POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Lun 28 Jan - 22:37

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Sam 2 Fév - 17:56

Dire qu'il était énervé aurait été sous-estimé l'état de colère qu'arborait le mangemort fidèle au Purisme et à son maître, adepte de la Magie Noire de la Peur, Lincoln Crow. Le Directeur des Exécuteurs de nuisibles était un homme relativement fait pour ne pas être déçu par ses Hommes. Il était à la tête d'une élite militaire, des agents d'exception, capables d'agir vite et bien en toute circonstance. Au fond, il était habitué à des actions organisées, bien ficelées, qui marchaient les trois quarts du temps sans soucis, et le dernier quart avec quelques modifications de dernière minute, voire un peu d'improvisation. Depuis sa nomination voilà presque un an, Crow n'avait pas eu une seule affaire déclassée. Toutes avaient été des victoires pour le Département de la Justice Magique, grâce à ses Hommes évidemment – auxquels il ne retranchaient aucun mérite – mais aussi grâce à l'expérience qu'ils avaient pu acquérir auprès de leur Directeur qui s'était rapidement imposé comme le digne successeur de Lee Orcus. Ainsi, Lincoln Crow était habitué à une certaine expertise, et ici... ici il n'en voyait pas. Alors, oui il était énervé, violemment énervé, car certains se prétendaient être de grands sorciers, des combattants aguerris, et aujourd'hui, il avait la confirmation qu'ils n'étaient rien de tout ceci. Ils avaient perdu peut-être, mais pire que cela, ils mentaient. Déçu, il aurait pu l'être, mais il avait passé tous les caps normaux de la colère. Il n'était même plus déçu, plus en colère, plus haineux, il avait juste envie que toute cette merde soit terminée, il voulait repartir finalement, car tout ceci n'avait plus aucun sens. Ils étaient avec des sorciers normalement bons qui se retrouvaient être de piètres combattants, et ça n'allait absolument pas avec son esprit de militaire aguerri. Witcher était-il fatigué ? Mulciber trop vieux ? James trop jeune ? Au fond, qu'importe, l'équipe n'avait pas le niveau requit pour une telle mission, et l'erreur n'était pas la leur, mais bien la sienne. Il les avait mal choisi, il n'avait pas pris le temps d'analyser ses combattants. Ce fut fait à la tête du client plus qu'au talent, c'était injuste, il s'en rendait compte, et il en payait les frais.

A croire que mon destin est de m'entourer de nuls.

Un ton blasé, une allure excédée, il aurait peut-être dû tout laisser tomber, et se rendre, mais non, ça n'arriverait pas, jamais. Il était du genre persévérant, il préférait mille fois mourir plutôt que de donner une raison à ces enflures de bourbistes se penser supérieurs. Il refusait aussi d'abandonner, car où était l'intérêt d'être venu jusque là, en plein camp ennemi, pour au final dire « on arrête tout » ? Non, il n'y avait pas d'intérêt. Aucun. Alors, il fallait que ça continu, que ça ne soit pas un échec total pour la délégation puriste, car le Royaume de l'Intendance enchaînait les défaites assurément, et ça n'avait plus aucun sens de venir en Irlande aujourd'hui. C'était à la fois une perte de temps, et une perte d'hommes. Si le groupe de Crow trépassait ici, c'était terminé, il n'y aurait plus aucun doute que le régime du Lord Noir finirait par tomber. Les autres s'activèrent une fois que Menroth dressa une protection partielle autour d'eux via un protego réussi. Le directeur du Département des Mystères restait le seul encore utile dans cette aventure... lui, une jambe boiteuse, et l’œil aveugle. Mulciber réveilla Witcher qui usa de ses faibles connaissances en magie de guérison pour soigner James, le président du Magenmagot qui brisa la chaîne en échouant son sort sur Mulciber. Nul doute qu'il était encore sonné, ça n'avait rien d'étonnant après le choc subi. Lincoln sortit vivement sa baguette et rattrapa l'erreur de son fidèle – car il restait encore soumis à un Serment Inviolable mine de rien – d'un sortilège informulé qui redonna tout la vigueur nécessaire à Mulciber pour se ressaisir, du moins, Crow l'espérait vraiment.

-On tient cette position, on a été repéré, on assume, et on les tombe tous.

