POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Un retour inattendu: L'aigle et le Lion!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion! Dim 17 Mar - 22:27

Des mois étaient passé à la suite de la mort de ses parents, du moins la disparition de ses derniers. Son père toujours enfermé dans les sous-terrain secret de la famille Parch et protégé par des nombres impressionnant d'enchantement tous plus mortel les uns que les autres. Alors que sa mère avait définitivement disparut de la surface de la terre et même de son esprit. Elle ne le hantait plus comme l'image douloureux du passé, il ne devenait plus fous, parfois "elle" tentait de refaire surface, mais il avait appris à le contrôler. Peut être sa conversation avec l'inquisitrice Leeroy l'y avait aidé autant que elle même avait mis les moyens en place pour le soutenir et l'aider. Il s'était prit d'une étrange affection pour cette femme et d'un grand respect, qu'il n'ébruitait pas trop aux oreilles de son mentor John Mulciber, ministre de la Magie.

Mais tous les boulversements dans la vie d'un jeune-homme ne le laisse pas indifférent et inchangé, bien au contraire Malachy M. Parch avait changé, plus qu'il n'en faut au cours de sa vie. Une vie déjà difficile en la présence de ses parents, qui ironiquement avaient fait de lui ce qu'il était devenu maintenant. En leu absence, le jeune homme avait encore mûrit, bien plus que n'importe quel jeune de son âge. Et en même temps quel élève de Poudlard pouvait se vanter ou même se plaindre de toutes ses péripéties. Une jeunesse de tortures et de souffrance faites par ses parents pour le rendre plus fort et résistant, car il était l'élu.. l'élu des Parch. Pour passer finalement, au statut de sang-mêlé pour le ministère, qu'il cachait bien à l'école. Mais cette épisode dans sa vie changerait car Mulciber l'invita récemment à passer sa commission de sang pour être définitivement un sang-pur. Néanmoins, il avait était rompu au sort de l'impérium de la part de ses parents. S'en suivit le meurtre caché de deux personnes, mais aussi la rencontre avec une résistance, Light Leonheart, et plus tard Cody Falcon avec qui il combattu et vaincu ses propre parents. Et passé plusieurs mois à perdre la tête hanté par l'esprit et l'image de sa mère.

Pour sûr peu d'enfant pouvait avoir connu cela dans les grandes lignes, mais pourtant Malachy Parch survivait bien mieux que quiconque ne l'aurait pensé. Le temps où il était l'orphelin Parch, ou les bruits de couloir courraient sur la mort de ses parents et la crainte que représentait le Rouge se dissipèrent peu à peu. Le lion devint encore plus froid et noir, plus distant et mystérieux, il incarnait encore plus le mal qu'il avait pu être par le passé, mais à l'opposé il était plus discret, évitant qu'on parle de lui pour le moment. Il s'était retiré dans l'ombre pendant tout ce temps, suivant ses cours de Poudlard, et les cours particuliers avec son mentor, regardant attentivement la montée en puissance de son capitaine de Quidditch, sans même réagir. Et pourtant même cette résolution de ne plus faire parler de lui, pour l'instant, échoua en partie. Après tout l'élu des Parch, le survivant de la famille la plus noir qui existait depuis la nuit des temps ou depuis l'existence même de la magie ne pouvait pas passer inaperçu. Surtout que dans son changement de comportement, le jeune homme était encore plus inquiétant que jamais, un Lord noir en personne. Les élèves l'évitaient un peu plus que d'habitude, même si la crainte du moment était encore plus porté sur H et ses sbires. Mais les rumeurs dont avaient fait preuve le sportif continuait. A présent, on disait de lui que le jeune homme cherchait la solitude pour s'entrainer à des sorts de magie noir encore inconnu, torturant et s'entrainant sur ce qu'il lui passait sur la main, comme lui montrait probablement le Ministre de la magie. Des rumeurs, des bruits de couloir, personne ne savait où était la vérité. Mais comme l'ombre du grand méchant loup, on préférait ne pas y penser et éviter de trop s'approcher de Malachy M. Parch.

