POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 3 Mar - 15:31

Oh, mais c'était la journée des bonnes blagues aujourd'hui, du genre de blagues qui font grincer des dents, du genre de blagues qui donnent envie de noyer des chatons, du genre de bonnes blagues qui donnent le sentiment que la vie est vraiment une garce. La bonne blague du jour étant qu'un nouveau petit papier volant entra dans la pièce ou il se trouvait avec ses deux patientes et Victoria, le genre de papier annonçant qu'il avait de nouveau un patient, évidement, le papier se dirigea tout droit vers lui, vers qui d'autre ? Gordon n'avait pas la vocation d'être le plus doué des guérisseur, ni d'être celui qui pouvait jongler avec le plus de patients, visiblement, quelqu'un en avait décider le contraire, il avait la soudaine envie d'étrangler cette personne, qu'elle qu'elle soit, gare à elle et son coup.

Quoiqu'il en soit, il parti tout de même à la rencontre de ce nouveau patient, parce que les pouvoirs des papiers volants étaient très puissants, il ne pouvait désobéir aux papiers volant, ce serait comme essayer d'arrêter de respirer, comme tenter de faire arrêter le cœur de battre, obéir aux papiers volants étant tout aussi naturel, il laissa donc sa jeune apprentie en compagnie des deux glaçons vivant. Le petit homme se demanda si la jeune femme allait lui désobéir et entrer dans l'esprit de la mère, dans un sens il espéra qu'elle le ferait, bons dieux, il voulait qu'elle le face, tellement fier qu'elle lui désobéisse, ce qui serait intéressant, cela révélant que Victoria n'était pas un automate exécutant gentiment les ordres même quand il avait le dos tourner, non, elle était plus intelligente que ça, plus vive d'esprit !

Lui même avait désobéi à son maître du temps de son apprentissage, se récoltant la pire racler de sa vie certes, mais il avait fier de sa connerie, connerie qui soit dite en passant, avait sauver un patient, de quoi être vraiment fier, de quoi faire le fanfaron, ce qu'il avait fait, malgré qu'il n'avait pu s’asseoir sur une chaise pendant plus d'une semaine. Il ne réserverait pas le même châtiment à Victoria, ferait semblant d'être en colère peut-être, ou peut-être pas, il verrait bien n'est ce pas ? Le nouveau patient se révéla être encore une femme, une jeune femme d'une trentaine d'année peut-être, dans ces eaux là, habiller de façon à faire tourner la tête à tous les infirmiers et guérisseurs mâles passant à proximité, ce qui laissant Gordon froid comme un glaçon, eh bien, il était fidèle à sa femme et Seymour Woods, ce n'était pas la poitrine plus que découverte de cette femme qui irait lui faire tourner la tête.

Elle se déshabilla sans qui lui demande quoi que se soit, révélant alors le reste de son corps, couvert de ce qui semblait être des yeux, c'était immonde, répugnant, ils semblaient aveugles tout ces yeux là, la magie noire et ses travers encore une fois, ou alors l'expérimentation débile de sortilège, l'écossais se rendit compte qu'il n'avait même pas envie de savoir. Il soigna la jeune femme, après avoir observer de près tout les yeux, différents des uns et des autres, ce qui rendit l'observation amusante dans un sens, fort heureusement, aucuns d'eux ne le suivirent du regard, heureusement, ce qui l'aurait rendit très mal à l'aise, il en avait déjà assez avec ses propres agents du ministère. Ce ne fut guère aisée, ce fut même assez raide de se débarrasser de tout ces yeux, cependant il y parvint et la jeune femme partie, sans l'embrasser goulûment sur la joue avant, Gordon en fut répugner, depuis quand les patients se permettaient se genre de chose ?

Décidant, qu'il laisserait encore un peut de temps à Victoria de bien explorer l'esprit de la mère ou de la fille, le petit homme se dirigea dans l'une de ses cachettes secrètes et tout simplement, fuma un peut d'opium, allonger sur un canapé, observant le plafond d'une couleur criarde absolument abominable, alors, pourquoi le trouvait il si attractif ? Quelques minutes passèrent, ou il se senti s’enfoncer de plus en plus dans le canapé si moelleux, sentant que s'il avait le malheur de rester plus longtemps, il n'en sortirait pas, non, ce qui serait fâcheux ! Alors, Gordon se releva, la tête complètement enfumer, s'en fichant, parcourant les couloirs de Sainte-Mangouste comme il l'avait tant fois fait, ignorant tout le petit monde, se demandant s'il ne se trompait de chemin ?

Non, ou alors si un peut, cela lui prit quelques instants avant de retrouver effectivement le bon chemin, mais il y parvint et surgirait d'ici peut dans la petite pièce, espérant que plus aucuns papiers volants n'allait l’interrompre, parce que cela devenait sincèrement très fatiguant, il n'était pas le super guérisseur de l’hôpital après tout. Encore quelques petits mètres avant l'arriver … Et sa main se posa sur la poignet de la porte, près à entrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Ven 8 Mar - 19:40

Quelque chose dans le ton que la jeune femme employa pour répondre à Victoria, confirma le fait qu'elle avait sans doutes des secrets à caché. Victoria attendis un moment avant de reprendre la parole. Devant elle la glace fondait lentement tandis qu'elle tentait de maintenir l'enfant qui se trouvait entre la vie et la mort.