Si seulement ça avait été aussi simple. Lincoln y croyait en vérité lorsqu'il disait cela. Il croyait que ses gars allaient se resaissir et allaient renverser la tendance. Aurait-il dû être plus réaliste ? Peut-être bien, mais il était de nature à faire confiance à ses hommes, c'était une caractéristique du personnage qui le rendait parfois très proche de ses troupes. Il était ce chef de groupe particulièrement doué pour que ses troupes ne le perçoivent pas comme un capitaine chiant. Non. Il se mettait à leur place, il était comme eux, dans la même merde, et ça faisait généralement la différence. Cela ne l'empêchait pas de gueuler cependant et de donner des ordres.

-James, vous protégez ce côté là, Witcher et Mulciber, l'autre, faîtes en sorte qu'aucun de ces enfoirés ne soit capable d'approcher de moins de cinq mètres notre rond de défense. Je taperai un peu des deux côtés, pour équilibré car visiblement certains ont du mal aujourd'hui.

Remarques implicites cinglantes, néanmoins à prendre au second degré, et venant de Crow c'était gentil.

-Menroth, vous savez ce que vous avez à faire, je compte sur vous.

Lincoln connaissait l'objet mystère de Larsen, mais aucun autre ne pouvait s'en douter. C'était une petit gâterie que le vieux mangemort avait apporté, et ça devait leur servir désormais.

Tout ceci devait être une réussite, impérativement.

Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Sam 2 Fév - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Sam 2 Fév - 17:56

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 3 Fév - 17:31

Ils le savaient, ils étaient désormais repérés, le vacarme assourdissant du combat n'avait pas échappé au reste du camp, et au loin, on entendait les sirènes d'alarme. Piégés comme des rats, ils allaient mourir ici, tout simplement, car tout bons sorciers qu'ils étaient, jamais, ils ne pourraient tenir face une cinquantaine de sorciers bien entraînés, et même Lord Voldemort aurait du mal à les tenir, alors eux, ce n'était pas la peine d'y penser.
Alors que les puristes s'attelaient à se sauver les uns les autres, réanimant les inconscients, soignant les blessés qui se laissaient soigner, le groupe ignora ce qu'il se passa de l'autre coté de la protection, aussi, les rouquins traînèrent les corps inanimés de leur confrères, les mettant à couvert, une guerre de position venait de s'installer.

Le mangemort à la cape maugréa quelque chose, il fallait du temps pour activer les cheminées, et le temps que le ministère comprenne qu'il s'agissait d'eux, il allait falloir tenir la position.
Crow devait activer ses hommes.
Alors que la protection faiblissait, les rouquins sortirent de l'endroit avec les blessés, inconscients. Suite au sous-entendu du leader la mission, Menroth eut un sourire carnassier, boitant, il monta à l'étage, sortant le petit objet de sa poche.
Le remonteur de temps allait être utile, surtout là, effectuant un tour, le mangemort disparut dans le flot du temps, pour se retrouver une petite heure plus tôt à l'endroit sus nommé.

Le groupe puriste était désormais en possession du bâtiment, alors que dehors les projecteurs des miradors se braquaient sur la maison, les renforts irlandais se hâtèrent à proximité.
Sortant du bâtiment en béton, les autorités du camps se bougèrent, il était temps d'intervenir quant à ce massacre, et les puristes étaient faits comme des rats.
Dans leurs habits de militaire décorés, les dirigeants prirent position en dessous du mirador le plus proche.
Un sorcier se démarquait du lot, de grande carrure, il avait la cinquantaine, les cheveux blonds, le regard sévère, Gregory Marshall, le dirigeant de la sécurité de la partie Nord du pays était dans ce camps. Excellent second de Walter, il avait travaillé au ministère avant de partir en retraite, mais avait été rappelé pour protéger le pays. C'était une personnalité connue en Irlande, un des rares à avoir tenu tête en Burbage en duel, et il s'était illustré dans de nombreuses compétitions de duel, c'était un homme de poigne que l'âge n'avait pas affaibli, bien au contraire.

Tapotant sur l'épaule de ceux qui revenaient de la maisonnée, le quinquagénaire regarda l'endroit, sommant à ses deux adjoints de préparer les troupes.

