POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 20 Jan - 15:49

Spoiler:
 

Alex voulut voulu prononcer le nom de sa fille afin d'avoir une réponse mais aucun son ne sortit de sa bouche. Elle ne pouvait pas rester là. Si Louve restait dans cette prison de glace, nul doute qu'elle allait mourir. Malgré ses membres gelées, la résistante réussit à se bouger. Lentement, beaucoup trop lentement à son goût. Elle finit par réussir à se redresser et put vérifier si sa fille n'était bien que inconsciente. Oui elle respirait encore mais le rythme cardiaque était lent et elle était si froide. Encore plus froide qu'Alex qui avait dû mal à bouger les doigts tellement ils étaient gelés. La jeune femme prit la petite dans ses bras et après un dernier regard pour Sièlro qu'elle savait mort, elle transplana brûlant une grande partie des dernières forces qu'il lui restait.

Elle transplana directement à l'intérieur de Sainte Mangouste, dans ce hall qui grouillait en permanence de patients, de guérisseurs, de personnes venus visiter de la famille... Toute résistante qu'elle était, elle prenait le risque de venir dans ce lieu. Si on ne lui demandait pas ses papiers, tout irait bien, elle n'était pas recherchée donc on ne la reconnaitrait pas simplement à son physique. Bien sûr elle portait des habits moldus mais beaucoup de sorciers vivaient dans des quartiers moldus de Londres et étaient obligés de s'habiller comme eux pour passer un minimum inaperçus.

Et même si elle avait été recherchée, même si elle était sûre d'être arrêtée en venant là, elle l'aurait fait. Il y avait bien Big Ben mais elle n'était pas sûre de trouver là-bas l'assistance nécessaire or elle était persuadée que chaque seconde comptait. Si on lui demandait ce qui était arrivée ? Elle pourrait toujours raconter que la petite avait découvert ses pouvoirs de manière un peu... violente... Cela expliquerait pourquoi elles étaient toutes les deux gelées. Quoique cela n'expliquait pas vraiment les pics de glace plantés dans la chair de la résistante... ou les endroits sanguinolents là où elle avait retiré lesdits pics.

De toute façon elle était incapable de prononcer le moindre mot. Elle venait d'apparaître là, à genoux au milieu de Sainte Mangouste et elle se retrouvait incapable d'interpeller qui que ce soit. Ses bras étaient refermés autour du corps de sa fille et c'était à peine sur des rumeurs d'agitation lui parvenait aux oreilles. Puis alors que la chaleur du lieu faisait son effet et que les sons se faisaient plus distincts, elle pu lever les yeux. Il semblait qu'on voulait l'emmener quelque part. Évidemment, elle ne pouvait pas rester au milieu du hall. Mais elle ne lâchait toujours pas sa fille, elle ne voulait pas qu'on les sépare. C'était comme si elle n'allait plus la revoir si elle la lâchait.

S'adressant à la personne qui semblait l'avoir prise en charge, elle réussit à déclarer :


"C'est ma fille, elle est en train de mourir, il faut la soigner."

Cela semblait assez évident au vu du teint presque transparent de la petite inconsciente mais c'était là tout ce qui comptait aux yeux d'Alex. Elle se fichait bien que l'on s'occupât d'elle-même. Même si elle était mal en point, même si elle restait de perdre quelques doigts complétement gelés si elle n'était pas soignée raidement, elle s'en fichait. Elle savait qu'elle s'en tirerait alors que pour sa fille rien n'était moins sûr...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Lun 28 Jan - 23:46

Non, bonne blague, non, ce n’était pas comme s’il n’avait pas déjà une patiente sur le feu non (enfin, façon de parler, il ne faisait pas cuir ses patients !), non. Mais, on avait apparemment décider qu’aujourd’hui il travaillerait sans relâche, sans s’arrêter et tant pis s’il devait jongler avec plusieurs patients en même temps, eh bien, peut-être qu’il pourrait faire un bon jongleur. Certes, il aurait pu refuser, certes, il aurait pu dire « allez vous faire voir !» seulement, se lancer à corps perdu dans le travail avait toujours été une solution quand son moral était au plus mal (bien qu’il était toujours au plus mal, or, avec la mort de Mourmour, c’était une nouvelle blessure, presque impossible à géré), de ce fait était il retourner dans le hall, ; maugréant tout de même, parce que maugrée était l’une de ses manières de communiquer les plus favorites. Le petit papier qu’on lui avait envoyer n’était pas très précis, encore quelque chose envoyer à la va vite, toutefois cela lui permis de repéré très vite les personnes qu’il devait prendre en charge, encore une enfant, cela devait être sa journée décidément !

Les pauvres, la mère autant que la gamine étaient dans un état déplorable, s’en était presque douloureux à voir, du moins pour un œil peut habituer, Gordon vit quelques apprentis faire la grimace (ce qu’il trouvait idiot, ma foi, ils devraient s’y faire un jour n’est ce pas ?). Sans un mot, le petit homme s’accroupi pour mieux observer l’état de l’enfant, des deux, elle semblait être la plus menacer de mort, bien que la femme devrait être rapidement soigné elle, ce qui voulait tout simplement dire qu’il n’avait pas deux mais trois patients sur les bras … Il aurait grandement besoin de Victoria sur ce coup là ! Néanmoins, elle n’était pas encore dans les parages, peut-être en cour ou quelque chose comme ça, peut-être pourrait il lui envoyer un hibou ? Il pourrait tout aussi bien demander de l’aide à un de ses collègues, malheureusement le seul en qui il avait confiance n’était pas plus dans les parages, trop occupé lui aussi, le guérisseur était donc seul pour le moment.

