POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

In the mood for love [Sara] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 04/02/2013
Parchemins postés : 229



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Llewelyn Mulciber


MessageSujet: Re: In the mood for love [Sara] FINI Lun 11 Fév - 13:28

L'impression étrange de s'être embarqué dans la plus improbable des situations possibles taraudait Llewelyn. La seconde impression qu'il avait, et qui en fait conditionnait totalement la première, c'était qu'il avait en face de lui une véritable girouette, totalement instable. Le Serpentard était lui même habitué aux contrastes dans les caractères, rien qu'à voir le sien, il ne pouvait que s'adapter. Etre instable est le propre des Mulciber. Enfin non, pas instables, juste contradictoires. Comme maintenant, où l'idée d'envoyer Sara se faire foutre et celle de rester s'affrontaient indubitablement dans son esprit. Llewelyn était un brin psychorigide, et en tout cas pas du tout enclin, enfin d'habitude, à ce qu'on le rembarre de la sorte, en tout cas pas sans rien dire, et sans rembarrer lui même la personne au passage. Je devrais l'assassiner, là...et pourtant non, il continuait à fermer sa gueule, ce qui était selon une grosse part de son esprit une connerie profonde. Je devrais pas la laisser faire...Mais non. Il continuait à écouter sans rien dire, au final, simplement content d'être là. Un abruti. Non mais sérieusement, il se faisait complétement avoir, embobiner au possible, en toute connaissance de cause. L'amour rend aveugle, parole, mais l'amour rend surtout con...

Au moins il en avait conscience, c'était déjà ça. Et puis bon, même si la situation était complétement con, même si ça dégénérait totalement, au moins le premier pas était fait. Au moins maintenant Sara savait qui il était. Bon, peut-être pas en bien, certes, mais c'était déjà ça de pris. Incorrigible optimiste, Llewelyn Mulciber ? Il était clair que de nature, ce n'était pas un cynique. En fait, il croyait fermement que la vie filait des coups, et que c'était dur, toujours. Il était bien placé pour le savoir. Ca ne sera jamais facile, petit, lui avait dit un jour son grand-père, Cadeyrn Rowle. Il faut que tu vives avec l'idée que c'est difficile. Llewelyn avait décidé de surpasser la difficulté. Idéaliste, irréalisable, impossible ? Des conneries, tout ça, il n'y a que nos propres limites. Et les limites sont faites pour être dépassés. La limite de la vie, qui était que c'était moche et que naturellement, les gens ne vous aideraient pas, était faite pour être explosée. C'est un mur, et de l'autre coté, y a la réussite, le bonheur, tout ce qui n'est pas censé exister. Tout ce qui brille et qu'on ne peut pas toucher. Des diamants dans du granit. C'est comme ça qu'on existe. En frappant à grand coups de marteaux, jusqu'à ce qu'on réussisse.

Donc en appliquant ça à la situation présente, de manière pragmatique et terre à terre, ça signifiait que non, il ne comptait pas partir de l'infirmerie, et que non, il ne comptait pas lâcher le morceau. Ce n'était pas dans sa nature, pas du tout même. Pas plus que ce n'était dans sa nature d'abandonner quelqu'un, et de ne pas aider quelqu'un du moment qu'il avait intérêt et envie de le faire, la plupart du temps parce qu'il appréciait la personne. Et avec Sara, c'était forcément foncièrement plus qu'apprécier, même si ce n'était absolument pas réciproque.

Cela dit, il aimait bien le sourire qu'elle lui adressa après. Ca...change ? Ouais, c'est pas mal, pas mal du tout même. Ca, c'était plus quelque chose qu'il aurait voulu revoir, en tout cas plus que de se reprendre une réplique vacharde comme Sara semblait tant les aimer. Et rebelote un peu plus tard, accompagné de remerciement. Dans le genre je sais pas ce que je veux, putain...Il lui adressa un sourire en retour, pas franchement moqueur, mais amusé :

" Deux sourire en moins de dix minutes, et des remerciements ? Ca change, j'avoue..."

C'était mieux, oui, et il n'allait pas s'en plaindre, mais Llew n'avait pas pu résister à la tentation de lui faire la remarque de son coté très lunatique.