« McPherson, Daniels … passez l'ordre de rassembler les hommes qui ne sont pas en poste. Regroupez par section de sept ou huit, je veux quatre groupes d'ici vingt minutes. On va tâcher de gagner du temps. Vous là … allez au poste de transmission, faites passer le message à O'Conell, Walter et Wesson, qu'on a tenté une intrusion contre nous, et que nous avons cerné les mangemorts présents. »

Les autres s'exécutèrent.
Réanimant un des plus jeunes gardes, l'irlandais lui demanda :

« Parle moi petit, qui as tu vu là dedans ? Et combien sont ils ? »

Un peu perdu, le jeunot répondit vaguement.

« Ils sont cinq, il ya un homme avec les yeux de couleurs différentes, je pense que c'est le ministre anglais Mulciber … il y a un balafré borgne qui boite, deux plus jeunes et un autre qui me semblait être avec Scofield avant ... »

Le directeur du camps soupira, mais garda le sourire, une belle brochette qu'il y avait là.

« Tout ça ressemble fort à Mulciber, Menroth et Crow … jolie prise. »

S'approchant un peu de la maison, mais gardant avec lui ses hommes de main, le sorcier formula un sonorus avant de s'adresser aux puristes à l'intérieur de la cabane.

« Mulciber ! On sait que vous êtes à l'intérieur ! Vous êtes cernés, rendez vous et on vous épargnera … déposez les baguettes et aucun mal ne vous sera fait. Nous vous laissons dix minutes pour vous rendre, après quoi nous raserons cette cabane. »

Se retournant, le militaire passa en revue ses troupes, attendant la réponse négative du ministre anglais, il savait pertinemment que les autres ne se rendraient pas, trop orgueilleux pour ça.
Alors il décida de tenter une percée, cela devait faire vingt minutes que les autres étaient là dedans depuis l'extraction des blessés, ils étaient piégés.
Mais à l'instant, ils allaient devoir se concerter et réfléchir, plus de protection, c'était l'occasion rêvé d'un assaut éclair.
Alors on donna l'ordre aux premiers gardes arrivés de tenter une attaque éclair, de ne pas chercher à les tuer, mais les capturer, voir les blesser si nécessaire.

Les lumières des miradors se braquèrent sur les fenêtres pour aveugler les puristes qui tenteraient de surveiller de front. Le petit groupe se dirigea vers l'entrée, mais prit l'escalier, entrant discrètement à l'étage, ils s'engagèrent dans la pièce avant de lancer des sortilèges dans tous les sens, espérant en toucher dans le feu de l'action.
Les ordres avaient été clairs, tomber le ministre serait un bon coup, il était la cible principal.

Aussi, les deux premiers gardes envoyèrent là un electro et un aguamenti, alors que le dernier tentait un stupéfix pour immobiliser l'ennemi le plus proche.

Dans la précipitation, il n'y eut que le dernier des assaillants qui put stupéfixer Eccleston, mais où était Menroth ? Ils étaient encore trois en face, et le combat s'annonçait rude. La reddition était encore possible.

Hrp:
 


Dernière édition par Tryan De SaintClair le Dim 3 Fév - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 3 Fév - 17:31

Le membre 'Tryan De SaintClair' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Supérieur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Adulte' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 3 Fév - 19:38

Un rire tranquille agita John Mulciber. Il ne disait rien, il riait juste. Le destin. Quel destin ? La malchance ? Des conneries, tout ça. Il n'y a pas de destin. Pas de malchance non plus. Il y a juste notre capacité à se reveiller, à agir, ou a foirer. Dans la vie, il y a les perdants et les gagnants, et l'essentiel, c'était d'être du bon coté de la ligne. Et qu'est-ce qu'il y avait d'autre ? Rien. John Mulciber ne raisonnait pas en fonction des autres. Il respectait Crow en tant que chef d'équipe, et en conséquence il lui obéirait, quoi qu'il se passe, mais il se foutait de l'avis personnel de Lincoln. John se foutait de l'avis du monde entier. Il pensait à sa manière, et le reste du monde n'avait que peu d'impact sur lui, en tout cas au niveau du mode de pensée. Car pour le coup, John Mulciber n'envisageait pas de fuir. Jamais. Nous vivons et mourrons par le fer et le feu, telle est la malédiction des Mulciber, telle est la seule option que nous ayons. C'était la malédiction des Mulciber, celle de tous les ancêtres du mangemort, la sienne, et celle de ses descendants et de tous les Mulciber après lui. La folie nous guette toujours. Toujours sur la frontière, il n'était pas rare que les descendants de Denis de Mull Cair Bren basculent et se perdent. John était de ceux là. De ceux qui meurent avec la rage d'un hurlement encore hurlant, de la haine, du meurtre dans les yeux, couverts de sang et une épée à la main. Ca n'inquiétait pas John. Il cherchait celui qui le tuerait, et ce serait sans doute ses propres erreurs qui le méneraient à sa mort. Nous mourrons tous un jour. Alors pourquoi pas comme ça ? Il n'était pas inquiet pour un rond.

