POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Mangemort ;; Directeur de la Coopération Magique
    | Mangemort ;; Directeur de la Coopération Magique
    avatar
    Date de naissance du joueur : 25/08/1994
    Âge du joueur : 22
    Arrivé sur Poudnoir : 18/10/2012
    Parchemins postés : 55



    Pensine
    Mon casier judiciaire est: vide
    Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
    Ma résistance magique est de: 11PV
    Ferdinand L. Selwyn


MessageSujet: Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005 Jeu 28 Fév - 17:11

La journée débutait à peine sur le domaine de Poudlard.
Les immenses tours se voyaient à l'horizon et sans-doutes les premiers élèves devaient se lever. Il ne restait rien de la seconde guerre des Sorciers. Poudlard était redevenu un lieu de paix et de magie, comme le voulaient ses fondateurs. Des endroits avaient changé, on ne promulguait pas la victoire d'une maison, mais d'une élite de la Sorcellerie. Quelques percepts, de ci de là, que Verna veillait souvent à ce qu'ils soient respectés.

La petite dame n'était pas Ombrage. Elle ne le serait jamais. Elle n'avait pas pour mission de relever le niveau de Poudlard. LeeRoy était une très bonne Directrice et Inquisitrice. Ainsi, elle n'était pas dans les couloirs à vérifier que tous les élèves respectaient le règlement.
Pour tout dire, Valverde ne se pavanait pas dans le Ministère et dans le monde afin de vérifier que tous étaient bien en règle. Ce n'était pas son travail.
Verna était une universitaire, venue là pour donner son savoir et sa passion du Purisme aux élèves de Poudlard. Plus spécialisée dans l'étude de l'histoire, il n'en restait pas moins qu'elle était une enseignante compétente quant à ses connaissances.

Elle était assise dans son bureau. Un bureau très fonctionnel, à l'image de qui elle était. Elle n'avait pas choisi ce lieu comme étant celui de sa vie totale et perpétuelle. Elle ne travaillait pas à Poudlard à plein temps, dans le sens où elle n'était pas une enseignante comme les autres. Elle venait juste donner les cours qu'on lui demandait de donner.
L'Ordre Nouveau, en accord avec LeeRoy lui avait donné une mission d'un an. Verna choisirait peut-être de rester plus longtemps, auquel cas elle s'installerait avec plus de personnalisation à Poudlard et d'investissement.
Ainsi, le bureau était composé de quelques bibliothèques remplies de livre, d'une table de travail au bois finement travaillé, un fauteuil de couleur violet. Près de la cheminée, deux canapés de couleur violet se faisaient face.

Elle se rendit à sa salle de cours, munie comme de coutume de son petit cartable et de quelques livres.
Elle entra dans la salle remplie d'élèves.

"Silence s'il vous plaît. Sa voix se faisait autoritaire. On savait qu'elle n'était pas bête et instinctivement, les élèves avaient envie de lui prouver qu'ils méritaient son enseignement. Vous savez ce que l'on dit? Il faut battre le fer avant d'être manchot, donc aujourd'hui, je vais prendre aussi du temps pour parler de vos ASPIC. Vos enseignants, ceux qui vous enseignent les matières régaliennes telles que Métamorphose, Magie-noire ou Potions ont du vous en parler. Je ne soulignerai jamais assez combien il est important d'obtenir de bons résultats. Et particulièrement en Politique Internationale. Vous êtes la nouvelle génération en qui le Seigneur des Ténèbres et ses dirigeants posent leur confiance. Gardez bien cela en tête, jeunes gens!"

Elle lâcha la pile de livres sur le bureau et s'installa derrière celui-ci. Après un déballage de ses affaires, elle reprit la parole, de cette même voix autoritaire et doucereuse.