Faisant signe à la jeune femme de le suivre, le sorcier la mena dans diverses couloirs et deux escaliers, en réalité, il la menait dans la chambre à coté de celle ou son autre patiente résidait, les deux pièces communiquaient entre elles, plus ou moins isolé du reste, les autres chambres alentours occupées par des patients pour la plupart endormis. Le petit homme lança alors un sort dans la petite pièce, un sort qui la réchauffa, ce n’était pas grand-chose mais au moins cela pouvait aider, le temps qu’il sorte encore une fois de quoi faire une potion et qu’on lui explique bons dieux, pas près à croire n’importe quels mensonges, pour se retrouver dans un tel état, soit un duel magique, soit la manipulation idiote de sortilèges dangereux. Toujours sans décrocher un seul mot, le petit homme examina de nouveau la fillette, usant d’un sort pour qu’elle souffre moins, le même qu’il avait utiliser quelques heures plus tôt sur l’autre gamine, un sort contre la douleur, sinon ce serait la charmante petite potion aux opiacées (presque plus efficace que le sortilège d’ailleurs, peut-être le coté planant des plantes), il était peut-être temps tout de même de dire quelque chose, il ne devait pas paraître très commode … Finalement, portant son attention sur la mère, Gordon demanda tout simplement :

« Pourriez vous me dire exactement ce qui c’est passé ? Cela pourrait m’aider pour mieux soigner votre fille … et vous ! »

Au moins lui donner une piste, des indices, qui l’aideraient à soigner la petite de façon efficace et rapide, parce qu’il avait une autre patiente bon sang et bien qu’elle était mieux, ce n’était pas gagner de son coté non plus, sacré journée, fatigante, il se senti comme s’il allait dormir pendant trois jours après ça ! Ce qui ne changeait pas de d’habitude, au moins, cela avait encore une fois le mérite, de lui changer les idées pour quelques heures. Ce qui lui fit soudainement pensé que la mère aussi avait besoin de soins, lui donner de sa potion était exclus, la jeune femme ne serait plus en mesure de lui parler ensuite, alors, attendant une réponse quelconque, il se débarrassa des pics de glace à l’aide d’un sort puis conjurant une autre couverture, l’enveloppa autour de la mère, comme il l’avait fait pour la petite, couverture enchanter pour donner plus de chaleur …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Mar 29 Jan - 20:59

Manoir des Swan - Tard dans la soirée...

La soirée était avancé et la sobriété de la nuit s'installait lentement autour du manoir de la famille Swan. Certains voisins, bien qu'il y en ai peut, avait sans doutes remarqué que l'ambiance était différence. Le manoir, longtemps inhabitée ou habitée pour une courte durée était à présent constamment allumée et réveillé. Si l'on regardait par les grandes vitres on verrait des silhouettes jeunes et agitée traversée le manoir. C'était les infirmiers qui s'occupait du père de Victoria depuis qu'il aait été déclarée infirme, suite à un raid de résistant dans l'un des châteaux quelques mois plutôt.

Dans une des chambres les plus hautes du manoir se trouvait Victoria. Elle était assise à côté de son père, Eric Swan. L'homme avait la cinquantaine mais semblait avoir pris un sacré coup de vieux depuis quelques semaines. Ses traits se faisaient plus mou et sa silhouette tout entière semblait moins rigide. Il se ramollissait autant physiquement que mentalement. L'apprenti guérrisseuse en avait parlé avec d'autres Guerrisseurs et certains professeurs à l'université. Tous avait eu la même réponse: Son état n'irait pas en s'améliorant...à moins qu'il reçoive un choque mental ou physique assez violent.

Depuis l'incidant que la jeune femme avait experiencé à Sainte-Mangouste, elle n'avait plus beaucoup pensé àl'idée d'avoué à son père ce qu'il avait réellement. Tandis qu'elle contemplait son visage paisible et endormis, Victoria ne pouvait s'empêcher d'être en colère...il avait oublié. Si seulement elle pouvait oublié si facilement...un sort...une simple torsion du poignet et elle serait libre. Mais que resterait-il réellement de Victoria si on lui enlevait les épreuves qui avait gravés son caractère dans la pierre de son âme ?

Il n'y avait rien a envié à un homme qui avait perdus ses souvenirs, mais au moins cela leur donnait un moyen de prendre un nouveau départ. Dans sa main gauche, la jeune femme fis tournoyé une baguette noir en bois de Frêne. La baguette de son père. On le lui avait remise en main propre il y a quelques jours. Cette objet pourrais peut être ramené quelques souvenirs à la surface...mais est-ce vraiment ce que souhaitait le Cygne ? Beaucoup de questions qui restaient sans réponses.

Voyant que son père commençait à s'éveiller, elle déposa la baguette de frêne sur sa table de chevet et partis avant qu'il puisse la retenir ou pire la reconnaître. Elle n'était pas prête à parler de tout et de rien avec l'homme qui l'avait fait souffrir. Lien de sang ou pas...cela faisait longtemps qu'Eric Swan n'était plus le père de Victoria.

Dans un couloir, elle croisa Mike Jenks, l'un des infirmiers.

- Mike, je vais retourner à Sainte-Mangouste. Si il y a urgence, envoie-moi un hiboux. Bonne soirée...

Après ses politesses vide de sens, comment peut-on passé une bonne soirée quand on s'occupe d'un patient si capricieux ? La jeune femme transplana hors du manoir dans le hall de Sainte-Mangouste. Peter passait par là et l'informa que Gordon avait demander à la voir pour un cas. Immédiatement, la jeune apprentie se mis en route. Elle ne tarda pas à trouver la chambre ou résidait la patiente. Le Cygne ouvris la porte et s'approcha.

- Bonsoir, je m'appelle Victoria Swan, une apprentie...mais vous avez l'air sacrément mal en point madame, nota Victoria avec aplomb avant de voir l'enfant, enfin pas autant que votre fille visiblement...