Après tout, la route a une fin. Le plus terrible aurait été qu'elle n'en ait pas, vous ne croyez pas ?

Etrange paradoxe, John se foutait de mourir, mais ça l'emmerdait pour les autres. Mes échecs, ma mort. Vous ne me la volerez pas. Et vous vivrez. C'est comme ça. Ce putain de régime a encore besoin de nous. Mieux vaudrait revenir vivants. Enfin ce serait mieux.

La situation était désespérée. Mais c'est le desespoir qui fait faire les plus grandes choses. On laissa Menroth partir. Pourquoi faire ? John l'ignorait. Il s'en foutait. Il allait se battre. Il esquissa un léger sourire remerciant Crow d'un signe de tête. Il le savait, comme le directeur des exécuteurs, que la situation était dangereuse, et risquée, qu'ils risquaient de ne pas tous en revenir, qu'ils crèveraient peut-être tous.

Finalement, la voix du chef du camp s'éleva. Gregory Marshall. John avait eu deux ou trois fois l'occasion de le rencontrer en compétition de duel, il y a très longtemps...dans les premiers tours. Il avait perdu à chaque fois. Bon. Bah c'était mal barré. Mais il allait essayer quand même. Il écouta. Se rendre ? Il ne devait pas croire qu'il le ferait-personne n'y croirait. Pas John, en tout cas. Ne pas nous faire de mal ? Quedale.

John écouta jusqu'au bout, puis il répondit avec toute la morgue dont il était capable :

"Savez, Marshall, y a deux choses que je déteste dans la vie. Les blinis froids et les irlandais. Alors par tous les diables, allez vous faire foutre en enfer !"

Non, il n'était pas prêt à se rendre. Pas du tout même. Et puis vint le premier assaut. Violent, mais confus, et finalement peu concluant, mais les puristes restèrent sur leurs gardes : ils avaient tout de même eu Eccleston, et il allait en venir d'autres, encore et toujours. Jusqu'à ce qu'on crève. Mais à présent, c'était à eux d'attaquer. Messieurs les irlandais, frappez les premiers, on vous suit...Et John le fit. Défendant la position que Crow lui avait attribué, il frappa d'un stupéfix l'un des gardes irlandais, qui s'écroula. Baguette toujours en main, commenta d'un air carnassier la scène :

" Désolé du retard, Crow. "

Spoiler:
 



Dernière édition par John Mulciber le Lun 4 Fév - 16:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 3 Fév - 19:38

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Mar 5 Fév - 17:05

Chêne et fer, gardez moi fort, ou je suis mort, bon pour l'enfer. La phrase historique de Farago, premier des Witcher, restait dans la mémoire de ses descendants. Personne n'avait oublié cette sorte de prière incantatoire, qui venait en général au début d'un combat, ou lorsque la situation était désespérée. Curieusement, Mike avait l'impression d'être dans le second cas, et curieusement aussi, il n'y attachait pas plus d'importance que ça. Si on faisait le résumé de tout ce qu'il s'était passé, eh bien la situation n'était guère brillante. Ils auraient pu, sur le papier être la meilleure équipe rassemblée pour le purisme, mais au final, ça ne donnait rien. La théorie ne valait pas la réalité, comme toujours et Mike ne l'avait pas oublié. Depuis le début il savait que ce serait dur, et il n'avait pas protesté. C'était ainsi. Mais encore une fois, on retrouvait l'arrogance de l'homme. On pouvait tout prévoir, mais ça ne valait rien. Ils pouvaient très bien imaginer la victoire, ils pouvaient bien dire "ça aurait du se passer comme ça" mais non. Rien ne se passait jamais selon les plans définis à l'avance. Tout était imprévisible. On pouvait essayer de remédier à ça, mais le destin triomphait inéluctablement, encore et toujours. Les hommes faisaient des projets comme s'ils allaient vivre éternellement. NIls pensaient que leurs efforts pouvaient rivaliser avec les Montagnes mais ils ne faisaient que se mentir - les hommes ne valaient rien et le monde ne changerait jamais. Triste vérité que Witcher admettait telle quelle, sans pour autant se mettre en marge du monde. Lui aussi essayait de prévoir et de calculer, lui aussi espérait changer la donne. Lui aussi aurait voulu ne pas mourir ici, en Irlande. Mais si ça devait se passer, alors c'est que c'était écrit, et qu'on ne pouvait pas y échapper.

