POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La fureur de vivre || Misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: La fureur de vivre || Misha Mer 3 Avr - 11:13

Glasgow était une ville de hors la loi. On ne pouvait pas le prouver, mais tous les exécuteurs, et globalement l'ensemble du département de la Justice Magique, l'avaient constaté. On savait que ce n'était pas l'Ordre du Phénix, eux tournaient plutôt sur Londres, voir sur le Chili, maintenant que Weasley s'était barré en Amérique du Sud. Restait surtout la Vague en ce moment. Jugson avait un don pour employer à peu près n'importe qui, constata Cade. Par définition, même si ce n'était pas l'affaire prioritaire de Daniel, il bossait lui aussi sur le dossier. De toute façon, il l'avait bien vu, dés qu'on enquêtait un peu, tout était lié. D'où qu'il se place, Danny finissait toujours par retomber sur la Vague. Le mouvement attirait du monde. Tous les paumés et les désespérés, supposait Cade. Il n'était pas très indulgent à l'état naturel, surtout lorsqu'on parlait des bourbistes. Il leur vouait une haine quasi-personnelle, en fait. Cade se souvenait de ce que lui avait soit-disant fait sa mère, et il généralisait à tout le monde.

Il bossait toujours là-dessus, comme tout le monde. Danny était naturellement un travailleur, et il ressemblait parfois à un véritable bouledogue sur ses dossiers. Il avait la rage, la conviction de défendre le puriste. Le fait de tous les coincer lui plaisait. Et la Vague, pour lui comme pour tout le monde, était la cible prioritaire. C'était eux qui faisait le plus de bruit, eux qui était le principal danger interne pour le régime, et qui le mettait en état d'alerte permanente.

Cade posa le dossier qu'il était en train d'étudier et se versa une nouvelle tasse de café, avant de sourire; Les paumés et les désespérés. Ouais, les traitres, et toute la racaille dont ne voulait pas Weasley parce qu'ils ne faisaient pas beau dans le paysage. Daniel ne comprenait pas ce qui pouvait pousser à trahir. Il ne comprenait pas non qu'on puisse se dire puriste et vouloir renverser le régime qui était l'essence même du purisme selon lui.

Comment pouvait-on renoncer à tout ce qu'on croyait ? Tout ça pour vivre, une vie minable de fuite...comment pouvait on avoir aussi peu d'honneur et autant de lâcheté ? Affronter les épreuves, affronter la vie, et croire qu'il allait s'en sortir était dans le caractère de Daniel Cade. Renoncer ne faisait pas partie des mots qu'il connaissait. Il voyait la Vague comme une énigme. Jugson aussi. En fait, tous ses membres. Mais c'était beaucoup moins important que leur capture. Il fallait trouver leur planque. Éventuellement, on pouvait la situer à Glasgow sans trop de difficulté, vu la concentration de hors-la-loi...mais ce n'était pas sur; Pour trouver, il fallait choper un hors-la-loi. C'est ce que Cade avait conclu.

Le nom de Misha Hamilton s'était rapidement imposé dans son esprit. Ce guérisseur avait aidé Jugson, plusieurs fois. Sans trop s'aventurer dans les devinettes, on pouvait donc dire qu'il était relativement proche de Jugson. Il était Ecossais, certes natif d'Edimbourg, pas de Glasgow, mais Ecossais tout de même, d'après son dossier. Lorsque l'équipe de Porton l'avait suivi, il avait simplement disparu, prouvant donc qu'il était un traitre. C'étaient des faits. On entrait ensuite dans le domaine de la supposition. Le bureau avait supposé qu'il retournerait, ou du moins chercherait à rentrer chez lui, ou alors, ce qui était plus logique, à contacter les hors-la-loi. Soit il resterait à Londres se fondant dans la masse moldue, soit il irait au Chili, soit au qg de la Vague...probablement, donc à Glasgow. Londres était la ville la plus surveillée d'Angleterre, ce n'était pas franchement une bonne idée. Le Chili était loin et difficile d'accès vu que pour avoir un portoloin, il fallait passer par le Ministère. Restait la piste de l'Ecosse, qui correspondait assez bien à toutes les caractéristiques de Misha Hamilton.

