POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Truth & Lies [PV][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 13/03/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/01/2011
Parchemins postés : 1151



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Light T. Leonheart


MessageSujet: Truth & Lies [PV][Terminé] Dim 19 Mai - 23:52





Je sais ce que vous vous dites. « Encore un mal aimé qui essaye de tirer la couverture à lui pour faire chier son monde ». Vous avez pas tort.
Mais je fais pas ça pour avoir votre pitié. Tout ce qui va arriver sera de votre faute, et vous verrez. Vous verrez ce que peuvent faire les personnes que vous rejetez.

Oh, je fais pas ça exclusivement pour vous pourrir la vie, même si j’en tirerai un grand plaisir. Je vais avant tout vous faire comprendre ce que ça fait de souffrir, d’avoir mal. Comprendre, ouais. Mais si au passage je peux foutre vos tripes par terre, je m’en priverais pas. Ce sera drôle.
J’imagine déjà vos têtes.

« Oh, la traîtresse ! », « Oh, l’ancien serviteur ! »
Vous avez pas voulu de moi. Vous avez pas cherché à comprendre, à m’intégrer. Vous m’avez laissée dans mon coin, seule.

Vous m’avez utilisée.
Tous.

Je n’étais qu’un pion pour vous, qu’on pouvait déplacer selon votre guise pour effectuer les sales besognes. C’était pas grave si je me prenais des sorts dans la gueule. Après tout, y’aura toujours un autre pion pour remplacer le premier.
La preuve : aucun d’entre vous n’a cherché à me faire rester. Pourquoi ? Parce que je n’étais qu’un outil entre vos mains et que tout outil perdu peut se retrouver ailleurs.
Mais le problème quand on prend les personnes pour des objets, c’est qu’elles peuvent vous le faire payer. Et c’est exactement ce qui vous attend, aussi bien les Mangemorts que l’Ordre.

Soyons pas hypocrites, l’un comme l’autre, les deux camps recrutent pour leur armée. Et effectivement, l’Ordre participe également à la course à l’armement.
T’es l’exemple exact de ce que je veux dénoncer, Sheppard. T’es pire que les Mangemorts. Oh, ce sont des salauds, je le conçois, et ils prendront cher ; mais au moins ils n’ont pas la prétention de former une équipe soudée qui accueille toutes les brebis égarées pour servir le « Bien ».
Toi ? Tu prétends appartenir à la juste cause, pourtant tu refuses le pardon, tu n’écoutes même pas ce qu’on a à te dire.

J’ai fait des efforts avec toi, beaucoup d’efforts. Trop. Mais là c’est foutu pour toi. T’as pas voulu prendre la peine de me connaître avant de me juger ? Très bien. La prochaine fois que je te croise, je te démonte la gueule. Et là tu pourras dire que je suis un monstre.

Je suis un monstre, ouais. Mais t’en es responsable. Comme les autres.

Vous pensez tous que je suis mauvaise. C’est vrai. Mais vous ne me laissez pas le choix. Si l’un d’entre vous l’avait voulu, je ne serais pas ainsi. Mais y’a personne, justement. Et pour ça vous allez payer.
J’en ai assez qu’on se foute de ma gueule.

Cette musique ? Ah, oui…j’ai pris ça sur un moldu, sorry. Faut croire qu’avec toute cette colère j’en viens à tuer n’importe qui. Vous comprenez, tant que je trouve pas de sorcier à me mettre sous la dent, il faut bien que je me défoule.
Il le méritait peut-être pas. Mais je méritais pas ça non plus. Alors qu’on vienne pas me faire la morale. Faut pas déconner.

Montrez-vous.

Montrez-vous vite.

Parce que tuer un simple mortel ne me suffira pas longtemps. J’ai déjà fait un effort sur le nombre, mais la prochaine fois ce sera peut-être pas le seul. Y’en aura peut-être deux, peut-être trois…qui sait ? Ca dépendra du lieu où ça me prendra.

Je vais déjà vous attaquer dans l’ombre. Oui, je sais, ça fait coup de……mais bon, vous faites pareil. Et puis il faut que j’me refasse avant ça.
Mais ne vous inquiétez pas, j’ai une idée. Y’aura un moment où je vous attendrai bien en évidence. Vous vous direz que ce sera simple de me cueillir. Je plains vos familles.

