POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

• So good that I'm so bad •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: • So good that I'm so bad • Dim 20 Jan - 13:38


     

       

       Présentation
     

     

       titre


     
 
     

       


             Sang certifié comme : Pur

             Âge : 18 ans

Agent du Département de la Sécurité intérieure

             État civil : En couple

             Domicile Familial : Krakendor Castle

             Ancienne Chef de l'Elite et du Cartel et de la Jeunesse Puriste


           
avatar

             Qualités :

Perspicace, intelligente, assidue, travailleuse,
                         persévérante, franche, loyale envers certaines causes, sûre d'elle-même


             Défauts :

Méchante, Mauvaise langue, hautaine, froide, distante, asociale, excessive, capricieuse,
             sans gêne, têtue, (trop) sûre d'elle-même, vicieuse, méprisante, agressive


             Affinité morale : Puriste - extrémiste

             Nés-Moldus : A exterminer

             Ambitions : Carrière politique

             Caractère :

Ariana est une jeune sorcière parfaitement sûre
             d'elle-même. Ce qui peut être vu de plusieurs façons. C'est une sorcière d'une incroyable rapidité d'esprit,
             visiblement destinée à un bel avenir, mais dont certains éléments viennent gâcher le tableau pourtant si enivrant,
             notamment son penchant pour la méchanceté et le dégoût d'autrui. Cependant, sa fidélité à la cause puriste et sa loyauté
             envers ses idéaux extrémistes pourraient bien la mener plus loin qu'on ne le pense...


       

       
     

       Blason
     

 

____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Dim 31 Aoû - 18:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Dim 20 Jan - 13:40
















Wiltord Bedan
Le père des Jumelles représente beaucoup pour Ariana. Un modèle à suivre notamment. C'est celui qui les éduque durant leur enfance, sa femme étant peu habilité à cette tâche. Ariana éprouve un amour sans faille à son père qu'elle pourrait défendre jusqu'au bout. D'autant plus depuis qu'elle est au courant des affaires familiales qu'elle devra reprendre un jour...
Loanna a été une mère relativement absente pour les deux jumelles. Vers leur sixième anniversaire, elle est rapidement tombée dans une dépendance au Xérès - dépendance de luxe avouons le - qui l'obligea à ne pas participer à la vie de la famille comme elle aurait dû. Ainsi, les deux jeunes filles n'ont pas reçu de contact maternel pendant un certain temps, et maintenant que Loanna est parvenue à sortir de cet enfer, seule Emma lui pardonne son écart de conduite... Ariana, c'est une autre histoire.
Loanna Bedan





Emma Bedan
Emma est la soeur jumelle d'Ariana, et le lien qui les uni est probablement le plus intense qu'elles n'aient jamais ressenti. Ariana voit en elle une deuxième personnalité, elle se voit sous une autre forme et à juste l'impression d'être en sécurité en sa comagnie. Elles partagent tout, sans tabou, et n'ont pas de secret l'une pour l'autre. Toutes deux de l'Elite, elles représentent le duo féminin et inutile de préciser que ce duo est dévastateur. Même la séparation qu'elles ont dû subir lors de la répartition en première année n'est pas venue à bout de leur entente, et nul n'y parviendra.
Il n'y a pas grand chose à dire d'Abarta. Il s'agit du petit frère d'Ariana, c'est un jeune sorcier plutôt bon, baguette en main, mais horriblement chiant. Il ne sait, ni se contrôler, ni réfléchir convenablement sans sortir des absurdités sans nom. Le seul point qui rattrape le tout : le purisme. Il est, en effet, le digne frère de ses deux soeurs, puisqu'il n'a nul autre admiration que pour le purisme, le Lord, et la race sorcière pure. Cependant, selon Ariana, il n'est pas assez réfléchi dans ses actes pour rendre hommage à son sang et à ses ancêtres. Elle devrait peut-être le punir pour cela, mais il reste son frère... et c'est un Serpentard.
Abarta Bedan





Laura Bedan
Laura est une des nombreuses cousines d'Ariana, et reste, cependant, la plus proche d'elle et de sa soeur. Elle a un an d'avance, et est elle aussi à Serpentard. C'est la fille d'Evelyne Mulciber, et de Jeff Bedan, ainsi, elle connaît bien le milieu des têtes pensantes du régime puisque John Mulciber est l'un des membres de sa famille proche. Ariana s'entend particulièrement bien avec elle, et la considère comme l'une des plus grandes sorcières de Poudlard. Il ne fait aucun doute que Laura est la personne qu'apprécie le plus Ariana avec Emma et Morgane.
Les Bedan sont une famille de très grande importance au Pays-de-Galle et en Scandinavie où ils possèdent de nombreuses actions et trois sociétés chiffrant en million de gallions. Le clan se trouve être lié à de très grandes familles puristes du Royaume-Uni, et possède des membres un peu partout dans les institutions politiques et militaires du pays. La famille est dirigée - officiellement - par le patriarche, l'arrière grand-père des jumelles, Grant Bedan. Cependant, ce dernier étant gravement malade, c'est son petit-fils aîné - son fils étant mort pour la gloire du Lord - Wiltord qui tire les ficelles du manège. Les Jumelles ne peuvent s'empêcher de se vanter de leurs origines aussi importantes que nombreuses, et de leurs nombreux contacts en découlant.
Les Bedan


____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Sam 21 Sep - 12:47, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Dim 20 Jan - 13:42


 

     
     
 