Ils mourraient là. Mais pas s'en se battre, ça Witcher en était convaincu. Lui ne partirait que victorieux ou mort, et s'il fallait mourir, alors il mourrait. Ca n'avait pas tellement d'importance au final. Mike croyait au purisme, un purisme extrémisme qui était pour un génocide total, pour qu'il ne reste plus que les sangs purs. Et c'était par haine personnelle. Il voulait anéantir ceux qui l'avaient anéanti. Et il ne s'arrêterait pas tant qu'existerait cette haine, il en était incapable. Rongé par les remords, celui d'être vivant alors que d'autres étaient morts notamment, il s'en voulait terriblement. Ce remords là l'avait plus ou moins fait sombrer dans la folie. De puriste lambda et assez modéré, Mike était devenu un extrémiste fanatique, à la limite du kamikaze, aimant faire souffrir, et appelant toute la haine qu'il avait un chemin de rédemption.

Crow donna de nouveaux ordres. On se replaça en position, puis on attendit, alors que Menroth partait sous les ordres du chef. Puis la voix d'un type qui devait être le chef de camp ordonna de se rendre, ce que bien entendu, personne, pas même les Irlandais, n'imaginait pouvoir se réaliser. Et évidemment, Mulciber, à qui on s'adressait, les envoya se faire foutre. Mike eut un léger sourire. Le Ministre trouvait encore la force de plaisanter. Il leva les yeux au ciel. Des blinis froids, franchement...

Mais déjà l'assaut reprenait. Un des assaillants toucha Eccleston. Dans la confusion la plus totale, Mulciber en expédia un au tapis. En visant un autre, Witcher regarda d'un air désespéré son stupéfix manquer de peu sa cible. Il n'avait pas assez de précision. Trop loin. Merde.


Dernière édition par Mike F. Witcher le Mer 6 Fév - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Mar 5 Fév - 17:05

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé] Dim 17 Fév - 11:17

En réalité, Lincoln n'aimait pas la négociation. Pire, il la détestait. C'était une sorte de manière hypocrite de vouloir planter quelqu'un dans le dos, une sorte d'accord qui n'avait, au fond, pas plus de sens d'exister, que d'être appliqué. Deux peuples s'affrontaient pour X raisons, mais aucune ne méritait l'affront d'être oubliée par un geste caressant dans le sens du poil l'adversaire, un geste allant dans le « bon » sens des choses. Non. La Guerre était ce qu'elle était, il n'y avait pas à chercher l'utile et l'agréable dans l'horreur et la violence. Il fallait se battre, tout était ainsi fait. Se battre pour acquérir du territoire, des droits, des esclaves... tout se méritait par la baguette et non par la négociation, car au bout du compte, et tout le savait, un pacte, un accord, ne tenait jamais plus longtemps que l'envie d'en finir avec les ennemis. Les Irlandais détestaient presque autant les Anglais de l'Intendance que Crow haïssait ce peuple bourbiste misérable. C'était pour dire. L'accord n'avait aucunement lieu d'être. Ça aurait été sacrément moche de respecter les termes de l'autre dingue de roux. Il voulait Mulciber ? Très bien. Qu'il vienne le chercher ce petit enfoiré. Il n'y avait pas de « bons » ici, ni même de « mauvais ». Ils étaient tous sauvages, et en état de Nature, c'est le plus fort qui gagne, pas nécessairement les plus nombreux. Vrai que le groupe de Crow était en mauvaise posture, et après tout, c'était tant pis, Lincoln n'avait plus rien à perdre désormais. Cependant, le groupe avait du potentiel. Lincoln était un commandant de longue date, il avait mené bien des troupes, bien des hommes devant la gloire et la reconnaissance militaire, et aujourd'hui, même si elle était difficile à atteindre, il était persuadé de pouvoir accomplir la destiné de tous ceux présents ici-même, avec lui, à ses côtés. Crow était ce genre de chef qui appréciait que ses Hommes ne soient pas des fillettes, ce genre de mec qui voulait voir de la hargne chez ses Hommes, même quand elle était purement suicidaire. Et là, il était servi. Lincoln n'était jamais réellement optimiste, il n'était jamais défaitiste. Il voulait simplement voir où les choses allaient le mener, et nul doute que sa décision n'avait rien d'un geste suicidaire. Il était parfaitement conscient des risques encourus, mais qui avait-il d'autre à faire, concrètement ? Sortir par les cheminées ? Et les roux les suivraient. Sortir du bâtiment ? Et ils étaient bels et bien morts. Alors, rester à l'intérieur et combattre le moindre centimètre carré orange semblait la meilleure des manœuvres à laquelle procéder. Ce n'était pas un grand stratège, pas de la trempe d'un De SaintClair, il l'avouait volontiers, mais il avait lui, contrairement à d'autres, le talent pour se faire écouter auprès de ses troupes, et que ces mêmes troupes le supporte dans sa besogne. Vrai que d'autres chefs n'étaient pas populaires, même que certains étaient détestaient tant ils puaient l'individualisme et le manque de précision militaire. Crow était un tout autre genre de commandant qui n'avait jamais eu à subir une mutinerie. D'une part car ses Hommes savaient ce qu'ils risquaient à faire cela, mais aussi car ils n'avaient aucune raison de le faire. Être bien vu de Lincoln, c'était s'assurer d'être bien vu par la société et les hautes instances. Lincoln était un personnage qui avait du poids, énormément de poids, mais qui ne faisait aucun bruit, ainsi, on l'oubliait très souvent sur l'échiquier social... et pourtant il était bel et bien là. L'exemple d'Eccleston était suffisant pour illustrer cet aspect du Directeur des Exécuteurs de Nuisibles.

