POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 19:45

Un échec restait un échec, même s'il était prévisible. Et si H était d'un tempérament colérique, cela ne le choquait pas spécialement d'échouer, il y avait été vraiment habitué durant le courant de sa scolarité, un peu comme s'il n'avait plus honte de rien, encore qu'il critique toujours le mauvais goût de l'uniforme et du blason des lions, mais cela n'engageait que lui bien évidemment.
En fait, Poudlard en entier, était de mauvais goût et depuis que la concierge Fanning était devenu transparente, voir invisible, il n'y avait plus de respect de la bien séance, de la bonne tenue, tout partait en sucette.

C'était un peu la même chose pour le sortilège de mort.
De mauvais goût, mais le lancer intriguait le lion. Oui, il avait toujours eu envie de l'essayer, et de le réussir, juste pour voir l'effet que cela avait de tuer une personne par un sort fait exprès pour, cela devait être quelque chose de particulièrement intéressant et dément, de la dimension de ma folie de H, n'en résultait qu'un désir borné et non réfléchi de lancer ce sort, à ses risques et périls. De toute façon, si le sort se retournait contre lui, il ne pourrait pas le regretter, les morts ne pouvaient rien regretter.

Le professeur leur fit un dernier avertissement, du genre pour dissuader ceux qui ne portaient pas leur balls de tenter le sort.

« Certains sorciers ont perdu leur pouvoir en essayant de le lancer. D'autres en sont morts mes enfants … aussi, vous n'êtes pas obligés de le lancer, et je comprendrais votre réticence à l'exécuter, je ne vous jugerais pas si vous ne voulez pas l'essayer, c'est au contraire faire plus preuve de sagesse que d'audace.

Le sortilège de mort, a pour formule : Avada Kedavra. À la moindre lueur magique verte qui pourrait se produire si l'un d'entre vous venait à le réussir … je vous demanderais de ne pas vous affoler, et de rester calme.

Que ceux qui veulent l'exécuter lèvent la main, je m'approcherais d'eux pour qu'ils essayent de le réaliser. Les autres restez calmes.

Bien … qui souhaite tenter le sortilège de mort ? »


Immédiatement, le Gryffondor décroisa les bras, et le temps qu'il lève la main, miss groslolo avait déjà le prof auprès d'elle pour son essai.
H haussa un sourcil. Il avait beau bien aimer Sara, elle n'était pas la meilleure en magie noire, et même s'il était mauvaise, langue, il pouvait affirmer qu'elle n'était pas prête à tuer. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait jamais tué autrement.
Mercurius savait ce que c'était que de donner la mort, s'en était devenu une habitude d'ailleurs, du moins, quand il le pouvait, pour tout le reste, il y avait le doloris.
Sans prétendre pouvoir maîtriser l'AK, tout Poudlard savait que H était un tueur, et lui même ne s'en cachait pas, tous avaient en tête le petit jeu de Scofield, duquel le Gryffondor était revenu avec les habits couverts de sang, pas le sien, et la baguette du prisonnier.

Son premier meurtre, à son image pour tout dire. Une pierre, un crâne, des coups répétés, jusqu'à la mort, le sang qui giclait, le corps qui n'opposait aucune résistance, la domination avant la souffrance, puis la sentence.
Un meurtre inutile, consenti, parfaitement autorisé, une mise en bouche qui en disait long.
Puis il y en avait eu d'autres, l'éventrement d'un larbin de Crow, ce dernier avait été victime de l'Amet, avant de se vider de son sang, pour le plus grand plaisir du lion, et puis, il y avait eu le crime de masse. Ah, celui là avait un goût particulier, et peut être qu'il ne se souvenait pas de tous les visages, mais il avait participé.
Oui H avait tué des moldus innocents, pour le plaisir, car c'était la raison pour laquelle il avait tué, le plaisir, de pouvoir anéantir une vie, tout simplement.
Et le tout, avec des mangemorts … la classe.