 
                                                                                 
Jellyka Rose
Jellyka est une des nombreuses cousines éloignées d'Ariana. Elle est apparentée à Julie Rose, née Bedan, une tante directe de la jeune sorcière, soeur de son père. Jellyka est à Poudlard, et en sixième année, comme sa cousine, mais à Serdaigle. De base, la Bedan ne lui porte pas énormément de considération, la famille Rose ayant plus été plongée dans la décadence sociale que dans la gloire puriste, mais depuis leur dernière rencontre, Bedan est persuadée que sa cousine vire vers le bourbisme. Elle n'en est absolument pas certaine, et ne préfère pas frapper tant qu'elle n'en a pas la certitude absolue, mais si cela se révèle vrai, nul doute qu'elle en fera baver Jellyka, et cela aura des répercutions sur sa famille... de grosses répercutions. Mais chaque chose évoluant à son propre rythme, Jellyka n'échappa pas à la règle. Après quelques remarques d'Ariana, une discussion plus posée, plus ouverte, moins agressive, entre elles, la Serpentard parvint à montrer à sa cousine un purisme qui, aux yeux de la Serdaigle, avait tout pour lui plaire. Ainsi ralliée de côté là de la pensée politique, Jellyka est devenue bien plus proche d'Ariana, et celle-ci lui a finalement proposé de rentrer dans l'Elite afin d'obtenir un soutien ancré au sein de la maison des Aigles.
Nastasya G. Grimmberg
Au fond, Ariana n'avait rien contre Nastaya. Elle la considérait simplement comme une moins que rien, une espèce de dépravée utopique rêvant d'un monde bourbiste aussi bien inutile qu'irréalisable. Ariana voyait la Serdaigle comme toutes ces filles bien-pensantes, celles qui croient encore que le Mal réside dans le purisme et dans le Ministère. Celles qui prennent en grippe l'autorité simplement car elles sont persuadées "qu'avant c'était mieux". La Serpentard n'a jamais pris la peine de considérer Nastaya, et ce soir là, lorsque la Serdaigle croisa la Verte et Argent en compagnie de Yakovsky, elle signa son arrêt de mort en provoquant allègrement la sang-pur. Résultat des courses, après une torture au Doloris de la part du Gryffondor, et un lynchage en beauté d'Ariana, Nastaya bascula, sous l'impulsion de Bedan, par-dessus la rambarde, avant de s'écraser lamentablement sur le sol du rez-de-chaussée. Ariana venait de tuer Nastaya, et Nastaya était la première d'une longue lignée de cadavres.
Ruth U. Alexïeva
Ruth est une énième cousine d'Ariana. Elle est liée aux Mulciber. D'environ dix ans son aînée, elle s'entend pourtant à merveille avec l'héritière des Bedan et Ariana se prend parfois à discuter des heures avec elle. Ruth l'a aidé à remonter en selle après sa chute à Azkaban. Elle lui a permis de trouver un endroit où vivre et un travail à l'Intendance. Elle lui doit beaucoup et éprouve désormais un profond respect pour elle.
Mary Kane
Mary est, à ce jour, l'ennemie numéro Une d'Ariana Bedan. Serdaigle ayant un an de moins de que l'ex-Serpentard, Mary s'est permise, un jour, d'embrasser le petit-copain de l'héritière de sang-pur. Affront et haine passionnelle se faisant, une pure guerre est née entre les deux sorcières en herbe. Ariana ayant eu l'occasion de monter, via sa position, une vengeance méritée, elle organisa la torture de Mary à Poudlard. Un lynchage dans les règles de l'art qui envoya Mary à l’hôpital Saint-Mangouste et Ariana à quitter Poudlard pour Azkaban. Elles ne se sont toujours pas revues, mais nul doute que les retrouvailles seront explosives.
Jill Witcher
Jill est une jeune femme de sang-pur, aussi sœur jumelle de Wayland Witcher, le petit-copain d'Ariana. Elle est à Serpentard en même temps que l'héritière Bedan mais redouble sa dernière année. Elle sort alors avec Isaac Bedan, le cousin d'Ariana. Les deux jeunes femmes s'entendent très bien et ont passé plus d'une soirée ensemble dans la salle commune ou dans les nombreux manoirs de leurs familles respectives.
Sara Engels
Sara était l'une des pires ennemies d'Ariana fut un temps. Peste à souhait, elle était aussi l'une de ses cousines. Les deux entrèrent par la force des choses dans l'Elite, et lors de l'avènement d'Eris Valverde au poste d'Inquisiteur et de la prétendue trahison d'Ariana, Sara et l'héritière Bedan se rapprochèrent, devenant ainsi relativement amie - sans trop en faire tout de même. Elles se sont légèrement perdues de vue depuis l'exclusion d'Ariana.
Prénom & Nom
Blablablabla Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla Blablablabla Blablablabla
 


 

____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Dim 31 Aoû - 18:08, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Dim 20 Jan - 13:45


 

     
     
 

 
                         
                                         
                                         
