POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Ven 12 Avr - 23:51

La réaction de Mercurius me fit sourire. Sûrement parce qu'il n'y avait pas de réaction, en fait. J'avais légèrement l'impression de parler dans le vide. Il devait m'entendre, mais peut être pas m'écouter. Si cela était le cas, je n'étais au moins pas la seule à entendre sans écouter. De temps à autres, on ne perdait pas grand chose. Comme là par exemple. S'il n'écoutait pas vraiment, il ne passait pas à côté d'informations capitale. C'était déjà ça. Ma remarque par rapport à son sommeil sembla néanmoins le faire réagir. Sûrement qu'il ne trouvait pas d'utilité au fait de me répondre auparavant.

« T'veux que je te montre ce que c'est le feu ?! »

Mais bien sûr H. Vas-y, montre moi, explique moi, apprend moi, je n'attends que cela. Je le regardais, attentive à ce qu'il allait bien faire. Un Incendio ? Trop classique, ce n'était absolument pas son genre. Surtout pas après un Aguamenti, aussi raté soit-il. Je ne cherchais pas à contrer, ayant trop envie de voir ce qu'il m'avait réservé.

« INFERNOOO ! »

C'était quoi ça, encore ? Où est ce qu'il trouvait tous ces sortilèges ? Comment parvenait-il à les exécuter ? Je n'avais pas le temps de chercher quelconque réponse à mes questions, les flammes me frappèrent immédiatement. Enfin, je ne sais pas si on pouvait réellement appeler cela des flammes.. Le feu est d'une couleur orangée généralement. Or là, leur couleur s'apparentait plus à du noir. Semblable à la nuit, aux ténèbres... Et accessoirement, à la magie noire. C'était impossible... Comment un élève pouvait-il parvenir à cela ? Il ne pouvait pas, tout simplement... Enfin... H était quelqu'un de spécial, hors du commun. Je n'en avais jamais douté, mais de là à avoir une puissance magique telle qu'elle... Au moins, je le saurais.

Je n'avais pas réellement voulu finir au sol, ayant essayé de lutter. La puissance avec la quelle le sortilège avait été lancé ne permettait aucune résistance de ma part. Mes doigts relâchèrent légèrement ma baguette, qui glissa avant de finir à quelques centimètres de ma main. Je n'essayais même pas de la récupérer, étant paralysée par les flammes. Petit à petit, ces dernières consumaient mes vêtements, ou une bonne partie. H ne semblait pas décidé à stopper le sort, pas pour le moment en tout cas... Je me vengerais de toute manière. Quand, comment et où, je n'en savais rien, mais je me vengerais. La chaleur se faisait sentir, du moins pour moi, et ma peau le ressentait également. La sensation de brûlure mêlée aux effets du sortilège précédent était tout simplement atroce, presque insupportable.

Dans un élan de bonté ou d'ennui, il arrêta finalement le sort. Quand on y réfléchissait, il n'avait pas duré si longtemps que ça, mais quand on en est la cible, cela paraît bien plus long.Malheureusement. Ni l'un ni l'autre ne bougions, et il reprit la parole.

« Je pensais jamais que t'aurais autant le feu au cul Leo' ... »

Il se fichait de moi, encore. Le capitaine était visiblement amusé par ses propres conneries. Je marmonnais quelques mots pas vraiment compréhensibles. Si jamais il décelait quelque parole correcte, il pourrait comprendre un ''Très drôle H... Vraiment très drôle.'' Je n'avais pas prise sa raillerie méchamment, juste que cela n'était pas réellement... le moment ? Enfin, je n'allais pas pouvoir le faire changer. Il était et resterait lui même.

« Alors t'en veux encore ? Ou t'as pas le courage de finir le boulot ? »

Je pense qu'il risquerait d'être surpris par ma réponse. Quelle était notre maison ? Gryffondor non ? Et bien qu'il ne remette pas mon ''courage'' en cause. Certes, dans certaines situations... j'étais plus pitoyable qu'autre chose, et mon courage s'envolait, mais... ce n'était absolument pas comparable. Je frémis légèrement en me remémorant ma commission du sang, avant de reprendre, chassant cette pensée de ma tête.