Ce n'étaient que des suppositions, et Daniel Cade préférait bosser sur des faits. Le bureau avait repris la filature de Misha Hamilton, pas très longtemps, juste assez pour voir qu'il n'était pas revenu à Challenger House, ni à Sainte-Mangouste...bref, dans aucun des lieux habituels qu'il fréquentait. Un informateur l'avait vu plusieurs fois vers les docks du port de Glasgow. Restait donc à le suivre, le chopper, l'obliger à révéler l'emplacement du QG de la Vague. En fait, juste le chopper irait, Daniel était sur que Misha Hamilton avait plein de choses passionnantes à expliquer sur les résistants.

Il arrêta sa méditation pour se remettre à marcher dans les rues froides des docks. Certes, patrouiller ainsi ne servait pas forcément à grand chose, parce que ça se trouve le guérisseur avait vidé les lieux depuis lurette, mais au moins, il vérifiait. Et puis on ne savait jamais, des fois qu'il trouverait un autre résistant. Toutes les prises étaient bonnes, et Cade ne se priverait pas de capturer quiconque se dresserait sur son chemin.

Mais, eh ! Voilà que la chance souriait au purisme, ce soir, et que, devant lui, en sens inverse, venait bien le hors-la-loi recherché. Misha Hamilton n'avait pas l'air méchant, observa Daniel Cade. Mais ça ne voulait rien dire.

Baguette à la main, cachée sous son manteau, Cade s'arrêta :

"Misha Hamilton ? Suivez moi sans faire d'histoire."

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 02/03/2012
Parchemins postés : 779



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Misha Hamilton


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Mer 3 Avr - 11:19

Ça ne devait pas faire longtemps que Misha avait investi les quartiers de la Vague, à Glasgow. Honnêtement, il avait arrêté de compter les jours avant de se mettre complètement à déprimer. Encore après quelques jours passé là bas, le jeune homme n'avait pas l'impression d'arriver à se retrouver, et sinon sortir de temps en temps de sa chambre pour se balader en ville, il ne faisait pas grand chose de ses journées sinon se morfondre dans un état lamentable qui ne lui ressemblait pas. Mais finalement, qu'est ce qui ressemblait à Misha Hamilton ? Le guérisseur sympathique partisant du régime ou l'homme en fuite, brisé de toute vie et qui ne savait plus si il devait rire ou pleurer sur son destin ? Bien bonne question qui restait sans réponse. Et tant que le principal concerné ne faisait pas d'effort pour se ressaisir, il ne risquait pas de trouver de solution. L'énigme était là, et la douleur était encore trop forte pour oser penser clairement. Pourquoi devait-il penser à ce qu'il avait perdu alors que depuis son entré en QG il pouvait plus ou moins espérer un nouvel avenir. Certes rien de semblable avec ce qu'il avait connu mais c'était déjà ça, il n'était plus seul. Le pire dans tout ça c'est que oui, il avait trouvé des gens avec qui parler, personne ne lui était antipathique et réciproquement. Il n'avait pas encore eu l'occasion de reparler avec Jugson, mais plus le temps passait et plus il se disait que même lui il le détestait moins. A vrai dire, Misha n'avait personne à détester, sinon lui même et cette incapacité à se relever. Il rampait, toujours, malgré l'aide qui lui était apporté, ses jambes ne pouvaient le porter. Affreuse sensation métaphorique. Inconscient, c'était son âme qui était ailleurs, en berne, comme son esprit. Il n'avait d'humain que le corps et le sentiments triste. Il riait, oui, mais sans conviction. Cela dit, il ne se prétendait pas le seul dans ce cas là, il savait que la vie de beaucoup de personne dans ce lieu étaient brisés. Cependant, on ne pouvait affirmer comprendre les douleurs des autres, aussi, il la gardait pour lui car il avait la conviction et plus ou moins la certitude que rien ni personne ne pourrait l'aider à se relever sinon lui. En fait, il savait ce qu'il attendait. Revoir James. Il avait besoin de savoir ce qu'il devenait, au delà du simple fait de « salut, tu vas bien » qui était impensable. Mais il devait savoir ce que son ex pensait de tout cela, si lui aussi était brisé ou au contraire avait facilement réussi à tourner la page. C'était dans ces moments là que Misha se rendait compte qu'il ne connaissait plus aussi bien son amant. À un temps, il aurait su, aujourd'hui c'était comme un étranger. Mais un étranger qu'il aimait et qu'il ne pouvait abandonner.

