POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Du sang neuf au niveau 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Du sang neuf au niveau 2 Mer 23 Jan - 15:09

-Tout est prêt, Abraham ?
-Tout, monsieur le Président,
confirma le secrétaire avec le sourire un peu fatigué de celui qui s'est démené des heures durant.
-Tout le monde est prévenu ? Le Ministre, Avery, Valverde ?
-Oui, et monsieur Crow également.
-La presse ?
-Un photographe et un reporter de la Gazette du Sorcier viendront, à la fin de la réunion avec le Ministre et les directeurs de départements.
-Quelle heure est-il ?
-Neuf heures moins dix, monsieur le Président.
-Je vais aller les attendre dans l'Atrium. Vous ferez patienter ces messieurs, s'ils arrivent ?
-Bien entendu, monsieur.


James quitta son bureau, exceptionnellement encombré ce matin-là, en songeant que ce Cadwallader était d'une efficacité incomparable. Les nouveaux représentants de la jeunesse puriste auprès du Magenmagot devaient prendre leurs fonctions ce matin-là, et la plus grande partie de l'organisation matérielle de cet événement avait été assumée par le secrétaire du Président-sorcier. Abraham Cadwallader était de ces obscurs serviteurs du purisme, sans lesquels le régime ne pourrait se maintenir bien longtemps. Il ne comptait ni ses heures, ni son énergie, en employé modèle conscient que son travail de fourmi était, à sa manière et à son échelle, indispensable à la toute-puissance du purisme. Il faudrait lui faire attribuer une prime pour son dévouement, décida James, mis de belle humeur par la réalisation imminente de ce projet qui avait été le sien.

Voici quelques semaines que le jeune Président-sorcier du Magenmagot avait décidé de mettre le département de la Justice Magique à l'honneur, par une belle opération de promotion des idées puristes. Après mûre réflexion, il avait choisi de ressusciter une fonction existant sous l'ancien régime, en l'adaptant au goût du jour ; William Avery, directeur de la Justice Magique, Frédérique LeeRoy, Inquisitrice de Poudlard, et même l'Intendant Léon Brom avait approuvé le projet, qui allait enfin devenir réalité. Le partenariat avec Poudlard avait été intéressant à mettre en place, et il pouvait s'avérer très constructif, si on le poursuivait avec toute l'attention requise. Après tout, chacun, au Ministère, devait prendre sa part dans l'éducation de la jeunesse au purisme, et c'était ainsi que James voyait son rôle. Eris Valverde avait d'ailleurs montré de l'intérêt pour le projet, qui s'inscrivait dans l'effort collectif de promotion des valeurs puristes ; l'Ordre Nouveau s'y était donc associé, et la petite idée d'Eccleston avait fini par prendre de l'importance.

Le Président-sorcier descendit jusqu'à l'Atrium, et se posta devant les cheminées réservées aux arrivées. Le professeur LeeRoy avait dit neuf heures, on pouvait lui faire confiance pour être à l'heure ; ce matin, pour leur premier jour au Ministère, elle accompagnait personnellement ses deux élèves. C'était tout à la fois une façon de montrer que Poudlard était partie prenante de ce projet, et aussi de démontrer l'unité des puristes ; chacun collaborait à la même tâche, sans chercher à ramener la couverture à soi. James lui-même avait fini par perdre de vue son intérêt personnel, dans cette affaire ; certes, tout était parti d'un désir de se faire mousser, mais peu à peu, l'ambition du jeune homme s'était effacée devant la satisfaction de mener à bien une tâche qui, si modeste fût-elle, servait le purisme et le Seigneur des Ténèbres et participait à l'affirmation du département de la Justice Magique comme pilier du régime. Ce serait une belle opération de communication, et c'est pourquoi la presse avait été conviée. La jeunesse était la priorité du régime, il convenait de le démontrer... De fait, c'était une belle opportunité pour les deux élèves choisis. Ils pourraient se familiariser avec le Ministère, assister aux travaux du Magenmagot, et se forger une expérience intéressante au contact de personnalités de premier plan du monde de la justice. James n'aurait pas craché sur une telle possibilité de se faire des relations utiles, au même âge...

Neuf heures pile. Dans une flamme verte caractéristique, l'une des cheminées livra passage à l'un des adolescents, puis à l'autre. Enfin, le professeur LeeRoy fit à son tour son entrée dans l'Atrium, et le Président-Sorcier s'avança pour accueillir les trois visiteurs.


-Bonjour, Professeur, et merci beaucoup de vous être libérée... Miss Bedan, Mr Grimmberg, soyez les bienvenus au Ministère. Je suis James Eccleston, le président-sorcier du Magenmagot. Nous avons une petite formalité à remplir avant de rejoindre mon bureau, le contrôle des baguettes...

Il désigna l'endroit où se tenait le vigile chargé de cette opération, qui remettrait aux deux élèves des badges « visiteurs » leur permettant d'accéder aux étages.

-Une fois que ceci sera fait, nous nous occuperons des formalités de prise de fonctions, puis votre stage proprement dit pourra commencer.



[HJ : J'arrête là, vous pouvez bien entendu considérer que nous montons au niveau 2 pour nous installer dans le bureau de James et rejoindre le beau linge qui nous y attend. ]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Dim 27 Jan - 22:46

Ce matin là sonnait comme tous les autres. Il n'y avait ni odeur particulière, ni charme particulier, ni envie particulière... en somme, rien ne différait de d’habitude, et c'était probablement ce qui faisait de cette journée, une journée palpitante car encore vouée à être modelée à la guise de celle qui la vit pleinement. Ariana était plutôt joyeuse le matin, rarement de mauvaise humeur, elle aimait traîner dans la salle commune des serpents, sous le lac noir, tandis que la plupart dormait encore. Elle s'était déjà installée sur le canapé en cuir, large, froid, faisant face à l'immense cheminée qui illuminait la salle d'une couleur orangée, vive. Lueur qui venait d'ailleurs ponctuer le visage lise de la jeune sorcière de lumières rouges, oranges, ou jaunes, et dont les flammes venaient briller dans ses yeux verts profonds. Elle se tenait d'une façon plutôt étrange, recroquevillée sur elle-même, la tête venant se poser sur ses genoux. Elle avait enroulée ses bras autour de ses jambes et attendait, patiemment, que le temps passe. Il était encore tôt, elle avait du temps, peut-être plus que ce qu'elle aurait voulu. Vrai qu'elle avait du mal à dormir parfois, surtout ce soir. Ce matin était un matin comme les autres, mais la journée serait bien différente.

Le silence était le maître mot dans la salle commune, jusqu'à ce qu'une autre fille arrive. Elle était d'un blond impressionnant, ses yeux bleus percutaient au premier regard, et bien qu'elle ait un visage légèrement plus rond que celui d'Ariana, cela lui donnait un charme véritablement inégalable. Elle s'avança doucement, d'un pas feutré presque indétectable, jusqu'au canapé où elle s'écroula à son tour, à côté de sa copine. Ariana l'enlaça, et elles restèrent là un moment, sans parler, sans rien. Les matins comme ceux-là, elles les connaissaient par cœur, et bizarrement, cela ne les dérangeait absolument pas. Elles étaient d'ailleurs plutôt friandes de ce genre de moment entre elles.

-Bon, t'es prête ?
-Ouais. Tu vas pas trop t'ennuyer sans moi ?
-Ah ! Ça ! J'sais pas. Enfin, je devrai réussir tu sais.
-J'en doute pas.
-On va manger, j'ai faim...