Oh ne vous détrompez pas, il restait toujours le bel âtre de l'école, attirant toutes les filles à lui sans qu'il ne demande rien. Entouré d'un groupe d'ami qui pour la plupart ne restait que pour son titre reconnu. Mais même eux commençaient à le craindre n'osant plus comme avant certaines plaisanteries.Il était tel la créature des abysses attendant patiemment son heure qui viendrait certainement. Surtout qu'il n'avait plus la même notion de la vie, son âme jusqu’alors écorchée et son talent de comédien le faisant souffrir à chaque violence, s'était amoindris. A présent, il n'avait plus ce poids, et au contraire savourait parfois la douleur qu'il provoquait chez ses ennemis. Mais malgré tout ses changements, ses idéaux et ses envies étaient toujours les même, ancré en lui et inscris dans le marbre. Il était plus expéditif, tout simplement! Ce qui l'aidait bien plus quand à apparaitre comme le futur génie de la magie noire et des prochains magemort de renom. Une parfaite couverture, alors qu'il agirait que pour renversait ce même régime et ce Lord dont-on-ne-devait-pas-dire-le-nom. Malheureusement ce temps n'était pas encore arrivé, surtout à l'école. Depuis toutes ses années, il en avait vu des petit groupe se formant pour résister ou imposer leur voix, mais d'aucun ne survivait longtemps ou avait même le poids suffisant pour réellement faire quelques choses. L'espoir était étouffé dans l’œuf à chaque occasion. Et pourtant, il attendait ce jour, où quelqu'un aurait la force et la voix pour s'élancer sur cette voie, en tout discrétion dans l'enceinte du château. Lui même agirait de concert, dans son propre domaine dont il était devenu le maître, le monde des ombres. Mais cet espoir fou disparaissait petit à petit de son cœur, il n'attendait plus rien des élèves et encore moins des professeurs.

Peu importait ce qu'il se passait, tous ces mois, il regardait, observait, se renseignant sur chaque élèves, chaque individus peuplant le château. Mais le jour de son réveil approchait, il le savait. Et déjà lors du Match de Quidditch, il sorti de l'ombre à la lumière, ajoutant à sa liste de victimes, deux Jaunes qu'il avait envoyé à l'infirmerie sans état d'âmes, alors qu'avec son habilité hors pair à la batte, il les avait descendu...pour le sport! Et le lendemain de ce match, le rouge monta dans les couloirs du septième étage, après une longue journée de cours. Pourquoi choisir un tel lieu désert? Pour cette raison, justement. Aucun élève ou presque pas, d'une tranquillité presque religieuse, on ne le dérangeait que rarement ici. Rarement était le mot car il y avait toujours des fous ou des courageux prêt à braver l'inconnu, et en cette fin d'après-midi, une aigle se porta à son regard. Décidément, il avait quelques choses de particuliers avec cette maison. Remontant dans son souvenir, il se souvint de Victoria Swan qui était devenu une très bonne amie, après des début houleux et agressif, ayant débuté même sur un duel. Puis vint le tour Du virus, comme on l'aimait à l'appeler et tant d'autres encore de cette même maison. Il la regarda, assis sur le rebord d'une des fenêtres, d'une manière intense et profonde. Ne prononçant aucun mot.

~Que vient-elle faire ici? Pourquoi venir là?~

Il chercha dans le recoin de son esprit et de sa mémoire de ce qu'il avait retenu d'elle de par ses informateurs. Une jeune fille de quatrième année, au fort caractère, n'ayant aucune peur de braver et s'opposer au plus dangereux de l'école. Un épisode lui vint en tête, elle avait osé défié H. Il se moquait bien éperdument de cet être stupide et ignare qu'était son collègue rouge, sauf quand il s'agissait de Quidditch où ils étaient les meilleurs amis du monde, du moins ce qu'il en rapprochait le plus. Mais qu'une jeune élève est le courage de s'opposer à lui, cela relever de l'audace et piqua la curiosité du Parch. Il se leva aussitôt de toute sa hauteur, la jaugeant discrètement, alors que son visage était aussi froid que la mort. Ce qui lui donnait un certain charme quelque part.