Misha savait qu'il devait bouger, sortir, penser à autre chose, lui aussi tourner la page, mais c'était toujours plus simple à dire qu'à faire. Comment pouvait-on oublier alors que la nouvelle vie dans laquelle on s'épanouissait rappelait à chaque instant qu'une autre vie avait été brisé. C'était proprement impossible, du moins c'était ainsi que le percevait le jeune homme. Et malgré tous les efforts fait, il ne parvenait pas à passer à autre chose. Non... c'était trop de chose, tout un monde qui s'écroulait. Même si les semaines étaient passé, c'était ressent et bien ancré. Une nouvelle vie ? La bonne blague, c'était plutôt une solution temporaire avant de réellement perdre l'esprit. Deviendrait-il suicidaire ? Ou peut être fou ? Les solutions étaient envisageables bien que peu parlantes et franchement pas tentantes. S'aérer l'esprit on lui avait dit, en toute discrétion, mais comment ? Ils étaient bien sympa les gars, mais ce genre de techniques, Misha avait déjà essayé. Et pourtant il n'avait pas abandonné l'idée de sortir un peu, au moins pour ne pas finir complètement décomposé dans une chambre du QG.

Les mains dans les poches, sa baguette jamais loin qu'il avait pris l'habitude d'avoir toujours sur lui, Misha c'était étrangement retrouvé sur les docks, comme si ce lieu avait quelque chose de particulier. Franchement non, mais c'était pas mal pour boire un coup de temps en temps. Cela dit, c'était une habitude que le jeune guérisseur n'avait pas réellement perdu, celle de se pourrir le corps tous les jours avec l'alcool. Au moins il ne se pourrissait ni le foie ni la tête, toujours au taquet. Cependant, aucun doute que si on l'attaquait, il risquait de ne pas réussir à faire le poids. Il n'était à l'origine pas du tout combattant, on ne pouvait pas lui en demander trop non plus. Au fond, il avait l'intuition qu'on le suivait, que les services de la Justice Magique n'allait pas le laisser en paix aussi facilement. Peut être malchance ou hasard franchement minablement hasardeux, Misha croisa un homme qui lui pour le coup s'arrêta avant de lui ordonner quelque chose. C'était tentant de prétendre à une erreur, mais si c'était un membre de la Justice Magique, alors le risque n'était pas léger et les fautes rares.


« Vous vous prenez pour des policiers moldu maintenant ? »

L'insulte n'était franchement pas sympa, mais ce n'était pas le but après tout.

Sans demander plus, il attaqua, un stupéfix. Surtout dans l'idée de pouvoir fuir après, mais visiblement c'était raté. Se mettant en garde, près à une attaque, il voulu relancer, mais sans doute cette homme serait plus rapide à répliquer.


« Comment vous m'avez retrouvé ? »

Sans doute les services d'informations compétant. Sinon le hasard faisait vraiment mal les choses...


Dernière édition par Misha Hamilton le Mer 3 Avr - 21:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Mer 3 Avr - 11:19

Le membre 'Misha Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Mer 3 Avr - 21:31

Parmi les choses que Daniel Cade ne comprenait pas, il y avait la trahison. C'était quelque chose qui lui était étranger, au même titre que le mensonge, parce que ça ne faisait pas parti de ce qu'il savait faire. Ni de ce en quoi il croyait. Daniel croyait au régime, et lorsqu'il le défendait, c'était sincère. A vrai dire, il avait toujours été élevé dans l'idée que le purisme était bon, et avec l'avènement du régime, il était devenu l'un de ceux qui étaient un excellent public pour la propagande. Daniel intégrait les discours avec une étonnante facilité, et il croyait, sans doute bien plus que ceux qui les prononçaient, à ce que disaient les hauts gradés et les figures médiatiques lorsqu'ils parlaient. Il ne lui en fallait pas beaucoup, juste la confirmation qu'il ne se trompait pas. C'était son éducation qui voulait ça, la maison dans laquelle il était allé, à savoir Gryffondor, ou peut-être simplement son caractère.

Cade croyait en la loyauté, et lorsqu'il prenait un engagement, il s'y tenait. Et lorsqu'il faisait une erreur, il l'assumait. C'était comme ça que son père l'avait éduqué, comme ça qu'il avait grandi. Daniel Cade croyait fermement en l’honnêteté. Il considérait que si on était honnête, si on disait la vérité, alors on n'avait rien à se reprocher, on n'avait pas à fuir, on pouvait regarder le monde droit dans les yeux et affirmer qu'on avait raison et qu'on était pas un menteur.