Mike F. Witcher
Le Président du Parti Puriste Anglais est, aux yeux d'Ariana une personne remarquable, bien que relativement effacée face au reste du monde politique puriste. Elle l'apprécie cependant pour ses qualités de sorcier, de politique, et de mangemort et voit en lui un puriste de confiance. Il est apparenté à sa famille via une tante du père d'Ariana, et il est de notoriété publique que les Bedan et les Witcher se connaissent bien et se fréquentent régulièrement. Mike a promu Ariana au rang de chef des jeunesses puristes du Parti, et elle espère bien lui montrer qu'il a fait le meilleur choix possible. Une relation qui commence donc sur de très bonnes bases, d'autant plus que Mike est un sang-pur reconnu. Peu à peu, les situations évoluèrent, le Parti Puriste Anglais fut détruit et le lien professionnel entre les deux sang-pur disparu. Reste encore un lien familial et un respect certain de la part d'Ariana.
Eris L. Valverde
Eris Valverde est un politicien puriste reconnu par toute la société. Anciennement Directeur de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance, il est l'un des piliers du régime de Lord Voldemort et aussi l'un des plus grands puristes connus à ce jour. Ariana le recontre à la nomination de ce grand Homme à la tête de Poudlard, l'école de Sorcellerie en tant qu'Inquisiteur. Après la chute prématurée et inattendue de LeeRoy, Valverde n'a aucunement l'intention de laisser l'école vaquer à ses occupations douteuses, et souhaite tenir fermement les élèves. Il se sert alors d'Ariana, déjà puissante parmi les Jeunesses Puristes et visage médiatique important. Il la soumet à un Serment Inviolable qu'elle s'efforcera d'honorer tant bien que mal. Malgré ceci, et le fait qu'Eris devienne un homme dont Ariana pense à se méfier, elle ne peut s'empêcher d'éprouver un immense respect à cet homme ayant tout bâti. Elle ne souhaite non pas lui ressembler, mais s'affirmer tout comme lui, dans une voie qui lui sera propre. Elle prend alors Valverde comme un exemple de vie et commence, dès l'été suivant sa sixième année d'étude, à le suivre dans diverses conférences afin de commencer son initiation politique.
Suite à une vengeance orchestrée par Ariana contre l'individu Mary Kane, elle est exclue de Poudlard et jugée pour trahison. Elle écope d'un séjour à Azkaban et du mépris de son mentor qui, à ses yeux, la trahit. Débute alors une haine profonde pour ce personnage qu'elle ne reconnait plus comme un puriste.
Wayland Witcher
Wayland est l'actuel petit-copain d'Ariana. En vérité, il est le premier à le devenir, vu qu'elle n'en a jamais eu auparavant, n'ayant jamais eu d'envie particulière de se rapprocher d'un garçon, ni même l'occasion en vérité. Le caractère fort de la jeune fille étant difficilement accepté par le reste de la foule sorcière de l'école. C'est Wayland qui est venu à sa rencontre, d'une manière plus ou moins maladroite d'ailleurs, mais l'assurance, l'humour, et le sang-pur du garçon auront joué en sa faveur de sorte qu'elle ait eu envie d'aller plus loin avec lui. Jusqu'où tout ceci va les mener, elle n'en sait foutrement rien, elle ne se pose pas la question, s'étant promis à elle-même qu'elle ne planifierait rien là-dedans. Autant partir sur une base à peu près saine non ?
Depuis la fin des études à Poudlard, les deux tourtereaux vivent ensemble à Londres dans l'appartement d'Ariana. Malgré la mort des parents de Wayland, ils décident d’œuvrer ensemble pour conquérir un monde à leur portée.
Mercurius H. Yakovsky
Mercurius n'est nul autre que le bonhomme à la tête de l'Elite et du Cartel de Poudlard. Il est probablement - même sans nul doute - l'élève le plus puissant de l'école, bien qu'il ne soit pas le plus futé, et il s'impose, jour après jour, comme le régent suprême du milieu scolaire Anglais. Ariana l'a rencontré voilà plus d'un an en entrant dans l'Elite formée par Maleficus et Gabriel Lestrange. Au départ, elle ne voyait chez lui aucun intérêt. Simplement une brute qui frappe d'abord, et ne pose aucune question après. Mais voilà qu'avec Maleficus et Lestrange qui s'en sont allés après leur septième année, H se découvre des talents de leader. Il reprend l'Elite avec fermeté et la mène dans une direction qui plaît à la Serpentard. Elle lui apporte donc son soutien, en lui rappelant à qui il doit sa place actuelle, et organise avec lui et le reste du Cartel, "l'attentat de Poudlard" pour destituer LeeRoy. Attentat qui marche avec brio. Mercurius la mène alors au septième étage, où ils rencontrent Nasty Grimmberg. H lui offre alors la possibilité de réaliser son plus grand fantasme : tenir la vie d'une personne entre ses mains et la détruire de toute pièce. Ariana respecte Mercurius depuis ce moment précis... et compte bien l'amener dans son lit pour le remercier.
Elle fait appel à ce gars-là pour orchestrer la torture et le lynchage de Mary Kane et de Llewelyn Mulciber à la fin de sa septième année. Arrêtés tous les deux, ils sont envoyés à Azkaban. Ariana s'en sort via la pression politique et les excellents avocats qui l'accompagnent. Mercurius, lui, reste condamné et continue de purger sa peine à Azkaban. Dit-on qu'il aurait participé alors aux arènes de Valverde.
Josh Eden
Il n'y a pas tant de choses à dire sur Josh Eden. C'est un garçon de Gryffondor qu'Ariana trouve insupportable tant par son allure physique que par son arrogance injustifiée. Elle l'a trouvé sur la stèle de la résistance dernière et lui a bien fait comprendre, par la force, qu'elle ne riait pas avec un imbécile pareil. Elle le soupçonne d'être un bourbiste, ou au moins un révolutionnaire, un anti-régime. Il ne tiendra pas longtemps, bien entendu, car que peut-il bien faire face à l'Elite et au Cartel ? Elle le méprise presque autant qu'elle méprise un poufsouffle, et elle n'hésitera pas, la prochaine fois à lui faire bouffer l'herbe si il réitère ses remarques déplacées
Rygger Yaxley
Les Yaxley sont liés aux Bedan. Aussi Rygger est un très lointain cousin, ou oncle. La seule vérité essentielle c'est qu'il n'ait pas un inconnu pour la gamine et qu'elle ne l'ait pas pour lui. Il lui a fait passer sa commission de sang et l'a surtout aidé à sortir du pétrin après son arrestation pour trahison et torture organisée. Il fut son avocat et lui sauva la mise avec brio.
Jeremias L. B. Serpens
Il s'agit avant tout d'un cousin du côté des Serpens. Une famille très proche des Bedan par le sang et l'affinité. Il est aussi le grand frère de Maleficus et donc, l'héritier de sa famille. Elle le voit comme le grand frère qu'elle n'a jamais eu. Et dans l'épreuve qu'il traverse, elle tente de l'aider à garder pieds sur terre en lui rappelant que elle, elle est toujours là. L'amitié qui les lie est forte et implacable.
John Mulciber
John Mulciber est un proche de la famille Bedan par le sang. Ancien Ministre de la Magie, actuel directeur de la Sécurité Intérieure, mais aussi chef de la famille Mulciber et mangemort, c'est un homme extrêmement important. Ariana a, grâce à Ruth, réussi à obtenir un entretien avec ce type-là pour un emploi au sein de son département qu'elle a finalement décroché. Elle est en très bons termes avec son patron qui la voit comme une excellente puriste, investie et dévouée.
James Eccleston
James Eccleston est l'actuel Ministre de la Magie d'Angleterre. Un homme important ayant la réputation d'un arriviste. Son parcours est exemplaire et incroyable et il est lié aux Bedan pour des affaires financières et politiques. Wiltord étant l'un de ses meilleurs alliés. Malgré le sang-mêlé du personnage, Ariana s'entend à merveille avec ce personnage là qui l'a pris sous son aile durant son stage au Ministère qu'elle entreprit durant sa sixième année. Il la condamna néanmoins pour trahison lorsqu'il fut Haut-Juge de la Cour de Justice de l'Intendance, mais Ariana su passer outre et désigner les véritables coupables.
Llewelyn Mulciber
A la base, Llewelyn et Ariana étaient très proches. Amis depuis l'enfance, liés par les familles et Serpentard, leur maison respective à Poudlard. Ils furent tous deux membres actifs de l'Elite et du Cartel. Elle avait, en lui, une certaine confiance. Puis, venant de nul part, Llewelyn se rapprocha de Mary Kane - alors qu'il avait voulu la briser en deux pour affront public. Dès lors, il bascula dans une négligence total de son statut jusqu'à devenir un traître à son sang. Ariana organisa son lynchage en même temps que la torture de sa bien-aimée et le hait désormais.
Isaac Beban
Isaac Bedan est le cousin direct d'Ariana. Fils de Hugo Bedan, le frère de Wiltord Bedan, le père d'Ariana. Il est orphelin. Sa mère étant morte voilà alors qu'ils étaient enfants et son père lors de la guerre d'Irlande. Il est plus jeune d'un an, et pourtant la différence ne se voit pas. Ils sont proches et complices. Il est comme le petit frère qu'elle aurait aimé avoir - à défaut de ne pas aimer Abarta. Son enfance fut difficile et sa scolarité également mais elle a bon espoir en ce gars là qu'elle ne voit pas sombrer. Il sort désormais avec Jill Witcher, l'une des meilleures fréquentations qu'elle pouvait lui conseiller.
Prénom & Nom
Blablablabla Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla  Blablablabla Blablablabla Blablablabla


