POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Fiche d'Ariana Bedan [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Sam 12 Jan - 19:26

..




© copyright
ARIANA BEDAN (ft. Kathryn Prescott)

    » SURNOM(S) : /
    » NÉ(E) LE : 24 Avril 1988
    » LIEU DE NAISSANCE : Saint-Mangouste - Londres
    » ÂGE : 16 ans
    » ANNÉE À POUDLARD : 6ème année
    » ORIGINE(S) & NATIONALITÉ : Purement galloise
    » SANG CERTIFIÉ COMME : Que croyez-vous ? Sang-pur évidemment. Existe-t-il autre chose de considérable ?
    » BAGUETTE : Baguette en bois d'Aubépine, souple, longue de 26 centimètres, avec un Ventricule de Cœur de Dragon
    » ANIMAL DE COMPAGNIE : On ne s'encombre pas de babioles inutiles.
    » PATRONUS : Cobra Royal



INFORMATIONS GÉNÉRALES





» FAMILLE :
  • Bedan :

    La famille Bedan, dans sa globalité, est assurément l'une des plus grandes familles de Sangs-purs du Pays-de-Galle. Principalement basée autour de Cardiff, il arrive que certains membres de l'immense clan sorcier s'éloignent de la capitale galloise afin de trouver refuge dans les somptueux manoirs de la campagne. A ce jour, il est reconnu que les Bedan sont les acteurs principaux de la puissance financière sorcière au Pays-de-Galle avec pas moins de trois sociétés de grosses importances sous leur gouverne. Il n'est pas étonnant de retrouver quelques membres de la famille lors des dîners et soirées puristes du Royaume-Uni et plus largement en Scandinavie où ils aiment se retrouver dans un climat traditionnellement puriste et puissant : ils se mêlent, notamment, à l'importante oligarchie qui y règne.

    Il faudrait aussi préciser qu'à Cardiff, fief de la famille depuis maintes générations, même les moldus ressentent l'influence des Bedan et connaissent tous, pour ainsi dire, leur poids financier, sans, bien entendu, soupçonner leur véritable nature.

    Dans ce cadre puriste, financièrement fort, et d'une puissance magique des plus importantes (comprenez par-là que rares sont les Bedan n'ayant pas réussi leurs études et n'étant pas, au jour d'aujourd'hui, des sorciers reconnus pour la plupart), le patriarche de la famille se trouve être Grant Bedan, arrière-grand-père des deux jumelles, actuellement âgé de 98 ans, veuf, et maître d'un empire financier qui le dépasse. En effet, c'est en réalité, officieusement, son petit-fils aîné, Wiltord Bedan, fils de Gregory Bedan mort durant la prise du Ministère Anglais pour l'avènement du Lord et de Helena Bedan elle-même descendante d'une lignée de Sang-pur prestigieuse du Pays-de-Galle, qui tient les reines d'une manière violemment égoïste mais efficace à n'en pas douter puisque la situation de la famille ne fait que croître depuis sa prise de pouvoir grâce à la marionnette qu'est devenu son grand-père. Wiltord a trois frères, et deux sœurs, Alfred, Jeff et Hugo Bedan ainsi que Victoria Preston et Julie Rose, mariée à George Rose Jr, fils d'une lignée de sangs-purs moins influente mais tout aussi nombreuse que les Bedan, le seul hic de cette famille est qu'elle a dérivé de façon notoire, et depuis, s'est endettée aux jeux et ne vit plus que dans une précarité qui n'est pas, aux yeux d'Ariana, digne de Sangs-Purs. Ainsi, elle méprise toute cette branche, dont Miss Jellyka Rose qui est en quelque sorte sa cousine éloignée, et élève à Poudlard tout comme elle.
    La dernière des sœurs Bedan, Victoria, est mariée à Ignace Preston, un sang-pur, mangemort, actuellement commissaire du sang, donc respectable.
    Les trois frères de Wiltord, Alfred, Jeff et Hugo sont, quant à eux, mariés, respectivement à Debra Sweet-Bedan, l'une des filles du patriarche de la famille du même nom, et tante de la fameuse Lyna Sweet, traîtresse à son sang – à Evelyn Mulciber, mangemorte et membre de la famille de l'actuelle Ministre de la Magie Anglais (autant dire Premier Ministre de l'Intendance car aux yeux d'Ariana il n'existe que John Mulciber comme Ministre de la Magie) car petite cousine de ce dernier, héritière de la Mulciberian Chemistery – plus grande chaîne d'apothicaires du pays – et actuelle rédactrice en chef de Victoire du sang, le fabuleux magasine puriste. Enfin, Hugo Bedan est quant à lui marié à  Asphodèle Athena Swan Bedan, née Platt, parente des Serpens, les malheureux Serpens, morts à Sligo laissant leur aîné, Maleficus orphelin. Rien à dire si ce n'est que cette famille fait partie des plus symboliques chez les Sangs-Purs puristes, et la famille Bedan accorde beaucoup d'importance à ce lien de parenté qu'ils chérissent avec délicatesse et sincérité.

    De fait, les deux jumelles ont un nombre incalculable de cousins et de cousines, qu'elles ne connaissent pas forcément très bien, voire pas du tout. Cependant, Ariana et Emma sont très liées aux fils de leur oncle Hugo – Walter et Haytham – élèves de sixième et septième année à Poudlard, dans la maison de Serpentard, comme Ariana. En outre, cette dernière est très proche de sa cousine, Laura Bedan, fille de Jeff Bedan et de sa femme, élève de septième année, toujours à Serpentard, avec qui elle maintient un lien très étroit. Avec Emma, les trois jeunes sorcières forment un trio véritablement incassable et sacrément redouté par les autres élèves... on les sait assez sûres d'elles pour faire à peu près tout et n'importe quoi... d'autant plus lorsque l'on sait de quelles familles elles descendent.

    Enfin, de manière générale, il est évident qu'Arianna affectionne sa famille et la place au dessus de tout, même les membres qu'elle ne connaît pas bien, pas du tout, ou même qu'elle méprise par moment.


  • Wiltord Bedan :

    Âgé de 45 ans, Wiltord Bedan est actuellement le membre de la famille le plus important puisqu'il gère l'empire financier familial pour son Grand-père – actuel possesseur – et c'est également le père des jumelles. Un homme imposant, d'une carrure forte, et dont la présence force le respect. Wiltord est un puriste dans l'âme, un sorcier plus que convaincu, et ayant placé sa dévotion dans la cause du Seigneur des Ténèbres, étant lui-même mangemort. Il élève ses filles et son fils dans cette même tradition puriste et les éduque dans l'idée qu'ils valent mieux que les autres de part leur sang et l'illustration passée et actuelle de leur famille.

    Il suit ses études à Poudlard, dans la maison de Serpentard, avec ses trois frères arrivant les uns après les autres. Il rencontre beaucoup de ses actuels amis à cette période, et se fait rapidement connaître de la direction pour être un « gamin doué mais suffisamment con pour être fouteur de trouble ». Effectivement, Wiltord est un adolescent fier de son sang et de ses origines, et il accepte mal d'être mélangé à la populace que représente les nés-moldus des autres maisons. Impossible pour lui de s'adapter à ce laxisme magique, il se montre rapidement opposé à leur intégration dans l'école et se verra par deux fois blâmé. Il évite de peu le renvoi, et fini ses études avec brio, mais avec de nombreuses remarques quant à son comportement impulsif et extrémiste.

    Il rencontre sa femme quelques années plus tard alors qu'il est en cavale pour le meurtre de trois sorciers, dont deux appartiennent, à l'époque, au Ministère de la Magie. Rien n'était alors sûr pour lui, et c'est en rencontrant Loanna qu'il parvient à survivre. Il participe dès la sortie des autres mangemorts d'Azkaban à la lutte pour l'avènement du Lord, et est présent lors de la prise du Ministère.

    Lorsque les jumelles naissent, il se jure de faire de ses filles des sorcières d'élite. Il les aime, et même si il reste un homme imposant et autoritaire, il est indéniable qu'il les protège plus qu'autre chose. Il n'a pas de faible pour l'une, ou pour l'autre, il les place à un pied d'égalité dès la naissance, et c'est probablement l'une des raisons de leur magnifique entente. Ariana, tout comme Emma, est très proche de son père et le lien qui les unis est suffisamment fort pour qu'elle ne doute pas de lui, ni des choix qu'il entreprend. 


  • Loanna Bedan :

    Loanna Bedan est âgée de 39 ans, elle est mariée à Wiltord Bedan depuis plus de dix ans, et descend d'une lignée de sangs-pur d'Angleterre, les Swift. Elle apprend donc à respecter les bienséances traditionnelles puristes, et se démarque par son talent pour les arts magiques, notamment la métamorphose et les sortilèges. C'est une femme aux cheveux blonds, longs, mesurant environ un mètre soixante-sept. Elle se démarque avec ce visage naturellement souriant, joyeux, qui s'oppose légèrement à celui de son mari généralement froid.

    Elle fait ses études à Poudlard dans la maison de Serdaigle, et suit un parcours sans histoire particulière, mais remarquable. Moins brillante que son futur mari, elle reste fidèle à sa maison en finissant ses études sur de très bonnes notes, notamment un O en métamorphose. Elle est la seule de sa famille à être envoyée à Serdaigle, ses deux sœurs partent à Gryffondor. Rapidement, Loanna se rapproche de deux autres filles avec qui elle restera amie jusqu'à aujourd'hui et probablement demain encore. A sa sortie de Poudlard, elle rejoint l'Université de Magie Supérieure de Manchester où elle suit un cursus de métamorphose avancée afin de devenir Agent de Régulation des Transformations Magiques.

    Elle rencontre quelques années plus tard Wiltord avec qui elle se mariera rapidement. Il est alors en cavale pour avoir tué trois sorciers, et bizarrement, ça ne la choque pas. Elle n'est pas même révulsée par l'acte de l'homme dont elle tombe amoureuse. S'en suit alors une vie marginale mais néanmoins palpitante qui les liera à jamais. Elle accroche, au contact de Wiltord, aux idées du Lord et devient peu à peu une puriste convaincue.

    Lors de l'avènement du Seigneur des Ténèbres, elle participe de son côté à la bataille de Poudlard, de laquelle elle ressort vivante. Elle s'installe alors dans l'un des nombreux manoirs des Bedan, à Cardiff, avec Wiltord et grâce à la fortune incalculable de sa nouvelle famille, n'a pas besoin de trouver un travail. Elle se lance alors dans des recherches approfondies en Métamorphose avancée et écrit de nombreux ouvrages dédiés à la matière.

    Après la naissance de ses filles, Loanna tombe dans une dépendance au xérès qui la pousse à s'absenter pendant de longues périodes. Et si Emma a réussi à pardonner ses erreurs à sa mère, Ariana n'est pas du même avis et se laisse difficilement gérer par sa mère contre qui elle s'oppose assez souvent de manière virulente, voire insolente ou désinvolte.

  • Abarta Bedan :

    Abarta est le frère cadet des deux jumelles. Il a deux ans de moins qu'elles, et est dans la maison de Serpentard tout comme Ariana, à Poudlard. Il a les cheveux de sa mère, et le visage froid de son père, mais ne ressemble pas tant à ses sœurs, ce qui laisse parfois filer quelques blagues entres cousins dont certains disent qu'elles ont été adopté.

    Abarta a un tempérament, comme son père, impulsif. Il s'énerve vite, et semble toujours en proie à agacer les autres. Il excelle dans le mépris de ses camarades, surtout les non-serpentard qu'il juge comme clairement inférieurs à son rang. Il est plus que fier de son sang et de ses origines, et malgré les rappels de sa mère quant à l'importance d’honorer son sang plus qu'à le revendiquer comme supérieur, il se laisse souvent aller à dénigrer les autres et à les rabaisser en toute circonstance.

    Ariana ne le supporte pas, elle le trouve insultant. Il insulte son sang selon elle plus qu'il ne le revendique supérieur. Bien qu'il soit son frère, la jeune sorcière l'évite le plus possible. Elle l'accepte comme un sang-pur, le place au dessus dans son estime car c'est sa famille, mais ne peut pas concevoir qu'il la suive. Elle est assez dure avec lui, et il lui rend bien. Au fond, les deux s'aiment comme un frère et une sœur, mais préfèrent s'éviter afin de ne pas pourrir leur relation déjà fragile.

  • Emma Bedan :

    Emma est sa sœur Jumelle. Elles sont nées à trois minutes d'intervalle, et c'est Ariana qui est née en première. Elles ont une vie tout à fait typique des jumeaux depuis leur naissance : elles font tout ensemble. Absolument tout. On les qualifie d’inséparables, et il est vrai qu'elles le reconnaissent sans hésiter. Emma ressemble comme deux gouttes d'eau à Ariana, ou inversement c'est au choix.

