POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Jeu 27 Déc - 10:22

Sans surprise, l'idée de Witcher fut adoptée. James, sans rien connaître à la tactique militaire, estimait que c'était la meilleure chose à faire ; ils n'étaient pas assez nombreux pour tenter le passage en force, ils devaient entrer par ruse dans le camp irlandais, et s'y mouvoir ensuite en toute discrétion. Crow donna son accord à l'idée de Witcher, donna à voix basse quelques consignes brèves qu'Eccleston approuva inutilement d'un signe de tête ; ensuite, il ouvrit son sac et en tira quelques objets qu'il distribua à ses hommes. James hérita d'un couteau de belle taille qu'il glissa dans sa ceinture, en songeant que pour s'en servir efficacement, il devrait être au corps à corps. Jamais encore il ne s'était battu de la sorte ; jusque-là, il avait privilégié le combat à distance, baguette magique en main, en évitant autant que possible de se rapprocher de ses adversaires. Avery, le premier, l'avait forcé quelques semaines auparavant à tuer un homme quasiment à bout portant, en regardant sa victime dans les yeux, sans possibilité de se défiler. Le vieux Mangemort avait compris la répugnance de son apprenti à ôter la vie, et il avait entrepris de corriger ce défaut. Il n'avait pas tort ; jamais Eccleston ne deviendrait un Mangemort s'il était incapable de tuer. Il s'était exécuté ce jour-là, et il n'éprouvait guère d'appréhension à l'idée qu'il devrait recommencer ici même. On lui donnait un couteau, c'était pour qu'il s'en serve, il n'y avait pas à épiloguer. Il n'hésiterait pas à saigner cette vermine bourbiste, d'autant moins qu'il se battait cette nuit-là sous les yeux de Lincoln Crow, le directeur du prestigieux Bureau des Exécuteurs de Nuisibles, un homme qui pouvait avoir quelque influence sur sa carrière. S'ils revenaient de là, bien entendu.

Le jeune Serviteur des Ténèbres fut désigné pour essayer le premier de franchir la palissade. Grosse responsabilité. C'était sur lui, à cet instant, que reposait le succès de leur entreprise... qu'il se fasse prendre, et c'en était fait de l'opération Standing North.

La palissade franchie, il lança une corde à ses compagnons, et les autres ne tardèrent pas à le rejoindre. Les gardes ne les avaient pas encore remarqués, le rai de lumière les avait frôlés à plusieurs reprises sans les trahir... Cela ne partait pas trop mal. Le Mangemort masqué désigna les gardes, intimant à James l'ordre d'en prendre un au couteau tandis que lui se chargerait de l'autre, et il sauta pour les attaquer. Le magistrat le suivit, baguette au poing ; les autres allaient sans doute se joindre à eux.

Les gardes eurent un bref instant de surprise en comprenant qu'ils étaient attaqués, mais ils reprirent vite leurs esprits et ripostèrent avec vigueur. Si on les laissait faire, ils allaient donner l'alarme et ameuter tout le camp. James ne put tirer son couteau de sa ceinture par manque de place ; il se jeta sur l'homme le plus proche et lui serra le cou pour l'empêcher de crier. L'autre se débattait comme un beau diable, et il réussit à faire mordre la poussière au jeune Serviteur des Ténèbres. Il ne restait qu'à espérer que Crow allait calmer ce cinglé de garde pour de bon.


Dernière édition par James Eccleston le Dim 30 Déc - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Jeu 27 Déc - 10:22