C'était peut dire...la mère avait des piques de glaces enfoncés dans l'estomac et la gamine était emprisonné dans un bloc de glace. C'était beaucoup de glace pour une soirée. Les pics de glaces eurent l'effet de ramener Victoria quelques semaines en arrière quand elle avait été pris par la folle idée de défiée un sorcier qui avait pour ainsi dire une relation assez fusionelles avec cet élément. La jeune femme fronça légèrement les sourcils mais ne s'arrêta pas sur ce détails. Les duels avec des fou furieux et des sadiques ainsi que les actes impulsifs ne faisaient plus partis de son quotidien. Enfin pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 31 Jan - 8:57

Alex était consciente qu'on l'emmenait ailleurs, dans une salle appropriée pour le soin mais tout le déplacement se fit machinalement, difficilement. Mais se forcer à bouger permettait au sang de continuer à couler dans ses veines, ses muscles à fonctionner et donc à produire de la chaleur. Chaleur qui les attendait au bout du chemin, là où Alex put enfin se poser.

« Pourriez vous me dire exactement ce qui c’est passé ? Cela pourrait m’aider pour mieux soigner votre fille … et vous ! »

Sa fille, sa fille c'était suffisant pour l'instant. Mais pour qu'il faire cela il fallait qu'elle puisse lui dire ce qui s'était passé. La perspective de mentir ne lui traversait même plus l'esprit, elle voulait que sa fille soit sauvée et elle se doutait bien que dire n'importe quoi ne permettrait pas d'aller en ce sens. Toutefois ce n'était pas le peu d'informations qu'elle avait qui aideraient...

Avant qu'elle eut le temps de répondre, alors que l'homme posait une couverture sur ses épaules, une autre personne entra.


"Bonsoir, je m'appelle Victoria Swan, une apprentie...mais vous avez l'air sacrément mal en point madame... enfin pas autant que votre fille visiblement..."

Au début Alex ne comprit pas que l'on s'adressait à elle. Madame. On ne l'avait jamais appelé ainsi. Comme si les gens rien qu'en les voyant devinaient que dans l'équation il n'y avait pas de père. Qu'elles n'avaient que toutes les deux. Personne ne mentionnait jamais le père, ni monsieur John, ni Kristin, ni Miranda pourtant très curieuse. Alex avait-elle si bien réussit à en faire un élément de son passé qu'on ne le percevait même plus ?

Mais il n'y avait qu'elle ici à qui l'on puisse attribuer le nom de Madame. Il n'y avait qu'elle ici pour avoir une fille. On pourrait bientôt l'enlever du lot à vrai dire si les choses n'avançaient pas aussi Alex mit de côté l'arrivée de la nouvelle et entreprit d'expliquer le peu qu'elle savait :


"On était au parc, j'ai laissé Louve... Louve c'est ma fille... j'ai laissé Louve un moment toute seule et là un homme l'a attaquée. Je ne sais pas pourquoi. Je ne connais pas les sorts..."

Elle n'était même plus sûre si elle avait entendu les formules... Chaque mots était douloureux pour ses lèvres gercées mais elle s'en fichait, elle poursuivit :

"Je ne les connais pas mais ce n'était que des sorts de glace... Et comme j'ai voulu défendre ma fille, il s'en est ensuite prit à moi."

Tout cela, ils auraient sans doute pu le dire sans qu'elle le précise. Elle n'avait pas l'impression de faire avancer les choses. A moins que... si il y avait une chose qu'ils ne remarqueraient peut-être pas si elle ne prenait pas la peine de le montrer. Ce n'était peut-être pas le plus urgent mais si eux ça les aidait à voir plus clair là où elle ne comprenait rien à ce qui s'était passé...


"Si il y a eu un sort qui n'était pas de glace... je crois qu'il l'a enlevé mais c'était comme si elle était en train de pourrir... Là sur sa joue, il reste une trace..."

Quelqu'un d'autre qu'Alex n'aurait sans doute pas remarqué la tache grise qui pouvait s'apparenter à une tache de naissance mais Alex connaissait sa fille. Elle tendit sa main à défaut de pouvoir correctement bouger les doigts afin de pouvoir montrer la tache qui ressortait sur sa peau particulièrement pâle en cet instant.

Voilà c'était tout ce qu'elle savait. Pouvait-elle espérer qu'avec cela, il sauverait la petite ? Elle n'osa pas poser la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 31 Jan - 23:38

Bien, Victoria venait d'arriver, la jeune femme venait d'expliquer ce qui lui était arriver et Gordon senti que c'était la vérité, des tarés s'attaquant à des enfants ? Malheureusement, ça courraient les rues maintenant, ce qui était, très fâcheux. Des sorts de glace, ainsi qu'un sort faisant pourrir la peau, ce qui ressemblait fâcheusement à un sort de nécromancie, super, de la nécromancie, il avait pas mal étudier la question (pour un projet fou de ressuscité sa femme, cependant, qui aimerait il ressuscité maintenant hum ?), bref, il avait un peut étudier la question et se doutait que ce serait mauvais de laisser cette petite tache grise sur la gamine, Gordon n'en était pas sur, mais avait peur que cela ce répande plus tard, c'était possible, il ne voulait pas prendre le risque en tout cas. Il était là pour soigner après tout, n'est ce pas ?