Pas parce qu’elles vous récupéreront dans des petits sacs, mais surtout parce qu’avant de vous mettre en pièce, je m’en prendrai d’abord à elles. Vous perdrez tous ceux que vous aimez. Vous serez seuls, à les pleurer en demandant « Pourquoi ? ».

Pourquoi ? Mais pour vous faire ramper au sol, vous extirper votre bonheur. D’ailleurs vous le méritez même pas ; c’est fou que personne ne se soit chargé de vous avant.
Vous vous embourberez dans votre désespoir, vous sombrerez. Vous ne serez plus que des loques.
Et ensuite je vous tomberai dessus et vous préfèrerez être déjà morts.
Je prendrai mon temps avec vous… vous rendre la tâche facile ne fait pas partie de mes objectifs.

Light Leonheart était devenue un monstre qui s’était tapi durant des années derrière une façade de pauvre victime en demande de repentir.
Enfin, c’était ce qu’elle croyait.


Mais si la vérité avait été toute autre ? Et si elle avait bien été cette personne frêle en quête d’un but, de quelqu’un ? Et si finalement son inconscient avait préféré la transformer en calculatrice emplie de rage plutôt que de la voir sombrer dans sa molle tristesse ?

Et si tout cela n’était en fait qu’un processus pour maintenir sa survie ?

Peut être qu’elle était incapable d’éprouver le moindre sentiment honorable, peut-être qu’elle ne voulait que semer le trouble et mettre tout ce qui croiserait sa route à feu et à sang pour son simple plaisir.
Peut-être aussi qu’admettre qu’elle avait vraiment aimé cet enfant, cet homme et ces gens sans retour lui tailladerait le cœur au point qu’elle veuille en finir sans faire de vague.

« Tuer ou être tué ».

Et si, inconsciemment, elle avait voulu se protéger en basculant toute cette peine et ces blessures dans un sentiment de haine, beaucoup plus dévastateur pour les autres et moins pour elle-même ?
Personne n’aurait pu démêler le vrai du faux, même pas la principale intéressée, même pas moi.
Et au final, cela avait-il de l’importance ?

Nous sommes les choix que nous faisons, et Light avait choisi de ne pas croire en son humanité pour se concentrer sur un ultime but : leur faire du mal. A tous.
Elle voulait juste les voir souffrir autant qu’elle-même avait souffert. N’importe qui ferait l’affaire.
Peu importe sur qui ça tomberait, elle savait que ça lui ferait du bien. Ca allait pas chercher plus loin que ça.

Light n’avait jamais beaucoup réfléchi, et désormais elle réfléchissait encore moins, ce qui ne la dérangeait pas vraiment.


La jeune femme s’engouffra dans une petite rue piétonne plutôt étroite dont les deux côtés étaient bordés de magasins aux devantures médiévales. Tous les métalleux du coin semblaient avoir décidé de sortir au même moment.
Elle leva la tête : inscriptions pour un concert caritatif ? Bah voyons.

Son regard noirci se promena sur l’assistance qui se pressait à l’entrée d’un bâtiment plus imposant que les autres, aux murs noirs placardés de dizaines d’affiches de groupes.
Elle était déjà venue là.

Mais ça faisait bien longtemps.

Elle n’aimait pas la foule. Elle n’aimait plus ça. Ca la mettait mal à l’aise. Tout ces gens qui criaient et se bousculaient…qui puaient.
La sorcière se détourna et se fondit dans la masse pour traverser la file hystérique qui barrait la moitié de la rue. Elle ne parvint à se frayer un chemin qu’à force de coups de coude, si bien qu’elle s’imagina atteindre les dangereuses limites de sa patience peu avant d’en sortir. Il aurait été si facile de libérer le passage avec un simple sort…

Mais les derniers vestiges de sa conscience la suppliaient de garder son calme. Se faire remarquer n’était pas une bonne idée, pas tout de suite.

L’effluve de sueur s’était dispersée dans les airs et permettait enfin à ses narines sensibles d’inspirer l’air pur. Un vrai bonheur.
Mais pas de temps à perdre. Elle n’était pas venue pour ça à la base mais…concert caritatif, hein ? Elle en avait entendu parler.
Ca durait peut-être une semaine en Angleterre, et c’était une semaine de grand n’importe quoi, de jazz, de rock, de soul…tout pour faire le plein de sous pour des dizaines d’associations en veux-tu en voilà.

