POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

La vie en rose (Ombrage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Mer 17 Juil - 13:22

 Dolores n'avait visiblement pas réussit son sort. Alors que son interlocutrice la suivait, mais sans se presser pour autant, elle commençait à s’énerver face à cet être remplit d'égocentrisme, qui volait pour son bon plaisir. Il voulut retenter le sort lorsqu'elle comprit que la femme avec laquelle elle parlait avait levé sa baguette et lancer le sort Absumo qui le rendit encore plus faible qu'une brindille. Ombrage rangea doucement et élégamment sa baguette. Elle ne prit même pas attention à l'homme qu'elle avait pétrifié et se dirigea vers le voleur qui murmurait ces mots :


« Je vais finir en taule... Râââ je vais décevoir mes parents et ma femme...

-Ca c'est sûr ! Qu'on l'embarque ! Cria la sorcière crapaud.

-Non !!! J'ai une famille. Pitié ! Non ! S'il vous plait ! ( Des membres de la police l'embarquèrent alors)

-Ca suffit ! Je ferais régner l'ordre !!! Vos actes seront sévèrement punis et je n'espère qu'une chose, que vous restiez à Azkaban toute votre vie ! »


Dolores gémit alors et se calma d'un coup, comme si une seringue de tranquillisant l'avait calmé. Elle s'adressa alors à la sorcière qui lui parlait tantôt.


« Ca va, ma chère, pas de blessures ? Fit elle alors qu'elle jetait un regard foudroyant au bandit. »


Jane Ombrage s'inquiétait quelque peu pour sa nouvelle connaissance. Elle ne savait pas comment s'y prendre mais elle avait été irrité également par cet imbécile. Toutes deux prirent la décision d'aller rechercher leurs affaires au magasin. Laissant les autorités faire leur œuvre. La route vers le stand permettrait aux deux femmes de faire plus amplement connaissance...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Mar 23 Juil - 12:12

Une fois l’homme à terre, Aileas s’en désintéressa totalement vu que comme elle s’en doutait des forces habilitées pour vinrent s’occuper de lui. Plus que les échanges de paroles, elle s’intéressait désormais à la foule. Cette masse à la fois craintive qui restait à distance mais qui pourtant semblait vouloir à tout prix regarder. Et ils allaient finir par se faire bien plus mal à se bousculer, limite à se marcher dessus que si l’homme en fuite les avait attaqués. Quelle ironie. Ils auraient du avoir peur de leur propre bêtise parfois.

Puis rapidement l’envie de passer à autre chose prit Aileas. Dans un premier temps quand la femme revint vers elle, elle eut du mal à accepter que ce qu’elle disait puisse s’adresser à elle. Certes elle la regardait mais le contenu de ses paroles... Aileas ne voyait pas pourquoi lui demander cela à elle. La jeune femme ne voyait pas pourquoi la femme aurait la moindre tendresse à son égard alors qu’elle venait de se rencontrer et comment aurait-elle pu être blessée ? Etait-ce encore ces fameuses politesses bizarres qu’ils disaient tout le temps mais qui n’avaient pas vraiment de sens ? Sans doute, nul besoin alors de répondre, parfait.

L’homme avait été emmené mais les forces eurent besoin du témoignage des personnes ayant vu ou participé à l’évènement. C’est donc sans surprise que la foule les redirigea vers les deux femmes. Heureusement pour Aileas qui n’avait nulle envie de se prendre la tête à cela, la vendeuse qui les avait rejoint se chargea de rapporter les faits et la jeune sorcière se contenta d’approuver ses dires même si le récit selon elle aurait pu être plus court et plus efficace. On leur demanda tout de même leurs noms et leurs adresses pour pouvoir les joindre plus tard si besoin.

Puis ce fut essentiellement parce qu’elle avait envie de fuir la rue trop bruyante à son goût pour le moment que la jeune femme suivit madame Ombrage. La femme récupéra ses affaires. Il était vrai -se souvint Aileas- qu’elle avait fini ses achats quelle autre raison aurait-elle eu de revenir. C’est alors que la vendeuse, accompagnée de la propriétaire du magasin, revint.