-Tu crois vraiment que je vais renoncer à terminer un duel, même si c'est face à toi ? J'ai encore un minimum d'honneur.

De la provocation ? Mais non, c'était juste une idée. Histoire de bien lui faire comprendre que je n'étais pas prête à lâcher aussi simplement. Certes, il n'y était pas allé de main morte, mais j'étais consciente, en état à peu près correct, donc je pouvais me battre. Je savais pertinemment que je ne pourrais pas finir victorieuse, mais il ne me tuerait pas. C'était déjà ça. Il ne fallait pas croire, je tenais encore un tant soit peu au semblant de vie qu'il me restait. J'ai bien dit semblant de vie. Je n'allais pas exagérer non plus. Je récupérais rapidement ma baguette, et pointais immédiatement H.

-Confundo !

Je me redressais ensuite d'un coup sec, chose que je n'aurais jamais dû faire. Laissant échapper un gémissement de douleur, mon visage affichait à présent une grimace quelque peu idiote. C'était qu'il ne m'avait pas loupée... Verdict du sort ? Raté. Il fallait sérieusement que je sois plus sérieuse ou que je m'entraîne plus régulièrement. Le pire était que je ne le faisais pas exprès. Manquant de retomber, je gardais néanmoins l'équilibre, et les yeux fixés sur H. Je soupirais doucement, reprenant ensuite la parole.

-T'aurais quand même pu éviter les flammes. Regarde l'état dans le quel tu as mis mes vêtements...

Oui, je me plaignais, alors que je n'avais absolument pas à. Je pouvais continuer de m'estimer heureuse d'être dans l'équipe. J'aurais pu subir pire. Je me demandais quand même si, sans trop m'abîmer non plus, il aurait pu faire pire. Sans doute. Bon et bien je n'avais plus qu'à attendre. Qu'allait-il faire maintenant ? Je le défiais du regard, les lèvres relevées en un faible sourire.

Spoiler:
 


Dernière édition par Leonora Levinson le Sam 13 Avr - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Ven 12 Avr - 23:51

Le membre 'Leonora Levinson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Doué' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Sam 13 Avr - 18:28

Si H avait la réputation d'être l'élève le plus balèze et le plus coriace de Poudlard, ce n'était pas pour rien. Non, cette réputation était fondée sur le nombre d'élèves qu'il avait explosé durant ses dernières années, et de la manière dont il l'avait fait. Au début non sans mal, puis après, avec une facilité déconcertante.
On s'est mis à le reconnaître, à le voir faire, évoluer même parfois, on avait vu le petit gars qui était devenu le parrain de Poudlard en même pas deux ans.
Il s'était construit son empire, avec ses fidèles, un peu comme Lord Voldemort l'avait fait, mais à plus petite échelle.
Maintenant, c'était lui, le maître des lieux, et pas cette pimbêche de LeeRoy.
La tête de Poudlard se trouvait dans le peuple, et non dans ce qui semblait en être au dessus.

Maître sur le terrain de Quidditch, maître sur l'estrade de duel, maître dans les couloirs, maître dans les cachots, il était tout simplement au dessus du reste, non pas par plaisir, parce qu'il avait atteint le degré ultime de domination.
Comme quoi, le sonore et le dégueulasse ça payait.
Plutôt que de demander poliment, mettre une beigne ça allait plus vite, et ça défoulait, c'était ça la combine à nanar.

-Tu crois vraiment que je vais renoncer à terminer un duel, même si c'est face à toi ? J'ai encore un minimum d'honneur. 

Elle se relevait la gamine. Elle en avait dans le futal pour une minette. H le savait, il avait en partie fait d'elle une vraie joueuse, qui n'abandonnait pas. Ouais, elle taquinait peut être au souaffle, mais une fois la baguette entre les mains, yavait plus personne.
Elle essayait de poursuivre, mais son corps lui disait stop. Elle avait encaissé presque sans broncher, et elle pouvait en être fière.
Après, ça aurait pas été la même avec des sorts plus méchants, l'ostéoclaste, l'amet, le doloris, le timoris et encore bien d'autres que H gardait en réserve pour ceux qu'il voulait vraiment faire douiller, elle, c'était juste pour l'échauffement, tout comme les deux péons avant elle.