"Bien, bien, bien, bien, bien. Sachez que votre épreuve se composera de deux sujets au choix. Une dissertation - et d'ailleurs, celles que vous m'avez rendues étaient dignes d'un niveau de poulpe avarié - ou une étude de document. Et non les deux. Nous avons travaillé par deux fois la dissertation pour le cours n°1, je vous invite à la retravailler de votre côté. Nous allons pour le second cours, travailler principalement sur l'étude de document. Quant au devoir du troisième cours, vous pourrez choisir entre les deux, comme pour votre examen final. Sortez une feuille. Elle sortit un paquet de feuilles de parchemins qu'elle posa sur le bureau. D'un coup de baguette, la pile se divisa en deux et une feuille fut distribuée à chaque élève. Vous avez une heure."

Et pendant que les élèves travaillaient sur ce sujet, elle prit du temps pour corriger les sujets rendus par les élèves d'autres niveaux.
Au bout d'une heure, elle actionna sa baguette, retirant les feuilles à ses élèves.

"N'oubliez pas de gérer votre temps. Mon professeur de Sociologie puriste élémentaire, quand j'étais élève, n'est-ce pas, me disait toujours "Mademoiselle Aldureen, le temps n'a pas de rives. Alors il serait peut-être temps d'accoster!" Elle gloussa à l'image de ce professeur de faculté, apparemment seule à comprendre le comique de la situation. Bref, du travail, de la rigueur et du professionalisme. A vous maintenant. Qui peut me définir le Département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance? Son histoire, sa mission primaire, son évolution, sa mission actuelle, ses dirigeants?"

--
HRP:
Voici le sujet du DS à rendre.
Spoiler:
 

Une vingtaine de lignes, avec introduction, développement, conclusion.
Quant au développement, il vous faut trouver une ligne d'analyse qui va vous conduire à confronter les deux documents. Bonne chance!
N'oubliez pas votre intervention en cours qui vous fera gagner des points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005 Jeu 28 Fév - 21:57

-Oh ! Bedan ! Debout!

Il n'y avait qu'un seul mot pour qualifier l'idiot du village qui venait d'oser l’interpeller comme ça alors qu'elle était en plein rêve : mort. Pire, elle rêvait bien pour une fois. Elle rêvait de princesse, de château, de dragon, de prince charmant... non, bien sûr que non. Elle rêvait de tant de chose qu'elle ne parvenait pas à se remémorer la moitié d'entre elles. Entre celles qui visaient sa famille, d'autres ses amis, l’Élite, le Ministère, parfois même le Lord en personne. Elle rêvait de lui comme d'une ombre impossible à dissocier du reste de la pièce. Un élément trop peu détaché du reste qu'il devenait invisible, puissant, voyeur. Avait-elle peur de lui ? Affreusement. Et en vérité, ça pouvait s'appliquer à un millier de choses dans le monde magique. Ariana n'était pas toujours la fille absolument sûre d'elle-même en toute circonstances comme elle voulait le faire croire aux autres élèves, non. Parfois, elle avait cette affreuse envie de vomir tout ce qu'elle pouvait, juste parce que la situation ne lui plaisait pas, la mettait mal à l'aise. Et on aurait pu se demander « mais qu'est-ce qui met mal à l'aise une Bedan nom de Dieu ?! » et bien, pas mal de choses en vérité.

Elle ouvrit les yeux lentement. Comme tous les matins, elle avait une gueule de mort-vivant. Elle n'était pas maquillée, elle avait des nœuds affreux dans les cheveux, et elle semblait plus agressive que d'ordinaire... peut-être était-ce sa lenteur d'esprit qui jouait dans ce ressenti... quoiqu'il en soit, elle se leva d'un seul bond, oubliant qu'elle était en simple tee-shit et culotte et agrippa d'un geste l'autre débile qui l'avait réveillé. Elle le poussa tandis qu'il ne mettait aucune opposition, auquel cas il l'aurait largement fait faire du sur-place, et se laissa mettre en dehors du dortoir des filles. Elle ferma la porte en la claquant si violemment qu'elle se demanda un instant si elle ne lui avait pas éclaté le pied pendant un moment.

-Je te hais Walter !
-On t'aime aussi cousine!
-Tais toi Haytham ! Remontez bande de strongulots sans cervelle !