Et comme prévu, Sara échoua, alors ce coup ci, il sourit, de ce regard carnassier, témoin de son envie de tuer, le lion fixa Maxwell, et le vieux bonhomme approcha de lui, pour la manipulation qui serait peut être plus qu'un passage magique initiatique, juste un moyen de pouvoir en finir plus rapidement.
Pointant sa baguette d'ébène sur la grenouille qui continuait à survivre après le doloris, H ignora les regards sur lui, avant de formuler distinctement, et avec une envie d'abréger la vie misérable de cette vermine :

« Avada Kedavra ! »

A la surprise générale, la baguette vibra, un flash de lumière verte sortit de là pour aller percuter la bestiole dans une sorte de souffle de vent.
Un cri retentit dans la classe, une poufsouffle venait de crier de stupeur, et de peur aussi, car tous à cet instant, pensait que le pire des élèves, avait réussi, et était capable de maîtriser ce sort … si tôt.
Les regards étaient graves, les mines tristes, effrayées, H qui pouvait tuer en un sort, sans laisser de traces, c'était tout bonnement le début de la damnation.

Même le vieil homme n'en crut pas ses yeux.
Alors il s'approcha de la grenouille, qui coassa, au plus grand soulagement de la classe, et des demoiselles. Cependant, il avait réussi à synthétiser ce sort, il manquait juste la puissance magique qui allait avec, sans quoi, il aurait le loisir de tuer qui il voulait.

Haussant les épaules alors qu'on le regardait, le lion dit alors tout haut :

« Bof, c'est pas pour ce coup là ... »


Car il y en aurait d'autre, et de toute manière … il y avait d'autre manière de tuer … beaucoup plus plaisante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5393



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 19:45

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Maitre des sorts' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 35
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 19:50

Le dernier sortilège que je vais vous demander d'effectuer, n'est pas le plus sûr. Certains sorciers ont perdu leur pouvoir en essayant de le lancer. D'autres en sont morts mes enfants … aussi, vous n'êtes pas obligés de le lancer, et je comprendrais votre réticence à l'exécuter, je ne vous jugerais pas si vous ne voulez pas l'essayer, c'est au contraire faire plus preuve de sagesse que d'audace.

Le sortilège de mort, a pour formule : Avada Kedavra. À la moindre lueur magique verte qui pourrait se produire si l'un d'entre vous venait à le réussir … je vous demanderais de ne pas vous affoler, et de rester calme.

Que ceux qui veulent l'exécuter lèvent la main, je m'approcherais d'eux pour qu'ils essayent de le réaliser. Les autres restez calmes.

La mort … C’était quelque chose dont la plupart des personnes, sorcières ou pas, avait peur … Après avoir subit un doloris de la part du commissaire du sang, je n’étais pas passé loin de la mort lors de mon duel contre H. Et je n’avais pas eu peur … oh non, j’avais même senti comme un goût d’excitation, une envie de découvrir ça de plus près. Oh le Gryffondor avait pas mal réussit son coup et je me souvenais encore parfaitement de cette sensation de plénitude comme flottant entre les deux mondes. C’était si douillet, si confortable que j’avais bien faillit y rester. Seule mon envie de découvrir d’autres sensations avait été assez forte pour m’aider à remonter la pente. Ca et mon frère Taliesen …

Bien … qui souhaite tenter le sortilège de mort ?

Retournant à l’instant présent, je regarda la gryffondor qui venait de lever la main. Je ne connaissais pas beaucoup Sara mais elle avait réussis son doloris tout à l’heure, me laissant à penser qu’elle appréciait plus que nécessaire la magie noire. Malheureusement pour elle et heureusement pour sa grenouille, elle échoua lamentablement, me tirant un léger sourire.

Quand H leva la main, je ne fus guère surprise. Si je m’attendais bien à ce que quelqu’un tente ce sortilège c’était bien lui. Serrant les dents alors qu’il pointait sa baguette sur l’animal, je réprima un cri de surprise en voyant l’éclair vert partir droit sur la grenouille. Un silence retomba dans la classe mais fut rapidement troublé par le coassement de la bestiole, signe qu’elle était toujours vivante. Ce fut comme un soulagement, signe que le rouge et or n’était pas encore tout à fait prêt à user de ce sort.

Le professeur releva la tête à la recherche d’un nouvel élève désireux de tenter sa chance et … je leva la main. Pourquoi avais-je fait ça ? Moi qui avait connue ce sentiment bizarre qu’était une existence mise entre parenthèses le temps de quelques jours, oui moi j’allais tenter de donner la mort … Prenant ma baguette en main, je croisa le regard de H pendant un court instant. Ce fut peut-être très court mais ça me motiva encore plus. Je lui avais déjà prouvée que j’étais plus forte qu’il ne le pensait et j’avais encore une chance de le faire aujourd’hui. Pointant ma baguette sur ma souris, je garda une petite excuse dans le coin de ma mémoire avant de me concentrer sur ce que je devais faire.