Le confundo partit loin, très loin, et le lion ne broncha même pas. Ouais, elle avait atteint sa limite, mais vu son état de squelette sur patte, c'était pas vraiment gênant.
Et Leonora continuait de le dévorer du regard, elle en voulait, mais n'avait pas le niveau, et pourtant elle était une année au dessus de lui, c'était dire.
Elle ne pouvait pas continuer, mais elle voulait … à ses risques.

-T'aurais quand même pu éviter les flammes. Regarde l'état dans le quel tu as mis mes vêtements... 

Le Gryffondor rit alors à cette boutade. Il aurait eu la même réaction, en même temps vu l'état de la miss, c'était relativement compréhensible.
Et vint la réponse pleine de répartie et de … bah de H style.

« Attends je me demandais juste c'était quoi la couleur de ton soutif ! »

Et il rit à sa blague. C'était débile, mais ça le faisait rire.
Maintenant que cette boutade était bien placée, il fallait peut être penser à conclure ce duel.

« Bon allez on va terminer ça … Expelliarmus ! »

Le trait rouge projeta dans les airs la miss et ôta la baguette de la main de la Gryffondor qui valsa au loin dans la salle. Voilà comment se terminait ce duel.
H avait encore une fois gagné, et cela ne changeait pas grand chose à son mode de vie, mais au moins, il avait passé un bon moment avec elle, sans que ça soit un truc de fesses.
Le parrain venait encore une fois de prouver qui était le papa ici.

S'étirant, il se déplaça sur l'estrade avant d'arriver au niveau de son adversaire qui était à terre, sans doute cassée et usée par ce combat qui lui avait apporté de bonnes courbatures et quelques brûlures au passage.
Il aurait pu lui dire 'c'est bien fait pour ta gueule', mais c'était presque pas le genre de la maison.
À son niveau, il lui tendit la main pour qu'elle se relève, ajoutant avec un air calme et pas cynique :

« Allez Levinson, sans rancunes. »

C'était ça le sport, le duel, l'esprit de la team Gryffondor. On se bourre le mou mais on s'aime bien.


Dernière édition par Mercurius H. Yakovsky le Sam 13 Avr - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Sam 13 Avr - 18:28

Le membre 'Mercurius H. Yakovsky' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Dim 14 Avr - 21:16

H pouvait penser plusieurs choses. Soit j'étais particulièrement coriace, soit je cachais pas mal ce que je ressentais. En réalité, c'était un mélange des deux. Le Quidditch m'avait beaucoup apporté au niveau de l'endurance et de la résistance. Il fallait dire qu'avec ce qu'il ''exigeait'' de nous, nous n'avions pas trop le choix. Ce n'était pas un reproche que l'on pouvait lui faire. Au début, comme il me l'avait si gentiment rappelé tout à l'heure, le physique ne suivait pas vraiment. Mais au final, on s'y habituait. J'avais mal, dire le contraire aurait été mentir. Tout le monde savait que je n'étais pas une menteuse, évidemment. Et puis, je ne voulais pas lui montrer que j'étais faible, même s'il devait s'en douter. C'était Mercurius Yakovsky, pas n'importe qui non plus. J'avais beau avoir un an de plus au niveau scolaire, il était bien plus puissant que moi. Que nous en général d'ailleurs. Il devait être un des élèves, si ce n'était l'élève, le plus doué de Poudlard.

Sans quitter mon sourire, je restais plantée devant lui, mon poing se serrant le plus fort possible. Cela me servait, encore, à extérioriser les restes de douleur. Je n'étais pas non plus insensible, cela faisait mal, même si je ne le montrais pas spécialement. Je tenais encore un peu au restant ''d'image'' qu'il me restait, bien que ce duel soit plus de l'amusement mêlé à de l'entraînement qu'autre chose. Le capitaine se mit à rire, ce qui ne fit qu'agrandir mon sourire. Il reprit la parole, directement, sans trop réfléchir.

