POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Lun 22 Avr - 17:05

Actuellement, la Vague se taisait. C'était un silence très trompeur, calculé. Jugson ne se taisait jamais sans bonne raison de le faire, et celle qu'il avait, c'était l'attente du chasseur. Il cherchait la bonne proie. Jugson était un homme beaucoup plus prudent qu'il n'y paraissait, et sauf pour lui même, il évitait de prendre des risques non calculés. Jugson serra les poings. Lui, ce n'était pas la même chose. Et cette histoire avec Crow non plus. Il fallait bien que quelqu'un le fasse, après tout. C'était son credo principal, ça. Il fallait bien que quelqu'un le fasse. Il y avait une question d'orgueil, une question de principe et d'honneur là dedans. Bien plus de l'orgueil que d'honneur, d'ailleurs, mais peu importait, le résultat était le même.

Tom envoyait ses hommes à la pêche aux informations, en ce moment. Le plan final était de s'attaquer au PPA. Pourquoi le Parti ? Simple, il en avait été le chef, il l'avait même fondé, tout un symbole. Si on allait par là, il aurait pu aussi bien s'en prendre au Ministère, dont il avait le chef, mais Jugson était moins enclin à ça. D'une parce que le Ministère était au moins cent fois plus protégé que le parti, deux parce qu'affronter John Mulciber, Lincoln Crow et Eris Valverde d'un coup était nettement plus suicidaire que d'affronter Mike Witcher. Encore que, Mulciber n'était pas là. Mais l'expérience ne tentait tout de même que moyennement Tom. Witcher était une cible plus abordable. Aussi envoyait-il des gens enquêter à Londres, observer les allées et venues des puissants, guetter autour du Parti. Discrètement. Il ne voulait pas de capture. Et s'il y en avait, il irait chercher les membres de la Vague.

Ce n'était pas le régime, il n'était pas un connard. Contrairement à ce que pouvait laisser penser son apparence rude, ses manières parfois froides et simplement son passé, même s'il revendiquait le fait d'être un salaud, même s'il était loin d'être un preux chevalier, Tom Jugson n'était pas mauvais. Il ne cherchait pas à détruire les autres. Il fallait qu'il aille les chercher, de toute façon. Après tout, Tom aussi avait été capturé, il savait ce que ça faisait de voir son monde détruit, et ça, c'était la seule chose, qu'il voulait absolument épargner à tous ceux qui étaient dans la Vague.

Donc il collectait des informations. Sur l'Allemagne, restée puriste alors que la victoire n'était pas loin. Ca ressemblait à une grosse magouille politique, et la résistance allemande affirmait que Witcher était passé par là. Jugson était plus reservé sur le cas de l'Italie. Le candidat officiel du régime, là bas, était le Capa Razza, mais on pensait qu'il pourrait être plus modéré que prévu.

Tom tourna la page de la Gazette, et tomba sur un article qui faillit le laisser sans voix. Maleficus Serpens parait du PPA. Crow aussi. En un instant, il comprit que ça arrangeait Witcher, seul maitre à bord à présent mais il fallait être lucide. Crow, c'était compréhensible, mais Serpens ? Il avait nommé une gamine du même style, blanc bonnet, bonnet blanc, Serpens et Bedan. Alors pourquoi ? Serpens était parti de sa propre volonté, ça, Tom en était convaincu. Il ferma le journal. Il fallait savoir.

"Francesco !"

Son second passa la tête dans le bureau :

"Ouais ?
- Fais moi un topo sur les allées et venues de Maleficus Serpens. J'ai en besoin pour dans deux jours, disons."

Sternavi, ancien flic, était un as en ce qui concernait la filature. Jugson sourit. Il aurait son rapport; Et en effet, deux jours plus tard, il l'eut. Serpens résidait actuellement en Ecosse, il venait souvent à Glasgow où sa famille avait une propriété. Il se trouverait l'après midi même dans le quartier sorcier; Sans attendre de répondre aux interrogations de Francesco, Tom partit. Il avait un plan.