~Au vu de son comportement, elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. J'espère qu'elle n'est pas venu ici chercher des histoires, je ne suis pas d'humeur. Néanmoins à propos de ce que j'ai appris sur elle, elle ne semble pas non plus à aller d'elle même au devant des ennuis. Mais plus grande question encore, dans le contexte actuel des choses. Soutient-elle le régime ou en est-elle opposé. A moins qu'elle ne soit comme la plupart de ses moutons écervelés à suivre sans se poser de questions.~

Il saurait bien assez vite, les raisons de sa venue dans un lieu souvent éviter. Après tout qu'est ce qu'il y avait sur cette étage de possiblement intéressant? Rien! IL voulait donc savoir pourquoi était-elle là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion! Lun 18 Mar - 14:49

Nasty !

Me retournant vers la voix qui m’interpelait, je lançai un regard noir à la jeune fille. Peu de personne avait le droit de m’appeler ainsi et malheureusement mon interlocutrice n’en faisait pas partie.

Euh … C’est … que … euh … je voulais savoir si tu pouvais me prêter ton livre d’histoire …

Poussant un soupir, je tendis la main vers le livre qui était posé sur la table devant moi. Ca faisait un moment que j’avais terminé mes devoirs et je n’en avais plus besoin mais j’étais restée assise pour pouvoir réfléchir tranquillement. En ce moment je cherchais les moments de calme pour essayer de mettre de l’ordre dans mes idées. C’était difficile entre les cours et les entrainements de Quidditch.

Et tâche de me le ramener rapidement et en bon état sinon …

La fille hocha la tête avant de disparaître de mon champ de vision. C’était fou comme des élèves pouvaient avoir limite peur en face de moi … Tout ça parce que j’avais osé tenir tête à un gryffondor qui faisait deux fois ma taille et qui était réputé pour sa violence. Moi, j’avais osé rester face à lui sans détourner les yeux. Ok j’avais fini à l’infirmerie mais en voyant le respect que certains avaient désormais pour moi, ce n’était qu’un petit problème.

Fermant mes autres livres, je les empilai avant de les emporter vers le dortoir. Les déposant sur ma table de nuit, mon regard dériva sur ma batte de Quidditch. Un sourire apparut sur mon visage en me souvenant de notre dernier match. Nous l’avions gagné contre les Serpentard avec une certaine fierté. La mienne était d’ailleurs grande puisque j’avais eu l’un de leur batteur et leur attrapeur. Erin m’avait félicitée et j’avais senti certains regards sur moi qui changeaient. J’étais peut-être petite mais je leur avais prouvé grâce à ça et à mon duel contre H qu’il ne fallait pas être contre moi mais plutôt de mon côté.

Un autre match avait eu lieu quelques jours avant … Les Gryffondor contre les Poufsouffle … L’affiche du match était bien mais on savait d’avance quelle équipe allait gagnée … Les rouge et or était indéniablement les meilleurs ! Lors du match, je regardai avec attention tous les membres de l’équipe des lions et en particulier H mais aussi les batteurs. L’un d’eux me surpris particulièrement. Il avait un jeu qui me plaisait et je ne le connaissais que de vue.

Malachy Parch … Un élève de septième année, un « grand », un gars que mon frère connaissait un peu vu qu’ils se côtoyaient au Quidditch mais Lies n’avait pas pu m’en dire plus puisqu’il ne s’intéressait pas à lui. Mais moi oui …

Quittant le dortoir, je décidai d’essayer d’en savoir plus sur lui et quoi de mieux que de parler directement à la personne concernée ! Le chemin était long de la tour des Serdaigle à celle des Gryffondor mais ça me permis de réfléchir à ma façon d’aborder le jeune homme. Pas question de faire comme avec H, je n’avais pas envie de me retrouver à nouveau à l’infirmerie. Parce que même si je me débrouillais en sortilège, j’avais quand même un niveau plus faible que lui …