Avada Kedavra !

Quand la lumière verte jaillit de ma baguette pour foncer sur la souris, je faillis lâcher ma baguette. Mon cœur battait la chamade alors que mon regard ne quittait pas l’animal des yeux. Quand enfin je la vis bouger, je poussa un soupir de soulagement. Que je sois capable de lancer un tel sort venait vraiment de me surprendre et même s’il n’avait pas donné le résultat espérait, c’était un bon début. Reposant ma baguette sur ma table, je cacha mes mains sous la table, ne voulant pas montrer le tremblement qui m’avait pris en guise de contrecoups.


Dernière édition par Nastasya G. Grimmberg le Jeu 31 Jan - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5393



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 19:50

Le membre 'Nastasya G. Grimmberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Maitre des sorts' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 12/11/1988
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 31/12/2012
Parchemins postés : 72



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Mary Eccleston


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 23:01

« Bien … qui souhaite tenter le sortilège de mort ? »

"Va crever, sale con" fut la première pensée de Mary. Comment pouvait-il, osait-il ? Quel sale miracle permettait à cet individu de dormir la nuit sachant qu'il venait d'entraîner une classe entière d'enfants au meurtre ? Elle ne pouvait plus supporter ça, c'était trop. Sa terreur, la terreur des autres - ou, pire, l'absence de terreur des autres, songea-t-elle en regardant H se porter volontaire.
Elle plissa les yeux pour détailler son profil concentré, ses traits pourtant agréables fixés dans cette concentration arrogante qu'il arborait en surimpression de sa décontraction habituelle à chaque fois qu'un professeur lui demandait de lancer un sort difficile. Mary se demanda quelle mouche l'avait piquée plus tôt pour en arriver à se considérer comme un pur produit du Poudlard Mangemort : le pur produit du purisme, c'était lui et lui seul. Quelles que soient les fautes dont elle était coupable, elle ne pourrait jamais tomber plus bas que lui. Elle ne jetterait jamais de Doloris à personne, pensa-t-elle, elle ne réduirait jamais en charpie une élève téméraire parce qu'elle l'avait regardée de travers...

Alors que Nastasya se portait volontaire à son tour, une grosse boule envahit la gorge de Mary. Bien sûr qu'il fallait dire au professeur qu'elle aussi voulait lancer le sort. Comment faire autrement ? A quoi servait de remplir des rouleaux de parchemin entiers de déclarations d'amour au purisme à chaque devoir de Politique Internationale si elle se dégonflait devant sa manifestation la plus évidente ? Elle avait travaillé trop dur pour créer et maintenir sa couverture d'élève parfaite, elle ne pouvait pas reculer maintenant.
Nastasya échoua, sans surprise. Mary leva une petite main timide, et attendit que le professeur Maxwell arrive à son niveau pour lever sa baguette. C'est alors que la vérité la frappa.

Elle pouvait lancer le sort sans crainte. Elle pouvait le lancer précisément parce qu'elle ne pouvait pas le réussir. Avait-elle réussi à lancer le Doloris ? Non. L'Imperium ? Non plus.
Ce n'était pas dans sa nature, pensa-t-elle avec une extase proche de la béatitude. En regardant cette moisissure rampante qu'était Yakovsky, elle venait de le réaliser.
Sa voix fusa, assurée :


- Avada Kedavra !

L'éclair émeraude frappa la blatte, parfaitement dirigé. La blatte continua à se tortiller, bel et bien vivante.
Mary dut mobiliser toute la volonté de dissimulation qu'elle avait en elle pour ne pas sourire.


