POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Lun 4 Fév - 20:55

Devoir maison à faire par groupe … En principe ça ne me dérangeait pas, surtout quand on avait possibilité de choisir la personne avec qui se mettre mais là visiblement le professeur avait d’autres idées en tête et je devais bien avouer que cette dernière était plutôt … folle. Me mettre avec H … De toute la classe il était bien la dernière personne avec qui j’aurais pensé me mettre surtout vu ce qu’il s’était passé entre nous. Ce n’était un secret pour personne et toute l’école devait être au courant depuis déjà un moment, les professeurs y compris.

Rassemblant ce que je pourrais avoir besoin pour faire le devoir, je n’oubliai pas de mettre ma baguette bien à portée de main, ayant même révisée le maximum de mes sortilèges au cas où … Je n’étais pas complètement suicidaire au point de retenter de narguer le gryffondor mais il était plutôt imprévisible et bien que nous soyons obligé de faire ce devoir ensemble, il pouvait très bien changer d’avis et préférer un petit duel, vu le … succès qu’il avait eu lors de notre dernière entrevue.

Fourrant toutes mes affaires dans mon sac, je percha celui-ci sur mon épaule avant de sortir du dortoir pour descendre rejoindre Mary qui m’attendait pour aller manger. Je devais rejoindre le rouge et or juste après manger et je n’aurais pas eu le temps de remonter chercher mes affaires, raison pour laquelle j’avais déjà tout préparé d’avance.

A peine étions nous installées à notre table dans la grande salle que mon ainé vint s’asseoir à mes côtés. Le Gryffondor n’était pas du genre à venir me déranger en journée comme ça, à moins qu’il y ait un soucis. Lui lançant un regard interrogatif, je pris quand même le temps de lui sourire.

C’est vrai que tu as rendez-vous avec H ?
Qui t’a dit ça ?
Je t’ai entendu en parler avec ton amie …

Me tournant vers Mary, cette dernière haussa les épaules comme pour dire qu’elle ignorait du comment mon frère avait eu vent de ça. Soupirant, je me retournai à nouveau vers Taliesen et lui sourit franchement.

Ne t’en fait pas, on doit juste bosser ensemble pour un devoir de magie noire, rien de bien grave.
Avec H ? Franchement tu aurais pu choisir un autre binôme.
Bah tu diras ça au prof alors ! Mais je t’assure, te fais pas de soucis pour moi.
Difficile … Je te connais trop Nasty …

Suivant des yeux le rouge et or qui rejoignait sa place, je poussai un long soupir. Le pire c’est qu’il n’avait pas tord, je me connaissais moi-même assez pour savoir que si H cherchait les embrouilles, il les trouverait très bien avec moi. Mais il fallait que je résiste, que je pense à tout ce que j’étais en train de mettre en place. Ce n’était pas le moment de tout faire foirer alors que nous étions sur la bonne voie.

Terminant rapidement le déjeuner, je pris congé de la jeune serdaigle et me dirigea vers le premier étage et la salle que nous avions trouvé pour pouvoir travailler tranquillement. Nous aurions pu aller aussi à la bibliothèque mais je ne me voyais pas du tout là-bas avec le gryffondor, vu que le ton risquait de monter au moins une fois lors de la discussion, enfin si on arriver à discuter un minimum.

Poussant la porte de la salle, je remarquai qu’il n’était pas encore arrivé. Tant mieux, j’avais besoin de me mettre au calme pour être sûr de ne pas m’emporter dès que je le verrais. Posant mon sac sur une table, je l’ouvris et poussa un cri.

Sanka ! Mais que fais-tu là !

Le petit boursoufflet gris sortit du sac pour me grimper sur l’épaule et se nicher contre mon cou. Poussant un soupir, je commençai à sortir tout ce qu’il fallait pour qu’on puisse prendre des notes. Je ne savais pas du tout comment H travaillait mais moi j’avais pour habitude d’écrire des tonnes et des tonnes de brouillon avant de sortir enfin le devoir tel que je le donnerais au professeur.

Finissant de sortir les affaires, je fis le tour de la salle avant de me percher sur une table, assise en tailleur et de me mettre à caresser Sanka qui avait pris possession de mes genoux pour faire sa sieste.


Dernière édition par Nastasya G. Grimmberg le Sam 23 Mar - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Lun 4 Fév - 22:58

Musique maestro ! H has arrived Dude !

H passa le porche de l'entrée de Poudlard, à sa suite, Hadès Kyson, Elena ainsi que plusieurs autres membres de l'Elite. Le lion marchait devant, comme le chef de meute, le mâle dominant, le plus fort du troupeau.
Depuis qu'il avait allongé le plus balèze des élèves de Durmstrang, on s'écartait sur son passage, personne parmi les élèves ne le regardaient plus dans les yeux, pour la simple et bonne raison qu'il était et le plus dangereux, et le plus fort des élèves à Poudlard. Du moins, il l'affirmait, mais personne n'était venu le contredire.
Maintenant, c'était H's rules !

On le détestait certes plus qu'avant, mais on le craignait également, pour la simple et bonne raison qu'à Durmstrang, le dernier élève avait très mal fini, alors qu'à Poudlard, la dernière avait eu droit à un vol plané depuis les escaliers. Baissez les yeux, le roi passe.

Il se la pétait violent le garçon, pour la simple et bonne raison qu'il y avait de quoi, fini de jouer maintenant, quiconque se dresserait devant lui subirait les attaques du lion. Son petit groupe ne faisait pas l'unanimité, on ne trouvait pas le must du must niveau élève, mais l'ensemble formait une belle troupe de batailleurs prêts qu'à en découdre, et bien que tous soient de l'Elite, il y avait désormais quelqu'un d'autre en vue pour reprendre les rennes, vu ce que Serpens en faisait … mieux valait que H s'en occupe.
L'objectif nouveau ? Faire la loi, casser des nez, et faire respecter les principes de l'Elite, et même si H était insensible à ceux ci, il fallait bien une raison pour tous les mobiliser.

Alors qu'on s'écartait sur leur passage, la bande rentra dans la grande salle sous le regard d'une bonne partie des élèves présents. Le groupe se scinda en trois, les lions d'un coté, les aigles d'un autre, et enfin les serpents. C'était désormais ça, la nouvelle force de Poudlard, et il y avait de la place aux cotés de H, suffisait de demander.

Se posant à la table des lions avec en face de lui sa seconde, Elena, le jeune homme attrapa de la bouffe et se servit, ignorant le commun autour de lui. Il vit juste Tal' sortir de table pour aller il ne savait trop où. Référence au Quidditch, référence en magie noire, référence en duel, H était au sommet de la chaîne des élèves, c'était lui le meilleur, point final, et c'était non négociable.
Ce n'était pas forcément un bon leader, juste un guerrier dans l'âme, avec un certain charisme, alors inutile de regarder ailleurs, il était le fleuron de cet école.
Maintenant, on appliquait sa loi, ou on se faisait tabasser, avec aller simple pour l'infirmerie, plus des petits cadeaux selon qui exécutait la besogne.
Plus que d'être le badboy de Poudlard, le caïd, il était le chef d'une meute qui ne demandait qu'à être lâchée.