Morgane se leva et partit en direction de l'entrée de la salle commune des Serpents. Ariana la suivit de près, les mains dans les poches. Elle était relativement nonchalante le matin, bien qu'elle était de nature assez dynamique durant la journée. Morgane savait parfaitement comme elle se comportait après six ans et quelques de vie commune à Poudlard, dans le même dortoir, même salle commune, même année, et cela ne la choquait pas de voir la si énergique Ariana Bedan traîner du pied. Contrairement à ce que d'autres pensaient, ça ne voulait absolument rien signifier quant à son humeur, elle était tous les jours comme ça, et tous les jours elle finissait de manière tout à fait souriante – même si son sourire était volontairement méchant et hautain. C'était une jeune fille souriante, et c'était, en gros, le principal.

Elles allèrent s'installer à leur table, elles étaient parmi les premières de l'école à être à table, si tôt. Elles commencèrent leur premier repas de la journée tranquillement, sans pour autant se priver. Elles aimaient bien manger, mais faisaient simplement attention à ne pas prendre quinze kilos en un repas, bien qu'Ariana aurait rêvé pouvoir le faire sans conséquence aucune. Elles échangèrent quelques rires, revinrent sur des discussions sérieuses, et repartirent en trip alors qu'Emma, la sœur Bedan, débarqua dans la salle. Elle vint les saluer, embrassa sa sœur chaleureusement comme très souvent (probablement car elles ne pouvaient pas se passer l'une de l'autre).

-Ariana, p'pa m'a envoyé une lettre, il veut qu'on rentre aux prochaines vacances.
-Sérieux ? Oh merde quoi... je voulais aller chez Laura...
-J'sais pas, il a dit qu'il avait des trucs à nous dire.
-Ouais... bon, bah ok...
-Sinon, tu pars à quelle heure ?
-Une heure je crois.


Où elle partait ? Au Ministère bien sûr ! Elle avait été sélectionnée pour faire partie de la représentation de la jeunesse puriste auprès du Magenmagot, sous la tutelle de James Eccleston, le président du Magenmagot en personne. Elle ne l'avait jamais rencontré, mais elle avait demandé à son majordome de se renseigner sur lui. C'était un sang-mêlé apparemment, et bien qu'elle était de nature méfiante envers cette race là, elle s'était tout même persuadé qu'il ne serait pas aussi bien placé dans l'échelle sociale si on ne lui avait pas attribué un peu de mérite et de confiance, et si les mangemorts jugeaient ce type digne de confiance, ou presque, alors, Ariana pouvait se fier à eux.

Le temps défila et Ariana se dirigea alors vers le Bureau de l'Inquisitrice où elle avait rendez-vous pour partir au Ministère. La seule cheminée utilisable évidemment était la sienne... ça, c'était rageant. Et il était strictement impossible de rentrer dans ce bureau par effraction. Ariana connaissait deux Serpentards, deux guignols, qui avaient voulu tenter et résultats ? Renvoyés et passage obligatoire à la commission de sécurité. Pour deux sangs-pur ça la fout mal... enfin, de toute façon, c'était ainsi que cela devait se terminer alors. Bedan arriva un peu en avance devant le bureau, et quelques minutes après son arrivée, un autre garçon débarqua. C'était un type de Gryffondor, qu'Ariana connaissait de nom puisqu'Emma lui en avait vaguement parlé. Un truc genre Taliesen Grimmberg... en tout cas, elle connaissait sa sœur qui était une véritable peste insupportable et tout juste bonne à claquer que Mercurius s'était empressé de refroidir. Pour ça, H était fort.

Lorsque le moment fut arrivé, ils partirent, en compagnie de l'Inquisitrice, jusqu'à l'Atrium du Ministère. Là, Eccleston les attendait. Il les salua courtoisement, Ariana lui rendit la pareille – d'autant plus que les traditions et les salutations c'était son dada venant d'une famille particulièrement à cheval là-dessus. Ils durent donner leur baguette au vigile du Ministère avant de recevoir un badge « visiteur » proprement risible et de rejoindre les étages supérieurs, notamment, le niveau 2, là où toute la Justice se retrouvait. C'était le département rêvé pour Ariana, elle voulant travailler chez les Exécuteurs, elle ne se sentait plus d'y débarquer enfin – son père n'ayant jamais voulu l'emmener – et observait tout ce qu'elle pouvait autour, tout en restant polie et civilisée. Elle n'était pas ce genre de gamine inutile et proprement sans gêne. Elle avait de la tenue, de la prestance, c'était indéniable. Ils entrèrent dans le bureau – relativement luxueux – du bonhomme Eccleston qui avait des yeux bleus terriblement envoûtants. Ils prirent place, en attendant que les formalités commencent. A vrai dire, Ariana attendait qu'ils passent au concret de manière plutôt impatiente, mais ça pouvait se comprendre... elle n'avait nullement envie de bavasser avec un sang-mêlé.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/02/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 72



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Taliesen D. Grimmberg


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Jeu 31 Jan - 15:39

Ce matin quand le réveil de Taliesen avait sonné, ce n’était pas une journée comme les autres qui venait de débuter, non aujourd’hui le jeune homme allait se jeter dans « la gueule du loup » si on pouvait dire cela. Pour résumé, il s’était inscrit à un programme inédit, le but de ce programme était simple être les représentants de la jeunesse puriste d’Angleterre et aussi de faire un énorme coup de pub pour le ministère de la magie afin de prouver que l’entente entre Pourdlard et le ministère était au beau fixe et qu’il n’existait aucune tension entre eux, il fallait avouer que c’était habillement bien construit. Le jeune lion avait vu en ce stage un excellent moyen de faire se faire des contacts et pouvoir entrer au ministère avec plus de facilité à la fin de ses études qui approchait d’ailleurs. Et évidemment dès que son grand père avait eu vent de cette nouvelle , il n’avait pas tardé lui en toucher deux mots le poussant à s’inscrire au plus vite. Chose qu’il avait fait sans grand espoir vu le nombre de prétendant pour seulement deux places. Le jeune homme aurait été heureux d’avoir été sélectionné avant les vacances de Noël tout les évènements qui s’était produit juste avant et pendant, mais il avait reçu la réponse assez tardivement, durant ses mêmes vacances et son opinion vis-à-vis de la politique mise en place par le ministère et à Poudlard, avait changé assez radicalement. La cause ? C’était dut à plusieurs choses, le fait d’être toujours rabaisser par son sang, de ne pas réussir à se sentir à l’aise dans cette société puriste même en faisant beaucoup d’efforts, le regard de son grand père, de sa grand-mère et également de tout le clan Grimmberg envers sa sœur et lui, le dérangeait au plus haut point entre la pitié et leur yeux qui disaient : « Mais qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire d’eux ? » Cela lui était de plus en plus insupportable, mais c’était surtout de voir sa sœur, gisant sur le sol de Poudlard le visage couverte de sang qui l’avait fait réfléchir et reprendre en considération ses options, sa sœur voulait se battre, elle ne voulait plus subir les autres qui se croyaient supérieurs par rapport à eux et elle avait raison, c’était encore une fois cette gamine de 14 ans qui se montrait la plus forte et la plus courageuse des enfants « maudits » Grimmberg. Le lion avait décidé de la suivre pour la protéger, mais il se mentait à lui-même, dans le fond ils étaient pareil Nasty et lui, impossible de se plier aux règles et toujours à tenter le diable.
C’était donc avec cet état d’esprit qu’il avait commençait cette journée, existé, il allait pouvoir voir des choses uniques et surtout apprendre les ficelles du puriste, avant de combattre son ennemi il valait mieux le connaitre. Mais aussi anxieux, après tout on n’était jamais à l’abri de mauvaise rencontre au ministère et surtout avec son option qui avait changé et que sa sœur avait besoin de lui après, cela lui mettait un peu plus de pression, mais il n’allait pas flanché maintenant, une pression n’était peut-être pas une mauvaise chose, elle allait lui permettre d’être encore sur ces gardes et très attentif.