    Elles grandissent ensembles, apprenant main dans la main à avancer à deux. Emma se révèle être plus « leadeuse » qu'Ariana qui préfère de loin agir avec plus de méchanceté et de façon plus vicelarde. En grandissant, les deux jumelles créaient un lien tout à fait unique entre elles et c'est alors qu'elles se rapprochent l'une de l'autre et partagent tout sans secret ni tabou.

    Emma a été envoyée à Gryffondor tandis que sa sœur s'en va pour Serpentard, et pourtant, leur rapport ne désemplie pas le moins du monde au contraire, il se renforce, et il est impensable de les imaginer séparées l'une de l'autre aujourd'hui.

    Depuis l'année dernière, elles ont toutes les deux été recrutées par Maleficus Serpens pour l’Élite de Poudlard, un groupe d'élèves voué au Purisme et à la suprématie du plus fort, et nul doute que le duo est une arme de choc dans cette optique.

  • Laura Bedan :

    Laura est la fille de Jeff et de Evelyn Bedan. C'est l'une des plus proches cousines des deux jumelles et elle s'entend particulièrement bien avec Ariana avec qui elle garde un lien étroit et complice. Elle s'intègre très bien dans ce trio qu'elles ont formé et se révèle être aussi débrouillarde et redoutable que ses deux cousines. Elle descend également de la branche Mulciber, par sa mère, et connaît donc le Ministre personnellement pour l'avoir vu plusieurs fois. C'est une jeune puriste prête à tout pour parvenir à ses fins, dont celle de rendre sa famille toujours plus fière d'elle. C'est une élève brillante, bien plus que les jumelles qui ne sont déjà pas en vaine, et qui a pourtant été envoyée à Serpentard. Beaucoup disent que le choixpeau s'est trompé sur son cas, mais Laura n'en croit pas un mot, elle est une serpentard fière et s'assume comme telle, bien heureuse de ne pas être chez les aigles. Elle a récemment été contactée, grâce à ses résultats scolaires et son activité irréprochable au sein du Parti Puriste Anglais, par un association magique filiale du PPA, visant à promouvoir le purisme chez les jeunes à l'étranger, et il se pourrait qu'elle parte pour le Canada d'ici quelques mois pour y continuer ses études tout en participant à des programmes puristes voués à la propagande de l'idéologie.

  • John Mulciber :

    Aussi fou que cela puisse paraître, le Ministre de la Magie est en effet parent des jumelles Bedan, et ce par leur oncle Jeff qui s'est marié à la tante du Ministre, Evelyn Mulciber. Autant dire que c'est une sacrée fierté pour Ariana qui voit là une autre raison de se sentir supérieure, car privilégiée d'être dans la famille de John Mulciber en personne. Elle l'a déjà, et à de nombreuses reprises, rencontré lors des dîners familiaux, ou même des réceptions puristes auxquelles elle est tenue d'assister avec sa sœur. Si ils ne se sont jamais véritablement parlé, Ariana est néanmoins certaine que le Ministre connaît son existence et saurait la reconnaître, ce qui est déjà un bon point, elle rêverait de pouvoir lui parler un peu plus en profondeur et de lui montrer qu'elle aussi est une puriste convaincue. En d'autres termes, John Mulciber, à l'image d'autres mangemorts tout aussi importants, est un modèle pour la jeune sorcière qui voit là l'excellence même de la sorcellerie... et dire que c'est dans sa famille... inutile de préciser que cracher sur le gouvernement actuel en sa présence est synonyme de signer son arrêt de mort.

  • Maleficus Serpens :

    Que dire de Maleficus Serpens ? Un garçon tout à fait charmant, et sans nul doute le seul sang-pur plus que respectable à Poudlard à l'heure actuelle. Ariana le trouve étrangement séduisant... bon disons le, il a un charme qui ne la laisse pas indifférente, et comme elle adore jouer avec ça, elle n'a pas manqué de lui faire comprendre. Elle a saisi très rapidement qu'elle ne l'aurait pas, et c'est tant pis, mais elle aime continuer d'espérer. Un jeu malsain peut-être, un jeu qui lui plaît en tout cas. Serpens est dans sa famille grâce au mariage de son oncle Hugo et autant dire qu'elle n'est pas peu fière d'être une de ses cousines éloignées. Certes les familles pures sont grandes, l'exemple des Bedan en est le parfait archétype, mais il existe ce lien entre deux cousins qui se connaissent qui n'a pas d'égal. Les deux se savent de la même famille, ils sont indéniablement liés et c'est comme ça que ça fonctionne. Ariana éprouve, sans réellement l'avoir désiré d'ailleurs, un profond respect pour Maleficus qu'elle voit comme un grand sorcier en devenir, son parcours à Poudlard fut remarquable, et tous les autres de la famille s'accordent à dire qu'il est le mieux placé pour finir mangemort.

    Emma se vante même parfois d'avoir entendu sa sœur lui confier « Maleficus ? Ce mec est craquant, mais si il finit mangemort et pas moi, je le tuerai. »... et quand on pourrait penser à un humour noir de la jeune sorcière, il serait plus à même de la croire sur parole...

  • Jellyka Rose :

    Ah ! La fameuse miss Rose. Ariana ne la porte pas dans son cœur, mais alors pas du tout. Étant donné que la lignée Rose – lignée pure précisons le - dont elle est parente par sa tante qui s'est mariée à un Rose, est la risée de la famille, Ariana ne peut les considérer comme des sangs-pur respectables. En effet, la famille s'est endettée aux jeux et est désormais dans une situation financière désastreuse, et comme dit Wiltord, le père des jumelles : « Il est hors de question de payer pour des abrutis qui ne savent pas gérer leur argent. D'autant plus lorsque ces abrutis ne savent pas avec qui ils couchent ». Il est vrai que Jellyka n'est pas de sang assurément pur. D'où la grande méfiance d'Ariana à son égard. Personne ne sait réellement, pas même son père, si sa mère était sang-pur, mêlé ou impur. La serpentard la méprise d'une façon relativement dégueulasse, mais la place toujours au dessus du reste des élèves pour la simple et bonne raison que Jellyka fait partie de sa famille. C'est un peu « Touche à ma nuisible de cousine et je t'explose la tronche, clair ? » entre Ariana et ceux qui oseraient s'en prendre à la Serdaigle.


  • Mike Witcher :

    L'actuel Président du PPA est en effet l'un des nombreux membres notoires des familles parentes des Bedan. En réalité, c'est la grand-mère d'Ariana, Helena Witcher, qui a permis ce lien. Elle était la cousine de l'actuel chef de famille des Witcher au Pays-de-Galle, un certain Hyeronimus Witcher, et s'est mariée à Gregory Bedan, le père de Wiltord. Helena est morte peu de temps après son mari. Le lien qui lie les Witcher aux Bedan est assez intense, les deux familles se côtoient depuis un certain temps, déjà, au Pays-de-Galle et les relations vont bon train, surtout depuis que Wiltord a pris les rennes. Si Ariana connaît Mike comme un cousin éloigné et surtout comme nouveau président du Parti Puriste Anglais, lui la connaît comme la fille de l'homme le plus influent du Pays-de-Galle et potentielle future héritière.


  • Rygger Yaxley :

    La famille Yaxley, qui est une famille de sangs-purs reconnue partout dans le domaine de l'Intendance est également parente des Bedan grâce à la sœur du grand-père maternel d'Ariana, Catelyn Swift, qui s'est mariée à Morgan Yaxley, l'un des nombreux membres de l'immense famille dont le plus connu reste Walter Yaxley, qui est le fils de l'un des commissaires du sang les plus durs du moment. Le fameux Rygger Tywin Yaxley. Ariana ne le connaît que très peu, de nom en réalité, même si elle est certaine de l'avoir déjà croisé lors de divers banquets, ou réceptions, elle n'aura pas la prétention de dire le connaître, car ce serait légèrement déplacé. Cependant, ce simple lien fait d'eux deux parents qui, même sans véritablement se connaître (regardez la différence d'âge aussi.) ne peuvent que s'apprécier à la vue des idées partagées.

  • Harry Sheridan :

    La cousine de Wiltord, le père d'Ariana, s'est mariée à ce fameux Harry, un sorcier au pouvoir politique puissant au jour d'aujourd'hui. Wiltord ne cesse de répéter que c'est un « chic type » autrement dit que c'est un gars fiable et de confiance. En réalité, mais peu de gens sont au courant, les Bedan et les Sheridan ne font pas que s'apprécier puisqu'ils passent ensembles de nombreux accords financiers. Les Bedan participent à de nombreuses actions, en finançant Harry et son groupe nommé le Convent que Wiltord approuve. Les enfants de Sheridan, Zachary et Susan, sont donc cousins éloignés d'Ariana et sa sœur et si elles ne supportent pas Susan qu'elles trouvent péteuse à souhait, elles apprécient Zachary.

  • Sara Engels :

    Sara est une jeune sorcière de Poudlard, une Gryffondor de cinquième année. Elle est la nièce de Mike F. Witcher, le président du Parti Puriste Anglais, aussi cousin éloigné de Wiltord. Ainsi, Sara est en quelques sortes une cousine très éloignée de la Bedan, et autant dire qu'entre elles c'est... explosif. Impossible, catégoriquement, que l'une blaire l'autre. Autant Sara n'y mettait pas du sien, mais Ariana s'est décidée à lui pourrir l'existence jusqu'au bout. Elle est probablement l'unique membre de la famille qu'Ariana n'accepte pas et refuse de considérer comme. Alors, mieux vaut éviter de les mettre dans une même salle, afin d'éviter le combat de coqs.

    Emma essaye entre autre de calmer les ardeurs, mais nul n'y tienne, Ariana ne peut pas blairer cette gamine insupportable... qui plus est, Sara a de plus gros seins qu'elle.

  • Ignace Preston :

    Ignace Preston est un mangemort à la commission du sang. Un type un peu étrange, certes, qui se révèle être l'oncle direct d'Ariana et d'Emma après s'être marié à Victoria Bedan, leur plus jeune tante âgée de 39 ans à l'heure actuelle. Les Preston sont une famille relativement connue, en tout cas en Angleterre, mais c'est surtout pour le sang-pur que les liens ont pu s'officialiser. La vocation des Bedan étant d'influencer un maximum le territoire de l'intendance via les liens familiaux, il est évident qu'Ignace présente des atouts stratégiques de choix. Ariana ne le connaît que très peu, de vue exclusivement, et sa sœur n'arrête pas de répéter qu'il est aussi étrange qu'il est barbu... c'est dire.


» AMITIÉ / RIVALITÉ :
  • Serpentard

    Ariana faisant partie de la maison de l'illustre et renommé Salazar Serpentard, nul doute qu'elle apprécie les gens de la maison, du moins, les sangs-purs la constituant. Il est vrai que la maison n'abrite, et n'abritera jamais, de nés-moldus, ce qui est une bonne chose selon la demoiselle, mais certains éléments restent de sang-mêlé et il est absolument hors de question de les fréquenter de trop près, comme cet Eversman là, arrogant à souhait et pour quelle raison je vous prie ? Aucune. Ce type n'est rien. En bref, la maison des Serpents est la seule et unique maison qu'elle tolère et apprécie, même lorsqu'un membre est un vulgaire sang-mêlé. Dans l'ensemble, elle fonctionne par protection avec eux. Il est important de concevoir qu'Ariana n'apprécie pas qu'on touche à ses collègues de maison. Elle considère que la seule appartenance à la maison du Seigneur des Ténèbres est une immunité directe. Ainsi, elle a ce sentiment avec tous les Serpentards qu'elle doit les protéger, et inversement. Alors très rares sont les cas qu'elle ne peut pas blairer, à l'image d'Eversman.

  • L'Elite :

    L’Élite a été fondée par Maleficus Serpens, le cousin d'Ariana, et Gabriel Lestrange, un Serpentard ayant fini ses études à Poudlard l'année passée. Ce groupe d'élèves, qui s'est rapidement imposé comme le seul véritablement bien institué, est constitué de sorciers visant à instaurer le purisme comme unique idéologie possible à Poudlard. Ainsi, c'est une croisade qui est directement menée contre les traîtres à leur sang et aux partisans des impurs, notamment dans la maison Poufsouffle. Ariana et sa sœur en font partie depuis leur cinquième année, et elles ont été directement recrutées par Serpens... elles ont notamment participé au Recrutement, et se sont illustrées comme un duo redoutable et particulièrement efficace en matière de cruauté et d'ingéniosité. Les deux se complétant parfaitement, il est rare qu'on leur reproche quelque chose une fois leur mission terminée.