En regardant cette enfant, la jeune apprentie ne pu s'empêcher de songer qu'elle n'aurai jamais d'enfants. Pas dans ce monde sombre ou...comme il semblait ce confirmé ici, il était possible de se faire attaquer à chaque coin de rue. Evidemment ce n'était pas une nouveauté mais Victoria trouvait cela particulièrement cruelle d'exposé un enfant à une ambiance pareille. Elle retirait sans doute cette opinion de sa propre enfance. Ah...elle se souvenait de ses mangemorts à l'aspect froid qui avait marché dans sa maison mainte et mainte fois. Beaucoup de fois, elle avait observé son père parlementé avec eux. Il employait toujours un ton différent avec eux plutot qu'avec sa famille. Si bien que parfois, elle avait l'impression que l'homme qui avait l'air de son père ne l'était plus tout à fait. Elle avait tout de suite sentie la noirceur qui émanait de ses hommes, si l'on peut dire que ce sont des hommes. Cela dit qui ne l'aurait pas ressentis. Dans ses moments, ou elle n'était plus sur de l'identité partenelle, elle se tournait vers sa mère qui lui souriait d'un sourire chaleureux. Le genre de sourire qui pouvait vous faire oublier tout les malheurs du monde.

Victoria expira légèrement, comment pouvais-t-on être assez stupide pour enfanté dans une période pareille ? Enfin...qui était-elle pour faire la morale ? L'erreur était humaine et elle ne le savait que trop bien.

La femme cachait quelque chose mais la vraie énigme n'était pas de savoir ce qu'elle cachait mais plutot si cela comptait plus que la vie de sa propre fille...

Victoria se tourna en bloc et s'avança vers la mère...

- Et votre fille ?

Elle n'eut pas besoin d'ajouter quoi que ce soit. Sa proposition était tellement limpide. Elle vis le regard de la mère dévié sur son enfant et hésité. Son inquiétude était tangible et elle envahissait toute la pièce. Sa culpabilité était palpable à cent mètres de là tant elle était intense.

- Je cherche simplement à l'aider. Ajouta Victoria sur un ton compatissant.

Elle ne dévia pas le regard inquiet de la mère. Ce serait sans doutes le meilleur moyen de la faire douter de ses intentions, aussi bonne soit-elle. C'était pourtant la vérité, pur et simple. Victoria n'était là que pour cela...aider les malades. Mais que faire quand on refuse de vous donner la totalités des informations ? L'hésitation de la mère finis par agacé Victoria qui décida de lui parler franchement.

- Je suis la pour aider les blessé et ici la blessé c'est votre fille. J'ai un moyen simple pour aller a la source du problème, par-ce-que croyez moi si on ne fait rien elle va mourir ! En refusant de nous aider, vous la condamné et dans ce cas là je ne peux rien pour vous. Ni moi, ni personne.

Le message était dur mais claire. Victoria avait peut être exagéré sur la finalité des évènements mais au moins elle était certaine que cela ferait effet. Décidément, la mère était dur à convaincre...

- Et vous vous prétendez être une bonne mère ! Mais regardez-vous ! Vous n'êtes même pas capable de défendre votre propre fille ! Vous êtes pathétique...

L'apprentie avança acculant la mère contre le coin de la salle. Victoria vis la colère s'allumer dans le regard de la mère mais ce n'était pas suffisant ! La jeune femme se retrouva nez à nez avec la jeune mère et la foudroya du regard, sur un ton presque menaçant elle laissa tombé cette phrase:

- La vraie question n'est pas de savoir ce que je recherche mais plutot si ce que vous cachez est plus important que la vie de votre propre fille !

Victoria ne bougea pas d'un poil. La tension était à son comble.

- Alors ? Lâcha froidement le Cygne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Lun 25 Mar - 16:28

Sa fille ? Louve ? Alex n'y avait même pas songé. Elle cherchait sans doute réellement qu'à l'aider, Alex ne pouvait pas dire le contraire mais la situation ne l'aidait pas à croire que ce contraire puisse être vrai. Elle ne pouvait pas faire grand chose dans son état. SI l'autre homme revenait avec des gens pour l'arrêter. Tu n'es pas recherchée, arrête de t'inquiéter ainsi, il n'y a pas de raisons, tu n'es pas suspecte, tu te fais des films. Mais Alex n'arrivait pas à se sortir l'idée que l'autre homme allait revenir avec la police magique. Ou plutôt dès qu'elle arrivait à se la sortir, un nouvel élément venait de nouveau ramener ses inquiétudes à la surface.