“Pour vous remercier, nous vous offrons une tenue sur mesure, n’hésitez pas à nous faire part dès à présent de vos envies !”

Aileas n’avait nulle réelle envie dans ce sens à vrai dire aussi toutefois la question l’amena elle à s’interroger de nouveau sur : est-ce que la femme allait encore choisir du rose ? Oui Aileas avait encore du mal à concevoir la chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Mer 24 Juil - 15:51

  En revenant à la boutique, qui était malheureusement devenue sombre, livide et dépourvue de toute gaieté de par cette dernière action qui allait peut être nuire aux affaires du magasin, Dolores Ombrage apprit bien heureusement qu'on allait lui offrir une tenue sur mesure. Quoi de mieux? Elle n'allait pas lisigné sur la qualité, puisque c'était gratuit. Alors qu'elle se penchait vers les tenues roses, elle vit un regard interrogateur des bonnes femmes alentour. Les ignorant en un signe de respect, elle cherchait maintenant une robe dotée de bien belles dorures différentes, sur un rose flashy. C'était une exception. Elle avait été signé par un designer sorcier de Little Hangleton. Déposant ses cadeaux sur le bureau où la caisse était disposée, elle regarda Aileas qui n'avait visiblement rien pris.

  « Ne profiteriez-vous pas d'un cadeau, mademoiselle d'Hungtingdon? Allons! »

  En souriant, Dolores orienta le regard de son interlocutrice vers les tenues de couleurs ternes mais des robes de très bonne qualité en apparence...

  « Pourquoi ne pas choisir celle-ci? »

  Une rose d'un gris clair lui était dès lors présenté. Doté de bords noirs, il y avait moult froufrous de couleur obscure sur les plis de la jupe.

  «  Qu'en pensez-vous? Je suis sûre qu'elle vous irait à ravir! »

  Dolores riait toujours autant. Ou était-ce des gémissements inutiles? Seule elle avait la réponse. Haussant les épaules lorsqu'on lui parla du prix, elle prétextait que c'était un bon cadeau, non?
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Sam 27 Juil - 1:12

Aileas était là à regarder la femme ne pas lésiner sur la quantité mais toujours effectivement tou en rose. Du rose, du rose, une montagne de rose. Pouvait-on vivre au milieu de cette barba à papa synthétique ? La jeune femme commençait quant à elle à saturer. Sans doute cet amat ne l’aurait pas tant dérangé si elle en avait connu la raison mais là c’était comme écouter quelqu’un vous déblatérer des tirades et des tirades d’anneries absurdes : désagréable. Et en même temps si inhabituel qu’elle ne pouvait en détacher ses yeux.

Ce fut la femme qui la tira de cette contemplation inutile puisqu’elle ne lui apportait pas les réponses qu’elle désirait. Un cadeau ? Elle-même n’appelait pas cela un cadeau. Certes c’était offert. Mais tout ce qui n’était offert n’était pas un cadeau pour autant. Ici cela lui était offert au regard de ce qu’elle avait fait auparavant. C’était donc une récompense. Mais eux lui donnaient une récompense pour avoir permis l’arrestation de cet homme qui causait du tort à ce magasin. Elle, elle, avait ça pour des raisons tout autre, elle ne pouvait donc pas réellement considérer qu’elle avait fait ce qu’il fallait pour mériter cette récompense. Celle-ci n’avait pas lieu d’être. Pour elle en tout cas. Miss Ombrage semblait quant à elle agit ce pour quoi on la récompensait, il était donc juste qu’elle prenne ce qu’on lui offrait si elle le désirait.