  • Morgane Marshall :

    Morgane est sans doute la seule véritable amie d'Ariana. Du moins, elle est l'unique personne qui en connaît plus sur elle que les autres à Poudlard, exceptées sa sœur et sa cousine Laura. Les deux sorcières se sont connues lors de leur première année à Poudlard, Morgane étant de Serpentard également, elles se sont très bien entendues, et ce, tout de suite. Descendante d'une lignée de sangs-purs très axés sur le régime de Lord Voldemort, ses parents sont deux cousins. Née d'un inceste, Morgane voit, tout comme Ariana, l'impureté ou la souillure partielle, comme une horreur et un affront à la Magie. Autant dire que les deux sorcières ont une mentalité très similaire. Il en va de même avec Emma qui, même si elle la trouve légèrement agaçante, voit en elle une véritable puriste digne de confiance et d'intérêt.







PERSONNALITÉ



» QUALITÉ(S) : Perspicace, intelligente, assidue, travailleuse, persévérante, franche, loyale envers certaines causes, sûre d'elle-même
» DÉFAUT(S) : Méchante, Mauvaise langue, hautaine, froide, distante, asociale, excessive, capricieuse, sans gêne, têtue, (trop) sûre d'elle-même, vicieuse, méprisante, agressive
» RÉGIME DE TERREUR : « Quelle bénédiction ! Que diable rajouter à cela ? L’Angleterre se porte à merveille depuis l'avènement du Lord, et que dire de Poudlard ? Nous ne pouvons qu'être réjouies, Emma et moi, face à cette avancée. Œuvrer pour ce régime reste la plus belle des actions que j'ai eu à faire dans ma vie, et croyez-moi, rien ne m'empêchera de faire briller l'étoile puriste plus longtemps encore. »
» NÉ MOLDU :  « Vermine. Rats. Extermination. Ce ne sont que des bêtes sauvages, tout juste bons à nous pourrir et à nous pervertir. Mais la Magie est Puissance et tout est déjà inscrit : les moldus et leurs immondices créatures voleuses de magie périront. De la baguette du Lord, de celles des Mangemorts, et de la mienne. »
» AMBITIONS : « Exécutrice de Nuisibles bien entendu. Et puisse ma foi envers le Lord m'accorder un jour la Marque. »
» CARACTÈRE :

→ Il est impensable de définir la jeune Bedan sans comprendre avant tout son fonctionnement. Alors, afin de mieux saisir la jeune femme, d'apparence si simple à décrypter mais en réalité d'une complexité incroyable, il est préférable de laisser parler ceux qui la connaissent..

  • Point de Vue de :
    A vrai dire, Poudlard est peuplé de gens très différents. On raconte souvent que la diversité est une bonne chose, cependant, dans le cadre de l'éducation, ce n'est pas foncièrement vrai. En effet, beaucoup de jeunes n'accordent pas assez d'importance, voire pas du tout, à leur apprentissage, ni même à leur éducation. Et ce n'est pas le cas d'Ariana. L'ensemble du corps enseignant est assez fier de cette élève qui se révèle depuis plusieurs années comme une fille extrêmement assidue, et travailleuse. On reconnaît là une sorcière méticuleuse dans sa manière de faire. Elle s'est d'ores et déjà révélée comme très impliquée dans ses actions, voulant toujours donner le meilleur d'elle-même, elle ne semble pas supporter l'échec. Peu de professeurs ont eu à se plaindre d'Ariana, même si certains relèvent une certaine forme d'asociabilité juvénile... généralement seule, avec sa sœur, ou avec Morgane Marshall, mais rarement avec les autres élèves, cela pourrait traduire un sentiment de supériorité, un mépris des autres. Pour être franc, personne, parmi les professeurs de l'établissement n'a eu l'occasion de lui parler en tête à tête, nous ne pouvons qu'espérer nous tromper... Cependant, quelques enseignants ont eu à faire à la gamine sous son mauvais jour en allant à contre-sens... autant dire qu'elle sait, même à seize ans, comment démonter, verbalement, une personne. Elle semble extrêmement sûre d'elle, peut-être trop même. Elle sait parler, elle sait s'imposer, et surtout, elle parvient, avec ce regard si provocateur, à rabaisser quiconque s'oppose à elle. Ariana Bedan est une élève intelligente, très perspicace, et elle semble déjà prête à tout prévoir pour parvenir à ses fins.

    Ariana est une adolescente qui nous rend fiers jour après jour. C'est vrai que ça fait un peu « parents poules » ou même égocentriques par rapport à leurs enfants, mais c'est vrai. Ariana, ainsi que sa sœur, s'illustrent chaque jour comme deux Bedan exemplaires. Elles sont fraîches, pétillantes, elle en veulent, elle se battent pour leurs idées, et surtout, elles refusent de se faire marcher sur les pieds. C'est une caractéristique de la famille en quelque sorte, de s'imposer dans n'importe quel endroit, face à n'importe qui. Ariana a reçu la même éducation que nos autres enfants, une éducation qui l'a, dès son plus jeune âge, rendue mille fois plus investie dans ses activités. Elle a d'ailleurs très rapidement adhéré aux idées que nous tentions de lui faire comprendre. Notre fille était la première des deux d'ailleurs à en saisir les rouages les plus simplistes. Elle a démontré très tôt des capacités de réflexion concernant l'idéologie du Seigneur des Ténèbres que la famille suit depuis plusieurs générations déjà. Elle voit l'éducation puriste comme une bénédiction, qu'il lui faut honorer. Ce n'est plus une simple idéologie selon elle, c'est une pure réalité : le sorcier est supérieur au moldu, c'est un fait établi et elle n'en démordra pas. Peu de gens arrivent à la dissuader, ou même à la convaincre d'autre chose que ce qu'elle a prévu. Oui, Ariana a ce petit défaut d'être un peu trop butée dans ses choix, ce qui, par ailleurs, peut être vu comme une qualité au sens où elle est absolument fidèle à elle-même, et loyale envers les causes qui lui sont chères. Ariana est une fille réfléchie, elle essaye au maximum de se construire intellectuellement parlant. Elle voit la vie comme une succession d'occasions ne pouvant conduire qu'à la gloire, ou au déshonneur. Plutôt d'attitude positive, elle voit la défaite comme un concept d'une infinie cruauté. Elle a peur de l'échec, elle le fuit le plus possible mais sait qu'il lui tombera dessus un jour au l'autre. Ariana est assez réaliste et ne considère pas les utopies comme considérables. Elle part du principe que plus l'on se prépare à affronter le pire, plus de chances l'on a de réussir. C'est une sorcière qui apporte énormément d'importance à sa propre famille. Il est vrai que certains éléments de notre lignée ne sont pas tous dorés comme nous, à l'image de la branche Rose, mais elle les placera toujours sur un piédestal par rapport au reste de la population. Elle a ce sentiment de devoir aider son propre sang, même si certains ne sont pas recommandables. La puissance de notre famille, notamment l'empire financier bâti il y a quelques temps déjà, a malheureusement développé chez elle un sentiment de supériorité qu'on pourrait qualifier de « justifié » puisqu'à Poudlard, rares sont les élèves ayant été aussi choyés durant leur jeunesse, et d'autant plus rares sont ceux ayant un avenir brillant devant eux. Elle le sait, et elle en joue. Ariana s'assume pleinement, que ce soit pour ses bons côtés, ou ses mauvais, elle ne les réfute pas, au contraire, ce qui lui permet, quand elle le désire, de vraiment se mêler à la foule... et si ce sentiment de supériorité est, aujourd'hui encore, très important chez elle, il a notamment permis la naissance d'une autre de ses caractéristiques que nous avons pu remarquer : elle est capricieuse. Elle sait y faire pour obtenir ce qu'elle désire, et sait faire en sorte qu'on l'écoute et qu'on s'exécute. Elle ne supporte pas qu'on vienne la décevoir, ni même qu'on lui refuse quelque chose... et si c'est le cas, Ariana aura toujours l'audace de se rendre assez exécrable pour se venger.

    Ariana est une fille assez étrange. D'un côté, c'est une amie, une vraie amie. Capable de défendre n'importe qui, dans n'importe quelle situation. A dire vrai, personne, dans le cercle de ses proches à Poudlard, n'a un jour été laissé tombé par Ariana. Elle a aussi ce talent pour rendre la situation plus agréable, une façon d'aborder les choses intelligente et néanmoins pertinente. N'allons pas jusqu'à lui faire tous les éloges possibles, elle a eu du mal à trouver des amis. En effet, le départ fut rude pour elle, contrairement à sa sœur. Ariana a un petit problème de sociabilité, elle n'arrive pas à se faire apprécier, elle est cassante dans sa façon d'être, généralement assez méprisante envers les autres, et d'une telle assurance que ça en devient rageant. Évidemment, nous sommes bien contents d'être avec elle, elle est de notre côté, de quoi devrions-nous nous plaindre ? Mais c'est vrai qu'elle a tendance à catégoriser les choses plus qu'elles ne le sont réellement, et surtout elle refuse le contact avec les autres maisons, seule sa sœur peut se permettre, à juste titre, de lui parler. Même avec nous, Ariana est assez virulente, il suffit d'un rien pour qu'elle parte en vrille, et nous gueule dessus... elle semble assez violente dans sa façon d'être, et personne ne la connaît vraiment, sauf Morgane, ou Emma, sa sœur. De même, il est catégoriquement impossible d'approcher un sang-mêlé en sa compagnie. Elle est probablement la puriste la plus extrême de l'école, et si elle n'en insulte pas quinze par jour, c'est qu'elle est malade, ou en dépression. L'avantage notoire avec cette fille, c'est son attitude. Toujours à fond, toujours envie d'avancer, de faire quelque chose, elle ne laisse pas de place à l'ennui profond, l'ennui chiant. Alors, oui, Ariana n'a pas que des bons côtés, mais ça reste une amie exemplaire et d'une incroyable maîtrise d'elle-même.

    Bedan ? La serpent ? Quelle garce celle-la. C'est marrant, parce qu'on est venu nous poser la même question y'a pas longtemps, à propos de sa sœur, et bizarrement, beaucoup n'ont pas le même avis sur les deux. Autant Emma est assez cool, autant Ariana est une véritable chieuse. Enfin... non. Elle n'est pas chieuse, elle est pire que ça... Elle est méchante. C'est probablement ce qui la résume le mieux. C'est une des rares de Serpentard à être assez vicieuse, cruelle et méchante pour aller au bout des choses. Y'a pas longtemps, une fille a été retrouvé tabassée dans les toilettes, elle était de Poufsouffle, et même s'il n'y a pas de preuves, on est tous prêts à parier que c'est Ariana qui est à l'origine du lynchage. C'est une vipère, elle semble si innocente comme ça qu'on fait pas attention à elle, mais elle se révèle être la pire des filles de Poudlard. Elle est belle, c'est indéniable, et elle en joue. Elle charme les autres, et elle les détruit par la suite. Elle méprise les autres, ça se sent dans son attitude, sa façon de parler, ou même son comportement. Elle est hautaine, elle se pense supérieure, tout ça car elle a les liens familiaux adéquats. Tout le monde sait de quelles familles elle descend, et tout le monde sait qu'elle en profite au maximum... elle est d'un sans gêne sans pareil, et même pire, elle est agressive. Ariana Bedan est ce genre de fille froide et distante qui ne se lie d'amitié avec personne – on doute même jusqu'à l'utilité d'être son ami avec ça. Au final, c'est une élève exécrable, méchante, cruelle, et véritablement méprisante qui est en parfaite adéquation avec sa maison. Espérons juste que sa sœur ne soit pas comme elle en secret...


→ De tout ceci se dégage une jeune sorcière parfaitement sûre d'elle-même. Ce qui peut être vu de plusieurs façons. Une sorcière d'une incroyable rapidité d'esprit, visiblement destinée à un bel avenir, mais dont des éléments viennent gâcher le tableau pourtant si enivrant, notamment son penchant pour la méchanceté et le dégoût d'autrui. Cependant, sa fidélité à la cause puriste et sa loyauté envers ses idéaux extrémistes pourraient bien la mener plus loin qu'on ne le pense...

Affaire à suivre.


QUI EST DERRIÈRE L'ÉCRAN ?




    » SURNOM(S) : Rob' / Captain'
    » ÂGE : 17
    » GARÇON OU FILLE ? : Hybride
    » COMMENT AS-TU CONNU POUDNOIR ? : Rolf... *jette un coup d’œil sur les fiches précédentes* top site mon colonel !
    » AVIS / SUGGESTIONS ? : Nop
    » PARRAINAGE? : Mal', veux-tu m'épouser me parrainer ? Very Happy
    » MULTICOMPTE ? : Yep : Lyna Sweet
    » CODES :


..


