POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Opération Tannhauser || Solo || FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Opération Tannhauser || Solo || FINI Dim 17 Fév - 15:37



Berlin, Février 2005.

Le quartier sorcier, où se situait la Chancellerie Magique, la Bundeskanzlerin Hexe, était des plus animé. Il faisait beau, et on n'aurait jamais cru que l'Allemagne magique jouait son destin aujourd'hui.

Costume noir, lunettes noires, silhouette tranquille, Mike Witcher passait tranquillement. Le mangemort avait débarqué en Allemagne à peine deux heures auparavant. Si tout ce qu'il avait prévu se passait bien, il n'y restait que trois jours, cinq au maximum. Officiellement, il n'aurait même pas quitté l'Angleterre. Crow était occupé en Irlande. Pour cette opération là, le président du Parti Puriste Anglais avait les manettes, et roulait en roue libre. Entouré de Harry Sheridan, le porte parole du PPA, et de Norman Buchanan, le commandant des Gold Blood qu'il avait choisi pour l'opération, avançaient avec lui. Le rendez vous était dans dix minutes. Les trois britanniques entrèrent dans la Bundeskanzlerin Hexe. Des gardes armées de la HexePo, ou Hexerei Police les contrôlèrent, mais on les laissa passer, et monter directement au bureau du chancelier allemand de la sorcellerie, Der Kanzler des Deutschen Hexerei, Carl Hinker. Hinker était un vieux sorcier, grand mage noir, fidèle de Grindelwald, mais vieux, et coupé de son temps et de son monde. S'ils voulaient maintenir le purisme en Allemagne, il fallait quelqu'un d'autre. Quelqu'un à la Anton Engels, le conseiller du chancelier, accessoirement beau-frère de Mike.

Mais ce n'était pas la famille qui motivait le mangemort. Non, c'était simplement l'intérêt du purisme et du Maitre. C'est ainsi qu'ils avaient mis en place, avec Sheridan et Buchanan, le plan qu'il comptait exposer à la chancellerie. On les fit entrer dans le bureau de Hinker. Il y avait là le chancelier lui même, Anton Engels, et Adolf Fritzenburg, le président du Parlement sorcier. Le processus serait purement démocratique. Witcher en avait la volonté. Simplement, on pouvait aider la démocratie, parfois. Witcher était un stratège. Tous ces gens, il les connaissait. Il n'avait pas son pareil dans les relations international. Même s'il était parti de la coopération internationale, il savait comment y faire. Et après tout, le rôle du PPA n'était-il pas d'intervenir à l'étranger pour le purisme ? Diplomatiquement et militaire ? Si. La mission de Michael était donc toute trouvée. Et l'opération Tannhauser allait pouvoir commencer.

Il retira ses lunettes, posa sa mallette et sourit :

"Guten morgen, meine Herren. Nous allons pouvoir commencer. Avant de commencer, messieurs, je précise que cette conversation n'existe pas, n'a jamais existé, et n'existera jamais hors d'ici. A la fin de l'entretien, plus personne n'en parle. Jamais. Vous avez étudié le plan, chancelier ?"


Hinker branla du chef, sa tête s'inclinant comiquement sur sa robe brodé de vieux mage. Il paraissait dubitatif, ce qui n'était pas franchement de bon augure pour Mike.

" Oui. Mais ça ne marchera pas. Je n'ai pas la force, monsieur Witcher. Soyons réalistes, je suis trop vieux pour ça. Bien trop vieux. Je ne tiendrais pas, et le pays coulera. "


Witcher secoua la tête, très dubitatif :

"Ce n'est pas un problème, ça, Carl. Réflechissez. A part vous, qui pourrait se présenter pour le parti puriste allemand ? Anton est l'une des figures les plus populaires de votre gouvernement, l'un des moins touché par les critiques des bourbistes qui disent que le purisme est dictatorial. Laissez le se présenter. On peut gagner."

Il jeta un oeil à Anton. Il lui avait déjà dit oui. Engels était un type bien, qui croyait vraiment au purisme. Pour le connaitre depuis des années, et pour cause, Mike plaçait en lui la même confiance qu'en Sheridan. Autant dire qu'il savait ce qui allait se passer. Anton avait eu une carrière brillante. Très honnêtement, selon tous les experts politiques que le mangemort avait pu consulter, si la situation avait été favorable au gouvernement actuel, alors il aurait gagné.

