POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 75
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Jeu 27 Déc - 13:37

Si le premier cours de magie noire pour les troisièmes cycle avait été une formalité, plus proche des révisions que de l'apprentissage, le suivant marquait une rupture importante.
Le programme de ces cycles étaient tendus, pour ne pas dire plus délicat. Chargé, les heures étaient trop peu nombreuses pour réellement laisser le temps d'apprendre aux étudiants, il fallait accumuler le savoir, quitte à le recracher bêtement, ils comprendraient sans doute plus tard.
Et ce jour là, on attaquait un domaine assez peu connu de la magie noire, on se limitait souvent à ce qu'il y avait de simple, à savoir réanimation d'inferi, et pour les plus doués, Feudeymon, mais cette dernière attraction ferait l'objet d'un autre cours.
Aujourd'hui, et pour la première fois, les élèves allaient voir ce qu'était la nécromancie, d'une façon sommaire, puis peut être plus en détail à la fin du cours.

Pour ce cours, il avait fallu préparer la salle.
Objectif assez délicat, puisqu'il faudrait, entre autre, réanimer des cadavres en tout genre, puis ensuite les transformer.
Aussi, le soir, la veille du cours, le professeur avait éludé son repas à la Grande Salle pour préparer l'endroit au cours du lendemain. Après avoir invoqué son diablotin Noktal, fidèle larbin, le professeur Maxwell sortit de son étude quelques fioles de son sang, récupérées du temps de sa jeunesse, autant dire, il y avait un moment.
Après quelques relectures rapides, il se souvint de l'intégralité des manipulations à effectuer.
Tout d'abord, il réalisa devant son pupitre un cercle de création, pour l'animation de l'inferius.
Après avoir visualisé les motifs du cercle, du bout de sa baguette, il matérialisa le sigle, comme par un flambios, avant que celui ci ne s'agrandisse et ne se pose au sol, le sang recouvrant désormais celui ci avant de s'illuminer, et d'être fonctionnel.
Le professeur répéta l'opération x fois, pendant que le diablotin bougeait les tables et les chaises pour que son maître puisse créer suffisamment de cercle pour que les élèves puissent effectuer la manipulation qu'il leur demanderait.

Ceci fait, il demanda à son diablotin d'aller voir s'il restait suffisamment de cobaye pour les troisièmes années, par chance, entre les ratés des élèves, et les quelques malheureuses victimes des tests de Maxwell, il restait le compte pour la manipulation.
Retournant à son étude, il était dix heures du soir, le vieux professeur attrapa son livre concernant la création de détraqueurs et descendit dans le hall.
La Grande Salle étant vide, le vieil homme alla aux cuisines où il demanda aux elfes présents de lui préparer un petit casse-croûte, soit deux sandwichs et quelques petits autres amuses-gueules.
Remontant jusqu'à sa salle, il croisa là une brigadière, lui précisant qu'il ne prendrait sa ronde que plus tard parcequ'il avait un cours à préparer, la jeune demoiselle considéra la chose avant que le professeur de magie noire ne la quitte avec un petit sourire, direction sa salle de cours.

Et la nuit passa.
La journée également.
Le créneau horaire était quelque peu … différent.
En effet, le professeur avait demandé à l'Inquisitrice de libérer les élèves pour un cours le soir, question pratique, ces derniers comprendraient sans doute pourquoi.
Bien sûr, LeeRoy, en gérante habile et consciencieuse, avait autorisé la chose et libérer les élèves des cours du lendemain.
Donc après un repas à la Grande Salle, les élèves et le professeur Maxwell grimpèrent jusqu'au premier étage, et après quelques minutes, l'orgue se mit à jouer, signe qu'il était temps de commencer.
Étrangement, c'était une mélodie différente de celles ordinaires et habituelles. Oh cette musique, le vieux professeur l'avait découverte à Sainte-Mangouste, une infirmière née-moldue l'écoutait pendant son service et en bon légilimens, Maxwell avait fouiné dans la tête de cette dernière, et même si cette petite mélodie provenait du monde moldu, elle n'était pas dénuée de raffinement, et par conséquent, elle avait intégré le prestigieux répertoire d'un homme cultivé et savant.

Les élèves s'installèrent, en silence, sûrement étonnés de voir ce créneau si spécial.
Naturellement, le professeur attendit plus longtemps qu'à l'accoutumée, histoire que tous arrivent pour le début du cours et ne prennent pas le train en marche, car le sujet était complexe.
À la fin de la mélodie, le professeur prit la parole devant les étudiants prêts à apprendre, du moins, il l'espérait.

« Bonsoir à toutes et à tous. »

Le troupeau répéta un 'bonsoir professeur Maxwell' d'une politesse habituelle, mais d'un tel désintérêt intellectuel …

« J'espère qu'avoir cours le soir ne vous dérange pas trop, mais circonstances obligent, il est préférable que ce cours ait lieu la nuit, vous comprendrez sans doute pourquoi d'ici peu. »

D'un mouvement de baguette, le titre de la séance s'inscrivit au tableau.
Là, certains élèves firent une moue étrange, d'autres furent plus décontractés, mais le résultat était somme toute mitigé.

« Nous allons donc parler Nécromancie ce soir, et j'espère que cela vous inspire, sinon, je me ferais une joie de vous introduire à cet art bien obscur, et qui peut vous paraître profane.
Voilà donc notre cadre établi, quelqu'un aurait il une définition à donner à la Nécromancie ? Son principe, son fonctionnement, les mécanismes mis en œuvre, et tout ce que vous savez précisément sur ce noble domaine. »


Après quelques réponses, le professeur enchaîna avec une autre question.