Finalement, je changeai de direction et opta pour monter au septième étage. Pourquoi là ? Parce que Malachy était réputé pour sa discrétion et que cet étage était très peu … visité. En gros, le lieu idéal pour le croiser. Arrivant enfin à l’étage désiré, j’en fis rapidement le tour pour voir que j’étais seule. Pas grave, je pouvais attendre puisque mes devoirs étaient terminés et que je n’avais rien d’autre à faire …

Repérant une fenêtre particulièrement bien placée, je m’installai sur le rebord et laissa mon esprit vagabondé vers le ciel légèrement grisonnant. Je n’eue pas longtemps à attendre avant que des bruits de pas résonnent dans le silence de l’étage. Le regard toujours fixé sur le ciel, je le laissai s’approcher tranquillement avant de lancer.

Félicitation pour le match ! Beau coup de batte ! Les Poufsouffle n’avaient aucune chance …

Tournant enfin la tête vers le garçon, je lui adressai un léger sourire. Un très léger parce que j’avais quand même du mal à être … aimable avec un rouge et or en me souvenant de la façon dont m’avait traité Mercurius. Enfin bref ! Sans quitter le rebord de ma fenêtre, je pivotai pour me retrouver face à lui et posa mes mains de chaque côté de mes genoux avant de le regarder droit dans les yeux. Un gars avec un aussi bon coup de batte ne pouvait qu’aimer se battre et j’avais besoin de telles personnes dans mon groupe …

Deux joueurs de descendus, c’est ça ? Un bon quota !

Engager la conversation doucement … Ce n’était pas mon genre mais Mary m’avait dit que parfois ça marchait mieux que de foncer dans le tas. Bah on allait bien voir ce que ça donnerait, au pire, je reviendrais à ma méthode ensuite …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion! Lun 18 Mar - 15:43

Il n'était pas encore arrivé, restant dans l'ombre du couloir déjà peu éclairé. En effet le septième étage était le plus souvent laissé à l'abandon, seul ses yeux azuréen perçaient les ténèbres et le noir abyssal. IL n'était qu'une ombre parmi tant d'autres et son regard en était la lumière résistante. Mais sans même le regarder, elle s'adressa à lui, le félicitant pour ce match gagnait haut la main et sans grand mérite face à une équipe aussi faible que molle. La seule fierté qu'il en avait retiré était sa liste de victime en tant que batteur, gagnait le match n'était qu'une étape sur le chemin de la coupe. Coupe qu'ils avaient gagné haut la main l'année dernière et comptait bien garder leur titre de champion. Le rouge visait même plus haut, en espérant remporter le record de points en un match ou le record de victimes à la batte.

Mais pour revenir à la jeune fille, Malachy ne répondit à son commentaire qu'en arquant un sourcil. Laissant échappé l'ombre d'un sourire sur son visage parfait. Pourquoi un tel comportement me direz-vous? Et la réponse en est très simple, car face à lui se tenait une jeune fille de quatrième année seulement, une élève qui prenait l'apparence de "bébé" aux yeux des septième année, et malgré cela elle se comportait avec un affront certain et un caractère bien trempée. Elle était peut être même proche du comportement de l'ancien Malachy, prenant son temps pour répondre, et surtout n'ouvrant sa bouche pas à tout bout de champs, avec un soupçon théâtrale dans sa façon d'aborder les gens.

Elle tourna finalement son visage vers le rouge, un léger sourire au visage. Mais Malachy en fin observateur remarqua bien qu'elle n'était pas du genre à sourire aussi facilement et à être d'une amabilité légendaire avec autrui. Alors pourquoi ainsi l'aborder, elle n'était venu ici que pour le féliciter pour son match, alors qu'elle aurait pu le faire à n'importe quel autre moment? Peu importe ses raisons, le Parch ne craignait surement pas les élèves de Poudlard. Et c'est sans ciller qu'il tint le regard de l'aigle, se plongeant directement dans ses yeux, alors que son propre regard,à lui, gardait cette lueur mystérieuse et froide à la fois. Comme si un duel de l'esprit s'organisait autour d'eux. Et Le rouge et Or savait de quoi il parlait, il était rompu au combat depuis toutes ses années et à l'entrainement difficile et rigoureux de son mentor. Chaque combat se jouait avant dans l'esprit,pour se dérouler après en pratique. Il en était de même pour la première rencontre avec quelqu'un. IL n'y avait que quelques minutes, voir seconde, pour juger son interlocuteur, tenter de le cerner et de peser ses forces et ses faiblesses. De la paranoïa? Peut être un peu, mais sous ce régime, il suffisait de peu pour survivre. Ou de passer d’icône, au paria.