« Attends je me demandais juste c'était quoi la couleur de ton soutif ! »

Je ne savais pas pourquoi, mais le naturel avec lequel il m'avait répondu ne m'étonnait même pas. Sûrement parce qu'il était toujours ainsi. Au moins maintenant, il avait sa réponse, vu que ça avait l'air de lui tenir à coeur. Je ris aussi, secouant légèrement la tête. N'importe quoi, vraiment...

« Bon allez on va terminer ça … Expelliarmus ! »

Hé mais... mais... mais... aie ! Ca fait mal le sol. Comme si je n'avais pas eu suffisamment mal avec les sorts précédents. Yakovsky, t'es saoulant quand tu t'y mets, sérieusement. Enfin bon, à présent, nous pouvions considérer ce duel comme achevé, et lui pouvait s'estimer vainqueur. Logique, la question n'était pas vraiment à poser, à moins d'avoir vraiment beaucoup de chance. Restant au sol, je tournais la tête afin de voir où ma baguette avait atterrie. Mercurius se dirigeait vers moi, et je le regardais faire, sans bouger. Une fois arrivé à mon niveau, il me tendit la main. Quelle gentillesse.. Cela ne collait presque pas au H habituel. Bref. Je saisis sa main et me relevais.

« Allez Levinson, sans rancunes. »

Je souris et passais ma main sur mes ''vêtements'', enfin, si l'on pouvait encore appeler ça comme ça. Ce geste servait au moins à les nettoyer un peu et à voir dans quel ils étaient. Quittant l'endroit où j'étais, je récupérais ma baguette qui traînait sur le sol à quelques mètres de là. Une fois fait, je m'auto-lançais un sort de couture. Pour ne pas avoir l'air bête dans Poudlard avec des vêtements dans cet état. Bon, il y avait mieux, du neuf par exemple, mais c'était déjà pas mal. Retournant près de Mercurius, je souriais.

-Sans rancune. Dis moi, tu avais prévu quelque chose après ce petit duel improvisé ou je peux te tenir compagnie ?

Contrairement à beaucoup de personnes dans l'école, rester avec lui ne me dérangeait pas plus que cela. Cela avait même un côté relativement plaisant. Pourquoi serais-je allée au bal de Noël avec lui l'année dernière s'il me dérangeait? En plus, c'était moi qui lui avait demandé. Il était rarement entouré d'une bande d'incapables. Ce n'était pas qu'il était solitaire, plutôt respecté et craint. Malheur aux personnes qui oseront ou avaient osé le défier et lui faire face. Franchement, ce dont il était capable n'était plus un secret. L'équipe de Quidditch avait un traitement de faveur vis-à-vis de son comportement. Il ne nous ferait aucun mal, et je pense qu'il ne laisserait pas passer que l'on nous en fasse. En même temps, cela se comprenait. Après quelques instants, je repris.

-A moins que ma présence te dérange,bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Mar 16 Avr - 11:02

Le sonore et le dégueulasse ça avait le mérite de fonctionner, et surtout d'être efficace. À quoi bon être discret ? Vrai, l'efficacité c'était pas faire un coup dans le dos, nanana, c'était lui péter la tronche, lui refaire la face, crasher le premier objet à portée de main sur l'autre.
Métal ou pas d'ailleurs, mais vrai que ce matériau avait l'avantage d'être vraiment efficace, le rapport avec ce duel ? Aucun.
H avait depuis peu une notoriété nouvelle. Serpens avait quitté la scène de l'Elite, qui lui appartenait désormais, en toute légitimité, le Quid', continuait de maintenir un degré de responsabilité et de classe de renommée publique. Encore plus lorsqu'on est attrapeur, et surtout capitaine, vainqueur de la dernière coupe et qu'en plus, on avait plus du double de points des deuxièmes.

Tous les cinquièmes années ne pouvaient prétendre pouvoir latter avec autant de facilité un sixième années, voir un septième, voir un sixième et un septième ensemble.
Mais lui, il avait torché ça, bon ok, c'était amical, mais même dans ce degré de sympathie, il y avait le duel, et le résultat, bien que facilement déterminé à l'avance, permettait de donner un ordre d'idée de qui était le meilleur des deux. Si doutes il y avait, doutes il n'y avait plus.

