POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Un jour à l'est d'Eden [Emelyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Mer 27 Mar - 14:47

John était loin d'être idiot, loin d'être arrogant. Il n'avait pour tout et pour tout, comme atout qu'un cerveau parasité par la folie. Il ne partait pas bien de base, mais il en avait fait une arme. Ce n'était pas gagné, à l'origine. Même si le Millénaire et le Golgoleth étaient puissants, ils étaient barges, et le cerveau de John tombait progressivement en miette avec eux. Il était un bon combattant. Pas le meilleur, ni le pire, il avait juste de l'expérience. Mulciber vieillissait, mais il restait encore bon, encore capable de faire des choses, et Emelyne Selwyn ne l'impressionnait pas, dut-il reconnaitre qu'elle savait tout de même se battre. Pas assez pour me vaincre. Personne ne le peut. C'était faux, et John le savait, il avait déjà été battu. Mais le mythe s'était installé avec les années, comme ça, sans qu'il fasse quoique ce soit. Il n'avait pas tenté de le créer, ni de l'arrêter. Après tout, il était vrai que John Mulciber n'avait pas souvent été battu. Je suis le plus terrible des orages, que tu dis. Oh, ta gueule, Millénaire, arrête de te foutre de moi !

Millénaire ? Je ne suis pas le Millénaire, John Mulciber. Ah bon, tu n'es pas le machin qui me sert de conscience ? T'es quoi alors ? L'absence d'intérêt de la question le frappa d'un coup, lourdement. Il savait à qui il parlait, il le savait, parce que ça devait arriver. Il devait entendre cette voix, qui résonnait en gothique dans son esprit aussi bien que la conscience était écrite en italique dans les livres.

Le Golgoleth...John ne craignait pas vraiment le premier et le plus puissant des Rois-Vyres, mais il s'en méfiait, car même enfermé dans son esprit, il restait bien plus puissant que lui; Et il était incontrôlable. Libéré, il ne pourrait pas l'arrêter. Faux, mortel. Je retournerai dans ton corps, et cela s'arrêtera là. Alors pourquoi vouloir sortir de mon esprit ? Parce que je veux voir. Non. TAIS-TOI !

La barrière se rompit avec un déchainement de violence sans nom; John fut entrainé, impitoyablement entrainé, sans pouvoir rien faire, ni rien dire. Il souffrait dans un hurlement silencieux, perdu au milieu d'une tornade rouge, et il semblait être mort. Non. Je ne suis pas mort, je suis là; Il voyait toujours par ses propres yeux, mais il ne pouvait rien faire. Il écoutait, voyait. Il sentit d'un coup la douleur du sort d'Emy, mais bien plus, il sentit la colère joyeuse du Golgoleth, qui la fit passer pour ridicule lorsqu'il se mit à rire; D'un coup, John se retrouva comme à l'extérieur de lui, juste un instant. Il vit ses yeux. Ils étaient vides, et à l'intérieur brulaient des flammes. Le Golgoleth, soleil noir et terrifiant, contrôlait son corps. L'ambiance était glaciale.

John lui même écoutait avec fureur la gamine parler, mais le démon contrôlait tout. Espèce de petite garce, tu vas payer ! Sauf que non, il ne pouvait rien faire. Mais le Golgoleth avait ses propres solutions, il se foutait de tout et surtout d'Emelyne. Il rit, et son rire venait tout droit d'outre-tombe, noir et lourd comme la mort !

"Tu n'as peur de rien, mortelle ? De Lui, là, je veux bien, mais de Moi, tu devrais !"

Il y eut un temps, un silence, et d'un coup il frappa. Quelque chose surgit de nulle part, encore et toujours, une onde noire, une part de néant, qui frappa la jeune femme de plein fouet et l'envoya valser loin, très loin, la blessant durement.

"Et toi, mortelle, as-tu mal ? Il n'est plus là, Lui, et il ne te sauvera pas..."

Et John Mulciber luttait. Luttait pour arriver à temps, luttait pour qu'il ne la tue pas; Ce n'était pas le but, mais au moins la leçon était la même. Ne pas provoquer lorsqu'on a en face un adversaire plus puissant que soi.


Dernière édition par John Mulciber le Mer 27 Mar - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Mer 27 Mar - 14:47

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 26/12/2012
Parchemins postés : 95



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emelyne Selwyn


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Mer 27 Mar - 17:03

Je fus limite surprise de l’entendre se mettre à rire. Aimait-il avoir mal ? Aimait-il souffrir ? Une lueur d’hésitation passa dans mon regard, vite remplacée par celle de folie qui caractérisait Aby. Qu’il rit, s’il le voulait, ça ne m’empêcherait pas de continuer ce duel, ça ne me déconcentrerait pas, surement pas ! Resserrant ma prise sur ma baguette, je lançai quelques mots avant que l’autre se mette à parler …

Tu n'as peur de rien, mortelle ? De Lui, là, je veux bien, mais de Moi, tu devrais !