Mais déjà elle reprit la parole, s'exprimant d'une manière étrange et banale. Elle n'avait certainement pas l'habitude, encore une fois, d'engager les conversations . Préférant très certainement l'action à la parlote. Ce qui piquait un peu plus la curiosité du Parch. Pourquoi bravait-elle les rumeurs et la crainte de son nom pour venir l'aborder ainsi. Sans dire encore un mot, le Sportif s'appuya contre le mur, brisant le lien qui s'opérait entre leur regard. Sans même lui porter une attention quelconque, il resta adossé contre le mur, les bras croisé sur son torse musclé. Le silence s'empara alors du couloir et de ce duo peu atypique, à moins que Malachy imposait ce silence. IL ferma les yeux, à présent, il en souhaitait plus parler pour ne rien dire. L'époque où il jouait la carte de s'emporter pour conclure rapidement sur le massacre de son opposant n'était plus. IL gagnait en sagesse, mais aussi en puissance et terreur. Néanmoins, après un temps indéterminé, sa douce voix brisa le silence se rependant en un léger écho:

-Seulement deux! En tant que batteur c'est un maigre score. IL me semble que toi même tu es une batteuse! Mais peu importe à quel poste on me met, je ne cherche qu'à surclasser tous mes adversaires! Et sache que le jour ou Gryffondor et Serdaigle joueront l'un contre l'autre... Je n'aurais aucune pitié!

Il tourna la tête ouvrant instantanément ses yeux qui se posèrent sur ceux de la Bleu et Argent. Un de ses regards à faire froid dans le dos et pourtant qu'on arrivait à identifier ou à en comprendre la signification. Depuis l'année dernière Malachy M. Parch se faisait connaitre pour son sens impitoyable au sport. Il avait presque réussi à égaler le record de points établi par H, en personne. Interrompu juste à temps par son propre capitaine ayant capturé le vif d'or. Quelques minutes de plus et il battait ce record pour entrer dans les annales. Même son combat épique contre Une batteuse de serpentard avait fait grand bruit à l'époque. Son regard perçant et prêt à transpercer l'âme, se détendit, et provoquant même un léger sourire provocateur et de rivalité quand il rajouta à son intention:

-J'espère qu'il en sera de même pour toi à notre encontre!

Oui, le Lion était impitoyable sur un terrain de Quidditch, mais il aimait ressentir l'adrénaline du match. Encore plus lorsqu'on lui opposait une certaine résistance, ce qui ne faisait que du match et des échanges de cognards plus intense et savoureux. Aucun joueur des pouffy n'avait réussi à lui faire ressentir cette exaltation. Mais peut être que l'aigle y parviendrait, car malgré son jeune âge, elle faisait déjà parler d'elle en tant que batteuse. Son sourire disparut alors, pour regarder son interlocutrice étrangement. Elle n'était pas venu parler du beau temps, mais donc de quoi était-il venu lui parler surtout dans un endroit aussi désert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 29/10/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2012
Parchemins postés : 86



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Nastasya G. Grimmberg


MessageSujet: Re: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion! Sam 23 Mar - 17:55

Le rouge et or était un garçon des plus discret. Peu bavard tout comme moi, il avait tendance à agir avant de parler, quoique après, il n’y avait pas forcément grand chose à dire selon l’état de la personne. Dans un sens, il me faisait penser à H mais la ressemblance s’arrêtait là. Il était plus posé et plus réfléchis que son condisciple, chose nettement appréciable pour moi qui était d’un niveau bien moi élevé qu’eux pour les affronter en duel.