Elle ne savait plus que penser, entre l'homme tout à l'heure qui disait que tout se passerait bien mais qui faisait des messes basses et qui s'absentait sans qu'elle ne sache pourquoi et cette jeune fille qui semblait réellement dire ce qu'elle pensait et qui annonçait que sa fille allait mourir. Non, non, non elle ne pouvait pas, pas sa petite puce, pas comme cela ! Et le sort de réchauffement, il ne marchait pas ? Qui devait-elle croire, qui disait vrai, qui mentait, qui essayait de se jouer d'elle ? Les deux sans doute.

Pouvait-elle sauver la vie de sa fille sans en mettre tant d'autres en jeu. Non la question n'était pas de savoir si elle le pouvait. Elle le devait. Elle ne supporterait pas de voir sa fille mourir. Sans doute la jeune fille qui tentait de l'acculer dans un coin de la pièce tout comme de son esprit se jouait d'elle et lui mentait pour obtenir ce qu'elle voulait et sans doute cela marchait-il car Alex ne laisserait pas mourir sa fille. Mais si elle croyait qu'elle allait se laisser faire comme cela...

Cette fille ne comprenait sans doute pas le nombre de vie qui pouvait être en jeu si l'on découvrait où Alex vivait et surtout avec qui, si on la capturait et qu'elle délivrait le peu d'informations qu'elle avait en main. Alex ne parvenait pas à lui en vouloir. Sans doute était-ce mieux pour elle de ne pas savoir ce qui se passait du côté de ceux qui se battaient. Et en même temps peut-être que si des gens lambdas comme elle savait un peu plus qu'un résistant n'était pas forcément un monstre, peut-être seraient-ils moins enclin à les remettre si facilement à la justice magique.

Mais elle partait encore dans sa paranoïa. Mais même si elle se calmait et essayait de ne pas partir dans les extrêmes, elle ne pouvait manquer de vigilance. Alex ne savait pas exactement comment la légi-truc marchait et elle ne pouvait pas donc être sûre que la jeune fille ne verrait que l'attaque de l'homme. Si elle voyait le visage de Kristin, très recherchée, dans les souvenirs de Louve, elle comprendrait rapidement qu'elle n'avait pas simplement affaire à une mère et sa fille et alors, même si elle ne les soupçonnait réellement pas jusqu'à maintenant, elle le ferait alors. Elle devait donc se tenir prête à intervenir avant que la jeune fille ne donne éventuellement l'alarme.

Heureusement que l'homme lui avait laissé sa baguette...


"Vous m'assurez que c'est sans danger pour elle ?"

Cette simple était un oui... un oui conditionnel ; un oui si la réponse à la question était oui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Ven 29 Mar - 11:36

Elle n'avait jamais réellement fait de la Légilimencie auparavent. Evidemment, elle avait lue des livres sur le sujet et connaissait la théorie mais il était bien connu que la théorie ne suffisait pour réussir un sortilège d'une tel ampleur. Aussi loin qu'elle se souvienne, la seule démonstration qu'elle avait pu observé fus le jour ou son père l'avait tenté sur une victimes à interroger. Elle n'aurait pas du être là mais sa curiosité morbide l'avait emporté.

En voyant son père pointé sa baguette sur la femme qui lui faisait face, Victoria avait vu rien qu'un instant la peur passer sur le visage de celui-ci. Elle avait ressentis le dégout qu'il éprouvait à violer le sanctuaire des pensées de cette femme. Elle ne devait pas avoir plus de 22 ans mais étrangement, elle n'avait pas ciller quand son père l'avait menacé. A l'époque évidemment Victoria ne pouvait pas savoir en quoi consistait réellement la Légilimencie ni comment y résister mais maintenant elle comprenait. Cette sorcière en avait visiblement vue d'autres. Elle avait utiliser l'occlumencie.

En ce jour, les faits différaient indéniablement. D'abord Victoria avait encore moins d'experience que son père mais la petite fille n'était pas non plus en état de lui résister d'aucune manière. La jeune apprentie mobilisa ses connaissances sur le sujet. Il ne fallait pas que se laisse envahir par ses émotions ou qu'elle perde contrôle car avec ce genre de sortilège...cela pouvait tourner mal rapidement. La mère de l'enfant ne tarda pas à céder à la pression, exigent un simple "oui" de la part du Cygne. Victoria savait pertinemment qu'elle ne pouvait pas garantir la sécurité de l'enfant et se serait une utopie de prétendre que la mère ne s'en rendait pas compte...ou alors ses connaissances en magie était extrement limité !

- Je me porte garante de la sécurité de votre fille. Répondis simplement Victoria.

A cet instant, elle entendis un grincement vers la porte. Vic fronça les sourcils. Il n'y avait plus beaucoup de temps ! Sans attendre elle se tourna vers la mère et lui donna des instructions au cas ou Weiss reviendrait plutot.

- Si Mr.Weiss arrive, expliquez lui ce que je tente. Empêchez le de m'interrompre cela risquerait de crée des problèmes que je ne peux pas prévenir. Il comprendra...normalement... Ajouta-elle dubitativement.