Attrapant une cuisse de poulet dans laquelle il mordit à pleine dent, Elena lui rappela que juste après manger, il allait devoir bosser sa magie noire avec sa binôme, dont il avait oublié le nom. Cependant, il se souvenait d'elle parce que c'était la dernière en date à l'avoir défié, et à avoir pris cher également.
Haussant les épaules et terminant son morceau, il répondit avec la plus grande des aisances.

« T'inquiète Elena, au pire, elle va me faire quoi si je suis à la bourre ? »

Il eut un bref rire sadique.

« Nan sans dec', ça va le faire … on va torcher ça rapidos, le sujet est simple, ça prendra pas long. »

Elle semblait plutôt mitigée sur cet avis, mais rien à foutre, c'était son moyen à lui d'afficher sa franchise, émettre ses pensées, et les donner tout haut, de toute façon, qui le contredirait boufferait un ostéoclaste ou un doloris, donc la question ne se posait même pas.
Après un moment, la rouge lui spécifia qu'il était à la bourre, soupirant, le Gryffondor ramassa son sac, le mit en bandoulière avant de repartir vers la sortie, un os de poulet dans la main.
Sans regarder, il l'envoya en arrière en direction de la table.
En tant qu'excellent joueur de Quidditch, il savait faire des tirs à l'aveuglette, mais il le faisait avec un tel dédain que cela lui donnait de la prestance. Le bruit d'os contre le métal de son assiette se fit entendre. Tournant la tête il ajouta :

« Nan n'applaudissez pas ... »

Et sortit de la salle direction le premier étage.
Grimpant les escaliers, il écarta de la main une grognasse de Serpentard qui osait se placer devant lui, elle devait sans doute avoir oublié sa présence, coup de bol pour elle, il était en retard, donc elle échappait aux habituelles menaces.
Entrant dans la salle de cours déjà ouverte, il ignora du regard la gamine de Serdy, et lui lança aussitôt en guise de salutation :

« Yop ... »

Mercurius balança aussitôt son sac sur un banc avant de s'allonger sur la table, comme il faisait souvent lors des travaux à deux, il n'écrivait pas bien, donc mieux valait que l'autre s'en charge, lui avait les idées, c'était tout ce qui comptait, elle y mettrait la forme. Pourvu que ça aille vite, il avait autre chose à foutre que de glander là, genre une équipe de Quidditch à entraîner.
Allongé, il regarda le plafond avant de demander à la miss :

« Bon machine … t'as d'jà réfléchi à un plan ou un truc du genre ? »

Manière de lui dire, tu dois faire ça mieux que moi, alors je te laisse gérer la forme, moi j'ai le fond.
C'était vrai d'ailleurs, H était la référence de Poudlard en magie noire, du moins, à ce qu'on disait, même s'il ne savait pas tout sur tout, il avait un sacré bagage pour son âge et des facilités à en faire pâlir des sangs purs.

Il avait déjà essayé de lancer les trois impardonnables. Il en maîtrisait un à cent pour cent, avait presque réussi à lancer l'AK et connaissait un peu l'Imperium, ça allait aller vite tout ça.
Du moins, pour peu que la chiasse ne fasse pas sa forte tête, sous peine de se prendre une autre volée, disait on qu'elle était têtue et accroc.
H ne demandait qu'à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Dim 10 Fév - 23:48

Occupée à caresser le petit animal, je ne réalisai pas de suite que des bruits de pas se faisaient entendre dans le couloir. Ce fut seulement quand il passa la porte que je levai les yeux vers l’horloge.

Tu es en retard !

Bonjour … j’aurais du dire bonjour … C’est la première chose qui me vint en tête alors que je venais de jeter ces quelques mots d’une voix sèche. Regardant le jeune homme qui venait de jeter son sac sur un siège avant de se vautrer sur une table, je poussai un long soupir tout en secouant la tête.

Je sentais que l’heure suivante allait être longue et particulièrement éprouvante, surtout pour mes nerfs. Attrapant le boursoufflet dans mes mains, je descendis de la table avant de reposer l’animal sur mon sac. Ce dernier n’était pas très content du changement mais il fallait bien que je bouge sous peine de rester ainsi longtemps vu le boulet que j’avais en face de moi.

Bon machine … t'as d'jà réfléchi à un plan ou un truc du genre ?

Je tournais encore le dos à H quand il prononça ces quelques mots. Serrant les dents et les poings, je ramassai papiers et crayons et me tourna d’un coup, tout en lui lançant un regard noir.

Nastasya ! Et non j’attendais de voir ce qu’avait préparé le boss de la magie noire …

M’avançant vers la table où il se trouvait, je posai d’un geste sec les affaires d’écriture à côté de lui avant de croiser les bras, un léger sourire aux lèvres. Il faut croire que j’étais folle pour insister autant avec un gars capable de vous expédier à l’infirmerie mais je n’y pouvais rien, dès que j’étais en face de lui c’était la réaction logique qui découlait …

Avant que tu t’énerve et que tu fasses quelque chose que tu regretteras, laisse-moi te rappeler que nous devons faire ce devoir ensemble et que s’il arrive quoique ce soit, je ne pense pas que le professeur Maxwell d’approuvera. Même tout doué que tu es en magie noire …

Plantée face à lui, je ne le quittais pas des yeux, sachant la rapidité qu’il avait pour sortir sa baguette et lancer des sortilèges. Nous étions là pour travailler sur les impardonnables et vu le plaisir qu’il avait eu à utiliser le doloris, il apprécierait certainement de l’utiliser à nouveau.

Le souvenir de mon passage à la commission du sang me revint en mémoire, enfin surtout le moment où le commissaire avait usé de ce sortilège pour me briser, pour tenter de me remettre à ma place. Il pensait avoir réussi mais tout ce qu’il avait fait, c’était me conforter dans l’idée qu’il ne fallait pas avoir peur de foncer dans le tas et garder la tête haute quoiqu’il arrive.

On pourrait peut-être déjà … partager nos ressentis lors de nos lancers de sorts ? Enfin surtout toi vu que je n’ai rien réussi …

Ma plus grande réussite avait été l’éclair vert de l’avada et ça m’avait quelque peu marqué de voir que j’en étais capable. Heureusement qu’il avait loupé parce que je ne savais absolument pas comment j’aurais réagit et je me posais toujours la question d’ailleurs …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Lun 11 Fév - 19:57

À peine posé, H laissa entendre un bâillement sonore assez prononcé, signe qu'il s'ennuyait déjà de devoir bosser avec la petite chiasse. Elle s'était foirée, et en avait réussi quoi ? Un demi, sur trois ça faisait pas maigre, déjà qu'elle était pas bien grosse.
En fait, cette gamine était on ne peut plus négligeable et inutile, piètre batteuse, mauvaise duelliste, elle cumulait les tares la petites, n'y avait il pas un peu de place pour du talent dans cette mince enveloppe charnelle à peine bonne pour un repas ?