J’avais une certaine rage, une certaine hargne que j’avais parfois du mal à canaliser mais qui me permettait d’avoir le toupet de me tenir fière face à eux, de me tenir la tête haute malgré ce que je subissais. Avoir mal, souffrir c’était des choses dont j’avais déjà connaissance et que je connaitrais toujours parce que j’étais bien décidée à me battre pour mes droits et ceux comme moi qui n’étaient pas des sang-pur.

Seulement deux! En tant que batteur c'est un maigre score. Il me semble que toi même tu es une batteuse! Mais peu importe à quel poste on me met, je ne cherche qu'à surclasser tous mes adversaires! Et sache que le jour ou Gryffondor et Serdaigle joueront l'un contre l'autre... Je n'aurais aucune pitié!

Le sourire sur mon visage s’élargit un peu plus en entendant ses paroles. C’était un joueur et comme moi il aimait les défis. J’avais limite hâte de jouer contre lui et de tenter de le battre. Je connaissais mon niveau, je connaissais mes capacités et je savais parfaitement que j’en étais capable que sous mes airs de petite fille frêle, se cachait un caractère bien trempé qui me permettait de réaliser beaucoup plus de choses qu’on pouvait le croire.

Malachy s’adossa au mur en face de moi et me lança un regard sombre. Celui qui aurait du m’intimider mais qui serait plutôt à la limite de me faire sourire. Si j’avais tenue tête à H, ce n’était pas lui qui allait me faire baisser les yeux, surement pas !

J'espère qu'il en sera de même pour toi à notre encontre!

Qu’il sache que j’étais batteuse était déjà pas mal. Avant mon affrontement avec H, j’étais une anonyme, maintenant on me connaissait un peu plus, on savait mon nom, on savait ce que j’aimais, du moins ce que j’étais disposée à laisser entendre …

Personne ne savait que j’étais liée à Mary, personne ne savait que j’avais subit un doloris lors de ma commission du sang et surtout, personne ne savait que j’étais en train de mettre en place une rébellion …

Sautant du rebord de la fenêtre, je vins me poster devant le gryffondor tout en plongeant mes mains dans mes poches. Je pris le temps de l’observer avec attention comme essayant de savoir si j’avais raison d’être ici face à lui, si j’avais raison d’oser lui dire ce que j’allais lui dire …

Pendant un match, je ne fais pas dans la dentelle. Je protège MON équipe et je me fiche bien de qui sont les personnes en face, même si je les apprécie en dehors du Quidditch. C’est plus qu’un jeu … C’est une mise en situation sur notre façon de placer nos pions par rapport à l’objectif premier.

Tournant le dos au garçon, je m’éloignai dans le couloir tout en regardant si personne n’était en train de nous espionner. J’avais besoin d’être seule avec lui mais malheureusement, souvent les murs avaient des oreilles et dans certaines situations, ce n’était pas génial …

La vie ici est aussi une mise en situation. Il y a les maisons qui nous poussent à faire des clans mais il y a aussi nos façons de penser, nos façons d’agir ainsi que ce qu’on nous a enseigné …

Pivotant sur mes talons, je croisai mes bras dans le dos, une main à proximité de ma baguette tout en regardant le jeune homme. La suite pouvait partir dans n’importe quel sens et il fallait mieux que je sois prête au cas où …

La Brigade Inquisitoriale recrute mais ne fait rien. Enfin pour moi, elle ne bouge pas dans le bon sens. Elle va dans le sens qui intéresse les adultes mais pas forcément dans le sens que les élèves voudraient. Il faut changer ça !