Simple, le plan. Il se planquait, il attendait, il suivait Serpens et il le choppait. Après il lui posait des questions sur ce que cachait sa démission, puis...eventuellement, il pourrait se débarasser de lui, ça ne faisait pas de mal. C'était triste, tout ça. Il était obligé de se battre avec lui, alors que deux ans plus, Tom avait réussi à sauver Maleficus des griffes des chiliens. Tout ça n'avait aucun sens, mais rien ne semblait en avoir aujourd'hui. Jugson guettait. Il regardait les passant, bien caché sous un porche, quasiment invisible. Il apprenait peu à peu à se fondre dans la masse, à disparaitre. Aucun des sorciers ne le reconnaissait.

Puis vint Serpens. Jugson se mit en marche.

La vraie partie se jouait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Lun 22 Avr - 21:00

Maleficus s’était enfin libéré de ses fonctions imposantes. Certes, il était toujours Assistant de Métamorphose à Poudlard mais ce travail n’était plus sa priorité principale. Cela se faisait d’ailleurs ressentir puisque les élèves ne le voyaient plus beaucoup et le Professeur Sean Forsythe devait de plus en plus se débrouiller seul. Il présenterait son départ après la fin de l’année scolaire.

Il exprimait un ras-le-bol général de tout ce qui se passait à Poudlard. Des professeurs pas si impliqués que cela dans la vie de l’école de Sorcellerie Magique, une Inquisitrice quasiment invisible et sans pouvoir face à une Elite agressive. Sans oublier une politique bien trop laxiste, à en croire que le Seigneur des Ténèbres n’était plus au pouvoir. C'était certes Frédérique LeeRoy qui avait fait confiance au jeune sorcier à peine sorti de l'école, mais pour avoir vu les deux faces du même gallion il pouvait affirmer: LeeRoy est dépassée. Quitte à ce qu’il y ait une femme à la tête de Poudlard, Maleficus préférait autant y voir Bellatrix Lestrange. Une vraie Mangemorte ! Puissante et véritablement puriste et compétente. Assez sombre pour relancer l’autorité dans cette école et assez proche de la Magie Noire pour garder ses élèves sur le droit chemin.

Une autre question s’imposait naturellement à Maleficus : qu’attendait-on pour briser le Secret Magique ?

A croire que la seule personne qui tenait la route dans ce pays était Léon Brom, et encore.

La plus tonitruante des démissions de Maleficus Serpens était celle du Parti Puriste Anglais auprès duquel il exerçait en tant que Chef des Jeunesses des Ténèbres. Intéressant, mais chronophage. Beaucoup trop pour un jeune sorcier qui se voulait être un des plus puissants de son temps. Comment pouvait-il s’améliorer avec tant de responsabilité politique ? C’était simple : il ne pouvait pas. Ainsi, il se consacrerait entièrement à l’apprentissage approfondi de la Magie, plusieurs points de vue avaient étés considérés pertinents pour Maleficus. La Métamorphose, la Magie Noire, les Runes anciennes ainsi que l’étude des puissants sortilèges antiques, entre autres. Enormément de travail l’attendait et il ne pouvait pas tout gérer en même temps. C’est pour cela que la Métamorphose et la Magie Noire étaient ses deux premiers chemins de croix. Mais la seconde se voyait être composée d’une multitude d’autres branches plus précises, ce qui faisait sa complexité. Les notions de Runes anciennes qu’il avait acquises à Poudlard accouplées à celles qu’il avait accumulées auprès d’Eris Valverde lui conféraient des bases très solides sur ce sujet.