C’était un jour particulier pour le lion qui ne risquait pas de l’oublier, à peine était-il descendu dans la salle commune pour prendre par la suite le chemin de la grande salle, Louis, l’un de ses meilleurs amis lui sauta sur le dos et lui ébouriffa la crinière sans ménagement.

Alors monsieur le représentant de la jeune puriste, êtes-vous prêt en entrer dans l’arène ?
Louis descends de là tout suite...

Son ami s’exécuta avec un large sourire, se plaçant devant lui et lui fit une révérence très « théâtrale » avant de renvoyer la balle au lion

A vos ordres votre altesse, j’espère que votre reine, mademoiselle Ariana Bedan sera vous satisfaire ?

Taliesen ne répondit pas oralement à la provocation, il le connaissait depuis longtemps ce clown de Louis, toujours le mot pour rire si on veut. Il lui adressa un sourire de coin et en passant vers lui il l’embarqua sans ménagement, mais sans lui faire mal, en lui attrapant le bras. Ils sortirent de la salle commune direction la grande salle où une collation les attendait, le lion devait prendre des forces avant d’entrer dans l’arène.

Une fois son assiette finit, Taliesen abandonna sa petite bande de gryffondor pour aller au lieu de rendez-vous, le bureau de l’inquisitrice. Il arriva le premier, suivit de quelque minute par l’autre élève sélectionné Ariana Bedan, sixième année à Serpentard, la crème de la crème de l’école, elle faisait parti du cercle très fermé de « l’élite de Poudlard » Il y avait pas si longtemps le lion les jalousait tous, comme beaucoup, mais cette attitude sa part, ils ne la méritaient pas, vu comment il traite les sang mêlés dans son genre. La preuve la vipère lui accorda un bref regard et guère plus.. Le stage n’avait pas encore commencé que le silence s’était déjà installé entre les deux représentants… Heureusement pour eux, enfin plus pour le lion, l’inquisitrice leur donna l’autorisation d’entrer dans son bureau deux minutes après l’arrivée de la vipère. Une fois à l’intérieur ils se dirigèrent vers la cheminée, Ariana partit la première puis fut le tour de Taliesen.

Le voilà partit pour le ministère, c’était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer.
Arriver à l’Atrium, un représentant du ministère et surtout leur maitre de stage les accueilli comme il se doit, il leur expliqua les différents protocoles à respecter, ils déposèrent leur baguette avant de prendre la direction des ascenseurs afin d’accéder aux étages supérieurs. Le département de la Justice magique auquel il était affilé maintenant, se trouvait au deuxième étage, si la mémoire du lion était bonne. Il n’était pas à sa première visite du ministère, mais il n’avait jamais eu l’occasion d’entrer dans le département de la justice magique, essaya de mémoriser le chemin qu’ils avaient pris pour aller jusqu’au bureau du président des Magenmagots. Une fois arrivé il les invita à s’asseoir sur le chaise devant son bureau. Le lion s’exécuta, il regarda l’homme, il semblait sympathique à première vue. Il avait hâte de commencer à travailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-initium.forumgratuit.org/



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Jeu 31 Jan - 19:29

Andrew Neeson était assis derrière son bureau.
Un bureau à la hauteur du prestige de sa place, Secrétaire personnel du Directeur Eris L. Valverde. Il avait eu cette fonction bien placée suite au retour de Valverde. Travaillant à l'origine au Ministère de la Magie Anglais, au Niveau 1, à la Présidence, il n'était qu'un secrétaire administratif parmi tant d'autres.
L'intendance avait demandé sa mutation, dans l'optique de voir l'arrivée prochaine d'Eris Valverde.
Andrew connaissait l'homme de réputation, d'autant qu'il avait longtemps été le Conseiller du Ministre de la Magie Anglais.

Son bureau, d'un bois très bien choisi, fièrement décoré, arboré de nombreux dossiers, dont une pile destinée chaque matin au directeur du Département de l'Ordre Nouveau.
Ce matin là, Andrew arriva quelques minutes avant son directeur. Ce dernier, l'air habituellement glacial et calme arriva peu de temps après et demanda donc les dossiers.
« Vous irez dans deux heures dans le bureau d'Eccleston. L'Ordre Nouveau se doit d'accueillir deux stagiaires. Mais j'ai une réunion avec l'Intendant, je les recevrai personnellement dans mon bureau cet après-midi. »

« Très bien Monsieur le Directeur! Et je dois les avertir pour cet après-midi? »


« Bien évidemment non. Je suppose et vous aussi, sans nuls doutes, qu'ils le devineront tout seuls. »

« Ah! D'accord, Monsieur le Directeur. Donc je ne leur dit rien! »

« Sombre idiot... »


Neeson pensa un instant qu'il n'avait pas tout compris du Directeur de l'Ordre Nouveau. Ce dernier avait déjà pris ses dossiers et était entré dans son bureau.
Le secrétaire mit environs deux heures à comprendre qu'il était essentiel que les deux stagiaires soient mis au courant, sans quoi ils ne sauraient jamais que Valverde les avait convoqués.

Il termina quelques prises de rendez-vous, un soutien à quelques oeuvres caricatives, il vérifia une dernière fois l'agenda du Directeur de l'Ordre Nouveau et quand il fut l'heure, il quitta l'Ordre Nouveau pour prendre la direction du Niveau 2.
Valverde le suivit alors, qui, quant à lui, se rendait à Urquhart, pour semble-t-il, un rendez-vous avec Léon Brom.
L'ascenseur s'arrêta deux niveaux au dessus, au niveau 8.
Dans un naturel qui déconcerta le vieux politicien puriste, Neeson sortit en même temps que le vieil homme, la mine déterminée et pleine d'un sérieux qu'on ne pouvait pas remettre en question.

« Où allez-vous Neeson? »

« Au niveau 2 Monsieur le Directeur! »

« C'était ce qui était en effet initialement prévu. Seulement, je pense que vous avez encore quelques étages intermédiaires avant de l'atteindre mon cher Neeson. »


Et Valverde continua un temps son chemin avant de disparaître dans une foule qu'il contrôlait tant sans qu'elle le sache. Il transplana à l'Intendance.
Pris de conscience qu'il s'était encore une fois trompé -nous ne pouvons en vouloir à ce brave homme honoré de cette mission d'être quelque peu perturbé -, il rentra de nouveau dans les locaux du Ministère de la Magie, reprit le même ascenseur qui le mena jusqu'au niveau 2.

Quelques minutes plus tard, il arrivait au bureau d'Eccleston.

« Monsieur le Président-Sorcier, bonjour. Madame l'Inquisitrice. Monsieur Valverde me demande de bien vouloir excuser son absence. Il est en entretiens avec l'Intendant Brom. Cependant, il me fait savoir qu'il recevra les deux stagiaires à quatorze-heures, dans son bureau, si leur emploi du temps leur permet. »

Bien que sensiblement maladroit et étourdit devant Valverde, Neeson était d'un professionnalisme sans failles. Ainsi, devant les deux jeunes-gens, il y avait là un homme courtois mais sévère, droit et pourtant avenant.