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 30 Déc - 16:40

Qu'y avait-il à craindre en Irlande ? Les bourbistes, les dissidents, les hors-la-loi. C'étaient les principaux ennemis, et pas des moindres puisqu'ils représentaient à eux-seuls le seul obstacle pour que les armées du Lord s'élancent sur Dublin et son Ministère dors et déjà visité par la délégation voilà quelques mois. Cette guerre était une fausse guerre. Elle en avait les traits, elle en avait les morts, les blessés, les vétérans et les survivants. Elle en avait l'ambiance, en soi, elle avait tout, mais manquait la cause. Si l'Irlande résistait aujourd'hui, elle tomberait de toute façon demain. Les bourbistes ne sont pas une infinité, et ils ne bénéficient que de faibles aides internationales, rien qui puisse réellement rivaliser avec la force de frappe de l'Intendance et des pays puristes extrémistes sévissant au Nord de l'Europe. Le Lord avait au moins ça d'être suivi. Il était vu comme un prophète. Un prophète cruel, sans loi, ni morale, mais un prophète tout de même. Rapportant la sorcellerie à son véritable rang. Le problème était là, la Guerre ici n'avait aucun intérêt puisqu'à l'Irlande tomberait dans tous les cas. Que ce soit la montée du PPI voilà quelques mois, ou encore les nombreux attentats de Dublin en 2002, les Irlandais étaient en train de se diviser, bien que la majorité soit encore de l'autre côté, les puristes montaient en puissance au fur et à mesure que le temps passait, que les tensions s'exerçaient. La Guerre ne ferait qu'accélérer les choses, rien de plus, et c'était précisément ce qui déplaisait à Lincoln qui ne voyait là pas plus d'utilité que des dépenses de soldats pour montrer la puissance militaire. Une démonstration de taille gigantesque qui n'avait aucun sens aux yeux du mangemort. C'était un homme qui ne voyait pas là-dedans le propre du purisme. « Le purisme est avant tout l'intérêt porté à une magie forte, indépendante, et supérieure. Une magie sans besoin de se montrer pour assouvir une domination incontestable et redoutable. » disait-il à propos de son idéologie. Et là, ce que faisait l'Intendance était proprement incohérent avec ses idées. L'Intendance montrait au monde entier que le purisme rendait le pays plus efficace, plus fort, mais le reste du monde n'avait pas besoin qu'on le lui montre. Nullement. Puisqu'il le savait déjà. Le purisme, une idéologie forte qui prônait la loi de la superpuissance. Si cette puissance a besoin de se montrer pour contrer les avis divergeant, alors comment peut-on la nommer « superpuissance » ? Mieux aurait-il fallu de conquérir la France par la diplomatie, et le reste des pays Slaves, afin de monter une alliance puriste imbattable. L'Irlande aurait suivi, car rapidement, elle se serait mise à trembler de peur de se voir envahir par le reste de l'Europe, et si les dirigeants Irlandais n'étaient pas trop bêtes, peut-être auraient pu obtenir une non-annexion de la part de l'Intendance... ceci était la véritable puissance du Purisme. Une puissance cachée qu'il n'était pas nécessaire de montrer : sa force de conviction. Montrer à un sorcier qu'il peut devenir le dirigeant de ce monde par la magie, et celui-ci s'empressera de vous suivre. Mais attention à ne pas s'emmêler les pinceaux, trop de puristes viennent à confondre modérantisme puriste et diplomatie puriste. Quelqu'un comme Baskerville était un puriste modéré, un idiot, que Lincoln s'était réjoui d'assassiner via l'Ordre des Soupirs. La diplomatie puriste était une approche tout à fait particulière des pays dits « pays balances » comme la France afin de les convaincre de rentrer dans une alliance puriste qui leur bénéficierait en qualité de vie et en qualité d'appréciation. De plus, il est bien connu que les pays puristes n'ont pas de raison de se faire la guerre entre eux, ce qui traduit là, implicitement, un pacte de non-agression, voire même de collaboration. Alors, après ceci, pouvait-on penser la Guerre d'Irlande légitime et bien réfléchie ? Pas du tout.