La miss récupéra son bâton avant de se recoudre ses fringues, comme Erin l'avait fait avec la manche du lion lors de leur … bref. Ce sort était bien pratique, fallait qu'il l'apprenne, ça lui éviterait de devoir donner chaque couture à refaire à Elena qui devait en avoir légèrement marre, mais était trop polie et bien élevée pour lui faire remarquer.
H afficha presque une moue déçue en voyant les frusques de son adversaire se recoudre, fini le reluquage pervers, boh se rincer l'oeil n'était pas un problème pour ça, mais bon, on ne changeait pas un type qui collectionnait les donzelles.
Puis elle revint, avec des fringues 'presque' neuves, car tout était dans le presque …

-Sans rancune. Dis moi, tu avais prévu quelque chose après ce petit duel improvisé ou je peux te tenir compagnie ? 

Un excellente question de madame Belpair qui nous vient de Loches.
Bah euh … nan en fait il avait rien prévu, à part peut être grailler un bout ? Ouais, grailler un bout, c'était important de nourrir la bête, qu'elle soit assoiffée de nourriture ou … d'autre choses !!
Bref, en fait il n'avait rien prévu en attendant ce soir, peut être manger un bout et se reposer un brin.
Ouais peut être ça, sinon rien.
Ah si, peut être jeter un œil au truc de botanique pour demain ? Non, en fait même pas.
Conclusion de ces tergiversations futiles et volatiles : it's over nine thousand.

-A moins que ma présence te dérange,bien sûr.

Des pincettes, encore des pincettes, toujours des pincettes. Mais H était réputé instable, et ce n'était pas foncièrement faux, ce type était une bombe humaine, prête à péter à la gueule du premier qui s'en approchait un peu. Là était le délicat problème.
Cependant, ça ne l'empêchait pas d'avoir de l'humour, son humour.

« Arf, t'aurais gardé tes fringues dans l'état de tout à l'heure j'aurais ptêt' dit oui. Mais là ... »

Haussant les sourcils, il joua le jeu.
Puis en voyant la mine de la miss, il lui donna une tape dans le dos avant de reprendre.

« Meuh j'déconne ! Par contre on va grailler un bout, ça m'a donné faim ce petit échauffement. »

Se dirigeant vers la porte, il vérifia qu'elle le suivait, puis entra dans la Grande Salle, direction la table des Gryffondors. Là, il la laissa se placer à ses cotés avant d'approcher du bord de cette dernière où était posé un groupe de sixième années. Visiblement ces derniers ne les avaient pas vu arrivé, malheur à eux, malheur à l’œuf quand arrive la pierre.
H se plaça derrière l'un d'eux et lui dit d'un voix autoritaire et presque nasillarde :

« Décale toi d'un cul. »

L'autre ne prit pas la peine de se retourner.

« Tu te prends pour qui là ! »

Malheur à l'oeuf.
Le lion ne se retint pas. L'attrapant par le col, il le tira en arrière, le faisant tomber du banc sur le dos, manquant de peu de lui briser la nuque et au passage quelques côtes.
Le blondinet ferma les yeux de douleur, avant que le pied de son agresseur ne se place sur son torse et qu'une baguette soit pointée sur lui.

« Tu disais ? J'ai mal entendu je crois. »

L'autre eut un grognement semblable à un pleurnichement avant de rouler sur les cotés, et les autres s'écartèrent.
Ça, c'était la méthode H.
S'installant, il laissa aussi Levinson prendre place, vu que le troupeau avait fui, pauvres lâches qu'ils étaient.
Le lion se servit rapidement, même si ce n'était pas vraiment le moment, il aimait toujours avoir à manger, même si c'était les restes, même si c'était dégueulasse, tant que la bouffe rentrait, et ça ne sentait pas le moisi, il avalait. Sauf le poisson ou les trucs de la mer parce que l'odeur … bref.
Attrapant une tranche de bacon d'un coup de fourchette expert, il l'enfila directement dans sa bouche sans prendre le temps de la couper. C'était que ça creusait un peu la baston !