Dernière édition par Mary Eccleston le Sam 2 Fév - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5393



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 23:01

Le membre 'Mary Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Maitre des sorts' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 17/10/2012
Parchemins postés : 680



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 6PV
Nicci-Rose Benett


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Mer 30 Jan - 23:04

    Rien.
    Rien ne se passa.
    Rien du tout.
    Nicci-Rose resta assez mitigé sur cet échec. S'il y avait bien un sort qu'elle acceptait de réussir, ça aurait celui-ci mais elle avait échoué. Autant dire que si elle loupait le suivant, elle se retrouverait avec un T. Du moins, c'était ce qu'elle imaginait. Songeuse, elle abaissa sa baguette et regarda sa grenouille un instant avant de regarder autour d'elle pour voir qui avait réussit mais étonnamment personne ne semblait être capable d'user de l'Impérium. Pas même Yakovsky. C'était vraiment surprenant. Mais si lui était incapable de réussir, elle pouvait se rassurer, il était normal qu'elle échoue.

    Le professeur constata assez rapidement les échecs de ses élèves mais leur assura que cela n'avait rien de surprenant. A quoi cela pouvait-il bien servir de leur faire user d'un sortilège s'il était sur de leur échec? Nicci-Rose se creusa les méninges mais n'en voyait pas l'utilité. A moins que ce soit par espoir fou qu'un élève en soit capable. Était-ce à cela que servait ce cours aujourd'hui? Savoir qui était capable de lancer les sortilèges Impardonnables? Devait-elle se réjouir d'en être totalement incapable ou cela la recalait-il au rang des élèves "incapables"?

    Le professeur leur annonça, comme elle le redoutait, qu'il était temps de pratiquer le dernier sortilège. Nicci-Rose se demanda vaguement si elle serait capable de refuser... ou au contraire, capable de l'exécuter. Mais étonnamment, les règles semblaient avoir changer. En effet, le professeur leur dit qu'ils n'étaient pas pas tenus de l'exécuter. Nicci-Rose frissonna en l'écoutant évoquer les possibles dangers de l'utilisation de ce sortilège. Il fallait être réellement fou pour l'utiliser! Nicci regarda autour d'elle pour voir qui serait assez destructeur envers lui-même autant qu'envers ses camarades pour jeter le sort. Son regard s'accrocha à la gryffondor qui avait rejoint Yakovsky. Celle-ci le tentait. Pour Nicci, ça dépassait l'entendement. Le professeur s'approcha de la gryffondor et Nicci ferma les yeux en l'entendant prononcer l'incantation... Mais rien. Rouvrant un œil, elle constata avec soulagement que la gryffondor avait réussit.

    Un autre volontaire se présenta en la personne de Yakovsky. Plus le temps passait, moins Nicci appréciait ce garçon, moins elle arrivait à faire de compassion envers lui. Pourtant, il devait sincèrement être perdu pour plonger aussi profondément dans la violence. Nicci espéra de tout cœur qu'il se loupe mais un trait de lumière verte sortit de sa baguette et frappa la grenouille. Rose laissa échapper une exclamation de surprise et d'horreur. Heureusement, la grenouille n'était pas morte, Yakovsky n'était pas assez puissant... Pauvre, pauvre garçon... Une jeune Serdaigle se porta à son tour volontaire... Était-il donc possible que ces camarades soient inconscients à ce point de ce qu'ils faisaient? Il fallait croire, en tout cas, que la serdaigle n'avait pas eu conscience de son geste jusqu'au moment où elle l'avait accomplit, elle n'avait pas vraiment l'air dans son assiette. Et pour cause puisque, de la même manière que Yakosky avait faillit réussir, un rayon vert avait surgit de la baguette de l'aiglonne. Une autre fille de cette maison se porta volontaire et se révéla être aussi capable que ses deux camarades. Le cour se révélait être encore plus effrayant que le dernier cours...


Dernière édition par Nicci-Rose Benett le Lun 4 Fév - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 75
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables Dim 3 Fév - 19:12

Maxwell plongea son regard sur l'assistance, qui allait avoir le courage de lancer ce sort en premier ? Un ou une Gryffondor assurément, ils étaient des meneurs, et le vieil homme ne serait pas surpris de voir un élève de cet maison pour se lancer en premier dans l'entreprise de réalisation de ce sortilège, de loin plus que complexe.
Et ce fut Sara Engels qui se porta volontaire en premier, vivace et rapide, elle n'avait pas hésité, c'était tout à son honneur, elle venait de coiffer sur le poteau son compère de Quidditch.
Le professeur passa l'allée centrale pour se positionner à coté de la demoiselle, s'introduisant dans son esprit subtilement, il y découvrit une concentration et un doute on ne peut plus humain : suis je capable de tuer ?
À cet âge, personne ne pouvait tuer avec un AK, seulement il y avait des milliers de manière de tuer, celle ci était juste la plus rapide et la plus élitiste, car très peu de sorciers arrivaient à la lancer.