Or, lui même subissait encore les effets de la potion qu'il avait bu un peut plus tôt dans la journée, sa fièvre était moins intense, du moins en avait il l'impression certes, mais toujours là, ainsi que le tournis, ainsi que les courbatures, ainsi que tout un tas d'autres sensations dans le même genre, pourtant, il devait faire avec, ce n'était pas comme s'il pouvait dire « Victoria, je te laisse seule avec les deux patientes, moi je vais aller me faire une petite sieste », elle n'avait pas à payer des conneries de ses journées … Au lieu de ça, il monta d'un cran la température de la pièce, sachant parfaitement que cela ne suffirait pas à éradiquer les sorts de glace, juste à donner un peut de confort aux deux malades. Cela fait, le petit homme alla examiner de plus près la tache en question, mettant alors sur son nez ses petites lunettes, enchantées d'une telle façon, qu'il pouvait mieux observer de petits détails comme cette tâche et vu de plus près, ce n'était indéniablement pas une tâche de naissance, cela transpirait la magie noire, pauvre gosse. Pointant sa baguette dessus, le guérisseur murmura un sort, qui ressemblait plus à un enchantement :

« Regenerationis »

Une lumière, translucide, vaporeuse, s’échappa du bout de sa baguette pour aller directement sur la tâche puis disparu, Gordon n'était pas certain que cela avait fonctionner, en réalité, il en doutait fortement, cela ne serait pas aussi simple. Toutefois, il avait quelque chose de plus urgent déjà, réchauffer les deux patientes, la petite en priorité, bien qu'il faisait déjà une chaleur terrible dans la pièce, à moins que ce ne soit lui qui brûlait intérieurement, ce qui n'était pas complètement impossible. Passant distraitement une main dans ses cheveux, coinçant une mèche derrière l'oreille, le sorcier fini par dire enfin :

« C'est dommage que vous n’ayez pas retenu les sorts …. Bien que je peux comprendre, l'on n'a pas forcément la tête à retenir ce genres de choses quand on ce fait attaquer … Mais ça m'aurait aider, eh bien, on va faire avec ! »

Parce qu'il était dans l'optique de sauver les deux jeunes femmes, non pas parce qu'il était du genre généreux, mais pour continuer à narguer la mort, aujourd'hui, elle ne frapperait personnes à sa charge, non, la saleté ! Fouillant dans les vieilles armoires, le guérisseur n'était cette fois ci pas à la recherche de nécessaire à potion, mais plutôt de vieux grimoires, car, ce qui avait de bien avec Sainte-Mangouste, était que ce genres de choses avaient tendance à traîner un peut partout, ici et là, des grimoires, des nécessaires à potions, des objets magiques, de vieilles robes, parfois des baguettes, plus rarement de quoi manger ou boire. Weiss avait donc des chances de trouver un grimoire concernant les sorts de glaces, à moins que la magie employer soit nouvelles, ce qui rendrait la tâche encore plus compliquer. En attendant, le nez toujours fourrer dans ses recherches, il se fit la réflexion qu'il devrait peut-être donné des directives à Victoria, parfois il lui en donnait, parfois non, cependant, ne pas savoir exactement contre quoi ils devraient luté le dérangeait tout de même.

Au moins les pics de glace avaient été retiré, au moins … Au moins elle ne saignait plus …Au moins ... Oui, un grimoire sur les sorts élémentaires, c'était peut-être une piste, en tout cas, mieux valait qu'il sorte vite la tête de cette armoire, les nausées qu'il ressentait n'étaient pas de bonnes augures, et putain qu'est ce qu'il faisait chaud ! Un peut brusquement, l'écossais posa le livre sur une petite table qu'il venait de faire venir devant la mère, l'ouvrant aux chapitres de la glace, Gordon espéra y trouver des indices, avec l'aide la jeune femme bien entendu. Il tourna les pages délicatement, lentement, après avoir retroussé les manches de sa robe, la chaleur qu'il ressentait, plaquant ses cheveux sur son crâne, prêt à s'arrêter si la femme reconnaissait un sort grâce aux illustrations … Néanmoins, étant de nouveau devant un parent inquiet, il se senti l'obligation de se justifier, alors il murmura doucement, sa voix plus casser que d'habitude :

« Si vous arrivez à identifier les sorts, alors on saura mieux à quoi s'en tenir et utilisé des soins plus appropriés, vous comprenez ? »

Il espérait vraiment qu'elle comprenne, ce qui ne l’empêcha pas d'ajouter :

« Ne vous inquiétez pas, l'état de votre fille et vous même ne va pas empirez, pour les heures qui viennent en tout cas, la chaleur vous maintient … »

Ou alors il aviserait, mais ce n'était pas une chose à dire à une mère angoisser, non, pas si l'on voulait rester tranquille, surtout avec la sensation d'avoir la tête dans un étau ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 3 Fév - 12:53

A fur à mesure que la mère avançait dans ses explications, Victoria était de pkus en plus soupçonneuse. De la glaces, une trace magique non-identifiable, un homme. Tous les indices poussait la sorcière à penser que la jeune sorcière et son enfant avait été les victimes du mêmme homme que le Cygne avait affronté quelques mois plutot. Victoria soupira...voilà qu'elle devenait paranoïaque !

Il y avait trop peut d'indices et il serait bien trop facile d'assumer que c'était De SaintClair le coupable...surtout que sa l'arrangerait bien ! La jeune femme décida de ne pas laisser ses émotions influencés son jugements et de toute façon ce n'était pas à elle de régler cette affaire. Ce n'était pas de son ressort.

Les informations que la patiente pouvait donner aux Guérrisseurs étaient médiocres à la limite de l'inutilité ce qui eu le don d'agacé Victoria. Comment est-ce-qu'on est sensé soigné un patient si celui-ci ne sait même pas ce qu'il a ? Autant cherché une aiguille dans une botte de foin. Gordon, lui, avait l'air...calme et patient comme d'habitude bien qu'un peut distrait. Absent peut être ? L'apprentie Guérrisseuse nota qu'il suait à grosse goutte au niveau du front et décida de mettre sa sur le compte de la chaleur ambiante...bien qu'elle douta que ce soit la seule raison de cette poussée de rougeur soudaine.

