POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Du sang sur les mains [Tom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Du sang sur les mains [Tom] Jeu 4 Juil - 13:11

Suite http://www.poudnoir.com/t8296-on-revient-toujours-sur-les-lieux-de-son-crime-pv

Voilà deux jours que Big Ben abritait l'indésirable n°3 et l'ambiance était des plus électriques depuis les derniers événements et notamment la parution d'un article dans la gazette des sorciers expliquant clairement que Sheppard était à l'origine de cette vague d'exécutions. De plus, celle-ci continuerait tant qu'il n'aurait pas rempli la part de son contrat passé avec un membre du Ministère de la Magie. Il était donc normal que l'ambiance soit des plus détestables, la plupart des Hors la Loi avait des propos voir des attitudes hostiles à son égard. Des proches, des amis mourraient dans les pires souffrances pour que ce type soit encore en vie. De nombreuses discussions à voix basse avaient lieu à des heures tardives, certaines donnèrent lieu à un plan pour le livrer au Ministère de la Magie et ainsi épargner des vies mais encore fallait-il affronter l'Indésirable n°3.

Weasley, le meneur de l'Ordre du Phénix, n'avait pas pu rester indifférent à cette situation et avait tenté de discuter avec Sheppard mais l'homme ne livra aucun nom ou même d'autres informations sur les circonstances de ce duel. Granger et quelques autres avaient eux aussi tentés leur chance tout comme les guérisseurs qui surveillaient l'évolution de ses blessures et de son état de santé global. Il lui faudrait encore plusieurs jours avant de revenir à un état correct.

Un incident avait éclaté lorsque le gamin avait quitté le dortoir pour se rendre dans la salle principale. Un jet de lumière l'avait touché à peine le pas de la porte touché et une fine entaille sur la joue avait son apparition. D'autres avaient aussi braqués leur baguette dans sa direction et certainement que sans l'intervention de Weasley, il aurait passé un très sale moment. Les membres de l'Ordre étant désormais hostiles à sa présence, lui ayant besoin de bénéficier de soins et de repos mais aussi responsable de la mort d'une quinzaine de Hors la loi, le leader de l'Ordre du Phénix n'eut pas d'autres choix que de le placer dans l'une des cellules située à l'étage inférieur de Big Ben. Selon lui, il s'agissait du meilleur moyen pour garantir la sécurité de l'Indésirable. Sheppard ne rechigna pas, conscient des problèmes qu'il causait depuis son retour.

La cellule fut tout de même aménager pour ne pas être celle d'un vulgaire mangemort et donc disposait d'un meilleur confort mais cela en restait une cellule de prisonnier. Un membre de l'organisation, de confiance, était chargé d'assurer la sécurité ainsi que les demandes de Sheppard. Ce dernier restait en possession de sa baguette magique et ne cessait de lire et relire encore cet article de journal écrit par Eccleston. Ce dernier lui avait aussi envoyé les photos des exécutions afin qu'il puisse vraiment se sentir mal. Ce juge avait tout gagné. Il l'avait brisé physiquement lors du duel et mentalement grâce à son plan diabolique.

Est-ce que la vie de deux éminents membres de l'Ordre valent la vie de nombreux autres hors la Loi ? Tout le dilemme était là... et Sheppard, allongé sur son lit de fortune, ne parvenait pas à trouver une solution plausible.

____________________________________




"No one asks to be a Hero. It just sometimes turns out that way..."

Portoloin vers les liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Jeu 4 Juil - 14:44