Après avoir soufflé, la demoiselle s'essaya au sortilège. Un échec, rien ne se produisit, elle n'avait pas l'envie de tuer, ni la puissance nécessaire pour réaliser le chemin qui la séparait de ce Graal, dommage. Le professeur lui glissa un mot de réconfort à voix basse.

« Ce n'est pas grave miss Engels, lancer le doloris est déjà quelque chose d'impressionnant à votre âge. »

Une nouvelle se leva, et celle que personne ne fut surpris de voir levée, Mercurius Yakovsky allait fatalement demander à lancer ce sortilège, et l'instant fut venu. Le professeur eut un petit sourire, c'était l'élève qui, actuellement, pouvait lancer le sort de mort pour lui, il avait déjà tué, tout le monde le savait, même les enseignants, mais de là à maîtriser ce sort … peut être pas. C'était à voir, Maxwell ne demandait que ça.

S'approchant du jeune homme, il le regarda s'exécuter, et eut un bref sursaut à la vue de l'éclair vert.
Incroyable, comment pouvait on déjà à cet âge, et à ce niveau réussir en partie ce sortilège ? Certes la grenouille n'était pas morte, mais le sort avait été réalisé.
C'était plutôt étonnant, mais guère surprenant.

Relevant la tête sans adresser un mot au Gryffondor, le professeur de magie noire chercha du regard un ou une autre volontaire. Et la petite main de la demoiselle Grimmberg se leva.
Tiens, elle souhaitait elle aussi essayer de le lancer, intéressant, elle n'avait pas le profil de la tête brûlée ou de la tueuse, mais le professeur n'aurait pas nié sa capacité à se révéler têtue, une vraie teigne quand elle voulait. Oh mais pour lui ce n'était pas un défaut, bien au contraire.
Alors vint le moment où elle tenta de réaliser le sort. Nouvelle surprise générale à la vue de la lumière verte, sans pour autant que la bestiole cobaye ne meurt.
Cependant, la petite semblait sur les nerfs, et assez choquée de voir qu'elle en était capable, elle s'était visiblement sous-estimée.
Lui posant la main sur l'épaule, le vieil homme tenta de la calmer à voix basse.

« Soufflez miss Grimmberg, cela va passer ... »

Un suivant ? Ou plutôt une suivante, cette fois, c'était Mary Eccleston qui voulait s'y essayer.
Même scène encore, le professeur vint à ses cotés, et comme sa compère de Serdaigle, il y eut une lumière, mais pas de résultat.
Le professeur n'en revenait pas.
Trois élèves qui arriveraient plus tard à maîtriser ce sort, c'était du jamais vu.
Ne se prononçant pas quant à la performance de miss Eccleston, il retourna à son pupitre pour faire face à la classe. Maintenant que les quatre volontaires avaient essayer.

« Séance ô combien étonnante, je dois admettre n'avoir jamais vu pareil résultat, deux doloris de bonne facture, un imperium presque réussi … et trois sortilèges de mort qui sont presque effectifs, c'est du jamais vu. Saluons les performances de miss Engels, miss Grimmberg, miss Eccleston et monsieur Yakovsky pour leurs performances. »

C'était la fin du cours, il fallait forcément conclure.

« Bien, il est l'heure, pour la prochaine, vous me réaliserez un devoir maison par groupe, celui ci portera sur les impardonnables, vous devrez les présenter succinctement, décrire leurs effets, tant sur le lanceur que sur la victime. La liste des binômes s'affiche actuellement au tableau. Bonne journée à tous. »

Le professeur laissa la craie terminer son entreprise, aussi eut on pu lire certains groupes comme :

Sara Engels – Mary Eccleston – Nicci-Rose Benett
Mercurius Yakovsky – Nastasya Grimmberg

Après quoi, il resta à la disposition des élèves pour d'éventuelles questions ou remarques.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables

Revenir en haut Aller en bas

Cours 2 Cycle 2 : Les Impardonnables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-