Dernière édition par Ariana Bedan le Sam 12 Jan - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Sam 12 Jan - 19:27

HISTOIRE (15 lignes minimum)




Il était de ces matins où le soleil ne veut pas faire son entrée, et la Lune ne veut pas quitter la pièce. Il était de ces matins où le vent venait se briser contre les murs froids et imposants du Manoir Bedan, le fabuleux Krakendor Castle. Ce matin là, rien ne vint perturber l'ordre des choses. Les elfes s'occupèrent tranquillement du ménage, les deux majordomes de la maison apportèrent le petit déjeuner aux propriétaires, et derrière tout ceci, d'autres Elfes préparaient les repas. C'était une véritable entreprise qui s'était installée dans le manoir, et rien ne valait ce sentiment de travail réalisé par autrui selon Walter Bedan. Rien n'était perturbé ce matin, excepté cet homme, rond, l'air un peu stressé, en sueur, vêtu d'une robe de sorcier de la plus belle laideur. Il ouvrit l'immense portail délimitant l'entrée du domaine, et s'avança dans le parc d'une incroyable diversité. C'était un jardin des plus séduisants, parsemés ici et là de belles choses, parfumées, tout simplement belles. De petits étangs, de minuscules cascades, des parterres de fleurs à n'en plus vouloir, des arbres atteignant le ciel, ou presque... on avait là la simple manifestation de la perfection paysagère. Les Bedan était des propriétaires affreusement riches, pour ainsi dire, ils possédaient à eux-seuls les plus grandes sociétés magiques du Pays-de-Galle, de Norvège, ainsi que de Suède en grande majorité, et une bonne partie d'Angleterre. Les Bedan s'imposaient alors comme la famille influente par excellente. On venait même dire qu'elle avait des liens familiaux avec les autres clans importants, à l'image des Serpens ou des Mulciber. Alors, au final, que pouvait venir troubler l'ordre des choses chez les Bedan ? Ils possédaient jusqu'au bon déroulement des événements. L'argent permettait toutes les folies et voilà qu'il y en avait une qu'ils n'avaient pas prévue...

-B...Bonjour. J...Je suis George Smithson. Je... Je suis chargé d'apporter... ce... ceci à Monsieur... Bedan.

Lâcha le petit gros plein de sueur visiblement exténué par la marche qu'il avait dû faire. Le Majordome prit le bout de papier d'un air dédaigneux, guettant le moindre faux pas du bonhomme qu'il avait en face de lui. Oui, travailler pour les Bedan donnait la grosse tête car à vrai dire, les employés – pas les elfes bien entendu – étaient bien traités (voire très bien), bien payés (voire très bien) et surtout ils bénéficiaient de l'honneur qu'était de servir l'illustre famille comme elle se qualifiait si bien elle-même. L'homme à tout faire congédia d'un regard le petit gros après avoir lu la lettre et lui ferma la porte au nez. L'autre rouspéta un moment tout en faisant demi-tour avec des jurons bien placés et de petites phrases subtiles, typiques du personnages dans un style plutôt gastronomique.

Tandis que le Majordome montait les marches menant aux appartements de Monsieur Bedan, celui-ci se levait tranquillement. Il était aux alentours de neuf heures du matin, et rien ne valait une petite promenade sur la terrasse intérieure pour ressentir cet air doux et unique que transportait le vent au matin.

-Monsieur...
-Tu es bien matinal.
-Une lettre pour vous.


Walter la prit d'un seul geste. Un geste qui n'avait rien d'agressif, ou d'énervé, non il était juste vif, précis. C'était un homme extrêmement soucieux de sa façon d'être. Il ne se comportait jamais n'importe comment, que ce soit en privé ou en publique. Cette façon de faire les choses lui était propre et il n'en démordrait pas. Certainement pas. L'héritier prochain des Bedan – car il ne l'était pas encore mais c'était tout comme – lu la missive en quelques secondes. Un sourire discret, visiblement heureux, même extasié, se dessina sur ses lèvres, son visage se fit plus agréable, plus amical, plus humain. Il ne leva pas d'abord ses yeux noirs vers son Majordome – qui faisait également office d'homme de main lorsqu'il avait de la sale besogne à refourguer – et se contenta de scruter l'horizon. Un horizon qui faisait office de futur pour lui, car le futur était maintenant tracé. Plus de doute...

-Mon cher Rodulphus... me voilà papa.
-Félicitations Monsieur.
-Deux fois « félicitions » je te prie. Ce sont des jumelles.


Deux jumelles, deux sangs-purs, deux Bedan... et En Route Pour la Joie.


-Mais c'est à moi !
-A moi !
-Moi !
-MOI ! Aie!


Il y eut des cris, puis des pleurs. L'une venait de frapper l'autre, l'autre avait répliqué, et ça ne pouvait que dégénérer. Les deux gamines âgées de trois ans grand maximum continuaient de se chamailler et de se gueuler dessus comme deux animaux. Au fond, on retrouvait là une scène banale de la vie familiale du Manoir le plus imposant de la région, deux fillettes s'énervant l'une sur l'autre... que pouvait-on trouver ici plus qu'une situation ennuyante à mourir ?

Dans le salon du rez-de-chaussé, une pièce imposante et magnifiquement bien décorée, les parents restaient occupés à engager des négociations avec deux autres familles. Des familles importantes, probablement autant que les Bedan, ça parlait de mariage, d'argent, et d'entreprise. C'était un milieu étrange dans lequel étaient nées les deux jumelles. Un milieu de magouilles financières et de relations. Beaucoup de relations. Elles en auraient aussi de toute façon. Wiltord disait toujours qu'elles auraient « le bras assez long pour l'enfiler à n'importe qui. ». Les Bedan avaient cet atout d'avoir des yeux et des oreilles partout. Ils étaient assez influents pour s'étendre jusqu'en Écosse et avoir un impact à la fois financier et politique sur les hautes instances du pays. Tout ça n'était pas dû au hasard. Avant de devenir la famille la plus importante du Pays-De-Galle, ils avaient dû enchaîner les concessions, qu'elles soient sanguines, ou financières. Parfois même pire, certains s'étaient sacrifier pour faire perdurer une famille qui n'avait pas toujours été au sommet de la gloire. Aujourd'hui, les jumelles naissaient dans ce climat, et rien de tout ceci ne leur semblerait inapproprié. Tout serait « normal » pour elles, et rien ne les choquera. Autrement dit, là où les autres enfants étaient innocents, elles seraient bien plus matures, plus averties, mais aussi plus naïves car elles ne percevraient jamais le mal là où il sera réellement, et ceci, les parents ne s'en rendaient pas compte, ou ne voulaient pas y faire attention.

Les cris alertèrent les invités, ainsi que les progéniteurs, qui jetèrent leur regard au plafond comme si ils parvenaient à percevoir les deux filles se chamaillant. La mère se leva, élégante et magnifique.

-Excusez-moi, nos filles...
-C'est l'âge. Allez-y Loanna.

Elle adressa un sourire poli à l'homme qui venait de lui adresser la parole, et elle sortit de la pièce. Replaçant ses cheveux d'un geste, elle gravit les escaliers avec énergie. Elle semblait à la fois agacée, soulagée – de quitter la pièce de magouilles probablement – et pressée de retrouver ses deux jumelles. Elle débarqua dans le salon supérieur qui était dédié aux enfants du Manoir – le dernier en liste était Abarta, âgé tout juste d'un an. Les deux jumelles lâchèrent le jouet en une seconde et demie, le laissant retomber au sol, et les deux levèrent les yeux précipitamment vers leur mère. Leurs regards étaient inquiets et trahissaient la bêtise en tentant vainement de paraître innocents.

-Qui a commencé?

Pas de réponse, juste quatre yeux en amandes la fixant. Quatre yeux identiques jusque dans leur couleur, les visages étaient semblables, si bien que même Loanna les confondait parfois.

-Jeunes filles, j'attends une réponse!

Sans qu'elle s'y attende, Ariana se pointa du doigt en affirmant être la coupable, et au même moment exactement, sa sœur, Emma, fit de même. Au final, au lieu de se dénoncer l'une et l'autre, elles préférèrent s'accuser elles-mêmes. C'était spontané et ça ne pouvait que laisser pantoise la mère qui ne comprenait déjà plus rien à la situation.

-Alors, vous êtes toutes les deux responsables hein?

Les deux acquiescèrent vivement, un sourire amusé aux lèvres. La mère souffla, et eu un rictus amusé avant de se pencher et d'embrasser ses filles.

-Mais chut. Plus de bruit maintenant. Sinon, papa va se fâcher, tout rouge.

Ariana mis sa main devant sa bouche, signe qu'elle s'inquiétait de la réaction de son père qui avait au moins ça d'avoir la carrure imposante. Emma ne put s'empêcher de rire devant la pose de sa sœur, dévoilant sa dentition encore jeune. Elles étaient assez joviales comme gamines, elles n'étaient pas du genre à faire la tête, elles pleuraient oui, mais plus souvent Ariana qu'Emma, remarquez, et généralement, lorsque les deux étaient ensemble, si il n'y avait pas de conflit, plus de rires s'échappaient de leurs bouches que de cris.

Loanna s'échappa, adressa un dernier sourire à ses filles, et disparu laissant les deux gamines seules dans l'immense pièce. Ariana reprit le jouet qu'elles s'étaient disputé – elle était de nature chiante – sous les yeux de sa sœur qui la fixa un moment avant de rire. Sans s'en rendre réellement compte, et s'en l'avoir réellement désiré non plus, les deux venaient de créer un lien unique de complicité entre elles qui les lierait probablement à vie et qui resterait en tout cas comme une signature du duo Bedan rentrant peu à peu dans le milieu de la sorcellerie.


Le soleil se faisait timide au-dessus de Londres ce jour là. L'astre se terrait derrière les nuages épais quelques dizaines de minutes avant de réapparaître en éblouissant l'espèce humaine de sa magnifique lumière naturelle. La capitale anglaise était tout aussi imposante qu'immense, elle avait ce don d’impressionner les nouveaux arrivants, ceux n'ayant jamais été habitué à tout ceci, à cette immensité, à cette fourmilière grouillante... Vrai que les jumelles Bedan n'avaient jamais rien connu de plus que la tranquillité d'un manoir aux proportions gigantesques, à la solitude des espaces verts, et aux chants des oiseaux... Londres était effrayante en ce sens car elle était tout sauf rassurante, et pour les deux jeunes filles c'était la dernière chose à avoir.

-Rodulphus, surveille les jumelles. Je reviens.

Elles n'étaient évidemment pas seules dans la capitale londonienne, elles suivaient leur père, et le majordome qui faisait aussi office de nourrice à l'occasion, les accompagnait. Il était en réalité plus que cela, c'était un homme de main fort utile pour Wiltord qui, s'il avait besoin, le laissait traiter la sale besogne. Alors que la carrure imposante de leur père s'éloignait, Emma fut prise de panique en regardant à droite, à gauche, et finalement, jeta un regard sur sa sœur, elle aussi légèrement désemparée. Elles ne supportaient pas cette foule immense qui grouillait autour d'eux alors qu'ils étaient dans une petite ruelle du centre Londonien, à quelques mètres devant se trouvait l'une des avenues les plus affluentes de la capitale, et que dire si ce n'est qu'elle était semblable à un fleuve humain. Emma détestait tout ceci, pire, ça lui faisait peur, horriblement peur, elle en aurait pleuré, mais en jeune fille bien éduquée – éducation Bedan – elle se retint devint le majordome et resta fière, bien que visiblement inquiète. Ariana se glissa jusqu'à côté d'elle et la prit dans ses bras.

-T'en fais pas, il revient.
-J'ai peur.
-Mais non, allez viens, on va s'écarter, viens.


Au moment même où Ariana écarta sa sœur vers l'intérieure de la ruelle, afin de l'écarter de l’affluence moldue, le majordome les rattrapa. Sa poigne était forte, précise, il attrapa Ariana par l'épaule et la fit pivoter. Non pas brutalement, mais avec force. Celle-ci lui jeta un regard noir comme les ténèbres, elle le dévisageait d'une telle façon que ça en était même inquiétant pour une jeune fille de cet âge. L'autre soutenu le regard, qu'avait-il à craindre ? C'était un sorcier confirmé, expérimenté, elle n'avait même pas fait ses premiers signes de magie, allons bon, que pouvait-elle bien faire ?

-Mademoiselle Ariana, revenez par ici. Votre père a dit...
-Mon père dit que je suis son héritière. Alors lâche moi tout de suite Rodulphus.


Quoiqu'on dise, elle avait ce tact impressionnant et unique qui la rendait tout de suite plus imposante, plus forte, plus mature qu'aucune autre jeune fille de son âge. C'était relativement paradoxal puisqu'Ariana était celle qui apparaissait comme la moins mature des deux au quotidien. Emma était toujours un peu « plus » qu'elle, Ariana préférant s'amuser, se détendre, oublier plutôt que de se prendre la tête avec divers occupations, occupations que suivait sa sœur avec assiduité.