Ca amenait du monde, ce genre d’évènements… Bref, un bon moyen de faire sa pub.

Elle avait précisément en tête l’endroit où elle voulait aller.
Cette idée était vraiment pas mal… Et ça faisait pas mal de temps qu’ils insistaient…ce serait un bon moyen pour les amener à elle… Et puis la longue semaine de concert n’était pas prévue tout de suite, ce n’était que le début avant le début même des préparatifs.
Ils devaient sûrement vouloir en être eux aussi…et s’ils n’avaient toujours pas trouvé celle qu’il cherchait…ça tombait bien.
Light haussa les épaules et poursuivit sa route sans trop savoir où ses pas la guidaient. Il était trop tôt pour le savoir, ils ne seraient de sortie au bar que tard dans la nuit. Elle ne savait même pas ce qu’elle venait foutre ici, en fait.
Cela faisait juste trop longtemps qu’elle était restée dans cette forêt, elle voulait faire quelque chose d’autre…écouter la musique comme maintenant et même…

Elle fit glisser son regard sur les Moldus qui affluaient autour d’elle. Tuer.
Cette envie la prenait depuis plusieurs jours maintenant. Elle avait envie de tuer, n’importe qui…enfin non, pas n’importe qui. Elle avait des préférences.

La sorcière préférait tuer des hommes, si possible grands, si possible cons -ça encore c’était pas trop difficile-. Sorciers ce serait encore mieux, plus intéressant. Un Mangemort, ce serait le must.
Elle avait envie de faire un truc complètement barré, genre démolir cette ruelle à coups de sorts pour attirer l’attention et semer la panique en même temps, fracasser tous les murs et mettre le feu aux boutiques, empoisonner l’air d’une fumée épaisse et noire.
C’était vraiment dur de résister mais elle essayait tant bien que mal de contenir ces pulsions en se disant que tout viendrait en temps voulu, que tout ce petit jeu se mettrait bien gentiment en place.

Il ne lui restait plus alors qu’à aller de nouveau les attendre au fin fond du « bar »…c’était déprimant. Enfin au moins il y aurait du son là-bas. Il n’y avait rien de pire que le silence…


*Qu’est-ce que je pourrais bien faire en attendant… ?*

La jeune femme posa à nouveau un regard vorace sur les Moldus. C’était tentant, peut-être trop tentant pour résister. Et puis à quoi bon ? Ce n’était rien que des humains, de futiles fourmis.
Qu’est-ce que ça pouvait faire qu’ils meurent ? Et puis de toute façon leur tour viendrait à un moment ou un autre… Oui enfin bon si ils savent à quoi ressemble ce qui les attaque tu pourras pas faire ce que t’as prévu, ma grande.

Nan, un truc en plein jour avec tant de monde ça n’allait pas le faire. Par contre il suffisait d’isoler quelqu’un ou deux-trois personnes en même temps à la limite…
Alors à qui le tour, hein ? Qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 76
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 0:21

Un grand manteau marron, chapeau de qualité, gris de préférence. Un accoutrement d'élégance pour un homme élégant. Voilà la classe, la prestance d'un homme, Samuel Maxwell.
La baguette bien cachée dans le fond de la poche du manteau, et direction un des plus chics restaurant de la capitale anglaise.
Pourquoi ? Et bien pour avaler quelques plats que Poudlard ne pouvait pas offrir à un fin gourmet, dirons nous que la nourriture bourrative de l'école de magie avait eu quelques effets désagréables sur les papilles du vieil homme. Pas jusqu'à lui ôter toute notion du goût, mais tout de même, un peu de raffinement ne ferait point de mal à un type qui avait passé un tiers de sa vie dans une chambre capitonnée avec une camisole.
Passons.

