POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Mar 19 Fév - 18:19




C'était le grand jour.
Les mots étaient passés en douce, et l'appelle avait été lancé incognito selon une sélection plutôt stricte, le collégial de H ayant statué peu de temps avant dans l'après midi.
Il avait été convenu que l'ère Serpens avait pris trop de liberté sur celle initialement prévue par Lestrange, et H était là pour redonner un coup de boost à ce qui n'était plus qu'une organisation fantôme.
Fini la rigolade, l'Elite devait renaître.

Mais comme ne connaissait pas grand monde à Poudlard, il avait chargé Elena Sidney et Hadès Kyson de lui trouver de la matière, ce qui se faisait de plus intéressant niveau puriste et compétent dans l'école, alors on lui avait proposé des noms, et on en avait accepté une partie.
Aussi, trié sur le volet, l'Elite devait faire le plein de sorciers qui n'avaient pas froid aux yeux, qui étaient capable de se battre pour les objectifs qu'on leur posait, avec si possible, qu'ils soient sangs-purs, mais ça, H s'en foutait légèrement, le purisme c'était pas son truc à lui. Donc il laissait la politique à plus puriste que lui, par contre ce qu'il voulait, c'était changer Poudlard.
L'école avait changée depuis qu'elle n'était plus là …

Gryffondor partait à la ramasse, plus de cohésion, rien. Il n'y avait que le Quidditch qui unifiait encore le peu d'élèves à y croire. Ça ne serait pas arrivé avec le professeur Evans, ni le professeur d'Urberville, et bizarrement, ces deux là avaient disparu. Coïncidence ? H n'y croyait pas, il y avait un complot contre les lions et contre lui, et LeeRoy en était au cœur, il fallait lui régler son compte et lui faire comprendre que ce n'était pas des infirmes qui géreraient Serpentard ou encore l'école.
La fin du laxisme approchait, et Poudlard serait destiné à ce à quoi il devait ressembler, un lieu où seul les forts survivent, la loi du plus fort reprendrait son dû avec le retour en force de l'Elite.
L'école ressemblait à un tigre sans griffes, bon qu'à mordre ce qui était à courte portée, le reste ne serait rien de plus qu'un lointain ovni, la chose serait différente dans peu de temps, il faudrait un retour à la normale.

Pour cette soirée, une fois les mots partis, H avait tout prévu, ses compères étaient sur le qui vive, car seuls les plus sûrs avaient été choisis pour cette mission secrète.
On avait usé les professeurs en cours, de sorte qu'ils ne puissent pas se promener, on avait attendu que LeeRoy parte la nuit pour pouvoir permettre au futur de l'Elite de se retrouver.

Et comme prévu, H sortit de la salle des lions aux alentours de dix heures, il fallait mettre en place la réunion, et qui de mieux placé que lui pour le faire.


Onze heure trente.


On attendait déjà, les premiers arrivants, tout du moins H était là, dans les cachots, assis, Elena devait avec les autres faire un premier saut, la blonde devait ramener les lions, et quelques serpents s'ils sortaient pour voir de quoi il en retournait, mais nul doute que parmi les anciens de l'Elite, on saurait où les guider.
Alors on entendit des personnes descendre dans les cachots, sans un mot, H était là, et Elena pointa le bout de son nez dans le cachot, suivie par quelques sorciers. Après quoi, H rangea sa baguette, et on attendit que les élèves verts arrivent au compte-goutte.
Après une dizaine de minutes, plus personne n'arriva et le lion resta assis sur un corps. La demoiselle sang-pur vint se placer à coté de lui, et il commença à parler.

« Salut à tous … nouveaux ou anciens, inutiles de vous rappeler pourquoi z'êtes là … »

Se levant, il empoigna la tignasse du corps sur lequel il était assis, dévoilant à tous la face de la pauvre victime qu'il avait fait.
Cette dernière portait l'insigne de la brigade, et H ne semblait pas plus fatigué qu'outre mesure, alors il leur dit :

« Ça c'est ce que je veux voir ... »

Il se tenait debout, victorieux, affichant ouvertement la branlée qu'il avait foutu à la pauvre gamine qui saignait du visage, de la bouche, du nez, et dont les os devaient être cassés en de multiples endroits.
Alors il jeta la tignasse en avant et le corps suivit.

« On en a ras le cul de tout ça ! C'est ça qu'on apprend ? À être des loques ? À pas savoir nous battre ? On est là pour remettre un peu d'ordre dans tout ça, pour qu'on retrouve une école qui nous rapproche de ce qu'est vraiment le monde extérieur.

C'est fini la méthode LeeRoy, laisser les tanches faire ce qu'ils veulent ! Nous on va se battre ! Maleficus a laissé ça couler, mais ça peut plus durer. On va leur montrer ce que c'est que la vraie magie ... »


Il sortit sa baguette et désigna la nana par terre.