Elle n'avait jamais vraiment imaginé Gordon comme le genre de type impulsif. Elle doutait qu'il comprenne sa décision. Après tout elle avait agis contre l'avis de sn supérieur mais bon, c'était pour le bien de la gosse alors le reste, il faut dire qu'elle en avait rien à faire. Elle se tourna vers la gamine et pointa sa baguette en direction de sa tête. L'enfant l'observa d'un air blasé presque détachée. Au dernier moment, les paroles de Gordon lui renvinrent à l'esprit: "tu devras donc écouter ce que je dis mais pas copier ce que je fais...". Un sourire sarcastique colora son visage puis elle s'appliqua à vider son esprit de toute pensées histoire de ne pas subir d'interférences. Elle fixa la gamine et dans un murmure souffla...

- Legilimens...

Ce qui se passa ensuite fus assez difficile à décrire. Elle éprouva la même sensation que l’on éprouve quand on transplane. La même nausée et la même impression de tomber dans le vide et de foncer vers le haut à la fois. C’était plutôt décontenançant. Les choses finir par se stabiliser et elle admira ce qui se présentait à elle. Les souvenirs de l’enfant étaient très flou. Tantôt, Victoria voyait les souvenirs de la gamine à travers ses yeux et c’était plutôt déroutant comme expérience. Tantôt, elle vit la mère qui chantonnait dans une chambre quelconque. Victoria tenta de se focaliser sur ce qu’elle cherchait réellement et poussa plus loin ses recherches. C’était assez étrange car ce n’était pas comme si les mémoires étaient rangés dans des tiroirs qu’il suffisait d’ouvrir. L’esprit n’avait rien avoir avec une pensine. C’était plus subtil que ça. La jeune apprentie poursuivis ses inspections et finis par retrouver le souvenir qu’elle cherchait dans l’esprit de la gamine. Le Cygne pouvait ressentir le cœur de l’enfant qui s’était mis à battre à cent à l’heure. Un crie retentit dans son dos. Face à elle, Victoria pu voir un visage mais c’était flou et brouillon. Les traits marquants étaient difficiles à discerner. Une foule d’informations se bousculaient à la fois dans la tête de la gamine ce qui l’empêchait de se focaliser sur une seule chose précisément. Par contre, elle ne rata pas la baguette qui se levait pour se pointer sur elle…enfin sur l’enfant. Une appréhension presque irrationnelle l’envahis mais elle ne céda pas et envisagea froidement la situation. Elle sentit la glace qui envahissait le corp de l’enfant et resta de marbre.

« Glacius ... »

Cette voix, elle la reconnue presque instantanément. Elle ne l’avait que trop marqué.

C’était avec un soulagement marquée qu’elle quitta le sanctuaire de songe de la petite fille. D’un seul coup, elle repris place dans la salle médicale à Sainte Mangouste. Un court instant les lignes qui parcouraient le sols se mirent à onduler. Le Cygne ferma les yeux et inspira profondément. Puis contre tout attente, elle lâcha un "YES !" de victoire...puis elle se tourna vers la mère, répriment l'envie de se mettre à sauter partout. Depuis le temps qu'elle tentait cette fichue Légilimencie !

- C’est un Glacius. Puissant certes mais un simple Glacius. Votre fille sera remise d’ici quelques heures…
Victoria allait consulter le grimoire quand elle se tourna pour ajouter, d’un air légèrement moqueur.

- Ah et j’ai mentis tout à l’heure. Votre fille n’était pas réellement en danger de mort…et je n’avais jamais fait de légilimencie jusqu’à aujourd’hui.

Le choque de la mère face à cette aveux arracha une expression assez ironique à Victoria. Maintenant qu’elle avait trouvé la cause du mal de la gosse, Gordon pouvait bien l’engeuler autant qu’il voulait !

T’a vraiment une chance de cocue, toi Vic…vraiment. Songea-t-elle.


Dernière édition par Victoria Swan le Lun 1 Avr - 18:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Ven 29 Mar - 11:36

Le membre 'Victoria Swan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'COURS élève connaiss' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 7 Avr - 0:58

Il entra dans la pièce sans plus de cérémonie, ne s’attendant à rien en particulier mais se demandant quand même si son élève avait été au bout de son idée ! En tout cas, tout semblait calme, tout semblait normal, rien à y redire, de ce fait il lança d’un ton qui se voulait léger :

« Alors, tu as trouvée ce qui n’allait pas ? Je suppose que tu as fouillée dans son esprit, je suis pas idiot, je sais très bien que tu en as profiter pendant que j’avais le dos tourné … Ce qui est plutôt une bonne chose, cela prouve que tu as capable de prendre des décisions par toi-même et que tu es indépendante, que tu n’es pas un petit chien ! »

Du moins, c’était une supposition, qu’il pensait juste et s’installant tranquillement sur une chaise auprès de la petite, observa de plus près son état, elle vivrait très certainement et cela le soulagea plus qu’il ne se l’aurait imaginé. En fait, cela l’écrasa presque, sa tête tournant, eh bien peut-être que cela avait avoir aussi avec son propre état de santé ; il préféra alors ignorer ce tournis et les sentiments qui déferlaient en lui, se concentrant plutôt sur la jeune femme, la mère, ne sachant pas trop quoi dire … Le petit homme se senti soudainement inutile, pourquoi était il revenu ?