-Attendez mon père ici.

Comment répliquer ? Le majordome resta là, planté comme un piquet et observa sa supposée Patronne s'éloigner en compagnie de sa sœur qu'elle tenait toujours dans les bras. Elles passèrent un coin de rue, et là le silence se fit. Plus un bruit, si ce n'est les lointains échos de la ville qui n'avaient rien de gênant. Elles s'assirent à terre, contre un mur, attendant de se calmer. Au fond, peut-être avaient-elles étaient trop couvées par leurs parents ? C'était ce que pensait Ariana tout du moins.

-Allez, calme toi, c'est rien.
-Trop de monde... je peux pas supporter.
-Papa revient dans pas longtemps...
-Trop de monde...


A défaut de savoir pourquoi Emma réagissait de la sorte, Ariana s'imaginait simplement qu'elle était stressait par le fait qu'aucune des deux n'avaient eu de signe de magie pour le moment. Leurs neuvième anniversaire arrivait à grands pas, et rien ne semblait leur permettre de rentrer dans le monde de la magie. En réalité, ce qu'elle ne pouvait comprendre, c'était ce mal qui hantait sa sœur, ce mal que d'autres nommait « Agoraphobie » ou la peur des foules et des espaces publics... Emma était éprit de cette phobie qu'elle n'arriverait qu'à dompter plus tard, mais ça, Ariana ne pouvait le comprendre, ni même l'imaginer. C'était impensable pour elle, inconcevable car elle ne connaissait pas ce sentiment. En ce sens, elle était horriblement égoïste, dès son plus jeune âge, car elle ne voulait pas ressentir le mal des autres, même celui de sa sœur, elle refusait catégoriquement d'y être mêlé. C'était un bien être personnel qu'elle recherchait et hors de question de se faire du mal en tentant de comprendre les autres et leurs problèmes divers et variés.

Alors qu'Emma semblait peu à peu reprendre ses esprits et sortir de sa crise d'angoisse – ou de panique – un groupe de personnes s'approchait par la gauche. Ariana ne fit pas attention à eux, pensant à de simples moldus de passage, mais ils se montrèrent plus pesants qu'aucun d'entre eux... oh, ils ne semblaient pas méchants, ou même agressifs, non, ils semblaient juste... inquiets. Ces infâmes créatures se réunirent autour des deux jeunes filles, et une femme se pencha à leur hauteur.

-Vous êtes perdues les enfants ?
-Non.
-Nous sommes là pour vous aider, on est pas méchants, ne vous en faîtes pas.

Elle posa sa main droite délicatement sur le bras qu'Ariana avait passé autour de sa sœur, comme pour la protéger instinctivement. La Bedan la dégagea vivement, avec agressivité. Une violence qui lui était propre et pourtant que peu connaissait. Elle savait être sauvage quand elle le voulait, quand on la cherchait. Elle insulta du regard la moldue, et la rabaissa de tout le mépris qu'elle dégageait à son égard.

-Mais... ne t'en fais pas...
-ASSEZ ! DEGAGE SALE NUISIBLE !

La voix encore enfantine d'Ariana retentit dans la ruelle qui formait alors un véritable labyrinthe avec les autres rues. Il y eut comme un flash de lumière, c'était subliminale, et en un éclair, les moldus s'étaient retrouvés repoussés de un mètre, voire deux pour certains. L'un avait trébuché pendant qu'un autre s'était prit le mur... qu'est-ce qui venait de se passer ? Aucun n'avait la réponse, aucun n'aurait su dire, mais tous, semblaient inquiétés, même effrayés par ce qui venait de se passer sous leurs yeux.

-Mélanie, vient, on se casse... elle est louche cette gamine.
-O...Oui..

-Dégagez ! Bande de vermines !

Si Emma doutait encore des capacités magiques de sa sœur et d'elle-même, ce n'était plus le cas d'Ariana qui savait désormais qu'elle était une véritable sorcière. Fière d'elle, elle accentua l'étreinte autour de sa sœur, attendant que son père vienne les chercher... elle n'avait aucunement envie de marcher, elle avait juste envie de profiter de ce moment, ce moment unique pour une sorcière élevée dans la tradition puriste, un moment de satisfaction et de soulagement...

Elle ne serait pas une honte pour la famille.


-Em' ! C'est aujourd'hui ! C'est aujourd'hui !
-Ouiiiiiii !


L'horloge magique n'avait même pas encore sonnée que déjà les deux jeunes sorcières étaient levées, lavées, habillées, et revigorées. Elles n'en pouvaient plus d'attendre, car comme les autres sorciers en herbe du Royaume-Uni âgés de onze ans, elles allaient entrer à l'illustre école de sorcellerie Poudlard. C'était un rêve, une situation imaginée, appréhendée, attendue depuis tellement d'années, qu'elles ne parvenaient pas à réellement se rendre compte que d'ici quelques heures elles seraient dans ce train rouge et noir direction le Nord de l’Écosse, et au revoir les habitudes familiales, bonjour la nouvelle vie, une vie magique à n'en pas douter, une vie unique et encore à construire. Ariana avait ce défaut d'être une excitée chronique. Elle était hyperactive seulement par session, et seulement lorsque certains événements approchaient. Pour ne citer que son anniversaire, Noël, ou l'entrée à Poudlard. Elles dévalèrent les escaliers du manoir et débarquèrent dans l'immense salle à manger où un copieux petit-déjeuner les attendait déjà, spécialement préparé par les elfes de maison. Emma était de nature assez gentille avec eux, elle les traitait bien, dans leur globalité... Ariana n'en appréciait qu'un seul, le plus excentré de tous. Il n'arrêtait pas de grogner, il râlait sans cesse, sauf quand elle était là. Il la voyait comme sa maîtresse légitime, sans qu'elle sache réellement pourquoi. Quoiqu'il en soit, elle était désagréable au possible avec le reste des esclaves du manoir, ce qui était un petit bonheur pour Forgol, l'elfe chéri, qui voyait là une possibilité d'être considéré autrement qu'un vulgaire elfe de maison juste bon à laver le sol. Ainsi, il ne participait pas aux préparations de repas, ni même au ménage, Ariana avait obtenu de son père le droit de l'avoir à son service personnel. Il ne la servait qu'elle, et Wiltord évidemment qu'il refusait catégoriquement de contredire dans les faits ou dans les paroles. Elle l'utilisait à des fins diverses comme ranger sa chambre, parfois, ou plutôt comme préparer ses affaires, lui ramener à manger quand elle avait faim, bref, des tâches ingrates, mais des tâches qui n'étaient utiles qu'à Ariana et à personne d'autre... un élan d'égoïsme propre à la gamine de onze ans qu'elle était.

-Bonjour les filles.
-S'lut P'pa.
-Bon matin père!


Wiltord s'arrêta un instant, tourna les talons et observa Ariana d'un air intrigué, bien qu'amusé. Outre l'aspect brute du père de famille, Wiltord était en réalité un homme riant et joyeux en privé. Chose que ses collaborateurs professionnels ne pouvaient même pas imaginer tant il était sévère et rustre au travail. A dire vrai, il était vraiment proche de ses filles, et n'arrivait pas à s'énerver convenablement sur elle – bien que ce soit déjà arrivé – contrairement à Abarta qui prenait régulièrement quelques baffes bien placées, au grand plaisir d'Ariana.

-Ariana ?
-Oui ?
-Pourquoi tu m'appelles « père » ?


Pas de réponse directe, la fille eut un rire discret, amusé, gêné aussi. Elle ne savait pas bien, elle même pourquoi elle l'avait nommé ainsi. C'était l'excitation qui la menait à faire des choses insensées qu'elle n'avait jamais réalisées, ou même pensées. Pour le coup, ce n'était franchement pas gênant, juste étrange, mais elle le savait, ça pouvait devenir sacrément agaçant si elle lâchait le mauvais terme dans la mauvaise place. Wiltord s'installa à table, prit ses œufs, son bacon, et entama un repas épais afin de ne pas souffrir de la faim avant midi et demi grand minimum.

-Et maman...? se risque Emma
-Elle dort.
-Elle ne viendra pas avec nous ?
-Non.


L'ambiance euphorique retomba immédiatement. C'était le grand malheur de la famille Bedan de Krakendor Castle, Loanna Bedan était tombée voilà quelques années déjà dans la dépense au Xérès. Au début, cela n'avait rien eu de dangereux, ni même de gênant. C'était simplement étrange. Et puis, plus la dépense la prenait, plus les choses partaient. Les filles commencèrent à ne plus voir leur mère, absente pendant des journées entières, enfermée dans sa chambre, ou partie trouver refuge ailleurs pour on ne sait trop quoi. Sûrement dans ces immenses caves de vins venus de toute l'Europe. Des caves de luxe où seuls les Grandes Gens sont autorisés à entrer. Emma était très affectée par ce soucis familial, et Ariana l'était probablement tout autant voire plus. Elles souffraient de ne pas voir une personne aussi importante assez souvent, et contrairement à sa sœur, Ariana prenait ça en grippe. Elle le vivait tellement mal, qu'elle commençait à se monter elle-même une machination allant à l'encontre de tout ceci. Elle voyait là un abandon. Et un abandon ne peut être accepté, ou pardonné. Surtout pas lorsqu'il vient de ses propres parents.

-Bon, on part à quelle heure ?
-Bah on sait pas nous...
-Comment ça vous ne savez pas ? Hé ! Les filles, je serai pas toujours derrière vous.
-Oui on sait mais...
-... pour l'instant tu es là.


L'arrogance d'Ariana ne semblait avoir aucune limite. Elle laissait plus souvent parler Emma, qui parvenait bien souvent à tordre les gens par la diplomatie – ce que sa sœur ne parvenait pas à faire sauf avec son père. Wiltord ne répliqua pas, il termina son assiette, s'enfila un verre de jus d'orange, et scruta ses deux filles pendant un moment.

-Au moins vous êtes prêtes. On part dans dix minutes.

En dix minutes qu'avaient-elles le temps de faire de plus ? Emma termina son repas en une minute chrono, Ariana prit plus de temps, une poignée environ avant de se diriger vers sa salle de bain – l'avantage d'être chez les Bedan c'était aussi la fortune incommensurable dont ils bénéficiaient. Elle se prépara de sa meilleure façon pour partir. Élevée dans une tradition puriste et d'héritage – donc de représentation – les deux jumelles savaient déjà se mettre en valeur, cela pouvait paraître absurde pour des gamines de onze ans, pourtant pour elles, et leurs parents, c'était primordial. Les réalités ne sont pas toutes les mêmes, et Ariana était l'exemple parfait pour l'illustrer.

Ils rejoignirent la gare de King's Cross par transplanage, et débarquèrent directement sur le quai de la voie 9-3/4. Wiltord, suivi de Rodulphus, suivait ses deux filles, côtes à côtes, marchant vers le train. Elles attiraient le regard, même si personne ne les connaissait encore, rien que le fait de voir deux jeunes jumelles intéressait les regards. Elles laissèrent le majordome entrer les valises pleines à craquer dans le train – elles étaient coquettes et savaient parfaitement ce que le mot « shopping » pouvait signifier – et restèrent avec leur père sur le quai en attendant le départ.

-On revient quand à la maison t'as dit ?
-A Noël.
-Noël... noël... c'est loin...
-Bon, allez, montez. Le train va partir sans vous.
-On peut t'écrire?
-Tu vas pas lui écrire Em' ! C'est bon, on va s'en sortir ! Nan mais j'te jure...


Ariana embrassa son père et entra dans le wagon, à la recherche de Rodulphus qu'elle trouva dans un compartiment vide en train d'installer les valises. Elle pénétra à l'intérieur, s'installa, et observa l'homme qui avait tout fait pour que son enfance soit un pur bonheur.

-Ça va aller Rod'.
-Comme vous voudrez Mademoiselle.


Il quitta le compartiment, laissant Ariana seule contre la vitre. Elle observait ce qu'elle pouvait de la gare sans réellement y faire attention. Un bruit de claquement attira son attention, mais elle ne retourna pas supposant que c'était Emma. Visée juste puisque quelques secondes après, sa sœur l'appela pour l'aider à prendre un livre qu'elle avait laissé dans la valise. Fichtre, c'était tout Emma ça. Laisser des objets dans des valises rangées...

-C'est un livre sur quoi ?
-Les contes de Beedle le Barbe.
-T'es sérieuse ? C'est pour les enfants Emma !
-Et alors ? T'es chiante à toujours me juger à la fin ! J'aime bien les lire, j'ai le droit quand même !
-Pfff... ridicule. Tiens, le voilà.
-Merci.