Ouais, ridiculement insignifiante, à tel point que le lion n'avait même pas entendu qu'elle lui avait reproché d'être en retard, et mieux valait pour elle qu'il n'ait pas entendu. On connaissait H, on connaissait son énorme penchant pour tout ce qui était de faire souffrir les autres, surtout les têtes brûlées, il adorait quand elles résistaient, le jeu en était plus … plaisant.
Enfin, cette gamine, il en ferait un maigre repas, surtout s'il venait à porter le premier coup. De toute façon, elle ne servirait à rien d'autre qu'écrire et éventuellement arranger un peu les idées de son partenaire, pas comme si elle avait réussi un sort que lui n'arrivait pas. En revanche pour l'inverse …

Bref, la gamine décida de jouer les fortes têtes, comme si elle désirait encore se battre, c'était drôle de voir que même le doloris ne lui faisait pas peur. D'ailleurs, H ne l'utilisait pas en combat, manque de maîtrise de ce dernier sans doute, probablement ça, c'était assez tendu de réussir ce genre de sorts en duel. À peu près aussi utile que transformer une souris en tabatière … ouais, à peu près.

Nastasya ! Et non j’attendais de voir ce qu’avait préparé le boss de la magie noire … Avant que tu t’énerve et que tu fasses quelque chose que tu regretteras, laisse-moi te rappeler que nous devons faire ce devoir ensemble et que s’il arrive quoique ce soit, je ne pense pas que le professeur Maxwell d’approuvera. Même tout doué que tu es en magie noire …

Blablabla.
Savait elle se rendre intéressante au moins ? Parce que là H n'avait pas bougé d'un pouce, et s'il bougeait, ça allait très certainement faire mal, très mal.
Oh c'était bizarre qu'elle pense que Maxwell avait de l'importance pour le lion, lui qui ne respectait personne, pas même LeeRoy, ne respecterait pas ou peu l'avis d'un prof en dessous. Elle n'avait aucune idée de ce que H pouvait lui faire, enfin si mais non, là, si elle se croyait protégée par un devoir, c'était râpé, vraiment râpé.
Relevant même pas la tête, le Gryffondor répondit avec flegme :

« Qu'est ce que j'en ai à branler de Maxwell … si tu crois ça va me retenir de te lancer le doloris tu te fourres le bras dans l'anus ! »

C'était assez violent comme manière de s'exprimer, mais l'image était parlante, fin, pour lui tout du moins.

On pourrait peut-être déjà … partager nos ressentis lors de nos lancers de sorts ? Enfin surtout toi vu que je n’ai rien réussi …

Ouais, il préférait cette attitude là, petite bête docile qui savait rester un tant soit peu à sa place, il préférait, au pire, il se ferait un petit plaisir dolorisé, ça n'avait pas de prix.
Se levant, il ramassa les affaires à coté de lui, se piqua devant elle, qu'il surpassait de quelques têtes, et les lui colla dans les bras, avant d'annoncer avec une voix raillarde :

« T'écris mieux que moi. »

Ça c'était fait.
Bien, maintenant il fallait passer au vrai du cours, à savoir le problème de la magie noire, et des impardonnables. Se déplaçant pour se poser en face d'elle qui écrivait, la chaise tournée, dossier vers la table et les coudes posés sur celui ci, l'attrapeur des lions commença.

« Bon on va commencer par le doloris … alors … formule Endoloris mhmm … faut vouloir faire douiller l'autre à mort pour le lancer, c'est assez drôle d'ailleurs ce que ça fait quand on le lance. Après, faut c'est une habitude à prendre, ça va avec la puissance magique, vint plus tu le maîtrises, plus ça fait mal quoi … le plus marrant, c'est que faut y prendre du plaisir tu vois ? C'est mégakiffant que de lancer ça. Plus t'envoies d'impulsions, plus c'est le pied. J'sais pas comment décrire ça, c'est juste top-bon. Et ça va de manière croissante le must du must. »

Après, fallait passer à la victime.

« Quand on le subit, c'est pas 'trop' désagréable non plus. Bon ok ça picote sec, mais fin ça permet de se sentir vivant, faut s'y habituer aussi. Genre t'as trop l'impression que tu te fais choquer de tous les cotés, c'est pas déplaisant à petites doses. A haute dose ça doit rendre cinglé je crois. C'est ça qu'il a dit papy Maxou ... »

La suite monsieur s'il-vous-plaît.

« L'imperium je sais pas trop comment ça marche, juste que ça contrôle le bonhomme ou la bestiole. Pis l'AK bah c'est trop expéditif, pas de plaisir à lancer ça, c'est vraiment pour finir le truc, d'la merde quoi. Doit y avoir une histoire de puissance ou un truc du genre si je l'ai réussi mais que ça a merdé. »

Puis il s'étira avant de lui dire.

« Vas y miss je t'écoute, fais péter ta science, tu sais quoi de plus ? »

Et si elle se montrait chiante, elle aurait droit à un : 'Coucou. Tu veux voir mon doloris ?'
Au pire, ça rendrait presque le truc plus plaisant.

Tiens d'ailleurs, il avait pas entraînement avec les lions tout à l'heure ? Ah si, ptête ben que oui ! Difficile de bosser en pensant à l'entraînement d'après. Tain fallait encore qu'il aille chercher ses affaires et tout, le merdier, surtout quand on connaissait sa capacité à ranger sa partie du dort'. Ça ne s'était pas arrangé après la disparition de Chris', vu que H avait annexé la partie Chris du dort', et il avait encore un peu de mal à enlever l'odeur des oinjs par endroit, pas assez de courant-d'air sans doute.

Fallait que la miss se bouge pour expliquer son truc, rédiger, et après, tatayoyo ! Sprint jusqu'au dortoir, maîtrise de la recherche rapide dans un milieu bordélique, et direction le terrain. Qu'il avait hâte d'y être et de se tirer de cette salle chiante, avec une élève chiante et mal baissée, pour faire un devoir chiant et ringard, à propos d'un truc chiant car déjà vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Mer 13 Fév - 18:17

Qu'est ce que j'en ai à branler de Maxwell … si tu crois ça va me retenir de te lancer le doloris tu te fourres le bras dans l'anus !

Connaissait-il la politesse ? Non très certainement pas puisque monsieur se prenait pour le roi de Poudlard ! Il était doué ? Ok je ne pouvais pas dire le contraire mais il pourrait être un minimum sympathique, non ? Quoique c’était peut-être trop pour sa tête … Qu’il retienne déjà des sortilèges relevait de l’exploit …

Retenant une réponse acerbe, je préférai me concentrer sur le devoir ou plutôt sur le contenu du devoir. Rendre feuille blanche ne m’intéressait pas et je ne pensais pas que H apprécie aussi d’être mal vu à cause d’un devoir non fait. Quoique … j’avais du mal à cerner le personnage …

T'écris mieux que moi.