« Et elle, c'est que la première d'une longue liste … qui est avec moi ? »

Elena sortit sa baguette et donna son nom devant l'assemblée des présents.
Ceux qui le suivraient pour le renouveau de l'Elite se présenteraient ainsi, le temps de la renaissance était arrivé. L'ère des BBT s'achevait ici et maintenant, la milice du phénix et les bouseux étaient de l'histoire ancienne, l'Elite reprenait du service.
Les objectifs ? Pourrir les sangs-mêlés qui ne rejoignaient pas le mouvement, sans pour autant être dans l'Elite, pourri la brigade trop laxiste, pourrir ceux qui résistaient, le retour de l'ordre à Poudlard.
LeeRoy et ses chienchiens à peine bons à enseigner n'avaient qu'à bien se tenir, il y avait une nouvelle force dans le château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Dim 24 Fév - 17:57

Une journée comme celle-ci n'aurait peut-être jamais due être aussi bien foutue. A vrai dire, Ariana Bedan aurait due ne jamais être aussi contente aujourd'hui. Pourquoi ? Parce que lorsqu'elle l'était, elle devenait exécrable, ou plus particulièrement, méchante. Méchante car c'était son plus grand vice, vouloir le malheur des autres pour sa propre satisfaction. Alors, tandis que les gens s'impatientaient de cette belle journée, de cette journée s'annonçant comme agréable et magnifique, elle, désirait plus que tout leur pourrir la vie jusqu'à les rendre triste. Car c'était à ce moment précis qu'elle était bien, qu'elle se sentait épanouie, là où tous les autres la craignaient, elle, elle se sentait puissante. Elle ne marchait qu'avec ça, avec l'appel de puissance. Ce désir inexorablement tendancieux qui la poussait aux pires écarts de conduite... Oh ! Oui, elle avait mauvaise réputation au sein même de l'école, et alors ? Qu'est-ce qu'ils viendraient lui répondre, eux ? Ils viendraient l'affronter ? En face à face ? Bonne blague n'est-il pas ? Elle était, avec sa sœur, une Serpentard craint et respectée à Poudlard. A la manière de Yakovsky qui restait le parrain de Poudlard tant par sa puissance magique que par son attitude violente, ou de Maleficus l'année passée, elle faisait partie de ceux qui régnaient sur l'école, qu'on le veuille, ou non. Emma, sa sœur, était d'ailleurs la première à lui faire remarquer que si un jour elle voulait passer au stade supérieur, et qu'en plus d'être crainte et respectée, elle voulait rassembler, il lui faudrait être plus compréhensive, moins stricte dans son attitude, pas nécessairement dans ses habitudes. Elle ne manquait pas de lui rappeler dès que ça venait sur le tapis, un peu comme à ce moment là où elles descendaient les marches du hall de Poudlard.

-Apprends à être moins cruelle un peu... tu vas te faire que des ennemis à force, et plus personne ne voudra t'écouter.
-Apprends à être moins cruelle ? Em', tu m'as vu ?
-Justement Ariana, tu peux être ce que tu veux, si tu fais preuve d'un peu plus d'intelligence.
-Dis tout de suite que je suis conne aussi !
-Mais non, mais vois les choses d'un autre angle que ce qui se présente à toi. Ces imbéciles te rendent malade, très bien, fais ce que tu peux pour qu'ils t'obéissent. Tu verras qu'alors, ils deviendront de beaux moutons dociles.


Oui, mais où était l'intérêt d'avoir des moutons dociles sous ses ordres ? Après tout, ils la craignaient, c'était aussi bien, voire mieux non ? Ariana ne parvenait pas à saisir cette politique conservatrice qui visait à préserver l'espèce humaine et à la conditionner afin de la soumettre à des lois dictatoriale. Les soumettre en d'autres termes. Ça n'avait aucun sens quand on pouvait les exterminer, tous. Extrémiste ? Ariana ? Complètement, et elle s’assumait comme telle. Qui, à Poudlard, ne la connaissait pas comme la plus puriste de tous les puristes de l'école ? Si elle ne l'était pas même plus que l'Inquisitrice, alors elle n'était pas loin. Pour ainsi dire, elle était la digne suivante de Maleficus sur ce terrain là.

-Bref, tu fais quoi là ?
-Je sais pas, je me disais que j'al... hé!


Misère et damnation, on venait de la bousculer. Oh ce n'était pas volontaire, il y avait du monde aujourd'hui dans le hall, et la personne n'avait juste pas pris le temps d'observer vers qui il se dirigeait. Peut-être ce petit imbécile pensait rejoindre sa salle commune plus rapidement ainsi. Mauvaise pioche. Ariana prit sa baguette d'un geste, et attrapa par le cou le petit imprudent qu'elle traîna rapidement hors de tout regard indiscret. Elle le poussa alors contre un mur. Lui, qui n'avait rien compris de tout ce qui lui était arrivé observa la scène avec surprise et incompréhension.

-On peut savoir ce qui te prend ?
-De quoi ?
-Ma sœur, te demande ce qui te prend bouffon.
-Mais, j'ai rien fa... aie !
-Arrête de jouer les chocottes, excuse toi.
-Mais dîtes moi au moins ce qui... aie ! Oh putain!
-A genou.


Elle n'eut pas besoin de le répéter trente-six fois, l'autre se jeta à terre rapidement, et s'excusa une bonne trentaine de fois avant de relever les yeux, et de se prendre une magnifique baffe. Ariana ne put s'empêcher de rire. Un rire doux, frais, digne d'une jeune fille heureuse et épanouie. Elle était charmante, véritablement, et pourtant inaccessible.

-Baise moi les pieds.

Il était renfrogné à l'idée de s'exécuter mais une pression de la pointe de la baguette sur son cou l'obligea à approcher ses lèvres des chaussures de la Serpentard et de l'embrasser une bonne dizaine de fois. De nouveau ce sentiment de puissance incomparable. Elle le repoussa d'un coup de pied, et rangea sa baguette. Elle l'observa un temps d'un regard horriblement rabaissant avant de s'en aller aussi lentement, assurément, et délicieusement, qu'elle était venue. Sa sœur à côté d'elle. A coup sûr cet imprudent saisissait maintenant qu'il devait faire attention à là où il mettait les pieds, car si Poudlard avait été une terre paradisiaque fut un temps, c'était aujourd'hui une véritable zone à Cartel.