Cependant, malgré tout ceci, Lincoln voulait participer à cette guerre. Il la trouvait stupide et foutrement inutile, mais il tenait à y marquer son nom, à avoir user de sa baguette pour la victoire, à être allé jusqu'au bout pour une cause défendue. Si cette guerre n'avait aucun fondement logique, elle défendait au moins le purisme, et Lincoln était un grand puriste de ce monde, l'un de ceux croyant au purisme originel, et non pas déformé par un phénomène de mode et de société. Il s'agissait de s'illustrer comme un défenseur des droits magiques, et de la supériorité sorcière, et quoi de mieux pour cela que de tuer du bourbiste et du nuisible infâme ? Toujours aussi violent dans sa façon d'être, il ne pouvait résorber ses pulsions meurtrières. C'était un art de vivre pour lui qu'il avait acquis au fur et à mesure des années. Vivre n'était pas contradictoire avec tuer, tuer était un acte de survit, survivre impliqué la nécessité d'être vivant, donc de vivre, au final, la mort et la vie se rejoignaient en un seul point que Lincoln plaçait au centre de toutes ses démarches. Alors que d'autres préféraient probablement le plaisir de la souffrance, à la manière de Mulciber, Crow assimilait à la torture les prémices de la mort, un chemin permettant d'accéder à cette superbe entreprise qu'est celle du trépas. La torture comme nécessité, comme bijou, comme chef-d’œuvre. C'était ainsi qu'il concevait également la vie en elle-même. Une torture superbe qui ne devait qu'être vécue de la pire des manières : « Do what you have to do ». Aucune limite n'était envisageable pour celui désirant « vivre » au sens où l'entendait Lincoln. Il n'y avait qu'à suivre son chemin, son propre chemin, et le reste suivra. Si la mort nous attendait au tournant, alors elle ne nous raterait pas, inutile de fuir son destin, le mieux était de tout faire pour ne rien regretter. La mort était également un ennui mortel. Qu'y avait-il à faire d'autre que rien une fois mort ? Mieux valait penser avoir tout fait plutôt que d'être confronté à toutes ces choses inachevées, ou même pas entamées.

L'opération Standing North prenait des aires d'échec à peine avait-elle commencé. Alors qu'Eccleston avait réussi à monter sur la palissade et avait bien transmis la corde afin d'entamer l'infiltration, déjà le mangemort masqué se ratait en beauté en alertant la garde. James n'avait pas servi à grand chose d'autre qu'à repousser l'échéance du cri, et seul Mike était assez intelligent pour assommer l'un des deux gardes. Lincoln sauta à terre, sortit sa baguette d'un seul geste, et tandis qu'Eccleston commençait à se faire dépasser par l'autre abruti de slave, il expédia le bourbiste quelques mètres plus loin, d'un sortilège informulé, le plaçant dans un coma relativement profond, renforcé par la puissance du choc lorsque sa tête heurta le sol. Les deux gardes étaient neutralisés, maintenant il s'agissait de les cacher aux yeux du reste du camp. Pour ça, il avait sa petite idée, mais il était nécessaire que les autres y mettent du sien et arrêtent de faire les cons comme des moutons sans berger. Il alla choper sa victime et la traîna jusque contre la palissade. On amena l'autre, et on les plaça côte à côte. Lincoln fit signe de se baisser tandis que la lumière du mirador passa un peu plus loin. Ils étaient parfaitement bien placés, dans l'angle mort idéal.

-James, Menroth, tuez les.

Tandis que la besogne était en cours, Lincoln se retourna vers Mike, et lui demanda la carte qu'ils regardèrent ensemble. Qu'allaient-ils faire maintenant ? Il s'agissait d'analyser les priorités, les cas de fuite si ça merdait – et à coup sûr, ça allait merder – et surtout, là où ils avaient le plus de chance de réussir. Si l'échec n'était que partiel c'était déjà mieux que si c'était un échec total.

-On va prendre les cheminées et la zone de transplanage en premier. C'est suffisamment important dans notre cas. Monter une palissade et mettre hors jeu deux gardes semblent si compliqués qu'on va pas viser l'état-major ennemi sans prévoir un plan B.

C'était au moins assez cinglant pour leur faire comprendre que tout ceci ne plaisait pas au mangemort. Il gérait l'équipe, il en avait géré d'autres, et là ça partait déjà en sucette. Rien n'allait bon train, et il fallait que ses Hommes fassent le nécessaire pour rétablir la balance. Sans quoi, ils allaient tous y rester. Déjà que l'action n'avait pas été des plus discrètes, la suite ne le serait pas plus.

-Restez groupés, attaquez intelligemment, neutralisez dès que vous le pouvez, tuez si vous en êtes capables coup d’œil à James mais ne laissez pas ces bourbistes nous détecter.

Il fit une pause le temps de fixer chaque membre du groupe. Son regard était presque aussi noir que la nuit, il était suffisamment profond pour que l'on sente la gravité de ses propos.

-Sinon on est tous morts.

Il reprit sa baguette et se prépara à faire avancer la mission.