J’arrêtai mes pas, j’arrêtai de me déplacer trop surprise par la voix que je venais d’entendre. Ce n’était pas John, c’était impossible … Serrant les dents, je lui lançai un regard sombre. S’il croyait m’intimider avec ces quelques mots, c’était qu’il ne me connaissait pas et rien qu’avec ça, je savais que je n’avais plus mon cousin en face mais une autre personne, ou plutôt un autre esprit qui avait … pris possession du corps de mon cousin. Comment ? Je n’en avais aucune idée mais je n’allais pas baisser ma garde pour une broutille comme ça !

Sauf que même sans baisser ma garde, je ne vis rien arriver … Bientôt je fus éjecté en arrière avec force, ressentant une douleur immense dans tout mon corps. M’effondrant au sol, face contre terre, je fermai les yeux pour essayer de faire passer la douleur. Jamais je n’avais ressenti ça jusqu’à présent, c’était affreux mais jamais je ne l’aurais reconnu, j’étais beaucoup trop fière pour ça …

Et toi, mortelle, as-tu mal ? Il n'est plus là, Lui, et il ne te sauvera pas...

La voix qui retentissait à mes oreilles était en train de me narguer. Jamais je n’arrêterais un duel volontairement. Ce n’était pas mon style … Soit je mourrais, soit je finissais à Sainte-Mangouste mais en aucun cas je ne cèderais … Me redressant avec difficulté, je ramassai ma baguette avant de lancer un regard sur l’homme en face.

Mal ? Qu’est-ce que c’est que d’avoir mal ? C’est être vivant, c’est pouvoir continuer et c’est ce que je vais faire …

Finissant de me lever, je repris ma position de défense tout en cherchant le bon sortilège à utiliser. Il fallait quelque chose d’à la fois puissant et douloureux, quelque chose qui pourrait faire dire à cette chose que j’étais plus qu’une simple mortelle. Mais surtout, il fallait que je fasse attention, je ne voulais pas blesser John trop durement …

Ferrum volo !

J’avais visé le ventre … je n’étais pas là pour tuer John. Il ne méritait pas la mort, du moins pas comme ça … Pas en étant sous l’emprise de je ne sais quoi … Ma vue se troubla légèrement. Le sort faisait encore effet et même si je m’étais relevée, je n’avais guère de force à part cette rage qui me tenait debout difficilement. Heureusement que le mur était pas loin, je m’appuyai dessus alors que la balle de mon sortilège filait vers le ministre. Avais-je réussit ou pas ? Aucune idée, j’avais du mal à me concentrer …

Merde John ! Arrête tes conneries là …

C’était quoi ce sort qu’il avait lancé ? J’avais l’impression que la douleur n’allait jamais s’arrêter … Regardant John, je vis qu’il avait bloqué mon sortilège sans problème. Je n’avais pas mis assez de puissance mais c’était la faute à cette douleur insupportable. Pire que des doloris, c’était pas peu dire !


Dernière édition par Emelyne Selwyn le Mer 27 Mar - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Mer 27 Mar - 17:03

Le membre 'Emelyne Selwyn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Jeu 28 Mar - 13:06

"Ah ! Tu as du courage, c'est bien, mais ça ne t'empêcheras pas de mourir !"

Le Golgoleth parlait, et il riait. C'était très étrange d'entre sa propre voix comme si elle venait d'ailleurs, de sentir son corps bouger mais de n'avoir aucune prise dessus. Le Roi-Vyre continuait son chemin, et il se rapprocha dangereusement d'Emelyne Selwyn. John avait l'impression immonde d'être balloté dans son propre corps. C'était glauque, c'était horrible, et il voulait que ça s'arrête. Mulciber ne souriait plus à l'intérieur de l'autre, un premier temps c'était drôle, là, ça le devenait beaucoup moins. Tu comptes la tuer, Golgoleth ? Oui, elle le mérite. Tu avais dit que tu ne le ferais pas. J'ai menti; Vous êtes tous idiots, vous autres humains. Il se pencha sur elle, l'attrapant par le cou, avec l'idée manifeste d'aspirer sa force vitale, le flux magique en elle. John continua, patiemment, de reprendre le contrôle. Rends moi mon corps. Non. Rends le moi. Non. C'est un ordre ! Mais tu n'es personne pour me donner des ordres, John Mulciber. Si, parce que ça, c'est mon corps, alors dégages ! Non. La bataille faisait rage dans l'esprit de John Mulciber, et pendant ce temps là, le démon serrait la gorge de la femme, là dehors. Vas-t-en ! Non.

"Je t'ai dit de t'en ALLER !"