« Pour spécifier un peu notre sujet, nous allons parler des Inferi. Savez vous ce qu'est un inferius, et comment on arrive à en créer ? »

Voilà de quoi les occuper, et espérons le, les motiver à participer à ce cours ludique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Sam 29 Déc - 18:15

Jellyka ne mangea pas trop ce soir là, un peu quand même, le but n'était pas de tomber dans les pommes mais elle préférait être sur ses gardes ce qui voulait dire en l’occurrence avoir le moins de choses possibles à dégobiller. Parce qu'elle avait bien supporter le premier cours de magie noire -trop bien lui soufflait ce qui lui restait de conscience- mais bon qui sait ce que le professeur avait à leur offrir cette fois-là ? L'odeur de la chaire en train de fondre la dernière fois n'avait pas été des plus agréables, elle préférait se méfier et faire en sorte que ce qu'elle avait dans le ventre y reste.

A vrai dire elle se méfiait d'autant plus que ce cours n'allait pas se passer de manière très habituelle. Exceptionnellement, ils avaient le droit de dépasser le couvre-feu. Oh pas pour se balader dans les couloirs évidemment. Non ils allaient avoir un cours de magie noire la nuit, comme si ce cours n'était pas assez lugubre ainsi. Enfin bon. Une fois les escaliers montés en quatrième vitesse, elle se retrouva dans les premières dans la salle -pour une fois. Et ils attendirent, ils attendirent... le professeur semblait être d'humeur magnanime, il attendit que tout le monde soit là pour commencer avec un bonjour quelque peu inapproprié vu l'heure mais auquel Jellyka répondit par le bonjour monsieur voix trainante de rigueur bien tous ensemble tels des robots bien programmés. Sauf qu'ils étaient des sorciers et qu'elle allait se garder de parler de robots.

Petite explication qui n'expliquait rien du tout sur l'horaire inhabituelle de ce cours. Même une fois que lily sut sur quoi le cours allait porté -et qui ne l'intéressait pas des masses- elle ne voyait pas en quoi le fait que cela se passe la nuit allait arranger quoique ce soit, enfin elle y connaissait tellement rien que ce n'était pas étonnant qu'elle ne fasse pas le rapprochement, les férues de magie noire devait déjà avoir compris le comment du pourquoi alors qu'elle pataugeait comme une idiote à cause de son ignorance. Elle espérait tout de même que les quelques livres qu'elle avait potassé depuis le dernier cours lui servirait. Espoir rapidement déçu ; la première question était très générale sur la nécromancie et à part donner une définition, Jellyka se sentait bien incapable de dire quoi que ce soit sur les fonctionnements, principes et mises en œuvre évoqués. Ce n'était pas qu'elle ne savait réellement rien en fait, c'est que c'était tellement large qu'elle ne savait plus vraiment ce qu'il fallait répondre... Enfin bon autant se dépêcher de dire au moins une définition :


"Je dois avouer que je n'y connais je pense pas grand chose mais pour moi la nécromancie est une branche de la magie noire qui permet de faire revenir des morts à... pas à la vie je dirais mais à un semblant de vie dans le sens où ils peuvent se mouvoir."


Jellyka avait eu du mal à expliquer ce dernier point mais elle espérait qu'elle se serait faite comprendre. Heureusement des réponses plus complètes suivirent montrant au professeur que tous les élèves n'étaient pas aussi ignorants qu'elle.

Et puis comme pour la sauver, une deuxième question tomba sur laquelle elle se sentait plus à l'aise, elle avait vu que ces créatures étaient au programme et elles avaient lu quelques documents sur le sujet. Peut-être était-ce en raison de l'horaire tardif mais même les férus de magie noire que comptait la classe se faisait attendre aussi Jellyka finit par lever de nouveau la main avant de répondre :


"Les inferi sont des cadavres qui ont été réanimés grâce à la magie noire. Ces cadavres réanimés exécutent à priori la tâche qui leur a été donnée, se montrent fidèles et presque invincibles pour deux raisons. Tout d'abord ils ne peuvent pas mourir puisqu'ils sont déjà morts et ensuite parce qu'ils sont très peu sensibles à la magie.Toutefois ils sont tout de même sensibles au feu et à la lumière..."

Aaaaaaah ! Jellyka venait de comprendre pourquoi la nuit... cela voulait dire qu'ils allaient eux-même faire une de ses créatures ? Ou au moins en voir. Cette nouvelle la perturbait un peu mais elle était contente de l'avoir compris maintenant plutôt que d'être mise devant le fait accomplit, elle avait le temps de se préparer mentalement et ainsi pouvoir s'en sortir aussi bien -en tout cas pas trop mal- comme avec les moldus.

Elle était tellement contente d'avoir trouvé -il en faut peu pour être heureux- qu'elle en oublia de rajouter que Inferi venait de Inferius qui voulait dire ressusciter ou encore extraire des enfers. ENfin ce n'était pas comme si cela avait une grande importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Mer 2 Jan - 18:21

En habituel solitaire, Zephirin marchait doucement en direction du château, le vent dans les cheveux, venant de l'ouest, douce brise caressant son visage.. Agréable, traître ; car malgré sa tendresse, elle amenait une air malodorante, elle portait jusqu'aux narines voisines cette odeur de brûlait, il n'y prêta pas attention, le nez plongé dans son bouquin, toujours autant intéressé par les sortilèges disparus, les pratiques ancestrales et les formes de magies qui remontent au temps des sorcières de Salem. Imperturbable, il continua sa marche impérial et s'extirpa du bouquin que lorsqu'il eut atteint la grande porte du château ; là s'y manifesta un fantôme, c'est ainsi qu'on les nommes, pour Zeph', se ne sont que des âmes qui n'ont pas réussi à trouver le repos éternelle, elles ont tout pour être plein, condamné à errer dans les couloirs de Poudlard, ou partout dans le monde, qu'importe. Il les voyait comme des âmes en peine, c'était sa façon de pensées qui le faisait être en bon terme avec ces âmes perdues, c'était en les considérant comme vivant qu'il avait réussi à s'attirer leurs bonnes faveurs, appréciant un geste aussi inhabituelle venant d'un mortel. Ce soir là, ce fut la route du Baron Sanglant qui croisa celle de Lazare.