J’étais franche … Peut-être un peu trop même, je n’étais pas certaine de moi aujourd’hui et si je me trompais, je pouvais mourir ou bien être dénoncer, selon le choix de mon interlocuteur. C’était un gros risque et c’est pour cette raison que je n’en avais parlé à personne. Je ne voulais pas que les autres soient mêler à ça, voir même qu’ils tentent de me dissuader. Quand j’avais une idée en tête, j’avais pour habitude de la mener jusqu’au bout, quoiqu’elle m’apporte, quoiqu’elle m’oblige à faire …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 15/11/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 18/04/2012
Parchemins postés : 339



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Malachy M. Parch


MessageSujet: Re: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion! Lun 8 Avr - 21:52

Alors qu'il parlait du sport magique reconnue dans le monde des sorciers, le regard de Malachy en disait long sur son attente. Il n'était pas dupe, bien au contraire et savait pertinemment qu'elle avait quelques choses à lui demander. Le regard Azuréen du Rouge brilla intensément d'une lueur d'intelligence et de maturité bien supérieur à ce qui devrait être. Il avait vécut des moment douloureux, de cela, tout le monde était au courant, et ils étaient bien loin encore d'imaginer ce qu'il en était. Chacun était emprisonner dans ses propres problèmes, dans leur crainte et leur soumission pour se préoccuper de quiconque. Le régime avait fait de ce monde, un règne ou seul la solitude et l'indépendance était maître. Au final, il fallait être égoïste dans ce nouveau monde qu'on leur offrait, un Jungle ou seul les plus fort, ou les plus ingénieux survivaient. Et voilà que cette jeune fille prenait son courage à deux mains pour se tenir face à lui, tenant son regard droit dans le sien. Ce qui n'était plus arrivé depuis bien longtemps au souvenir du Lion. Certes on entendait plus parler de H, et on le craignait ouvertement, mais parfois l'ombre était bien plus inquiétante, et Malachy était l'ombre et les ténèbres de cette école, peu souvent provoqué, peu souvent défié, et surtout point évoqué, même si sa présence était bien présente et menaçante.

Mais Le rouge ne broncha toujours pas quand au comportement de l'aigle, bien au contraire, il soutint son regard, comme si ici se jouait un destin inavouable et qui pourrait bouleverser plusieurs vies. Et finalement, elle se mit à parler, prenant la couverture du Quidditch pour évoquer ses pensées, vérifiant que personne n'allait entendre ce qui allait être dit ici. Malachy regarda, un instant amusé, l'oisillon effrayé par le vol du rapace et du danger. Son intuition ne l'avait pas trompé, il avait donc mis le doigt sur un détail important. Il ne prit toujours pas la parole, alors qu'elle continuait son petit manège bougeant sans cesse comme pour calmer son inquiétude, face à un Parch aussi immobile qu'une statue. Néanmoins, il nota parfaitement le mouvement de défense de la bleu, alors qu'elle portait sa main auprès de sa baguette prêt à se défendre ou agir si le besoin s'en faisait sentir. Un acte qui déplu quelque peu au Rouge, alors qu'un rictus mauvais vrilla son visage, autant que ses yeux lancèrent une lueur mauvaise. Elle était en quoi quatrième année et même si elle avait tenu tête à H, elle n'avait pas les réflexes qu'avait pu gagner le septième année. Leur niveau était diamétralement opposé, alors même qu'il avait lui même combattu ses propres parents et sorti victorieux de ce combat.

Pour lui remettre un instant les idées en place quand à sa menace voilée, même si son instinct de survie était tout à fait louable. Le rouge qui était alors immobile, agit dans une vitesse hallucinante et une agilité hors-pair, sortant sa baguette sur son interlocutrice, qu'il pointa tout contre la gorge de la fameuse Natsy. Le regard Azuréen aussi froid que la mort, intransigeant et implacable. La réputation qui lui courrait sur le dos n'était pas mensonge, et il pouvait encore une fois, qu'il était un être dangereux. Sa voix tonna lourde et forte, mais absente de colère ou de Haine:

-Je ne sais pas ce qui te passe par la tête, pour ainsi déblatérer tant de bêtises! D'autant plus à moi, fui et craint par la majorité assez intelligent pour ne pas venir me chercher ici. Tu avoues ainsi t'opposer ouvertement à ce régime et à ses fondements même que l'on nous enseigne à l'école. Quelle folie t'a pris de t'adresser à moi? Pourquoi devrais-je encore t'écouter, je faillirais même à ma prestigieuse famille qui depuis des générations se verse dans la magie noire.