Les deux se rassirent et plus un bruit ne s'échappa, ni de l'une, ni de l'autre pendant un long moment. Le train était parti depuis un long moment déjà lorsque le compartiment s'ouvrit laissant paraître une jeune fille de leur âge, blonde comme les prés, un regard envoûtant, noir et profond. Elle interrogea Ariana du regard mais ne reçu en réponse qu'un blanc total et un regard froid et rabaissant. L'autre se reporta sur Emma qui était la même au détail près qu'elle ne la rabaissait pas. Du moins, pas d'apparence.

-Heu... je peux entrer ?
-Oui.
fit Emma tandis qu'Ariana avait déjà détourné le regard et scruté l'horizon d'un œil détaché et presque endormi.
-Premières années ?
-Ouais. Et toi ?
-Pareil... j'ai pas trouvé de compartiment vide... et celui-ci me semblait plus agréable que les autres.
-Bizarre il l'est moins depuis quelques secondes.
Ariana dans toute sa splendeur ne put s'empêcher de lâcher son venin une fois de plus
-Tu veux que je dégage ?
-J'sais pas. P'têt bien ouais.
-Tant mieux, j'ai pas envie.


Un silence se fit, Ariana tourna la tête vers la jeune fille. Elle l'analysa du regard, tandis que l'autre ne baissait pas les yeux. Elle avait même ce petit sourire qui aurait pu iriter la Bedan. Mais non. Elle se mit à sourire aussi.

-Moi c'est Ariana, et voici ma sœur, Emma.
-Morgane. Jumelles ?
-Perspicace avec ça ! Plus que ça... nous sommes des Bedan.
-Bedan ? Connais pas. C'est quoi ?


Emma ne put s'empêcher de rire, tandis qu'Ariana faisait une moue d'exaspération. Comment pouvait-elle répandre l'influence de sa famille si sa propre sœur ne l'aidait pas et s'esclaffait dès qu'une autre ne connaissait pas le nom de famille le plus prestigieux du Pays-De-Galle ? Pourtant, Emma était aussi fière qu'Ariana d'être une Bedan, elles avaient toutes les deux comprit l'importance de leur famille, et savaient à quoi s'en tenir désormais. Elles savaient aussi ce qui les attendaient, et ne pouvaient qu'être fières de ce fabuleux destin. Destin que tous ne connaîtrait pas dans le monde de la magie... beaucoup n'ont pas cette chance d'être né dans la bonne famille, celle qui vous donnera plus de légitimité qu'aucune autre.

-Notre famille. Tu es une sang-pur ?
-Oui. Je suis une Marshall, du comté du Yorkshire.
-Ah oui...


Contrairement à beaucoup d'autres jeunes filles de leur âge, les jumelles connaissaient beaucoup de familles puristes comme les Marshall, mais aussi comme les Witcher, les Mulciber, les Jugson, les Serpens, les Sweet et bien d'autres encore. Ainsi, si Ariana ne connaissait pas directement Morgane, elle savait au moins que c'était une véritable Sang-pur. Digne de confiance donc. Déjà très tôt, la jeune Bedan était ancrée dans ce principe puriste ancestrale jugeant les autres sangs moins importants et certainement pas dignes d'intérêt.

-On est d'accord les filles, plus personne ne rentre ?
-Parfaitement.
-Oui.


Au moins, les trois étaient sur la même longueur d'onde, et ce pour longtemps vraisemblablement. Le trajet se déroula sans incident. Elles firent connaissance de façon un peu moins provocatrice et virulente. Morgane se révéla être une fille très proche des jumelles dans sa façon de penser, de concevoir les choses, et de les aborder. Ariana reconnaissait facilement les gens avec qui elle parvenait à s'entendre, et à n'en pas douter, Morgane était de ce genre là. Le Poudlard Express s'arrêta en gare de Pré-au-Lard dans la soirée, elles descendirent du train, comme les autres, et rejoignirent l'immense château. La répartition allait commencer, et Ariana était parfaitement confiante quant à sa future maison. Il n'y avait aucun doute sur ce qui allait arriver. Tous les premières années pénétrèrent dans la Grande Salle sous le regard des autres élèves, et on les appela un à un. Ariana passait avant Emma, elle s'installa sur le choixpeau, et elle n'eut pas beaucoup de temps à attendre avant qu'il ne s'exclame, comme prévu, pour Serpentard. Elle fut acclamée par ses collègues serpents, et elle rejoignit la tablée où elle s'installa à côté d'un type plutôt mignon, mais visiblement extrêmement sûr de lui. Elle regarda sa sœur, elle était persuadée de la voir avec elle d'ici quelques minutes... et quelle ne fut pas sa surprise lorsque ce stupide choixpeau en plume d'hippogriffe l'emmena à Gryffondor ?! Elle voulu gueuler, mais ne le fit pas directement. Elle préféra regarder de sa plus sale manière celle s'occupant du Choixpeau. Son regard vira rapidement à la quête de sa sœur. Même si elle ne le paraissait pas, Emma le savait, Ariana était désemparée. Elle était perdue sans sa sœur, et elle n'imaginait pas passer sept ans loin d'elle... pour être plus exact, elle avait peur qu'on la change, qu'on lui fasse croire des choses fausses. C'était sa plus grande hantise : qu'elles ne s'entendent plus.

Quelques minutes plus tard, Morgane rejoignit Ariana à la table des Serpentards après un flot d'applaudissements de la part des Serpents. Elle adressa un nouveau regard interrogateur à la jumelle qui ne lui répondit qu'avec une voix froide et distante.

-Qu'ils touchent à elle, et je fais un massacre...
-Pourquoi veux-tu qu'ils la touchent ?
-Ils ne sont pas purs ! Ils sont dangereux. Et puis... tu peux pas comprendre.


La réalité puriste prône toujours dans l'excès et la peur des autres, et ça, Ariana n'était pas prête de le saisir.


Avril 2001, les vacances de Poudlard débutaient par un temps ensoleillé, relativement chaud, puisque la température approchait les vingt degrés, c'était de saison, et tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les élèves de l'école de sorcellerie se séparaient de nouveaux. Ceux restant à Poudlard, et ceux rentrant à la maison pour une période de deux semaines. Ariana et sa sœur, Emma, faisaient alors parties de ceux revenant à la vie familiale, en quittant Poudlard. Elles étaient à la fois impatientes de revenir à Krakendor Castle, et à la fois déçues de quitter l'univers de l'école de sorcellerie auquel elles étaient fermement accrochées. Inutile de dire que comme la plupart des autres élèves, Poudlard était une deuxième maison pour elles, et nul doute que malgré quelques cours agaçant, voire rébarbatifs, elles s'y plaisaient plus qu'à aucun autre endroit sur Terre.

Depuis leur première année, elles continuaient à prendre le train ensemble, dans le même wagon est ce, même si elles possédaient toutes les deux, des amis différents. Seule Morgane s'entendait avec les deux, et plus particulièrement avec Ariana qu'elle appréciait réellement. Elle siégeait donc avec elles dans le compartiment, et elles restèrent un long moment toutes les trois, entre rires, discussions sérieuses, discussions futiles... et ce ne fut qu'au milieu du trajet qu'elles furent rejointes par Laura Bedan, la cousine des deux jumelles qui était très proche d'elles. Non pas qu'Ariana était hostile à sa famille, loin de là, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'à part Laura beaucoup n'avait aucun mérite. Laura s'installa, en saluant les autres filles, avant de lancer la rumeur comme quoi elles allaient aller chez un haut responsable du Pays-de-Galle, pour une énième mondanité à laquelle elles commençaient à être habituées.

-Et c'est chez qui ?
-J'sais pas. Mon père a pas voulu m'en dire plus.
-Quel rapace ce Jeff !
-Enfin bon, vous pouvez venir chez moi dans la semaine, ma mère est d'accord... j'ai invité Edward et Saul aussi !
-Ah ! C'est pour toi ça Emma.
-Ah, fermez la, les filles... et Saul il... il vient seul ?


Ariana et Laura éclatèrent de rire, Morgane resta plus préservée. Elle savait qu'Emma était quelque peu rebutée à l'idée d'être proche d'elle, et ainsi, voulait éviter de s'attirer carrément les foudres de la rouge et or. Car si Morgane était un fort caractère, elle appréciait énormément Ariana, et si Emma ne pouvait pas blairer Morgane, il y avait des chances qu'Ariana la laisse tomber...

-Qu'est-ce que vous êtes chiantes !
-Oh ça va sœurette, c'est rien. T'as le droit d'aimer Saul, ça nous gène pas.
-D'autant plus que c'est un sang-pur...
-Qui a une superbe maison en France ! Tu m'inviteras quand il t'y emmènera hein ?
-Non !


Nouveaux rires. Toutes savaient pertinemment qu'Emma et sa sœur étaient si proches qu'elles ne se refusaient rien, et n'avaient pas même une seule querelle à faire ressortir. Mais elles se chamaillaient gentiment, toujours dans l'idée de rendre les choses plus amusantes, plus vivantes. Elles s'aimaient plus qu'aucune jumelle ne pouvait aimer son presque double. Elles étaient soudées, et ça se voyait au premier coup d’œil.

Les journées passèrent, les jumelles eurent à aider par deux fois leur petit frère pour ses devoirs, avant de se mettre aux leurs. Elles étaient organisées, si bien qu'en cinq jours tout était déjà fait, il ne restait plus qu'à pratiquer quelques sortilèges pour être fin prête à finir l'année en beauté. Elles partirent chez Laura pendant trois jours, et revinrent chez elle, à Krakendor Castle pour cette fameuse soirée chez la haute intense du Pays-de-Galle. Et tandis qu'elles se préparaient, essayant robes, maquillages, chaussures, et autres techniques féminines pour paraître plus belles que jamais, elles apprirent enfin chez qui elles se rendaient : le Ministre de la Magie Gallois en personne. Un personnage fort disait leur père, charismatique jusqu'au bout, et particulièrement accueillant. Il était de ces puristes convaincus, prêt à tout pour que l'avènement du Lord reste gravé dans les mémoires. C'était un homme fidèle au régime et il avait reçu beaucoup d'éloges de la part de l'Intendance quant aux différentes lois passées pour renforcer la traque des nés-moldus au Pays-de-Galle.

-On va vraiment aller là-dedans ?
-Ça change pas tant des autres soirées...
-Non mais quand même, un Ministre, Ariana...
-Et alors ?
-Bah... je me demande comment papa vient à être invité à ce genre de soirée. C'est tout.
-Papa a des contacts. Tu sais que rien qu'avec la société Vitralic il pourrait racheter le Ministère Gallois... à mon avis il aide le Ministre à ne pas couler financièrement.
-Et il le récompense l'invitant ?


Ariana acquiesça en guise de réponse. Les deux finirent de se préparer, et descendirent au rez-de-chaussée où leurs parents les attendaient déjà. Wiltord fit une moue agacée en voyant l'heure, mais finalement retrouva son facial de « gentil papa » en voyant ses deux filles si bien vêtues. Leur mère était là aussi, elle les regardait en souriant. Un sourire gentil, un sourire sincère, un sourire qu'elle ne retrouva que chez Emma qui lui adressa le même. Ariana ne l'avait même pas regardé, et pour cause, elle ne lui pardonnait toujours pas ses absences répétées d'il y a quelques temps. Depuis un an elle était sortie de sa « dépendance » et était bien plus souvent disponible, et si Emma en profitait et partageait des moments avec elle, ce n'était pas le cas d'Ariana. La famille se rendit à l'imposant Château des Powells.

-Monsieur, mesdames, bonsoir. Puis-je avoir vos noms s'il vous plaît ?
-Bedan.
-Très bien. Monsieur le Ministre vous attendez avec impatience. Passez une excellente soirée.

Wiltord salua le majordome d'un signe de tête, Loanna également avec un sourire aimable en plus. Emma l'imita, et Ariana ignora totalement l'esclave des Powells. Le hall d'entrée était déjà imposant, le château était bien plus grand que Krakendor Castle qui n'avait rien à envier aux autres Manoirs de Grande-Bretagne. A croire que le Ministre Gallois avait tout fait pour se faire bien voir en achetant un domaine plus grand qu'aucun autre. Ariana resta émerveillée devant la luxure des lieux, si déjà elle se pensait riche, ici elle se sentait toute petite face aux arts décoratifs exposés un peu partout dans le château. Les gens étaient d'un propre que ça en était renversant. Des robes toutes plus belles les unes que les autres. Des bijoux à en faire pâlir les mines de diamants, des signes de richesse pas toujours évident à voir mais qui sautaient aux yeux une fois dans le milieu, une fois habitué à les reconnaître. Car c'était ce qu'on demandait aux deux jumelles : se mêler au milieu, en apprendre les rouages, et commencer à faire des contacts, pour elles. Elles hériteraient d'un empire financier immense, un empire si large qu'elles ne seraient peut-être pas de trop de deux pour le gérer. Alors c'était aujourd'hui, et à toutes les autres soirées de ce type, qu'elles devaient se faire un réseau. Tout d'abord, commencer par intéresser. C'était la première tâche. Paraître « parfaites ». Les deux jumelles s'installèrent à une table, et furent rapidement rejointes par Laura qui était magnifiquement vêtue d'une robe blanche la taillant de la meilleure manière. Elle n'avait qu'un an de plus mais en paraissait trois, au minimum, de plus.