Oh … Devais-je prendre ça pour un compliment ? Non c’était juste une constatation et surtout un moyen de se débarrasser du travail. Poussant un léger soupir, je pris les affaires et m’installa à une table en attendant qu’il se lance dans ses explications.

Bon on va commencer par le doloris … alors … formule Endoloris mhmm … faut vouloir faire douiller l'autre à mort pour le lancer, c'est assez drôle d'ailleurs ce que ça fait quand on le lance. Après, faut c'est une habitude à prendre, ça va avec la puissance magique, vint plus tu le maîtrises, plus ça fait mal quoi … le plus marrant, c'est que faut y prendre du plaisir tu vois ? C'est mégakiffant que de lancer ça. Plus t'envoies d'impulsions, plus c'est le pied. J'sais pas comment décrire ça, c'est juste top-bon. Et ça va de manière croissante le must du must.

Serrant les dents en l’entendant décrire ce qu’il avait ressenti en lançant le doloris, je tentai de me concentrer sur le fait de rédiger des phrases correctes au lieu du blabla assez spécial du Gryffondor. Ecrivant dans la colonne, le prénom du rouge et or, je commençai à lister son discours.

Quand on le subit, c'est pas 'trop' désagréable non plus. Bon ok ça picote sec, mais fin ça permet de se sentir vivant, faut s'y habituer aussi. Genre t'as trop l'impression que tu te fais choquer de tous les cotés, c'est pas déplaisant à petites doses. A haute dose ça doit rendre cinglé je crois. C'est ça qu'il a dit papy Maxou ...

Pas trop désagréable ? L’avait-il subit au moins une fois ? Un frisson me parcourut le dos et je baissai les yeux sur la fiche tout en cachant le tremblement de ma main. Avant mon duel avec H, je n’avais jamais vraiment subit de sortilèges à part ce doloris qui me restait en travers de la gorge. Maintenant je comprenais mieux les effets des différents sorts.

L'imperium je sais pas trop comment ça marche, juste que ça contrôle le bonhomme ou la bestiole. Pis l'AK bah c'est trop expéditif, pas de plaisir à lancer ça, c'est vraiment pour finir le truc, d'la merde quoi. Doit y avoir une histoire de puissance ou un truc du genre si je l'ai réussi mais que ça a merdé.

On voyait parfaitement ce que préférait H rien qu’en l’écoutant parler des trois impardonnables. Et surtout on comprenait celui qu’il avait réussit et les autres. Il ne connaissait rien de plus que ce qu’il avait vécut et bien que ce soit important, ce n’était pas assez complet …

Vas y miss je t'écoute, fais péter ta science, tu sais quoi de plus ?

Prenant le temps de terminer d’écrire, je reposai ma plume avant de relever les yeux pour regarder le jeune homme. Son discours était parfait pour tout Serdaigle qui se respectait et beaucoup n’aurait pas hésité à déballer leur savoir mais trop en dire risquait d’ennuyer mon partenaire de binôme et … l’ennuyer était un risque que je ne désirais pas courir pour une fois …

Ma science ? Tu es sûr que ça t’intéresse ? Où tu dis juste ça pour avoir une bonne note au devoir ?

Lui adressant un sourire, je me baffa mentalement d’avoir osé lui envoyer ça. Je prenais des risques là … Levant les mains en signe de paix, je secouai la tête avant de lancer.

Pour le doloris, tu es mieux placé que moi pour en parler. Je peux juste ajouter qu’en tant que … « victime » la douleur prend chaque parcelle du corps et ne nous laisse aucun répit pendant tout le temps où le lien est maintenu entre les deux personnes.

Fermant les yeux l’espace d’un court instant, je rejetai bien loin le souvenir de ce que j’avais ressenti pour passer au sortilège suivant, en espérant que H ne cherche pas à en savoir plus.

Pour lancer l’imperium, il faut savoir déjà ce qu’on veut faire de la victime, il faut avoir vraiment l’intention de le manipuler pour que ça fonctionne et pas juste … envie que ça fonctionne. La victime, elle, est consciente de ce qui se passe mais ne peut rien faire. Enfin … Il est possible d’arriver à résister mais il faut beaucoup de travail et de détermination.

Moi je visais quelqu’un par ces mots ? Mais non ! Après tout, j’avais loupé ce sortilège autant que le jeune homme … Alors je ne pouvais pas dire que mes mots le visait personnellement, j’espérais juste qu’il ne le prenne pas comme tel …

L’avada est un sortilège de … finition on va dire. Quand on veut terminer le travail, mettre fin aux souffrances de l’autre, c’est l’idéal. Il faut vouloir la mort de la personne en face, le vouloir très fort pour être sûr d’arriver au but. Quant à la victime, bah elle n’a pas le temps de sentir quoique ce soit puisqu’elle meurt dès que le sort la touche.

Finissant là-dessus, je repris ma plume et nota rapidement les idées que je venais de lancer dans la colonne d’à côté. Nous avions ainsi nos deux avis, il ne restait plus qu’à les mettre en commun et faire de jolies phrases pour que ça plaise au professeur. H savait-il faire de belles phrases ? J’avais quelques doutes …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Ven 15 Fév - 19:01

H n'était pas un élève modèle, enfin, ce n'était pas un élève du tout. Il savait se battre, suffisamment pour lyncher des élèves qui théoriquement avaient un niveau plus élevé que le sien, voir même des adultes, du moins, il s'en sentait capable.
La réalité était peut être différente.

Combien de sorciers adultes normaux prétendaient maîtriser le doloris ? Combien pouvaient espérer réussir un Amet ? Pouvoir se battre qu'avec de la magie noire ? Pas des masses, et H n'était pas un adulte théoriquement, encore élève, il n'avait pas encore fini son apprentissage.
Il se sentait fort, pour la simple et bonne raison qu'il savait utiliser une bribe de sorts dévastateurs, et qu'il savait se battre.
Et dans ce monde, on n'avait pas besoin de plus.

Mercurius n'était pas un apprenti, mais un guerrier, un combattant, un barbare, qu'importe les termes utilisés, il avait la baston dans la peau, dans la tête, et probablement dans le sang.
Depuis qu'il s'était réveillé de son coma, les choses étaient différentes, la proximité de la destruction l'avait changé, en bien comme en mal.
Le cancre avait laissé place à un élève perturbé, mais ô combien compétent baguette à la main. Et puis à ceux qui lui reprochaient une méconnaissance de la théorie, il répondait que la pratique avait toujours plus sauvé de vie que la théorie. Et sur ce point il avait raison.
Voilà peut être pourquoi il n'aimait pas les Serdaigles, des théoriciens en carton pas capables de se démerder avec une baguette entre les mains, autant dire que pour lui, ils n'étaient pas de vrais sorciers.