Le professeur regarda les vitrines des magasins moldus. Charmantes petites créatures, avoir un sens de l'esthétique n'était pas donné à tous les animaux. Disait on que les botrucs avaient une notion de l'art. Étrange n'est ce pas ? Oh il y avait bien les Erklings et leur musique, mais elle avait quelques effets quand aux tympans et à un effet sur le transit intestinal. Déconseillé par sorcière hebdo, sans doute … le professeur Maxwell ne manquerait pas de le demander à quelques élèves attentives.
Passant la foule au détecteur du regard, le vieil homme, légilimens accompli, passant ses yeux fourbes et petits d'une personne à une autre, ces derniers s'arrêtèrent sur la douce chevelure blonde d'une demoiselle aux airs pas inconnus des services du ministère.
L'esprit du vieil homme s'introduisit dans celui de la jeune femme pour y découvrir les pensées du moment.

*Qu’est-ce que je pourrais bien faire en attendant… ?*

D'un sourire en coin malicieux, le mage noir se déplaça à coté de la jeune femme. Une ancienne serviteur des ténèbres.
Croisant les bras dans son dos, il se piqua bien droit à coté d'elle, son chapeau gris bien ajusté sur son crâne couvert de cheveux blancs.
La miss n'avait probablement pas senti l'intrusion dans son esprit, signe qu'elle avait quelques progrès à faire en occlumancie.
Soufflant légèrement, il regarda la ciel tout en ajoutant :

« Charmante soirée n'est ce pas miss Leonheart ? »

Ainsi il lui adressa un sourire malicieux avant de retourner à sa contemplation céleste.
Étrange voûte céleste ce soir … vraiment. Le temps semblait aussi capricieux que la demoiselle.
La promesse d'une belle rencontre, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/03/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/01/2011
Parchemins postés : 1151



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Light T. Leonheart


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 1:07

Cette promenade c'était finalement un peu comme faire ses courses au supermarché, sauf que là elle n'y allait pas pour ramener un paquet de chips, des tampons et des crèmes au chocolat, mais bel et bien 70kg facile de viande encore fraîche et prête à déguster. Enfin quand je dis "prête à déguster", c'est une image.
Elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas son bonheur : ils se ressemblaient tous. N'y avait-il donc personne digne d'être tué ?!
Tout ce cinéma commençait à l'exaspérer, elle se sentait de plus en plus nerveuse et excitée, un peu comme un requin qu'on aurait mis en présence de quelques gouttes de sang d'un excellent cru. Tous ces individus ressemblaient à un banc de poissons frétillants qui n'attendaient qu'une chose sans le savoir : être savoureusement déchiquetés par une gueule béante jaillissant des profondeurs.
Et ils s'agitaient tous avec tant d'ardeur...ça aurait été un crime de na pas sauter sur l'occasion.

Aller...choppes-en un...juste un...arrache-lui les bras...Aller, t'en meurs d'envie ! Un de plus ou un de moins, franchement ! Qu'est-ce que ça change ?
Fais quelque chose...tu peux pas te contenter de regarder...aller ! Ce sera marrant...

Tout ce mouvement lui faisait tourner la tête, la rendait presque folle. Il fallait qu'elle en choppe au moins hein, ce n'était pas possible autrement.
La jeune femme était à ce point concentrée sur les cibles potentielles qu'elle faillit ne pas entendre qu'on s'adressait à elle. Et avec la musique dans les oreilles...c'était franchement compromis. Elle enleva ses écouteurs avant de tourner la tête en fronçant les sourcils.
Elle n'était pas sûre d'avoir entendu mais elle croyait qu'on l'avait appelée. Par son nom.
Or, aucun hors la loi ne lui aurait adressé la parole; donc par simple déduction...

Son sang ne fit qu'un tour. La réponse était évidente : Ennemi. Et là s'en était un vrai, même si elle considérait à peu près tout le monde comme des adversaires à éliminer. Aucun membre de l'Ordre ne serait venu. Il la connaissait. Deux points importants qui menaient à la piste Mangemort ou truc du même lot. "A éliminer" de manière sanglante, en gros. Exactement ce qu'il lui fallait. Comme quoi le hasard faisait bien ses affaires, pour une fois.
Un vrai plaisir.

Elle dévora pratiquement le vieux du regard -même s'il n'y avait aucun désir à voir là-dedans-. Il était comme une monstrueuse part de gâteau au chocolat servie dans une assiette d'argent, le dessert tant attendu qu'on engouffre en entier et d'une traite.
Tuer. Elle avait presque envie d'éclater de rire devant cette opportunité qu'on lui amenait sur un plateau avec le slogan "prends, c'est pour toi".

