POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La vie est une guerre [Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex] Sam 23 Fév - 15:40

"Qu'est-ce qui s'est passé ?"

Alex n'avait en vérité pas spécialement envie de répondre. Autant parler rapidement de Tom, de Poudlard, même si elle n'en ressentait pas le besoin pouvait s'avérer nécessaire et elle se rendait compte qu'elle arrivait à le faire plus naturellement qu'elle ne le pensait. Mais parler de son enfance elle n'en avait jamais ressentit ni l'envie, ni le besoin. Pas juste maintenant parce qu'elle était Alex Carroll. Même avec Tom elle n'avait jamais vraiment abordé le sujet. Bien sûr il savait que la mère d'Alex n'acceptait pas que sa fille soit une sorcière, que son père se faisait plus ou moins oublier dans toute cette histoire. Alex aurait pouvoir dire juste ça et dire qu'elle avait juste mal vécu cette période. Mais ce regard dans le miroir à l'époque lui rappelait qu'elle n'avait pas juste mal pris cette épisode. Elle avait faillit partir dans une voie avec pour seule issue la disparition du soi. Pour le remplacer par quoi ? Par ce monstre. Qu'est-ce que la petite fille qui lui renvoyait ce regard dans le miroir aurait pu faire ? Alex le savait. Le vide vous avalait et vous laissait libre de toutes contraintes. Et avec un tel regard l’absence de contraintes n'aurait pas mené à la folie... peut-être qu'à choisir cela aurait été mieux.

Kristin balaya les excuses d'Alex. Au final la jeune résistante n'en était pas fâchée, elle n'était plus habituée à faire dans le tact et si les choses pouvaient se faire simplement sans avoir à broder de mille formules autour, c'était tout aussi bien.


"Ne t'excuse pas Alex. C'était aucunement un reproche. Je voulais juste que tu saches dans quoi tu t'embarquais. C'est une question de feeling. Personnellement si, sans vouloir me vanter, j'ai un très haut-niveau d'occlumancie, j'ai une pratique difficile de la légimencie et ce même si je pratique. Certaines personnes savent pratiquer les deux facettes, c'est même souvent le cas. Shaun, par exemple, a une bonne maitrise des deux, même s'il est plus à l'aise avec la légimencie. Et d'autres n'ont aucun feelling avec cette branche de la magie, c'est une question de caractère, de maitrise de soi. Si tu le souhaites, je peux te former. Mais si tu n'as pas ce feeling, tu vas beaucoup peiner."

Alex hocha la tête. En plus donc d'un nécessaire travail, se posait donc la question de ce feeling. Alex avait plusieurs fois entendu de telles histoires qu'au final tout le monde n'avait pas les mêmes affinités magiques. Elle avait même entendu dire que tous les sorciers n'avaient pas nécessairement des pouvoirs magiques également puissants. Évidemment cela créait des inégalités. Comme il y en avait dans le monde moldu au final. Aucun monde n'était parfait, Alex était bien placée pour le savoir... Mais si peiner valait la peine, elle prendrait la peine de peiner. Car à multiplier du négatif par du négatif on n'arrivait pas à un résultat encore plus négatif contrairement à ce que l'esprit voulait bien croire au départ. C'était sans doute là que l'esprit humain lui faisait défaut : à croire que les chemins les plus évidents, les plus faciles étaient forcément les bons il oubliait que ceux qui demandaient des efforts étaient certes les plus difficiles à arpenter mais ceux qui au final donnaient les meilleurs résultats. Alex ne disait pas qu'elle s'acharnerait dans un domaine où à l'évidence elle n'arriverait à rien, mais elle n'était pas du genre à baisser les bras et à dire que les choses n'étaient pas possibles avant même d'avoir essayer. Et si un peu plus de personnes fonctionnaient ainsi, il y en aurait peut-être eu moins de ces gens qui baissent les bras face au Lord sous prétexte qu'ils n'arriveraient jamais à le vaincre. Vous n'avez même pas essayé ! Alex avait envie de les prendre par les épaules et de les obliger à la regarder dans les yeux en leur disant cela. Vous n'avez même pas essayé ! D'autres on essayé et sont morts ? Et ? Les hommes ne sont pas interchangeables, ce que l'un ne peut pas faire un jour ne veut pas dire que tous les autres n'y réussiront pas non plus...