D'ailleurs qu'était un bon sorcier ?
Pour lui c'était simple, un bonhomme qui savait se servir d'une baguette correctement et qui était capable de poser ses balls sur la table.
Et dieu savait qu'il n'y en avait pas beaucoup à Poudlard.
La plupart des profs étaient des théoriciens refoulés par le Ministère, certes ils avaient des compétences, mais ce n'était pas ce qui était exigé pour pouvoir devenir un vrai sorcier, en ça, LeeRoy faisait du mauvais boulot.
Il n'y avait que Maxwell et le chinois qui savaient vraiment leur apprendre des sorts utiles, et comme d'Urberville avait disparu, il n'y avait plus de vrais militaires, autant dire que H ne se faisait plus d'illusions sur l'apprentissage.

Génie ou Cancre ? Là était la question, et avec lui, on ne savait jamais vraiment sur quel pied danser. Les professeurs comme le personnel, tout comme les élèves, H était imprévisible, et surprenant, capable du pire mais incapable du mieux.
Là n'était pas la question, il était juste inadapté à ce système, et tentait de s'imposer, avec un résultat évident, il n'y avait qu'à regarder le regard des autres quand il passait dans les couloirs.
Mercurius Yakovsky était le génie du Quidditch à Poudlard, l'élève le plus impressionnant en magie noire, l'apprenti de Crow, le duelliste le plus incisif de l'école, tout simplement le prédateur, opposant à l'autorité.
Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, personne ne pouvait nier que H était au sommet de Poudlard, car si LeeRoy était l'autorité, lui était la terreur, la loi de la rue, la loi du plus fort, la domination dans le monde des élèves.

Nasty pouvait témoigner, elle savait à qui elle avait à faire.
Son vol plané devait l'avoir marqué, car malgré son caractère fort, elle avait trouvé plus balèze qu'elle, et face à lui elle pliait tout simplement.

Ma science ? Tu es sûr que ça t’intéresse ? Où tu dis juste ça pour avoir une bonne note au devoir ?

Lui s'en foutait, mais disons qu'il lui donnait l'opportunité de parler, et direct elle jouait les surprises et pour une fois qu'elle avait droit à la parole, elle rechignait à le faire. Cette gamine était soit cinglée, soit fin conne.
Mais l'instinct de survie prit le dessus et elle leva les mains en signe d'excuse devant un haussement de sourcil de son binôme du jour.

Pour le doloris, tu es mieux placé que moi pour en parler. Je peux juste ajouter qu’en tant que … « victime » la douleur prend chaque parcelle du corps et ne nous laisse aucun répit pendant tout le temps où le lien est maintenu entre les deux personnes.

Ah ce fameux lien.
Difficile de le maîtriser, même pour lui qui avait pris l'habitude, c'était le principal problème qu'il avait avec ce sort, maintenir le lien. Au bout d'un certain temps, ce dernier se coupait tout seul, et le lion ne savait pas trop quand et comment cela pouvait arriver, juste que c'était comme ça. Il y travaillait du mieux qu'il pouvait. D'ailleurs, il n'était pas improbable qu'elle fusse victime de ce fameux lien.

Puis elle étala la science que H n'avait pas.

Pour lancer l’imperium, il faut savoir déjà ce qu’on veut faire de la victime, il faut avoir vraiment l’intention de le manipuler pour que ça fonctionne et pas juste … envie que ça fonctionne. La victime, elle, est consciente de ce qui se passe mais ne peut rien faire. Enfin … Il est possible d’arriver à résister mais il faut beaucoup de travail et de détermination. L’avada est un sortilège de … finition on va dire. Quand on veut terminer le travail, mettre fin aux souffrances de l’autre, c’est l’idéal. Il faut vouloir la mort de la personne en face, le vouloir très fort pour être sûr d’arriver au but. Quant à la victime, bah elle n’a pas le temps de sentir quoique ce soit puisqu’elle meurt dès que le sort la touche.

Le lion haussa les épaules et répondit avec flegme, sans trop prendre conscience de ses propos.

« Ouais fin elle meurt ou pas … Tu-sais-qui s'est fait pinner avec ce sort là ... »

C'était sorti comme ça, cash, sans trop de raison, c'était juste H.
En face d'un mangemort ou d'un serviteur des ténèbres, le lion aurait douillé, mais là, il ne savait pas trop pourquoi, il avait sorti ça, et ce n'était pas faux d'ailleurs l'argument qu'il avançait, si tant était qu'il y avait besoin de le mentionner.
De toute façon, un peu plus un peu moins, il était au milieu d'une merde sans nom, alors autant assumer qu'il ne respectait personne, tout le monde le savait de toute manière, et cela ne risquait pas d'arriver aux oreilles du Seigneur des Ténèbres.

Cependant, il tint à ajouter une précision pour le doloris.

« Après, le plus chiant pour le doloris, j'ai zappé de te dire … c'est pas d'envoyer les impulsions, c'est de garder le lien avec la victime. Parce que plus le plaisir augmente plus elle douille, mais plus le lien se fragilise. Et après un moment, j'sais pas pourquoi, ça se dissipe … et donc au bout d'un moment faut le relancer. »

S'étirant, il demanda alors d'une voix lasse :

« Bon … c'est quoi la suite ? »

Et lion regardait la petite aiglonne, oisillon tombé du nid qu'on lui avait attribué comme binôme, petite bestiole dont il ne ferait qu'une gorgée au besoin. Le monde était fou, Maxwell était cinglé de les avoir mis en binôme, ou alors il avait envie de s'amuser … ça tombait bien, H aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Mar 19 Fév - 21:02

Ouais fin elle meurt ou pas … Tu-sais-qui s'est fait pinner avec ce sort là ...

Je venais de finir d’écrire ce que j’avais dit quand le gryffondor lança cette phrase. Haussant un sourcil, je relevai vivement la tête pour le fixer de mon regard. J’avais très bien compris de qui il voulait parler mais là il me surprenait. Jamais je n’aurais pensé qu’il parle ainsi du seigneur des ténèbres. N’avait-il pas peur que j’aille le dire à une personne plus haut placée ? Je n’étais peut-être qu’une gamine pour lui mais en principe on avait peur de cette personne et là sa phrase me laissait à penser qu’il y avait peut-être une infime chance pour qu’il pense autrement.

Oui je sais mais c’est un cas unique …

Devais-je en dire plus ? Essayer de lui parler de la rébellion ? C’était risqué … Très risqué … Et je n’avais guère envie de voir mon groupe être réduit en cendre parce que je n’avais pas bien choisi mes alliés. Je préférai donc me taire et attendre qu’il en dise plus.