" Bonjours. "
" C'est à moi que vous parlez ? "
" Bien sur, vous êtes le baron sanglant, l’esprit de la maison de Serpentard. "
" Oui, c'est à dire que je n'ai pas.. "
" L'habitude de faire la conversation aux élèves ? "
" Oui.. Je ne vous ai jamais vu. "
" Je ne suis ici que depuis cette année. Nous aurons le temps de discuter, le banquet cri mon nom, et mon estomac le réclame. Ce fut un plaisir, à dans un avenir proche. "
" A dans un avenir proche honorable mortel. "

Zephirin le salua et continua sa route. A Dumstrang, tout les esprits aimait parler avec lui, et ce n'était pas sans facilité qu'il lui rendait service, il espionnait à sa demande, fouillé les bibliothèques à la recherche d'ancien livre de magie noir. Ce que les gens ignorent, c'est que les fantômes sont ce qui en connaisse le plus sur les passages secret, livre, histoire concernant le château, ils connaissent tout, ou presque. De plus, le Baron Sanglant et le seul capable de contrôler Peeves, l’esprit frappeur, un fort avantage si il arrivait à se le mettre dans la poche, voir à le fidéliser.

Enfin, il gagna sa table, et débuta son petit festin. Son appétit n'était pas sans limite, mais il fallait pousser avant de l'atteindre, mais il ne força pas trop afin d'avoir toute sa lucidité au cours du soir de monsieur Maxwell. Il emporta avec lui une orange, et quitta la salle en montant les escaliers un par un, c'est sans se presser qu'il arriva au première étage. Le professeur était déjà présent, certain élève installé, mais Zeph' n'était pas en retard. Pas cette fois, pas comme au premier cours.

" Bonjours professeur. "

Bref, et simple. C'est comme ça qu'il aimait les salutations, pas de chichi, pas de lèche, certain élève en faisait trop, uniquement pour se faire remarquer, sauf que pour ça il n'y avait que le talent et la réussite, ça le Bulgare l'avait bien compris. Il gagna sa place et prêterait une oreille attentive et une langue bien pendu jusqu'à la fin du cours. Lorsque le professeur annonça le sujet du cours: La nécromancie, Lazare n'eut pas de réaction, bien qu’intérieurement il était impatient de débuter le cours et approfondir le sujet, il resta de marbre tandis que d'autre tiraient une mine dévoilant toute le appréhension, bonne ou mauvaise, Zeph' pouvait la lire sur leurs visage.

" La nécromancie, science occulte de la mort. si l'on veut bien regarder celle ci comme la transformation de la vie, par l'épuisement d'une enveloppe matérielle, enfermant l'âme qui elle est immortelle. Un nécromant ne se contente pas de communiquer avec les morts, il crée un portail entre le monde des vivants et le monde des morts, il peut aussi intervenir sur des membres du corps, dans le but de soigner, mais PAS encore de nécroser, ce qui fut d’ailleurs l'objet de notre petit conversation au cours précèdent professeur. Si je devais expliquer toute les facettes de cette matières, ont y passerait de bonnes heures, c'est énormément vaste. "

Zephirin avait choisi ses mots, faisant passer un message au professeur, en insistant sur le ''Pas encore'', il voulait lui faire comprendre que c'est lui qui trouverait la solution, son objectif était d'être maître en nécromancie, et de faire mentir tout ce qui douteront de lui, ce domaine n'aura un jour plus de secret pour lui. Enfin il enchaina.

" Inferius. Cela signifie "Faire sortir des enfers / ressusciter". C'était une petite précision, je n'ajouterais rien de plus étant donné que Jellyka à donné une réponse assez complète. Quoi que, j'ajouterais qu'on créer un inferius par le billet d'incantation cérémonial il me semble. "
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 18
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Mer 2 Jan - 23:46

C'était long, aujourd'hui. Les cours avaient été importants et particulièrement lourds. Néanmoins, j'avais apprécié la journée. Tout ce que nous avions appris ou presque avait réussi à m'intéresser. Après le dîner, il nous restait un cours. Magie Noire. Pourquoi donc le professeur Maxwell nous faisait-il cours à une heure si tardive ? Aucune idée. Nous en saurons plus le moment venu, je pense. Sachant que la patience n'était pas comptée dans mes qualités, j'essayais de savoir ce que nous ferions ce soir. Même en y réfléchissant bien, je ne trouvais pas ce qui pouvait être étudié le soir.

En me rendant à la Grande Salle pour aller manger, une voix m'interpella. Je me retournais vivement et aperçut un jeune homme avec qui j'avais parlé la veille au soir dans la Salle Commune. Tim. Il est gentil hein, mais un peu lourd. C'est pas grave... J'ai pas du tout envie de l'envoyer voir ailleurs. Je vais écouter gentiment ce qu'il a à me dire, et ensuite j'irais tranquillement chercher mes affaires. Ou peut être que le repas me sauvera ? Non... J'entrais dans la Grande Salle, Tim sur mes talons. M'asseyant à la table des Gryffondor, je me rendis compte qu'il prit place juste en face de moi. Il n'y avait malheureusement personne avec qui je voulais manger, je ne pouvais donc pas rester seule. Tant pis. Je l'écoutais, d'un air attentif, alors que je pensais à autre chose.