La situation avait du mieux maintenant, bien qu'elle ne fusse pas glorieuse pour autant. Mulciber réussi à sauver les meubles en s'assurant qu'un Irlandais rejoigne les vapes. Witcher se foira à son tour, à croire que les rôles étaient maintenant inversés. Damn it. Lincoln vira sur la droite, et esquiva un stupefix qui fusillait l'air dans sa direction. Il eut un sourire en coin lorsque Mulciber parla.

-Il s'agit maintenant de rattraper le temps perdu Mulciber, au boulot !

Crow était un homme tout à fait différent lorsqu'il était à la Guerre. Il n'était pas doté d'humour, n'allons pas jusqu'à dire des absurdités, mais il gardait un certain sens de la dérision. La situation n'avait rien de drôle, mais il savait que le décalé était ô combien apprécié par les hommes qui étaient assez intelligents pour le saisir. Ça donnait de l'assurance, ce qui était purement psychologique, et ça avait souvent le don de rendre confus les ennemis qui n'arrivaient pour la plupart, pas à comprendre comment un groupe dans une telle situation parvenait encore à rire.

Lincoln espérait suffisamment fort que Menroth parvienne à faire son tour de passe-passe du Département des Mystères, sans quoi ils étaient tous morts et enterrés d'ici quelques minutes. Ils galéraient à se défaire de trois pauvres types, alors qu'espérer face à une armée entière ? En attendant que le reste du camp débarque – en espérant aussi qu'ils ne viennent pas tous en même temps – Lincoln pointa vivement sa baguette sur un autre roux, qui était sur la droite, il n'attendit pas plus, car c'était un homme précis la plupart du temps et qui maniait une magie agréable à voir car rapide et efficace, et envoya un stupefix jusque sur le torse de son ennemi. L'autre valsa en arrière de quelques mètres, avant de se prendre le mur de plein fouet, et de s'écrouler, inconscient. En voilà une belle manœuvre, il ne restait plus qu'à voir Eccleston à l'assaut.

-James, tues-en moi un qu'on en soit débarrassé!

Mais trop tard, Eccleston était déjà envoyé dans les vapes par un autre rouquin embusqué. Parfois, Lincoln regrettait même de ne pas avoir pris le couteau pour se délecter de couper la gorge d'un bourbiste roux et de voir son sang couler tel une fontaine rouge souillée. La Guerre en Irlande n'avait rien d'enviable, mais c'était ici que Crow se sentait le mieux. Proche de la mort, proche de la souffrance, proche de perdre, il se retrouvait lui-même dans l'absolue noirceur de la situation.

Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Dim 17 Fév - 11:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas perdre le Nord ( Mj )[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-