-Bref, on doit aller à la réunion de l’Élite.
-Oui... t'en penses quoi ?
-Yakovsky va vouloir prendre les rennes.
-Hum... quel connard.


A vrai dire, non, elles n'avaient rien contre lui. En vérité, elles le trouvaient amusant. Vrai qu'il était l'élève le plus balèze de l'école, et qu'il avait des réflexions sacrément bien placés, mais il n'était certainement pas le plus intelligent, ni le plus extrémiste. Il voudrait probablement prendre l’Élite sous son aile, et qu'est-ce que ça changerait ? Il la gérerait moins bien que Maleficus, il se prendrait des briques, et voilà tout. On apprend de ses erreurs non ? Elles passèrent donc par les cachots, croisèrent des amis de longue date maintenant, et rejoignirent le cachot où se déroulaient les événements. Il y avait du bon monde, une bonne partie de l'ancienne Élite comme on l'appelait maintenant, et quelques nouveaux. Comme Sara Engels. Ariana ne put s'empêcher un sourire amusé, quelle cruche celle-la. Rejoindre l’Élite... elle ne savait même quel privilège cela représentait. Pouffiasse. Elle l'aurait incendié si elle avait pu. Mais on ne se tape pas dessus entre membre de l’Élite, sauf quand il n'y a personne aux alentours. Ce qui n'était foncièrement pas le cas ici. Bref, tout le speech commença, Mercurius n'était pas adepte des longs discours, pourtant il plaça un détail qui chagrinait Ariana... elle ne manqua pas de le faire remarquer.

-Maleficus a peut-être oublié que l’Élite devait se « battre », mais tu as oublié grâce à qui tu es là, devant nous. Si Lestrange et Serpens n'avait pas eu l'idée de fonder l’Élite, qui l'aurait fait ? Toi ? Moi ? Elena ? Personne. Donc ne lui retire pas le mérite qui lui revient.

Aucune colère dans sa voix, elle était extrêmement calme ce qui ne manqua pas d'interpeller sa sœur, assisse à côté d'elle qui eut un sourire en coin. Ariana ne lâcha pas la parole pour autant, et continua de fixer Mercurius.

-Ceci dit, on te suit, fini les sangs-mêlés et le laxisme puriste à Poudlard.

Elle parlait au nom de sa sœur également car il était impensable de les séparer. Leur efficacité serait bien moindre, et à vrai dire, ça ne servirait à rien de tenter de mettre des distances entre elles, elles parviendraient toujours à pallier le problème. Nouvelle Élite, nous voilà.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Mar 26 Fév - 22:36

Comme chaque matin, la grande-salle de Poudlard était assourdissante et remplie d'élèves sans aucune motivation et sans aucun but dans la vie. Mais rien ne pouvait gâcher la bonne humeur de Britanny, pas même ce premier année assis à côté d'elle qui mangeait tel un porc. Britanny adorait être seule le matin, cela lui permettait de réfléchir à ses nouveaux projets et à comment faire partie de l'élite des sorciers. Elle voulait être reconnue, faire en sorte que son nom soit dans toutes les conversations. Et tout cela était assez fatiguant. En parlant d'élite, on lui avait parlé d'une petite réunion qui aurait lieu aujourd'hui. Yakvsky, un septième année, voulait créer quelque chose de plus grand que ce qu'avait fait Maleficus. Et Britanny en était ravie. Dès qu'il s'agissait d'une organisation pouvant la mettre sur le devant de la scène, elle était partante. Et puis, elle en avait marre de ce laxisme qui régnait dans cette école. Les élèves inférieurs à elle commençait à se révolter, et cela ne lui plaisait guère, au contraire.

Elle avait donc accepté avec joie de se rendre à cette petite réunion qui se déroulerait, évidemment, dans les cachots. Elle savait aussi que les jumelles seraient là, et bien qu'elles paraissaient ô combien maléfiques aux yeux des autres personnes, Britanny avait appris à les apprécier. Quelques autres serpentards seraient là, aussi, quelques gryffondors. Le plus important était que Maléficus serait absent. Britanny se dit que quelque chose de nouveau se tramait dans l'école, comme une aire nouvelle. Et elle n'allait pas s'en plaindre, elle n'attendait que cela depuis beaucoup trop longtemps.

Mais comme chaque matin, aussi, sa bonne humeur finalement ne dura pas longtemps. Elle se rappela que son nom n'était pas si connu que ça à Poudlard, à la limite, les gens savaient qu'il fallait la craindre, mais pour les plus grands, elle n'était pas grand chose. Se rapprocher de Yakovsky n'était pas une mauvaise idée. Au moins, elle ne le détestait pas comme elle détestait Maléficus, ce sale con. Elle eut un petit sourire mauvais en pensant au fait que ce dernier n'avait plus sa place ici, à Poudlard. Le pauvre petit, il allait être détrôner. Et elle, elle sera aux premières loges pour assister à ce spectacle.