« Vous serez bientôt sorties toutes les deux d’ici ! »

Il tenta de sourire, mais ne parvenue qu’à faire une grimace, à la place il prit délicatement le grimoire et plongea dedans, pensant avec sagesse qu’un peut de lecture lui changerait les idées. Ce que faisait Victoria, il l’ignorait, la jeune femme était donc capable de faire ce qu’elle voulait et puis parfois guérir signifiait attendre tout simplement, juste une attente plus ou moins longue. Tout de même, le guérisseur était curieux de savoir qui était assez dingue et cruel pour s’en prendre à une gamine, cette situation ne l’étonnait pas, le navrait surtout.

*Pauvre gosse …*

Gordon se demanda comment il aurait agi à la place de la mère, il se serait jeter à la gorge du sorcier (ou sorcière) coupable, l’aurait tuer à mains nues ! Curieusement, cela ne cadrait pas au tempérament visible de la mère, du moins de ce qu’elle montrait, peut-être qu’il se trompait. L’interroger serait malvenu de son point de vu, ce n’était pas vraiment une bonne idée que de la secouer plus qu’elle ne l’était déjà ! Soudainement, il lança un nouveau sort sur la petite, encore quelque chose pour la soulager, pour rendre le processus de guérison plus sûr et moins pénible, c’était bien la première fois qu’il se sentait aussi concerner par des patientes, jusqu’à aujourd’hui et ces deux petites filles. Etait il en train de s’adoucir ou quelque chose comme ça ? La potion prise plus tôt affectait elle sa personnalité ? Il n’en savait rien, ne voulait pas savoir, parce qu’il avait d’autres chats à fouetter à bien y réfléchir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Dim 14 Avr - 19:22

Quand la jeune fille assura qu'elle se portait garante de la sécurité de la petite fille, Alex tiqua un peu. Quelque chose sonnait faux. La jeune apprentie n'avait sûrement pas tant confiance dans ses capacités qu'elle ne voulait le laisser croire. Alex devait-elle renoncer ? En même temps si c'était la seule chance de sauver sa puce. La jeune femme se résout donc à serrer les dents et espérer que tout se passe bien. Sauf que la jeune fille ne semblait décidément pas décider à rendre les choses plus faciles pour Alex :

- Si Mr.Weiss arrive, expliquez lui ce que je tente. Empêchez le de m'interrompre cela risquerait de crée des problèmes que je ne peux pas prévenir. Il comprendra...normalement...

Bon dieu dans quoi elle partait ? Le pire c'est que la résistante n'était pas sûre qu'elle puisse affirmer que le fait que le mentor soit là change quoi que ce soit à cette situation complétement ridicule. Elle voulut revenir sur sa décision de la laisser faire mais la jeune fille était déjà en train de se concentrer, si elle lui faisait faire une fausse manipulation, elle aurait l'air maligne avec ses inquiétudes. Elle dut donc se résoudre à voir cette petite inconsciente faire ce qu'elle avait envie de faire en espérant que cela servirait réellement à quelque chose.

Le "YES" complétement déplacée de la jeune fille la fit sursauter. Et elle se surprit en se rendant compte qu'elle n'était pas si étonnée que cela d'entendre la jeune fille dire -fière d'elle en plus :


- Ah et j’ai mentis tout à l’heure. Votre fille n’était pas réellement en danger de mort…et je n’avais jamais fait de légilimencie jusqu’à aujourd’hui.

Alex la regarda droit dans les yeux. Elle allait...

L'entrée de l'homme l'empêcha de mettre ses pensées en actes.


« Alors, tu as trouvée ce qui n’allait pas ? Je suppose que tu as fouillée dans son esprit, je suis pas idiot, je sais très bien que tu en as profiter pendant que j’avais le dos tourné … Ce qui est plutôt une bonne chose, cela prouve que tu as capable de prendre des décisions par toi-même et que tu es indépendante, que tu n’es pas un petit chien ! »

Alex eut un sourire amer. Quel endroit détestable que celui-ci. Qu'il la laisse expérimenter des choses, elle ne voyait pas le problème. Cette jeune fille était visiblement là pour apprendre. Qu'il le fasse sous une pseudo interdiction en s'absentant pour soit disant qu'elle la rompe... ridicule. Ne pouvait-il pas simplement lui dire de se débrouiller ? Lui donner son avis et voir si elle s'y cantonnait ou si elle donnait de la valeur à ce qu'il disait ? Non on va faire le petit jeu de je fais comme si. Sauf que pendant ce temps si les choses avaient mal tournées il n'aurait pas été là.

Ridicule.


« Vous serez bientôt sorties toutes les deux d’ici ! »

Alex continuait de les regarder. En ce moment elle n'aurait voulu pour rien au monde se voir dans un miroir. Elle aurait eu trop peur d'y retrouver ce regard de quand elle était enfant. Ce regard dans lequel il n'y avait plus rien sinon la persuasion que rien de bon ne pouvait sortir de ce monde. Elle avait réappris à vivre depuis, elle avait retrouvé l'espoir, des sentiments. Mais en ce moment elle retrouvait cette sensation que l'on ne pouvait rien attendre de l'autre.

