POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

L'art de la guerre ( Mj )[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: L'art de la guerre ( Mj )[terminé] Ven 19 Juil - 13:39

La mort et les larmes. Tout le monde pleurait, car la mort restait affreuse pour tout le monde...enfin pour ceux qui étaient tués. Pour ceux qui tuaient c'était toujours autre chose, c'était surtout la preuve qu'ils restaient en vie, et qu'on ne pouvait pas les abattre. Witcher était l'un de ceux là. Triste à dire, n'est-ce pas ? Vivre avec la mort, vivre grâce à la mort, une drôle de façon d'exister, mais la seule qu'il connaissait, la seule qu'il lui restait maintenant. Détruire pour ne pas être détruit, et peut-être aussi pour oublier qu'il l'était depuis longtemps. Le mangemort restait, parce qu'il ne connaissait que la guerre, parce qu'il n'aimait que cela, parce que le sang était son plus vieux compagnon d'arme. Le bourbisme guettait encore, et s'ils ne faisaient pas la guerre, ils n'auraient jamais la paix. Le chef irlandais se défendait encore, mais les puristes menaient la partie. Seul contre tous, l'issue lui serait fatale.

Witcher ne disait rien. Il était un fataliste. Le destin tournait, il charriait le sable qu'il était lui, comme les autres hommes, et il n'y avait rien d'autre à dire. Mike continuait à se battre, parce qu'il le fallait, parce que c'était la seule solution. Maintenant les irlandais avaient déjà perdu. Il n'y avait rien à dire. Il ne se sentait pas obligé de commenter ce qu'il faisait. Mieux valait agir encore, et la preuve, Curtis était encore vivace puisqu'il réussissait à bloquer les sorts. Mais il était encerclé. Que De SaintClair dise ce qu'il voulait. Le mangemort se taisait, et son regard, très froid, surmontait un odieux sourire sur de lui. Ce sourire là aussi exprimait la fatalité. La fin était proche. Curtis O'Connell allait répondre de ses crimes. Witcher était un revanchard, à sa manière. Même s'il était en paix avec lui même, il comptait faire voir aux autres ce que ça faisait de ne pas l'être.

Le patronus messager arriva avec une grande précision. D'un simple sifflement autoritaire, Mike mit en mouvement son groupe. Ils arrivèrent alors que le groupe de De SaintClair finissait de le canarder et que celui d'Eris prenait le relais. Il était encerclé, bien fini. Mike ne paniqua aucunement, même lorsque les trois hommes de Valverde échouèrent leur sort. C'était inutile. On ne pouvait pas dire que le stress était quelque chose de propre à Witcher. De fait il se foutait de tout

Valverde lança un videntraille à l'Irlandais. Il s'écroula, tâchant de retenir les organes qui s'échappaient de son corps, mais c'était trop tard, il était déjà fini et il ne réussirait pas à s'échapper. Pourtant il continua à se battre. Deux des hommes de Witcher tentèrent de lui lancer des sorts. Il bloqua le diffindo du premier et renvoya l'osteoclaste de l'autre. Mais Mike le contourna simplement. Il tenait toujours sa griffe de sang prête, et d'un coup il bondit. L'arme magique frappa le sorcier au coup, libérant un flot de sang. O'Connell poussa quelques gargouillements minables, puis plus rien. Un dernier homme de Witcher jugea bon d'immobiliser Curtis par un stupefix. Deux précautions valaient mieux qu'une, son chef laissa faire. Le mangemort masqua difficilement un sourire et il murmura comme pour lui même :

« T'inquiète pas, fils, le ciel a un plan pour toi maintenant. »

Un plan qui n'allait pas du tout plaire aux dirigeants irlandais, et beaucoup à l'état-major puriste. Non pas que Mike s'en soit spécialement soucié, mais c'était toujours ça de pris. A présent restait à mettre la dernière partie du plan en action. Valverde et Selwyn pourraient jeter un œil à l'arrière garde, Witcher et De SaintClair s'occuperaient du prisonnier et de Mulciber. Nuke Town tombait. Comme le reste de l'Irlande. Car on arrêtait pas le purisme.



HRP:
 


Dernière édition par Mike F. Witcher le Ven 19 Juil - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: L'art de la guerre ( Mj )[terminé] Ven 19 Juil - 13:39

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Guerrier Exceptionne' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 12/10/2010
Parchemins postés : 73



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 12PV
Edward Mustang


MessageSujet: Re: L'art de la guerre ( Mj )[terminé] Mar 23 Juil - 11:07

Tryan de SaintClair donna ses ordre immédiatement à la suite de la chute de Curtis sur le sol sec et dur des abords de Nuketown. La victoire était là, vivace, complète et sans la moindre bavure. Un véritable pied de nez à Mulciber, lui qui avait congédié l'instigateur de son sauvetage de ses fonctions au Ministère...