Il avait l'air franchement vicelard, elle n'aimait pas du tout sa manière d'être. Ca commençait bien. Les premières impressions ne trompaient que rarement. Et ce petit air qu'il avait, ça lui donnait encore plus envie de lui arracher le visage à coup de dents.
Elle n'avait qu'une idée en tête.


*Oh toi, je sens que tu vas y passer, et bien !*

Elle en était toute émoustillée, c'était incompréhensible. C'était la nature qui reprenait le dessus, il n'y avait pas à lutter, rien à faire sauf à céder à cette pulsion qui lui soufflait de le découper en morceaux sans plus attendre !
Mais il y avait le plan...ne pas se révéler aux Moldus avant l'heure...

La décision était trop difficile à prendre. Louper une pareille occasion c'était tout bonnement impensable !!! Oh si elle avait pu enlever cet air stupide de son visage ! Il n'y avait pas besoin de se demander qui il était, ça n'avait absolument aucune importance !

La pression était trop forte à gérer, elle ne pouvait plus tenir en place ! Avoir emmagasiné toute cette haine et pouvoir l'exprimer là maintenant...Elle ne pouvait pas résister à un tel appel !
Au diable les Moldus ! Le Ministère passerait derrière pour nettoyer !

Ne réfléchis pas ! Fais-le ! FAIS-LE !!

Le bras qui était le sien se leva tout seul en présentant une baguette qui venait d'apparaître entre ses doigts sans qu'elle s'en rendre vraiment compte. Ce n'était plus vraiment elle mais cette force irrépressible qui mettait son cerveau en ébullition avec un seul objectif à atteindre.

Le reste se passa très vite. Ses lèvres ses retroussèrent en un sourire indescriptible et la formule suinta entre ses dents le plus calmement du monde.


-Raiden.


Dernière édition par Light T. Leonheart le Lun 20 Mai - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 1:07

Le membre 'Light T. Leonheart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 76
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 12:44

Charmant ciel. On eut pu se croire en été. Loin de cet odieux temps écossais qui minait le moral d'une bonne partie de l'école. Disait on qu'il s'était passé des choses en l'absence du professeur Maxwell, qu'importe, il avait posé ses jours, il avait besoin de changer un peu d'air, et flâner dans la capitale était une activité qu'il avait peu pratiqué, sans doute par dépit de la faune indigne de sa personne. Le barbarisme était présent en chacun d'eux, pas la moindre parcelle de leur âme ne le rechignait, et inutile d'être légilimens pour le savoir.
Et cette miss Leonheart, bien que ne portant pas vraiment de sang moldu, affublée de l'horrible catégorisation hors-la-loi, semblait vouloir faire ressortir son coté animal.

Pauvre petite bête qu'on avait trop longtemps mis en cage et sous-nourri, quel triste destin que de se libérer de ces chaînes et de découvrir la liberté de cette manière.
Quel dommage que les Tyler ne s'en soient pas correctement occupés, elle avait probablement un talent avoir survécu aussi longtemps dans ce monde sombre, sale et sans nom.

*Oh toi, je sens que tu vas y passer, et bien !*

Vraiment ? Pensait elle en bien que cette pensée fusse efficacement dissimulée ? Pauvre petite, une méconnaissance flagrante de la magie. On devinait l'éducation bourbiste derrière ce genre d'attitude, alors qu'elle aurait pu être si noble de par son sang.
Poussée par son instinct à oser s'en prendre à un inconnu, qu'elle ne connaissait ni d’Ève ni d'Adam, mais lui, semblait en revanche bien la connaître.
Ne serait ce que de réputation.

Trop occupé à regarder le ciel, et à réfléchir quant au devenir des Tylers, le vieil homme ne vit pas le trait électrique le projeter au sol. Attaque furtive, et les moldus autour ne devait pas avoir compris ce dont il s'agissait, caché aux yeux de la masse.
Le chapeau du vieil homme roula au sol, alors que dans sa chute, il avait tiré la baguette de son manteau avant d'informuler un Timoris.
Ce vieux roublard n'était pas professeur de magie noire pour rien, il connaissait bien des subtilités de cette dernière, et voilà pourquoi il en usait.