"Bientôt oui. Et s'en doute plus tôt que prévu. Je n'ai pas l'intention de vous laisser jouer avec ma fille. Oh magnifique vous avez obtenu que je vous laisse regarder dans l'esprit de ma fille en me mentant pour obtenir quoi ? Qu'elle a été victime d'un glacius ? La belle affaire, on s'en doutait déjà ! Vous n'êtes pas là pour vos patients, vous n'êtes là que pour vous. Les beaux guérisseurs que nous avons là. Vous êtes fière de vous ? Eh bien tant mieux vous aurez au moins gagné ça et sans doute la satisfaction que vous étiez capable de lancer votre petit sort. Le jour où un patient mourra parce que vous avez trop joué avec le feu, vous n'aurez que reçu ce qui vous pendez au nez. Vous n'êtes pas bien mieux que l'homme qui s'en est pris à elle."

Alex alla jusqu'à sa fille. Elle voulait la prendre et l'emmener loin d'ici. En regardant le visage toujours pâle de l'enfant, celle qu'elle était aujourd'hui refit surface. Elle s'en voulut un peu d'avoir inclus l'homme dans ses propos. Contrairement à la jeune fille, il semblait plus conscient de la situation, il ne lui mentait pas et faisait son boulot. D'ailleurs il avait dû penser bien faire en laissant la jeune fille agir... Alex serra les poings et d'un seul coup elle se laissa tomber à genoux au pied du lit.

Ce monde tournait de travers. Complètement. Arriverait-elle à rester debout si tout partait à la dérive ? Louve, Louve, ta mère va-t-elle y arriver ? Est-ce qu'elle pouvait toujours se relever ? Oui. Parce que sa fille était encore en vie et qu'elle allait le rester, elle en faisait le serment.

Se tournant Alex passa ses yeux sur la jeune fille. Peut-être comprendrait-elle un jour qu'elle avait encore du chemin à grandir pur être une personne responsable. Le regard s'arrêta sur l'homme. Désolé, certes de s'être ainsi emporté sur lui aussi, mais surtout décidé.


"Est-ce que vous pouvez m'assurer cette fois que vous allez la soigner ? Si vous ne le pouvez pas, je pars et vous n'entendrez plus jamais parler de moi."

Alex prit la main de sa fille et la serra. Elle était tout ce qu'il lui restait, elle ne les laisserait pas jouer avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/09/1997
Âge du joueur : 20
Arrivé sur Poudnoir : 01/05/2010
Parchemins postés : 1316



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Victoria Swan


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 18 Avr - 20:50

L'apprentie guérisseuse ne rata pas le sourire amer de la mère de l'enfant, qui part ailleurs se portait de mieux en mieux, maintenant que le traitement correcte avait pu être administré ! En effet après avoir découvert l'origine des maux de l'enfants, Victoria s'était chargé de les traiter efficacement. Au final ce n'était rien de bien grave. Plus de peur que de mal, dirons-nous !

Enfin bref...ce sourire amer n'annonçait rien de bon pour les deux guerrisseurs. Victoria jeta un coup d'oeil à Gordon qui était toujours calme...c'était à ce demandez si cela lui arrivait de se mettre en colère parfois. Ce vieil homme était une vraie énigme pour Victoria. Mais au fond c'était sûrement pour cela qu'elle l'appréciait.

La patiente ne tarda pas à prendre la parole et ce qui suivis eut le don de surprendre Victoria...


"Bientôt oui. Et s'en doute plus tôt que prévu. Je n'ai pas l'intention de vous laisser jouer avec ma fille. Oh magnifique vous avez obtenu que je vous laisse regarder dans l'esprit de ma fille en me mentant pour obtenir quoi ? Qu'elle a été victime d'un glacius ? La belle affaire, on s'en doutait déjà ! Vous n'êtes pas là pour vos patients, vous n'êtes là que pour vous. Les beaux guérisseurs que nous avons là. Vous êtes fière de vous ? Eh bien tant mieux vous aurez au moins gagné ça et sans doute la satisfaction que vous étiez capable de lancer votre petit sort. Le jour où un patient mourra parce que vous avez trop joué avec le feu, vous n'aurez que reçu ce qui vous pendez au nez. Vous n'êtes pas bien mieux que l'homme qui s'en est pris à elle."


Le ton sec la surpris plus que de résèrve. Il faut dire que Victoria ne s'était pas réellement attendu à ça. En vérité cela faisait un sacré bout de temps qu'elle ne s'était pas friter avec quelqu'un...mais le tac-o-tac c'est comme le vélo...cela ne s'oublie pas. Il y a quelques années, elle serait immédiatement monté sur ses grands chevaux mais pas aujoud'hui. Son intuition lui dictait que l'affaire n'était pas à prendre de face. Après tous...c'était d'une mère et de son enfant que nous parlions ici et bien que le Cygne ne soit pas mère, elle comprenait plus ou moins l'agacement de la mère. Elle s'engagea donc à répondre le plus clairement possible bien que son ton fus légèrement sec.