Elle avait apparemment rendez-vous à onze heures trente. Comme d'habitude elle allait être ponctuelle, elle mettait un point d'honneur à l'être lors de ce rassemblement, grande éducation oblige. Lorsqu'elle avait rendez-vous, elle faisait par contre exprès d'arriver en retard, faire attendre son "rencard" faisait partie de ses petits plaisirs. Elle se rendit tranquillement au lieu qu'on lui avait indiqué, et s'installa dans la salle à côté des jumelles Bedan qui avaient l'air assez occupées. Du moins, trop occupées pour la remarquer. Ce qui la mit dans une colère silencieuse. Elle n'en laissa évidemment rien paraître. Britanny avait hâte d'écouter le discours de Yakovsky, elle adorait les discours. Du moins les biens tournés.

- On en a ras le cul de tout ça ! C'est ça qu'on apprend ? À être des loques ? À pas savoir nous battre ? On est là pour remettre un peu d'ordre dans tout ça, pour qu'on retrouve une école qui nous rapproche de ce qu'est vraiment le monde extérieur. C'est fini la méthode LeeRoy, laisser les tanches faire ce qu'ils veulent ! Nous on va se battre ! Maleficus a laissé ça couler, mais ça peut plus durer. On va leur montrer ce que c'est que la vraie magie ... Et elle, c'est que la première d'une longue liste … qui est avec moi ?

La vue de la gamine ensanglantée n'enchanta pas Britanny comme on pourrait le croire. Elle n'aimait pas tant que ça la violence, mais elle aimait en user lorsqu'on lui manquait de respect. Elle ignora la culpabilité et approuva H. Son discours la ravivait. Elle voulait se battre pour ses idées. Elle en avait marre de passer ses journées à ne rien faire. Elle en avait marre que ces misérables insectes osent encore lui manquer de respect à Poudlard. Elle avait un nom. Un nom qui devrait tous les faire trembler de peur. Et ça, ils allaient très bientôt le comprendre. Et se calmer.

- Maleficus a peut-être oublié que l’Élite devait se « battre », mais tu as oublié grâce à qui tu es là, devant nous. Si Lestrange et Serpens n'avait pas eu l'idée de fonder l’Élite, qui l'aurait fait ? Toi ? Moi ? Elena ? Personne. Donc ne lui retire pas le mérite qui lui revient.

Cette remarque de la jumelle n'étonna pas Britanny. Elle savait qu'elle était la seule à Serpentard à haïr Maleficus. Cela ne la dérangeait pas.

-Ceci dit, on te suit, fini les sangs-mêlés et le laxisme puriste à Poudlard.

Brit approuva d'un signe de la tête.

- Je suis d'accord avec Ariana, rajouta-t-elle en regardant H dans les yeux, Poudlard a besoin d'un nouvel ordre qui règne. Cela ne peut plus durer, leur comportement ne peut plus durer, insista-t-elle en montrant d'un signe de tête la jeune fille désormais inconsciente. Je suis avec vous.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 170



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Sara Engels


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Mer 27 Fév - 0:16

C'était quoi l'élite ? Sérieusement Sara ne pouvait réellement affirmer savoir, et franchement, elle s'en fichait bien. Il lui semblait bien qu'on l'avait invité une fois, elle avait refusé, sans doute pour la simple et bonne raison qu'Ariana Bedan en faisait déjà parti et que la Gryffondor ne portait guère Serpens dans son cœur. Et puis, aujourd'hui, c'était quoi ? Un club snobinard qui sert à rien sinon arguer d'être les meilleurs et que les plus faibles ne valent rien ? Pas besoin d'un groupe pour faire ça, Sara s'en débrouillait sans et on connaissait maintenant très bien qui était l'allemande. Rare étaient dans les couloirs les personnes qui venaient la faire chier. Et encore, elle était loin d'être la pire, mais elle s'en fichait, sa vie lui plaisait bien comme ça, même si les déchets qui polluaient Poudlard étaient bon à dégager. Mais ça, la brigade ne savait même pas s'en occuper. C'était bien des nases eux aussi, un ramassis d'inutiles qui se croient indispensable. Aux yeux de qui ? Hein ?! C'était bien la question sans réponse. Mais pour en revenir à l'Elite, ben... ça avait perdu de son prestige, si tant est qu'il en ait jamais eu un, ce qui, aux yeux de Sara paraissait assez fort. Mais elle ne fut pas surprise de recevoir un parchemin magique, ne pouvant être lu que de elle seule, portant sur un renouveau, une réunion particulière. Ce qui lui avait plus mis la puce à l'oreille, c'était le fait qu'il y ait la mention du nom de Mercurius, le reste, en soi, n'avait pas plus botté la jeune fille que ça. Mais elle avait décidé, après longue réflexion de se rendre à cette réunion. Au fond, ça pouvait se révéler intéressant. Le seul point négatif étant sans aucun doute la présence de Ariana et ses vannes à deux balles qui coulaient le plus souvent en flop.

Le jour J donc, à l'heure prévue, elle descendit dans les cachots, au lieu de rendez vous, où déjà quelques élèves s'étaient rassemblé. Sara repéra assez vite H, ce qui, sans l'avouer l'avait rassuré, au moins, l'Elite avait vraiment un poids très positif et de taille. Les derniers élèves arrivèrent enfin, et le discours commença. Ce qui était bien avec le capitaine de Gryffondor, c'est qu'il ne se cassait pas le cul avec des discours long, chiant, sans intérêt, bouffé de fioritures inutiles et tout le reste. C'était clair, net, précis, pas plus, pas moins. Sara ne releva même pas la pseudo torture sur la blonde, ça ne lui avait fait ni chaud ni froid, à vrai dire, elle s'en fichait. Si elle était là, dans cette humiliante position, dans cet état, c'était parce qu'elle l'avait mérité ou qu'elle avait des raisons de se trouver là. Au fond, on se fichait bien de qui elle était, l'important était qu'elle fermait sa gueule, que c'était une soumise inutile sinon bonne à montrer l'exemple. Le sourire de Sara se marqua, ce discours lui plaisait, elle se reconnaissait bien là. Oui, stop les nuls faibles incapable de se battre, il était temps que ça change. À la suite d'Elena et des deux serpentardes (dont Ariana qu'elle ignora superbement), Sara continua :