Balancez les deux gardes de l'autre côté de la palissade le plus discrètement possible. James, tant qu'ils ne sont pas morts et de l'autre côté, tu restes là, et tu nous rejoins dès que c'est fait. Désillusionne toi si nécessaire.

Il fit signe aux autres de le suivre. Le groupe s'élança vers l'intérieur du camp, ils évitèrent une patrouille de trois hommes en se cachant derrière une tente, et continuèrent jusqu'au centre où se situait traditionnellement la zone de transplanage. Lincoln s'arrêta, et leva le poing, signe militaire traduisant « halte ». Le groupe se stoppa net.

-Les cheminées sont ici, dans ce bâtiment. Mike, surveille nos arrières. On entre, on neutralise tout ce qui bouge et on s'occupe des modalités après.

Il fit une pause, regarda les alentours, vérifiant qu'aucune patrouille ne les guettait, ni même qu'aucun mirador n'était à l'affût, et il se retourna vers ses Hommes.

En avant!

Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Jeu 3 Jan - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 30 Déc - 16:40

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Jeu 3 Jan - 19:15

Nuit noire sur le camps Irlandais.
Les patrouilles continuaient à faire leur traverser, le temps était long et la nuit fraîche, mais les soldats n'avaient pas grand chose à faire quand ils n'étaient pas de garde, une petite couverture bien chaude, et hop, dans le baraquement.
Pour les autres, un coup de vodka, ou de whisky bien serré, une cape en laine bien chaude, et c'était parmi pour une soirée de ronde dans le froid.
En plus avec les rations dégueulasses qu'on daignait bien leur servir, passez y, ça avait de quoi vous tenir l'estomac pendant trois jours, et vous le sentiez passer.
Ah la guerre, c'était plus ce que c'était.

Encore que si les puristes avaient décidé de se bouger, franchement, les soldats auraient eu le moral pour aller casser des nez, et accessoirement tirer des oreilles, mais non, même pas. Qu'attendaient ils ? La faim dans le monde ? Bah, ils avaient le temps. Le dégel peut être, oui sûrement, combattre sur de la glace c'était assez casse-gueule comme idée, surtout quand on doit mener une offensive, mais pourquoi avoir posé un camp là alors ?
Ah la guerre, c'était plus ce que c'était.

Enfin, c'était tranquille comme soirée, du moins, pour la plupart du camp, endormi trop occupé à parler d'olympiade pour penser que les puristes tenteraient un assaut en groupe réduit. Alors, lorsque la corde permit l'intrusion, la patrouille en poste et qui tomba sur les intrus n'eut guère le temps de réagir. En effet, entre la ruade d'un mangemort vengeur masqué, une imitation d'un gringalet, il fallut attendre que Crow et Witcher interviennent pour voir les deux gardes en place tomber inconscient alors que Menroth terminait à la force des bras, sa montée à la corde.
Et aux vues des résultats, on pouvait en conclure une chose :
La guerre, c'était plus ce que c'était.

De part ce statut, les mangemorts auraient dû se montrer plus efficace, mais il était difficile de penser que l'élite du régime de Lord Voldemort se trouvait là. Comme des enfants indisciplinés, les troupes ne parvinrent pas à se coordonner, seulement, au prix d'un terrible effort, les puristes avaient neutralisé … bah que deux gardes.
Les ordres de Crow se firent plus incisif, plus direct, et il fallait se débarrasser des corps inertes, mais point morts, aussi, il fut demandé à Eccleston d'en finir avec eux, lorgnant avec un œil avide vers le cran-d'arrêt qu'il possédait, c'était toujours au bleu de se taper la sale besogne, une chance pour lui que maman n'ait pas à faire la lessive quand il rentrerait de mission. Pour le reste, se fut à Menroth de terminer l'autre de la manière dont il le souhaitait, comprendre par là un AK pur et simple.
Alors qu'on laissait les deux sorciers balancer les corps de l'autre coté de la palissade, les autres sorciers continuèrent l'intrusion.