- Je crois que vous vous êtes mépris sur mes intentions Madame. Mon but, n'était non pas d'utilisé votre fille comme "cobaye" mais plutot de nous éviter plusieurs heures de recherches infructueuses. Ou peut être auriez-vous préférez que cela prenne plus de temps ? La survie de fille n'aurait alors pas été aussi hypothétique qu'avec ma technique....et je vous rapellerai que je suis une apprentie et donc en cours d'apprentissage. Si le fait que je me réjouisse d'un succès évident ne vous plaît pas ce n'est vraiment pas mon problème. Cela dit je comprend...voir sa fille dans un état pareille ne doit pas être facile...qui plus est si elle est maltraitée par une apprentie ! Non franchement, vous avez tout ma compassion, soyez en assurez. Plus serieusement, si vous n'êtes pas capable de supporter la pression qu'engendre ce genre d'accidents il aurait fallu faire plus attention à votre enfant.

Victoria insista sur ses derniers mots dans l'idée de faire ouvrir les yeux à la mère sur la réalité des choses. A quoi est-ce-qu'elle s'attendait ou juste ? C'était Sainte-Mangouste...pas une crèches pour bébés. Ce genre d'attitude avait tendance à l'énervé et l'idée qu'on la compare à ce fichue De Saint-Clair suffisait largement à lui faire atteindre le summum de l'agacement. Mais soyons doux hein...oui soyons doux.

En croisant le regard de son mentor, l'ancienne Serdaigle compris que sa présence n'était décemment pas requise. Sans la moindre offense et elle s'avança vers la mère pour lui serrer de façon légèrement raide. Elle croisa le regard de la petite et passa une main légère sur sa tête douce. La petite croisa son regard et Victoria se contenta d'un léger sourire avant de quitter la salle sans un mot de plus bien que l'envie la tenaillait de rappeler à la mère que c'était grâce à elle que son enfant était en vie...et surtout que des remerciements s'imposaient. Pourtant elle sortis calmemant de la salle et marcha la tête. Elle n'avait pas retenu la leçon qu'elle aurait pu apprendre aujourd'hui. Disons que le Cygne avait encore du chemin à faire avant de pouvoir se prétendre, réelle guérrisseuse.


HRP: Terminer pour moi, c'était smypatique ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 15/10/1987
Âge du joueur : 30
Arrivé sur Poudnoir : 14/12/2010
Parchemins postés : 1218



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Gordon Weiss


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 25 Avr - 23:57

Il n’avait dit mot durant tout l’échange, laissant la jeune mère sortir toute la bile qui y avait en elle, il pouvait la comprendre. Elle était stressée, elle était angoissée pour sa fille ... Gordon l’avait donc laissé parler avec patience, laissant même son apprentie répondre avec beaucoup de verve puit regarder celle-ci partir, toujours sans un mot. Ensuite, la pièce plongea dans un silence prenant, briser finalement par le petit homme qui déclara d’une voix basse, lente et grave :

« Je suis navrée pour le comportement de mon apprentie, eh bien, je pense qu’elle voulait à la fois bien faire et à la fois apprendre … je n’ai pas donner mon accord pour ce qu’elle a fait, mais ce n’est pas pourtant que je m’en enlève la responsabilité, j’assume totalement les dérapages de ma jeune apprentie et encore une fois, j’en suis réellement désoler … »

Il laissa sa phrase en suspend durant quelques instants, laissant le temps à la jeune femme de répondre si elle le souhaitait tout en continuant de garder un œil sur la fillette. En fin de compte, il ajouta toujours aussi calmement :

« Vous vous plaignez que je parte, soit, allez vous plaindre à la direction de l’hôpital, ce n’est pas moi qui ai décider de jongler avec plusieurs patients vous savez ? Peut être que vous auriez pu vous occupez de cette autre fillette empoisonnée ou de cette femme couvertes de yeux ? Vous auriez pu le faire ? Non, moi je peux le faire et malheureusement, il semble ne pas y avoir assez de guérisseurs pour tout le monde ! Alors oui j’étais parti, mais je n’ai pas pour habitude de faire un sale boulot ou d’abandonner mes patients pour en faire des cobayes. Si vous ne me faite pas confiance, partez, prenez votre fillette et partez, de toute manière, elle guérira désormais, car malgré tout, on a soignez votre fille ! »

Son regard ne lâchait en aucun cas celui de la mère désormais, il sentait qu’il bouillonnait en réalité, peut être la pression de la journée, la nouvelle de la mort de son ami et amour, ou alors le fait qu’il n’aimait pas se faire râler dessus comme s’il n’était qu’un gamin. Peut être, quoiqu’il en soit, il ajouta, sans perdre une seule foie son sang froid :

« Pour votre gouverne, j’ai déjà perdu des patients et non pas parce que je suis incompétent mais parce que je ne pouvais plus rien faire, en l’occurrence, votre enfant n’à jamais été en danger de mort, a part si vous étiez tombé sur de véritables charlatans ! »