Aileas prit malgré tout dans ses mains la robe que la femme lui tendait. Elle n’était pas rose. Intéressant, la femme n’associait donc cette couleur qu’à elle-même et était capable d’envisager autre chose comme convenable. Oui quelque part Aileas aimait bien cette robe, les couleurs en tout cas pour la pause visuelle qu’elle lui offrait en cet instant. Mais en dehors de cela, même si elle la trouvait jolie, elle ne voyait pas dans l’immédiat ce qui pourrait l’amener à la porter. Nulle environnement ne lui venait à l’esprit. Chaque robe qu’elle possédait chez elle -et elle en possédait- elle pouvait en envisager une utilité, un sentiment, une ambiance. Cette robe qu’elle avait en face d’elle était belle mais ne lui transmettait aucun sens.

Redonnant le vêtement à une vendeuse qui se tenait à leur disposition, Aileas répondit enfin.


“C’est fort possible qu’elle m’aille. Mais je n’ai ni raisons de la porter, ni raisons de l’accepter.”

En disant cela, Aileas regarda la femme droit dans les yeux et c’est là qu’elle se rendit compte que c’était la première fois qu’elle le faisait réellement. Jusqu’à présent la femme aurait pu être elle ou une autre parmi cent ou même mille autre, cela aurait été du pareil au même. Elle ne s’était intéressé finalement qu’à ce rose. Elle venait juste de prendre conscience que la peronne en face d’elle devait attendre plus d’elle que cette absente présence. Et que cela passait par des réponses comme cela à ses questions. Intéressants. Mais qu’est-ce que c’était bizarre quand même d’avoir ainsi un devoir de réponse à tout ce qu’il pouvait passer par la bouche des autres. Elle n’était pas sûre qu’elle s’y tiendrait, vraiment. Cela lui semblait trop étrange pour que ça lui devienne naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Mer 7 Aoû - 16:56

« Vous ne désirez donc pas profiter d'avantages certains dans cette boutique. Je dois dire très chère que j'apprécie votre modestie. Si tel est votre choix, moi je ne me priverai pas! »

Dolores Ombrage signifia à la vendeuse qu'elle prendrait un ensemble rose pour une prochaine sortie. C'était une très bele couture semblable à un de ses vestons. Mais Ombrage prêtait l'oeil à ce genre de choses. Aussi se permit-elle de demander àce qu'on lui ajoute une robe dans ce cadeau. Une ébauche non construite était en vitrine. Disposée sur un mannequin, la sorcière crapaud y prêtait l'oeil depuis quelques minutes...

Allait-elle demander quelque chose dans le genre: « Pourriez-vous m'offrir cette chose... ». Mais Ombrage resta, comme Aileas, modeste. Elle s'orienta vers la caisse avec tous ses présents. Et puis elle reparlait à d'Huntingdon.

« Qu'avez-vous de prévu pour cette après-midi? Vous allez sans doute au ministère n'est-ce pas? Dommage que tous là-haut ne soit pas aussi appréciable que vous... »

Dolores se plaignait tout le temps de la nouvelle bande de remplumés qui dirigeaient le ministère. Elle en appréciait peu. Même si elle appréciait grandement les gouvernements de type puriste, elle n'aimait pas ceux qui le représentait à Londres...

«  Le métier de commissaire du sang n'est-il pas trop ardu? »
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Sam 10 Aoû - 21:01

Aileas pensa un instant expliquer à la femme que ce n’était là nullement de la modestie mais simplement ce qui était mais déjà la femme s’entretenait avec la vendeuse. De toute façon Aileas doutait qu’au fond la femme comprenne ou même que ses explications changent quoi que ce soit à la manière dont elle voyait les choses. Alors pourquoi commencer de longues explications ? Aileas n’avait pas de goût pour les choses inutiles. Encore moins pour les paroles inutiles.

Elle se contenta d’observer la femme qui une fois lancée ne semblait plus pouvoir s’arrêter. Pourtant un instant auparavant elle était rentrée dans cette même boutique, elle avait parcouru l’endroit, elle avait fait son choix. N’avait-elle pas vu tous ces vêtements avant ? Ou par question de budget avait-elle dû abandonner les autres habits qui lui plaisaient ? Ne prenaient-elles d’autres habits que parce que finalement elle en avait la possibilité sans en avoir initialement plus l’envie que ça ? Cette pensée titillait Aileas.