« Au nom de l'Intendance de Grande-Bretagne et du Département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance, nous vous souhaitons la bienvenue et souhaitons que votre stage au sein du Ministère Anglais vous aidera à comprendre avec plus de facilités les rouages de la société politique et administrative puriste. J'espère que vous contribuerez à l'enrichissement du cours de politique internationale du professeur Sauventreen lors de votre retour à Poudlard! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Sam 2 Fév - 15:36

Citation :
Je ne commenterais pas la politique Mulciber, ni rien d'autre de tout ça. Cependant, je vous invite à vous poser de réelles questions, sur la motivation de qui vous commande, pourquoi, comment, et s'il est bon, et surtout juste, de suivre aveuglément. Le purisme ne mourra pas avec mon départ, pas ici, pas tant que vous serez fils de la magie. Gardez à l'esprit ce que j'ai apporté ici, comment, et pourquoi.

John Mulciber, Ministre de la Magie Anglais, ferma avec un sourire le dossier qui contenait l'extrait du discours recopié avec soin par James Hilliker, son conseiller. Trompé par ma propre fille...mais ça n'avait pas d'importance. John avait donné pour conseil à Hilliker de ne pas écouter Roxane, ce que Jim avait fait avec brio. Il s'était installé au fond, s'était fait discret, et avait écouté. Puis il était parti. Le lendemain, ils en étaient rendus à examiner le dossier.
" Je pense que nous devrions attendre. Le révéler maintenant n'apporterait rien, je crois. File ça à Crow, il se démerdera avec...
- Pas une mauvaise idée. On va faire ça. L'ensemble des ordres partira tout à l'heure. A présent, passons au cas Jugson...Communiqué ou non ?
- Non. Attends de voir ce qu'il dit. Laisse le abattre ses cartes, et parler de son délire, ça ne coute rien."

John hocha la tête. Il était l'heure, déjà. Il fallait qu'il descende au niveau deux. Eccleston avait eu la bonne idée d'organiser un stage pour des élèves de Poudlard. John avait une affection particulière pour le Magenmagot. Il en était lui même issu, puisqu'il y avait été juge. Il aimait bien cette vénérable institution, qui était le marteau qui condamnait la lie bourbiste. Bien, ça ne fait pas de mal, un peu de bonne pub, ça change. Il fallait bien l'admettre, virer des gens ou les envoyer en prison n'était pas franchement un message positif de la part du Ministère. Mais je ne pouvais pas ne rien faire, très honnêtement. De SaintClair minait le Ministère, quoi qu'en pensent Brom et Valverde, avec ses fausses idées puristes, bien plus proches de celles de Jugson que celle du Lord. Il a peut-être sauvé Brom, mais l'aurait-il fait si ça n'avait pas eu d'intéret pour lui ? Non, surement pas. De SaintClair devait être arrêté au plus vite ; il était un danger autant que Menroth, et John aurait sa peau.

En attendant, il décida de changer de registre, et descendre parler à ces élèves. Hilliker, clairement, le remplaçait lorsqu'il n'était pas là. Ministre de l'ombre, discret et attentif, il devait être l'un des seuls, avec William Avery, à pouvoir faire changer d'avis le Ministre de la Magie Anglais. Ce n'était pas la contradiction qui genait John Mulciber, c'était en réalité un homme assez ouvert. Mais si on s'attaque au Maitre, je frappe. On pouvait donc bien dire que John était tyrannique, il savait ce qu'il faisait. Désormais, il avait un Ministère débarassé de toute personne contre le Lord, et sans presque avoir bougé. Valverde était parti selon la volonté du Lord. Menroth tombait grâce à De SaintClair. John, lui n'avait agi, finalement, que pour virer le français. Le prendre était une erreur. Mais c'est terminé.

Il arriva au niveau deux, et croisa William, qui lui aussi allait retrouver Eccleston. Il salua son vieil ami, lui serrant la main :

"Bonjour, William, toi aussi tu vas voir la jeunesse ?"

Qu'est-ce que ça faisait d'être jeune ? John avait oublié. Il se rappelait de Poudlard, oui, de la gueule qu'il avait lorsqu'il était, de ce qu'il y avait ressenti. Mais c'est loin, tout ça, si loin...Il n'avait pas envie de se souvenir, plus du tout, même. Il préférait voir la jeunesse d'aujourd'hui. Peut-être sera-t-elle meilleure que moi. C'était à espérer. Car John n'était pas le meilleur en tout. Brillant ? Oh oui, plus que la moyenne, mais pas le meilleur. Tout le monde avait ses failles.

Il entra, et salua Eccleston d'un signe de tête, adressant un sourire aux deux jeunes. Ariana Bedan, fille de Wiltord. Il la connaissait puisque c'était la cousine d'une de ses arrières petites cousines, une autre Bedan. C'était une bonne chose qu'une sang pure vienne au Ministère. La gouvernance doit être égale à la pureté et à la fidélité au Maitre. De Taliesen Grimmberg, John ne savait pas grand chose, sinon qu'il était à Gryffondor, et qu'il était sang mêlé. Ce n'était pas un point positif. Mais après tout, James aussi était un sang mêlé, et il s'en sortait bien. John serra la main des deux élèves, avant de prendre la parole :


"Au nom du Ministère de la Magie, et en mon nom propre, je vous souhaite également à tous deux la bienvenue. Le Ministère est heureux d'accueillir et de former en son sein la Jeunesse Puriste, celle la même qui, j'en suis sur, nous offrira les dirigeants et les serviteurs du Purisme de demain. Bien entendu, je suis sur que vous mesurez de votre coté la fierté et l'honneur qui vous est fait de pouvoir assister, pour un temps, aux travaux du département de la Justice Magique, fer de lance de notre Ministère, et je suis convaincu que vous comprendrez et servirez mieux le Purisme après cette période d'observation. Et lorsque vous êtes ici, vous êtes une partie de notre Ministère. Bienvenue encore une fois !"


Il leur remit ensuite deux badges du Ministère. C'était axactement les mêmes que ceux des vrais employés, en acier brillant. Ils étaient la pour apprendre, ils apprendraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 24/04/2012
Parchemins postés : 106



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 13PV
William Avery*


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Dim 3 Fév - 21:27

Il y avait là comme un pressentiment étrange, comme si cette journée n'était que le prélude à quelque chose d'autre qui allait touché le vieux directeur de la Justice Magique. Ce n'était qu'une impression bien sur, mais William avait comme l'idée que demain, une chose se passerait, quelque chose d'ancien qui n'aurait jamais du revenir. Mais ce n'était qu'une impression, et tant qu'elle n'était pas confirmé, elle n'était rien aux yeux du mangemort. Il vivait le présent, façonnait l'avenir et oubliait le passé, c'était ainsi, le passé était fait pour ça, pour être oublié. De toute façon, qu'y avait-il de notable ou d'intéressant à se souvenir dans la vie de William Avery ? Sans doute pas grand chose, du moins pour lui il n'y voyait pas des masses à raconter. Pourquoi faire de toute façon. Oui, le passé était ce qu'il était, passé, point final, pas besoin de s'attarder plus longtemps dessus. Mais parfois, on en venait à regretter le passé, même pour le vieil homme. Au fond de lui, dans cette vie présente, sa seule erreur qu'il aurait voulu corriger, c'était son fils qui avait obtenu le pardon de tous et qui continuait à vivre. Du moins, aux yeux de son père, il n'était plus vivant, plus rien, comme si son existence avait été rayé. C'était d'ailleurs un peu ça. Alors oui il regrettait que son fils n'est été qu'un lâche minable qui n'avait réussi un carrière professionnelle que sur le nom de sa famille. Détestable enfant qui n'était plus rien, qui avait trahis et qui tentait tant bien que mal de se rattraper. Mais c'était impossible.