Et c'est à ce moment là que la situation dégénéra totalement. Sur le moment, lorsque Sara lui dit de s'approcher, il ne tilta pas, et fit ce qu'elle demandait. Lorsque le Serpentard sentit la main de la jeune fille sur sa joue, il tressaillit légèrement. Putain, pas une autre baffe, c'est pas mérité...Mais la gifle ne vint pas, contrairement à quelque chose de beaucoup plus agréable. Un instant, elle avait posé ses lèvres sur les siennes. Un pauvre instant, qu'il aurait aimé éterniser, elle l'avait embrassé. Et à nouveau, Llewelyn ne savait plus vraiment quoi dire, vu que pour le coup, là, il planait un peu sur petit nuage, tout à son contentement de ce qui venait de se passer. Et puis, d'un coup, la conscience revint, et puis il reprit, formant une phrase complète, finalement :

"Tu vois pourquoi je ne pouvais pas partir..."


Non clairement, il ne pouvait pas. Pour elle, ce n'était sans doute rien ; moins qu'un jeu. Et pour lui ? Quelque chose qui comptait. Qui comptait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 170



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Sara Engels


MessageSujet: Re: In the mood for love [Sara] FINI Jeu 14 Fév - 13:20

La douleur était passée oui, c'était une bonne chose, elle n'avait plus envie de crier. En fait là, elle avait surtout une profonde envie de se reposer. A croire que l'infirmière lui avait donnée une sacrée dose pour la shooter, ce qui n'était pas plus mal. Le truc n'étant pour l'instant pas possible avec ce cher Mulciber encore à côté en train de la couver d'un regard... quel genre de regard était-ce d'ailleurs ? Il avait l'air à la fois con, mais il y avait aussi autre chose, une chose qui mettait légèrement mal à l'aise la jeune fille et c'était la raison qui la fit détourner le regard. Elle ne rougissait pas non, ce n'était pas possible. Elle n'avait embrassé Llewelyn que pour une chose, faire un test, rien de plus, il n'y avait rien, rien du tout ! Après tout, elle ne le connaissait pratiquement pas avant cette rencontre explosive, ce qu'il y avait entre eux c'était... seulement le fruit d'une poignée de minutes avec des échanges vachards, un baiser non consenti, d'autre échanges vachards et un autre baiser un peu plus consenti. C'était trop compliqué tout ça, mais une chose était sûr, ce que Sara ressentait pour Llewelyn ce n'était pas la même chose que lui ressentait pour elle, c'était une certitude. Elle avait compris ce que voulait dire ce regard quand, à la suite de leur baiser, il sourit, heureux, et malheureux d'avoir vu ce moment si court. Malheureusement, elle ne pouvait pas lui offrir ce qu'il voulait. Il n'y avait pas de réciprocité dans l'amour que ressentait le serpentard pour elle, et c'était bien dommage pour lui. Elle était reconnaissante de ce qu'il avait fait, menti pour elle en se prétendant coupable... mais elle ne pouvait pas le remercier comme il pouvait le souhaiter. Elle lui retourna un sourire, un peu malgré elle lorsque lui même répondit. Oh il était vraiment amoureux oui, et c'était encore plus gênant de savoir ça en sachant toutes les méchancetés qu'elle avait pu lâcher juste parce qu'elle était mal lunée.

"Je vois ouais..."

Il n'y avait dans ces paroles qu'un ton triste, triste pour lui car elle s'en voulait un peu. Elle n'avait pas d'affection pour ce garçon, mais elle n'était pas une ingrate, et elle savait qu'il l'avait aidé. Que pouvait-elle faire sinon lui offrir un sourire ? Elle ne pouvait même pas lui proposer d'être son amie, c'était la pire des choses à faire pour rendre un amoureux encore plus malheureux, mais devait-elle se blâmer pour ne pas ressentir les mêmes sentiments que lui ? Non.

"Écoute..."