Elle tourna les talons, visiblement irritée par ses deux cousins. Ils étaient les enfants de Hugo et Asphodèle Bedan. Ariana les côtoyait depuis qu'elle était toute petite, et ils se connaissaient particulièrement bien. Walter était en sixième année aussi, et Haytham avait un an de plus, ce qui n'empêchait pas de bons rapports. Ariana avait toujours placé la famille au-dessus de tout dans ses actions. Elle réfléchissait toujours à eux, avant de penser aux conséquences que ce qu'elle entreprenait auraient sur elle. Au fond, ce qu'elle devenait lui importait peu tant que sa famille, elle, persévérait à travers les âges. Ce raisonnement était, en réalité, très simple à concevoir pour une jeune sorcière de famille puriste ultra-riche comme les Bedan. Tant que sa famille était debout, sa fortune à Gringott, elle pouvait bien, elle, Ariana, se lancer dans des études d'histoire de la magie inutile et ne menant à rien de plus qu'au chômage, et finir plus riche que la plupart des autres sorciers. Elle allait hériter de tellement d'argent et d'influence qu'au fond, ce qu'elle faisait de sa vie d'ici-là n'avait pas d'importance réelle. Il fallait, cependant, qu'elle assure à sa famille une certaine pérennité, et ce n'était pas chose facile à vrai dire.

Elle prit son temps pour s'habiller, car elle était coquette mine de rien, et elle se plaisait toujours à prendre son temps pour paraître irréprochable. Elle n'était pas une fille en plastique, non, mais elle ne pouvait nier qu'elle se mettait en valeur via des moyens subordonnés. Elle était loin d'être moche, en vérité, mais elle voulait toujours être plus. Cupide, ça oui, mais capricieuse, surtout. Elle quitta le dortoir et monta les quelques marches afin de rejoindre la salle commune où ses deux cousins l'attendaient, assis sur les canapés en cuir noir.

-Allez, bougez vos fesses.

Personne ne contre-disait Ariana. Elle était plus souvent meneuse chez les Serpentards, c'était tout à fait normal en vérité puisqu'elle était une figure forte. Membre de l’Élite, fille de caractère, elle savait parfaitement s'exprimer, même mieux que la plupart, et avait des idées extrêmes particulièrement prononcées. Oui, de tous les élèves de Poudlard, Ariana était probablement la plus extrême puriste que l'on puisse trouver. Elle ne s'en vantait pas, ça lui semblait tout à fait normal, mais elle ne se privait pas de le faire remarquer à ceux qui l'auraient oublié, par inadvertance. Ainsi, le trio traversa les cachots qu'ils connaissaient par cœur, et rejoignirent l'immense Grande Salle. Emma n'était toujours pas là, étrange. Laura non plus... et Morgane était toujours pas levée. Ariana souffla un coup, excédée. Elle prit place à la table des Serpentards, et commença à manger tout ce qu'elle pouvait, elle était littéralement en proie à une faim de loup. Un truc lui manquait en vérité, c'était les soirées de Runhart. Ce type était pas une flèche, loin de là, et il faisait plutôt honte au purisme, mais c'était un Sang-pur, et un sang-pur que sa sœur avait connu puisqu'il était à Gryffondor. Ce type, aussi dingue fut-il avait organisé des soirées tellement mémorables qu'elle en avait la nostalgie. Mais il était parti. On ne sait trop où, on ne sait trop comment. Quoiqu'il en soit, il n'était plus ici, et sur le coup, Ariana aurait aimé se dire qu'elle avait une soirée. Mais non. Toujours pas.

Le premier cours de la journée avait le mérité d'être intéressant, bien que la professeur soit légèrement étrange et passablement agaçante par moment, elle restait professionnelle et puriste jusqu'au bout des ongles. Ariana ne pouvait pas s'en plaindre. Elle remonta en compagnie de Walter, car Haytham avait cours de potion, lui, jusqu'au premier étage.

