le pouvoir, grand et beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Lun 26 Nov - 14:02

Nous attendons de toi de la spontanéité et un esprit d'initiative. Quel Stuart attendrait qu'on lui ordonne de faire quelque chose ?

Je serrais les dents devant le regard foudroyant de Maleficus, ne voulant surtout pas le rendre encore plus furieux qu'il n'était. Il avait en partie raison, j'étais une Stuart et je devrais me montrer comme telle mais mon caractère m'empêcher de l'être pleinement. Je ne souvins de ma façon de réagir face à certains élèves et je réalisa que je n'étais pas si loin que ça d'y arriver. Peut-être qu'avec un peu plus de volonté je pourrais le faire ...

Je travaille d'arrache-pied pour que la jeunesse soit au coeur de notre nouveau monde et un atout majeur de cette Guerre tandis que ma propre cousine, qui pourrait faire briller de mille feux son blason familial, préfère attendre et regarder ses chances s'envoler devant ses yeux ?

Le jeune homme me lâcha d'un seul coup. Sentant mes jambes fléchir, je m'appuya sur la stèle tout en écoutant mon cousin me reprocher de ne rien faire. C'était un comble, moi qui pensait que le mieux était que je m'efface, que je reste tranquillement dans mon coin voilà qu'il me poussait à me montrer au grand jour. Mais dirait-il toujours cela s'il connaissait mon état ?

Par Yardley ! Plais au Seigneur, plais à Frédérique LeeRoy, plais-moi et ton avenir sera tout tracé. Tu es une sorcière sur la tête des Lestrange ! et qui plus est, une Serdaigle au Sang Pur et Noble représentante des Stuart à Poudlard ! Tu vas immédiatement t'inscrire à la Brigade et aux Jeunesses Puristes. Et que je ne vois pas tes notes chuter, que ce soit en Métamorphose ou ailleurs.

Je devais plaire ? Mais comment ? Mon père ne me prêtait aucune attention et j'avais été limite laisser à l'abandon. C'était l'une des raison de ma fugue de cette été. Fugue dont je me doutais que ma famille était au courant mais peut-être avaient-ils cru que c'était une façon pour moi de m'élever dans leurs rangs. Je doutais que le seigneur connaisse tout son monde. Pour le professeur LeeRoy c'était autre chose, elle était beaucoup plus proche des élèves de part son poste. Peut-être avait-elle trouver bizarre que je ne demande pas à intégrer la Brigade mais en principe un sang-pur ne se faisait pas prier pour entrer dans un tel groupe. Et puis ... plaire à Maleficus ... Comment le pourrais-je ... Il était si difficile à contenter que je ne savais par quoi commencer ...

Puisque tu m'y oblige, je le ferais mais sache que c'est pour toi et non pour une quelconque autre personne. Je sais que je dois plaire mais contrairement à toi, je n'ai guère été encourager à me manifester.

Je marqua un arrêt troublé par le regard de mon cousin. Quand je disais que je n'avais pas peur de lui, ça dépendait bien évidemment de son attitude mais si je disais ça c'était surtout parce que secrètement j'espérais lui ressemble ne serais-ce qu'un tout petit peu un jour. Lui adressant un léger sourire, je m'empressai d'ajouter autre chose pour qu'il sache que j'avais bien compris ce qu'il voulait.

Mon niveau scolaire ne pâtira pas de cet ... ajout à mon emploi du temps. Si je suis chez les Serdaigle ce n'est pas pour rien. Dès notre conversation terminée, j'irais faire ma demande, ça te va ?