Le Sang Pur s’en était retourné dans son Château pour la durée des vacances scolaires. Il y avait vérifié la bonne tenue des lieux par ses elfes de maisons et s’était octroyé deux jours de repos avant de retourner à ses recherches. Dunrobin Castle était parfait pour cela. La bâtisse était magnifique et on ne peut plus protégée. Personne ne pouvait venir le déranger puisque ses deux frères étaient partis à l’étranger chacun dans leur coin pour des raisons professionnelles. Parfait. La Salle de Duel et le Bureau, pièces voisines, furent réquisitionnés pour la bonne tenue des recherches de Maleficus. Dans les sous-sols et en haut de la Tour de l’Horloge fumaient diverses potions et expérimentations dont le Sang Pur avait besoin.
Quant à la porte, elle attendait sagement l’été prochain pour que son protecteur ne trouve le temps de s’occuper d’elle.

( cf http://www.poudnoir.com/t7367-le-maitre-est-de-retour-termine?highlight=Le+Ma%EEtre+est+de+retour)

L’arrêt de ses fonctions publiques avait pour conséquence irrévocable un moindre service de sécurité, remplacé par une dague en argent qu’il avait toujours sur lui. Finalement, un soulagement et un nouveau sentiment de liberté pour le Sang Pur. Il avait un rendez-vous de la plus grande importance cette semaine, un Conseil de famille. Nul doute que l’ancien chef des Jeunesses Puristes ne serait au centre des discussions. La demeure où se déroulait cette réunion se trouvait à Glasgow. Une maison de centre-ville qui appartenait à la SS depuis des siècles. Voilà donc un Maleficus Serpens vêtu de vêtements en cuir de dragon marchant dans la ville écossaise aux côtés de Crépuscule. C’était l’aube lorsqu’il arriva devant une grille ferrée dont la poignée avait la forme d’une tête de dragon. Il pénétra sans hésiter et fit face à son destin.


~ Ce moment fera l’objet d’un rp solo futur ~

Nous étions à ce moment-là en début d’après-midi. Maleficus était sorti depuis quelques heures du Conseil de famille. Fier, il avait tenu tête aux ténors des Clans SS. Sa chatte au pelage noir le suivait inlassablement, sifflant méchamment à l’approche d’un quelconque étranger près du duo de choc. Le Sang Pur avait mis un capuchon noir sur ses cheveux blonds. Quiconque le regardait pouvait sentir que ce sorcier était rongé par la Magie Noire et par la Métamorphose. Sa peau était devenue si pâle qu’elle entrait en concurrence avec la blancheur de la lune, ses pupilles s’étaient resserrées, les cernes sous ses yeux bleus semblèrent tracées par du charbon tellement leur noir était profond. Cet extra-homme ne riait plus malgré son bonheur : ses lèvres d’un rouge sang restaient hermétiquement closes. Bien qu'il eut toujours été plus le sosie d'un cadavre que d'un vivant, Maleficus Serpens avait bien changé...

Vers où allait-il ? Eh bien sur une tombe. The Glasgow Necropolis n’était pas très loin.

Le parc était grand et magnifique mais pas autant que la vue qu’il offrait sur la ville. Alors qu’il était arrivé à destination, un large cimetière vide, Maleficus se retourna subitement. Crepsucule faisait un bruit étrange, son regard fixant un caveau au loin.


« Il y a quelqu’un par là, ma belle ? »

Seraient-ils suivis ?


« Montrez-vous ! »


Dernière édition par Maleficus Serpens le Jeu 25 Avr - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Lun 22 Avr - 21:44