UN sourire mauvais se dessina sur son visage, depuis tout ce temps, il n'avait toujours pas perdu son talent de comédien, même si en ces derniers temps, il n'avait pas tant besoin que ça de jouer. Pourquoi s'adressait-elle à lui, alors qu'il devait bien être le derniers à qui on pouvait faire confiance, et même proposé telle demande. IL était curieux d'entendre sa réponse, mais avant il devait se couvrir, et même s'il en principe, il n'y avait aucun risque en ses lieux, Malachy Parch était toujours à faire attention. Sans quitter des yeux l'aigle, sa baguette pointer au-dessous de sa glauque, il chercha de son autre main dans sa poche. Peut être qu'un tel geste piquerait même la curiosité de la Bleue, car après tout, alors qu'il la tenait pourquoi perdrait-il ainsi à chercher autres choses avec tant d'ardeur.

Sa fouille ne dura que quelques secondes, même si pour elle, cela pouvait durer bien plus longtemps. Alors que son choix précédent pouvait lui être regretté. Et finalement les doigts fin du sportif, entra en contact avec l'étrange cercle froid et pulsant d'une étrange magie. Son contact eut lui même un drôle d'effet sur l'esprit du Blond, des souvenirs marquant de celle qui l'avait tant aimé, mais depuis que pouvait-il dire au sujet de leur relation. IL sorti finalement l'objet. Un anneau, une bague plus précisément. Le présent que Malachy avait fait à celle qui l'aimait tant Elizabeth Greyson, cette bague magique crée même par Miss Rose, la seule personne au courant de son existence, mis à part le couple lui même. Voilà qu'il était en possession de la bague, depuis quelques jours, lui rendrait-il prochainement, il ne le savait pas lui même.

Un instant, il fit miroitait le bijou à la lumière des bougies, son regard plus doux et rempli de tendresse. Un comportement plus que surprenant venant de lui. Mais aussitôt son sang-froid repris, il lança un regard mauvais à la bleu, plongeant dans son rôle d'odieux personnage. Puis du bout du doigt tourna, l'anneau dans un sens, alors que tout autour d'eux le décor se brouilla, les enveloppant d'une bulle fine et invisible pour ceux de l'extérieur. Et c'est une belle plage de sable fin qui les entoura jusqu'à la limite de la bulle magique. Les vague léchant légèrement les pieds des deux protagonistes.

~Il faudra que je remercie encore Miss Rose pour son invention!~

Se tenant sur un rocher, le Rouge se releva sauta de son piédestal avec habilité, pour se retrouver devant la jeune fille. Il devait bien faire deux tête de plus qu'elle, mais ses yeux plongés dans les siens, était le plus marquant. Il brillait d'une étrange bonté, obscurcit néanmoins par de lourd secret. IL rangea aussitôt sa baguette, se tenant droit projetant un certain charisme au milieu de cet endroit paradisiaque.

-J'attends toujours ta réponse! Pourquoi t'être adressé à moi pour pareil chose. Bien d'autres aurait déjà accourut pour te dénoncer. Une chance pour toi que tu es piqué ma curiosité. Mais ton sort est donc entre mes mains, suivant ta réponse, je verrais ce que je ferais!

Malachy ne pouvait jamais quitter totalement sa comédie, et autant qu'il la joue encore plongeant dans l'inconnue avec cette femme aux allures de résistantes? Qu'est ce qui en lui avait pu éveiller le doute sur son compte à cette élève, et pourquoi s'adressait-il à lui? La conversation s'annonçait intéressante et longue, car suivant ses réponses, beaucoup de questions seraient posés à coup sûre. Aucun n'avait eu le potentiel de mener une réelle résistance au sein même de cette école, mais peut être que ce jour, cette personne était arrivée! Poudlard amorcerait-il un nouveau tournant?


[ Désolé de ce retard, comme j'ai expliqué par MP ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un retour inattendu: L'aigle et le Lion!

Revenir en haut Aller en bas

Un retour inattendu: L'aigle et le Lion!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-