Elle ne titillait pas celle de Dolores Ombrage visiblement qui passa à autre chose. Est-ce qu’elle avait quelque chose de prévu pour cette après-midi ? Non. Même quand elle était là dans le magasin, elle n’avait rien de prévu. Elle avait attendu quelque chose. Cette chose qui avait été un évènement ou la personne de Dolores Ombrage était venue. Elle n’avait rien pensé de plus. Elle commençait à secouer la tête pour signifier que non quand la femme poursuivit en supposant qu’elle allait au Ministère. Aileas continua donc de secouer la tête. Aller se promener en plein milieu d’une journée de boulot était quelque chose que pour une raison ou une autre elle ne pensait pas faire un jour.

Elle arrêta son geste quand la femme affirma que tous les gens du Ministère n’était pas appréciable. Aileas nota le regard étonné voire un peu choquée de la vendeuse derrière la femme habillée en rose. Mais dès qu’elle remarqua que la jeune femme l’avait vu, elle piqua du nez dans des papiers qui n’avaient certainement pas besoin d’être lu. Aileas elle demeura silencieuse considérant la femme. Puis pragmatique elle annonça tranquillement :


“Ils ne sont pas payés pour être appréciables mais pour faire leur travail et servir le purisme.”

Tous les travails ne demandaient d’ailleurs pas de savoir être appréciables au contraire. Aileas en tous les cas ne voyait pas pourquoi le fait que les gens n’aient pas été appréciables soient une mauvaise chose. Pourtant au ton de voix que la femme avait pris, elle-même le regrettait. Eh bien Aileas ne pouvait pas y changer grand chose et n’en avait pas l’intention. De la même manière elle était celle qu’elle était. A savoir si cela la rendait appréciable ou non aux yeux de la femme en rose, cela n’était plus ses affaires.

Quant à la question de son métier. Qu’était-ce un métier ardu ? Aileas ne voyait pas et ne savait ainsi pas quoi répondre. A sa réponse en tout cas. Sur le métier de Commissaire de Sang elle pouvait tout de même donner deux mots :


“C’est un métier nécessaire et intéressant.”

Deux mots. Oh elle pourrait très certainement en parler plus mais là elle n’en voyait pas trop le but.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage) Mer 14 Aoû - 20:55

  Dolores était à la fois d'accord et imcomprise. Elle n'aimait plus tellement les gens du Ministère depuis l'installation du purisme. A vrais dires, les anciens étaient plus facilement manipulables... Et c'est à une de ces représentants que Dolores parlait. Regardant la femme avec envie, vu son poste, elle dût regarder sa montre. En effet, un gigot l'attendait pour passer dans le four. N'ayant plus le temps de bavarder à sa guise, elle dut presser la conversation.

  « Je ne voudrais pas paraître fausse et offensante mais le temps me manque et je dois préparer à manger pour le repas. Je suis heureuse d'avoir fait votre connaissance, en priant pour qu'on se revoit assez tôt... Prenez du bon temps en parlant à d'autres femmes, elles sont elles aussi, sympathiques... Eh bien aurevoir! »

  Courbant de quelques centimètres son corps trapu, elle ouvrit la porte avec toute ses affaires et, marchant à la vitesse d'un escargot, elle essayait d'avancer vers l'arrêt d'un magicobus, qu'allait-elle pouvoir faire après le gigot? C'était un mystère. Mais le destin d'Ombrage était malheureusement compromit pour la suite des évènements....

  La personne arrêtée précédemment se rendait, bien évidemment accompagnée, au ministère pour etrer jugé et …. condamné, au plus grand plaisir de la sorcière crapaud qui gémissait à la vue du fugitif, entouré de policiers....



rp clos
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie en rose (Ombrage)

Revenir en haut Aller en bas

La vie en rose (Ombrage)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-