Un cimetière. Serpens l'emmenait vers un cimetière. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce gamin n'était pas un marrant. Il n'était pas joyeux. Tom ne s'attendait pas vraiment à autre chose, cela dit. D'une parce que les gamins puristes se prenaient très au sérieux, surtout les sang purs. Jugson se rappelait de lui au même âge. Si il n'était pas tant imbu que lui même que ça à Poudlard, voir même assez ouvert, pendant toute la période avant l'Italie, avant qu'il ne rencontre Rachel en fait, il sombrait complétement. Sérieux. Fou. Croyant vraiment à ce qu'il faisait. Meurtrier. Froid, pâle. Un gosse, qu'il était. Mais un gosse terrifiant, qu'il ne regrettait pas. Un gosse terrifié, aussi. Terrifié par ce qu'il voyait, par les gens qu'il croisait, par ce qu'il pouvait faire, par ce qu'il comprenait du monde, parce qu'il comprenait d'un coup, que le monde tombait dans la folie, et que lui, il était un engrenage de cette folie là. Est-ce que c'était la même chose pour Serpens ? Lui aussi avait vu la mort, peut-être même avait-il déjà tué ? Qui savait ? Curieusement, Tom pensait que sa propre génération s'était perdue. Il se fourvoyait. Au final, tout le monde se perdait, dans cette monstrueuse d'homme et de misère. Et tout cela devenait si banal.

Au plus fort de la tempête, Jugson s'était mis à douter. Et il doutait toujours. Peut-être que c'était ça qui le sauvait. Sans doute. Jugson n'avait pas la surêté et l'assurance qui rassuraient les meilleurs-et les pires- des hommes. Il n'était convaincu de rien. Peut-être qu'il se plantait, qu'il ne menait pas le bon combat. Peut-être qu'il aurait du mourir. Obéir. Fermer sa gueule. Jugson en aurait presque rit. Il ne pouvait tout simplement pas faire ça. Ici je combats était la devise des Jugson. Quoiqu'il arrive, il se battrait. Et s'il devait se rendre, ce ne se serait pas sans avoir lutté avant. Il avait des doutes, oui. Mais il ne cherchait pas à y échapper. Toute vérité change. La réalité n'est jamais la même ; Il n'y a pas de fait. Et ceux qui sont surs d'eux, ceux qui croient avoir la vérité absolue se plantent. D

Douter. C'était la clé de tout. Est-ce qu'il faisait bien en tuant ce type ? Avait-il raison d'en épargner un autre ? Comment savoir ? On ne pouvait pas. Le doute ne s'arrêtait jamais. Jugson comprenait ça mieux que quiconque, et c'est ce doute qui était son moteur. En doutant, il s'assurait d'essayer d'être juste. Les héros et les bourreaux étaient toujours surs d'eux. Surs d'avoir raison, sur d'oeuvrer pour la justice. Tom n'était sur de rien. Mais il était sur d'essayer de faire de son mieux. Il n'y arriverait peut-être pas, mais il y croyait, et c'était déjà quelque chose.

Comme épitaphe, on aurait pu lui écrire : « Il douta de tout, même de lui même. Il fit des erreurs, et certains le détestèrent. Sans doute devait-il des excuses à d'autres, mais ce qui est sur, c'est que toujours, il a agit pour essayer d'être bon. »

L'homme n'était pas bon. Ni mauvais. Tout ça était une question de pouvoir. C'est ce que Jugson s'acharnait à dénoncer. Ils étaient convaincus, tous, d'être dans le bon camp. Donc ils se partageaient le gateau au lieu d'agir. Lamentable.

Le monde était fou.

Jugson continua à suivre Serpens dans la lumière crépusculaire, notant le chat qui le suivait. L'autre entra dans le cimetière et du l'entendre. Il y eut un ordre, sec. Thomas ne chercha pas à se dérober. Il sortit du couvert des arbres et s'avança jusqu'à ce que Serpens le voit. Cette voix, si impérieuse et sure d'elle même, le faisait rire, parce qu'il pouvait la détruire s'il le voulait.