Kristin se déplaça pour s'asseoir en face d'Alex et tout en lui prenant les mains, elle la rassura en lui demandant de ne pas avoir peur. Alex ne savait même pas ce qui allait se passer comment aurait-elle pu avoir peur ? Quoique la peur de l'inconnu était quelque chose de répandu. Mais chaque lendemain n'était-il pas source d'inconnu ? Alex n'avait pas l'intention d'avoir peur de vivre. Vu sa situation elle aurait peut-être dû. Mais elle avait décidé qu'il n'en serait pas ainsi.

Alex sentit un moment son cœur se durcir. Elle en était capable. Beaucoup trop. Mais les paroles de Kristin vinrent se poser douce dans ses oreilles et elle put se détendre rapidement.


"Fermes les yeux. Tu ne penses à rien. Rien du tout. Pas de pensées, pas de souvenirs. Rien de ce qui t'entoure n'existe, ton corps t'es étranger, tu vis dans une bulle dont tu n'as même pas conscience car tu ne t'accroches à rien du tout."

Alex ferma le yeux mais elle sentit tout de suite qu'elle n'était pas tout à fait dans l'exercice. Elle prit donc le temps de respirer calmement, chaque chose en son temps. Toutefois ne rien penser lui semblait absolument impossible. Même si elle essayait de penser à du noir, que du noir, un océan de noir, elle pensait non ? Et cette simple pensée qu'elle pensait venait tout foutre le calme qu'elle avait au final commencé à entrapercevoir en n'imaginant que du noir. Y avait-il réellement des moments où le cerveau se mettait en pause autrement que dans le sommeil profond ?

Kristin dut sentir qu'Alex n'était pas encore calme aussi elle rajouta :


"Détends-toi. Relâche tes épaules. Je n'existe plus, ma voix n'existe pas, elle est juste là pour guider tes muscles."

Alex se reprit. Elle fit le choix de se concentrer sur cette détente puisque ne penser à absolument rien ne lui était pas naturel, peut-être que si elle faisait les choses dans l'ordre, cela irait mieux. Elle se retint de dire qu'elle n'y arriverait pas, que ce n'était pas possible et essaya de reprendre un exercice de détente et à la fois de concentration que Tom lui avait appris à l'époque où elle galérait à se concentrer suffisamment pour informuler. Et dire que maintenant elle fonctionnait uniquement sur des informulés, comme quoi ce n'était pas impossible.

Alex plaça dans son esprit tout d'abord dans toutes les zones de son corps qui s'appuyaient sur quelque chose. Ses pieds, presque la totalité de ses cuisses posées sur le canapé, ses fesses, ses mains dans celles de Kristin. Puis ensuite toutes les zones qui ne touchaient rien ; ses jambes, son dos, son cou, sa tête, ses épaules... à chaque passage sur un élément, elle devait le détendre, devenir poupée de chiffon. Ses épaules s'affaissèrent un peu plus, ses bras devaient peser plus lourd dans les mains qui les soutenaient. Elle était devenue une masse à la fois lourde en raison de l'attraction terrestre et en même temps si légère par cette décontraction. Elle aurait pu se mettre à penser qu'elle n'était pas là en train de penser à rien mais elle ne le fit pas. Effectivement elle n'atteignait peut-être pas l'état que souhaitait Kristin mais son esprit n'avait pas de place pour de telles pensées, il parcourait chaque fibre de son corps et il y en avait tant qu'elle n'aurait sans doute pas fini que la suite des instructions arriveraient sûrement. S'il devait y en avoir. Mais Alex ne pensait pas à cela, elle ne faisait qu'un avec chaque partie de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/01/2008
Parchemins postés : 7117