La baguette du professeur Maxwell avait rapidement désigné l’agresseur comme unique cible de ce sort, la plongeant dans l'illusion parfaite.
Alors qu'un inconnu aidait le vieil homme à se redresser, lui demandant si ça allait, ce dernier lui fit un sourire calme en le remerciant, non sans jeter un regard discret à la demoiselle immobile et plongée dans une illusion.
En bon protecteur du secret magique, le vieil homme formula discrètement un sort de répulsion de moldus pour les éloigner de la zone, sans pour autant fuir.
Une fois la zone rapidement évacuée, le mage noir s'introduisit dans l'esprit agressé de la demoiselle.

Elle y était là, pendu en croix. Tenue par des ficelles qui lui transperçait les membres, comme une vulgaire marionnette. Le fond y était emprunt d'un rouge beige, comme un sang sali, alors que les fils sortaient de ce dernier en rond d'eau.
Alors qu'elle était maintenue ainsi, le vieil homme aux allures de cannibale apparut devant elle, s'approchant, il la fixa avant d'ajouter de sa petite voix suave et espiègle :

« Je n'ai pas souvenance que les Tyler usaient de sortilèges électriques ... »

Affichant un petit sourire en coin malicieux, il poursuivit.

« Ce cher Richard m'aurait il caché cet aspect magique ? »

Alors qu'il contemplait la demoiselle ainsi piégée, l'illusion se dissipa, non sans laisser l'illusion d'une douleur bien réelle à la miss Tyler.
Devant elle, baguette en main, le vieil homme la salua en lui laissant reprendre ses esprits.
Intéressant spectacle.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 12:44

Le membre 'Pr Samuel I. Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 13/03/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/01/2011
Parchemins postés : 1151



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
Light T. Leonheart


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 16:36

Papy : 4/10
Light : 9/12

Le choix était fait, il n'était plus question de revenir en arrière. Il n'y avait plus à réfléchir, à tergiverser sur l'identité de l'individu en question ; tout cela n'avait aucune importance. Sa seule erreur résidait dans le fait d'être venu aussi près, de se l'être permis sans y avoir été invité. Car on ne pouvait désormais plus lui imposer sa présence sans le regretter amèrement.
Toutes les rencontres "amicales" pratiquement inexistantes étaient calculées au poil, avec un lieu et un moment bien défini. Hors de ce cadre, il n'y avait plus aucune règle à appliquer, et certainement pas celle de la courtoisie.
Il fallait juste être complètement inconscient ou imbus de soi-même pour oser se déclarer ainsi.

Et ce n'était pas un vieux ratatiné qui allait l'attendrir, non ! Au contraire, les personnes d'apparence inoffensive étaient les pires saletés qui soient ! Les enfants, les vieux, les femmes enceintes...tout le monde était prêt à s'apitoyer devant leur sort. Mais on la lui faisait pas à elle, oh que non !
Lui il avait de toute façon un air qui ne lui revenait pas. Tout dans son attitude faussement tranquille sentait la fourberie. Et un vieux serpent est plus redoutable que n'importe quel autre adversaire : s'il était toujours en vie à ce stade, c'était à force d'expérience, et donc d'acquis bien supérieurs à ce qu'elle pouvait sans doute imaginer. La neutralisation était inévitable. Le risque n'était pas une option.

Comme il fallait s'y attendre, sa première offensive mit dans le mille, mais elle n'en fut pas vraiment surprise. Elle n'éprouva non plus aucune stupeur à ce que le vieux se reprenne si promptement; en fait cela ne faisait que confirmer sa théorie du sorcier qui en a vu d'autres et qu'il ne faut pas sous-estimer. Et dieu sait qu'elle aimait avoir raison.
Elle aurait peut-être pu le parer, ou peut-être pas. Son bras ne sembla pas vouloir répondre quand elle lui demanda d'attaquer à nouveau sans plus attendre. Mais on pouvait supposer qu'elle voulait voir de quoi cet homme était fait, d'en juger la valeur. Son cerveau ne devait plus fonctionner très bien à l'heure actuelle, en fait c'était plus que probable si on se fiait à son champ de vision volontairement réduit à l'inconnu.