« Avec plaisir. Ca faisait longtemps, Maleficus. Je n'ose pas dire que c'est un plaisir de te revoir, je sais que toi, tu n'en avais pas envie... »


Avaient-ils changé depuis Valpo ? Lui, Jugson, oui. Les cheveux coupés très courts, suffisemment pour qu'ils ne bouclent plus, la barbe qui commençait à grisonner par endroit, des cicatrices, dont une en plein visage, et carrément un bras en moins. Et Serpens ? Marqué, qu'il était, marqué par la magie noire et le purisme. Il avait l'air d'un cadavre, mais d'un mort bien vivant, avec des yeux bleus qui essayaient de vous clouer sur place. Un Eris Valverde de plus ? Non. Rien de plus. Jugson n'en avait pas peur. Ca pouvait marcher sur des gosses, mais pas sur lui. Pour la bonne et simple raison que ses yeux à lui, aussi pâles que ceux de Maleficus, n'exprimaient rien. Strictement rien, l'indifférence la plus pure, sans même un sourire aux lèvres. Soudainement, traitreusement, la main de Tom, armée de sa baguette, se leva. Un trait de feu sombre partit, et toucha Serpens à la poitrine. Ce n'était pas un sort très puissant, il pourrait se lever, marcher, parler, agir.

« C'était un coup de semonce, mon garçon, pour que tu voies ce qui t'attends si tu ne m'aides pas. J'ai des questions à te poser. Tu acceptes de collaborer ? »


On ne pourrait pas dire qu'il n'avait pas essayé la méthode pacifique.

HRP :

Maleficus : 7/3
Tom : 14/4


Dernière édition par Tom Jugson le Mar 23 Avr - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Lun 22 Avr - 21:44

Le membre 'Tom Jugson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 12:19

Qui donc pouvait bien avoir suivi Maleficus ? Un membre du Clan pour avoir une discussion privée avec lui ? Si c'était le cas, le Sang Pur n'avait vraiment pas besoin de ça en ce moment, ni l'envie ni la nécessité. En ces temps sombres, il préférait sa seule compagnie à celle des autres. L'hypothèse du Moldu était exclue puisque nos protagonistes se trouvaient dans la partie sorcière du plus grand cimetière de Glasgow. The Necropolis était un cadre parfait. De l'herbe fraiche, des arbres centenaires, des tombes très espacées. L'endroit idéal pour mourir.

Crepuscule continuait de siffler près de son maître lorsqu'il le vit. Lui. Il avait suivi l'ordre de se montrer sans broncher. Malgré sa barbe grisonnante, ses cheveux presque rasés, de multiples cicatrices et son membre sectionné, sa silhouette n'avait pas changé. Tom Jugson était bien la dernière personne à qui Maleficus aurait pensé si on lui avait dit qu'il rencontrerait un Hors-la-loi ce jour-là. Et la rencontre était de taille. Lui qui l'avait tiré d'affaire à Valparaiso deux ans auparavant, lui qui l'avait nommé au poste de leader des Jeunesses des Ténèbres lorsqu'il était Président du PPA. Ce même poste que l'ancien Serdaigle avait abandonné quelques. Coincidence ? I think not.

A la vue du renégat, le sang pur de Maleficus ne fit qu'un seul tour. Il eut soudain chaud puis très froid. La seule expression visible sur son visage fut la taille qu'atteignirent ses beaux yeux bleus tellement la surprise était grande. Il murmura.


« Vous... »

Celui qui avait défié le Seigneur des Ténèbres. Le Sang Pur aurait donné beaucoup pour rentrer ne serait-ce que quelques heures dans la tête de Jugson. Juste pour voir ce qui lui avait donc pris. Quelle mouche l'avait piqué ? Il avait le pouvoir, il tenait le titre de Mangemort, que demander de plus ? Sa vie était à présent réduite à une existence misérable faite de cavales et de peur. Mais apparemment, la peur n'était pas ce qui le rongeait le plus. Et si c'était le doute, alors il pouvait être au moins sûr de deux choses: son combat était vain et Lord Voldemort ne lui pardonnerait jamais.