Y pensaient ils ? À la suite de l'intrusion ? Bien évidemment, Crow, en bon chef, prévoyait un assaut sur la salle des cheminées, le plus simple. Une fois cette salle à eux, ils pourraient fuir sans trop de problèmes, ou pas d'ailleurs. Seulement il fallait la conquérir et ce n'était pas donné.
Dans la pénombre, Crow, Witcher, et Mulciber, bientôt rejoins par Menroth, se planquèrent jusqu'à ce qu'on daigne donner l'assaut.

Oubliant les patrouilles, le groupe ne put pas voir le groupe qui arrivait, coup de chance ou ironie du sort ?

Une solution, les éliminer.

Roux, encore des roux, toujours des roux. La barbe de trois jours, le poil drus et rêche, des vrais roux comme on en trouvait en Irlande. Deux se baladaient sur les coins de l'air de transplanage. Difficile de dire s'il y en avait plus, en tout cas, ce n'était pas tant le nombre qui était gênant pour l'instant. Car on avait naturellement aucune idée du nombre qu'il y en avait, et cette dernière arrivait dans leur dos, prête à leur tomber dessus alors la lumière du mirador passait sur les deux gardes pour se détourner de l'endroit.


« Hey, tu as pas vu un truc bouger ?

_ Encore une blague de O'Hara à coup sûr …

_ La barbe …

_ Pouah, laisse tomber. »



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Jeu 3 Jan - 19:15

Le membre 'Tryan De SaintClair' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Adulte' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Maitre des sorts' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Ven 4 Jan - 22:32

Le garde se débattait comme un beau diable, mais il eut quelques difficultés à se débarrasser du jeune puriste qui lui serrait le cou de son mieux. La lutte, cependant, était trop inégale pour durer bien longtemps ; James était bien trop frêle pour tenir tête au garde dont la musculature avait quelque chose de presque animal. Après quelques secondes de lutte, il fut violemment projeté au sol ; comme il levait sa baguette magique pour stupéfixer le bourbiste avant qu'il donne l'alerte, la silhouette massive de l'homme vacilla et tomba tout près de lui. Crow venait de le neutraliser proprement, et Eccleston se releva en vitesse, contrarié par son échec. Il n'avait pas été à la hauteur. Avec Avery, il en aurait été quitte pour une sévère punition, et il regrettait presque de ne pas être à l'entraînement avec le vieux Mangemort. Car ici, la punition pourrait être bien pire que tout ce que le Directeur de la Justice Magique pourrait lui infliger. À tout moment, les puristes risquaient d'être repérés par les hommes en faction, et là... ils ne mourraient pas certainement pas tout de suite, ce serait trop simple. Les Irlandais étaient sans doute assez nombreux pour les prendre vivants, et les interroger ensuite. À ce qu'on disait, les bourbistes n'avaient rien à envier à leurs adversaires question torture. C'était assez paradoxal, pour des gens qui se réclamaient d'aussi belles valeurs que la liberté, la tolérance, le respect, le Bien avec un grand B, le Bien dégoulinant de bons sentiments et plus totalitaire que tout ce qui pourrait jamais s'opposer à lui... Ils étaient le Bien, et ils s'abreuvaient de sang. Incohérents. Sans morale. Cela les rendait criminels, infiniment plus criminels que les partisans des Ténèbres qui, quant à eux, n'avaient jamais revendiqué d'autre idéal que la toute-puissance. Conquérir le pouvoir supposait de verser le sang, châtier les ennemis du Lord exigeait de la cruauté. Mangemorts et Serviteurs des Ténèbres étaient en accord avec ces principes, et commettaient les crimes sans états d'âme. Même James, récente recrue, qui s'était présenté avec toute l'innocence dont un homme est capable et qui, à présent, trouvait naturel – pas encore jouissif, mais cela viendrait – d'ôter la vie d'un autre homme.

Crow donna ses ordres, et James resta en arrière pour achever la sale besogne. Les deux gardes étaient immobiles, neutralisés par des sortilèges d'entrave ; le Serviteur des Ténèbres s'agenouilla auprès de l'un d'eux, dénoua les lacets du type et lui ligota solidement les mains dans le dos. Il lui fourra ensuite un pan de sa veste d'uniforme dans la bouche, en veillant à lui en faire avaler suffisamment pour qu'il ait de quoi s'occuper un bon moment avant de pouvoir recracher le tissu. Il s'occuperait de lui après, mais autant veiller à ce qu'il ne puisse pas glapir ou se libérer de son entrave.