Il n'y avait plus de passé pour William, plus de jeunesse. Il était l'homme vieux qu'il était, rongé par le temps qui passe et par les ages, bouffé par les souffrances encaissées et les années de prison à Azkaban. Tout ça se voyait sur le vieil homme, il n'était pas épargné, ni de visage, ni d'esprit. Il n'était pas le plus fou des mangemorts, voir même l'un des moins fou quand on y réfléchissait bien, mais il n'était depuis longtemps plus sain d'esprit. Son calme froid était à la fois un masque et une vérité. Il avait envie d'exploser, de relâcher la colère et la haine qui coulait dans ses veines. Mais il était aussi une personne de raison et de réflexion, il n'était donc pas possible pour lui de foncer et de laisser éclater ce qu'il avait en lui. Il n'était pas John qui ne se cachait pas ce qu'il était. Au fond, oui on pouvait croire que William ne se reconnaissait pas en lui même, mais il était pourtant bien ces deux facettes un peu particulière.

C'était dans cette optique que le vieux mangemort travaillait dans son rôle de directeur de la Justice Magique. Froid, ferme, qui laissait un temps jouer ses employés avant de les recadrer quand le temps était nécessaire de le faire. Discret mais toujours présent, il fallait se méfier de l'eau qui dors comme on dit. Il semblait ne pas être là, mais il observait pourtant toujours, se tenait informé de tout et ne lâchait rien, il n'oubliait pas. Il était un fidèle servant du régime, fidèle au purisme et surtout fidèle au Lord. Il en manquait de plus en plus de ces hommes là... en tout cas des influents. Pourtant les mangemorts et le seigneur des Ténèbres avaient été la main armé pour remettre sur scène le purisme, le vrai, le solide, celui qui avait été évincé pendant tant d'année par le bourbisme puant et menteur. Et sans eux, jamais la pureté du sang n'aurait pu s'imposer. Et beaucoup aujourd'hui, avaient tendance à l'oublier. William doutait quand sans eux, le purisme reste à sa place de numéro un et garde sa puissance imposante. C'était même peu probable.

Mais pour l'instant, l'idéologie et la propagande marchait bien, le peuple suivait sans rien dire, s'en fichant sans doute un peu, mais il suivait. Le purisme demeurait et se devait de continuer, et ce au plus profond des cœurs. C'était pour cette raison qu'on avait demandé au vieil homme de venir à la rencontre des deux jeunes représentant de Poudlard en stage au Ministère sous la coupe de James Eccleston. C'était ce dernier qui avait eu la bonne idée de remettre au goût du jour cette pratique. Au fond, Avery se fichait bien des deux gamins qui avaient été choisi pour ça, mais ce n'était pas une mauvaise idée. Et puis au moins, ça formerait des jeunes et leur enseignerait des choses. Un bon coup en somme.

En sortant de son bureau pour aller vers celui de son président du Magenmagot, il croisa le Ministre, en personne. Alors comme ça c'était tout le gratin qui se déplaçait pour des enfants ? La mise en scène était particulière, franchement... mais il fallait faire bonne impression. Il retourna son salut à John et entra à sa suite dans le bureau de James, où en effet, assis en face du président, deux jeunes les regardaient entrer. Une fille et un garçon. Ariana Bedan, un demoiselle de sang pur et puriste jusqu'aux bouts des ongles. Elle restait bien plus connue que son homologue, dont seul le nom venait à William, Taliesen Grimmberg. Un sombre inconnu.

John Mulciber pris la parole, souhaitant d'une manière des plus officielle la bienvenue aux deux jeunes. Clair, simple, peut être un peu trop guindé, bref, un discours de bienvenue. William ne comptait pas en faire autant. Ce serait peut être même une presque répétition des paroles de John tourné de manière différente. Et encore.


« En tant que Directeur de la Justice Magique, je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue au Ministère de la Magie et j'espère que ce stage au sein de la Justice Magique saura vous apporter pour votre devenir professionnel ou même éclairer certaines de vos questions. Vous êtes l'avenir du purisme, sachez en être conscient. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Date de naissance du joueur : 06/11/1986
Âge du joueur : 31
Arrivé sur Poudnoir : 11/10/2009
Parchemins postés : 10112



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Frédérique LeeRoy


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Ven 15 Fév - 18:11


Frédérique avait une rancœur au sujet du Ministère et ses membres, mais elle ne pouvait expliquer pourquoi elle l’avait réellement. Il était vrai qu’elle n’appréciait pas la domination de plus en plus importante qu’ils avaient sur Poudlard. Il était vrai qu’elle n’appréciait pas leurs comportements à son sujet, elle qui, donnait tant de temps et d’effort pour que son établissement reste aussi prestigieux qu’avant si ce n’était plus. Il était vrai qu’au final, elle ne connaissait personnellement personne du Ministère, bien plus proche de l’Intendance, dirigé par son mentor. Son père, biologique, avait travaillé pour le Ministère et longtemps elle avait considéré ses représentants comme des traitres et des lâches. Depuis la prise de pouvoir du Lord Voldemort, elle n’avait cessé de se dire qu’il y regorgeait d’incapable plus profiteur les uns que les autres. Mais au bout du compte, elle ne savait rien du Ministère comme eux ne savait rien de Poudlard. L’on ne pouvait pas dire que l’on pouvait connaitre en profondeur ce dernier. En tant qu’élève, l’on n’avait qu’une vision minime de tout ce qu’il y avait. Poudlard n’était pas une annexe du Ministère. Poudlard appartenait à l’Intendance.

La belle jeune femme, dont on ne prenait plus la peine de présenter ou de demander l’identité quand elle arrivait au Ministère, se rendait en ces lieux pour représenter l’école qu’elle dirigeait depuis deux ans. Suite aux ordres de Léon Brom durant la réunion d’Urrquhart, elle avait tenu une correspondance avec Eccleston. Elle ne savait rien de cet homme hormis qu’il était charmant, poli, courtois et qu’il était Président du Magenmagot. Mais finalement, ordre ou pas, l’idée de ce dernier l’avait enchanté. Cela la remettait au premier plan sur les efforts qu’elle faisait pour Poudlard. Elle ne voulait plus être cette sorcière que l’on dénigrait, que l’on mettait rapidement de coté alors que l’on parlait de son établissement, qu’on y mettait en place des évènements. Les choses changeaient doucement de ce coté et elles changeaient en sa faveur.

Deux de ses élèves, Miss Ariana Bedan, élève en 6ème année à Serpentard, et de Monsieur Taliesen Grimmberg, élève en 7ème année à Gryffondor, nommés représentants de la jeunesse puriste auprès du Magenmagot, devaient commencer leurs taches ce jour même. La jeune femme avait donné les autorisations nécessaire afin qu’ils puissent se rendre au Ministère, directement, en passant par un accès sécurisé et direct.


« Je suis ravie de votre ponctualité… Ne tardons pas… Cette journée risque d’être des plus chargés… Je n’aurais que quelques recommandations… Vous représentez Poudlard… faites en sorte que vous soyons fiers de vos actions… »

Ainsi, ces deux jeunes avaient retrouvé l’Inquisitrice à son bureau et ils avaient tout trois emprunté sa cheminée personnelle pour se rendre au Ministère. Elle tenait à les accompagner personnellement pour cette première journée. Surtout que de nombreuses personnes, importantes, et que la presse avait fait le déplacement. Dans ce monde d’apparence, il fallait sans cesse montrer sa présence pour prouver ses actions. Eccleston les attendait déjà. Ils étaient parfaitement ponctuels. Elle n’était jamais en retard pour que ce soit. Bien qu’elle y voyait un intérêt personnel, elle y voyait aussi l’intérêt de mettre en avant les idées puristes qu’elle ne cessait de prôner.