-Bon, alors, le stage c'est cool ?
-Ouais, ça va.
-Vous faîtes quoi ?
-Bah... on aide au Magenmagot quoi. On assiste à des procès, on s'intègre un peu au Ministère, on participe à quelques dossiers.
-Ah ouais ! Mais... quel genre de dossier ?
-Je peux pas te le dire Walt.

De mauvais poil ? Elle ? Un peu oui ! Ce crétin l'avait réveillé comme on réveille un chien ! Elle n'avait aucune raison d'être aimable ce matin, pas avec lui en tout cas. Et elle serait comme ça pendant un temps, jusqu'à ce qu'elle oublie, ou que quelqu'un d'autre lui fasse un coup du même répertoire. A ce moment précis, elle se jurait intérieurement que le prochain qui osait, elle lui péterait la gueule, mais bon, elle savait pertinemment qu'elle ne le ferait pas. Pourquoi ? Parce que seuls ses proches tentaient des coups suicidaires comme ceux-ci. Pas les autres élèves. Et elle ne pouvait, décemment pas tabasser un membre de sa famille proche. Ils entrèrent dans la salle, et Emma accouru alors comme une fleur. Elle était belle, elle aussi. Un visage un peu plus rond, mais un regard plus pénétrant et plus envoûtant. Elle était plus souriante surtout, et ça faisait tout son charme. Elle enlaça sa sœur, elle semblait... ravie.

-T'as l'air heureuse toi.
-Saul m'a promis de m'emmener à Venise aux prochaines vacances!
- T'es sûre que c'était pas juste pour que tu lui foutes la paix ce matin ?
-T'es rabat-joie ! Et t'es pas de bonne humeur.
-Adresse-toi à notre cher cousin Walt pour avoir tous les détails.

Emma observa un temps sa sœur avant de tourner le regard sur son cousin. Elle avait des yeux diablement profond quand elle le voulait, et ça incitait à déballer tout ce que l'on savait, bizarrement. Walt tenu le choc, et il haussa les épaules, un petit sourire en coin. Il signait là son arrêt de mort pour les prochaines vacances où elles ne manqueraient pas de lui rappeler son erreur si il venait dormir à Krakendor Castle. Aldureen entra dans la pièce, et malgré sa petite taille domina l'assemblée qui se tut dès qu'elle prononça un mot.

Comme d'habitude, ce fut exercice noté au début du cours pendant une heure. Le sujet plaisait moyennement à Ariana, mais elle s'en accommoda et termina son écrit dans le temps donné. Le cours commença alors réellement. Elle leva la main à la première question de la professeur. Elle participait dans tous les cours, sans gêne, simplement car elle n'avait aucune raison de se sentir mal à l'aise. Ici, personne ne rirait dans son dos, car tous savaient que c'était signer son arrêt de mort que se laisser tenter. Elle parlait bien, ce qui lui assurait de ne pas être ridicule dans ses formulations, contrairement à d'autres.

-Le Département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance est un département créé en 1998 par le Seigneur des Ténèbres, il appartenait auparavant au Ministère de la Magie, mais a été transféré l'année dernière dans le domaine de l'Intendance afin d'élargir son influence à tous les pays de la bannière de l'Intendant. Il a été mis en place pour purifier le Royaume-Uni en instaurant initialement la commission du sang qui vise à répertorier les sangs-purs, les sangs-mêlés, et à démasquer les sangs-de-bourbe. Depuis sa création, ce département a pris une part considérable dans la politique du Ministère, notamment en prenant en charge les domaines de la communication magique, de la presse, et plus récemment, des nouvelles commissions de sécurité qui, quant à elles, visent à sécuriser le pays en démasquant les traîtres à leur sang. C'est aujourd'hui un département majeur et représentatif du régime du Seigneur des Ténèbres, géré par Monsieur Eris Valverde, mangemort de la première génération, qui est en collaboration avec le Département de la Justice Magique et qui purifie actuellement notre système.