-Coucou les filles. Alors impressionnées?
-C'est fou...
-Alors Emma... Saul?
-Il l'a embrassé. Enfin !
-Sérieux ?! Ah bah voilà!


Emma devint toute rouge, Ariana eut un rire doux, bref. Elle aussi appréciait la compagnie des garçons, c'était sur un petit nuage qu'elle se plaçait lorsqu'un garçon s'intéressait à elle, et par ce fait, n'avait rien à envier à sa sœur. Ainsi, elle était heureuse pour elle, et veillait à ce que l'autre ne lui fasse aucun mal. C'était un Serpentard aussi, elle le connaissait assez bien, et savait comment le punir si jamais il s’avisait de la rendre malheureuse. Laura était sur le coup aussi d'ailleurs. Wiltord arriva, vêtu de son costard noir et blanc. Il était carré et avait une classe incroyable.

-Les filles, venez avec nous.

Elles suivirent, toutes les trois, le patriarche de la famille, à une table où étaient déjà assis, Loanna, Jeff Bedan, sa femme Evelyn, Hugo et Athena Bedan, et enfin, comme si de rien n'était, Edern Powells, le Ministre de la Magie Gallois, à côté duquel siégeait sa femme, Mathilde Powells, né De Clémence, une française. Les trois jeunes sorcières prirent place, en saluant avec attention leurs hôtes qui rendirent la salutation.

-Mesdemoiselles. Dis donc Wiltord, tu ne m'avais pas dit que tes filles étaient jumelles. C'est impressionnant ce qu'elles se ressemblent. Et Jeff, ta fille te ressemble beaucoup.
-A droite, c'est Ariana, à gauche, Emma. M'étonnerait que tu t'en souviennes d'ici trente minutes, mais je te préviens !
-Haha, tu verras bien Will. Bon, alors, que comptez-vous faire après Poudlard?
-Probablement une université de magie supérieure, sûrement celle d'Edimbourg, ou Liverpool!
-Je compte rentrer dans le département des Mystères personnellement...
-Oh ! Voilà une belle ambition. On reconnaît bien Jeff là-dedans ! Il est difficile de pénétrer aux Mystères à peine sortie de Poudlard, cependant, je vous appuierai Laura, de ce que j'en sais, vous êtes une élève brillante.
-A vrai dire, je ne rentrerai pas aux Mystères tout de suite... j'aimerai partir à l'étranger pour suivre mes études avant de revenir au Royaume-Uni.
-Oh ! Intéressant, je suis certain que ceci vous donnera une expérience pour le moins originale... si vous voulez un conseil, essayez de contacter le Bureau de la Jeunesse Étrangère une fois sur place, ils pourraient vous mettre en relation avec d'autres personnalités puristes du pays avec qui vous auriez bon à faire de leur plaire pour qu'ils vous appuient leur de votre postulation aux Mystères.
-Merci beaucoup du conseil Monsieur.
-Allons, appelez moi Edern. Nous sommes entre amis ici. Et vous Ariana?
-Ce que je compte faire...
-Sois pas timide.
-Exécutrice de Nuisibles.


Elle fixa longuement le Ministre de la Magie Gallois. Elle ne baissait pas le regard, et soutenait l'autre avec cet esprit froid, profond, et néanmoins neutre. Elle ne le dévisageait pas, elle tenait juste à lui faire comprendre qu'elle n'était pas n'importe qui, qu'elle n'était pas faite pour être amadouée et malmenée. Qu'elle parviendrait à ses fins, et que plus tard, elle le dominerait totalement, tout comme son père le faisait aujourd'hui. Impensable de croire qu'un Ministre comme Powells soit aussi aimable avec les Bedan en les invitant presque tous à une réception somptueuse sans avoir à craindre des représailles si il ne le faisait pas.

-Un métier sombre pour une jeune fille comme vous.
-Il me sciera à merveille, soyez sans crainte... Edern.
-Je n'en doute pas. Bien, passons au repas !


Il claque des mains et les plats apparurent sur toutes les tables de l'immense salle de réception. Il y avait là quelques centaines d'invités, tous de marques, qu'Edern avait lui même salué avant de s'installer avec les Bedan, et c'était une sacré performance aux yeux d'Ariana qui n'aurait pas assumé tout ceci. Le repas se déroula sans problème, les « grands » discutèrent tous ensemble, riant, négociant, tout se déroula dans la bonne humeur puriste tandis que les trois filles potassaient entre elles de Poudlard, des garçons, des invités. Vint le moment où Wiltord demanda à Ariana de le suivre à l'écart. Ils s'éloignèrent suffisamment pour ne pas être entendu.

-Qu'est-ce qui t'as pris tout à l'heure?
-Quoi ?
-Exécutrice de Nuisibles ? Devant un Ministre ? Ariana...
-J'assume mes choix. J'en ai envie. Je m'en fiche qu'Edern trouve ça indigne ! C'est une élite papa ! Et puis toute façon, qu'est-ce qu'on s'en fiche de ce qu'il pense, tu le domines.
-Ce n'est pas une raison. Et d'ailleurs pourquoi tu dis ça?
-Tu n'es pas invité à une soirée aussi grande pour rien P'pa... et jusqu'alors tu n'as que des sociétés privées sous ta coupelle, pas des états... enfin officiellement.
-T'es bien la fille de ton père toi. C'est compliqué, je t'expliquerai à toi et à Emma une autre fois, quoiqu'il en soit, que tu veuilles faire un tel travail ne me gène pas, à terme tu reprendras l'affaire familiale de toute façon avec Abarta et ta sœur. Mais essaye de ne pas trop t'étaler là-dessus en présence de Ministres et des autres personnalités... et ça vaut pour ce soir, et pour toutes les autres soirées.
-Oui p'pa...


Ce que regrettait le plus Ariana dans cette histoire, c'était sa liberté. Elle était riche, elle était connue, elle avait des appuis politique alors qu'elle n'était encore qu'une adolescente, elle vivait dans un manoir immense, elle avait des elfes à son service, un majordome, elle avait tout ce que d'autres rêvaient et bien plus encore et pourtant... elle n'avait pas de liberté. Ça la frustrait au plus haut point. Elle n'avait pas ce sentiment de pouvoir faire ce qu'elle voulait, malgré les nombreux avantages qu'on lui donnait. Elle était presque conditionnée... et elle voulait absolument trouver la liberté, car cette liberté lui apporterait l'unique paix recherchée.


Des après-midi comme celle-ci, Ariana en aurait voulu des centaines. Il faisait beau, il faisait chaud, et les cours n'étaient pas agaçants et rébarbatifs. C'était une élève modèle, toujours très assidue, relativement douée, et participative, cependant, elle avait du mal à digérer certains cours comme l’Étude des Nuisibles qu'elle trouvait particulièrement long et inutile. Il en allait de même pour tout ce qui concernait la Divination, les Runes et autres options qui n'avaient, pour elle, pas plus de logique que d'intérêt. Cette après-midi c'était Magie Noire, et Défense Absolue, les deux cours qu'elle affectionnait particulièrement avec la Politique Internationale. L'année allait toucher à sa fin d'ici un mois, et d'ici un mois elle aurait à passer ses BUSE. Elle ne stressait pas particulièrement, bien qu'elle doutait d'avoir de bonnes notes dans certaines matières ça restait, dans l'ensemble, déjà gagné. Ariana était une bonne élève, pas forcément toujours appréciée de ses professeurs, mais au moins suivie de bonnes notes. Elle savait couvrir ses arrières, même si elle dépassait parfois les bornes comme l'année dernière où elle avait littéralement envoyé chier le professeur de Divination alors qu'elle lui faisait une leçon de morale. C'était son principal défaut, elle était horriblement capricieuse. Elle avait toujours tout eu, gratuitement, facilement, et n'avait jamais reçu de sermon, alors lorsque c'était le cas, ça l'agaçait au plus haut point, si bien qu'elle pouvait devenir plus peste qu'aucune autre. De naturel, être « peste » n'était pas dans ses caractéristiques propres. Peu de gens disaient d'elle que c'était une « peste ». On disait qu'elle était méchante, arrogante, capricieuse, vicieuse, lâche, mais rarement « peste ». C'était un beau coup de la jeune fille car elle savait très bien l'être quand elle le voulait, mais ne se forçait pas à le devenir tout le temps. Une petite nuance dans son comportement que seule Emma avait dors et déjà assimilée. Elles étaient ensemble, d'ailleurs, pendant cette après-midi car elle avait cours ensemble. Et pendant la pause, les deux jumelles se retranchèrent des autres groupes d'élèves pour ne rester qu'entre elles. Elles appréciaient tout particulièrement ces moments où elles pouvaient partager leurs pensées sans sommation. Aucune ne jugeait l'autre, et jusqu'alors elles avaient strictement tout partagé, sans tabou, sans tension. Ariana tenait à ce que cela continu, et il semblait qu'Emma le voulait aussi.

-C'était énorme ! La tête du prof' quand j'ai réussi mon sortilège ! J'suis trop fière de moi ! Et puis au moins ça aura rabattu le clapet de l'autre pimbêche de Sophie !
-T'es dure avec elle, elle est conne mais quand même !
-Haha ! C'est clair... elle m'énerve, t'imagines pas !
-D'un autre côté Ariana, beaucoup de gens t'énervent à Poudlard.
-Pas de ma faute si ils me cherchent, bref, j'ai quelque chose de plus important à te raconter ! Je t'ai dit que Vendredi soir je devais voir Adrien.
-Ouais... et?
-On s'est retrouvés à la tour d'Astronomie, vu qu'il est Brigadier on avait rien à craindre tu vois. Bon, il m'a embrassé, ça m'a plu du coup... bah on a couché ensemble.
-C'était un sang-pur au moins?
-Bah bien sûr ! Adrien McForth c'est un sang-pur !
-Ah oui, celui-là. Faudrait peut-être que t'arrêtes de coucher avec tout ces mecs... on va te croire nymphomane après... merci la réputation.
-Je suis pas nympho', je profite juste. Forcément, toi tu as Saul, tout va bien, moi j'ai personne, tout va aussi bien, donc j'en profite !
-Il n'empêche que tu pourrais te calmer et essayer de te poser avec un garçon au lieu de monter un palmarès des types que tu as mis dans ton lit...
-Jalouse Emma ?
-Jalouse ? De quoi ? Saul est bien plus attirant que tous les mecs que tu t'es tapé!Qui c'était le dernier déjà ? Ah oui, Hector l'abruti ! Sérieusement Ariana...
-A part Maleficus y'a aucun mec que je trouve réellement séduisant, je vais pas m'embêter à me caser avec un gars si c'est pour le regretter après...
-En parlant de Maleficus, tu l'as vu récemment?
-Oui, il m'a proposé un truc.
-A toi aussi ? Bon, et tu penses accepter?
-Bah je me doutais qu'il t'en avait parlé avant... du coup j'attendais de savoir ce que tu en pensais.
-D'un côté, ça ne me tente pas du tout. Qu'est-ce qu'on va faire dans un groupe aussi claqué que leur pseudo « élite » ? D'autant plus que y'a Yakovsky l'affreux dedans. Et puis, a-t-on réellement besoin de s'affirmer ainsi pour prouver notre volonté de servir le purisme ? Je veux dire, on pourrait très bien entrer dans la Brigade Inquisitoriale tu vois... ce serait plus bénéfique niveau expérience, d'autant plus que ça nous offre pas mal d'avantage... mais là, en quoi ça nous arrange ? A part pouvoir se la péter en disant « dégage sale poufsouffle » -ce qu'on fait déjà - je vois pas.
-Bah, je pense que tu vois pas le...
-D'un autre côté, l’Élite sans nous n'a rien d'une élite, on est d'accord. Si Maleficus nous demande c'est qu'il juge qu'on doit en être n'est-ce pas ? Alors certes, Yakovsky n'a rien d'un type d'élite, mais ça reste un bon bourrin tout juste bon à taper sur le nez des autres quand on lui demande, mais le reste du groupe me semble assez poussé niveau purisme. Lestrange, tu le connais mieux que moi, est un type très puriste. Et le reste aussi. Ça ferait vraiment tâche de ne pas entrer dans ce groupe, alors que Maleficus nous le demande, et que nous sommes descendantes des Bedan, l'une des familles puristes les plus connues du Royaume-Uni. Alors, au final, je pense qu'on ferait mieux d'y entrer, même si j'ai des réserves concernant certains points.
-Moi tant que je peux engueuler un sang-mêlé sous prétexte que je suis de l’Élite, ça me convient.
-T'es un peu du genre de Yakovsky toi non ? Tu tapes et tu réfléchis après?
-Non, je réfléchis en tapant. Plus sérieusement, nous avons besoin de nous imposer ici Emma. On nous connaît à Poudlard, mais pas suffisamment. Si tu veux mon avis, nous gagnerons en respect une fois dans le groupe. Que pourrait faire le reste de l'école face à nous si nous appartenons à ce groupe ? Tu as bien vu ce que sont devenus les membres. Des sorciers crains dans l'école. On s'écarte sur leur chemin, ils peuvent engueuler qui ils veulent sans crainte de représailles... l’Élite c'est la consécration à Poudlard, j'ai pas envie de louper ça.
-On s'écarte déjà quand tu passes Ariana... et tu engueules les autres sans te soucier de se qu'ils diront...
-Certes. Il n'empêche qu'avec l’Élite derrière moi, ce sera plus fort!
-Bon, alors rejoignons la.
-Parfait... je vais voir Tony, tu viens ?
-Un plan à trois ? Non merci
-T'es con ! Allez, on se revoit tout à l'heure, bisous.