« Bonjour monsieur le Président… Soucieuse de l’avenir de Poudlard de nos jeunes protégés, il semblait évident que mon déplacement était requis… J’espère que vous avez stipulé à tous un libre accès pour ma part afin de suivre à tout moment selon mes disponibilités ces jeunes gens… »

Accueil, contrôle des baguettes, formalités, tout s’enchainait et sur son agenda, qu’elle avait fait apparaitre magiquement, une plume notait les différents plannings que suivraient ses jeunes gens. Etant sous sa responsabilité, il n’était pas question qu’elle ne sache pas ce qu’il faisait et où il se trouvait, même si le Ministère était l’un des endroits les plus surs et les plus sécurisés du pays. Ainsi, quand le secrétaire de Valverde se présenta à elle, sa plume s’activa pour noter les rendez vous de l’après-midi. Elle se disait qu’il lui serait tout aussi pratique d’avoir un assistant particulier pour l’assister et gérer les taches administratives qui commençaient à lui devenir trop lourdes et importantes. Une assistante même serait le mieux. Courtoise mais hautaine avec cet homme, elle n’avait pas grand-chose à ajouter après les propos qu’il venait d’énoncer.

« Pourriez-vous solliciter pour ma part un rendez-vous avec le Directeur du Département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance… ? Il comprendra la nécessité de nous rencontrer rapidement… »

Ils rencontraient enfin le Ministre. Les nouvelles allant vite, elle avait entendu ses hommes parler du départ de De SaintClair du Ministère. Une belle victoire pour la jeune femme qui ne supportait pas ce dernier. Bien trop proche de son père, elle craignait que cela ne la nuise. Mais son départ, puisque départ et ainsi soutenu par Léon Brom, elle se félicitait que ses semblables aient enfin mis à jour les comportements les plus suspects de Tryan. Cet étranger n’avait pas sa place auprès d’eux et elle doutait de sa loyauté auprès du maître. Il se disait que le Ministre pensait comme elle. Elle serait ravie de l’avoir comme allier au lieu de cette guerre froide qu’ils avaient tous deux depuis le début. Elle devait lui aussi le rencontrer.

Plus ça allait, plus l’Inquisitrice avait du s’allier avec le Département de la Justice Magique. Premièrement pour l’affaire des disparitions d’enfants. Et secondement pour réaliser ses stages d’élève assurant ainsi la liaison entre ce département et l’école.

Le Directeur de la Justice Magique fut le dernier à arriver dans le bureau. Cela faisait tout de même beaucoup de monde dans une si petite pièce. Elle ne connaissait que mal ce vieil homme. Mal, on dirait plutôt pas du tout. Ils s’étaient croisés à de nombreuses reprises mais ne s’étaient jamais adressés la parole. Elle n’avait pas de raison de lui parler non plus. Il fit lui aussi ses encouragements et souhaita la bienvenue à jeune Poudlardien. La jeune femme comprit qu’il ne manquait plus qu’une réponse de sa part avant de continuer la suite des choses.


« Je suis fière que nos deux plus illustres élèves de cette année, Miss Bedan et de Monsieur Grimmberg puissent ainsi occuper les fonctions de représentants de la jeunesse puriste auprès du Magenmagot… Dans un souci de faire découvrir le travail du Ministère, tout particulièrement celui du Département de la Justice Magique, je suis satisfaite d’avoir pu répondre favorablement à la demande que Monsieur Eccleston a eu l’intelligence de me faire… Peut-être ferions-nous naitre quelques vocations… Je n’ai eu de cesse de sollicité l’Intendance quand à l’utilité des stages de nos élèves au sein même du Ministère… Ce département en particulier préoccupe de plus en plus nos jeunes gens mais il leur reste pourtant bien trop mystérieux… Ces derniers, en grand nombre, ont montré rapidement un vif intérêt à ce projet… Je suis particulièrement satisfaite de l’attention que vous nous accordez… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Dim 17 Fév - 13:47

Le Ministère était un endroit proprement fascinant pour la jeune sorcière. Elle se retrouvait ici comme dans sa poche, sans pour autant y être venue à de nombreuses reprises. Vrai qu'elle n'était passée que trois ou quatre fois dans l'immense bâtisse du Ministère de la Magie, et il y avait de quoi rire lorsqu'elle disait connaître l'endroit. En réalité, non, elle ne le connaissait pas, mais c'était tout comme. Elle s'y sentait bien, elle s'y sentait à l'aise, dans son élément. Comme à Poudlard, sauf que là-bas y régnait une atmosphère proprement plus chaleureuse cela ne faisait aucun doute. Avait-elle hâte de venir ici après Poudlard ? En partie oui, en partie non. Quitter Poudlard lui ferait un mal fou, elle adorait l'endroit, elle adorait cette magie unique qui s'était emparée du château. Cependant, le Ministère représentait beaucoup, surtout pour elle, surtout aujourd'hui. L'Intendance avait d'autres priorités, comme celle de l'Ordre Nouveau, et à l'heure actuelle, ce n'étaient pas les priorités de la Bedan qui voulait, elle, taper du sang-de-bourbe et du traître à son sang. Elle voulait traquer l'ennemi, pas l'intimider à la manière de Valverde. Ariana était une jeune femme très informée des instances du pays, contrairement à d'autres de l'école, elle était suffisamment mâture – ou fanatique – sur ce point là pour connaître toutes les grandes figures, pour connaître leur fonction, leurs missions, et tout ce qui allait avec. Bien entendu, des détails lui échappaient encore, elle qui n'était qu'une élève sans grand intérêt pour le Ministère pour l'instant, mais dans les faits, elle restait plus informée que la plupart des autres étudiants. Elle n'était pas particulièrement fan de la juridiction en tant que telle, mais elle appréciait l'idée d'être au niveau 2 de l'entité magique et politique du pays. Eccleston semblait être assez professionnel pour un sang-mêlé, et malgré son sang en partie souillé, il était bien placé. Par des mangemorts qui plus est, donc presque digne de confiance. Elle avait toujours eu cette méfiance envers les sangs-mêlés qu'elle jugeait imprévisibles car en partie mauvais. Selon son oncle, Ignace, ils étaient la gangrène même de la société magique, ceux avaient osé souiller le sang-pur avec du sang-impur dans un même être. Elle n'était pas foncièrement contre cette vision des choses, elle la trouvait même assez vraie. Simplement qu'au jour d'aujourd'hui, si elle fuyait tous les sangs-mêlés, alors elle aurait dû quitter Poudlard qui en était rempli.