Mon repas fini, je le quittais enfin. Je passais au dortoir déposer mes affaires et prendre uniquement ce dont j'aurais besoin en Magie Noire, le strict minimum donc. En retournant dans la Salle Commune, je saisis un gilet au passage. Oui, je suis frileuse. Et alors ? Je relus les cours précédents, même si je doutais qu'ils soient très utiles ce soir... Mais nous ne savons pas. L'heure du cours finit par arriver, et je quittais la salle une quinzaine de minutes plus tôt, et j'arrivais devant la salle légèrement en avance. Néanmoins, je n'étais pas seule, une Serdaigle de la même année que moi était là également. J'entrais dans la salle juste après elle, et m'installai au second rang. Nous répétâmes ''Bonjour professeur'' comme des moutons. Il nous donna quelques explications en plus, avant de poser des questions.

Je connaissais la réponse sur la Nécromancie... Enfin, à peu près. J'avais une idée quelque peu claire de la notion et de ce que c'était. C'était donc le thème du cours. Nous allions donc manipuler. Sinon, pourquoi est ce que le professeur Maxwell nous aurait fait venir à une heure si tardive ? Du moins je suppose. Ce serait logique. Ce cours promettait, vraiment. Nous étudierons plus précisément les Inferius... Cela promettait, vraiment.

Voilà que Jellyka et Zephirin apportèrent des réponses plus que complète aux questions de Maxwell. Que vouliez vous répondre à cela, hein ? Je me contentais de prendre quelques notes. Le Serpentard semblait vraiment s'y connaître. Ce qui me rassurait, c'était que j'avais compris ou que tout ce qu'ils avaient évoqué ou presque me rappelait certaines choses, ou me parlaient. C'était déjà assez bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 21/11/1994
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 19/10/2012
Parchemins postés : 239



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Anastazia Vodianova


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Ven 4 Jan - 21:47

La magie noire. Son père lui en avait enseigné les bases et tentait tous les jours d'approfondir un peu plus la matière lorsqu'elle était à la maison. Seulement, Anya n'avait jamais vraiment été douée dans cette matière, tout juste dans la moyenne, chose qui déplaisait très fortement à son père.
Mais que pouvait-elle faire ? Faire semblant de prendre la magie noire pour passion ?
Non.
Bien sûr.
Trop petite.
Trop innocente.
Ne jamais faire semblant.
Ne jamais mentir.
Quelle brave petite fille.
Elle se contentait de dire lorsque quelque chose lui déplaisait (ou lui plaisait) sans jamais faire dans la dentelle. Une des choses qui lui valait de s'attirer les foudres de ses camarades toutes années et maisons confondues. Une pro dans cet art la p'tite.

C'est donc avec un ennui sans retenue qu'elle appris qu'au lieu de se détendre avec ses petits gâteaux dans la salle commune elle devrait assister à un de ces cours.

Elle passa une belle et joyeuse journée ... comme d'habitude. Elle mangea seule à la table des Poufsouffle ... comme d'habitude. Elle passa par les cuisines pour féliciter les elfes ... comme d'habitude. Elle faisait toujours tout comme d’habitude et parfois ça en devenait lassant. Mais elle ne savait pas être une autre, elle ne pouvait pas c'était tout ce qu'elle savait faire ; être heureuse, manger, dormir, étudier aussi un peu, être maladroite, manquer de se faire tuer, c'était l'histoire de sa vie. Et elle s'en accommodait très bien les trois quarts du temps.

Elle traîna un peu dans les couloirs du deuxième étage avant de redescendre jusqu'au premier quelques minutes avant l'heure du cours. Elle traînait des pieds dans les escaliers, elle s'ennuyait d'avance. et puis ... pourquoi un cours la nuit ? Ce créneau n'avait-il pas déjà été consacré au sommeil, au repos ou au grignotage ?
Enfin. Bouleverser parfois ses habitudes ne faisait pas de mal à la petite Poufsouffle.
L'ennui fut vite oublié et remplacé par son éternelle joie de vivre. Comment faisait-elle ça ? C'était étrange. Il lui suffisait de se dire qu'être d'humeur maussade était mauvais pour en changer instantanément. Cependant, elle traînait toujours des pieds.
Étrange façon d'être que voila.
Moitié ennuyée, moitié joyeuse. La magie noire avait vraiment un effet singulier sur elle.

Elle entra dans la salle bien trop lugubre à son goût. Elle amena par son "bonjour" qui inondait la joie de vivre et le bonheur un peu de soleil dans cette pièce.
Il y avait déjà trois personnes ici. Lorsqu’elle entra il se retrouvèrent donc un de chaque maison. Un Serpentard, Une Serdaigle, Une Poufsouffle et une Gryffondor.
Fait des plus amusants.
Le cours n'allait pas tarder à débuter, elle partit donc s'asseoir approximativement au milieu et sortit rapidement des affaires pour prendre des notes et rendre son père fier. Elle tiqua sur ce qu'il inscrivit au tableau. La nécromancie ? Tiens tiens. C'était étrange de faire étudier un art aussi complexe et sombre que celui-ci à de simples élèves de troisième cycle. Elle pensait que seuls ceux qui s'y spécialisaient pouvaient vraiment l'étudier. En même temps, il ne s'agissait là que d'un "premier pas" en nécromancie et non pas de devenir un maître de cet art en sortant à la fin du cours.