« Ouais, ça suffit les loques, place à l'action et au concret. Je te suis H. »

Convaincue peut être pas totalement encore, mais c'était sur la bonne voix. Ce qui était sur, c'est que tout ce qui avait été dit là lui parlait beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Mar 5 Mar - 21:00

Maleficus avait disparu de la scène médiatique. Comme un bruissement de vent silencieux sur une plaine, comme un courant d’air perdu dont personne ne ferait attention. Plus aucune interview dans la presse et plus aucune déclaration médiatique. Nothing, nada, niente, ничего́. Ses déplacements dans l’école se faisaient rare, il ne suivait plus les cours de Magie Noire du professeur Maxwell et se contentait du minimum envers le professeur Forsythe. Ses projets concernant les Jeunesses des Ténèbres étaient délégués et sa formation d’Exécuteur de Nuisibles semblait être au point mort. De toutes manières, Crow avait d’autres chats à fouetter. Le Sang Pur ne suivait plus beaucoup les actualités puristes et les deux seules choses qui le firent un tantinet régir furent la Guerre en Irlande, passionnant, et la mort de Scofield. Ah non, le poli mais pas moins féroce renvoi de De SaintClair avait également fait réagir – positivement, qu’on le remette à sa place ce bouffeur de grenouilles ! – Maleficus. Il restait dans son bureau, parfois descendait dans les cachots ou se gardait une salle de classe pour s’appliquer à d’étranges manipulations magiques. Prenant à chaque fois bien soin que personne ne puisse ni le voir ni l’entendre, le jeune sorcier méditait, travaillait des formules et des rites de Métamorphose complexes, préparait des potions de transformation corporelle et s’entrainait durant des heures à l’art de la Magie.

C’était aussi pour ça qu’il était revenu à Poudlard.

Travailleur et pointilleux, Maleficus devenait plus puissant de jour en jour. Ses forces seraient bientôt mises au défi lors de l’ultime bataille de la Guerre en Irlande et à ce moment précis, il dévoilerait toute l’étendue de sa force.

Il ne pensait qu’à une seule chose : devenir Animagus.

L’affaire Charlyse Stuart n’était plus qu’un souvenir même si la plaie entre DSC et le clan SS n’avait de pansée que la surface. Maleficus avait décrété la fin de la filiation noble de la petite ainsi que sa mort douloureuse et rapide si elle s’avisait de revenir frapper à la porte de Dunrobin Castle ou en cas d’un quelconque lien établi avec les Hors-la-loi.

Mais un beau jour, alors qu’une véritable tempête de neige balayait étrangement le nord du pays et donc Poudlard, le Sang Pur apprit une nouvelle qui le fit sortir de son hibernation magique.

~

La lumière penaude projetée sur les murs verdâtres des lieux valdinguait au rythme des torches d’une autre époque.


« Eh bien, eh bien. Apparemment on ne m’attendait pas. »

Il avait remarqué une lueur de surprise dans les yeux de Yakovsky et un soupçon de frayeur dans la plupart des regards des autres élèves présents à cette réunion censée être secrète. Grand, maigre et pâle comme la mort, Maleficus Serpens faisait office de seul adulte parmi de jeunes étudiants. Le ton de sa voix, tout comme sa personne, en imposait. L’autorité naturelle, sans violence. Les cachots étaient grands, austères, d’une noirceur incommensurable.

« Je ne sais pas si c’était volontaire mais une rumeur selon laquelle l’Elite se réunirait ici ce soir a tourné dans tout le Château. Si bien que j’ai du m’occuper de votre sécurité sans que vous ne vous en rendiez compte. »

Ses propos sonnaient clairement comme un reproche. En effet, le Sang Pur s’était inscrit pour assurer la ronde dans les sous-sols ce soir-là, Crepuscule veillait à l’œil dans les couloirs et deux elfes de maison étaient placés aux alentours des cachots afin de mieux surveiller pendant que Maleficus Serpens prenait part aux festivités. S’il n’avait pas été là, un groupe d’élèves auraient très bien pu les espionner ou les services de sécurité de l’école les cueillir gentiment. Car après tout ils enfreignaient un des principes fondateurs du Règlement de Poudlard : le couvre-feu.

« J’ai créé l’Elite avec Gabriel Lestrange pour rassembler les Sang Pur de ce Château sous la même bannière, sous le même étendard. Notre but était d’avoir une force de frappe intelligente », et Maleficus insista bien sur ce dernier mot, « pour pouvoir répondre à la politique laxiste de LeeRoy. Oui ! Je suis d’accord pour dire que LeeRoy laisse aller Poudlard à vau-l’eau et oui, je suis d’accord pour que l’Elite y mette fin. Les plus vieux d’entre nous veulent tous revivre les premiers instants du règne du Seigneur des Ténèbres, lorsque Severus Rogue était au pouvoir et dirigeait cette école d’une main de fer. Cette main de fer, désormais, c’est vous qui la portez. » Il s’avança et prit la blonde mutilée par les cheveux sans aucun état d’âme, montrant sa face ensanglantée à tous. Le sorcier était un tribun. Sa voix s’éleva, tout le monde retenait son souffle tant ses paroles s’enchainaient au rythme de ses idées. « Vous voyez ça ? C’est un animal, un insecte, de la merde. Mais ils existent. Que peut-on faire avec un animal ? Que faisons-nous avec les Sombrals, les elfes de maison ? Nous les manipulons. »

Le mot résonna dans le cachot. Tous le regardaient. Sa grande silhouette blanche, ses yeux bleus azur, le teint de son visage clair, ses cernes foncées, ses habits noirs. Il sourit un instant en croisant le regard des jumelles Bedan, un sourire stimulant. Il savait qui elles étaient et de quel côté elles penchaient.