Ah oui … Leo était encore là.
Bon bah fallait faire la conversation.
Parler la bouche pleine ne dérangeait pas le russe, à vrai dire, il n'y avait pas grand chose qui le dérangeait.

« Bon sinon t'faisais quoi dans la salle ? T'm'as pas dit. »

Cette fois, ce fut une cuisse de poulet qui fut victime du coup de fourchette du punisher.
Elle voulait lui tenir compagnie, va savoir pourquoi. C'était une demoiselle, et essayer de les comprendre c'était se révéler ô combien stupide. Ça faisait un moment que H avait abandonné l'idée de comprendre la gente féminine, ce qui ne l'empêchait pas de conclure accessoirement, mais il préférait le faire au feeling, à l'instinct, ça marchait plutôt bien. Pour te le reste, il n'y avait pas mastercard mais une baguette, ou un poing, le bourre-pif étant assez persuasif.
Bref, Leo qu'est ce que tu me veux ? C'était limite ça l'interrogation mentale qu'il avait, perdue entre deux : ouais ça c'est pas mauvais ! Ou : tiens j'en reprendrais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 03/06/1999
Âge du joueur : 19
Arrivé sur Poudnoir : 06/12/2011
Parchemins postés : 709



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Leonora Levinson


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Mer 24 Avr - 13:48

H était tout sauf normal. On pouvait le qualifier de brute, d'imprévisible, de sanguin, de dégueulasse, de monstre, de tout ce qu'on voulait, mais pas de normal, et encore moins de gentil. Là ? Ce n''était pas de la gentillesse. Il n'était juste pas aussi violent qu'avec les autres. Nous n'étions pas beaucoup à bénéficier de ce traitement de faveur. Enfin, pour les ''privilégiés'', cela semblait presque normal qu'il soit comme cela avec nous. Toujours était-il que nous n'allions pas nous plaindre. Je revenais à la réalité en toisant l'objet de mes réflexions, tout en jouant avec une mèche de cheveux. J'attendais sa réponse. Si mes attentes étaient bonnes, il allait jouer le jeu des ''pics''. On ne pouvait pas réellement appeler ça comme cela, mais bon. Il reprit la parole.

« Arf, t'aurais gardé tes fringues dans l'état de tout à l'heure j'aurais ptêt' dit oui. Mais là ... »

Mon sourire laissa place à une expression totalement étonnée, presque choquée. Non mais attends H , pour qui tu me prends, et pour qui tu te prends ? … La réponse à la question était simple, en fait. Il se prenait pour lui même. Et puis, il croyait sincèrement que j'allais me balader dans tout Poudlard et monter jusqu'au septième étage avec des vêtements en lambeaux ? Il était en plein rêve. Je n’eus pas le temps de reprendre qu'il me tapa dans le dos.

« Meuh j'déconne ! Par contre on va grailler un bout, ça m'a donné faim ce petit échauffement. »

Ah, il n'était donc pas sérieux. Son... humour me surprendra toujours. Parce que c'était typiquement le genre de choses qu'il pouvait dire et ne pas en penser moins. Il se dirigea vers la porte, et je le suivais, lentement. Après tout, nous avions le temps non ? Il n'avait rien prévu, moi non plus, donc bon. Une fois arrivés dans la Grande Salle à notre table, je souris aux sixièmes années qui étaient assis à la table. Visiblement, H n'avait pas l'intention de leur permettre de terminer leur repas tranquillement. Je suivais attentivement la conversation entre H et l'autre Gryffondor.

« Décale toi d'un cul. »

« Tu te prends pour qui là ! »

Mon sourire ne fit que s'agrandir lorsque notre camarade osa répliquer ceci à Mercurius. C'était un sourire purement ironique, presque moqueur. Je croisais mes bras sur ma poitrine en observant attentivement la réaction de H, qui ne se fit pas attendre. Quelques instants plus tard, le blond se retrouva au sol, sur le dos. Le pied du capitaine, qui pointait le sixième année de sa baguette, empêchait tout mouvement de ce dernier.