Elle écouta attentivement la question mais ne se sentit pas capable de donner une réponse convenable et assez détaillée, cet art était tellement vaste qu'il était quasiment impossible de le résumer en seulement quelques phrases. De toute façon un cours ne serait jamais silencieux et il y aurait toujours un élève avec une intervention pertinente.
D'ailleurs ça n'avait pas loupé. Deux élèves avaient répondu et s'étaient bien complétés dans leurs réponses. Enfin, de son point de vue de non-initiée.

Elle fixa son regard sur le tableau, le détournant de temps à autres quand il y avait du bruit.

La nécromancie était certes un art effrayant mais tellement fascinant. Et ça se voyait dans ses yeux qui brillaient d'excitation. Elle se demandait bien ce que le professeur entendait par "premier pas". Bien sûr, elle ne souhaitait pas se spécialiser dans la nécromancie mais en avoir une approche était plus qu'intéressant.
Qu'une jeune-fille comme elle qui respirait la joie de vivre trouve la nécromancie fascinante était presque cocasse.
Oui, vraiment, dans ce cours tout sonnait curieusement, surtout quand elle s'y intéressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/07/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 26/12/2012
Parchemins postés : 38



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nora Beker


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Dim 6 Jan - 21:39

Les cours s'enchaînent à une vitesse cette année. Nora n'en voyait pas vraiment l'utilité de mettre « obligatoire » toutes les matières. Sauf une mais par curiosité, la sorcière l'avait prit. Ce qui l'avait étonnée, enfin plus maintenant car cela faisait quelques années qu'elle arpentait les murs du château. C'était la matière concernant la magie noire. Jamais, elle aurait cru qu'une telle chose reviendrait à Poudlard. Reviendrait, oui. Elle avait pu lire ça dans un grimoire emprunté et non rendu à l'une de ses camarades en deuxième année. Il fallait dire que Nora avait trouvé vraiment intéressant le sujet du livre, elle est allée jusqu'à nier qu'elle l'avait conservé et surtout qu'elle avait acheté le même en boutique. Seule une cruche l'avait crue et c'était une bonne chose. Bref, la sorcière avait lu que dans le temps Poudlard avait la magie noire en matière. Mais qu'à cause des mages noirs, la matière avait été interdite à l'école.

Heureusement depuis la mise en place du nouveau régime, cette matière intéressante était remise au goût du jour. Nora était curieuse et toutes les formes de magie l'intriguaient depuis sa première année, alors pour celle-ci, elle faisait un effort d'apprendre ses cours. Même si elle préférait la pratique comme tout à chacun, franchement il faudrait être fou pour ne pas trouver un intérêt à la noirceur de la magie ?

Un Poufsouffle informa Nora, qui n'était pas allée dans la Salle Commune depuis un moment déjà, que le cours avait été décalé en soirée. La sorcière haussa les sourcils et acquiesça. Elle avait donc quartier-libre d'ici là.

La sorcière en profita pour relire le cours précédent juste au cas où. Mais elle savait que le professeur leur avait dit que le prochain serait hors du commun. Nora s'était couchée sur un banc dehors, elle regardait le ciel. Qu'est ce qui pourrait être hors du commun dans la Magie Noire ? Voilà à quoi, elle avait médité jusqu'à l'heure du repas.

Beker avait fini par revenir à la réalité et se dirigea vers la Grande Salle, elle y mangea avec ses camarades Poufsouffle. Une vingtaine de minutes après, elle se dirigea vers le premier étage afin de se rendre au cours de Magie Noire. N'ayant toujours pas d'idées sur le sujet du jour, enfin du soir.

Déjà des élèves étaient assis dans ce décor lugubre. À première vue, ça allait être glauque ce soir. Nora s'installa à sa place habituelle sur les côtés, elle salua d'autres étudiants et attendit comme les autres que le sujet soit dévoilé.

L'orgue se mit à jouer et s'arrêta pour laisser parler l'enseignant. À leur tour les élèves lui répondirent « Bonsoir professeur Maxwell ». Le sujet fut dévoilé au tableau. La Nécromancie. Nora eut un frisson le long de l'échine, ça expliquait l'heure tardive. Elle avait hâte de commencer.
D'abord une série de question, histoire de bien expliquer le cours.

Déjà des élèves levèrent la main afin d'étaler leur science sur le sujet. Peut être que la Blairotte trouverait quelque chose à rajouter, en attendant elle prenait note des réponses de ses camarades.

« Nous allons donc parler Nécromancie ce soir, et j'espère que cela vous inspire, sinon, je me ferais une joie de vous introduire à cet art bien obscur, et qui peut vous paraître profane.
Voilà donc notre cadre établi, quelqu'un aurait il une définition à donner à la Nécromancie ? Son principe, son fonctionnement, les mécanismes mis en œuvre, et tout ce que vous savez précisément sur ce noble domaine. Pour spécifier un peu notre sujet, nous allons parler des Inferi. Savez vous ce qu'est un inferius, et comment on arrive à en créer ? »


Les réponses qu'apportèrent les deux premiers participants étaient précises et elles donnaient l'eau à la bouche pour la suite du cours. Il restait encore la partie principe et fonctionnement ainsi que la création d'inferi à discuter. Nora chercha dans ce qu'elle avait pu lire dans son grimoire. Elle leva alors la main, attendit qu'on l'interroge et exposa son idée.

-Pour créer les inferi ont peut se rendre dans un cimetière, où on trouve la « matière première » sur place. Puisqu'ils sont ou plutôt ont été des hommes, femmes voire des enfants avant de mourir. Ces créatures répondent à leur maître uniquement. Il doit donc y avoir une sorte de pacte entre eux. Quelques gouttes de sang sur un cadavre permettrait le lien ainsi qu'une incantation.