Une fois tout cela dit, le guérisseur se réinstalla sur son siège, se rendant soudainement compte qu’il c’était lever durant son petit discours. Il fit semblant de ne plus faire attention à la jeune femme, mais se demanda comment elle allait réagir dès à présent. Allait elle partir ? Rester ? Rester serait une meilleur idée, même si la petite allait s’en remettre, elle avait besoin de repos et d’être encore au chaud. Il se demanda soudainement si les deux jeunes femmes avaient un endroit pour dormir, aller savoir, peut-être étaient elles à la rue ! Ce n’était certes pas son problème, néanmoins, le petit homme ne pouvait s’empêcher d’y penser, se demandant toujours également qui avait bien pu attaquer une gamine. Il supposa que ce n’était pas vraiment le moment de poser la question, de toute manière, cela n’avait pas un réel intérêt médical, alors bon …

« Le chocolat chaud c’est pas mal aussi … Pour l’aider, si vous en voulez … ma foi »

Il en fit apparaître trois tasses, qui venaient tout simplement du salon de thé, il en prit une, invitant la mère à faire de même …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy) Jeu 2 Mai - 21:32

Alex voulait bien croire. Croire que tout allait dans le meilleur des mondes, que cette jeune femme avait fait ce qu'elle jugeait le mieux avec des techniques qu'elle jugeait adéquate et que devant son succès, elle en oubliait que les recherches n'étaient pas infructueuses et qu'Alex avait déjà repéré et signalé le sort de Glacius à son professeur ? Maître ? Tuteur ? Supervisant ? Ou peut-être que trop absorbée par son idée, elle n'avait pas fait attention à ce qui se passait entre cet homme et Alex ou encore c'était Alex qui trop occupée par ce que l'homme lui avait demandé de faire, n'avait pas remarqué qu'ils n'avaient pas pris en compte la jeune fille mais alors ne pourrait-on pas reprocher au guérisseur de ne pas avoir prévenu la jeune fille. Comme toujours dans la vie, il n'y avait pas un méchant et un gentil, il n'y avait pas une personne à qui revenait tous les tords. Peut-être n'était-ce pas sa place effectivement de faire des critiques ici mais même si elle entendait bien les réponses de la jeune fille et de l'homme -et qu'elle était heureuse qu'il y en ait, elle vivait encore avec des hommes qui savent communiquer- elle considérait toujours le fond de sa critique comme juste. Même si le tord lui en revenait aussi certainement en partie, même avec déjà un peu de recul, elle n'aurait sans doute pas voulu être aussi cassante, elle préférait avoir vocalisé ses angoisses, ce qui menaçait de l'étouffer de l'intérieur. Cela n'aurait pas été juste s'ils n'avaient pas pu répondre mais ils avaient eu ce droit, ils avaient leurs raisons, c'était normal, le monde continuait sa course sans qu'aucun esprit ne puisse jamais vraiment se rencontrer, grands ou non.

Et là Alex avait parfaitement le droit de leur répondre, de nuancer leur propos de dire que "oui mais", que certes mais que quand même, que d'accord elle comprenait mieux mais cela n'empêchait que. Elle en avait le droit mais elle fit le choix de ne pas. Trop fatiguée. Trop inutile. Ils avaient leur soucis, elle n'allait pas leur en rajouter, se prendre la tête avec les mères inquiètes devaient être leur dernière passion. Ils ne changeraient pas pour les quelques mots qu'elle sortirait et c'était peut-être mieux ainsi, elle ne remettrait sans doute jamais les pieds dans ce lieu tout simplement parce qu'elle était résistante et qu'elle n'y avait pas sa place.

Alex serra la main à la jeune fille sans plus aucun reproche dans ses yeux, elle était passée autre chose, que la jeune fille vive sa vie quelle qu'elle puisse être, mais qu'elle la vive tout en restant fidèle à elle-même. Rien de pire que de vivre avec des regrets ou le moment présent à côté de ses pompes. Alex avait fait ses choix, cette demoiselle ferait les siennes et advienne que pourra.

Elle ne détourna pas les yeux pendant toutes les paroles de l'homme. Même si elle ne désirait pas répondre, elle tenait à montrer qu'elle avait entendu ce qu'il avait à sortir. Qu'il était désagréable ces gens qui vous montrait ostensiblement alors même que vous n'aviez pas fini de parler que de toute façon leur avis était fait et qu'ils ne changeraient pas ! Alex pouvait être têtue mais pour elle ce genre de comportement n'était pas de l'entêtement mais de la bêtise. Donc quitte à l'éviter autant le faire.

Et quand il eut fini, que lui aussi eut son moment d'expression nécessaire parfois pour continuer, il sembla accepter le calme après la tempête et proposa des chocolats chauds que la mère accepta gracieusement, signalement aussi ainsi finalement son intention évidemment de rester. Et qu'est-ce que ça faisait du bien cette tasse chaude entre ses doigts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Revenir en haut Aller en bas

Parce que l'espoir fait vivre... (Vic & Gordy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-