Un sortilège jaillit et mit le jeune sorcier à terre l'espace de quelques secondes. Ce fut le temps qu'il mit à se relever pour faire face à son agresseur. Sa capuche tombait désormais sur ses épaules carrées, laissant transparaitre entièrement son visage pâle et ses yeux qui avaient repris une forme normale.

Certes Maleficus avait changé, mais il demeurait le sorcier imbu de lui-même que Jugson connaissait plutôt bien. Mais son arrogance et son insolence s'étaient calmés. La maturité, n'est-ce pas.


« TRAITRE ! »

Le cri sombre et aigu était parti au même moment qu'un sort informulé de Magie Noire. Un Osteoclaste qui vint frapper sans prétention l'ancien Mangemort dans le bassin, une zone stratégique. On entendit le bruit des os brisés. Si Jugson s'était retenu dans sa Magie, Maleficus avait laissé son enchantement montrer à l'adversaire qu'il ne se laisserait certainement pas faire. Il avait acquit plus de puissance et de technique que le Hors-la-loi ne pouvait imaginer. Des mois à travailler ses enchantements, des heures et des heures de travail acharné - tant en pratique qu'en théorie - sans oublier une série de Duels où il avait pu tester ses pouvoirs. Il n'avait pas peur, loin de là. On ne pouvait avoir peur de Tom Jugson lorsqu'on se nommait Serpens et qu'on avait combattu Larsen Menroth, Léon Brom.

« Je n'ai pas l'habitude de me faire attaquer sans riposter, Tom. Que me veux-tu ? »

La voix de Maleficus Serpens était ténébreuse, comme si Asmodée lui-même tenait entre ses griffes les cordes vocales du Sang Pur. L'atmosphère qui empestait la mort était particulièrement lugubre. Entre caveaux et tombeaux, voilà deux puristes amenés à discuter. Ou à se battre. La baguette du sorcier restait définitivement pointée vers l'ennemi tandis que son maître ne sourcillait pas.

Maleficus : 7/3
Tom : 11/4


Dernière édition par Maleficus Serpens le Jeu 25 Avr - 20:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 12:19

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 16:35

Traître. Dieu, que ce n'était pas original, Dieu que Jugson pouvait s'en foutre. L'avis des partisans du lord était toujours le même, ils espéraient pouvoir l'insulter, le voir réagir, mais non. Thomas Jugson ne comptait pas leur donner ce plaisir là, c'eut été trop beau et trop facile. Cette accusation là il s'en foutait. Oui, Tom pouvait être nommé traitre, et alors ? Quelle importance ? Qu'est-ce que pouvait lui faire l'avis d'un petit gamin merdeux ? Curieusement, c'était peut-être encore de l'orgueil, mais il méprisait purement et simplement Maleficus Serpens. Globalement, Jugson les détestait tous, oui. Chez Serpens aussi, il y avait la certitude. Comme chez Crow, comme chez Mulciber, comme chez les autres. Jugson haussa les épaules, pas le moins du monde contrarié ou en colère pas cette affirmation.

L'instant d'avant, il voyait encore la surprise sur le visage de Maleficus, et maintenant la colère. Jugson jugeait tout cela particulièrement stupide. Il savait à présent qu'il allait falloir se battre, et bizarrement, ça lui déplaisait. Il privilégiait comme toujours la solution pacifique au combat. Curieusement, personne ne choisissait la solution pacifique. C'était triste, mais c'était ainsi, et un fois le choix fait, Jugson ne pleurait pas sur ses ennemis. Il offrait la garde de l'épée à prendre d'une main amicale, voilà qu'on préférait se faire transpercer par une lame ? A leur guise, il ne les contrariait pas, et lui aussi se battait.