Le temps s'écoulait lentement, très lentement, lorsque Tom préparait ses plans de batailles. Il prévoyait de frapper prochainement à différents endroits, la question était surtout de savoir où. Les communiqués de presse vengeurs lorsqu'il réussissait n'affectaient pas outre mesure Jugson. On disait qu'il volait des vies, qu'il était lâche. Eh bien, si eux n'étaient pas lâches, ils n'avaient qu'à venir, Thomas les mettait au défi de le faire. Personne ne le trouvait, donc en face, ils n'étaient pas doué, et puis c'était tout. Il ne fallait pas s'attendre à autre chose, lorsqu'un sang mêlé arriviste comme James Eccleston dirigeait la Justice Magique et que John Mulciber venait juste d'être libéré. Les irlandais râlaient parce qu'ils avaient perdu le Ministre, leur précieux otage, mais bon dieu, Tom le disait depuis le début, il fallait tuer Mulciber, là c'était utile. Le reste non. Jugson devenait de plus en plus pragmatique. Son coté dur et impitoyable ressortait franchement. Dans la Vague ça passait parce qu'il restait un chef charismatique. Il connaissait tout le monde dans son mouvement, et surtout, il faisait ça pour eux. On l'accusait de détruire des vies et des familles, mais en face ils ne faisaient que ça. Tom ne prenait aucun plaisir à tuer quiconque. Mais le choix ne s'offrait pas à lui. C'était tué ou être tué. Les compromis n'étaient pas possibles, même pas envisageables.

Il avait trahi, oui, il avait été lâche une fois. Il voulait sauver les bouts de ce qu'il restait de sa misérable vie, du fanatisme dans lequel il s'était enfoncé. On lui avait dit de mourir et il avait refusé. Point. Parce que c'était une absence de choix. Parce que ce n'était pas lui. Parce qu'il ne savait pas qu'il pouvait dire non. Parce qu'il avait eu peur et qu'il ne voulait pas mourir. Mais de l'autre coté c'était différent. Vendre les hors la loi signifiait la mort, pas la rédemption. Et Jugson ne voulait pas le faire. Trop de gens avaient une histoire semblable à la sienne pour qu'il se concentre sur sa petite gueule. Finalement, Jugson n'était pas si mauvais que ça. Il restait un connard fini, méprisant, assez borné, il restait dingue, mais il devenait courageux malgré lui. Pourquoi ? Parce qu'il ne défendait pas que lui, mais aussi les autres, ceux de la Vague.

C'est là qu'arriva le communiqué. Enfin la Gazette. Jugson la lisait régulièrement parce qu'il fallait savoir ce que pensait l'ennemi. Et il vit. Sheppard, responsable d'exécution de masse d'otage. Pas de nom, pas de détails, juste ça. Tom ne comprenait pas. Pourquoi ne s'était-il pas rendu, lui, directement ? Il n'appréciait que très moyennement l'indésirable numéro 3, puisqu'après tout, il se retrouvait avec un bras en fer à cause de lui. Là, il considérait ça...comme de la lâcheté. Qu'aurait-il fait, lui, Jugson ? Certes, il aurait tenté de gagner, mais s'il avait perdu ? On ne passait de marché avec le Diable. Il se serait battu jusqu'à crever. Thomas songea avec férocité que s'il devait perdre un quelconque combat, si c'était sans issue, le régime ne le prendrait pas vivant.

Il fallait qu'il parle à Sheppard. Jugson quitta donc le QG de la Vague pour transplaner du coté moldu de Londres, dans une ruelle tranquille. Il fit le reste du chemin à pied jusqu'à Big Ben et s'engouffra dans le QG de l'Ordre du Phénix. Weasley était de passage, mais les gens grognaient. On n'appréciait pas beaucoup Tom ici, notamment parce qu'on disait que la Vague était un ribambelle de traîtres. A ce qu'il semblait, aux murmures que le renégat entendit, on semblait penser exactement la même chose que Sheppard. L'article datait d'environ une semaine, en tuant deux hors la loi par jour, le régime totalisait un total d'une quinzaine de morts et ça allait continuer comme ça jusqu'à ce Sheppard remplisse leur conditions. Il avait passé un pacte avec le Diable. Jugson obtint assez facilement le droit de le voir. Il descendit en bas, dans les cellules, là où lui avait été enfermé. On lui ouvrit sans difficulté, et il entra comme s'il était chez lui. Il adressa un demi sourire à l'Indésirable numéro 3, parlant d'un ton dur :

« C'est drole, y a pas si longtemps, c'est moi qui étais enfermé ici...et ça avait l'air de te faire marrer, en plus. Ca fait quoi, Sheppard, dis moi, de se retrouver dans le rôle du lâche et du traitre, hm ? Pas agréable, hein ? »


Il s'installa tranquillement, fumant une cigarette comme si de rien n'était :