Tirant son couteau de sa ceinture, James rampa jusqu'au second garde, et plongea, sans la moindre hésitation, l'arme dans la gorge de l'homme. Il avait touché l'artère, le sang chaud gicla jusque sur ses vêtements et l'odeur du liquide métallique lui procura une sorte d'ivresse qu'il n'avait encore jamais connue. Le bourbiste se vida, comme un porc, avec un gargouillis écoeurant. Malgré le sort qui le maintenait immobile, James devinait son regard désespéré, éperdu, et il regretta de ne pas pouvoir s'attarder. Il essuya rapidement la lame de son poignard sur l'uniforme de sa victime, coinça l'arme entre ses dents, et tira sa baguette magique ; en silence, il fit passer le corps derrière la palissade de bois. Il rampa ensuite jusqu'à l'autre garde, toujours inanimé, avec l'intention de le tuer à son tour, mais il n'en eut pas le temps. La lumière du mirador venait de balayer les abords de l'aire de transplanage, révélant la présence d'une patrouille... Ces bourbistes de malheur avaient-ils repéré Crow et le reste du détachement? Certainement pas ; leur pas était toujours aussi régulier et nonchalant, et ils se seraient à coup sûr un peu plus bougé le croupion s'ils avaient soupçonné qu'une petite troupe puriste se trouvait là. De loin, James n'entendait pas leurs voix, mais il devinait une conversation assez paisible. Aussi silencieusement que possible, il tira le corps inanimé du garde jusqu'à une zone d'ombre ; pas le temps de le tuer, il fallait aller retrouver les autres et les avertir de la présence de la patrouille, au cas où. Crow comprendrait. Et avec un peu de chance, le type finirait par s'étouffer avec sa veste d'uniforme... Le Serviteur des Ténèbres jeta sur lui-même le sort de désillusion, et fila dans la direction qu'avaient prise ses camarades. Il les rejoignit au pas de course, tâchant de ne pas faire de bruit, et, toujours invisible, s'annonça en tirant légèrement sur la manche de Crow :

-Lincoln ! C'est moi, Eccleston.

C'était la première fois qu'il osait appeler le Mangemort par son prénom, et ce devait être dû au fait que la peur lui faisait oublier ses petites habitudes. Murmurant toujours, il avertit le chef de l'escouade :

-Une patrouille avec un chien semble se diriger vers nous ! Pour le moment, je ne pense pas qu'ils nous aient repérés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Sam 5 Jan - 15:00

A mort.

Oui, mais la mort de qui ? En l'occurence, vu le degré de foirage qu'ils atteignaient, surtout lui, d'ailleurs, John aurait plutôt parié sur sa propre mort que sur celles des irlandais. Bon outre le fait qu'il pouvait maintenant vérifier qu'ils étaient tous roux, vu le premier type qu'ils avaient vu, John avait l'impression d'une inutilité grandissante, de sa part. Ou je vieillis, ou alors ils sont trop forts. Non, Jacky, c'est que tu vieillis. Il détestait sa conscience lorsqu'elle décidait de l'enfoncer. Enfin globalement, il la detestait tout le temps.

Il fallait pourtant continuer à avancer. Crow posait des objectifs clairs, c'était au moins un avantage, on savait où on allait. On laissa Eccleston en arrière, et on continua à avancer. Il fallait prendre les cheminées. Pour fuir. Oh, magnifique. On rentre on sort. A-t-on déjà vu plus minable ? Plus minable, vu ton niveau, c'est toi, là, Jacky. Mais la ferme ! Je suis occupé là. Oui, occupé à essayer de survivre, ou de gagner, ou de mourir, John ne savait plus très bien. Avait-il jamais su ? Probablement que non. Il était dingue, il ne réflechissait pas jusqu'à là.