Après quelques pérégrinations, le guérrisseur se décida à sortir un grimoire de magie élémentaire. Il trouva le chapitre sur la glace et commença à feuilleté. Victoria s'approcha de la jeune femme. La patiente eut un mouvement recul. le Cygne affecta de pas être supris et tenta de rassurer la jeune femme.

- Ne vous en fait pas. Il n'arrivera rien à votre fille ici. Nous allons nous occuper de vous...

L'apprentie se tourna vers Gordon et l'interogea du regard. Peut être avait-il trouver une solution ?

Soudain Victoria reconnu l'un des sorts sur une page du grimoire. C'était le sort qu'elle s'était pris en pleine face lors de son "combat" contre DSC. Presque instantanément elle eut une idée. Une idée pas forcément légale ou même possible. Si la mère n'arrivait pas à se souvenir des sortilèges peut être qu'il fallait simplement allez voir dans sa tête. Elle pris à part Gordon et lui annonça son idée:

- Si elle ne peut pas se souvenir, peut être que nous ont peut aller chercher ses sortilèges dans ses souvenirs. Tu sais aussi bien que moi que la chaleur ne suffira pas à garder la gamine en vie très longtemps. C'est un simple sort de Légilimencie et il suffit qu'elle donne son accord...

Le Cygne n'avait aucun idée concernant la façon dont sa proposition serait reçu mais il lui semblait que Gordon et elle était dans une impasse et que le seule moyen de s'en sortir était de tenter le tout pour le tout. Curieusement, elle n'avait pas l'impression que la patiente apprecierai qu'on aille fouiner dans ses souvenirs et pas uniquement parce que c'était désagréable...il y avait autre chose mais Vicoria n'aurait pas su dire quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Mar 5 Fév - 8:53

Alex vit la tâche disparaitre comme par miracle. Comme par miracle non, grâce aux savoirs faire de ces sorciers qui la soignaient elle et sa fille sans même savoir à chercher qui elles étaient, de ces sorciers qui se battaient pour maintenir sa fille en vie alors qu'elle était incapable de leur fournir le moindre élément qui ne les satisfasse visiblement.

« C'est dommage que vous n’ayez pas retenu les sorts …. Bien que je peux comprendre, l'on n'a pas forcément la tête à retenir ce genres de choses quand on ce fait attaquer … Mais ça m'aurait aider, eh bien, on va faire avec ! »


Alex aurait pu s'expliquer, dire que de toute façon il ne les avait pas formulé ou alors à voix basse, dire qu'elle n'y connaissait rien en sort de glace et après ? Cela ne ferait pas avancer les choses, elle ne ferait que détourner l'attention de ces deux personnes qui faisaient de leur mieux pour les aider malgré le fait qu'elle soit si inutile.

L'homme se leva et s'éloigna. Alex laissa faire, elle ne savait pas, elle ne savait rien, elle n'avait rien à dire. Qu'il fasse ce qu'il avait à faire, si elle pouvait aider d'une manière ou d'une autre il le lui dirait en attendant elle faisait en sorte de ne pas les déranger. Cela ne l'aidait pas à réduire son angoisse mais il ne s'agissait pas d'elle ici mais de sa fille et sa fille n'était pas entre ses mains à elle mais dans celles de ces inconnus qui la livreraient au Ministère s'ils savaient qu'elle était une de ces Sangs de Bourbes, résistante de plus. Résistante inutile mais résistante quand même.

L'homme revint avec un grimoire et lui demanda :


« Si vous arrivez à identifier les sorts, alors on saura mieux à quoi s'en tenir et utilisé des soins plus appropriés, vous comprenez ? »


Elle comprenait et elle remerciait cet homme de lui permettre de faire quelque chose. Sauf qu'elle n'avait pas le temps de le remercier, il fallait qu'elle cherche. Qu'elle trouve un indice, un quelque chose.

« Ne vous inquiétez pas, l'état de votre fille et vous même ne va pas empirez, pour les heures qui viennent en tout cas, la chaleur vous maintient … »


Ne pas s'inquiéter, même si ces gens étaient les meilleurs guérisseurs sur cette foutue terre, elle s'inquiéterait et ce jusqu'à ce qu'on lui annonce que sa fille allait bien. Pour l'instant ce n'était pas le cas.

Mais on lui avait confié une tâche aussi elle s'y mit, parcourant les quelques pages sur les sorts de glace. Soudain celle qui s'était présentée comme étant une apprentie fut à ses côtés. Elle ne l'avait pas sentie venir trop absorbée dans ses recherches et dans son étonnement elle eut un mouvement de recul. La jeune fille ne sembla pas s'en formaliser. A vrai dire le regard de la demoiselle semblait attiré par le grimoire. Alex essaya de suivre son regard. Il pointait sur une partie de la page qu'elle avait déjà rapidement parcouru. Alors elle reconnu le premier sort qu'elle avait reçu, celui qui lui avait valu ces épieux de glace, le mouvement décrit était bien celui qu'elle avait vu.

La jeune femme releva la tête mais les deux guérisseurs s'étaient mis à l'écart et semblaient discuter. Alex corna la page pour pouvoir la retrouver et poursuivit sa lecture en diagonale. A vrai dire elle ne cherchait pas vraiment les sorts qu'elle s'était pris elle d'où le fait qu'elle n'avait pas vu celui-là ; elle cherchait celui qui avait mis sa fille dans cette prison de glace. Arrivée au bout du peu de pages qu'il y avait sur la magie usant de la glace, elle revint au début. Il y avait là un sort qu'elle se souvenait avoir appris en première année "Glacius". Celui qui formait de la glace à l'impact. Évidemment en première année ils n'avaient pas fait grand chose avec ce sort mais un sorcier tel que celui qu'elle avait affronté pouvait faire de ce sort quelque chose de destructeur. Elle n'en était pas sûre, ne risquait-elle pas d'envoyer les deux guérisseurs sur une mauvaise piste ? Mais n'était-ce pas mieux que pas de pistes du tout ?