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Kristin Kreuk


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex] Sam 2 Mar - 5:09

    L'occlumancie était quelque chose de complexe. Une branche de la magie complexe, obscure. Pourtant, Kristin avait mis un temps records pour en maitriser les bases ainsi que les subtilités. Trois ans, c'est ce qui lui avait fallu pour être capable de tromper le Seigneur des Ténèbres de manière parfaite, capable de couvrir toutes les possibilités d'attaque. Elle avait alors lâché un peu cette corde-là même si ça ne l'avait pas empêché de continuer à progresser. C'était certainement un record car l'apprentissage était généralement long et difficile. La tante de Shaé qui l'avait initié à cet art pratiquait depuis dix ans les deux facettes de cette pièce et avait un niveau qui valait celui de Shaun aujourd'hui. Bien qu'elle continuait à progresser, Kristin ne mit qu'une année à la dépasser, la tante apprenait d'elle... Kristin se savait à part sur ce plan-là et ne s'attendait pas à quelconque miracle de la part d'Alex. Comprendre les subtilités d'apprentissage de l'occlumancie était long et souvent hors de porter des gens ordinaires. Ces derniers apprenaient à pratiquer tel qu'on leur avait appris et il ne leur venait pas à l'esprit qu'il existait d'autres moyens, d'autres pratiques. C'était ce que Kristin avait saisit et, à sa connaissance, elle était certainement la seule car aucun livre sur le sujet qu'elle n'avait lu n'en faisait mention.

    La pratique la plus courante était celle de bloquer les pensées, bloquer l'attaque. C'était également, généralement, la plus efficace car la plus facile à manipuler. Et c'était celle qu'elle tenterait d'apprendre à Alex. Non parce que c'était la plus courante mais tout simplement parce que la seconde méthode serait plus longue à mettre en place, à mettre à l'épreuve et également pour savoir si Alex pouvait réellement progresser dans ce domaine. A la base, il n'y avait que 5 exercices qu'elle avait pratiqué. Elle en avait appris d'autres dans les livres et s'en créer certains qui collaient bien plus avec sa propre personnalité. L'occlumancie se calquait sur les personnalités, et c'était un facteur que nombre de sorciers oubliaient. Ce qui expliquait le fait que Shaé n'est jamais été capable d'atteindre le stade de sa tante. Il fallait être capable de se modeler pour l'exercice d'où l'invention de d'autres. Mais la plupart de ses inventions venaient du fait qu'elle partait sur diverses pratiques de cet pratique de la magie. Certains n'étaient que des remix de certains existants, mais la plupart était de son propre cru. Celui qu'elle proposait à Alex en revanche était le plus classique. Un des plus compliqué également car il était difficile de ne penser à rien du tout. Même seule et loin de l'agitation. Donc, non, Kristin ne s'attendait à aucun miracle de la part de sa colocataire. C'était subtile, trop pour être au premier essais. Malgré ses facilités d'apprentissage, elle-même avait foiré le premier essai, et le second et nombreux autres à la suite avant de comprendre l'essence-même de l'exercice.

    Kristin sentait Alex se détendre entre ses mains. La meilleure défense contre la légimencie était de rester absolument insensible à ce genre d'attaque, inatteignable, inattaquable, complétement hors d'atteinte. Mais ce jeu avait une frontière très mince, celle de la totale vulnérabilité. Il y avait un pas entre être hors d'atteinte et être tellement refermé sur soi qu'on ne se sentait plus attaquer et donc, qu'on avait pas la moindre défense. Et c'était un pas bien trop facile à franchir. Un pas que Kristin soupçonnait Alex d'avoir franchit. En réalité, c'était extrêmement probable. Il était difficile d'être à la foi attentif et nul part. Quand Kristin avait compris ça, elle avait crut que ça relevait de l'impossible. Mais ça n'était bien sûr, pas le cas, autrement, elle ne serait certainement plus en vie pour en témoigner.

    "C'est cool, je connais toute ton anatomie maintenant, Alex..."

    Kristin leva les yeux sur Shaun qu'elle n'avait pas vu arriver. L'homme était adossé au mur, débouchant du couloir et regardait les deux femmes d'un œil amusé. Kristin reposa les mains d'Alex, exerçant un pression pour qu'elle sorte de son état si ce n'était pas déjà le cas par l'intervention de Shaun.

    "Légimencie, hein?"

    Shaun ne répondit pas mais son sourire était tout comme. Kristin soupira et reporta son attention sur Alex en se redressant sur la table basse :

    "Je m'attendais pas à ce que tu maitrises l'exercice dès le premier coup où tu serais bien plus douée que moi..."

    Un léger sourire effleura ses lèvres à cette idée :

    "Il est très difficile de se retirer complétement de ce qui t'entoure, tu l'as vu. Mais il est encore plus difficile de ne pas partir trop loin. C'est ce que tu as fait. Le risque dans ces cas-là, c'est de carrément s'endormir, et ce n'est pas ce qui est rechercher. A trop se retirer, on en devient vulnérable. D'où le fait que Shaun est été capable de pénétrer tes pensées, je ne suis même pas sûre que tu t'en sois rendus compte."