 

____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Dim 31 Aoû - 18:10, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Dim 20 Jan - 13:46







Les RPs en cours



Music for the masses - Événement - Concert d'Edwyn Bedan


Le mariage est la mort morale de toute indépendance - Événement - Mariage de Ruth U. Alexïeva et Mike Witcher


L'expérience justifie la défiance - MJ - feat. HeathCliff Jordan (PNJ)



Les RPs prévus


♦ Feat.



Les RPs terminés


La famille c'est sacré...ment chiant - feat Jellyka Rose

Dossier Bedan - Commission du Sang - feat Rygger Yaxley

Du sang-neuf au Niveau 2 - Feat James Eccleston & Cie

Politique puriste et nouvelle jeunesse - Feat Mike Witcher

Le début de la faim - Feat Josh Eden

Rien n'est trop difficile pour la Jeunesse - Événement - action de l’Élite

Enterrement de Maleficus - Événement

Juste une dernière danse - Feat Nasty Grimmberg & Mercurius H. Yakovsky

Diriger ou s'épandre, il faut choisir - Evénement

Mais qui peut me stopper ? - Feat Jellyka Rose

Vole, vole, ô petit oiseau aux plumes brisées - feat Eris L. Valverde

Tonight it's the night - Feat Llewelyn Mulciber & Sara Engels

Conférence Internationale de la Jeunesse Puriste : Partie I - Event

Conférence Internationale de la Jeunesse Puriste : Partie II - Event

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit - Discours de rentrée 2005-2006