Après, le plus chiant pour le doloris, j'ai zappé de te dire … c'est pas d'envoyer les impulsions, c'est de garder le lien avec la victime. Parce que plus le plaisir augmente plus elle douille, mais plus le lien se fragilise. Et après un moment, j'sais pas pourquoi, ça se dissipe … et donc au bout d'un moment faut le relancer.

Reprenant ma plume, j’ajoutai la remarque du rouge et or tout en cherchant une possible solution à ce problème. Me mordant les lèvres, je finis par lancer.

Donc en gros il faut prendre plaisir tout en gardant une certaine réserve pour pouvoir entretenir le lien plus longtemps. Le plaisir est souvent source de déconcentration, ça doit être ça …

J’étais restée les yeux fixés sur ma feuille tout en pensant ces mots à voix haute. Levant la tête, je regardai le jeune homme cherchant une approbation ou du moins une remarque de sa part. C’était lui qui avait réussi à lancer ce sort, pas moi !

Bon … c'est quoi la suite ?

Poussant un long soupir, je secouai la tête avant de sortir ma baguette et de la pointer sur ma feuille. Je connaissais quelques sorts qui pourraient nous aider pour mettre en forme nos idées. Déjà un petit coup pour supprimer les choses dites en double, puis un autre pour regrouper par sortilège. Pour le reste, c’était à nous de nous débrouiller … Posant ma baguette sur le bureau, je souris à H et lança d’une voix douce.

Mettre en forme notre devoir pour qu’il ressemble à quelque chose et non à un vulgaire brouillon, ça serait bien non ?

Moi cherché les emmerdes ? Mais non ce n’était qu’une impression ! Mais il faut dire qu’à chaque fois que j’étais face à ce garçon je n’avais qu’une envie c’était de répondre à ses mots de façon plus ou moins violente mais d’y répondre. Le truc, c’est que lui n’avait pas de frein et que dès qu’il démarrait, il était impossible à arrêter. Enfin si … il suffirait de le battre en duel mais d’après ce que je savais, il n’y avait personne dans les élèves de Poudlard capable de le battre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Jeu 21 Fév - 1:00

Les travaux de groupe, quelle plaie !
En général, c'était les plus compétents qui faisaient tout le boulot, et c'était essentiellement pour ça que H n'aimait pas ça. Ah non, il n'était pas compétent, mais faire le pied de grue pendant que les autres bossaient ça le gavait sévère, pour ne pas dire plus. Il était mieux sur un balais ou en train de dormir plutôt que de poiroter en attendant de prendre racine.
Là, la gamine lui avait demandé son avis, c'était bien, mais lui il avait le contenu, pas la forme, c'était ce qu'on lui reprochait toujours, mise en forme des idées, structures et blablabla, des normes inutiles tout ça !
Système formateur de ses deux. Formateur dans le sens formater, pas former hein …

Plus vite le travail serait fait, mieux ça serait, de toute façon, le lion n'en avait rien à carrer des notes, cela ne reflétait pas son niveau, son vrai niveau, à savoir qu'il était le meilleur duelliste de cette école et qu'il n'y avait pas à tortiller.
Ce n'était pas la petite Grimmberg qui allait dire le contraire vu la rouste qu'elle s'était prise.

D'ailleurs, H trouvait étrange qu'elle ne se soit pas calmée, en un sens, elle lui rappelait Malaria, en plus moche, et moins fournie, et moins perverse, sans doute.
Mais elle avait cette envie d'en découdre qui lui rappelait cette gamine perdue dans les limbes de la folie. Au fait, elle devenait quoi ?
Disait on qu'elle était enfermée à Azkaban, d'autre disait qu'on l'avait piqué pour la tuer à Sainte-Mangouste, la plupart pensait qu'elle était tout simplement morte et enterrée on ne savait trop où.
De toute façon elle n'avait toujours été qu'un pion non ? Un objet qu'on utilisait et qu'on jetait. Même si sa compagnie n'était des fois pas très agréable, elle n'était plus là, dommage pour elle.
En tout cas cette gamine avait une dose de Malaria qui revenait à H, sans doute le pourquoi il acceptait qu'elle lui parle aussi sèchement.
Cependant qu'elle ne s'y méprenne pas, l'ex de H avait subi avant de pouvoir être dans ses bonnes grâces.

Donc en gros il faut prendre plaisir tout en gardant une certaine réserve pour pouvoir entretenir le lien plus longtemps. Le plaisir est souvent source de déconcentration, ça doit être ça …

Le lion haussa les épaules. C'était ça sans l'être, il fallait vivre ce lien mais la douleur et le plaisir affaiblissait ce dernier, c'était vraiment très complexe, et il fallait lancer ce sort des dizaines de fois pour le comprendre. Pour H, le doloris était de loin le plus subtile et intéressant des impardonnables.

Et fatalement, il restait le plus chiant.

Mettre en forme notre devoir pour qu’il ressemble à quelque chose et non à un vulgaire brouillon, ça serait bien non ?

Elle n'eut comme réponse qu'un long soupire et un détournement de regard, tout ça le blasait vraiment.
Et re soupire alors qu'il voulait faire au plus vite :

« Bon bah c'est simple introduction on dit que les impardonnables sont interdits avec tout le blabla qui va avec, on dit pourquoi qu'on les appelles comme ça. Ensuite problématique, quels sont les impardonnables et leurs effets. Annonce du plan, rac ! Grand un le doloris, les effets sur la victime, les effets sur l'utilisateur. Grand deux l'Imperium, grand trois l'AK. Conclusion, c'est pas bien les impardonnables c'est dangereux, mais faut une grande puissance pour les lancer. Ouverture, tu dis que c'est peut être une preuve de faiblesse que limiter la puissance et que c'est limiter les sorciers et leur liberté, mais savent ils où elle s'arrête. »

Il avait débité ça d'une traite sans s'arrêter. Puis haussa un sourcil avant de lui dire :

« T'vois c'pas ben compliqué roh ... »

Puis il se balança sur sa chaise avant de poser ses pieds croisés sur une table à coté.
Attendant quelques secondes, il demanda en baillant à moitié :

« T'en as pour longtemps ? J'ai entraînement dans peu de temps et faut que je récupère Groslolo au passage … elle bosse aussi avec son groupe ... »

Ouais, elle était de corvée aussi, la poisse des lions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Mar 26 Fév - 15:12

Parfois je me posais des questions sur l’état mental du Gryffondor. Savait-il penser autrement qu’avec sa baguette ? Etait-il capable de réfléchir à des choses plus théoriques que pratiques ? C’était très certainement pour ça que je lui avais posé cette question sur ce ton. J’eue le droit à un simple haussement de sourcils. Un miracle ! Moi qui m’attendais à une réponse plus salée, je devais dire qu’il me surprenait mais je n’étais pas au bout de mes surprises …

Bon bah c'est simple introduction on dit que les impardonnables sont interdits avec tout le blabla qui va avec, on dit pourquoi qu'on les appelle comme ça. Ensuite problématique, quels sont les impardonnables et leurs effets. Annonce du plan, rac ! Grand un le doloris, les effets sur la victime, les effets sur l'utilisateur. Grand deux l'Imperium, grand trois l'AK. Conclusion, c'est pas bien les impardonnables c'est dangereux, mais faut une grande puissance pour les lancer. Ouverture, tu dis que c'est peut être une preuve de faiblesse que limiter la puissance et que c'est limiter les sorciers et leur liberté, mais savent ils où elle s'arrête.