    C'était ça qui avait mit la puce à l'oreille de la jeune asiatique. S'il était possible de pénétrer les pensées de quelqu'un sans qu'il s'en rende compte, pourquoi n'aurait-il pas été possible de camoufler ses pensées sans que l'agresseur ne s'en rende pas compte? Kristin avait exploiter cette idée jusqu'à en faire ce qu'elle en faisait aujourd'hui et ce qu'elle en avait fait pendant 5 années.

    "Cet exercice a pour but de te protéger des attaques dans le sens où... En ne pensant à rien, l'individu a des chances, si son niveau n'est pas trop élevé, de se perdre dans ce néant, ce vide. Le danger est justement de trop se retirer et de laisser totalement libre ses pensées. C'est assez compliqué à expliquer, c'est quelque chose qu'il faut soi-même pouvoir sentir pour être capable de le comprendre. En tout cas, c'était comme ça pour moi.
    -Si ça peut te rassurer, je galère toujours à le maitriser. Et ça fait plus de trois ans que je pratique," précisa Shaun dans un sourire.

    Kristin sourit à son tour mais se recentra sur Alex :

    "Refais cet exercice tous les soirs. Il est particulièrement utile avant de t'endormir. Surtout dans nos situations. Quand tu vas te coucher tu as souvent des pensées qui gigotent dans ta tête, non? Des choses concernant... ta situation, tes projets, hum... ta fille, ton enfance parfois... Bref des éléments qui peuvent être utiles aux ennemis. Et le sommeil est l'état dans lequel tu es le plus vulnérable. Ça ne coupe pas toute intrusion, mais pour remonter tes souvenirs et tes pensées, ça devient plus difficile."

    Le niveau de légimencie de Kristin était suffisamment élevé pour être capable d'en user sur les gens inconscient, assez pratique dans le cas de coma ou de maladies qui rendait suffisamment faible les gens pour qu'elle puisse pénétrer leur esprit. De toutes ses formes-là de faiblesse, le sommeil lui était cependant le plus difficile à maitriser car dans ses moments-là, l'esprit travaille seul et elle avait parfois du mal à suivre le fil des souvenirs qu'elle souhaitait remonter.

    "Il n'y a pas de trucs, ou de clefs. Il faut que tu sois capable d'être... à la fois nul part, détaché de toi, sans pour autant être complétement sans défense mental. On réessaye?"

    Kristin lui tendit ses mains. La jeune asiatique aurait pu user de légimencie pour voir comment se débrouillait Alex, mais elle ne souhaitait pas renouveler l'expérience. Surtout qu'elle avait loin d'avoir la subtilités de Shaun sur ce terrain-là. Lui prendre les mains était encore le moyen le plus efficace pour elle pour sentir les niveaux de décontraction d'Alex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex] Dim 3 Mar - 21:11

"C'est cool, je connais toute ton anatomie maintenant, Alex..."

Alex mit un bref temps à émerger. Elle se tourna vers Shaun, un peu amusée contre son grès, un sourire commença à naître sur son visage qu'elle réprima. Bon sang Alex tu es en train de travailler et il est en train de te montrer que tu te plantes complétement et toi ça t'amuse ? Mais en même temps cette manière si nonchalante qu'il avait de t'annoncer cela... N'empêche ça voulait dire que lui aussi venait de s'inviter dans sa tête comme si de rien n'était. Bon évidemment Kristin l'avait prévenu qu'il maîtrisait ce don mais cela montrait bien à Alex que sa tête était un vrai moulin. Combien de personnes maitrisaient cet art ? A quel risque s'exposait-elle si elle n'arrivait pas à le maitriser ? De toute manière, ce n'était pas pour de suite, Kristin l'avait prévenue.

Alex reporta son attention sur Kristin quand elle se mit à lui donner quelques éléments d'explications sur son échec. Et quand elle souligna le fait que sans doute Alex ne s'était pas rendue compte de l'intrusion, la jeune femme secoua la tête : effectivement elle n'avait rien sentit. Elle n'avait même pas entendu le jeune homme arriver, aurait-elle dû ? Avait-il fait du bruit ? Elle comprenait bien qu'elle était allée trop loin. Finalement n'était-ce pas au moins un peu comme son entrainement ? Être concentrée sur ce qu'elle faisait sans perdre la notion de ce qui se passait autour ? Un truc dans le genre au moins.