Il existait peu de moments où Ariana s'épanouissait à Poudlard désormais. Elle était constamment prise par telle ou telle chose, toujours à courir à droite, ou à gauche. Entre les cours, et les activités de l’Élite, elle n'avait plus une seconde pour elle. Pourtant, ces moments, elle les cherchait avec minutie. Détaillant toutes les failles exploitables de son emploi du temps, elle ne laissait rien passer pour se détendre, faire autre chose, s'amuser, rire, décompresser. Ariana apparaissait comme une fille excessivement méchante à Poudlard, peu de gens l'appréciait réellement, et c'était tant mieux, cependant, elle, elle savait encore rire, s'amuser, plaisanter, et plus le temps passait, moins elle en avait l'occasion. Ça la désolait presque autant que de voir sa cousine, Jellyka, dans les couloirs. Le pire restait quand même l'autre pimbêche de Sara qui lui sortait littéralement par les yeux. Le principal problème d'Ariana était son insociabilité notoire. Elle n'arrivait pas à se faire amie des autres. Impossible. Morgane, Emma, Laura et quelques rares autres étaient proches d'elle, très proches même, mais le reste... c'était impensable. Même ceux qui essayaient abandonnaient au bout d'un moment, faute de motivation une fois tous leurs espoirs rendus vains. Emma avait beau lui répéter de faire une effort, elle ne voulait pas. Elle tenait à rester loin des autres, loin de toute cette fourmilière sociale qu'était devenu Poudlard selon elle. Elle fuyait à grand pas les amitiés et les liens sociaux. Elle préférait mille fois qu'on la déteste car c'était, selon elle, la meilleure situation pour se défendre. Probablement qu'elle était à l'aise dans les répliques cinglantes, insultantes, voire vulgaires. C'était une possibilité, cependant, elle ne gagnait rien dans ce combat social sans fin, à part les foudres des autres élèves, mais qu'avait-elle à faire d'eux ? Elle était de l'Elite, de ce groupe mythique de Poudlard duquel personne n'est ignoré ou méprisé. Non. L'élite méprise les autres, mais personne n'ose mépriser l’Élite. Mieux vaut ne pas détourner le regard de ce groupe... car si certains vantent un pseudo-courage, d'autres n'en ont aucun, comme Ariana. Elle n'avait ni courage, ni honneur, considérant que cette dernière valeur était une invention des lâches pour se couvrir. Courage ? Foutaises. Si elle voulait quelque chose, elle le prenait, c'était aussi simple que ça, et gare à celui se dressant entre elle et son objectif. Elle n'avait pas de morale, pouvait aussi bien frapper un fort, qu'un faible, d'une fille, qu'un garçon. Qu'avait-elle de sincère ? Rien. Elle était fourbe, ça, elle l'assumait. Seule Emma la connaissait de manière sincère. Même Morgane pouvait douter de son amitié. Laura était une cousine, elle n'était pas concernée par tout ceci. Elle n'en avait d'ailleurs rien à faire. Dans six mois elle serait au Canada, alors rien ne pouvait l'atteindre en ce jour.

Elle faisait partie de ses Serpentard à la fois hautains, mais surtout à éviter. Ceux qui provoquaient sans cesse, ceux qui rabaissait constamment les autres. Elle frappait rarement, préférant la fourberie des mots à celle de la baguette, mais lorsqu'elle s'y employait, nul doute que sa cible en payait les frais. Loin d'être une véritable hacheuse à la manière de Mercurius, elle restait suffisamment violente dans sa façon de faire pour être crainte des non-membres de l’Élite. Triste sort qui les attendait se disait-elle souvent. Elle avait su prendre le chemin glorieux de la domination sorcière, les autres n'avaient pas eu cette chance. Tant pis après tout, c'était bien fait pour eux, ces sales nuisibles.

-Ariana ? Tu m'écoutes?

Non, elle n'écoutait pas. Elle était plongée dans ses pensées, réfléchissait à autre chose de totalement différent. Elle aurait voulu, à ce moment précis, être autre part. Mais non, elle était dans ce couloir du cinquième étage, elle marchait avec sa sœur à côté, et Morgane était au bout. Elle les attendait. Elle était belle, du haut de ses presque dix-sept ans. Elle avait une chevelure blonde intense, des yeux bleus profonds, et une allure dominante, presque hautaine, mais délicieusement agréable.

-Oui, qu'est-ce qu'il y a?
-Je disais, est-ce que tu rentres avec moi en Juillet?
-Pourquoi je rentrerai pas ?
-Laura m'a dit que tu partais avec elle au Canada
-Ah oui, c'est vrai. Bah non, je rentrerai pas avec toi du coup.
-Vous en avez mis un temps les filles.
-Oui bah ça va, on fait encore ce qu'on peut.


Ariana eut un rire bref devant la réaction de sa sœur. Elle jeta un regard derrière elle, comme pour vérifier que personne ne les suivait. La serpentard fixa alors sa meilleure amie, un sourire en coin, celui qui voulait dire « on va bien s'amuser. ».

-On attend quoi ?
-Personne. C'est par là.


Les trois filles se déplacèrent et entrèrent dans un pièce du cinquième étage qui était – comme beaucoup d'autres – abandonnée. Là-dedans, elles retrouvèrent deux garçons, l'un de Serdaigle, un grand brun, assez beau, mais à l'air bête. Et son pote, de Gryffondor, tout aussi baraqué, et semblait-il, légèrement plus intelligent. Ils étaient adossés à un mur, baguette à la main, et devant eux, deux poufsouffles. Ils projetaient un air de terreur. Ils étaient terrifiés, sans aucun doute, et c'était ce qui rendait la situation comique au possible. Ariana s'approcha des deux futures victimes, elle s'assit devant eux, l'air enfantin, innocent, comme si elle avait une compassion pour eux. Comme si elle pouvait en avoir. Elle abordait un sourire amusé, aimable, amical même.

-Pourquoi vous êtes là?

Les deux poufsouffles ne répondirent d'abord pas. L'un la fixait de peur, l'autre fuyait le regard de la sixième année. Nous n'étions d'ailleurs pas très loin dans l'année, seulement au mois de Novembre et déjà, les actions de l’Élite prenait bonnes allures. Maleficus était toujours à Poudlard cela dit, ça aidait à se motiver. Le visage d'Ariana se durcit soudainement, son regard devint froid, méchant.

-Quand je parle on me répond.
-On sait pas ! On nous a demandé de monter au cinquième étage pour récupérer quelque chose, et quand on est arrivé, on a été lancé ici ! C'est pas nous!
-Pas vous ? Finn, apprends leur à toujours dire la vérité.

L'un des deux colosses s'avança, prit un des poufsouffles et lui envoya deux baffes en pleine figure.

-Vous êtes des sangs-mêlés. Vous avez osé ne pas saluer un membre de l’Élite. Vous n'êtes que des vauriens.
-On salue tous les membres de l’Élite qu'on croise!
-Ah oui ?

Elle eut un rire amusé, et horriblement sarcastique. Sans prévenir elle envoya une salve de coups de pieds dans le ventre du poufsouffle.

-Tu oses saluer des membres de l’Élite hein ? Saloperie de nuisible!

Il était inutile de chercher une logique là-dedans. Le but était de frapper, de bousiller du poufsouffle et du sang-mêlé. Rien d'autre. Elle continua pendant quelques secondes avant de s'arrêter, de se baisser et de donner une belle gifle à sa victime avant de lui cracher dessus. Elle replaça ensuite ses cheveux, et fixa l'autre, de son regard mauvais, perfide.

-Tu sais qui je suis au moins ? Hein ? Je suis Ariana ! ARIANA !

Elle décocha sa baguette et s'extasia à user de sortilèges de magie noire sur le deuxième poufsouffle qui n'en finissait plus de crier. Parallèllement, les autres membres de l'Elite de la pièce s'assurèrent que personne à l'extérieur ne puisse entendre pareilles horreurs. Ariana n'était pas un être sociable, mais elle savait parfaitement comment rendre les situations affreuses.

-ARIANA ! TU M'ENTENDS CHIEN?!

Ou peut-être était-ce la puriste qui parlait plus que la fille en elle-même?

-On l'arrête?
-N'essaye même pas.



____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Sam 12 Jan - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 170



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Sara Engels


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Sam 12 Jan - 20:16

Tient, ma cousine préféré ça c'est de la fiche, tu pouvais pas faire plus court ? Razz

Re bienvenue sinon Captain ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Sam 12 Jan - 21:06

Eh bien ! C'est intéressant tout cela, j'ai hâte de croiser la cousine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Dim 13 Jan - 16:31

/me est amoureux

Re-bienvenue ❤

(Arianaaaaaaaaaaaaaaa )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Dim 13 Jan - 16:40

Puisqu'il le faut

Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 333


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Dim 13 Jan - 17:08

Un Sang Pur, de nobles qualités, de l'ambition et une prédisposition aux Ténèbres... Je vois... avec toi je n'ai aucun doute. Je vais te placer sous la bannière de celui que tu sembles servir: c'est Serpentard qui t'accueillera !


    Ce que je ne dois pas oublier de faire :
      ¤ Signer le Serment inviolable.
      ¤ Avoir un avatar aux dimensions demandées : 200*320.
      ¤ Avoir rempli tous les catégories de mon profil.
      ¤ Avoir été validé par les admins et/ou avoir été réparti dans une des maisons de Poudlard.
      ¤ Inscrire mon avatar dans la
      Liste des Avatars pris du forum.
      ¤ Inscrire mon patronus dans la
      Liste des Patronus pris du forum.
      ¤ Inscrire mon nom dans le
      Registre afin de passer devant la Commission du Sang.
      ¤ Adhérer au
      Parti Puriste Anglais afin d'être en règle avec la Justice Magique.
      ¤ Inscrire mes différents personnages dans la
      Liste des Multicomptes si je possède plusieurs comptes sur le forum.
      ¤ Inscrire mon nom dans la
      Liste des Postes Occupés & Libres afin qu’un nouveau membre au personnage adulte ne prenne pas un poste que j’occupais déjà.
      ¤ Inscrire mon nom dans la
      Liste des Postes de Quidditch afin qu’un nouvel élève ne prenne pas un poste que j’occupais déjà.
      ¤ Créer mon programme de cours dans
      L’Administration de Poudlard et réaliser un suivi régulier si je suis professeur ou personnel de l’école.


    Ce que je dois respecter :


    Et pour finir :
      ¤ Prendre du plaisir à venir ici.
      ¤ Ne pas oublier que Poudnoir n'est qu'un jeu !
      ¤ Faire attention à ce que l'on dit et fait sur le forum, le Ministère a des yeux et des oreilles partout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/03/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/01/2011
Parchemins postés : 1151



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Light T. Leonheart


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Dim 13 Jan - 19:10

Pfoua, hé ben ta plume ne manque pas d'encre, Robinet !
Re-bienvenue à notre petit serpent (tu vois j'ai regardé ta fiche Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 03/11/2012
Parchemins postés : 847



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Charlyse M. Stuart


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée] Dim 13 Jan - 19:24

Moi je poste mais j'ai toujours pas lu Razz

Mais je vais le faire hein, je te l'ai promis Wink


Donc rebienvenue à l'admin que je n'aime pas du tout Hug
*promène son joli orange tout beau tout neuf*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fiche d'Ariana Bedan [terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Fiche d'Ariana Bedan [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Elèves
-