Est-ce qu'Ariana Bedan était une fille heureuse ? Oh, en apparence oui, bien entendu, et il aurait été affreux de dire qu'elle ne l'était pas. Riche, aimée de sa famille, vouée à un bel avenir, possédant ce que d'autres n'auraient pu rêver d'obtenir... en somme, elle était peut-être l'une des seules personnes à Poudlard pouvant prétendre toucher le bonheur à l'état brut. Tout ce qu'elle désirait, elle l'obtenait, d'un claquement de doigt, ou presque. Elle n'avait pas d'amis, ou presque pas, mais si elle en avait réellement voulu, qu'est-ce qui l'empêchait d'aller voir les autres et de leur parler « gentiment » ? Elle était une actrice de talent quand elle le voulait, et savait parfaitement être hypocrite, bien qu'elle rechignait à le devenir, ça ne lui aurait posé aucun problème si elle l'avait réellement voulu. Oui, mais voilà, dans le fond, elle n'était pas parfaitement heureuse. Elle était d'une belle famille, mais une famille ô combine exigeante. Elle n'avait pas le droit à l'erreur, c'était là son problème en réalité. Elle ne voulait pas échouer, ne serait-ce qu'un pas de travers. Ce pourquoi elle avait voulu ce stage, ce pourquoi elle avait rejoint l’Élite, ce pourquoi elle avait adhéré le plus rapidement possible au PPA dans l'espoir de grimper les échelons. Sa sœur ne semblait pas être dans la même perspective, mais Emma était plus subtile et plus intelligente qu'Ariana, les deux le savaient, alors ça ne devait pas poser de problème, surtout pas lorsqu'Emma disait vouloir suivre des études en magie supérieure, et de reprendre l'entreprise familiale juste après. En somme, elle ne guidait pas vers autre chose que la finance et les magouilles politiques, tandis qu'Ariana voulait d'abord passer par autre chose, plus concret, plus personnel. Alors, non, elle n'était pas heureuse, car des choses qu'elle désirait ne lui étaient pas accordées, et ça la tuait. Elle, la fille capricieuse.

Les hautes figures arrivèrent au compte goûte dans le bureau du Président-Sorcier Eccleston. Ainsi, lorsque ce fut le second de l'Ordre Nouveau qui débarqua, Ariana eu un sourire en coin. Il faisait tache ce bonhomme à côté des autres têtes. Quoiqu'avec Eccleston, ça allait plutôt bien. Sauf que ce dernier était plus gradé. Là était la différence notoire. Elle le remercia d'un signe de tête poli, avant de parler à son tour. Ariana était une fille qui n'avait pas sa langue dans sa poche. Elle n'était pas timide, et savait parfaitement bien s'exprimer, même devant des gens intimidants en temps normal... oui, sauf qu'Ariana ne venait pas d'un milieu où les Grandes Figures étaient absentes.

-Je vous remercie, et je pense que nous ne manquerons pas d'exposer à nos camarades lors du cours de Politique Internationale, nos expériences lors de ce stage. Stage enrichissant pour nous deux, mais aussi pour les autres élèves qui bénéficieront d'une vision plus proche de la leur d'une institution qu'ils connaissaient probablement mal.

Contrairement à elle. Elle s'était longuement intéressée au département de la justice magique, et ce, depuis quelques années. Depuis son envie d'être Exécutrice en vérité. Elle espérait simplement qu'un jour elle puisse rencontrer le Directeur des Exécuteurs afin de lui avouer son vœu le plus cher. Vint par la suite John Mulciber, le Ministre en personne. Elle le salua elle aussi de la tête. Un sourire aimable, bien que discret.

-Je dois également vous remercier de nous avoir permis d'entrer dans ce département, ne serait-ce que pour un stage. Je pense que c'est la meilleure occasion de connaître l'institution dans laquelle on espère tous travailler un jour ou l'autre... enfin, je parle pour moi bien entendu.

Qu'est-ce que Grimmberg comptait faire après Poudlard ? Elle n'en avait aucune idée, et n'était pas prête de s'intéresser à ça. Elle n'avait que faire de l'orientation de ses camarades tant qu'ils n'allaient pas dans la résistance. Là, elle irait les tabasser pour leur faire comprendre à tous qu'elle ne rigolait pas avec l'ordre des ténèbres. Mulciber était suivi d'Avery, le grand patron du département, qu'elle remercia alors de la même façon que le Ministre de la Magie. Vrai qu'ils avaient droit à véritable gratin pour un simple stage. En même temps, c'était la première fois que des élèves allaient travailler au Ministère en tant que stagiaires, ça devait se remuer dans les différents bureaux et départements. L'Inquisitrice parla alors. C'était une belle femme, jeune, mystérieuse, avec un aura indescriptible. Elle était, pour ainsi dire, un modèle pour la plupart des jeunes de Poudlard ; Forte, douée, stricte, et pourtant, elle nouait avec ses élèves une relation toute particulière. Comme si chacun pouvait aller la voir, et lui parler, de tout, comme de rien, sans que cela n'est d'impact. Ariana respectait sans nul doute LeeRoy, à la fois pour sons statut de mangemort, et pour sa régence de Poudlard, bien qu'elle ne la trouve pas nécessairement exemplaire. Elle lui trouvait quelques défauts – parfois minimes pour la plupart mais importants pour une capricieuse – qui faisait qu'Ariana se détournait de la direction de Poudlard. En soi, ça n'avait rien d'important, mais aux yeux d'Ariana, il était primordial de se tourner vers ce qui lui semblait « parfait ».

-C'est aussi un honneur que vous nous ayez sélectionné Madame.

Elle était on ne peut plus sincère en disant cela. A vrai dire, Ariana n'avait pas réellement douté être prise lorsqu'elle s'était présentée, pour la simple et bonne raison qu'elle était ce qu'il y avait de plus pur à Poudlard, et que sa famille et les contacts qu'elle avait la mettaient en première position pour représenter le purisme et la jeunesse. Cependant, elle savait que LeeRoy était une femme exigeante, qui jugeait beaucoup sur les capacités – et en soi, c'était tout à fait normal, les meilleurs gagnent toujours – ainsi, se voir attribuer le stage était une sorte de promotion aux yeux de la serpentard.

La porte s'ouvrit de nouveau, dévoilant l'allure assurée du Directeur des Exécuteurs de Nuisibles. Ariana n'en cru pas ses yeux, réellement, et resta un moment figée devant Lincoln Crow. Elle restait pourtant extrêmement droite, et fière, mais intérieurement, elle se sentait gamine dans un parc à jouet. Il s'avança doucement, serra la main à Avery, Eccleston, Mulciber, Nesson, et l'Inquistrice, avant de faire de même avec les deux jeunes. Il avait une poigne forte qu'on savait habituée à manier la baguette et les sortilèges de magie noire. Il les regarda un moment. Un regard froid, puissant, profond, qui en aurait figé plus d'un. Il les analysait, c'était indéniable. Ariana soutint son regard, elle n'avait peur de rien, ou presque, et était difficilement intimidable.

-Bienvenue au département de la justice magique. balança-t-il d'une voix froide et stricte. Une voix typique d'un directeur de Bureau, un directeur d'élite. Si l'un d'entre vous ne me connaît pas, je suis Lincoln Crow, Directeur des Exécuteurs de Nuisibles. Je pense que nous aurons à collaborer un certain nombre de fois, vue que les Exécuteurs sont liés au Magenmagot... Sachez tout de même que tout ce que vous verrez ici ne pourra pas toujours être divulgué à Poudlard. Alors gardez votre langue dans votre poche quant aux dossiers que vous pourriez voir passer.

Il ne passa pas un mot de plus. Ariana ne su même pas quoi répondre. Il lui laissait une drôle d'impression. Admiration, et colère. Elle aurait bien apprécié lui décoller une droite, mais l'envie passa rapidement lorsqu'il se retourna vers James et qu'elle ne l'eut plus face à elle.

-James, tu viendras dans mon bureau quand tu auras du temps, j'ai quelques affaires à régler. Monsieur le Ministre, Monsieur Avery, Madame l'Inquisitrice, Nesson, jeunes gens, bonne journée.