« Tu es dans de beaux draps, tu sais ? Deux hors la loi qui crèvent chaque jour si tu te rends pas, dix-huit déjà morts. Et ça va continuer si tu ne leur donne pas ce qu'ils veulent. Dans tous les cas, t'es coincé et tout le monde va te détester, même ici.  »

Il tira sur sa cigarette :

« Je peux peut être faire quelque chose. Mais pour ça, va falloir m'expliquer ce qu'il s'est vraiment passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Jeu 4 Juil - 15:24

Des bruits de pas le sortirent de ses pensées et il assista à l'arrivée de Tom Jugson dans sa propre cellule. Pour un homme tel que lui, Sheppard ne prit pas la peine de se relever de son lit, il n'en valait vraiment pas la peine. Ce petit sourire que l'autre arborait fièrement l'agaçait au plus haut point tout autant que ses paroles. Jugson semblait se délecter de la situation chaotique du gamin et cela ne pouvait qu'énerver davantage le Hors la loi. Ce dernier avait les lèvres pincées, prêt à déverser un flot de paroles désagréables dès que l'homme le pousserait un pu trop dans ses retranchements et ce ne serait pas dur vu les tensions actuelles.

"Ferme la..."

Déjà qu'il ne supportait pas Jugson le considérant comme un sale traitre, toujours à la solde des mangemorts alors le voir jubiler ainsi était insupportable. De plus, Sheppard n'était pas vraiment d'humeur pour discuter avec quiquonque alors avec lui, c'était foutu dès le départ. La meilleure défense étant l'attaque, l'homme s'empressa de mettre au profit cette stratégie en lâchant à son tour un petit commentaire piquant.

"ça doit te faire plaisir non ? Des Hors la loi en moins, c'est bon pour toi ça...Ton maître va être content de son toutou à la patte en argent. D'ailleurs je peux t'en découper une autre si tu veux, ça me ferait plaisir... Tu gémissais comme une fillette la dernière fois, essaie de serrer les dents cette fois."

Le Hors la loi laissa quelques instants et avant que Jugson ne réplique, il reprit la parole sans quitter son lit de fortune et sans le lâcher des yeux.

"C'est pas l'objet de ta visite ? Alors dégage !"

____________________________________




"No one asks to be a Hero. It just sometimes turns out that way..."

Portoloin vers les liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Sam 6 Juil - 14:05

Jugson détestait qu'on se foute de lui mais à la longue il avait appris à se taire et à encaisser. Le seul point commun qu'il avait peut-être avec John Mulciber, ou un Mike Witcher c'était bien ça, un léger fatalisme, mais en même il ne pouvait pas exactement en être autrement. Vu ce qu'il faisait, il y avait peu de chance qu'il atteigne les quarante ans. Chaque année prise se trouvait être une petite victoire sur ses ennemis, car ça prouvait qu'il tenait et qu'il ne lâchait rien, il continuait à courir. Tom ne reniait pas ce qu'il était, et il se doutait bien que personne en face ne l'oubliait. Sa croix, son fardeau, était de se prendre dans la gueule, à vie sans doute maintenant, qu'il était un traître pour les uns, et un sale puriste pour les autres. Un lâche dans tous les cas. Il reconnaissait volontiers qu'il l'avait été. Il ne pouvait pas le renier. Jugson avait eu peur, et il s'était enfui. Choix opportuniste ? Oui, sans doute, quelque part. Mais pas uniquement. Ce ne pouvait être aussi simple, et de fait ça ne l'était pas.

Ca ne lui plaisait pas plus que ça de trahir. Ca ne plaisait à personne de toute façon. Tom n'avait pas eu le choix. Personne ne lui avait expliqué, finalement, qu'il pouvait dire non, la deuxième option n'existait pas. Dans la situation présente, il aurait du mourir, faire comme Crow. Sauver l'honneur de sa famille. Les sauver eux. Ce n'était pas un choix. Mais Tom refusait cela. Il défendait l'infini des possibles. Et il continuerait à se battre pour ça. Pour la première fois de sa vie il disait non, et il mesurait l'infini de l'horreur qu'il défendait depuis sa naissance. Il était un monstre avant, et après il ne serait pas un héros. Mais cela lui importait peu. Il ne voulait pas être un héros, et personne ne le verrait ainsi. Sa rédemption était de continuer à prendre des coups, de tout perdre, mais il était libre. Le régime pouvait bien se foutre de lui, les autres dire qu'il était faible et hypocrite, lui s'en foutait. Jugson se foutait lui aussi de tout le monde, il restait méprisant, il restait un connard, mais dans le fond, qu'importait ? Il faisait ce qu'il avait à faire.