« Tu disais ? J'ai mal entendu je crois. »

Il gémissait ou plutôt, pleurnichait. H laissa le sixième année se relever et partir, enfin s'enfuir. Je m'installais à côté de Mercurius en souriant. Il se servit rapidement, et je le regardais faire, me servant à mon tour. Comment faisait-il pour avaler ça d'un coup sec ? Fin je sais pas, il aurait pu prendre le temps de découper et savourer, non ? Il ne semblait pas de cet avis. Tandis qu'il mangeait, je coupais soigneusement ma viande. Je repensais au blondinet qui devait avoir eu réellement peur tout à l'heure, et repris, doucement.

-Tu n'y es pas allé un peu fort avec l'autre? 'fin il avait rien fait de mal...

Réalisant que je n'aurais peut être pas dû dire ça, je repris immédiatement, avant qu'il puisse répondre.

-Non rien, oublie ce que je viens de dire.

Il mangeait encore et encore, et reprit, la bouche pleine. C'est pas bien H, on ne parle pas la bouche pleine... Je doutais du fait que cela le dérange.

« Bon sinon t'faisais quoi dans la salle ? T'm'as pas dit. »

-J'essayais juste d'être au calme en fait. Dans les dortoirs, c'était clairement pas possible. Y'avait Elena et les deux autres qui gloussaient bête, ça m'énervait.

Oui je sais, H appréciait Elena. Mais il voulait une réponse, il l'avait eue. Je n'allais pas cacher ce que je pensais de cette idiote pour lui faire plaisir. J'aurais peut être dû. Enfin bon, on ne peut pas plaire à tout le monde, et vice versa.

[Excuse moi pour la réponse en carton, mais ça m'énervait de te faire attendre '-']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 22/10/2011
Parchemins postés : 897



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Elève Supérieurement doué
Ma résistance magique est de: 7PV
Mercurius H. Yakovsky


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H] Jeu 25 Avr - 11:30

Les Gryffondors, sous leur apparente domination parfaite de ce qui était Poudlard, n'étaient pas si unis que ça. Bien au contraire. C'était la maison de l'ego, semblable à Serpentard sur ce point, les lions ne pouvaient bien s'entendre en pensant chacun à son cul. Ça avait été comme ça avant H, ça le serait également après. Le pourquoi Gryffondor dominait, c'était le fait d'un seul élève, et c'était lui.
Dirigeant d'une poigne de fer l'équipe de Quidditch, il avait inconsciemment crée autour d'elle un engouement qui avait porté ses fruits, jusqu'à unifier plus ou moins la maison. Il n'y avait qu'à regarder cette même équipe.
Si au début personne ne se parlait vraiment, maintenant dès qu'ils se croisaient, le check Gryffondor s'affichait en public, comme pour marquer l'appartenance à la prestigieuse équipe de Quidditch.
Avant, pour la plupart, ils étaient considérés comme des parias, des asociaux.
H avait été longtemps critiqué, pointé du doigt, on avait beaucoup ri de lui, jusqu'à ce qu'il prenne le pouvoir par la force. Groslolo n'était appréciée qu'à cause de sa poitrine démesurée à l'intérieur de laquelle on aurait pu étouffer un nourrisson. Leo n'avait pas eu énormément d'amies et semblait craindre le monde qui l'entourait.
Tous émancipés par une seule et même chose, l'équipe de Quidditch des lions.
Subir les entraînements de H, renforçait l'amitié dans l'adversité, voilà comment il avait fait dans un premier temps. Cela avait permis et de créer un physique, et une équipe soudée. La victoire avait fait le reste, enfin la victoire … les victoires.
Tous représentaient la réussite, la gloire, l'honneur, la technique, la puissance,le 'un pour tous et tous pour moi' avait laissé place à 'si tu veux être un boloss, écoute le boss'. Ça avait le mérite de marcher.

En fait, le capitaine des lions ne se demandait absolument pas comment ses joueurs le vivaient. Bon ok, il s'inquiétait tout de même de leur état de santé, il discutait bien avec eux, pour la plupart, mais le passé était derrière, alors il ne valait mieux pas y repenser, de toute manière c'était loin, et lui n'était pas le mieux placé pour parler de ce genre de truc. De toute façon, tous semblaient bien plus épanouis, plus heureux, y avait il besoin d'autre chose ? Non, il ne pensait pas.
C'était pas la recette miracle du bonheur, mais au moins ça marchait, et jour après jour, match après match, ils devenaient un peu plus des légendes.
Les artisans de leur propre gloire, voilà ce qu'ils étaient.