Et il quitta la pièce. Il semblait que ce fut plus par formalité qu'il était venu qu'autre chose, et ça n'avait rien d'étonnant quand on connaissait un minimum le bonhomme. Il détestait la prise de parole en public, simplement car c'était une perte de temps. Mais en tant que Directeur des Exécuteurs il s'était tenu à venir saluer les stagiaires qu'il recroiserait probablement à un autre moment. Crow partit, on attendit la suite, avec impatience.

Spoiler:
 

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2 Mar 19 Fév - 22:03

À vrai dire, cela ne méritait pas autant de tralala. Il ne s'agissait, après tout, que de deux gosses, et leur nomination comme représentants de la Jeunesse Puriste auprès du Magenmagot n'était pas, en soi, un événement nécessitant la présence du Ministre et de quelques autres gros bonnets du régime. Eccleston ne regrettait pas, cependant, d'avoir organisé une arrivée en grande pompe pour ces deux jeunes gens ; les événements n'ont que l'importance qu'on leur donne, et le président-sorcier du Magenmagot tenait à ce que celui-ci marque les esprits. Quoi qu'en pensent Avery et Crow, qui se fichaient éperdument de la communication et entendaient accomplir leur tâche sans faire de vagues, Eccleston, lui, était convaincu de la nécessité de faire parfois un peu de publicité à l'action du Ministère. Il s'agissait tout simplement de s'imposer dans le quotidien des sorciers, d'occuper les colonnes des journaux autrement qu'avec des décrets ou des interviews, de se montrer, en un mot comme en cent, sous un jour favorable. Et quelle meilleure image donner que celle d'un Ministère soucieux de la jeunesse, attentif à son avenir, où chacun, si haut placé fût-il, trouvait quelques minutes pour un accueil à la bonne franquette ? Le Ministère de la magie était proche de la population et de ses préoccupations, il convenait de faire entrer cette certitude dans le crâne de ladite population. Les employés et les responsables du Ministère n'étaient pas au service d'une idéologie ou d'un puissant sorcier, mais de la communauté magique. Une fois que chacun serait persuadé de cela, on aurait fait un grand pas en avant. Pour le moment, il fallait le marteler autant que possible, pour que le sorcier de la rue finisse par identifier purisme et intérêt commun.

C'était pour cela qu'Eccleston avait tout fait pour que les responsables soient présents, et qu'il avait convoqué la presse pour l'arrivée des deux élèves. Il voulait faire de ce minuscule événement une preuve de la haute bienveillance du Ministère à l'égard de la population, et de son implication auprès de la jeunesse. S'il avait fallu insister auprès de certains, tous, ou presque, avaient finalement accepté de jouer le jeu. Il ne manquait que Valverde, qui s'était fait représenter par son secrétaire, et Crow qui avait clairement fait comprendre à James que ce genre de simagrées le gonflait royalement ; ce type était tout sauf civilisé, quand il s'y mettait. En dépit de ces deux absences de taille, jamais le bureau du président-sorcier du Magenmagot n'avait reçu autant de beau monde à la fois. Mulciber avait abandonné pour un moment ses obligations pour venir présider la brève rencontre. Il remit aux deux stagiaires les badges qui avaient été frappés spécialement pour eux, et qui portaient leur nouveau titre officiel : Représentant de la Jeunesse puriste auprès du Magenmagot. Ces badges les dispensaient, à l'avenir, du contrôle des baguettes dans l'atrium, et leur permettaient de se déplacer librement dans le Ministère ; ils étaient le symbole de leur appartenance toute nouvelle à cette institution, et c'est pour cette raison que James avait prié Mulciber de les remettre personnellement aux élèves. Le Ministre avait accepté de bonne grâce, en bon politique conscient de la nécessité de mettre en scène certains gestes.

Chacun prononça quelques mots de circonstance, Neeson au nom de l'Ordre Nouveau et de l'Intendance, puis Mulciber, Avery, et enfin le professeur LeeRoy. James ne s'attendait pas à ce que la jeune Ariana Bedan réponde sur-le-champ, très à son aise ; il ne fut pas mécontent, cependant, de cette initiative, et laissa la jeune fille poursuivre, songeant que son aisance en public – et quel public ! - avait quelque chose de stupéfiant pour une fille de son âge. D'ordinaire, on voyait bien plus d'adolescents murés dans un silence aussi farouche que blasé, et cela rendait d'autant plus agréable la réponse polie de la Serpentard. Rien n'était pire que ces grands dadais incapables d'aligner trois mots, dont deux fautifs ou argotiques... Au moins le professeur LeeRoy avait-elle pris soin de choisir des élèves avec un minimum d'éducation pour représenter son école. Il fallait espérer que Grimmberg était du même tonneau... James allait inviter le jeune homme à prendre la parole à son tour, mais il fut interrompu par l'arrivée de Crow. En voilà une surprise ! Il consentait donc à faire une apparition. À la bonne heure... Il entra dans le bureau d'un pas décidé, serra la main de chacun des présents, avant de souhaiter une bienvenue bourrue aux deux élèves. Il ne s'attarda que le temps de demander à James de passer à son bureau dès que possible – peut-être était-ce la véritable raison de sa venue – et repartit, du même pas rapide. James n'essaya même pas de le retenir pour la photographie ; c'était un coup à prendre un sortilège en pleine poire, si le directeur des Exécuteurs n'était pas d'humeur à avoir sa bobine dans le journal. La porte refermée sur Crow, James fit signe à Cadwallader, qui se tenait dans un coin, de faire entrer le photographe et le reporter de la Gazette ; tandis que le secrétaire allait les chercher, il s'avança et fit :

-Merci à tous. Je sais que vous tous êtes très occupés, aussi vais-je tâcher de vous libérer au plus vite. Je me permets de faire entrer les journalistes, ils n'en ont pas pour bien longtemps et doivent retourner rapidement à la rédaction... Monsieur Grimmberg, je vous brûle la politesse mais si vous désirez prendre la parole tant que nous sommes réunis, n'hésitez surtout pas...

Les deux reporters entrèrent ; tandis que le photographe réalisait plusieurs clichés du groupe, les adultes entourant les deux jeunes, Cadwallader remit au journaliste un communiqué déjà prêt au sujet du stage. On n'avait pas le temps de leur accorder une interview en bonne et due forme – ce serait pour la fin du stage, peut-être. L'affaire fut réglée en quelques minutes, puis le bureau retrouva un semblant de calme avec le départ des journalistes. James profita des quelques instants d'agitation pour aller dire un mot à chaque personne qui s'était déplacée, en commençant par Neeson :

-Vous remercierez monsieur Valverde pour moi, je vous prie. L'appui de l'Ordre Nouveau nous sera précieux pour organiser un séjour aussi profitable que possible pour ces jeunes gens.

Il aborda ensuite le Ministre et Avery, qu'il remercia chaleureusement d'être venus, puis le professeur LeeRoy :

-Madame l'Inquisitrice, je vous remercie encore de vous être libérée. Ma porte vous est ouverte, je vous le rappelle, et si vous souhaitez rendre visite à vos deux élèves, je serai très honoré de vous recevoir.

Il s'approcha ensuite des deux élèves. Quelques formalités les attendaient, puis il leur ferait visiter le niveau 2 et le reste du Ministère. Ils pourraient parler tranquillement à ce moment, et faire plus ample connaissance. Ce ne serait pas du luxe, puisqu'ils devraient passer pas mal de temps ensemble dans les semaines à venir.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Du sang neuf au niveau 2

Revenir en haut Aller en bas

Du sang neuf au niveau 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-