Alex continuait à écouter, Kristin, Shaun. Évidemment ça n'avait pas l'air facile et effectivement, elle avait un peu du mal à tout saisir. Mais c'était souvent comme cela : on t'explique, on t'explique, tu ne comprends pas vraiment, je veux dire tu sais comment faire, on te l'a dit mais au final tu n'as pas réellement compris. Et puis un beau jour tu réussis et tu as cette sensation de : "Ah c'est ça !". Une évidence, tu as trouvé. Mais en attendant tu nages dans le flou de ce qui est une évidence pour l'autre et une inconnue pour toi.

Toutefois quelque chose dérangeait Alex dans les propos de Kristin mais déjà cette dernière, après un sourire à la remarque de Shaun, reprenait ses conseils. Tous les soirs ? Pas de soucis ; Alex voyait sa journée se remplir sans que cela ne lui déplaise, rester inactive ne lui allait pas ; avec l'entrainement le matin et le soir elle n'aurait pas de quoi s'ennuyer. Alors qu'elle parlait des pensées, Alex se surprit à hocher la tête. Enfin l'enfance non, elle n'y pensait pas, avec ce qui s'était passé aujourd'hui peut-être oui.

"Il n'y a pas de trucs, ou de clefs. Il faut que tu sois capable d'être... à la fois nul part, détaché de toi, sans pour autant être complétement sans défense mental. On réessaye?"

Alex reprit les mains de Kristin et ferma les yeux mais à ce moment-là la question qui lui avait traversé l'esprit tout à l'heure et elle sut qu'elle n'arriverait pas à se l'enlever de la tête et donc à faire le vide si elle ne l'avait pas posé même si elle brûlait sans doute des étapes et que la réponse serait venue naturellement plus tard :

"Mais est-ce bien judicieux de faire le vide ? Certes l'ennemi peut se perdre, c'est bien en cas de véritable attaque mais si on cherche seulement à confirmer des doutes par exemple sur vous mais qu'à priori on ne vous considère pas comme un ennemi, présenter ce vide ne serait-ce pas comme dire : j'ai des choses à te cacher, je suis suspecte ?"

Le visage de Frédérique LeeRoy vint s'imposer dans son esprit qu'elle essaya de s'empresser de chasser. Pourquoi pensait-elle tout de suite à elle ? Elle ne la reverrait pas. Elle ne devait pas la revoir.

Puis un doute vint à l'esprit d'Alex ; Shaun était-il toujours dans son esprit ? Elle ne put s'empêcher de lever des yeux inquiets vers lui. Bon sang comment écrire sur son front : Je suis en train de penser à quelque chose que je ne veux pas que vous sachiez. Aussi Alex mal à l'aise s'empressa d'ajouter en reposant de nouveau les yeux sur Kristin :

"Je veux dire, ne serait-il pas mieux dans certains cas de camoufler certaines pensées ? Je ne sais pas vraiment si c'est possible mais faire en sorte que l'autre ne voit que ce qu'il veut que l'on voit ? Une sorte de... diversion ?"

Alex avait déjà dû mal à s'expliquer et le trouble qu'elle ressentait en ce moment n'aidait en rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 19/03/1993
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 22/01/2008
Parchemins postés : 7117



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Kristin Kreuk


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex] Mer 6 Mar - 13:15

    Alex semblait quelque contrarié de n'avoir pas saisit le fonctionnement de la chose mais Kristin ne s'en inquiétait pas. En réalité, elle était trop accaparé par son nouveau rôle de professeur pour cela. Elle avait suffisamment vu les échecs autour d'elle pour cela. Quand on était prof, on voyait des gamins se planter régulièrement, c'est pour cela que l'échec d'Alex ne la touchait pas plus que ça. Elle retrouvait cette peau où elle s'était glissée pendant deux ans, reprenait ses vieux réflexes. L'unique différence venait du fait qu'Alex était adulte. Il était reconnu que les enfants apprenaient bien plus vite que les adultes. Peut-être est-ce pour cela qu'elle avait plus facilement appris l'occlumencie que Shaun? Elle s'y était mise durant sa cinquième année. Deux ans plus tard, elle faisait face au Seigneur des Ténèbres pour la seconde fois. Il était probable qu'Alex ait une force mentale plus grande qu'un ado mais un esprit moins malléable qu'eux également. Au fond, ça pouvait se valoir. Ça aurait pu.