Cause sometimes you just feel tired - feat Mercurius H. Yakovsky

Cours I - Révisions - Etude des Nuisibles - 2005-2006

Voie de garage - feat Wayland Witcher

Mérite ton pain... ou crève - Événement

Cause there are rules for us - feat Wayland Witcher

Cours I - Cycle III - Politique Internationale - 2005-2006

Cours I - Cycle III - Informuler - Sortilèges - 2005-2006

Except when a bear is chasing you - feat Mike Witcher & Wayland Witcher

Au delà des montagnes embrumées - feat Ruth Alexiëva

Solidarité Vengeresse - feat Mercurius H. Yakovsky & Llewelyn Mulciber & Mary Kane

Cours I - Théorie Militaire - Entraînement Militaire - 2005-2006

Cours I - Potions Complexes - Potions - 2005-2006

Procès d'Ariana Bedan - feat. James Eccleston & Rygger Yaxley & Eris Valverde & Léon Brom

You shall be queen until comes another - feat Mary Kane

The last liar will be the first fair man - feat. John Mulciber

Talking to me as if you knew me - feat Wayland Witcher

Prince Consort Road - feat. Isaac Bedan

Je me crois en enfer, donc j'y suis. - feat. Jeremias L. B. Serpens

Not everyone who wanders is lost. - feat. Wayland Wicther

Dans mon rêve - Solo



Les Correspondances


Correspondances avec Mercurius H. Yakovsky

Correspondances avec Ruth U. Alexïeva

Correspondances avec Eris L. Valverde

Correspondances avec Wayland Witcher

Correspondances avec Isaac Bedan


Les RPs abandonnés


Tu seras un homme, mon fils - feat Isaac Bedan - PNJ Wiltord Bedan

C'est les vacances après tout - feat Jellyka Rose


 

 

____________________________________



Dernière édition par Ariana Bedan le Dim 15 Fév - 22:29, édité 55 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Mer 15 Mai - 17:26






Il y avait peu d'endroits, sur Terre, où l'agitation humaine était remarquable du matin jusqu'au soir. En excluant les villes d'une certaine importance, il ne restait plus grand chose. Peut-être les bars. Peut-être les salles de spectacles. Peut-être aussi l'ensemble des lieux où l'on pouvait avoir une raison quelconque de s'amuser quelle que soit l'heure. Il existait, cependant, quelques rares places où l'on ne pouvait qu'être admiratif de l'organisation et de l'effort produit par un groupe d'hommes et de femmes afin de vendre du confort. Ce confort là était un luxe. Il ne s'agissait pas du confort basique, un canapé et une bière. Non. C'était un confort haut-de-gamme qui se résumait en trois mots : « ne rien faire ». Certains criaient, encore et toujours, au scandale, à l'hérésie, à la dégradation du statut d'Homme, à l’appauvrissement de ses moyens... Cependant, tout le monde, crieurs compris, ne pouvaient plus se détacher de ce confort une fois testé. C'était non pas addictif, c'était enivrant, unique, sensationnel, c'était parfait n'ayons pas peur de le dire, et ça n'avait, au final, pas de prix tant cela devenait rare. On comptait sur le doigt de la main les personnes capables de se payer un luxe aussi parfait. Car il l'était. Il n'y avait aucun défaut à ce confort, mis à part le fait de n'avoir rien à faire. On comptait Poudlard effectivement, car aucun élève, aucun professeur résident, aucun membre du personnel, n'avait un jour nettoyé le sol du château, ni n'avait servi le repas, ni même n'avait fait les lits, et lavé les vêtements. Poudlard était l'exemple type de l'endroit où ce confort-ci était présent au jour le jour sans que l'on s'en rende compte et sans que l'on puisse s'en passer. Qui oserait dire le contraire ? Certainement pas vous, élèves. Et encore moins vous, professeurs. Confortablement, c'est le mot, installé dans votre vie d'étudiant ou d'enseignement, imaginez-vous seulement vivre à Poudlard sans ce luxe de vie ? Seuls les fous auraient répondu « oui ». Et puis il y avait ceux qui ne pouvaient s'en passer à l'école, mais qui retournaient à une vie dite normale où ils étaient seuls responsables de leur train de vie. Et il y avait ceux qui refusaient catégoriquement ce quotidien embarrassant où l'on devait penser à tout, sauf à soi. On pouvait appeler ces derniers des capricieux. Ils l'étaient, au fond. Et c'était bien par ce caprice presque indécent qu'ils obtenaient ce qu'ils désiraient le plus au monde : le pouvoir.