Si la situation avait été favorable. Et le fait que la condition devienne une affirmation reposait sur les épaules du président du Parti Puriste Anglais. Et sur celles, voutées par l'âge, du chancelier Hinker, qui avait à prendre la bonne décision. Se retirer. Laisser faire. Laisser l'Angleterre sauver son pays. Car c'était ainsi que fonctionnait le régime du Lord pour avoir des alliés. Placer ceux qu'ils voulaient à la tête des pays qu'ils voulaient. Witcher était un des instruments pour ça. Et il allait sans doute réussir.

Le vieil homme finit par approuver :

"Bon. Très bien, allez y, Anton. "

Son conseiller le remercia d'un signe de tête :

"Merci, Carl. Quel est le plan, Mike ?"

L'autre sortit plusieurs dossiers, un schéma de Berlin, et un plan plus détaillé, et demanda :

"Avant de commencer, j'ai besoin de deux renseignements. Le Parlement est-il avec nous ?
-Il l'est."

C'était le président dudit parlement, Fritzenburg, qui venait de parler. Mike jeta un oeil à Sheridan. Il n'avait pas utilisé le Convent pour acheter le Parlement. Il interrogea du regard son porte parole, qui articula en silence, très rapidement :"Crow". Evidemment. Pour l'instant, sa fichue organisation avait à peu près les mêmes buts qu'eux. Tôt ou tard, il allait falloir mettre ça au point. Parce qu'ils avaient du prévoir de bourrer les urnes à l'éléction de mai, et que ça provoquerait une révolte. Les allemands n'étaient pas cons. Heureusement, Tannhauser décalait tout, et évitait ce risque. Le mangemort reprit la parole posément, tranquillement, expliquant ce qu'il voulait :

"Je vais avoir besoin de l'HexePo, comme je vous l'ai dit. Qui est le favori ? Bauer ?
-Dietrich Bauer, oui.
-Alors c'est lui qu'on visera. Il y a des anarchistes, je crois ?
-Oui, l'ALF. C'est eux qui porteront le chapeau ?
-Tout à fait. Vous avez tous lu le compte rendu ? Oui ? Qui approuve ?"

Il leva la main. Suivi par Buchanan, Sheridan, qui incitèrent les trois allemands à lever la main. Mike sourit. Ca fonctionnerait. Il rangea alors ses documents dans sa mallette, et remit ses lunettes de soleil.

"Très bien, dans ce cas, nous commencerons demain."


Dernière édition par Mike F. Witcher le Dim 31 Mar - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: Opération Tannhauser || Solo || FINI Dim 31 Mar - 17:55


Le temps était clair, et Mike adorait ça. Il n'était pas très tard. La radio bruissait, mais le mangemort ne l'écoutait pas. Cigarette aux lèvres, il ne pensait à rien de particulier. Il roulait dans la ville. Berlin était une ville sorcière assez calme. Il y faisait meilleur qu'en Angleterre. Tout lui semblait plus simple ici. Il passait un bras autour des épaules d'Evangelyn, assise à coté de lui, lui adressant un sourire en coin, ne quittant pas la route des yeux derrière ses lunettes de soleil.

"On pourrait rester ici, qu'est-ce que tu en dis ?

- Pourquoi donc ? Tu n'aimes pas Scarborough ?
- Si, mais...Berlin me fait penser à Cape Town. J'aimerais bien rentrer chez moi de temps en temps."

Voilà qu'elle remettait ça. Mike n'avait pas envie de parler de l'Afrique du Sud, pas de Cape Town, il n'avait pas envie de se souvenir, ni de quoique ce soit. Il était là pour installer Anton Engels en tant que chancelier magique, et c'était tout. Oui, c'était vrai, Berlin lui rappelait aussi des souvenirs. C'était une impression confuse, il n'aurait pas pu dire pourquoi ça lui faisait ça. A vrai dire, il s'en foutait, il n'avait pas envie de connaitre la réponse. Qu'est-ce qu'il voulait, d'ailleurs, Witcher ? Pas grand chose. Rouler sur cette route, rester avec Evangelyn, que tout aille bien pendant que son plan parfait se déroulait sans aucun accroc. Le président du Parti Puriste Anglais n'avait pas envie de se souvenir. Il voulait vivre dans le présent, dans l'instant présent, juste rouler, oui. Pourquoi en voiture, d'ailleurs ? Parce qu'il aimait la vitesse, il avait toujours aimé ça. Ca donnait à Mike l'impression d'être libre. Avant, il faisait pas mal de balai. Voler, ça lui plaisait. Et aujourd'hui ? Aujourd'hui, il y avait toutes ses peurs, tous ses démons, qui lui venaient tout droit de l'enfer d'Afrique du Sud. La voiture, c'était mieux.