    Shaun continuait de manger alors qu'elle parlait. L'homme avait toujours ce côté nonchalant et cette bonne humeur qui le caractérisait si souvent. Kristin n'avait pas conscience que si quiconque les observait, il aurait pu les prendre pour un couple et au fond, elle ne s'était jamais vraiment posé la question. Ils s'étaient fait naturellement passé pour un couple à St-Mangouste mais leurs 8 années d'écart se voyaient physiquement. Shaun avait beau faire plus vieux que son âge et Kristin plus jeune, ça ne changeait rien. Mais si quiconque en était venu à la conclusion d'un possible couple, il se serait trompé. Leur relation était quelque chose de bien moins instable qu'une relation amoureuse comme celle qu'elle avait avec John. Comparé les deux hommes ne lui était jamais venu à l'esprit, ils étaient trop différent pour ça. Mais il était vrai qu'elle aurait, souvent, que ce soit John qui déjeune avec elle le matin et pas Shaun. Où allaient-ils à se dire amoureux mais à se voir si peu et à se parler si peu? Était-ce viable? C'était peut-être une erreur...

    Alors que Kristin avait terminé ces objections et ces explications, elle proposa à Alex de réessayer mais il semblait que cette dernière était plus curieuse et plus réfléchis qu'elle ne l'avait imaginé même si elle se trompait. Mais elle alla, surtout, plus loin. Elle se souvenait avoir poser la question à la tante de Shaé, mais pas à la première séance. Celle-ci lui avait dit que c'était impossible. La jeune asiatique sourit. Un sourire qui trahissait son contentement face au questionnement de son... élève?

    "Non justement. C'est ce qui fais que c'est l'exercice à la fois le plus difficile mais également le plus sûr. Traditionnellement, il y a deux moyens de protection. Celle-ci et une autre qui consiste à résister. Résister, c'est efficace en fonction de ta force mentale. C'est pas une manière qui fait dans la dentelle et il est clair que la personne en face sait que tu résistes. Mais à ce moment-là, c'est pas le plus important, il faut juste être capable de tenir. Cette solution du vide est moins détectable. D'abord parce que de jour quand t'es sur Pré-au-Lard ou même dans Londres, elle est quasiment impossible à pratiquer. Et ensuite parce que quand tu dors, la personne pense juste que t'a l'esprit tordu et très agité qui peut s'apparenter à un cauchemar. Résister est plus facile, tout individu normalement constitué en est capable."

    Kristin leva les yeux vers Shaun :

    "Montre-lui. Mais montre-toi, sinon ça sert à rien."

    Shaun lui fit un clin d'oeil avant de poser ses yeux sur Alex. Kristin ignorait ce qu'il faisait mais elle espérait bien qu'il ne faisait qu'effleurer l'esprit d'Alex. A peine dix secondes après, Shaun cessait de regarder Alex.

    "Tu vois? Quand on sens une présence, l'être humain a le réflexe de le repousser. Mais quand on veut passer inaperçue, ce n'est pas le meilleur moyen."

    Kristin se passa la main dans les cheveux. Elle aurait pu poursuivre exposer la déviance de la solution dite "pacifique" à Alex, mais elle ne voulait pas aller trop vide en besogne. Déjà qu'Alex passait la seconde en parlant de camoufler ses pensées. En exposant les choses trop vite, ils pourraient en oublier les bases et ce n'était pas ce qu'il fallait. Kristin baissa les yeux sur le canapé, cherchant ses mots avant de répondre à la suggestion de la jeune femme :

    "Si. C'est possible de camoufler ses pensées. Bien que beaucoup d'occlumens pourraient t'affirmer le contraire, c'est possible. Mais pas dans le sens où on leur montre ce qu'on veut mais dans le sens où l'on cache ce que l'on ne veut pas qu'il voit."

    Étonnamment, elle trouvait qu'expliquer quelque chose qu'elle avait appris elle-même à définir lui était plus difficile qu'expliquer ce qu'elle avait déjà appris.