Il ne comprenait pas Misha Hamilton. Il n'avait aucun point de correspondance entre lui et cet homme, malgré un âge et un statut du sang assez similaire. Et Daniel ne voulait pas comprendre. Il n'en avait pas besoin, et de plus, il était persuadé que s'il écoutait, Hamilton chercherait à le corrompre. Mais ça ne marcherait pas. Cade était droit dans ses bottes, il n'avait pas peur, et il servait la justice. L'autre, en face, qui était-ce ? Rien. Daniel lui trouvait l'air d'un dépressif. Un des désespérés de la Vague, oui.

Pour autant, il n'avait pas pitié de Misha Hamilton. Si ce dernier n'avait rien à se reprocher, pourquoi avoir fui ? C'était bien la preuve, s'il en fallait une, que Hamilton avait fait des choses pas très enviables, ni très légales. Aider Jugson...comment pouvait on s'abaisser à ça ? Cade ne le comprenait pas. Le régime avait pourtant donné une chance à Misha Hamilton. Il lui avait offert un emploi, une protection, le pays avait été stabilisé, et purifié...il aurait pu au moins faire preuve d'un peu de reconnaissance ! Cade était reconnaissant, par définition, car il était conscient qu'il avait pu devenir quelque chose grâce à son père, qui l'avait sauvé des moldus et de sa mère, et du régime.

Et puis, même si Hamilton avait trahi, il était lâche. Il n'avait même pas eu la force de caractère de rester et de payer ses erreurs. Il fallait assumer, nom d'un chien, c'était ça être un homme ! Daniel n'aurait pas de pitié pour lui, non aucune, il l'arrêterait et le ramènerait au patron. Pour autant, ça ne l'empêchait pas d'avoir de l'humour, le gars, ni d'essayer de se battre, mais ça n'était pas suffisant. Techniquement, Daniel aurait du avoir l'avantage, puisqu'il avait plus d'expérience, mais il se méfiait toujours, on ne savait jamais. Evitant simplement le stupefix, il sourit :

"Outrage à exécuteur, agression sur agent du Ministère...Vous aggravez votre cas, vous savez ? Et ça aurait plus facile si vous aviez obéi..."

Sortant sa baguette, Danny lança un osteoclaste qui toucha le bras du guérisseur. Bras qui tenait la baguette, c'était un principe d'attaque qu'on apprenait à l'armée. Réduire les capacités de combat de l'adversaire. Cade sourit à nouveau :

"Quand on cherche, on trouve, Hamilton..."


Dernière édition par Daniel Cade le Jeu 4 Avr - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Mer 3 Avr - 21:31

Le membre 'Daniel Cade' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 02/03/2012
Parchemins postés : 779



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Misha Hamilton


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Jeu 4 Avr - 12:37

La lâcheté, c'était quoi ? Fuir, ne pas assumer, ne pas vouloir assumer les choses qui auraient du l'être, bien des choses qui finalement n'avaient pas d'importance à côté de la vie. Peut-être aujourd'hui Misha se devait de survivre, mais il n'avait pas envie de mourir, et ni de crever pour des idéaux qu'il continuait certes à soutenir mais qu'il revoyait plus ou moins. Des choses étaient à changer. Avait-il conscience de cette lâcheté dont il avait fait preuve ? Évidement, et il avait honte, tellement d'ailleurs qu'il avait encore du mal à se regarder. Cependant il fallait aussi voir les choses en face, et quand on savait plus ou moins comment était le régime, on ne pouvait se prétendre totalement innocent, pas quand on avait pour preuve d'inculpation une aide apporté à un hors la loi. Car même si ça avait fait sous la contrainte, Misha avait bel et bien apporté de l'aide, soigné et sauvé. Alors on lui reprochait d'avoir sauvé sa vie, lui il reprochait qu'on ne lui ait pas donné le choix. Il ne l'avait pas eu et c'était détesté d'avoir fait ça. Ce n'était pourtant pas une décision prise sur un coup de tête, mais il avait été condamné à la prendre, car en fin de compte, le résultat aurait été simple. Il savait que cette fuite avait aggravé son cas, l'avait fait passé pour ce qu'il n'était pas... et puis les choses avaient changé, bien vite d'ailleurs, et Misha ne mentait plus, il se prétendait bien contre le régime car il n'avait plus envie de perdre ce qui lui restait, à savoir sa vie. Du moins pas si stupidement à cause d'évènement qu'il n'avait pas choisi. Il ne comptait pas non plus mourir, mais si ça devait arriver, alors il l'aurait choisi, d'une certaine manière.