Ce pouvoir là n'était pas un pouvoir politique. Ce n'était pas non plus un pouvoir militaire, il n'y avait en vérité, aucun rapport de force ici. Seulement celui de l'argent. C'était un pouvoir social. Un pouvoir unique qui permettait à cette classe surélevée vis à vis du reste d'en dominer une autre travaillant pour elle. Au fond, c'était de l'esclavage masqué, mais on ne disait rien, car dire quelque chose revenait à contester le pouvoir de l'argent, et qui sommes-nous pour contredire notre propre invention ? Ainsi était bâtie la société, magique, ou non. Sur l'argent, sur la richesse, le pouvoir de domination. On pouvait affirmer être indépendant, cela ne voulait plus dire grand chose sans un compte en banque de Gringott assurant nos arrières. On pouvait vouloir la révolution, on ne pensait jamais à casser sa tirelire en premier. Au fond, on pouvait être l'Homme le plus différent des autres, on en revenait toujours à cette même base qu'était l'argent, et qui le restera toujours. Et puis il y a ceux qui s'en servent, et ceux qui se voilent la face. Les premiers sont des capricieux, mais ils sont intelligents. Les seconds sont des hypocrites qui se pensent intelligents. Oui, l'argent était au centre de toute chose, que ce soit dans un luxe de vie quelconque, ou dans les plus grandes affaires politiques ou militaires. On n'en revenait toujours à ceci. On en revenait toujours à demander « quel est le prix ». Et si tout le monde s'en inquiétait, il persistait quelques personnes pouvant se permettre de ne plus compter. Ceux-là sont des capricieux, oui. Des intelligents, assurément. Mais ceux-là sont surtout les plus dangereux que l'on puisse rencontrer. Qui y'a-t'il de plus inquiétant que quelqu'un qui n'a pas à regarder son compte en banque pour faire ce qu'il a envie de faire ? Existe-t-il une seule chose plus inquiétante que le désir humain accompli à la perfection ? Car le désir déçoit, toujours. Et une fois déçu, que fait l'individu ? Il réitère son vouloir dans un autre domaine. Et le cercle est infini, comme son argent. Ainsi il s'impose comme bien plus menaçant que le pauvre ambitieux, ou que le grand politique menotté par son institution. Cet individu là n'a de limite que ce qui le satisfait, et rien ne le satisfait plus que la soif d'être satisfait. L'argent devient alors un moteur que l'on ne peut arrêter, mais que l'on convoite, toujours, même implicitement. Et c'est précisément cette convoitise qui nous pousse à désirer des choses que l'on ne peut pas s'offrir, simplement pour se persuader que l'on n'a pas à rougir de l'autre. Mais certains luxes ne s'achètent pas. Ces luxes là ne sont réservés qu'aux Grandes Familles. Ces luxes là sont les fondements même de la famille Bedan.

Krakendor Castle était l'emblème même de la famille sorcière galloise. C'était un monument à lui tout seul, un lieu impressionnant certes, mais horriblement grand. Trop grand. Peu de gens étaient réellement capables d'y vivre tant l'on se sentait petit en face de cette bâtisse sans égale dans le pays. Le manoir n'était pas tout jeune, cependant ce n'était pas le plus âgé des manoirs du Royaume-Uni. Krakendor fut bâti par Ignace Bedan en cadeau de mariage à sa bien-aimée, Lulia Bedan née Krakendor. Les deux familles étaient si proches, que l'ancêtre de la famille sacrifia le nom du domaine, au départ prévu pour « Neapolis » cher à la famille Bedan, pour imposer le nom de famille de sa nouvelle femme dans les mémoires. Il était absolument naturel de penser que Krakendor n'appartenait pas aux Bedan, et ce fut une discussion longue et ennuyeuse qui officialisa l'appartenance à telle ou telle famille. En vérité, si Ignace Bedan était le fondateur du manoir, il l'avait tout de même placé sous le nom des Krakendor, et ainsi, ceux-ci étaient en droit de le revendiquer. Cependant, du fait de la popularité immensément plus grande des Bedan vis à vis de leur cousins, ces derniers décidèrent de céder Krakendor au profit de deux autres manoirs, certes moins imposants et bien moins renommés, dont l'un était en Scandinavie, et l'autre dans le Sud de l'Angleterre, proche de Bristol. Les affaires familiales des Bedan étaient elles-mêmes incroyables tant elles relevaient de l'absurde. Tandis que le commun des mortels ne pouvait même pas s'imaginer louer un manoir comme Downton près de Bristol qui était petit par rapport aux autres, les Bedan – et toutes les Grandes familles de ce type telles les Mulciber, Jugson, Sweet... - eux, se permettaient de les échanger aussi simplement que l'on balancerait une pièce de dix cents pour acheter du pain. Certains luxes étaient effectivement incompréhensible, ingérables, inimaginables pour les familles « normales ». C'était pour cela que les Bedan ne pouvaient pas se sentir proche des autres, proche de ceux qui n'étaient pas comme eux. Alors ils se réfugiaient dans des dîners raffinés où les Familles Sorcières de forte influence se présentaient. Ça avait de quoi être ennuyeux parfois, oui. Mais c'était un mode de vie propre à leur classe sociale, propre à leur condition, et ainsi, rien ne les embêtait dans ce système de paraître.