Alex releva de nouveau la tête et le plus fort qu'elle put déclara :


"Excusez-moi... le sort, pour ma fille, je n'étais pas là mais ne pourrait-il pas s'agir de celui-ci ?"


Le doigt sur le sort, ALex attendit qu'ils veulent bien s'approcher. Elle plaçait ses espoirs en eux alors qu'ils n'avaient sans doute pas plus moyens qu'elle d'être sûr que cela soit le cas où non. Mais elle devait faire quelque chose, elle ne pouvait pas rester ainsi sans rien faire !


Dernière édition par Alex Carroll le Dim 24 Fév - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 7 Fév - 2:11

Victoria, était une bonne élève, de son point de vue en tout cas (il n'avait aucune idée de ce que les professeurs pensaient d'elle a l'école et en réalité il s'en fichait, si lui jugeait qu'elle était bonne alors elle l'était, point), Victoria avait de bonnes idées en général, une jeune femme intelligente et vive, pas de doute, cependant, Gordon du s'avouer qu'il se sentait déconcerter par ce qu'elle venait de proposer. Entrer dans la tête de la mère ? Savait elle réellement ce que ce genres de pratiques impliquaient ? Sûrement pas non, eh bien, lui savait, lui se rappelait d'une étrange expérience avec un gamin sorti du coma, et quel gamin, un jeune homme qui cachait une âme plus que sombre, terrible, en fait le guérisseur ne se souvenait pas de toute l'expérience et s'en félicitait, il n'avait pas envie de savoir, non, heureux sa mémoire parfois défaillante (et non il ne commençait pas a avoir la maladie d’Alzheimer).

Quoiqu'il en soit, ce n'était pas une bonne idée pour lui ! Il allait faire part de son point de vue, lorsque l'autre jeune femme attira leur attention, disant qu'elle avait peut-être reconnu un sort, voilà, pas besoin d'aller trifouiller dans sa tête, du moins Gordon l'espérait vivement, parce qu'il ne voulait pas recommencer non, sa propre tête était déjà bien encombrée comme ça, pas besoin d'aller squatter celle des autres ! Reportant son attention sur la mère, l'écossais prit délicatement le livre et lu rapidement la page consacré au dit sortilège, cela ne semblait pas être un sort très puissant, toutefois, mieux valait se méfier, il ne savait pas qui l'avait lancer, mais un adulte étant logiquement plus puissant qu'un gosse de première année, le sort devait donc être à la mesure du sorcier qui l'avait lancer. Bref, c'était une piste en tout cas, souriant faiblement, il dit :

« Ma foi, il est bien possible que se soit ça, les effets décrits semble être ceux qui ont atteins votre petite, je vais donc tenter quelque chose …. On va tenter quelque chose ! »

Se rapprochant de nouveau de Victoria, il lui murmura, d'une façon telle que la mère ne puisse rien entendre de ce qu'il disait, Gordon n'avait pas envie que celle ci panique à l'idée que les deux guérisseurs puissent venir fouiner dans ses pensées. Surtout si elle avait des choses à cachées la pauvre, rien de plus désagréable qu'une présence étrangère dans ce cas là, pourquoi cacherait elle des choses ? Pourquoi pas, sa première patiente après tout avait cacher qui elle était réellement, alors, peut-être qu'en plus être la journée des gamines malades, c'était aussi la journée des résistantes cacher, néanmoins, ce n'était pas vraiment son problème et il s'en fichait (oui oui, les agents le surveillant, s'ils avaient reconnus une résistante, ils auraient agis depuis un bail). Il lui murmura donc :

« Je ne crois pas qu'entrer dans la tête de cette femme sois sain, as tu déjà visiter l'esprit de quelqu'un d'autre ? Ce n'est pas bon, ni pour celui qui visite, ni pour celui qui le subi, de plus, je ne suis pas très doué pour ce genre de choses, alors, à moins que tu ne le sois toi même … Mais regarde bien le sort qu'elle vient de nous montré, réfléchi, qu'est ce qui pourrait être efficace contre ça ? Huum ? »

Oh lui savait bien entendu, du moins avait il une idée, or, c'était sa méthode d'apprentissage, laisser Victoria plus ou moins libre sur les cas qu'ils traitaient, pour voir, histoire qu'elle développe sa pratique plus instinctivement que « fais si fait ça, regarde moi ect ect … ». Évidement, Weiss était toujours prêt à intervenir si la jeune femme ne savait quoi faire ou se trompait, il ne la laissait pas complètement sans filet non plus (n'étant pas inconscient à ce point là). C'était quelque chose qu'il évitait de préciser aux patients, bien que d'habitude, les patients n'étaient pas en état de dire quoi que se soit et n'avaient généralement pas leur famille avec eux, cela n'aurait tenu qu'à lui, le guérisseur aurait demander à la mère de partir, mais il ne pouvait décemment pas faire ça. Parlant d'une voix plus haute, histoire que l'autre blessé ne devienne pas paranoïaque, le sorcier déclara alors :

« On peut se servir d'un sortilège semblable à celui qui réchauffe la pièce, mais plus centré, plus ciblé, tu ne crois pas ? »

C'était un peut pour la guider, pour ne pas qu'elle se creuse la tête trop longtemps, lui avait appris comme ça, un peut sur le tas. Attendant une réponse ou une réaction, Gordon sorti sa baguette, s'approchant de la filette, touchant son front, son corps était froid mais moins glacer, elle ne semblait pas souffrir, ce qui était déjà un bon point ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Lun 18 Fév - 19:06

Spoiler:
 



"Excusez-moi... le sort, pour ma fille, je n'étais pas là mais ne pourrait-il pas s'agir de celui-ci ?"