Tout se déroulait comme dans un film au ralenti. Chaque mouvement se décomposait, le sang lui battait la tempe avec un écho démesuré.
Et rien ne se passa. Son bras resta tendu le long de son corps et la jeune femme resta plantée là, à attendre finalement l'impact dans une sorte de stase incompréhensible.
Sur le coup elle ne sentit pratiquement rien et faillit douter d'un quelconque effet. Finalement, peut-être que le vieux était vraiment rouillé.

En fait non.
Il lui fallut un moment avant de réussir à capter ce qui lui arrivait. D'abord il ne se passa rien; l'instant d'après elle était dans un autre lieu, quelque chose de vraiment étrange. Elle ne comprenait pas.
Soudain une douleur atroce dans les bras et les jambes.
Qu'est-ce que c'était que ce truc ?! La réponse était claire. Manrey. C'était exactement comme Manrey. Magie Noire.
Elle ferma les yeux en tentant de repousser cette douleur aiguë qu'elle savait inexistante dans la réalité. Tout cela était faux, ce n'était qu'une mise en scène qui convainquait son esprit de quelque chose qui n'était rien de plus qu'un rêve.
C'était vicelard. Ce genre de sorts n’était utilisé que par les pires tordus, ceux qui se délectent d’avantage de la souffrance mentale que de celle du corps. Enfin, elle pouvait toujours se permettre de juger.
Se débattre était inutile en ce qui concernait ces sortes de d’attaches jaillissant de nulle part.
Dans cette situation il n’y avait qu’une chose à faire : fermer son esprit, se persuader que tout cela était irréel pour revenir à la réalité et agir.
Parce que dehors, le vieux la tenait à sa merci. Vieille fripouille.

Rien à faire. L’illusion ne se dissipait pas, la douleur semblait même gagner de l’ampleur malgré ses vains efforts. Elle était habituée, maintenant. Ca irait. Elle le supporterait. Il ne fallait pas que ça dure.

Soudain une voix.


« Je n'ai pas souvenance que les Tyler usaient de sortilèges électriques ... »

La jeune femme dut afficher un visage stupéfait malgré elle. Ce n’était pas tous les jours qu’on mentionnait le nom de sa défunte famille devant elle. Ainsi donc, celui-là savait quelque chose d’eux ? Alors il n’y avait plus de doute à avoir.
La manière dont il en parlait laissait entrevoir qu’il les avait connu dans le passé ; et donc qu’il faisait partie des proches des Mangemorts.
Il ne pouvait pas être meilleur que ces gens. Ennemi. Il n’y avait plus aucun doute à avoir. Mais alors, qui était-il pour en parler aussi simplement ? Les avait-il réellement côtoyés pour connaître les sorts qu’ils utilisaient et ceux qui ne faisaient pas partie de leur registre ?

Mais l’individu alla même plus loin que ça. Il mentionna le nom de son père. Son père. Il en parlait comme s’il était toujours en vie.

Les filins lui lacéraient la peau comme un couteau dans du beurre à présent, pourtant c’était sa tête qui commençait à poser le plus de problèmes. Un flot de questions bouillonnait là-dedans, n’attendant que de trouver des réponses.
Allait-elle demander ? Etait-ce bien de savoir ? Qu’est-ce qu’il fallait faire ? Qui était cet homme ?! Qu’est-ce qu’il savait sur sa famille ?!
Toutes ces interrogations pourraient enfin trouver leur sens avec cet homme…mais est-ce que ça avait encore de l’importance ?
Son crâne semblait vouloir exploser, les yeux la brûlaient.


Le sol réapparu comme par enchantement sous son corps affaissé, ce qui lui permis de pouvoir se raccrocher à quelque chose de stable, de réel; mais elle était totalement décontenancée.
Il mentait, il ne pouvait pas savoir...il essayait juste de la déstabiliser. N'importe qui aurait pu inventer un truc pareil ! N'empêche...

Light se souvenait très bien du jour où elle était allée chercher l'urne des Tyler, du moment où elle avait déversé leurs cendres. Ils étaient morts. Ca n'avait plus d'importance. Ce n'était qu'un menteur, il voulait juste jouer avec elle. Mais ça n'allait pas se passer comme ça, pas question !


"Vous ne savez rien de mes parents !" Siffla-t-elle.