Son stage au Ministère l'aidait particulièrement à se situer dans le système politique et institutionnel puriste. Elle était à peu près au courant de tous les changements majeurs qui étaient publiés à la population, d'une part car elle devait être au jus, et d'autre part car ça l'intéressait et qu'elle faisait en sorte de lire les journaux tous les jours. Certains détails lui échappaient probablement, elle le savait, et elle ne s'en voulait pas. Après tout, si elle ne connaissait pas tout aujourd'hui, elle en saurait plus demain.

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 04/02/2013
Parchemins postés : 229



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Llewelyn Mulciber


MessageSujet: Re: Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005 Ven 1 Mar - 16:33

L'Ordre Nouveau. Llewelyn avait une grosse rancoeur envers ce département. Enfin non. En fait, il ne supportait pas une personne précise à l'Ordre Nouveau, à savoir Aileas d'Huntington. C'était viscéral, presque inconscient, mais il ne pouvait pas encadrer la commissaire du sang. Le reste de l'Ordre Nouveau, ça passait. Eris Valverde, le département en lui même, aucun problème, mais le tout était miné par cette fichue commissaire. Non pas qu'elle lui ait posé problème, où qu'il ait tenu compte de ses délires, mais bon, se faire emmerder était toujours chiant. Est-ce qu'elle peut prouver qu'elle est sang pure, elle ? Non, bon. Bah elle va se faire foutre.

"Llewelyn, cette petite cuillère ne t'as rien fait, et si tu la pète, ce sera purement immérité.
- Clarence, le propre d'une petite cuillère, c'est qu'elle n'est pas vivante, elle s'en fout d'être pété. "

Le ton était coupant, mais le sourire y était. On ne pouvait pas dire que Llewelyn que c'était un type associable. Non, il avait ses amis, ses potes, et sous un dehors très froid et pas sympathique, ça allait une fois qu'on le connaissait. Le reste du temps, c'était un connard. Oh, oui, clairement. On le disait colérique, sur de lui. On disait qu'il aimait écraser les autres. C'est pas tout à fait vrai. Je me contente de remettre à leur place les petits sang mêlés insignifiants qui sont sur mon chemin. Et qui ne devraient pas y être. Llewelyn n'était pas méchant...pas gentil non plus. Juste humain, trop humain peut-être, mais c'était bien, au final, le propre des Mulciber. Leur force et leur faiblesse.

On retrouvait ça chez John Mulciber. D'aucuns disaient, Clarence le premier, que le cousin de Llewelyn avait un don pour s'attirer les foudres des puissants. C'était mal comprendre les Mulciber. Ils croyaient à leur destinée manifeste. Et Llewelyn était comme ça aussi. Il ne craignait personne, sinon lui même. Sinon la honte. Oui, on pouvait le dire orgueilleux, mais n'avait-il pas certaines raisons de l'être ? Et quelque part, n'était-ce pas aussi un devoir ? Celui d'être ce qu'il devait être. Un héritier. C'était sa destinée manifeste, celle de devenir puissant et riche. Mais je n'existe pas que pour ça, que par ça. Ca, ça pourrait être n'importe qui. Moi, Ben, Hugh Clarence, Balthus, Simon, Sara, Ariana, n'importe qui, oui. Non, il voulait être autre chose. Voilà pourquoi il étudiait. Voilà pourquoi il comptait devenir brigadier. Et arriver tout en haut. Ministre, intendant ? Oui pourquoi pas ? Pourquoi ne pas rêver ? Pourquoi ne pas avoir un peu d'ambition ?

Mais déjà, c'était l'heure des cours, pas le temps pour la rêverie. Llewelyn grogna. Politique internationale ? Si tôt ? Pas humain, ça. Il ne détestait pas la matière, en fait il aimait beaucoup ça, c'était intéressant, il fallait avouer que la prof savait y faire (même si Aldureen était probablement une vieille fille aigrie et méchante. Avec des chats. Les vieilles filles avaient toujours des chats.) et que ce n'était pas de la simple propagande. Oui, Llewelyn aimait bien la politique internationale, en bon lecteur d'ouvrages puristes comme ceux de sa tante, Shoronnah Abernathy, partisane d'un purisme très radical et extrême. Mais delà à sauter de joie en ayant cours en première heure...surtout avec un devoir.