« Pour éliminer LeeRoy et prendre le pouvoir dans ce Château il faut manipuler les plus faibles et infiltrer la Brigade Inquisitoriale. Ce sera simple, vous êtes les meilleurs. Avec ça, la baston peut commencer. Sans ça, vous ne serez rien.»

Il était clair dans l’esprit de l’Assistant de Métamorphose qu’il s’adressait à un public mitigé et totalement partagé. Quelques élites étaient déçues de celui qui avait été leur leader naturel depuis deux ans, certains allant jusqu’à le haïr. D’autres étaient totalement acquis à sa cause et voyaient en lui une réussite. Finalement, ces derniers n’avaient pas tort. Pas tort du tout. Car après tout, si l’Elite ne lui tenait pas tant à cœur, il aurait pu partir et les laisser seuls devant la puissance de LeeRoy.

Mais une Elite sans Serpens, était-ce réellement imaginable ?

Noble, il n'en avait que faire des affres d'une poignée d'élèves, mais si ceux-ci souhaitaient se joindre à sa cause, ils seraient les bienvenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 04/02/2013
Parchemins postés : 229



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Llewelyn Mulciber


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Jeu 7 Mar - 11:28

L’Élite. Llewelyn en était depuis l'époque où Serpens la dirigeait. Il n'avait, en lui même, rien contre le principe. Écraser le bourbisme qui pouvait se développer, marquer la supériorité du purisme, sans souci. Il n'avait, en lui même, rien contre Maleficus non plus. Bon, il a juste une tendance à se la péter un peu, mais bon, ça peut passer tout de même. Un peu. Llewelyn était méprisant lorsqu'il le voulait, mais ce n'était pas son but principal dans la vie. Ou plutôt, c'était une autre forme de mépris. A la différence de Serpens, et même d'Ariana, qui semblaient croire qu'ils devaient montrer leur supériorité à tout va, et prouver cette supériorité en permanence en étant écrasant, le Serpentard considérait que cette supériorité existait de fait. Je suis sang pur. Je suis un Mulciber. Je suis Llewelyn Mulciber, t'es qui, toi, putain ? Personne, ou presque, ne pouvait revendiquer d'être plus que lui. Peu avaient son argent, sa famille, son sang, son rang tout simplement. Peu de gens avaient un ministre dans leur famille, même s'il était contesté. Peu de gens sont ce que je suis, alors, oui, je peux me permettre de les emmerder. Et qu'ils aillent se faire foutre.

J'ai rien à leur prouver : je suis, c'est tout. C'était ça, la supériorité, pour Llewelyn. L'affirmation. La nécessité. Les sang mêlés étaient naturellement contingents : ils étaient ou n'étaient pas acceptables. Les sang purs étaient nécessaires : ils étaient la pureté et la sorcellerie. Ce n'est pas peut-être, non, c'est certain. C'est nous qui avons remué ciel et terre pour remettre la sorcellerie à flot. Nous qui avons installé le régime. Nous, nous, nous et encore nous. Le reste du monde n'était pas grand chose pour Llewelyn. Il le méprisait, et à terme, il espérait arriver à une épuration des sang mêlés bien plus importante que celle qui était actuellement mise en place. Mais ça viendrait un jour, plus tard.

Llewelyn avait de l'ambition, et il avait décidé qu'il irait jusqu'au bout du chemin. La route était longue, et elle serait dure, mais finalement peu importait. Seul le résultat comptait. Et il fallait bâtir le tout sur une base solide. Et ça commençait par la jeunesse. Le Serpentard était lui même peut-être jeune, mais il voyait bien que quelque chose n'allait pas à Poudlard. Il y a quelque chose de pourri qui y rôde. Vraiment. Et la conscience même de Llewelyn se rebellait par rapport à ça. Il ne détestait pas LeeRoy (ce qui viendrait assez vite, comme il allait s'en apercevoir très vite), mais il avait l'impression qu'elle était à coté de la plaque. Elle essayait, pourtant, mais rien. Le bourbisme était là quand même.

Alors, oui, il fallait agir. L’Élite n'était pas une mauvaise réponse, selon Llewelyn. Serpens n'était pas non plus un mauvais chef. Mais Yakovsky ? Mystère. Mis à part qu'il jouait au Quidditch, et que c'était un sang mêlé, membre de l'ancienne Élite, Llew ne savait pas grand chose de lui. Mais y a peut-être une chance que ce soit moins cérémonial qu'avec Maleficus, ceci dit en toute amitié. Parce que l'idée était bonne et qu'en lui même, Maleficus était un bon chef. Pompeux, certes, et prétentieux. Mais bon, je ne suis peut-être pas objectif. Il fallait dire aussi que venant d'un Mulciber, qui de plus n'aimait guère les Serdaigle, ni les intellos, Maleficus Serpens ne pouvait que passer pour prétentieux. Mais Llewelyn lui reconnaissait la qualité d'être sang pur, et pas mauvais leader s'il si mettait vraiment.