Misha se fichait bien de ce qu'on pouvait penser de lui maintenant. En tout cas ce que pouvait penser ce mec, il s'en fichait bien. Il avait vite compris qu'il n'était pas là pour papoter avec sympathie, c'est pourquoi le guérisseur avait attaquer. Il n'avait pas envie de blesser ni de tuer, mais si ça vie était en danger, il devait bien faire quelque chose, ne pas rester idiotement en plan. Oh il avait vite deviné aussi au moment où il avait raté son sort qu'il aurait droit à une riposte méchante, douloureuse, affreusement moche. Bref, ce qui arriva en fin de compte. Obéir ? Impossible. Mais au moment où il pensa ça, un sort fusa vers lui, il ne put contrer et assista impuissant à l'effet immonde. Les os de son bras se brisèrent, il le sentait, il l'entendait. Tombant à genoux sous la douleur, il du serrer les dents pour ne pas se mettre à crier, et Dieu sait pourtant qu'il n'avait pas envie de se retenir. Il avait mal, jamais il n'avait connu telle souffrance physique, là, c'était presque plus douloureux que ce qui lui pesait sur le cœur, il en oubliait la déprime, seule la colère mêlé à l'envie de vivre faisait que Misha se relevait, difficilement, prenant sa baguette dans son autre main. Il allait avoir du mal, mais il ne céderait pas si facilement. Respiration difficile sur respiration difficile, il releva la tête pourtant, toujours le visage crispé, mais une fureur palpable dans les yeux.


« Vous croyez quand même pas que... que je vais vous suivre aussi facilement... »

Dieu qu'il avait mal, il aurait pu se soigner immédiatement, mais c'était une perte de temps considérable, et il n'allait pas laisser impuni. Il voulait vivre. Aussi, il n'aurait pas de remord à utiliser des sorts qu'il n'utilisait qu'en cas de soin, généralement.

« Expellit aer »

Une magie qui n'avait pourtant pas lieu d'être dans un duel mais qui avait son effet car il ferait cracher ses poumons à cet exécuteur. Il ne c'était sans doute pas attendu à ça et tant mieux. L'idée de fuir aurait du suivre après ça, mais il avait trop mal. Le jeune homme essaya de bouger les doigts de sa main touché, mais malheureusement rien, et le simple fait de penser à se mouvoir était un supplice. Il releva les yeux vers l'agent du Ministère.

« Croyez bien que j'en ai plus rien à foutre de mon cas... »

Ça n'aurait rien changé de toute façon...

HRP :
Daniel : 7/3
Misha : 7/3


Dernière édition par Misha Hamilton le Jeu 4 Avr - 21:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Jeu 4 Avr - 12:37

Le membre 'Misha Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Jeu 4 Avr - 21:46

Daniel Cade n'avait jamais fui. Ce n'était pas dans son caractère, il ne pouvait pas faire ça. En fouillant sa mémoire, il s'était aperçu qu'il n'avait jamais tourné le dos à la difficulté ou au danger. Il était fier de ça. On ne pouvait pas lui dire qu'il était un lâche. Et de toute façon, il n'aurait pas pu tourner le dos au purisme, son père l'avait élevé dans la perspective de se battre. En fait, Cade s'était élevé lui même dans l'idée de se battre, parce qu'il n'avait que ça de toute façon. Il était le bâtard. Danny ne supportait pas qu'on l'appelle ainsi, il ne voulait pas de ce surnom. Et il ne pardonnait pas à son frère et à soeur de l'avoir toujours vu ainsi. Rien que d'y penser, Daniel était en colère. Vraiment en colère. Il n'avait pas mérité ça, ce n'était pas sa faute. Il maudissait chaque jour sa mère, cette putain de sang-de-bourbe qui avait voulu corrompre son père et lui voler ses pouvoirs. A elle non plus, il ne pouvait pas pardonner, car elle lui avait pourri son destin. Il aurait pu être sang pur, et être digne, mais non. Cade la haissait de tout son être. C'était de sa faute, au final, s'il était un bâtard. Personne ne le reconnaitrait jamais facilement, personne n'aurait de respect pour lui, parce qu'il ne portait pas le nom Walls, parce qu'il était un Cade et qu'il était un sang mêlé, fils d'une sang-de-bourbe.