Lorsque Victoria entendis cette phrase elle tourna sa tête vers la patiente. La jeune mère pointait une des pages que Victoria observait auparavent. Un léger sourire s'esquissa sur le visage de Victoria et ses yeux semblèrent s'allumer d'eux-même. Ce n'était pas le fruit du hasard si Victoria et la jeune patiente avait été victime du même sort. La jeune apprentie était presque certaine d'avoir résolu le triangle de cette énigme bien que...ce genre de sortilège était assez commun. Ses yeux balayèrent la jeune mère, elle était assez tenté par l'idée de lui posé quelques questions, une fois qu'on aurait trouvé un contre-sort pour son mal. Elle ne fis guère part de ses déductions à Gordon. Il ne la prendrait pas au sérieux...et puis il avait pas l'air très en forme !

« On peut se servir d'un sortilège semblable à celui qui réchauffe la pièce, mais plus centré, plus ciblé, tu ne crois pas ? »


Victoria retint un soupir. En réalité, elle était assez agacé par tout ses méthodes conventionelles et simple. Elle recherchait l'énigme à résoudre. Elle lui avait proposé un sort de Légilimencie et lui qu'est-ce-qu'il lui proposait en retour ? Un sort tout bidon pour réchauffer la gamine. Elle roula des yeux et hocha la tête. Elle commençait à s'ennuyer ferme. Le diagnostique tournait en rond et il semblait que ce ne serait pas simple à résoudre. Non, honnêtement sa méthode était la plus efficace et la plus rapide !

Elle croisa à nouveau le regard de Gordon, un regard assez inflexible. Aussi, sans un mot elle se mis à la tâche et pointa sa baguette sur la patiente pour cibler la chaleur sur l'enfant. La glace fondait...très très lentement. A ce rythme là, Victoria doutait que l'enfant puisse tenir tout le long du processus. Soudain la peau de l'enfant se mis à rougir à cause d'une chaleur excessive. La jeune apprentie était perdu dans ses pensées et le remarqua à peine jusqu'à ce que Gordon attire son attention. Elle posa ses yeux sur l'enfant et lâcha un juron à peine audible. Elle corrigea son erreur et dosa la magie qu'elle projetait sur la patiente.

L'agitation retomba tandis que Victoria fixait le bloc de glace qui fondait lentement. Des filets d'eau coulait du bloc de glace. L'enfant avait les yeux entrouvers. La paleur de sa peau due à la froideur de la glace était assez fascinante. On eut du une poupée en porcelaine figée dans la glace. La tête de Victoria se pencha tandis qu'elle admirait l'oeuvre assez macabre mais pas moins admirable. La glace rendait votre vision légérement flou et pas tout à fait clair, l'enfant paraissait tantot élargis et parfois rapetissis selon l'angle d'ou on le regardait. Cela se voyait que le sortilège utilisé avait été manié avec une main assez fine bien que coupante comme un rasoir. La jeune apprentie se surpris à s'interroger sur les motifs du sorciers qui l'avait attaqué. A coup sur, il n'était pas réellement saint d'esprit car pour oser faire du mal à un enfant...il fallait être sacrément fou...ou obsédé mais par quoi ? L'obession menait aussi à la folie. C'était un cercle vicieux. En tout cas, on pouvait être certain que le gars était assez tordu. Peut être que lui aussi il avait besoin de venir faire un tour à Sainte Mangouste...

Un claquement de porte léger se fis entendre. Gordon avait quitté la salle. Surement pour aller chercher des ingrédients pour une potion ou même l'avis d'un collègue. Victoria se retrouvait donc seule avec les deux patientes. Une petite voix dans sa tête l'incitait à satisfaire sa curiosité. Un simple sort de Légilimencie et tout lui serait révélé. Et personne ne serait rien...enfin presque. Non...non elle ne pouvait pas faire ça...e nfin rien ne l'empêchait de parler à la patiente.

Vous savez...en général le choc nous empêche de nous rapppeler des détails quand on subis une agression mais en réalités, ils sont toujours-là. Attendant simplement que l'on viennent les cherchers.
Lâcha-t-elle sur un ton léger.

Son profil était tourné vers la patiente et elle put donc l'observer. Elle n'avait pas l'air d'avoir bien saisis ce que sous-entendait Victoria. La jeune apprentie jeta un coup d'oeil vers la porte. Pas de Gordon en vue...

Elle se tourna vers la patiente pour lui parler face à face. Etait-ce réellement une bonne idée ? ...Après tout qu'est-ce-qu'il pouvait bien lui arriver de mal ? La légilimencie, ils l'avaient pratiqués quelques fois sur des Elfes de Maisons à Poudlard. L'experience qu'elle avait sur ce sujet venait principalement des livres et de quelques experiences...

Ecoutez, avant quand je discutais avec mon mentor, j'ai proposé une autre solution pour trouver le sort dont votre fille à été victime. Une solution...qui nécessite votre accord. Un sort de Légilimencie....cela me permettrai d'accéder directement à la source !


Evidemment elle avait omis le fait qu'elle avait très très rarement pratiqué ce sort mais sa...la patiente n'avait pas forcément besoin de le savoir. Et puis sa valait bien la peine si cela permettait de trouver rapidement ce dont la jeune enfant souffrait.

Réfléchissez-y. Cela ne me prendra pas moins de quelques minutes pour trouver ce dont votre fille est victime.


Elle se tourna à nouveau pour laisser la patiente seule avec ses pensées et continua à aider la petite fille avec une lenteur qui exacerbait l'attente.