Alors là je restai muette ! Le plan qu’il me donnait était exactement le même que celui que j’avais pensé. A croire que finalement j’avais tord, il savait faire autre chose que manipuler une baguette.

T'vois c'pas ben compliqué roh ...

Un sourire amusé passa sur mon visage, alors que je baissais les yeux sur ma feuille pour en attraper une vierge et commencer à mettre à l’écrit et au propre tout ce qu’on avait dit.

T'en as pour longtemps ? J'ai entraînement dans peu de temps et faut que je récupère Groslolo au passage … elle bosse aussi avec son groupe ...

Plume à la main, j’interrompis mon geste pour lever la tête et lancer un regard noir au rouge et or. Je savais qu’il préférait le Quidditch à cette session de travail mais ce n’était pas une raison pour me pousser ainsi. Tout ce qu’il allait réussir c’était que j’allais être insolente et ensuite … bah ensuite j’allais souffrir mais peut-être est-ce que c’était ce qu’il désirait …

Si tu ne m’interrompes pas toutes les trente secondes, je pense en avoir pour une dizaine de minutes.

Sans attendre de réponse de la part du Gryffondor, je me plongeai dans l’écriture du devoir, suivant avec précision le plan que H m’avait fournis et qui ressemblait en tout point à celui que j’avais eu en tête juste avant. Je m’appliquai à bien détailler les sortilèges et les effets, faisant des phrases beaucoup plus appréciées par les professeurs que celles que mon binôme aurait pu faire. Je griffonnai une, puis deux, puis enfin trois feuilles avant de mettre un point final. Relevant la tête, je vis que j’avais dépassé le temps de plus de dix minutes.

Posant mon regard sur le Gryffondor, j’hésitais à lui dire quelque chose, ne sachant s’il avait tenté de me parler ou pas. J’étais tellement concentrée sur mon écrit que je l’avais limite oublier ... Grimaçant un sourire, je finis par soupirer et lancer.

Voilà je pense que ça suffira pour le professeur. Désires-tu garder une trace écrite de ce devoir ? Je pourrais le dupliquer si tu veux.

De toute façon, j’allais déjà le faire pour moi, parce que je voulais avoir un … souvenir de ce temps avec H, un souvenir autre qu’un duel qui se terminait à l’infirmerie. Me levant, je contournai la table pour récupérer d’autres feuilles dans mon sac. Sanka, mon boursoufflet en profita pour sortir et regarder ce que je faisais. Le laissant vers mon sac, je retournai vers le devoir, pris ma baguette et commença la duplication en attendant une réponse du jeune homme.

Tu ne t’es jamais demandé s’il était possible d’avoir un contre-sort pour l’AK ? Si une personne a survécue, c’est qu’il est sans doute possible de trouver une solution …

Le regard posé sur le travail que je faisais, je n’osais regarder H même si j’aurais bien voulu voir sa réaction à cette question qui paraissait sortir d’on ne sait où. J’étais curieuse de connaître son point de vue sur ça. Après tout la phrase qu’il avait osé lancer quelques temps avant avait eu raison de moi et m’avait intéressée au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé] Mar 26 Fév - 16:15

Le travail en équipe était un test tous les instants, car là, il n'y avait pas de question théorique de puissance, pas de raison de justifier ça par un pouvoir, par une autorité, et justement ça dérangeait H. Il n'avait pas l'habitude de partager le peu de pouvoir qu'il avait, quoi que, le Quidditch c'était différent, pour la simple et bonne raison qu'il s'était imposé lui même comme référence, par la force, la technique, mais c'est ce que tout le monde aurait fait à sa place … mais ce travail de groupe, c'était différent.
Il avait déjà réduit à néant cette gamine, tout du moins, il pensait l'avoir fait, mais elle continuait de le regarder, différemment certes, avec une once de peur qu'il pouvait sentir, mais elle tenait quand même la plume sans trembler, là où d'autres n'auraient pu enchaîner deux mots. Elle était une bien bonne victime, pour la bonne et simple raison qu'elle avait tiré enseignement de sa défaite, elle semblait y avoir pris du plaisir, mais la peur qu'elle éprouvait était mue par un désir tout autre que le lion n'arrivait pas à saisir, et de toute façon, il s'en foutait de ce qu'elle pensait … ce qui comptait, c'était son attitude, même impie.

Et il le savait. Tôt ou tard, les deux reprendraient la baguette, pour s'affronter à nouveau, et les choses seraient différentes, il n'en doutait pas.
Comme avec Malaria, les deux reprendraient le jeu de la roulette russe, à savoir qui se tirera la balle fatale en premier. Nasty lui paraissait plus fragile, et lui, indétrônable devant la mort … il lui faudrait plus qu'une balle pour tomber.
La gamine avait de la niaque, et il aimait ça dans le fond. C'était le genre d'attitude qu'il voulait voir avec les autres, ceux qui restaient plus ou moins eux même malgré sa présence, moins de faux, mais s'il faisait tout ça, c'était dans un but bien précis.
Beaucoup ici s'imposaient pour leur avenir, pour avoir un bon boulot, de l'argent, une famille, qu'on soit fier d'eux, pour taper sur des sangs-de-bourbe ou des gars du régime, mais lui … il semblait le seul à se battre pour autre chose. Il se battait pour l'idée, pour la religion. Pour sa religion.

Peu le savaient, mais H, c'était autre chose qu'un bourrin qui portait une baguette et qui savait s'en servir. Oui, le lion avait des pensées philosophiques, il avait un avis sur ce qu'il y avait de plus important, le sens de l'univers, de tout ça. Mais personne ne dépassait les apparences et allait creuser pour voir s'il y avait autre chose, parce que c'était lui, c'était H.
Si tu joues, n'aies pas peur de perdre, fais le geste lentement, pose le pistolet sur ta tempe, fais tourner le barillet, et appuis sur la détente.
À ce petit jeu, Mercurius Yakovsky avait décidé de jouer avec un automatique au chargeur plein.

Si tu ne m’interrompes pas toutes les trente secondes, je pense en avoir pour une dizaine de minutes.