Personne dans le régime ne savait ce que ça faisait d'avoir peur. Ni de passer pour un lâche. Ni de ne pas avoir le choix. Eux savaient juste détruire et glorifier la mort. La mort ou la gloire, pas de juste milieu, le bon et le mauvais, et c'était tout. Jugson défendait, jusqu'au bout, la complexité du monde. Et le doute. Et tôt ou tard, il détruirait leur empire, avant de disparaître dans un immense éclat de rire. Il repoussait les extrèmes, qui poussaient à détruire, à sacrifier pour avoir la victoire. Il ne laisserait tomber personne.

Concrètement, il se foutait de l'avis de John Sheppard. Jugson devenait de moins en moins lâche chaque jour, Sheppard le restait. Ce qu'il disait tenait de la marmite qui se foutait du chaudron, et c'était tout. Rien qui ne vaille la peine d'être noté, ou de se mettre en colère, surtout que dans le sarcasme, Thomas pouvait faire pire. Bien pire, autant dire qu'il ne fallait pas le chercher. Il n'avait pas énormément d'humour, mais il possédait une capacité assez étrange à se moquer des autres et à être très méprisant...cela dit, Jugson pouvait faire la même chose sur lui même, autant dire qu'il n'épargnait vraiment personne.

Ah, il voulait qu'il dégage ? Auquel cas ils allaient avoir un problème...Le résistant tira sur sa cigarette :

« Je ne crois pas non. En fait je dirais même que je vais rester là jusqu'à ce que tu me dises ce qu'il s'est passé. Regarde moi Sheppard. Tu crois que je suis un d'entre ? C'est faux, mais je sais comment ils pensent. Je les connais. Et je peux t'aider...que tu le veuilles ou non. »

Il continua à tirer sur sa clope. Il avait tout son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Sam 6 Juil - 21:59

Tom Jugson ne semblait pas décider à le laisser tranquille, pas sans avoir obtenu de nombreux détails sur les derniers événements. Il ne fallait pas être dupe, l'homme souhaitait uniquement savoir qui l'avait mis dans cet état, non pas pour se venger d'avoir touché à un Hors la loi et surtout à sa personne mais plutôt pour avoir un point de pression. Pas de chance pour lui, Sheppard était une véritable tête de mule et il n'allait certainement pas délivrer une information désirée par ce cher tonton Jugson. Il pouvait toujours rêver celui-là...

"Je ne te dirais rien, suppôt du Seigneur des Ténèbres..."

Son petit séjour moldu lui avait permis d'apprendre quelques insultes typiquement moldues et qui semblaient très bien correspondre à la situation. Jugson pouvait rester là à l'observer si cela lui faisait plaisir mais John pensait que ce genre de type n'avait pas de temps à perdre et risquait certainement de ne pas rester là à attendre sagement. Pour continuer dans son attitude fermée, l'ex Serdaigle se serait bien allongé de nouveau afin de piquer un petit somme mais avec ce genre de personnage, il valait mieux rester sur ses gardes jusqu'à ce qu'il disparaisse de là. Le repos, ce serait pour plus tard mais pour le moment le gamin ne le lâchait pas des yeux, les doigts droits tenant toujours fermement le bois de sa baguette magique.

"Je ne savais pas que ma santé était si importante à tes yeux, Jugson..."

ça, c'était juste à le provoquer un peu plus et aussi pour passer le temps car c'était une situation d'impasse et cela risquait de s'éternisait si aucun des deux ne cédait.

____________________________________




"No one asks to be a Hero. It just sometimes turns out that way..."