- Ah et...une dernière chose, ajouta-t-elle, je n'ai pas beaucoup de temps donc décidez vous...vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 24 Fév - 12:57

Les deux guérisseurs arrêtèrent de discuter. De quoi pouvaient-ils bien discuter d'ailleurs ? Ne se doutaient-ils pas que se mettre ainsi à l'écart pour parler alors que la situation était celle qu'elle était pouvait être extrêmement inquiétant pour le patient ? Que pouvaient-ils se dire qu'ils ne veuillent pas qu'elle entende ? Un état plus préoccupant que ce qu'ils avaient pensé au départ ? Que ce qu'ils avaient bien pu lui avancer ? Ou alors une incapacité à les soigner ? A moins qu'ils ne s'interrogent sur l'identité de la mère et de la fille...

Alex commençait sérieusement à s'inquiéter quand l'homme qui était revenu vers elles, déclara :

« Ma foi, il est bien possible que se soit ça, les effets décrits semble être ceux qui ont atteins votre petite, je vais donc tenter quelque chose …. On va tenter quelque chose ! »

Alex se sentit rassurée. Un bref instant, celui qu'il retourne vers la jeune fille et qu'il lui murmure quelque chose à l'oreille. A l'inquiétude, la colère prit le pas. Alex n'était pas patiente et à vrai dire la situation ne poussait pas à le patience à son avis mais eux prenaient le temps de faire des messes basses. Bon sang ils n'étaient pas seuls dans cette pièce. Alex avait beau savoir qu'elle ne connaissait rien au métier de guérisseur, elle ne pouvait s'empêcher de considérer que ces cachotteries n'avaient pas lieu d'être. Et puis de toute façon, elle ne connaissait rien à rien en bonne née moldue qu'elle était.

Alex savait qu'elle était en train de penser n'importe quoi, qu'elle se laissait aller à des idées noires mais elle en avait marre. S'ils ne pouvaient pas soigner sa petite puce, qu'ils lui disent et elle partirait. S'ils pensaient qu'elle était suspecte qu'ils appellent la sécurité et qu'on en finisse, qu'on en finisse...

Alex sentait bien que ses raisonnements ne faisaient plus sens mais n'était-il déjà pas bien qu'elle ait tenu jusqu'à maintenant ? Elle avait mal, elle avait toujours froid malgré la chaleur qu'elle sentait venir, elle était épuisée autant physiquement que mentalement, il ne fallait pas trop lui en demander... Heureusement les choses se mirent à avancer de nouveau un peu et l'homme cessa les messes basses auxquelles elle commençait à ne même plus remarquer pour annoncer à voix haute :

« On peut se servir d'un sortilège semblable à celui qui réchauffe la pièce, mais plus centré, plus ciblé, tu ne crois pas ? »

Alex ne remarqua pas le manque de motivation premier de la jeune fille, l'échange de regard, rien de tout cela. Ses yeux étaient posés sur sa petite puce. Ses mains voulaient la serrer dans ses bras mais elle n'avait qu'un bloc de glace. Rendez-moi ma fille, rendez-moi ma fille !

En entendant ces mots dans sa tête, Alex se figea. Ce n'était pas sa voix. C'était celle de sa propre mère. Rendez-moi ma fille ! Sauf qu'Alex n'était jamais partie, elle avait toujours été là pour sa mère alors que sa propre fille à elle était réellement en train de partir quelque part où elle ne pourrait plus jamais l'atteindre. Alex comprenait la douleur que sa mère avait eu mais elle n'avait pas eu le droit de la ressentir. Alex avait toujours été là.

Alex regardait sa fille, là où sa mère un jour avait arrêté de la voir. Mais ça c'était du passé. Le passé de Charlie Eston. Elle était Alex Carroll et elle devait aller de l'avant. Ses yeux regardaient le sort agir lentement. Elle aurait dû penser sans doute que c'était trop lent mais son esprit était perdu dans un brouillard. Le temps ? Elle ne savait plus ce que c'était. Elle ne vit même pas le guérisseur sortir. ET si elle l'avait vu ? Aurait-elle supposé qu'il était allé prévenir quelqu'un qu'il y avait une personne suspecte dans cette pièce ou qu'il était simplement partis chercher une autre personne plus compétente que cette jeune fille qui avait faillit brûler sa fille. Alex ne savait pas. Alex n'avait pas vu de toute façon. Les informations arrivaient trop lentement à son cerveau ; le temps qu'elle se rende compte que la jeune fille perdait son attention, elle s'était déjà reprise.

Aussi elle mit quelques secondes à comprendre ce que la jeune fille lui voulait. En fait même en ayant compris les mots, elle ne comprenait pas. Légimencie ? Ca lui disait quelque chose mais quoi ? Les souvenirs ? La source ? Elle devait aller dans ses souvenirs ? Ah non la jeune fille voulait aller dans ses souvenirs ? Mais puisqu'elle leur disait qu'elle n'était pas là quand l'homme avait attaqué sa fille.

Et si c'était une stratégie, pour voir autre chose dans son esprit ? Après tout elle se souvenait très bien de ce qui s'était passé, elle avait tout dit et ils continuaient à vouloir plus. Alex ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça bizarre. De toute façon elle ne pouvait pas. Même pour sa fille, elle ne pouvait pas. Dans sa tête il y avait des choses qui impliquaient plus que sa vie à elle. Il y avait Miranda, Kristin, l'Ordre... Alex jeta un regard sur sa fille. Elle ne serait jamais une bonne mère quoiqu'on dise.

"Je ne peux pas. Je vous ai déjà tout dit, que cherchez-vous ?"

Alex savait qu'elle n'aurait pas dû poser cette question au moment où elle la prononçait. Cette méfiance là où elle n'aurait dû penser qu'à leurs vies était suspecte à l'évidence. Mais Alex sentait sa patience décliner de plus en plus. Elle aimait que les choses soient claires aussi elle aimait avoir des réponses à ses questions qui le soient et là son cerveau tournait sur des interrogations qui ne trouvaient nulle solution, elle n'en pouvait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Revenir en haut Aller en bas

Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-