Dans l'idée, ça avait marché. Le hurlement résonna, longtemps et loin, dans le parc. Ils étaient arrivés au bout de celui ci, là où il y avait la limite de la propriété, là où il y avait le mur. Dans tout ça, il en avait lâché Emelyne, qui reposait à ses pieds, la respiration sifflante. Le Ministre se demanda si elle était encore consciente. Il y avait du sang sur son haut. Tu ne t'en es pas bien sorti, John Mulciber. Millénaire ? Il pouvait reconnaitre la différence des voix dans son crâne. Oui. Je suis un voisin plus sympathique que Golgoleth, n'est-ce pas ? Sans doute. John s'en voulait un peu, mais si on excluait la perte provisoire de tout contrôle, c'était une expérience intéressante. Il a une puissance formidable. Le Ministre regarda autour de lui, silencieux. C'était bon de pouvoir agir. Il baissa de nouveau les yeux. Bon.

Sans lui demander son avis, il prit Emelyne dans ses bras, et commença à marcher vers le manoir.

"Tu t'en sors bien, petite, je sais même pas si tu m'entends. Je crois que tu vas latter Tom Jugson bien plus vite que je ne l'avais imaginé..."

Arrivé devant le manoir, John ouvrit la porte d'un coup de pied. Nathaniel, son fils, le sous-directeur de Sainte-Mangouste, était là. Il ne posa pas de questions, il était habitué à voir son père faire des choses bizarres, et se contentait de suivre le mouvement. Ce fut lui, qui en silence, s'occupa de sa cousine, l'allongeant sur le canapé pour soigner ses blessures et lui permettre de se reposer.

John resta là, assis, à regarder, fumant un cigarillo. Lorsqu'Emelyne fut en état de l'écouter, il dit simplement :

"Félicitation, tu as fait connaissances avec l'un des démons les plus puissants de tous les mondes qui existent... Peu ne seraient pas morts à sa première attaque, d'ailleurs. Je crois...que tu t'en sortiras assez bien."

Prie pour ne jamais le revoir. Prie pour ne pas tomber sur quelqu'un, qui comme lui, n'aie pas de pitié. Je ne pourrais rien faire, si c'est quelqu'un d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 26/12/2012
Parchemins postés : 95



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Emelyne Selwyn


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne] Mar 9 Avr - 15:50

Ah ! Tu as du courage, c'est bien, mais ça ne t'empêcheras pas de mourir !

John s’approchait de moi. Enfin … Ce n’était pas John, maintenant je le ressentais plus qu’avant. Il était là mais sans être là. Quelqu’un ou plutôt quelque chose avait pris sa place et s’amusait à me faire souffrir. Il souhaitait ma mort ? Et bien qu’il me la donne ! Je n’avais plus de force pour lui résister, je tenais à peine sur mes jambes alors penser à me battre était trop difficile.

Sa main se posa sur mon cou et commença à serrer, je sentais l’air qui arrivait de plus en plus difficilement à mes poumons. J’allais mourir asphyxier … Moi qui avait pensé que je quitterais ce monde lors d’un affrontement contre les bourbistes voilà que c’était d’une façon plutôt banale. Non ! John ! Merde je te demanderais pas ça souvent mais sauve-moi !

La suite … Et bien la suite je n’en ai aucun souvenir. Est-ce que j’étais morte ? Non je ne crois pas mais entre la douleur du sortilège et l’asphyxie, je m’étais évanouie. Ca je n’en étais pas fière et je n’en parlerais surement à personne mais bref, revenons-en à mon réveil.

En ouvrant les yeux, la première chose que je ne demandai c’était où j’étais. Mais je reconnus rapidement le salon des Mulciber. Je soupirai de soulagement. J’étais toujours en vie et j’avais atterrit je ne sais comment ici. Bougeant doucement, je ne ressentis aucune douleur. Enfin peut-être une légère mais ce n’était rien par rapport à ce que j’avais eu avant. M’asseyant doucement, je croisa le regard de John, installé juste en face de moi.

Félicitation, tu as fait connaissances avec l'un des démons les plus puissants de tous les mondes qui existent... Peu ne seraient pas morts à sa première attaque, d'ailleurs. Je crois...que tu t'en sortiras assez bien.

Ah ? C’était une bonne nouvelle. Jamais jusqu’à présent je n’avais éprouvé cette sensation de peur qui m’avait habité un moment alors que j’étais face à ce … démon. Aujourd’hui j’avais eu à faire à des nouveautés … D’abord Aby qui avait été plus présente, me montrant qu’elle aimait la violence et la douleur et n’ayant pas peur de la mort, Ensuite ce démon qui ne souhaitait que tuer et qui avait bien faillit y arriver. Je m’en sortirais bien ? Face à qui ? Je venais de réaliser que, même avec mes prétentions, j’étais loin d’être prête, loin d’être douée. J’avais encore du chemin à faire et il commence ici et aujourd’hui.

Merci John …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un jour à l'est d'Eden [Emelyne]

Revenir en haut Aller en bas

Un jour à l'est d'Eden [Emelyne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-