Portoloin vers les liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Lun 8 Juil - 13:52


L'impression de se trouver face à un sale gosse égoiste tenaillait Jugson et lui donnait envie de faire bouffer son poing en fer en lui arrachant le plus de dents possibles. Mettre en colère l'ancien mangemort n'était pas forcément une bonne idée, surtout lorsqu'on savait qu'il tendait à être légèrement, voir énormement dérangé sur les bords, et que ses colères pouvaient s'abattre d'un coup, on ne savait pas trop comment, sans vraiment de déclencheur apparent. Jugson se faisait peur à lui même, parce qu'il savait à peine comment contrôler ces crises, qu'il ne pouvait en fait pas le faire, juste vaguement en limiter l'impact.

Mais tout dingue qu'il était, Thomas Jugson n'en restait pas moins un homme honnête, et il ne voulait plus fuir. Ou s'il le faisait, il finissait toujours par revenir. La bataille se poursuivait contre tous ceux du régime, toujours, et il n'abandonnerait que lorsqu'ils seraient tous morts, ou qu'on l'aurait descendu lui. S'il partait, c'était pour mieux revenir, pour frapper encore, pour détruire ceux qui pouvaient l'avoir vaincu. Il y mettrait du temps, mais jamais il ne lâcherait. Les différents incidents avec John Mulciber le prouvaient bien : il s'améliorait, et il pouvait à présent combattre la plupart de ses ennemis et gagner. Jugson se le jurait, tant qu'il serait en vie, il ne se rendrait pas, et il se battrait. Jusqu'à tomber avec le goût du sang de la bouche, ou jusqu'à ce qu'enfin, il soit le dernier debout au beau milieu d'un cercle d'ennemis morts. Sheppard n'avait pas cette mentalité là, non. Il croyait désespérement qu'il pouvait sauver sa misérable petite existence en regardant le monde s'écrouler autour. C'était ridicule. On ne pouvait pas se sauver : pour ça il fallait quelque part où fuir, et Sheppard n'avait rien.

Comme accuser les autres. Comme essayer de les faire changer d'avis, de les mettre en colère. Si on était tout à fait honnête, oui, il se foutait parfaitement de John Sheppard, au même titre qu'il se foutait de ses insultes, il n'était plus à ça près. Tom sourit et éteignit sa cigarette. Ca ne marcherait pas, des insultes il en avait reçu des pires, et de gens bien plus dangereux que ce gamin.

« Oh, la ferme, tu te répètes. Est-ce que je te répète toutes les trentes secondes que tu es un lâche, John ? »

Un connard, Tom Jugson ? Oui, sans doute, car il se foutait de l'avis de beaucoup de gens. Il faisait ce qu'il estimait juste et suivait son idée, très peu celles des autres. Et il considérait que si la personne ne l'intéressait pas, elle était ennuyante. Là, en l’occurrence, il s'ennuyait en effet, et ça se voyait. Il observait le gamin, notant des détails, la jambe blessée à peine ressoudée, des choses comme ça. Il écouta Sheppard s'enferrer un peu. Puis il sourit à nouveau, et se pencha vers lui :

« Vois-tu... »

La main de fer jaillit et agrippa fermement l'os la où il avait vraisemblablement été brisé. Le but était clairement de faire mal. Jugson continua à sourire : la méthode ne lui plaisait pas, mais puisque l'autre le prenait pour un mix entre un démon, sérial killer, et traitre, autant jouer le jeu jusqu'au bout, d'autant que Tom était réellement bon comédien.

« Ca fait mal, hein ? Ah, oui. Laisse tranquille ta baguette, veux-tu, sinon je te fais une autre fracture, ce poing en fer est très utile pour ça. Je vais être clair, Sheppard. Toi, j'en ai rien à foutre. Je veux que ces exécutions s'arrête. Tu crois quoi ? Que tu vaux mieux qu'une quinzaine de personnes ? Que tu peux rendre des gosses orphelins ? Tiens, exemple, Mark Amos. Résistant, membre de l'Ordre, trois gosses. Il a été exécuté la semaine dernière. La mère de ses gosses est morte, ils sont tous seuls. Tu crois qu'ils t'adoreront, Sheppard, qu'ils te verront comme un héros ? Que dale. C'est pas ce que t'es. T'es qu'un lâche, et tu vaux pas mieux qu'eux. Tu veux un autre exemple ? Donny Wolf, douze ans, ils l'ont buté hier. Il n'avait rien fait. Juste qu'on soupçonnait ses parents d'être résistants. C'est pas abstrait, Sheppard, et c'est de ta faute. Je peux l'arrêter, maintenant. Mais il faut que tu parles, et que tu me racontes tout, depuis le début. »