Et ça ne manqua pas. Une étude de document. Llew préférait les dissertations, mais bon, on faisait avec ce qu'on avait, et il fit le maximum. Assez satisfait de ce qu'il avait écrit, il rendit le parchemin au professeur, et écouta le cours, qui portait sur l'Ordre Nouveau. Y a pas une partie sur "que faudrait-il supprimer à l'ON pour qu'il soit plus efficace ?" Parce que moi j'ai la réponse...

Fin bref, il écouta un peu encore, entendant Ariana parler...et réponse incomplète, il manque les deux dirlos d'avant Valverde. Même s'ils n'ont pas fait grand chose, n'en déplaise au cousin Isaac. Il leva la main, prenant la parole à son tour :

"En fait, je n'ai pas grand chose à rajouter, sinon que le département de l'Ordre Nouveau a été dirigé successivement par Walden MacNair et Isaac Mulciber, même si leur politique n'a pas eu beaucoup d'effet, avant qu'Eris Valverde ne soit nommé à son tour. D'autre part, le rôle du département de l'Ordre Nouveau n'est pas seulement la purification de la société par la commission du sang et celle de sécurité. En fait, son rôle comprend la purification et la propagande, ce qui revient à dire que l'Ordre Nouveau est le département par excellence qui définit l'idéologie puriste du régime."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Re: Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005 Sam 2 Mar - 22:14

Jellyka s'était couchée avec une migraine monstre la veille au soir. Un de ces maux de tête qui vous démonte le cerveau à chaque mouvement que vous faites. Sauf que là même allongée dans son lit bien plus tôt que d'habitude, sans même aller manger, la douleur persistait et venait cogner contre son crâne, marteau lancinant. Pourquoi n'avait-elle pas pris quelque chose pour le faire passer ce foutu mal de tête ? Mais elle avait pris une potion qui d'habitude était bien efficace dans ces cas-là bien que la plupart du temps elle n'en prenne pas ; généralement un bon dodo et hop le mal de tête avait passé.

Mais là la potion n'avait pas marché. Pas plus que le dodo car dès qu'elle se leva le marteau reprit son œuvre. Sûr qu'à continuer comme ça il réussirait à lui démolir le crâne. Enfin bon il était déjà beaucoup moins terrible que quand elle s'était couchée. Sans quoi à vrai dire elle ne serait pas levée ou alors juste pour se diriger vers l'infirmerie. Cela aurait été loin de la ravir, louper des cours étaient sa dernière envie mais cela n'aurait été juste pas possible de faire une journée avec un mal de tête aussi horrible.

Toutefois si elle se levait déjà dans cet état, il y avait fort à parier que les choses n'allaient pas aller en s'arrangeant aussi elle ne descendit pas à la salle commune prendre le petit-déjeuner. Hors de question toutefois de ne pas manger surtout qu'elle avait déjà loupé le repas précédent. Jellyka sortit donc de sa valise ce qu'elle avait de plus adapté pour faire un semblant de petit déjeuner. Pas grand chose à vrai dire, essentiellement des friandises ce dont elle n'était pas particulièrement fan. Mais pourquoi elle en avait ? Mais pour faire des expériences, nondudjou c'est évident...

Une fois cet inhabituel petit-déjeuner avalé, Jellyka prépara son sac puis respira un bon coup. Elle était partie pour retrouver ses grands amis les escaliers. Tout cela pour aller en cours de Politique Internationale. Toutefois Jellyka avait beau ne pas aimer la matière, elle ne tenait pas à le louper. Pas plus que les autres cours... bon d'accord elle tenait à l'évidence beaucoup plus aux autres cours qu'à celui-là mais il aurait été malhonnête de la part de la serdaigle de dire qu'elle n'y apprenait rien. A l'évidence la prof connaissait son sujet et savait l'enseigner. Ce n'était pas de sa faute à miss Aldureen si Jellyka s'intéressait à tout ce qui touchait à la magie et ne désintéressait profondément de la politique internationale ou pas d'ailleurs...