Les Bedan étaient riches depuis plusieurs générations. Plusieurs siècles puisqu'il s'agissait d'une très ancienne famille apparue approximativement au Xème siècle après J.C. Autrement dit, la fortune de la famille était presque ancestrale et n'avait cessé de progresser au fil du temps. Tout avait débuté avec Sir Richard Crawley, fils d'un noble dont la fortune n'était pas excessive, mais suffisante. Richard était un de ces personnages illustres ayant eu la bonne intuition, au bon moment. Il a fondé la famille Bedan en se mariant avec une jeune Galloise, d'origine Italienne, dont le nom entier fut oublié pour ne retenir que celui de Bedan justement. Ainsi, la famille doit son origine à un mariage passionnel entre un Anglais noble et une femme probablement noble également. La fortune amassée par ces deux-là fut un excellent départ pour la famille qui la fit prospérer grandement jusqu'à l'arrivée de Norton Bedan en 1879 qui était le fils de Ignace et Lulia Bedan, les fondateurs de Krakendor. Norton était un homme de talent. Il était particulièrement doué pour la finance et s'est lancé dans une quête désespérée pour fonder une entreprise unique permettant à la famille d’accroître considérable son capital. Talent oblige, Norton parvint à ses fins, et fonda Caerdydd Industries, qui est, encore aujourd'hui, la plus grande entreprise sorcière de Scandinavie, du Pays-de-Galle, et l'une des principales plaques tournantes du marché sorcier anglais. Caerdydd Industries permit à la fortune familiale de décoller d'une manière significative et fut reprise avec brio par le fils aîné de Norton, Grant Bedan dès ses vingt-huit ans. C'est ainsi que la fortune, née voilà bien longtemps, a pu grandir considérablement depuis peu et permettre aux Bedan de s'imposer comme des maîtres dans leur domaine, celui des affaires, et parfois des magouilles. On ne soupçonnerait presque pas l'ensemble des affaires louches dans lesquelles traînaient Grant Bedan à ses débuts. Partisan du purisme extrême, il a financé un nombre importante d'attentats et de meurtres dans le Royaume-Uni et plus généralement en Europe, contre la population moldue et née-moldue. Une manière d'utiliser son argent apparemment infini pour contrer une menace qui le dérangeait plus que tout. Car la famille Bedan, avant d'être de riches sorciers, est une famille de sangs-purs fiers de l'être à en mourir.

Krakendor Castle, le fief même de la famille, emblème suprême de leur puissance financière, était un manoir d'une remarquable architecture. C'était à la fois dense, complexe, et imposant, mais également d'une beauté presque légère et agréable. Rien n'était laissé au hasard, et chaque fenêtre, chaque rebord, chaque ardoise, était finement associé avec le reste de la bâtisse. On sentait ici toute l'harmonie de la création architectural que fut Krakendor Castle pour son créateur. L'apogée même de sa vie sans doute. Sa fondation était tout bêtement un immense carré dont les proportions dépassaient largement le considérable. Le manoir apparaissait alors comme une sculpture certes imposante, mais presque détachable, comme si tout ceci n'était qu'illusion, et l'illusion est belle. Les quatre tours d'angle n'avaient rien d'extraordinaire. Pour tout dire, elles se fondaient parfaitement dans la bâtisse et on ne les remarquait presque pas tant elles ne dépassaient pas du premier toit. Non. La véritable impression d'immensité qu'induisait l'ensemble du manoir était principalement donnée par la Tour Principale, ou la « Isis Tower ». Cette tour qui dépassait largement du premier toit était le foyer même de toute la famille Bedan. S'y trouvait, notamment, les chambres des principaux membres – entre autres Grant Bedan, le patriarche sénile, son petit-fils, Wiltord Bedan, sa femme, Loanna, ses deux filles jumelles et son fils. Mais également le salon principal, qui était l'endroit le plus raffiné du coin, valant des millions de mormilles tant l'héritage qui y était entretenu était ancien et rare. Suivait le bureau du patriarche qui était principalement – pour ne pas dire toujours – occupé par Wiltord. Une bibliothèque riche se trouvait juxtaposée de ce bureau, mais le cœur même de la tour était son dernier étage. C'était ce que les Bedan appelaient le « trésor » ou plus précisément « Isis », nom qui désignait l'ensemble de l'héritage présent dans la pièce. Cette salle était aussi grande que l'étage. Aucune cloison sinon les murs extérieurs. Des pièces et meubles de valeur, des livres et grimoires uniques, l'arbre généalogique reproduit sur une tapisserie d'une grande finesse qui ornait tout un mur, et surtout, au centre, sur un piédestal, était posé un cousin en velours bleu d'une taille conséquente. Au centre de celui-ci, posé tel un objet sensible, un collier dont l'ornement était plus fin que n'importe quel bijou imaginable. Des pierres précieuses oui, de l'or, de l'argent, des diamants, des émeraudes... c'était tout un assemblage qui n'avait plus de valeur. Et selon la tradition, il était connu que ce collier était un artefact magique ayant appartenu à la seule personne ayant un jour porté « Bedan » comme prénom. La fondatrice même, en tant que femme de Sir Richard Crawley, de la lignée. Ce collier d'époque qu'elle avait elle-même nommé « Neapolis » - car elle venait de Naples - était, pour la famille, le symbole de leur puissance et de leur unicité. C'était le collier Bedan, celui-là même qui leur permettait de tirer pleinement leur fierté. C'était l'emblème de leur sang-pur et de leur richesse, de leur patrimoine. Un collier qui était extrêmement cher de part son ancienneté et son ornement pour le commun des mortels, mais qui était hors de prix de part sa symbolique pour n'importe quel membre de la famille. On disait souvent que cette salle était le salon privé du patriarche, celui où il se rendait quand il ne voulait pas être dérangé. C'était un endroit inaccessible pour quiconque n'était pas de la famille, ou n'y était pas invité à y entrer. Venait, au fond de la pièce, une large double fenêtre donnant sur un balcon qui dominait alors l'ensemble du parc de Krakendor. Ce parc était aussi magnifique et immense que la bâtisse à laquelle il appartenait. La pelouse était finement tondue, les arbres étaient grands, élégants, nobles, et même leur ombre semblait parfaite. Les par-terre de fleurs étaient fidèlement entretenus et chaque couleur qui s'en échappait rendait l'aspect du parc toujours plus agréable à regarder. Autour du manoir, le parc était très bien entretenu, pas un brin d'herbe au-dessus de l'autre, et les sentiers de graviers blancs comme dans la neige. Cependant, lorsque l'on prenait le temps de s'éloigner, le parc devenait encore plus enivrant et passionnant. Il s'agissait d'un véritable jardin à l'anglaise où se mêlait l'incroyable et le bordel. Un ruisseau passait par-là, et les buissons qui n'étaient pas taillés, sauvages, se trempaient dedans alors que le soleil rare de Grande-Bretagne venait taper sur les feuilles d'un vert profond. Les ponts et les sentiers plus difficiles à suivre faisaient le charme de l'endroit où les propriétaires venaient se balader de temps en temps, quand il en avait l'envie. On pouvait aisément dire que Krakendor était le plus beau domaine des environs, et qu'il était, à proprement parlé, le plus imposant.