C'était bien suffisant, et il avait encore du temps pour après. C'était parfait, de toute façon, il allait filer pour l'entraînement d'ici une bonne vingtaine. Seulement parfois, il avait besoin de retrouver seul là haut, dans le ciel, sur un balais, sans personne. Ça lui permettait de méditer, de se reposer, tranquillement, loin de ce monde qu'il s'évertuait à vouloir détruire.
Oui, on pouvait dire qu'il était cinglé, et alors ?
H n'avait pas peur de la mort, elle était déjà venue à lui, alors pourquoi s'inquiéter ? Il relativisait.
Dans les nuages, personne ne le dérangeait, il n'y avait plus rien d'autre que lui et le vide.
Alors comme souvent, quand il était seul après un petit entraînement de Quidditch, il montait sur son balais, s'installait en hauteur, se couchait sur ce dernier, les bras derrière la tête en guise de coussin, il regardait le ciel … puis fermait les yeux.
Dangereux ? Et alors ? Le danger ne l'avait jamais effrayé, pour la simple et bonne raison que ce qu'il faisait était juste, il était l'avatar de la destruction, de cette forme qu'il avait vu dans son coma, cette masse de ténèbres qui ne lui demandait que des prières et des âmes détruites.
La vie n'avait de valeur que si elle pouvait être sacrifiée …

Se balançant encore sur sa chaise, il rouvrit les yeux et jeta un coup d'oeil à ce qu'il se passait dehors dans le couloir. Peu de circulation, ils devaient être les seuls à ne pas avoir cours peut être, qu'importe.
Quand il vit passer un gamin qui regardait ce qu'il se passait dans la salle. Alors le lion décroisa les bras, descendit les jambes de la table, remit la chaise sur ses quatre pattes et se déplaça en direction du gamin. Ce dernier pris de panique, prit la direction de la sortie.
Après un bref regard à la Serdaigle concentrée dans ce devoir inutile, le lion sortit de l'endroit et alors que le Pouffy partait en courant, H hocha la tête, tira sa baguette lentement, et formula à voix basse pour ne pas déranger sa compère de devoir :

« Cantanae ! »

Les chaînes partirent avant de saucissonner le gamin, provoquant des déchirures à de multiples endroits sur ses vêtements. D'un pas lent, le lion se rapprocha, là, l'autre ne pouvait plus fuir, le prédateur approchait de sa proie.
Alors il s'accroupit à coté de l'autre, et lui chuchota :

« Minute papillon … où est ce que tu vas ? Tu ne pensais pas me faire faux bond nan ? »

L'autre apeuré fit non de la tête.
H eut un sourire carnassier et sadique.

« Nan bien sûr que nan … t'sais quoi bonhomme ? C'est ton jour de chance. Tu vas éviter d'autres sorts si tu me rends un p'tit service. Ça t'intéresse ? Oui j'en suis sûr … alors tu vas aller à la bibliothèque, et tu vas me dire si Sara Engels est toujours là bas. »

L'autre fit une moue d'incompréhension.

« Si Sara Engels, miss Groslolo ! Roh pis merde, tu vas voir là bas, une bombasse avec deux flotteurs en guise de nibars. Des boobs quoi ... »

Formulant le contre-sort pour le libérer, il se releva et le laissa faire de même, avant de lui dire :

« Aller file ... »

L'autre partit en courant direction le cinquième. Et H retourna d'un pas lent dans la salle, rangeant sa baguette comme si de rien n'était, et il se reposa dans la même position. Fermant les yeux. Attendant que cela se passe tranquillement.
Le gamin allait revenir, car s'il se barrait, la prochaine fois que H le recroiserait, il y laisserait probablement un doigt, une oreille, ou bien d'autres choses … le lion n'était pas connu pour sa clémence, et mieux valait lui obéir pour éviter de ne pas trop mourir jeune.
Après quelques minutes, on toqua timidement à la porte ouverte, le lion se retourna et vit le timide estropié lui faire oui de la tête. Bon, c'était déjà ça.
Levant le pouce dans sa direction, le gamin se tira de là aussitôt, il ne fallait pas lui dire deux fois de sauver sa peau à celui là.

Et après d'autres minutes de comatage intensif, la miss Grimmberg annonça le verdict.

Voilà je pense que ça suffira pour le professeur. Désires-tu garder une trace écrite de ce devoir ? Je pourrais le dupliquer si tu veux.

Elle s'était levée pour chercher de la matière pour faire un duplicata, mais lui, évidemment ça ne l'intéressait pas. Alors il le lui dit sans détour.

« Boh rien à foutre … te casse pas le cul pour ça je m'en bats les steaks. »

Alors elle comprit qu'il s'agissait d'un non plus qu'évident. Et alors qu'elle réalisait un sortilège de copie, elle demanda presque maladroitement :

Tu ne t’es jamais demandé s’il était possible d’avoir un contre-sort pour l’AK ? Si une personne a survécue, c’est qu’il est sans doute possible de trouver une solution …

Le Gryffondor s'étira comme le lion qui se réveille d'une sieste, bâillant au corneille comme s'il avait piqué un somme.
Faisant craquer sa nuque, il exposa sa pensée.

« Et ? T'as vu comme moi ce que ça fait que de lancer l'AK, j'ai réussi le sort, tu l'as réussi aussi … et pourtant ça a pas tuer la bestiole. Maxwell nous a dit qu'il y avait des risques que ça se retourne contre nous … alors faut pas chercher, c'est le sort qui est comme ça. »

Il développa son opinion.

« Ya toujours une part de chance dans ce genre de trucs foireux de magie noire t'sais … Tu-sais-qui a pas eu de bol … faut dire que vu le nombre qu'il a du en lancer, fallait bien que ça arrive un jour. »

A trop jouer avec la chance, c'était elle qui se jouait de vous.
Mais là où il aurait pu s'arrêter, le Gryffondor préféra exposer sa vision de la chose dans sa globalité.

« Tu t'es jamais demandée si yavait pas une puissance supérieure ? »

En voyant sa réaction, il enchaîna sans lui laisser la parole, qu'on ne s'y méprenne pas.

« Je te parle pas de Tu-sais-qui … d'un Dieu, d'une force au dessus de nous ... »

Histoire de clarifier un peu les choses.

« Moi je pense que ya un truc, quelque chose qui chapeaute tout ça tu vois. La mort tu vois … fin pas vraiment elle, mais un truc qui la gérerait. C'est pour ça que Tu-sais-qui n'est pas mort … parcequ'il l'a vu, que ça l'a changé … parcequ'il l'incarne peut être aussi, j'sais pas … »

Lui jetant un regard en coin, il ajouta comme pour jouer les rabats joies :

« J'te parle de voir la mort, la vraie … pas comme ton minuscule vol plané dans les escaliers … nan quelque chose de plus grand, de plus vrai, de plus puissant. Crois moi quand tu la verras et si t'en reviens, tu comprendras ... »

Machinalement, et avec un sourire presque mal à l'aise, il avait passé une main sur sa longue cicatrice sur le cou, dissimulé par le col de sa robe, et en partie visible par l'écart qu'il créait avec sa main. Lui savait de quoi il parlait, il l'avait lui même vu.
Peut être un jour ferait elle partie des élus de ce pouvoir, bénédiction ou malédiction ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Un binôme innatendu ... [Mercurius][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-