Me passant la langue sur mes lèvres asséchées par le stress que provoquait chez moi la présence de Maleficus, je me demandais ce qui se passerait d'ici quelques mois, voir quelques semaines quand ma grossesse deviendrait visible. Pour sûr que je n'aurais plus ma place dans la brigade mais en plus je risquais de perdre le peu de confiance que m'accordait mon cousin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus] Mer 28 Nov - 15:01

Charlyse était là, devant lui, faible et à sa merci. Oui, oui, maintenant qu'il avait fait asseoir son autorité, il pouvait en faire quasiment ce qu'il en voulait. Cette jeune élève n'était qu'un pion au service du Régime et de sa famille, mais cela, Maleficus Serpens n'était pas assez fou pour le lui avouer. Autant lui faire croire qu'elle était indispensable, autant la persuader qu'elle était unique en son genre, autant lui donner de l'importance pour mieux la contrôler. La fourberie à l'état pur.

Le temps n'était pas au plus joyeux, le pays connaissait des heures sombres et cela se faisait ressentir à l'école. Poudlard était morose. Pas une semaine sans contrôle d'identité, d'arrestation, d'humiliation de la part de l'équipe professorale ou de la Brigade. Les élèves neutres ou qui se demandaient encore quoi faire subissaient et se taisaient pour la plupart. Les nuages qui rodaient dans le ciel orageux d'Ecosse n'arrangeaient rien et les Détraqueurs qui se promenaient un peu partout non plus. Ces grandes capes noires n'avaient pas plus de pitié que la Police Magique ou les Rafleurs qui obéissaient aux terribles Mangemorts.

Il y avait eu un mort ici. Une jeune fille tuée de la main de Théodora Malaria. Apparemment, les derniers "ténors" de la pseudo-résistance étaient exterminés ou alors se révélaient dangereux d'eux-mêmes. L'affaire avait été étouffée et l'Inquisitrice avait considérablement renforcé les mesures de sécurité. Restaient quelques idiots isolés. Matthew Eversman, qui passait une magnifique semaine à Azkaban et qui en reviendrait sans doute beaucoup plus sage et respectueux envers ses supérieurs, avait en l’occurrence tout de l'idiot isolé. Pendant ce temps, les Jeunesses des Ténèbres assuraient leur rôle d'éducation populaire, regroupant les jeunes sorciers patriotes, ambitieux et motivés pour aider le Seigneur des Ténèbres dans sa démarche de renforcer la Magie dans un monde gangrené par le merlinisme, plus connu sous le nom de bourbisme. Comment une Stuart aurait-elle pu échapper à tout ça ?

Dorian Wilson était l’Exécuteur de Nuisibles référent de Maleficus. Cette formation était simple pour l'instant puisqu'il devait veiller au bon fonctionnement de l'école. Contenir les élèves, renvoyer Runhart de cours, mettre Eversman en Commission de Sécurité, organiser un évènement sur le thème de la Guerre en Irlande.. rien à redire pour l'instant. Normalement en tous cas...


« C'est parfait. »

Le Sang Pur ressentait le stress de sa cousine. Pourquoi ? Était-ce uniquement la peur qui la rongeait ? Y-avait-il autre chose ? Un secret caché ? Les secrets de famille n'étaient jamais très bon, et les Serpens en savaient quelque chose. En réalité, toutes les nobles et vieilles familles sorcières en avaient connus. Des plus ou moins dévastateurs. Certains étaient toujours d'actualité.

Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas rendu à Dunrobin...

Un éclair traversa à nouveau son regard avant qu'il ne se reprenne. Il avait oublié la porte ! Cette mystérieuse porte qui gardait des trésors affreux et merveilleux à la fois. Comment était-ce possible ? Trop de travail, trop de fonctions... Mais les autres ne devaient rien savoir. Une fois cette porte ouverte, tout ce qui s'y trouverait lui appartiendrait. Finalement, c'était lui qui avait un secret.


« Lève-toi. »

Sa voix fut douce et forte. Il voulait la tester.

« Avant de t'accepter chez les Jeunesses Puristes, je veux voir ce que tu vaux. »

Il sortit sa belle baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus]

Revenir en haut Aller en bas

Que me veux-tu à part me faire souffrir ? [Fe Maleficus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-