Krakendor Castle étant une bâtisse immense, proprement ingérable seul et invivable sans compagnie, l'endroit est habité depuis toujours par une cinquantaine d'elfes de maison prêt à tout pour que le domaine paraisse irréprochable. Ils agissent dans l'ombre, oui, la nuit, ou lorsque les propriétaires ne sont pas là. Ce sont des créatures non pas maltraitées, mais sous-considérées, à proprement parlé. Tant est si bien qu'elles vivent dans une partie des sous-sol, là où l'air n'est pas trop humide. Le seul moyen pour eux de remonter à la surface est d'aller aux cuisines pour préparer à manger, ou d'attendre que tout le monde soit couché pour entreprendre le travail ménager et quotidien. Il s'agit là d'une situation de vie propre à tout elfe de maison et il n'est pas spécialement incroyable d'en posséder. Bien entendu le nombre est conséquent et n'est pas donné à tous, mais pour entretenir un manoir de ce type, il est nécessaire d'être bien aidé. Non. Le véritable luxe de Krakendor vient du fait que depuis Grant Bedan, la seule compagnie des Elfes de Maison n'est pas suffisante, pire, elle nuit au bien-être quotidien. Quoi de pire que de se lever tous les matins et de voir leurs sales têtes déphasées et pleureuses ? Celui-ci entreprit alors une démarche un peu particulière, celle d'embaucher de réels sorciers pour les servir. C'était un geste de luxe, certes, car le prix demandé n'était pas abordable pour la plupart des sorciers, mais c'était également un moyen unique d'assouvir sa domination, par l’argent, sur le reste de la population. Quoi de mieux que d'être servi par sa propre race, comme un réel gouverneur ? Comme un dominateur ? Depuis toujours, les Bedan sont obnubilés par le pouvoir et la domination, et Grant Bedan n'échappa pas à la règle sainte de la famille. Ainsi, les choses commencèrent doucement avec un majordome et une femme de chambre pour Françoise Bedan, la femme de Grant. Puis vint s'ajouter une nouvelle femme, de chambre pour s'occuper de leurs enfants, et finalement, deux valets pour les messieurs. Au final, à l'heure où Wiltord Bedan dirige pleinement le domaine, s'agitent en permanence dans le manoir, un majordome (fils du premier), une gouvernante, deux valets et quatre femmes de chambre, en plus des cinquante elfes croupissant dans les sous-sol. Ce luxe là, ce luxe qui permet d'être absolument certain de n'avoir rien à faire de plus chez soi que de donner des ordres et vivre à son gré, les Bedan en sont friands, et il va sans dire qu'ils sont, désormais, pleinement dépendants. Ce confort unique qui n'a plus de prix tant il revient cher pour une bâtisse de cette taille, est caractéristique de la famille, bien que ce modèle ait été apprécié et copié de quelques familles puristes dont la fortune touchait presque celle des Bedan. Notamment les Sweet, armés de leur majordome d'une grande finesse.

Krakendor Castle était un domaine exceptionnel, mais il restait pourtant l'un des plus inaccessible du Pays-de-Galle. Notamment car il était bien protégé, mais aussi car il était rare que quelqu'un sache où se trouvait l'entrée. Tout était fait, chez les Bedan, pour s'assurer la tranquillité parfaite. Ils étaient riches, et ils ne désiraient pas se mêler à la populace. Sans parler des affaires financières qui les occupaient bien assez. Caerdydd Industries était une entreprise si influente dans le monde de la finance qu'elle avait pu racheter deux autres entreprises de moindres importances ayant leur part dans le domaine des transactions marchandes et du transport des sorciers en Scandinavie. Ainsi, les Bedan ont rapidement su s'implanter dans les pays du Nord de l'Europe pour y faire prospérer leur empire financier en investissant suffisamment pour agrandir d'autant plus leur fortune. Krakendor n'est plus alors l'unique manoir des Bedan. Il devient simplement le manoir familial originel, celui où l'héritier ou l'héritière réside, cependant, en plus de ce domaine aux proportions gigantesques s'ajoutent trois grands autres lieux : Silvenhal Slott, en Norvège, Red Mansion, au Pays-de-Galle, et le Bedan Ardal, en plein cœur de Cardiff. Il en existe évidemment d'autres, appartenant à tel ou tel membre de la famille, sans compter les mariages et autres réajustements de l'arbre généalogique. Quoiqu'il en soit, Krakendor reste le manoir le plus grand possédé par la famille, et nul doute que leur chemin vers la Gloire Éternelle ne s'arrêtera pas là.



____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad • Dim 31 Aoû - 18:11

MAJ complète - 31/08/2014

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: • So good that I'm so bad •

Revenir en haut Aller en bas

• So good that I'm so bad •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: Hors RP
-