Nora n'était pas vraiment sûre de sa formulation. Elle avait un peu dit ce qui lui passait par la tête. Elle attendit que les autres prennent la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fringerpg.forumgratuit.org/



avatar
Date de naissance du joueur : 10/02/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 72



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Taliesen D. Grimmberg


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Lun 14 Jan - 15:43

Aujourd’hui n’était pas un grand jour pour le lion. Il y avait des jours comme ça où il valait mieux rester au lit toute la journée. C’était un jour comme celui-là pour le lion. Il était arrivé en cours de botanique le ventre vide, il s’était oublié et n’avait pas eu le temps de passer à la grande salle avant d’aller aux serres. Il avait marqué de se faire mordre par une plante carnivore qui semblait avoir aussi faim que lui et cela durant toute la journée. C’était avec une joie certaine qu’il approchait de la fin des cours avec le repas du soir et il allait pouvoir retourner se coucher dans son lit, il était à jour de ses devoirs et il avait décidé de ne rien faire ce soir mis à part d’aller se coucher tôt.

Sauf que ses plans allaient être changé par une information qu’il avait complètement oublié. Le troisième cycle avait un cours de magie noire ce soir quelque heures après le repas. Le lion avait perdu son sourire triomphant d’avoir résister à cette journée plus que pénible et eux de la peine à terminer son assiette. Habituellement il aimait le cours du professeur Maxwell, ils étaient clairs, fluides et vraiment passionnant, mais aujourd’hui ce n’était le jour d’avoir un cours la nuit alors qu’il avait qu’une seule envie, s’était d’aller se mettre entre ses draps, fermait les yeux et oubliait cette journée qui avait été si longue et pénible. Il avait hésité à le faire, mais son côté curieux d’élève avide d’apprendre l’avait dissuadé. Qu’allait-il leur faire découvrir durant un cours qui se déroulait la nuit ? Sûrement quelque chose d’encore plus sombre qu’habituellement.. C’était donc en trainant un peu des pieds et l’esprit ailleurs qu’il avait pris la direction de la salle de Magie Noire qui se trouvait au premier étage avec les autres élèves du troisième cycle.

Une fois à l’intérieur de la fameuse salle quelque chose avait interloquer tous les élèves, la décoration avait changé et était quelque peu lugubre voir même pesante et malsaine aux yeux du lion du moins. Il commençait à savoir où le vieux et honorable professeur voulait en venir. Il s’était installé au premier bureau qui venait et avait participé aux banalité habituelle quand un cours commençait en cœur avec les autres élèves, puis le professeur avait pris la parole pour leur révéler le sujet du cours de ce soir.

La Nécromancie… Taliesen aurait mieux fait de rester coucher ce matin, sa journée allait être pénible du début jusqu’à la fin. Cette magie très complexe lui rappelait de mauvais souvenir qu’il préférait chasser de sa mémoire, il n’aimait pas ce genre chose, il trouvait ça assez malsain de s’en prendre aux morts, mais c’était au programme il fallait donc passer par là… Il écouta donc le professeur qui posa deux questions à l’ensemble des élèves. Il devait donner un définition de cette magie et il divulgua le sujet qui va leur servir à s’imprégner d’elle, les Inferi. Le lion savait très bien de quoi il s’agissait, mais n’avait pas plus levé la main pour répondre vu que d’autres élèves l’avaient fait avant lui.

Il lâcha un petit soupire intérieur, le professeur aurait été capable de le surprendre soupirant durant son cours, et il aurait eu des ennuis, chose qu’il voulait éviter pour que sa journée ne soit pas un fiasco le plus total. Il se redressa légèrement sur sa chaise et attendit la suite du cours, même si le sujet ne l’inspirait pas du tout, autant essayer de suivre afin d’apprendre quelque chose et le cours passera plus rapidement comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-initium.forumgratuit.org/



Date de naissance du joueur : 07/05/1998
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 03/08/2012
Parchemins postés : 457



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Kimberlie Vasheden inact


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Jeu 24 Jan - 16:48

  • « Bonsoir à toutes et à tous. »

    Après une mélodie presque mélancolique choisie par le professeur, le cours allait commencé. A 10 heures du soir. Non pas que cela ne dérange la Brigadière, mais comme ce n'était pas souvent la nuit que se déroulaient les cours, la blondinette se posait des questions sur le sujet. Il y avait sûrement une raison. Eh bien oui, puisqu'ils allaient commencé à étudier la nécromancie. Art très intéressant, mais aussi très noir. Tout ce qui plaît à la Serpentard. Pas étonnant...

    « Nous allons donc parler Nécromancie ce soir, et j'espère que cela vous inspire, sinon, je me ferais une joie de vous introduire à cet art bien obscur, et qui peut vous paraître profane.
    Voilà donc notre cadre établi, quelqu'un aurait il une définition à donner à la Nécromancie ? Son principe, son fonctionnement, les mécanismes mis en œuvre, et tout ce que vous savez précisément sur ce noble domaine. »


    Bingo. Dans le mille. La jeune sorcière n'eut pas à ajouter quoique ce soit sur le sujet vu que ses camarades s'étaient empressés de déballer bêtement tout ce qu'ils savaient. Quoique ça ne la dérangeait pas tant que ça. Aujourd'hui, parler, elle n'en avait pas très envie. Kim avait besoin de se défouler sur une pauvre victime sans défense, ou quelque chose dans le genre. C'était peut-être une des raisons pourquoi elle aimait tant la Magie Noire. Subtilité. Persévérance. Concentration. C'était le cours qui regroupait entre autres tous les autres cours, mais version Dark.