Il était normal pour Evangelyn de regretter l'Afrique du Sud, elle était sud-africaine, on ne pouvait pas lui en vouloir. Mike ne lui reprochait rien, et puis c'était, qu'il le veuille ou non, une partie de sa vie qu'il ne pouvait pas oublier, parce qu'il avait aimé cette période. Mais le dénouement en avait été tragique, sanglant. C'était de ça qu'il ne voulait pas entendre parler.

Il voulait juste... oui, juste être avec Van Speer, c'était pour ça qu'il lui avait demandé de la rejoindre en Allemagne, c'était juste pour ça. Pas pour parler du passé. Elle du le sentir parce qu'elle ajouta :

"Désolée, Mike, je ne voulais pas...
- Laisse, ça n'a pas d'importance. Je me souviens, tu sais. J'entendais chanter cet oiseau, durant l'été, et j'étais seul dans la nuit. J'ai tout fait pour éviter les ennuis, pour ne pas m'en rapeller, mais c'est la panique dans ma tête. Alors je me contente de rouler. Je roule, je roule, je roule...je suis fatigué, Evangelyn, fatigué d'avoir mal, fatigué de cette putain de douleur, j'en ai assez de rouler jusqu'à voir des étoiles dans mes yeux, alors je lève les yeux vers les cieux pour m'entendre dire : "fils tu en fais trop, contente-toi de rouler...". Je sais pas si ça va s'arrêter un jour. Alors je sais pas. J'essaie de ne pas y penser..."

Elle le regarda d'un air désespéré. Il l'était lui aussi, même si ça ne se voyait pas. La seule solution que Witcher avait trouvé était de vivre pour échapper à la mort. C'était parfois moche, parfois dur. Mais c'était la seule solution.

"Oh, XIII..."

Mike sourit d'un air carnassier, lui adressant un clin d’œil :

"XIII est mort, chérie. Il faut passer à autre chose.
- Comment ?"

Witcher tourna le volant pour se ranger le long du trottoir, arrêta la voiture, et descendit de la décapotable. Il s'appuya sur la portière, et retira ses lunettes de soleil, souriant encore :

"On n'est jamais aussi vivant que lorsque l'on tue."

Avant de la planter là et de rentrer dans l'énorme bâtisse devant laquelle il s'était arrêté. C'était un vieux manoir gothique, appartenant à Herman Bruntle, le chef de l'HexePo. Dans le hall, attendaient ledit Bruntle, géant de deux mètres, blond, allemand typique, Anton Engels et bien sur, les deux anglais, Sheridan et Buchanan. Mike salua tout le monde, et on lui fit le résumé de la situation.

Ce matin là, à six heures quinze, Bruntle avait arrêté l'ensemble des membres de l'ALF, le groupe de bourbistes allemands anarchistes. L'HexePo était rentré dans leur squat des quartiers Nord de Berlin et avait emprisonné l'ensemble des membres. Au même moment, à l'Hexereitag, une explosion magique tuait trois parlementaires, bourbistes, ennemis du purisme, favorables à Dietrich Bauer, comme par hasard, et le puriste le plus modéré du gouvernement, Heinrich Gottberg, président de la Cour de la Magie. L'explosion avait été immédiatement attribuée aux anarachistes par Anton Engels et Carl Hinker. Le gouvernement et le parlement faisaient bloc. L'explosion n'avait rien d'anarchique. Elle avait été provoquée par le bataillon Gold Blood, dirigé par Norman Buchanan. Un peu plus tard, Dietrich Bauer était arrêté lui aussi et placé ici, en attendant que Witcher décide de son sort.