Du coup, Llewelyn était aussi venu à la réunion. Imperturbable, il écouta tout le monde, remarquant au passage Sara à qui il adressa un clin d’œil (sans autre réponse qu'un air navré, mais bon, un jour elle céderait, ce n'était qu'une question de temps...comment ça, l'espoir faisait vivre ?)...évidemment personne n'allait dire que c'était nul, sinon pourquoi venir ? Donc logiquement, tous ceux qui vinrent adhérèrent.

"J'en suis aussi. Marre des faibles, marre des bourbistes...moi ça me va."

Il n'avait pas grand chose d'autre à ajouter. S'il fallait cogner, autant le faire. Ça donnerait au moins l'impression de faire quelque chose. De ne pas laisser les autres se croire les maitres du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Ven 15 Mar - 22:37

H ne s'était pas attendu à ce que quelqu'un lui tienne tête à cette petite sauterie. En vrai, quand il vit les jumelles Bedan s'agiter un peu, il se demanda si elles n'étaient pas venues pour faire les taupes pour Serpens, car personne n'ignorait qu'elles n'avaient qu'une envie, c'était un plan à trois avec le chef de l'Elite … fin de l'ancienne Elite.
Elles étaient chiantes, mais elles savaient se battre, et étaient un brin trop politisées et intéressées pour être de bons pions, par conséquent, elles auraient probablement une place de choix dans le cartel de H, dans ce qui serait la future mafia Poudlarienne.

-Maleficus a peut-être oublié que l’Élite devait se « battre », mais tu as oublié grâce à qui tu es là, devant nous. Si Lestrange et Serpens n'avait pas eu l'idée de fonder l’Élite, qui l'aurait fait ? Toi ? Moi ? Elena ? Personne. Donc ne lui retire pas le mérite qui lui revient.

H opina du chef légèrement. C'est vrai, mais ce n'était pas vraiment ce qui l'intéressait en fait.

-Ceci dit, on te suit, fini les sangs-mêlés et le laxisme puriste à Poudlard.

Approuvant d'un signe de tête, il répondit simplement.

« C'est vrai, mais Lestrange avait besoin de bras, et sans moi, sans lui et aussi sans Serpens, on aurait pas laminé les bouseux. Si on a pu en arriver là, c'est à trois ... »

Réponse simple qui s'adressait plus à Ariana qu'au reste des présents, mais on eut vite fait de répondre présent à la suite de son appel, et plusieurs personnes osèrent prendre la parole pour manifester leurs avis.

- Je suis d'accord avec Ariana, Poudlard a besoin d'un nouvel ordre qui règne. Cela ne peut plus durer, leur comportement ne peut plus durer. Je suis avec vous.

- Ouais, ça suffit les loques, place à l'action et au concret. Je te suis H.

Une Serpentard et Groslolo avaient prises la parole devant l'assemblée pour manifester le fait qu'elle le suivait. Une bonne chose, elles avaient l'air déterminées, et nul doute que pareils esprits avaient leur place dans le Cartel.
Et puis là, c'est le drame.

« Eh bien, eh bien. Apparemment on ne m’attendait pas. »

Surprise. Serpens venait de ramener son arrière train s'invitant avec quelques élèves à sa suite.

« Pas vraiment nan ... »

« Je ne sais pas si c’était volontaire mais une rumeur selon laquelle l’Elite se réunirait ici ce soir a tourné dans tout le Château. Si bien que j’ai du m’occuper de votre sécurité sans que vous ne vous en rendiez compte. »

Il craquait là ! C'était H qui avait tout prévu en s'arrangeant avec Kim pour ne pas être dérangé par les brigadiers. Et ce fumier de Serpens s'en attribuait les mérites. Qu'il essaye de faire sa loi, il y avait là une pair d'élèves prêts à lui faire la peau au moindre signe de H. alors qu'il ne fasse pas sa marionnette le petit gars, sinon allait se faire refroidir par tout un troupeau d'affamés de justice et de sang.
Ce n'était plus lui qui faisait la loi, il y avait un nouveau shérif en ville.

« J’ai créé l’Elite avec Gabriel Lestrange pour rassembler les Sang Pur de ce Château sous la même bannière, sous le même étendard. Notre but était d’avoir une force de frappe intelligente pour pouvoir répondre à la politique laxiste de LeeRoy. Oui ! Je suis d’accord pour dire que LeeRoy laisse aller Poudlard à vau-l’eau et oui, je suis d’accord pour que l’Elite y mette fin. Les plus vieux d’entre nous veulent tous revivre les premiers instants du règne du Seigneur des Ténèbres, lorsque Severus Rogue était au pouvoir et dirigeait cette école d’une main de fer. Cette main de fer, désormais, c’est vous qui la portez. Vous voyez ça ? C’est un animal, un insecte, de la merde. Mais ils existent. Que peut-on faire avec un animal ? Que faisons-nous avec les Sombrals, les elfes de maison ? Nous les manipulons. Pour éliminer LeeRoy et prendre le pouvoir dans ce Château il faut manipuler les plus faibles et infiltrer la Brigade Inquisitoriale. Ce sera simple, vous êtes les meilleurs. Avec ça, la baston peut commencer. Sans ça, vous ne serez rien. »

H eut un rire sadique assez sonore. Puis il fixa Serpens avec un regard amusé avant de répondre à son discours par des paroles remplies de violence et d'une haine que personne ici n'ignorait.