Daniel le savait, s'il voulait être reconnu, il faudrait qu'il fasse ses preuves, qu'il se batte. C'est ce qu'il faisait, et finalement, il était arrivé à devenir exécuteur. Il était respecté, il avait un minimum de pouvoir. Bon, il ne dirigeait pas le ministère, mais on ne le voyait pas comme la lie de l'humanité, et quand il se regardait dans un miroir, il était fier de ce qu'il était devenu. Au début, on l'avait regardé comme un minable, un type qui valait à peine mieux que les nés-moldus. Daniel enrageait de ça. Des sang mêlés comme lui, il y en avait beaucoup, qui se battaient pour le régime, qui y croyaient, honnêtement et simplement. Et on les dénigrait, on se moquait d'eux.

Tout ça à cause de qui ? A cause de gens comme Misha Hamilton. Oui, il était facile de dire, quand on voyait sa trahison, de dire que même bien intégrés, les sang mêlés étaient corrompus et pouvaient toujours trahir. C'était à cause de gens comme lui que Daniel surprenait des commentaires blessants à son encontre. Ce n'était qu'une minorité de sang mêlés qui trahissait, et ça devenait une généralité, car les organismes de propagande reprenaient très bien ça. Et Cade enrageait encore plus. Il ne voulait pas être stigmatisé, il n'était pas comme Misha Hamilton. Il avait toujours été honnête, si on excluait ses petits vols réguliers.

Misha Hamilton était une insulte à tout ce que Cade avait essayé de construire, de batir. Il le détestait, comme il détestait sa lâcheté, son désespoir, sa tête de dépressif. Il n'y avait rien à sauver chez l'ancien guérisseur, et Daniel, qui n'était pourtant pas méchant homme, n'avait pas envie d'avoir pitié de lui. Hamilton ne pouvait pas le comprendre, il ne connaissait même pas le nom de l'homme qui se battait avec lui.

Cade ne le comprenait même pas. Il ne comprenait pas qu'on puisse fuir, qu'on puisse pouvoir être aussi...égoiste, et minable. Et puis être aussi contradictoire...

Il n'aurait pas du réfléchir autant, songea-t-il, alors que le sort du guérisseur l'atteignait. Drôle de sort, d'ailleurs. Cade eut la soudaine impression qu'une main s'était introduite dans sa gorge et essayait de lui arracher les poumons. L'air entier disparut de sa cage thoracique, et d'un coup, un flot de sang lui remonta à la bouche. Il le cracha avec une douleur immonde. Il murmura, crachotant encore un peu de sang dans une quinte de toux :

"Espèce de salaud..."

Il réussit tout de même à se redresser, essuyant ce qu'il restait de sang sur son menton.

"Z'êtes un peu bizarre, vous...si vous vous foutez de ce qui vous arrive, pourquoi vous êtes là vous battre ? Vous savez même pas ce que vous voulez, Hamilton. Vous ne vous rendez même pas compte que tout ce que vous voulez, c'est vivre. Et que justement, non, vous ne vous en foutez pas."

Mais ce n'était pas pour ça que Cade aurait de la pitié. Il n'en avait pas envie, et tout ça l'enervait. Il voulait en finir. Levant de nouveau sa baguette, il lança de nouveau un osteoclaste, visant cette fois la jambe du guérisseur, qui se brisa dans un charmant bruit d'os qui craquent.

"Le truc, c'est que vous finirez par plier..."