    "C'est en effet, c'est la manière la plus efficace. Que je sache en tout cas. S'il y en a d'autres, elles me sont inconnues. Mais c'est aussi l'exercice le plus complexe, c'est pour ça que beaucoup le considère comme impossible. Le problème de ce moyen c'est que camoufler des parties de sa vie rend beaucoup de choses inexplicables et le légimens devine alors que tu camoufles quelque chose ce qui rend la chose inutile. Ça, c'est la seconde raison pour laquelle c'est considérer comme impossible parce que cela implique de falsifier ses propres souvenirs et que c'est souvent difficile et brouillon à exécuter sur soi-même."

    Kristin se mordit la lèvre en regardant le plafond. Comment expliquer la chose sans embrouiller davantage Alex et lui faire comprendre que c'était clairement pas la première chose à aborder si l'on voulait pouvoir être capable de s'en sortir face à un véritable légimens accompli. Shaun croqua sa pomme et Kristin sentit son esprit effleurer le sien. Elle fronça les sourcils et il lui entrecroisa ses doigts entre eux. Ah oui... Pour expliquer à Shaun la même chose qu'elle expliquait à Alex, elle avait prit l'exemple d'un filet. Kristin n'appréciait pas spécialement que Shaun attire son attention de cette manière mais c'était, certes, la plus discrète. L'ancienne mangemorte reporta son attention sur Alex :

    "Imagine un filet. Si tu en retires un nœud, le reste n'est plus cohérent. Après, ça dépends de l'importance du souvenir que tu caches. Si tu caches que tu t'es pas brosser les dents ce matin et que personne ne t'a fait de réflexion sur ta mauvaise haleine, il est peu probable que la personne le devine, c'est assez rare que quelqu'un remonte tes souvenirs minute par minute. Donc ça reste assez indétectable. Le problème, c'est les gros souvenirs et les souvenirs particulièrement long. Plus tu essayes de camoufler de souvenirs, plus ce sera imparfait. Essaye de cacher que tu as une fille par exemple, ça relève quasiment de l'impossible."

    En fait, il lui semblait ne pas s'en sortir si mal que ça. Ce qu'elle disait lui semblait cohérent et compréhensible enfin de compte. Après cet exposé "super sérieux", Kristin sourit. Elle allait finir par faire peur à Alex à lui dire combien s'était compliqué.

    "Mais tu raison, c'est la plus efficace. C'est comme ça que j'ai épargné des gens et que le Lord pouvait voir dans ma tête que je les avais tuer. Mais ça demande une maitrise du sortilège de faux-souvenirs parfaite. J'ai passé des soirées entières à faire naitre des rêves dans la tête de mes camarades pour m'entrainer quand j'étais à Poudlard."

    C'est comme ça qu'elle avait loupé son examen pour être guérisseuse : trop de choses à gérer et ses études, ses révisions l'avaient achevée. Elle s'était endormie pendant l'examen. Kristin lui tendit ses mains pour l'inviter à reprendre l'exercice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex] Dim 24 Mar - 23:50

Pas de réactions particulières de la part de Shaun, même Kristin ne sembla pas remarquer quoi que ce soit ou en tout cas ne s'imagina rien des pensées qui traversaient l'esprit de la jeune mère. Alex était peut-être trop consciente de sa faute et elle s'imaginait trop facilement qu'on allait la découvrir et la pointer du doigt mais en y réfléchissant qui imaginerait qu'elle avait eu une relation avec une mangemorte. Mais si elle se sentait aussi consciente de ce fait n'était-ce pas aussi parce qu'elle n'arrivait pas à classer cette affaire dans le passé, qu'elle n'arrivait pas à se dire qu'elle aurait agit autrement si elle avait pu revenir dans le temps ? La belle l'avait complétement ensorcelée. Heureusement qu'elles n'étaient pas amenées à se revoir. Il valait mieux pour Alex car elle n’arrivait pas à se résoudre et à mettre Frédérique LeeRoy dans la case pure et simple d'"ennemie".

En grande partie rassurée, Alex se détendit. Elle ne l'était pas encore complétement ; l'absence de réaction particulière de Shaun ne lui semblait pas -au vu de ce qu'elle avait observé du jeune homme- une garantie du fait qu'il n'ait rien vu de ses pensées dirigées vers l'Inquisitrice de Poudlard.