De toute façon, concluait Tom, c'était la seule issue possible. Ils ignoraient les vertus de la diplomatie, ignoraient la discussion, et méprisaient la pitié. Des conneries, mais ils croyaient dur comme fer. Seule comptaient la destruction, la haine, la mort. Les assassins et les bourreaux, vantés en héros. Pour qu'on aie acclamé Tom comme tel, c'est qu'ils étaient fous, fous ou aveugle. La partie n'était pas encore jouée, cependant, car Jugson se ne laissait pas enfermer et là dedans. Il ne voulait pas être un assassin. Il l'était, de fait. Il était lâche, sans doute, et cette volonté de dire non venait sans doute de sa peur. Mais qu'importait ? Le monde ne voyait que l’héroïsme, pas ce qui en était le motif, alors...et à force de lâcheté, à force d'avoir honte et d'avoir peur, Jugson avait fini par devenir courageux. Il les affronterait tous, quitte à mourir. Parce qu'il aurait choisi de le faire. Il se battrait, oui, pour ne pas seulement être un lâche, pour ne pas être seulement un assassin. Personne ne le verrait autrement. Mais lui saurait. C'était ça, la rédemption pour Tom Jugson.

Il refusait de mourir. La mort lui avait fait peur. Et puis il n'y avait pas que ça. Il y avait autre chose. Il voulut parler, mais le sort de Serpens le toucha tout aussi traitreusement que lui l'avait touché. Il avait eu tort de le sous-estimer un peu, jugea Tom avec une grimace de douleur. Il savait à peu près se battre. Mais en tout cas, il n'avait vraiment pas choisi la voie pacifique :

"Vous êtes d'un manque total d'originalité, vous autres...traitre ? Oui, traitre, si ça te chante, Maleficus. Traitre envers un homme que j'ai servi fidèlement pendant dix-huit ans, et qui au bout du compte me dit que je dois mourir ? Pourquoi mourir, d'ailleurs ? Pour l'honneur ? Des conneries, tout ça. Ce n'est pas de la traitrise, c'est du bon sens. Ouvre les yeux, Maleficus."

Ca ne marcherait pas, mais que diable ! Il essayait. La voix de Jugson était froide, à peine diminuée par la douleur, presque égale, et en tout cas amusée. Il en fallait bien plus pour lui faire perdre son sang froid. On se remettait de tout. Il prit appui sur le sol, tranquillement, surement. Et sourit :

"Je vois ça. Mais moi non plus. Glavius Infierno !"

Il n'avait même pas pris la peine de l'informuler, ça ne servait à rien. L'épée de feu noir vola, vite, rapidement, silencieusement, comme dans un rêve, et vint se ficher dans l'épaule de Maleficus. Tom avança, péniblement, froidement, ses yeux pâles fixés dans ceux de Serpens.

"Je te l'ai dit, j'ai des questions à te poser. Pourquoi tu es parti du PPA ? Pour faire quoi ? Dis-moi. Ou alors je te jure, Maleficus, que le prochain coup te tuera."

La voix de Tom était froide, sa baguette pointée, sans trembler, sur son adversaire. Il faisait peur, Jugson, à ce moment là. Car rien, absolument rien, ne pouvait l'arrêter.

Spoiler:
 


Dernière édition par Tom Jugson le Mer 24 Avr - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 16:35

Le membre 'Tom Jugson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 23/04/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 14/05/2011
Parchemins postés : 3095



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Maleficus Serpens


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 17:32

En leur temps, les parents de Maleficus avaient été des diplomates sorciers éminemment reconnu parmi la communauté magique internationale. Russie, Egypte, Albanie, Etats-Unis, Chili, Japon, Australie… Aucun pays du globe ne comptait de sorcier parmi la classe dirigeante ne connaissant pas le talent politique du couple Serpens – à cela près que la mère fût une véritable tigresse. Maleficus avait beau savoir manipuler les mots et le langage avec habileté, il ne pouvait totalement dominer son fort caractère hérité de sa màthair. Il ne parlementait pas avec les Hors-la-loi et encore moins avec les traîtres. Tom Jugson était le pire de tous. Presque pire que les Weasley. Alors avec ce genre de vermine, même au Sang Pur, on ne cherche pas d’arrangement.