Et quelque part il était préférable que tout le monde ne s'intéresse pas à la même chose, non ? Sinon il y aurait des endroits où tous le monde voudrait aller et d'autres où les gens n'iraient que par défaut. Enfin, Jellyka se disait ça mais elle savait qu'elle était de mauvaise foi en l'occurrence : autant qu'une personne ne s'intéresse pas à la métamorphose, ce n'était pas un moindre mal mais la politique c'était quelque chose qui intervenait dans le quotidien. D'ailleurs il ne s'agissait en vérité pas que de La politique mais Du politique. Ce politique qui n'était pas seulement la politique ; l'idéologie ou les politiques, ces hommes dont l'on entendait parler en permanence. Le politique c'était le lien social... mais à vrai dire quand on était arrivé là et que l'on considérait l'importance que Jellyka portait au lien social, on comprenait peut-être un peu mieux d'où venait ce désintérêt tout devoir qu'elle avait en bonne citoyenne de s'intéresser à la politique. A vrai dire ce n'était même pas une question de bonne ou de mauvaise mais de réelle. Celui qui ne s'intéressait pas au politique n'était pas un réel citoyen. Vous croyez que cette idée amènerait la jeune fille à se remettre en question ? Pas le moins du monde, Jellyka savait qu'elle était peut-être stupide d'agir ainsi mais en ce cas elle assumait sa stupidité.

En raison de son non passage par la case grande salle pour le petit déjeuner, elle avait gagner le droit de sauter deux cases : une descente et une remonte d'escalier et en plus elle avait gagné du temps sur le petit déjeuner vu qu'elle avait moins mangé que d'habitude, elle n'avait pas eu à attendre qu'un plat passe pour pouvoir se servir etc. Donc au final elle arriva dans les premières en classe ce qui était assez rare. Et ainsi elle put s'asseoir autre part qu'au premier rang ; de toute façon elle n'avait pas besoin de bien voir des mouvements de baguettes ou autre observation donc pas besoin de se mettre le plus près possible.

La classe se remplit, la prof arriva : on était reparti pour une nouvelle journée à bord de ce si agréable bateau qu'était Poudlard, un bateau que Lily aurait bien aimer voir couler parfois... souvent... La prof blablata -comme un peu tous les profs en cette période de l'année- sur les Aspics. Jellyka écoutait et c'est sans grande surprise que la prof leur annonça un DS. Ô joie, Ô bonheur, une nouvelle bonne note en perspective. Le pire dans cette histoire c'était que Jellyka s'appliquait réellement dans ces devoirs et que plus ça allait plus ses notes chutaient. Il aurait été plus facile finalement de bâcler le boulot, au moins elle n'aurait pas l'impression d'être aussi nulle que ça dans la matière. Mais sans doute le fait que celle-ci ne l'intéresse pas n'aidait pas...

Enfin bon, Jellyka gratta, rendit le DS sans pouvoir dire si elle l'avait mieux réussit cette fois ou non et entreprit d'écouter la suite du cours ; elle n'était pas du genre à se casser la tête cent ans sur des choses auxquelles elle ne pouvait plus rien changer. La blague de la prof ne fit pas rire Jellyka qui ne voyait pas où elle se trouvait en fait mais la phrase en elle-même n'était pas si inintéressante que ça aussi Jellyka la nota dans la marge de son parchemin... si bien qu'elle loupa le début de la question et n'eut plus qu'une énumération à écouter :


"... sa mission primaire, son évolution, sa mission actuelle, ses dirigeants ?"

Euh oui ?? Bah de toute façon il semblait y avoir des gens inspirés par cette question qu'elle avait loupé aussi elle se contenta d'écouter Ariana puis Llewelyn répondre tout en griffonant quelques notes même si à priori la prof viendrait remettre de l'ordre là-dedans.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005

Revenir en haut Aller en bas

Cycle 3 || Cours n°2 - Février 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: RP Poudlard
-