Kristin prit le temps de répondre à sa question mais Alex se rendit compte que c'était peut-être trop tôt pour la poser car la réponse lui parlait assez peu. Pourtant Kristin n'avait pas l'air fâché qu'elle interrompe un peu le fil de son apprentissage.Alex était en train d'essayer de saisir tout ce que Kristin venait déjà de lui dire quand celle-ci demanda d'un seul coup à Shaun de lui montrer. Lui montrer quoi ? Hein, là comme ça ?

Alex était encore dans sa surprise quand elle sentit la présence. En même temps que la sensation de se dire "c'est donc cela la présence", elle eut cette envie irrépressible de chasser cette présence de son esprit et elle sentit d'une manière ou d'une autre son esprit se tendre en ce sens même si elle ne maîtrisait rien de ce qui arrivait, comme un instinct primaire pour se protéger d'une intrusion contre nature. Cela n'avait pas exactement été la même chose tout à l'heure. Elle n'avait pas compris ce qui s'était passé à vrai dire. Sûrement justement parce que malgré l'intrusion assez brusque Kristin avait masqué sa présence ? Peut-être.

Alex fut un peu rassurée en voyant qu'elle comprenait mieux les explications sur le camouflage des pensées. Bien elle n'était pas complétement à côté de la plaque. Et pourtant Kristin eut l'air de penser que ses explications ne seraient pas suffisantes car elle eut un moment de réflexion difficile apparemment avant finalement de préciser son explication avec une métaphore. C'était très intéressant et Alex buvait les paroles de la résistante. Après que la solution la plus efficace soit la plus difficile à mettre en place, la plus délicate, peut-être aussi en un sens la plus risquée ne semblait nullement étonnant à Alex. Les choses allaient souvent ainsi en ce monde.

Mais un instant les considérations sur la discipline dévièrent vers les quelques éléments que Kristin livrait consciemment ou non sur elle-même. Poudlard, le Lord... A quel âge Kristin avait-elle donc fait la rencontre de cet être ? Alex priait pour ne jamais rencontrer le Seigneur des Ténèbres. Comme beaucoup sans doute elle craignait cet être. Sans doute parce qu'elle n'arrivait justement pas à le voir comme une personne, parce qu'il était puissant évidemment. Mais aussi plus subtilement parce qu'il mettrait Alex face à ce qu'il y avait de plus sombre en elle-même. Il y avait parfois des choses que l'on ne voulait pas savoir, même sur soit-même. Alors Alex se battait contre quelque chose qu'elle refusait d'envisager, se battant plus contre ceux qui gravitaient autour de cette chose que contre le cœur même du problème.

Au moment où elle se sortait de ces pensées, Kristin lui tendit les mains, l'invitant sûrement ainsi à reprendre l'exercice. Alex les prit mais ne prit pas tout de suite le temps de faire l'effort de se détendre. Elle ne pouvait recommencer tout de suite l'exercice sans savoir à peu près la direction qu'elle allait prendre. Cela aurait été partir faire une balade en barque sans prendre les rames. Avec des rames même si on ne savait pas faire, si on finissait par tourner en rond, on avait amorcé un mouvement. Sans rame à la limite on essayait un peu avec les mains, on bougeait de trois centimètres sans savoir si c'était de part notre action ou du fait du mouvement de l'eau...

Alors repensant à ce qu'avait dit Kristin, cette première partie que paradoxalement elle ne pensait pas avoir nécessairement bien compris, elle eut une sorte d'intuition. Juste ou mauvaise, elle verrait bien, qui ne tente rien n'a rien. Alex se détendit. Elle ne cherchait pas véritablement à faire le vide, elle cherchait le calme. Toujours présente à ce qui l'entourait pour ne pas tomber dans le même écueil que tout à l'heure, elle devait être consciente de ce qui se passait éventuellement autour d'elle tout en étant suffisamment relâchée pour que son esprit soit tout à l'exercice. En fait pour atteindre cet exercice, elle avait pensé à l'état qu'elle avait atteint petit à petit grâce à ses entrainements matinaux : concentrée sur son objectif et en même temps toujours ouverte au monde extérieure. Ce n'était peut-être une nouvelle fois pas ce qu'elle devait atteindre mais au moins cela lui parlait et elle ne risquait rien à tester cette idée, elle était là pour apprendre et Kristin lui avait dit ; cela ne serait pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie est une guerre [Alex]

Revenir en haut Aller en bas

La vie est une guerre [Alex]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-