La baguette de Maleficus crachait des étincelles violettes tant sa haine pour le scélérat qui se tenait sereinement devant lui était immense. Lorsqu’on le provoquait, le Sang Pur était une bête. Un loup que la faim travaillerait, un vautour que la chair exciterait, un corbeau que la mort racolerait. Et à ce moment-là, il avait plus que faim. Faim de Hors-la-loi, de traître. Tom Jugson avait beau adopter ce ton railleur pour dénigrer son adversaire en accusant son manque d’originalité, rien ne ferait vaciller Maleficus que la baguette magique.

En ayant crié cette insulte, le Sang Pur n’avait pas voulu faire réagir l’ancien Mangemort. Loin de lui cette idée. Cela avait été uniquement un cri du cœur, un hurlement d’aversion et de dégoût à l’adresse du plus pourri de ceux qui avaient abandonné les Ténèbres. Igor Karkaroff avait fait la même erreur, on sait tous de quelle façon il avait fini sa vie.


« On ne m’a pas demandé de mourir, Tom. Et tu sais très bien que les traîtres à leur Sang sont les deuxièmes sur la liste des personnes à abattre, pourquoi serais-tu une exception ? »

Aucun des deux camps n’essayait réellement de raisonner l’autre. A quoi bon ? Chacun planterait son drapeau sur ses positions et puis basta. C’est un rire glacé, dénué de tout humour qui sortit de la gorge du sorcier blond lorsque Tom Jugson lui avait posé sa série de questions. Son épaule lui faisait terriblement mal et cet éclat de rire était plus troublant que troublé.

« Le Seigneur des Ténèbres te retrouvera comme il a retrouvé tous ceux qui l’avaient trahis. Tu mourras de sa main ! »

Maleficus Serpens était devenu fou. Détraqué par ses expériences magiques, détraqué par le pouvoir qu’il avait tenu entre ses mains, détraquée par le purisme et ses convictions. Alors il n’avait plus peur. Il savait qu’il n’allait pas mourir, pas comme ça. Pas de la main de Tom Jugson. Et pourtant c’était un résistant, un mec de La Vague peut-être même son chef. Alors pourquoi le Sang Pur était-il si convaincu qu’il ne mourrait pas à Glasgow ? Qui savait. Sinon car il avait échappé tant de fois à la grande faucheuse qu’il ne la craignait plus. Crepuscule voulut sauter sur l’ennemi de son maître au moment où un enchantement de ce-dernier fit effet.

Et justement elle était là, la grande faucheuse. Un ange fait de pierre avait accouru et avait donné un grand coup de sa faux au Hors-la-loi. L’ex-Mangemort reçut le choc dans le ventre et voltigea sur plusieurs mètres pour s’écraser contre une tombe. Maleficus Serpens n’avait pas dit son dernier mot. Au moment où Jugson perdit le contact visuel, l’épée de feu disparut sans que cela ne soulage sa victime. Le coup avait certainement été dur à encaisser pour l’ancien Ministre mais rien ne pouvait faire plus plaisir au Serviteur des Ténèbres à ce moment-ci. La statue retrouva sa rigidité habituelle, si bien qu’elle s’était figée entre les deux duellistes et servait de bouclier.

Il ne pouvait pas dire qu’il avait quitté le PPA parce qu’il en avait marre de tout cela. Il ne pouvait pas dire qu’il avait quitté les Jeunesses Puristes car il avait une quête. Il ne pouvait pas dire qu’il avait quitté le PPA pour retrouver Minerva McGonagall.


Spoiler:
 


Dernière édition par Maleficus Serpens le Jeu 25 Avr - 20:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE] Mer 24 Avr - 17:32

Le membre 'Maleficus Serpens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE]

Revenir en haut Aller en bas

Les vivants et les morts || Maleficus [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-