Ah les rôles s'inversaient non ? C'était à la Gryffondor de perdre ses mots, de ne pas savoir quoi dire pour faire le moins de mal possible. Sauf que la situation lui était totalement inédite, et sans franchement vouloir être méchante, elle ne savait pas si elle devait aimer ça ou fuir complètement le truc. Encore que... la fuite n'était absolument pas le genre de Sara, alors quitte à être cash, directe, elle dirait ce qu'elle avait à dire.

"Je comprend ce que tu veux mais... tu devrais partir, ça vaut mieux pour toi. Te fais pas de fausses illusions Llewelyn."

Elle n'avait pas d'autres mot pour lui dire qu'elle n'était pas amoureuse de lui... c'était ainsi, il était mignon, possiblement sympa de ce qu'elle en avait vu mais... il n'y avait rien, pour l'instant. Aussi, elle reposa la tête dans les oreillers, sans adresser plus de regard au Serpentard. Non, elle ne pouvait rien de plus pour lui. Mais avant qu'il ne s'en aille, elle lui lança un dernier regard. Malgré tout, ça ne les empêchaient pas de se revoir non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 04/02/2013
Parchemins postés : 229



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Llewelyn Mulciber


MessageSujet: Re: In the mood for love [Sara] FINI Ven 15 Fév - 13:22

Les rateaux. Grande histoire d'amour et de désamour, et pour continuer dans cette lancée métaphorique, ça blessait encore plus l'amour-propre que n'importe quoi. Enfin, tout le monde disait qu'un chagrin d'amour n'était pas la pire chose au monde, mais dans le cas présent, ce n'était pas l'avis de Llewelyn. Une de perdue, dix de retrouvées, ouais, sauf que les dix autres, j'en ai rien à foutre. Bien sur, il se doutait bien que ça ne marcherait pas. C'était évident, vu la manière dont ça s'était passé, manière qui n'avait rien, absolument rien d’idyllique. Fallait-il qu'il en veuille à Sara ? Même si ça avait du être le cas, Llewelyn en était fichtrement incapable. Tout simplement parce que ce n'était pas logique que ça se passe bien. D'une je m'y suis mal pris, de deux, ça ne pouvait pas marcher. Le Serpentard le savait avant même d'aborder la jeune fille, il le savait depuis le début, tout ça était voué à un échec total. A l'origine, la Gryffondor savait à peine qu'il était, autant dire qu'il n'était pas la peine d'espérer qu'elle cède à ses avances si on ne croyait pas aux miracles, et ce n'était pas le cas de Llewelyn.

En même temps, il ne s'en voulait pas à lui non plus. Qui ne tente rien n'a rien. Bon, en effet, il n'avait rien eu en retour, puisque manifestement, Sara n'était pas amoureuse de lui. Voyons le coté positif des choses : au moins elle sait qui je suis. Ouais enfin, le coté positif était tout de même très limité, voir quasi-inexistant. Mais au final, ce n'était la faute de personne. Qu'est-ce qu'il pouvait faire de plus, lui ? Rien. Et Llew ne comptait pas, pas plus qu'il ne pouvait le faire, en fait, forcer la Gryffondor à l'aimer.

Il fallait accepter la défaite et faire bonne figure. Le Serpentard tentait de s'en convaincre. Tente de faire bonne figure, mon vieux, c'est rien, ça va passer. Oui, ça ira, comme toujours...Ca n'empêchait pas la déprime de s'infiltrer lentement dans l'esprit de Llewelyn, de manière assez impitoyable. C'était là, et il ne pouvait rien y faire, mis à part se dire que non, ça ne marcherait pas. Ouais, y avait de quoi déprimer, de quoi, en effet, avoir envie de disparaitre.

"Je crois que j'vais y aller, ouais. De toute façon, je m'en doutais un peu..."

La saluant une dernière fois, il partit de l'infirmerie sans se retourner, malheureux comme les pierres, il fallait bien l'avouer. Rien qu'à voir sa tête lorsqu'il revint à la table des Serpentard, Clarence demanda :

"Ca va ?
-Non. Fous moi la paix."

Four to the floor, I was sure, she would be my girl...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: In the mood for love [Sara] FINI

Revenir en haut Aller en bas

In the mood for love [Sara] FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-