Spoiler:
 


Dernière édition par Daniel Cade le Sam 6 Avr - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Jeu 4 Avr - 21:46

Le membre 'Daniel Cade' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 02/03/2012
Parchemins postés : 779



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Misha Hamilton


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha Sam 6 Avr - 18:16

La colère, c'était rarement le chemin que Misha empruntait, mais il devait avouer que depuis qu'il avait radicalement changé de vie, ses habitudes en elle même avaient aussi changé. D'ailleurs, pourquoi rester passablement sympathique quand toutes les personnes qui vous recherchaient ne l'étaient pas et avaient plus tendance à vouloir vous tuer. Ou a défaut d'ôter la vie, vous faire du mal. C'était exactement ce qu'était en train de faire cet homme que Misha ne connaissait absolument pas et n'avait pas envie de connaître. Quel connard celui là, véritablement dangereux. Mais en s'enfuyant, le guérisseur n'avait pas pensé à avoir une vie tranquille, et c'était une évidence qu'il ne le serait jamais. Dommage, mais c'était ainsi. Regrettait-il d'avoir fuit ? Tous les jours oui. Mais rester c'était symbole de mort, même si il se souvenait parfaitement ce que James lui avait promis. Il en avait encore des remords et l'avoir ainsi trahit lui brisait le cœur. Peut être que lui avait tourné la page, mais ce n'était pas encore simple pour Misha qui avait chaque jour devant lui le rappel de ses erreurs. Il faudrait bien avancer un jour, non ? Hélas.

La douleur de son bras ne cessait de lui rappeler le danger de la situation. Pourquoi ne pas fuir ? Ça aurait été une bonne idée, mais le jeune homme doutait que ce soit aussi simple, et sans doute cet exécuteur prévoirait-il le coup, lançant un sort vicieux pendant que sa cible tentait de s'échapper. Quelle était la solution ? Mettre hors d'état de nuire ce mec avant que ce ne soit lui qui le fasse. Misha avait-il eu pitié en lançant lui même son sort ? Non, et encore moins quand il vu l'homme cracher du sang de ses poumons douloureux. Le but n'avait pas été d'être cool, et la douleur devait être à la hauteur de celle qu'il ressentait pour son bras brisé en mille morceau. Une chose rassurait le jeune homme, c'était sa capacité à pouvoir se soigner facilement une fois tout ceci terminé, mais bon Dieu que c'était moche, que ça faisait mal. Souriait-il d'infliger de telle souffrance à son adversaire ? Non, ce n'était pas drôle, ce n'était pas un jeu. Misha avait perdu de sa sympathie mais il n'était pas un connard fini, et il ne comptait pas le tuer, même si cela devait s'avérer nécessaire. Le mettre K.O suffirait. Et si ce n'était pas possible, et bien le jeune homme tenterait tout pour s'enfuir. Lâche ? Oui. Mais était-ce une raison valable pour perdre la vie ? Misha n'avait pas fuit pour se faire avoir aussi facilement...


« Vous ne comprenez pas et je doute que vous cherchiez à comprendre. Non évidement je n'ai pas envie de mourir, mais je me fiche bien que les connards de votre genre trouve que j'aggrave mon cas. »

Quel était l'intérêt de cette discussion puisque l'un comme l'autre savaient qu'ils ne pourraient se convaincre. Le sort fusa à nouveau, et tentant de l'éviter, Misha ne put à cause de son bras qui lui faisait souffrir le martyr dès qu'il bougeait trop. Cela dit, il aurait peut être mieux valu encaisser cette douleur là plutôt qu'une autre. On ne pouvait pas dire que cet exécuteur faisait dans l'originalité, mais en moins il trouvait les sortilèges efficaces. Dans un cri de douleur et de dégout, Misha n'eut d'autre choix que de plier complètement genoux à terre alors que sa jambe se brisait de la même façon que son bras. Le souffle difficile, impossible de ne pas trembler et de ne pas avoir mal. Comment rendre la pareil ?

« Vous en avez de l'humour... »


Un pauvre murmure, mais pour l'instant, le temps de se remettre un peu les idées en place, Misha ne pouvait faire guère autre chose. Si il ne se dépêchait pas de répliquer, l'issu de ce duel serait vite donné. Relevant la tête, à son tour, il lança un osteoclaste, brisant à son tour le bras de son adversaire qui tenait sa baguette. Il voulait jouer à ça ? Tant pis, le guérisseur avait de la ressource, quoiqu'on puisse en penser.

« Qui pliera avant l'autre ? ... »

Mais bon Dieu que ça faisait mal.

Hrp :
Cade : 4/3
Misha : 4/3


Dernière édition par Misha Hamilton le Dim 7 Avr - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La fureur de vivre || Misha

Revenir en haut Aller en bas

La fureur de vivre || Misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-