« Tu déconnes là ! C'est fini ce temps là … tes prétendues manipulations on s'en bat les steaks. On leur graisse plus la patte ! Y'en a marre de ces jours de guigne où on subit encore leur connerie d'enseignement à la con. »

Il fit une pause, et le lion regarda les autres élèves autour de lui.
Puis pointa du doigt Serpens avant de se dresser devant lui, et de poser ce même doigts sur le plexus de l'autre.

« Moi ce que je vois, c'est que t'as rien fait pour améliorer ça, et qu'il faut que nous on se bouge le cul pour que tu daignes ramener tes miches ici et nous resservir de la pâté pour elfe. »

Il le fixa un moment dans les yeux avant de reculer et de s'adresser à nouveau à la foule.

« Garde ta salive pour ceux qui croient encore que tu peux changer les choses. À ce que je sache, c'est pas toi qui a organisé ce rassemblement. C'est pas toi qui a convoqué les présents et qui a pris soin de choisir ceux qui pouvaient vraiment être utile à ce qu'on sorte de ce merdier. »

H se plaça sur le coté, un peu plus à part, avant de reprendre.

« Si tu te bouges le cul pour VRAIMENT nous proposer rapidement un truc bien, ya pas de soucis … mais moi je te fais pas confiance pour ça. »

Donnant une tape amicale dans le dos d'Elena qui l'avait rejoint, il reprit alors.

« Ceux qui auront envie de changer les choses rapidement savent où me trouver de toute manière. Suffis la parlotte, ceux qui viendront avec moi devront passer à l'acte et pas se cacher derrière de beaux discours qui font pas avancer la situation. »

Le contrat était clair.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite] Lun 15 Avr - 22:41

Maleficus eut un regard pour l’assemblée.

Chercher le mot approprié, trouver l’expression idoine était aisé pour un ancien élève du politicien Eris Valverde et pour quelqu’un qui avait été habitué depuis tout jeune aux réunions secrètes, aux rassemblements discrets et aux discours publics.

Avec ses vêtements et sa peau pâle, il ressemblait étrangement à une énorme chauve-souris.

Mais il semblait ailleurs, comme s’il ne s’intéressait pas vraiment à ce qui se passait dans ces Cachots, comme si tout cela n’était plus important, comme si la présence des élèves et l’image qu’il renvoyait vers eux n’était plus le centre de ses priorités. C’était vrai. Il aspirait désormais à beaucoup plus qu’à simplement gagner leur émerveillement ou à monter une armée d’élèves. Depuis que Gabriel Lestrange n’était plus avec lui, il ne s’amusait plus. Pire, il avait eu à supporter la tête de con Yakovsky. C’en était trop. Désormais tout était pour le Seigneur des Ténèbres. S’il voulait avoir de l’influence et s’il voulait prendre du pouvoir ce serait à lui et uniquement à lui qu’il devrait rendre des comptes. Il avait cru pouvoir prendre le pouvoir par le bas, avec des partisans à son image. Il s’était trompé.
A présent, il prendrait le pouvoir par le haut.


Il désirait autre chose.

Le Sang Pur serait-il devenu mélancolique ? Moins fier et plus renfermé sur lui-même, en effet. Car même s'il conservait sa personnalité machiavélique, Maleficus avait pris un peu de recul par rapport aux événements. Tout ceci allait trop vite. La mort de Scofield, les nouvelles nominations au Ministère, la disparition de Menroth. Tant de choses s'étaient déroulées devant ses yeux qu'il n'arrivait à y croire.
Yakovsky était plein de haine. Mais de haine envers quoi ? Envers qui ? Il était minable. Maleficus Serpens était fatigué des gens minables. Le petit lion déversa sa colère tandis que l'ancien aigle le regardait calmement, un sourcil levé.

Il y eut un silence. Il ne voulait plus se battre, pas contre un nain.


« Eh bien soit. Écoutez ce jeune homme ! Nous verrons bien où cela vous mènera. Dans tous les cas, sachez une chose : je ne serai plus là pour sauver la mise. Ni dans l'Elite, ni aux Jeunesses des Ténèbres. »


Le Sang Pur tourna les talons, et dans un mouvement de cape disparut derrière la porte au moment où ceux qui avaient les oreilles les plus attentives purent entendre un « Bonne chance. ».

Maleficus Serpens n'était pas en colère. Il venait finalement de se débarrasser d'un poids très lourd à porter. Une organisation chronophage et pas très rentable pour lui. Et puis il avait confiance en Ariana Bedan et sa sœur pour prendre les rênes de l'organisation puriste qu'il avait fondé. Mercurius Yakovsky était trop bête et bien trop nigaud pour pouvoir durer. D'ailleurs, il leur avait laissé un petit mot que les jumelles pourraient retrouver sous leur oreiller.


Citation :
Celles et ceux qui sont demeurés parmi les plus fidèles sauront évidemment où me trouver.

Les couloirs de Poudlard étaient déserts. Crepuscule vint se blottir dans les bras de son maître en ronronnant doucement alors que celui-ci venait de se coucher.

Avec un air presque triste, sûrement fatigué, Maleficus caressa son bras droit blanchâtre en espérant qu’un jour il serait tatoué de la Marque des Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite]

Revenir en haut Aller en bas

Monster Reborn, le renouveau de l'Elite [Pv' Elite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-