Cependant ça ne vous changeait pas un être, ça non. En fait, Leo était toujours plus ou moins la même, elle était juste un peu moins timide, un peu moins. Mais elle affichait, sans doute involontairement, un manque de confiance en elle plus que latent, et malgré qu'il est de la peau de zob devant les yeux, H l'avait remarqué. Chose étonnante, elle avait pris de l'assurance avec le Quidditch, mais restait une petite gamine peureuse, une petite chose fragile. Ouais elle avait eu du courage durant son duel contre H, mais ? Bah oui, il y a un mais.
Imaginez juste cinq seconde qu'il attaquait avec un ostéoclaste d'entrée ? Sympathique. Puis il enchaîne sur un Amet, juste pour la déconne comme dirait l'autre, et enfin le doloris. Si on oublie l'état de ce qu'il pouvait rester de son adversaire, est ce qu'elle aurait fait la maline pareil ? Je vous laisse seul maître de votre réflexion.
Il ne pouvait tout simplement pas concevoir qu'un jour elle devienne quelque chose qu'elle n'était pas déjà, du moins il ne voyait pas comment cela pouvait être le cas.

-J'essayais juste d'être au calme en fait. Dans les dortoirs, c'était clairement pas possible. Y'avait Elena et les deux autres qui gloussaient bête, ça m'énervait. 

Ça c'était culotté.
Tout le monde savait que H était très, très, très proche d'Elena. Et les rumeurs allaient bon train à ce sujet. Ils traînaient souvent ensemble, même très souvent, et depuis la fin de l'année dernière, il y avait autre chose. Rien de sexuel, nan, elle avait juste de gros soucis avec sa famille, et du coup, lui avait accepté de l'héberger chez les Ashford. Elle était en quelques sortes une sœur. Et H n'avait pas de famille de toute manière, il n'en avait pas besoin, mais la présence d'Elena avait quelque chose d'apaisant, elle était un peu celle qui veillait sur lui, qui passait derrière pour éviter les boulettes.
Mais le lion était dans un bon jour, aussi il acceptait la critique, même venue de Leo. Pis de toute manière, Elena avait bien quelques défauts aussi, alors mieux valait s'en accommoder.
Repoussant l'aile de poulet qu'il venait d'attraper sauvagement, le lion haussa les épaules.

« T'sais c'est une fille hein … ça glousse comme pas possible ces trucs là. »

Il avait fixé Leo avec un sourire moqueur, fou mais moqueur avant tout.
Les jeux des pics ça le connaissait, et visiblement, la répartie dont il faisait preuve avait les limites de son estomac, toujours une connerie à dire, même si elle était hors sujet. De toute façon, personne ne l'obligeait à être dans le sujet de toute manière.
Alors il eut un bref rire avant de reprendre.

« Même elle ... »

Attaquant ce même bout de poulet, il poursuivit, manquant de s'étouffer car manger et se marrer en même temps, c'était relativement tendu comme une ficelle de string.

« C'est vrai que si tu lui avais dit de fermer sa gueule, elle l'aurait ptêt' mal pris … et t'aurais sans doute eu droit à un œil au beurre noir. Mais faut bien que jeune fesse se masse … euh jeunesse se fasse. »

Voir Elena avec des amies. C'était rare, et il avait fallu qu'elle traîne avec H pour récupérer un entourage. Il y avait peut être de l'hypocrisie, mais qu'importe, on l'appréciait, et elle devait en avoir besoin, son agressivité faisait d'elle une personne à respecter maintenant. Il était loin le temps où elle était seule, à traîner quelque fois avec sa sœur Katherine.
Bref, ça ne répondait pas vraiment à sa question initiale …

« Et pourquoi la salle de duel plutôt qu'la bibliothèque ? T'as peur des bouquins ou des piaffes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H]

Revenir en haut Aller en bas

Toi, moi, une salle de duel? Quelle horreur. [Pv H]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-