Le plan s'était déroulé sans accroc. Witcher sourit, il était ravi. Il avait toujours été un stratège, à présent, il en était au stade des conséquences et de l'exploitation du plan.

"Bien, je vais voir Bauer. Nous allons nous arranger."

En gros, Dietrich Bauer allait devenir ce qu'il aurait du toujours être : un pion. Le mangemort descendit quelques marches, crayon et dossier en main, puis il entra dans une sorte de cave, aménagée comme une salle d'interrogatoire. Bauer était brun, mince. A peine la quarantaine. C'était un homme au physique agréable, l'air souriant. Witcher n'aimait pas ce genre de personnes. Il trouvait que Bauer avait l'air particulièrement faible.

"Ah, ce n'est pas trop tôt ! Vous allez me permettre de rentrer chez moi, maintenant ? Je connais mes droits, vous n'avez pas le droit de me retenir ici !"


Witcher sourit. Il avait du cran, l'animal. Mais ça ne lui servirait à rien. Mike remonta sa manche gauche, dévoilant sa marque des Ténèbres devant un Dietrich Bauer qui eut l'air tétanisé, puis sa manche droite, celle qui tenait le crayon, avant de s'assoir.

"Je crois qu'il y a un malentendu..."

L'autre sembla reprendre espoir :

"Ah oui ?

- Oui."

Avec force, Mike leva le crayon de papier et le planta dans la cuisse de l'homme, qui poussa un hurlement de douleur. Le sang gicla un peu, suintant, tachant le pantalon. Witcher se pencha vers l'autre, d'un air froid, mauvais. Il n'avait pas de pitié.

"Oui, il y a un malentendu, Bauer. Vous êtes actuellement le chef d'un courant politique dont des membres ont tué deux députés et un membre du gouvernement. Vous connaissez l'ALF, je suppose ? Ce sont eux les responsables. Eh bien, monsieur Bauer, il ne tient qu'à vous qu'on découvre ou non que vous en étiez le chef et que vous avez commandité cette attaque. Vous comprenez ce que ça veut dire ? Vous allez finir en prison. Vous n'aurez plus de carrière politique. Vous serez fini. Vous comprenez ? Oui ? Dites que vous comprenez, Dietrich. Sinon, voyez vous, j'enfonce encore le crayon. Là, la pointe appuie sur l'os. Si je le tourne, comme ceci..."


Witcher joignit le geste à la parole, avec lenteur et précision.

"Ah oui, en effet, ça fait mal."

L'autre se fit suppliant, regardant d'un air effrayé sa jambe.

"Pitié ! Pitié ! Je ferais tout ce que vous voulez !"

Mike sourit, satisfait, et arracha d'un coup sec le crayon.

"Parfait, on avance. Vous êtes raisonnable, Dietrich, c'est bien. Vous allez faire exactement ce que je vous dis. Vous ferez une déclaration disant que suite à l'attentat de l'ALF vous vous retirez de la course pour la chancellerie, et que vous soutenez la candidature d'Anton Engels, ceci afin de garantir la stabilité politique de l'Allemagne. Puis vous disparaitrez. C'est clair ?
- Ou...oui. Très clair.
- Très bien. Au revoir, donc, monsieur Bauer, j'ai été ravi de collaborer avec vous. Vous devriez faire soigner cette jambe, vous allez avoir très mal, sinon."

Avant de sortir et de revenir voir ses collaborateurs. Souriant, Mike annonça :

"Bien, il va le faire. Vous attendrez sa déclaration dans la journée, puis vous annoncerez que les élections sont avancées à Dimanche prochain. Au revoir, Anton. On se voit cet été."

Mike regagna sa voiture, où Evangelyn l'attendait.

"Tes affaires se sont bien passées ?"

Witcher l'embrassa, démarrant l'automobile.

"Très. Quel effet ça te fait de sortir avec un pacificateur, chérie ?"


Avant de remettre ses lunettes de soleil et de rouler, sifflant joyeusement.

Dietrich Bauer fit sa déclaration. Anton Engels avança les élections. Les allemands, choqués par l'attentat contre le gouvernement, n'aimant guère qu'on s'en prenne violemment aux institutions, l'élirent avec une écrasante majorité. Personne ne sut jamais quel fut le rôle de Mike Witcher dans cette histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Opération Tannhauser || Solo || FINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-