Les ordres furent simples, le français et Witcher s'occupaient de babysitté le prisonnier et de l'amener au Camps Majeur que Brom venait de dresser à 1 kilomètre de Dublin. Ils seraient escortés par les armées internationales venues de toute l'europe puriste pour mettre un terme à la guerre ou au massacre selon les éditos des journaux locaux.

Valverde et miss Selwyn furent chargé d'aller inspecter les abords de la ville qui avaient subi une explosions quelques minutes plus tôt. Le Vieil homme marchait de bon train malgré la fatigue accentuée par le poids de ses années. Les sorciers avaient un métabolisme différent des moldus, leur âge n'était pas véritablement un frein à leur activité physique et il décuplait les facultés magiques. C'est d'ailleurs ce qui rendait l'immortalité si attrayante pour les mages noirs, car plus on devient vieux, plus on devient puissant.

Les deux comparses arrivèrent dans le village dont la bonne moitié était en feu et en décombres. Le Capitaine les accueillit cependant, il dénombra les pertes, tous les blessés périrent ainsi qu'une vingtaine de gens s'en occupant. Environ quarante-cinq morts, il faudrait vérifier en comptant les cadavres. Il expliqua qu'il s'agissait d'un piège magique indétectable par le révélasort de Scarpin, qu'ils n'avaient rien pu faire pour éviter ça.

Du bruit assourdissant se fit entendre un peu plus loin, une autre maison venait d'exploser. Elle était vide depuis bien longtemps déjà, mais ça surprenait. Valverde, avec sagesse, n'hésita pas une seconde à donner l'ordre de la retraite et de laisser les morts sur place en attendant que la ville soit stable. Il voulait la sonder avec les Runes, il commença un travail de concentration, fermant les yeux et marmonnant des formules magiques incompréhensible pour les non initiés.

C'est alors que Edward Mustang décida de faire sa sortie. Une des portes des maison intact s'ouvrit à la volée, laissant apparaître l'auror torse nu, sa peau semblait recouverte d'éclaboussures de sang de loin alors qu'il effectuait un sprint formidable.

Il n'était pourtant pas éclaboussé ou sale, depuis de très longues minutes il avait écrit avec du sang des formules alchimiques complexe sur son corps, puis il avait employé sa science pour faire sauter plusieurs pâtés de maisons dans un but unique : trouver de la matière première.

Le corps humain comptait bien des éléments en son sein, et quiconque savait s'en servir pouvait trouver là matière première à bien des explosifs. Mustang avait appris toutes les formules chimiques moldues nécessaires au cours de ses heures d'études durant le repos entre deux combats. Sa science moldue, combinée à l'Alchimie le rendait furieusement dangereux même sans baguette. Mais cette bombe humaine devait avoir un mèche, il l'avait toujours su. Et il était cette étincelle nécessaire à voir le purisme s'embraser.

Il était à mi-chemin quand Selwyn et ses hommes dégainèrent leurs baguettes, les Gardes de Valverde étant masqués par une baraque il ne purent pas réagir si vite. Ils commencèrent à imiter leurs camarades alors que Eris étant encore absorbé par sa tâche. La jeune femme du faire un choix, car elle avait depuis plusieurs dixième de seconde que le connard de borgne venait tout faire sauter, le choix entre sa vie ou celle d'un haut dirigeant du Purisme. Elle se retourna alors qu'Edward Mustang frappait dans ses mains, qui une fois jointe devant son torse semblaient être une position de prière. Il hurla "Mort au Seigneur des Ténèbres" tout en poursuivant sa course. La jeune femme ne se démonta pas, elle formula un protego rapide et efficace devant un Valverde qui venait de se rendre compte de ce qui se passait et qui entamait son geste défensif tout comme ses gardes.

Une lumière aveuglant jaillit des motifs dessiné sur la peau de Mustang alors qu'il hurlait sa rage de voir sa victime lui échapper, et une formidable explosion retentit, emportant le reste de la ville sur son passage.

Montgommery fit demi tour avec ses meilleurs hommes, avançant vers le lieux du massacre. Il y trouva un Eris Valverde en pleine forme, entouré de son escorte, portant soin à Banner qui était très gravement brûlé, qui hurlait à la mort. Sa chair calciné sentant le charbon de bois trop longtemps consumé. Il y avait quatre cadavres à côté, un éparpillé qui était le reste Mustang et trois autre calcinés et partiellement démembrés. Banner souffrit une minute de plus avant de s'éteindre.

Nuketown était tombée, et le plus grand défenseur de l'Irlande avec elle. Selwyn avait sacrifier sa vie pour faciliter la survie de son supérieur, un sacrifice digne du Purisme grandissant et sa victoire prochaine. Mais pour l'heure, seuls les morts avaient vu la fin de la guerre.

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'art de la guerre ( Mj )[terminé]

Revenir en haut Aller en bas

L'art de la guerre ( Mj )[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-