Personne ne pouvait parler de sa famille ainsi, et surtout pas un vieux machin détestable de son espèce ! Il aurait mieux valu pour lui qu'il lui cause réellement des dommages physiques. Inconscient. Ca le mènerait à sa perte.
Son salut il pouvait se le mettre où elle pensait.


"J'ai même autre chose dans ma manche, si vous voulez voir ! Dites-moi donc ce que vous pensez de ça ! Sagitae aquilum"


Dernière édition par Light T. Leonheart le Lun 20 Mai - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 16:36

Le membre 'Light T. Leonheart' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 02/03/1942
Âge du joueur : 76
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2012
Parchemins postés : 60



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Pr Samuel I. Maxwell


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 19:41

Cette petite avait la trempe des Tylers, leur mordant, leur envie. Quitte à en découdre, d'une folie barbare que possédait les hooligans. C'était amusant de voir qu'elle avait les mêmes réactions que sa défunte sœur, mais avec un poil moins de condescendance. Elle n'avait pas vécu dans l'opulence et le narcissisme, ce dernier ayant conduit sa sœur à sa propre perte. Difficile de manquer l'explicite ressemblance entre les deux. La couleur de cheveux différaient légèrement, mais qu'importe, après tout une simple potion pouvait la changer.
À cette petite, elle aurait pu si bien se débrouiller avec sa sœur, un bon duo à n'en pas douter. Elle avait le caractère de sa mère et le coté sauvage de son père. Ce cher Richard s'encroûtait sans doute dans son château en Irlande. Cela devait faire un sacré moment qu'il n'avait bretté, un habitué des dîners mondains, un peu comme Samuel qui ne s'était plus battu depuis qu'il avait arrêté d'enseigner aux serviteurs pour s'occuper des jeunes pousses puristes.

Qui savait, peut être était elle la bâtarde indigne de porter le nom de ces sangs purs ? Allez savoir, cela ne regardait pas cette vieille branche de Maxwell, qui farfouillait dans l'historique de mémoire de la miss.
Ainsi elle se croyait seule survivante de sa famille ? Intéressant mensonge que voilà.
Dire qu'elle avait les yeux de son père … c'était si flagrant, si cynique. Et elle le pensait mort ? Charmante perspective que voilà.
Vieille fripouille que ce Richard, il n'y avait que lui pour monter un stratagème aussi vicieux, et aussi fourbe.

"Vous ne savez rien de mes parents !"

Qu'elle croyait. Ah si seulement elle avait su qu'en ce début d'année, le vieil homme avait pris une coupe de champagne hors de prix avec ses parents biologiques.

"J'ai même autre chose dans ma manche, si vous voulez voir ! Dites-moi donc ce que vous pensez de ça ! Sagitae aquilum"

Une déferlante de vent fonça sur le vieil homme, le renversant.
Tombant à quatre pattes, le professeur de magie noire crachota un peu de sang, signe qu'il n'était plus de première jeunesse. Portant une main à son cœur, il eut un petit sourire satisfait, se relevant avec difficulté alors que son chapeau avait quitté sa tête pour atterrir bien plus loin.
La fixant alors avec ce même petit sourire jovial et malicieux, il lui répondit adroitement.

« Votre défunte sœur aurait adoré vous affronter. Vous lui ressemblez tant Light ... »

Pointant sa baguette sur elle sans afficher de garde le professeur, le vieil homme marmonna sa formule magique avant que le trait magique ne donne forme à son attaque.

« Ensis ... »

Quatre épée ténébreuses se matérialisèrent dans les airs avant de foncer sur la demoiselle. Chacune d'elles s'enfonçant dans les zones douloureuses de son adversaire. Les deux premières allèrent se loger dans le creux des épaules de la blonde, alors que les deux autres foncèrent dans les cuisses, évitant soigneusement, et volontairement de perforer une artère pour ne conduire à la mort de la demoiselle.
Avec un sourire en coin et fourbe, le professeur ajouta alors :

« Dire qu'Helen arrivait à parer ce sort … quel dommage que vous ne l'aillez pas connu ... »

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé] Lun 20 Mai - 19:41

Le membre 'Pr Samuel I. Maxwell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Truth & Lies [PV][Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Truth & Lies [PV][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-