    « Pour spécifier un peu notre sujet, nous allons parler des Inferi. Savez vous ce qu'est un inferius, et comment on arrive à en créer ? »

    Là encore, d'autres sorciers avaient pris soin de répondre tel le dictionnaire parlant du défunt père de Kimmy. La blondinette eut une pensée pour lui pendant quelques secondes. Serait-elle encore ici s'il n'était pas mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Lun 28 Jan - 18:57

La maison de Salazar Serpentard avait cette faculté unique d'être renfermée sur elle-même à tel point qu'il devenait presque impossible – sans avoir d'ami à l'intérieur – de pénétrer dans le cercle privilégié que les Serpents formaient. Certains, voire beaucoup, crachaient sur eux, en les prétendant égoïstes, sans compassion, sans solidarité, et dans l'absolu c'était loin d'être faux, mais Ariana Bedan, et bien d'autres Serpentards iraient répondre à ces imbéciles heureux pensant avoir la science infuse, qu'ils ne sont pas dans cette maison pour rien, et qu'au fond, à quoi servent ces pseudo-qualités ? Egoïste, elle l'était, et elle aimait ça. Elle ne saisissait pas le sens du mot « partager ». Elle voulait la puissance pour elle toute seule, le pouvoir, elle voulait manipuler les foules, pas devenir leur amie. Elle se fichait bien de l'avis des autres et de leur amitié, elle était solitaire, elle l'assumait, et elle se savait largement en position de réussir, même avec un tel bagage. Elle voulait traquer les nuisibles, les réduire en esclavage, les rendre instables, inutiles, sans défense. Elle était prête à tout pour parvenir à ses fins, et elle était notamment nourrie d'une haine sans faille, ça, beaucoup parvenaient à le comprendre petit à petit, cependant une trop grande majorité ne semblait pas saisir l’entièreté de ce que cela impliquait. Oh bien sûr, on pouvait voir en Mercurius Yakovsky la violence incarnée, et en ce sens, il faisait plus peur qu'Ariana, mais il n'était pas poussé par la haine, par l'idéologie, simplement par la baguette – ce qui n'était pas en soi un défaut. Elle, vivait avec l'idée de devenir un jour la parfaite puriste dans le monde parfait – soit puriste – destiné à être gouverné par les puristes, rien d'autre... On la prétendait légèrement obnubilée par tout ceci, au fond elle l'était, mais elle préférait le terme de « fidèle à ses idées »... Et remarque que ce n'était pas foncièrement faux non plus.

Destinée, ou plutôt, voulant, poursuivre dans les corps armés, plus précisément chez les Exécuteurs, voire les services spéciaux de l'armée magique, elle était particulièrement réceptive à certains cours comme la Défense Absolue, la Politique Internationale, et bien entendu la Magie Noire. Cette dernière matière était d'ailleurs dispensée par un expert en la matière qui avait eu le don, relativement dingue, d’impressionner la gamine dès le premier jour. Une force de la nature ce type, aussi froid que la pierre, aussi imposant que la montagne et pourtant il semblait aussi accessible que possible. Il était apparu à Ariana une sorte d'aisance à aller lui parler. Comme si elle pouvait lui taper la discute sans qu'il n'ait à se plaindre d'elle, comme si il était ouvert à ses élèves... étrange, tout de même, de concevoir une tel chose venant d'un mage noir probablement hanté d'un passé qui dépassait l'imagination les plus farfelues de l'école. La jeune Bedan se pavanait donc dans le château, nous étions en fin d'après-midi, afin de se rendre au cours. Elle ne rencontre pas grand monde, pour une fois, et se contenta d'observer les pièces vides de l'école qui lui donnaient un air plus glauque et froid que d'habitude. Montant tranquillement jusqu'au premier par l'escalier n'en faisant qu'à sa tête, on s'écarta plus d'une fois sur son passage. On ne voulait pas s'attirer les foudres d'une membre de l'élite. On pensait plus à ce caractère social de la jeune sorcière avant son nom de famille. C'était relativement dégradant pour sa famille, c'est vrai, mais à vrai dire, Ariana s'en contre-fichait un peu, tant qu'elle restait crainte à Poudlard par les non-membres de l'illustre entreprise puriste juvénile, alors ça n'avait rien de déplaisant. Elle en bouscula un qui osa, osa, lui répondre et l'envoyer chier. Ariana se stoppa net, tourna les yeux lentement vers le petit suicidaire de Serdaigle, probablement de troisième ou quatrième année qui ne semblait pas réellement au courant de ce qui se tramait dans l'école depuis plus d'un an déjà.

-Répète le moi celui-là?

Silence absolu autour d'eux.

-J'ai dit : tu pourrais faire attention.

Ariana eut un sourire amusé, et bizarrement, même pas mesquin, méchant. Il était surtout très subtil. Il rassemblait tout ce dont elle était capable. Une sorte d'énervement à haut niveau qui lui retirait tout caractère contrarié visible sur le visage.
-Et tu sais à qui tu parles au moins ?

L'autre fit « non » de la tête. C'était au moins une bonne chose, il était franc. Ariana appréciait la sincérité, elle trouvait les lèche-bottes insultants parfois. C'était presque prendre la personne pour un con que de lui cirer ses pompes afin d'obtenir grâce. Elle dégaina vivement sa baguette, et posa la pointe sur le front du Serdaigle qui commençait à prendre conscience de l'erreur commise. Il semblait ne pas avoir reconnu la Bedan. Elle n'était pas sans limite comme Mercurius, mais elle avait son palmarès d'atrocités elle aussi... et nul doute que ça n'allait pas s'arrêter aujourd'hui, même si il était franc.

-Ariana Bedan petit.

Elle lui adressa un sourire tout aussi amusé que le premier avant d'informuler un sortilège simple qui le projeta quelques mètres en arrière. Sa tête percuta le sol, relativement violemment, si bien qu'elle s'ouvrit légèrement, laissant le sang couler dans ses cheveux. Elle regarda les autres autour d'un air banal.