A quoi réfléchissait-il ? Au fait qu'ils allaient mourir ? Non, même pas. John s'en fichait un peu, il faisait ce qu'il fallait pour le purisme, mais s'il se foirait, il en acceptait les conséquences. Il avait appris à ne jamais rien attendre de rien, à ne jamais rien demander non plus. Personne ne te donnera rien, même si tu demandes. Pour autant, si on lui demandait, John n'était pas aigri, il donnait. Une aide sera accordée à ceux qui la demandent. Et s'ils ne demandent rien, c'est qu'ils n'ont besoin de rien. Principe logique, froid et calculateur. John l'était beaucoup plus que ce que les gens imaginaient. Cogner, je sais faire, et encore, ça ne s'améliore pas. A présent, je n'ai plus que mon cerveau.

L'honneur ? Une connerie. Mulciber n'avait pas d'honneur. A quoi ça sert, l'honneur, mis à part être un frein ? A rien. Il fallait toujours aller plus loin. Car après tout, il était possible de le faire, et donc d'agir, et donc de réussir. Seule la réussite comptait. Et si John commençait à échouer, alors à ses propres yeux, il ne valait plus rien.

Il fallait qu'il se reprenne. Peut-être que tu as besoin de vacances ? Non. Tais toi. Je fais ce que je veux.

Eccleston ne tarda pas à les rejoindre, passablement effrayé. Il y en avait d'autres. Encore ? Nom d'un chien, ce qui était le cas de le dire, vu qu'ils en avaient un. John chercha à évaluer la distance et informula un hominuum revelio pour savoir où ils étaient, mais finalement ils étaient trop loin. Il secoua la tête. Il faudrait se battre, tant pis.


Dernière édition par John Mulciber le Sam 5 Jan - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Sam 5 Jan - 15:00

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Sam 5 Jan - 18:37

Une fois les deux gardes neutralisés, on se mit en marche, laissant Eccleston à l'arrière. Mike savait que la mission serait difficile, il s'en doutait. Tout avait toujours été difficile pour lui, alors ça n'avait pas vraiment d'importance. Witcher faisait ce qu'il fallait pour le purisme, si ça conduisait à sa mort, et bien tant pis, il l'acceptait. XIII était mort il y a très longtemps, en Afrique du Sud, sous un beau soleil et une formidable explosion. Le Witcher qui était là n'avait rien à perdre, il se battait pour le purisme, il y croyait, et il ferait ce qu'il fallait pour gagner, peu importait les conséquences. Le plan de Crow était bien ficelé, encore eut-il fallu que tout ne soit pas contre eux, ou alors qu'ils soient tous en forme ce qui n'était pas le cas .

Mais même ainsi, Witcher ne perdait pas tout espoir. Ils pouvaient encore y arriver, avec un brin de chance. Mais compter sur la chance était fortement aléatoire, et pas forcément très rassurant, pas plus que ce n'était réellement une bonne idée finalement. Parce que c'était assez faible, que ça pouvait très bien tourner et se finir d'un instant à l'autre. Witcher ne croyait pas à la chance, il ne croyait en rien d'ailleurs, si ce n'était qu'il pouvait échouer, et qu'il pouvait mourir, si on excluait bien entendu le purisme.

Il se battait pour cela, c'est ce qui faisait qu'il était là, qu'il tenait, et qu'il allait se battre. Il suivit les autres dans la nuit, couvrant les arrières du regard, baguette en main, il était prêt à tout. Sauf à être pris de surprise par un Eccleston terrifié. Deux hommes et des chiens. Le mangemort masqué lança un sort de détection, mais rien, ils devaient être trop loin. Puis finalement ils apparurent. Deux hommes et un chien, comme annoncé.

C'est fou ce qu'ils correspondaient à la caricature que la propagande faisait des irlandais. Un truc de fou. Deux roux, et un chien qui l'était aussi. Ca devenait du grand n'importe quoi. Mike visa le chien, mais sans succès, il était encore trop loin. Pourtant ils les avaient vu. Ils étaient repérés. Ca ne pouvait pas tourner plus mal, et aussi vite à la catastrophe. Oh, ils allaient se battre, oui. Parce qu'il le fallait, parce que c'était pour le Lord, pour le purisme. Mais ils allaient perdre.

Ils allaient mourir. Tués par des roux, et un clébard qui était roux aussi. On se serait cru dans une caricature morbide.

Mike Witcher était content. Il souriait, baguette en main.

Après tout, il était déjà mort.


Dernière édition par Mike F. Witcher le Dim 6 Jan - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-