-Vous regardez quoi ? Ce déchet ? Allez, dégagez.

Aussitôt dit, aussitôt fait, les troupes se dispersèrent. Elle fixa le Serdaigle un moment, son regard était terriblement froid et rabaissant. Un mépris total de la personne et un dégoût de celui qui avait osé lui adresser la parole. Elle se retourna, rangeant sa baguette avec style, et s'éloigna d'une démarche naturelle, presque enivrante vers le cours de Magie Noire.

Elle pénétra dans la salle et s'installa au même moment que les autres. Elle attendit que le cours démarre tout en observant les protagonistes présents dans la salle, Maxwell débarqua, elle l'écouta avec attention – l'un des seuls professeur parvenant à la faire boire ses paroles, c'était tout de même particulièrement abusé – et laissa les autres répondre pour le moment. Il n'y avait pas grand chose à dire de plus, du moins pas à la connaissance d'Ariana qui n'était pas une experte en Nécromancie, loin de là. Pour ainsi dire, elle n'y connaissait strictement rien, cependant, un détail lui chatouillait la gorge.

-Grindelwald aurait cherché la pierre de résurrection afin de créer une armée d'inferis étant donné que ceux-ci n'ont absolument aucun trait de caractère excepté celui d'obéir à leur maître, cela lui aurait donné un atout considérable. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui poussent les Mages Noirs à créer de telles créatures : avoir des êtres sous leurs ordres. D'autant plus que ces êtres ne peuvent être tués, et ne sont combattus que par la chaleur, donc le feu, et la lumière, comme l'a dit Jellyka.

Merci les bouquins d'histoire de la magie noire de Krakendor Castle.

____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Dim 3 Fév - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 75
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie Dim 3 Fév - 17:59

Que de participation !
Les élèves semblaient vraiment motivés et intéressés, en plus d'avoir pour la plupart de bonnes connaissances, et donc un certain savoir de base, plus ou moins erroné ou incomplet, évidemment, ils étaient là pour apprendre après tout.
Il y avait de bonnes réponses, en particulier celles de Zéphirin Lazare, un des meilleurs éléments de la classe en magie noire, et pour cause, il venait de Durmstrang, là où on pratiquait cette magie depuis déjà fort longtemps.
Même les plus timides s'essayèrent à répondre à la question, une bonne chose, Maxwell aimait le fait d'être volontaire et impliqué, car il avait été de ce genre d'élèves, et savait pertinemment que ceux ci réussissaient mieux.

Une fois que tous eurent fini de répondre à la première question, le professeur synthétisa le tout.

« La nécromancie, est l'art profane de manipuler une essence de mort. Comme l'a dit miss Rose, en particulier associée à la magie noire de par son action 'contre-nature', elle réside en le fait de transformer la vie en mort, ce qu'à souligné monsieur Lazare avec justesse. L'âme étant immortelle magiquement parlant, la nécromancie s'intéresse avant tout à la transformation du corps.

Elle n'est à ce jour pas considérée comme réversible, dans la mesure où on ne peut isoler réellement l'essence de mort et la manipuler aisément, sous peine de mourir à son tour, car comme vous le savez, les essences ne sont pas stables.

Par la manipulation de cet art, le sorcier qui la pratique, le nécromancien, ou nécromant, crée une sorte de portail invisible entre l'au-delà et le monde réelle, vous saisissez alors le pendant magique propre à la magie noire n'est ce pas ?
Pour résumer, la nécromancie est l'établissement d'un lien inter-essentiel entre un sorcier et une facette de la magie de la mort. »


Le professeur de magie noire laissa à ses élèves le temps de noter, puis vint le tour de synthétiser le tout sur les inferi.

« Je vois que les inferi vous inspire plus, ajouta t'il en plaisantant. Comme vous l'avez si bien dit, les inferi sont des cadavres réanimés par magie noire. Ils ne possèdent ni âme, ni conscience, se ne sont que des patins aux ordres d'un sorcier. Déjà morts, il est impossible de les détruire réellement, seulement la lumière et la chaleur les forcent à revenir à un état proche de la mort, en somme, une inactivité. Mais leur principale force vient du fait de leur extrême résistance à la magie et bien évidemment de cette quasi-invulnérabilité.
Vous comprenez mieux les intentions de Grindelwald dans l'anecdote citée par miss Bedan.
Miss Beker, vous soulignez avec monsieur Lazare le point qui va nous intéresser aujourd'hui, à savoir ... »


Il donne un coup de baguette et la craie se mit à écrire sur le tableau.

« Comment créer un Inferius ?

Monsieur Lazare a évoqué un rituel, miss Beker un possible lien avec le sang du sorcier … sortez un morceau de parchemin, je vous avais demandé de vous renseigner sur la nécromancie lors de notre dernier cours, alors vous allez brièvement m'expliquer par écrit comment vous vous y prendriez pour créer un Inferius. »


Tout cela avant de passer à la pratique bien évidemment.
Le professeur Maxwell passait dans les rangs, se penchant parfois pour voir ce qu'écrivait un élève, très curieux, il aimait faire réfléchir ses élèves, car c'était en faisant des erreurs qu'on apprenait.
Il allait leur demander simplement leur avis et les idées l'intéresseraient plus que la forme.
Savoir sans logique n'était rien, de la déduction naissait l'idée, de l'idée germait la théorie, cette dernière permettant la pratique.
De toute façon, il ne noterait pas ce petit billet, c'était simplement par curiosité, des fois que d'un esprit éclairé vienne la solution.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie

Revenir en haut Aller en bas

Cours 2 Cycle 3 : Premier pas en Nécromancie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-