Il continuait à appuyer sur la jambe. Jugson ne lacherait rien, pas question de redevenir l'homme qu'il avait été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Jeu 11 Juil - 21:33

Haussant les épaules, Sheppard démontrait son indifférence quant à se faire traiter de lâche. Il en était un et s'il n'avait pas tourné le dos à l'ennemi plus d'une fois, s'il n'avait pas pris la fuite ou transplaner, il ne serait plus là. Les héros avaient une espérance de vie beaucoup trop courte pour lui et il n'avait pas l'intention d'en être un ou d'être considérer comme tel. Il était plutôt le contraire de ces êtres courageux et suicidaires. Non, il n'était vraiment pas vrai de mourrir pour une cause. il voulait vivre ou plutôt survivre le plus longtemps possible et si possible en emmener le plus possible de l'autre côté. Chaque jour supplémentaire de vie était une insulte et un affront pour les forces du Ministère et du Seigneur des Ténèbres.

Jugson allait peut être lâcher l'affaire et le laisser tranquille mais c'était sous-estimé le bonhomme. Ce dernier parvint grâce à de très rapides mouvements à poser sa main sur l'un des points de la jambe où le sortilège des membres du Ministère. Les os avaient brisé en ce point précis et bien que des soins avaient été prodigué, cela restait fragile et surtout douloureux lorsqu'on savait s'y prendre. Un gémissement plaintif s'échappa de lèvres tandis que Sheppard enfonçait le bout de sa baguette de quelques centimètres dans le torse de l'ex Mangement. Difficile pour le gamin de retenir ses gémissements ou de les contenir, il fit ce qu'il put grimaçant tandis que son souffle s'était brusquement écourté.


"Lâche moi DE SUITE !"

Les derniers mots avaient été gueulé et se répercuté sur les pierres froides du lieu. Le bout de bois remontait de quelques centimètres sur la poitrine du Mangemort restant enfoncé dans sa chair mais la poigne n'était plus aussi stable. Le bras était agité de légers tremblements dû à la poigne de Jugson néanmoins il ne fit rien écoutant les paroles du leader de la Vague avec plus ou moins d'attention par instant. En plus de la douleur physique, ce dernier avait d'essayer une autre méthode, celle psychologique. C'était déjà suffisament difficile de recevoir les lettres d'Eccleston avec les différentes photos des personnes exécutées. La gazette diffusait un nouvel article chaque jour avec les nouveaux exécutés et voilà que Jugson exploitait à son tour cette faille.

Difficile d'entendre que des personnes mourraient à cause de sa propre faute. Des pères, des mères mais aussi des gamins... Tous seraient en vie s'il n'avait pas croisé la route de l'ancien juge, s'il avait remporté ce duel. Tout ça était de sa faute et qui savait combien de temps, il serait capable de vivre avec ça ? Personne n'était capable d'endurer ça ou du moins pas un gamin d'une vingtaine d'années et sans réel soutien. Bouche entrouverte de laquelle s'échappait des plaintes dès que Jugson avait le malheur de modifier sa position de quelques centimètres ou sa pression, Sheppard était que peu sous les fesses. Il n'avait pas imaginé cette facette du plan d'Eccleston du moins il comptait en termes de vie contre la sienne. Peut être avait-il imaginé que seuls de vieux hommes seraient choisis comme cibles mais c'était sans compté sur le côté sadique de l'homme. On pouvait lire une certaine détresse qui avait remplacé la haine pour l'ex Mangemort dans le regard de l'ex Serdaigle. Un nouvel appui et un nouveau gémissement, voir presque un début de pleurnichement, un début de larme pointant le bout de son nez. Ce fut celui de trop pour l'homme qui usa de son arme.


"Expulso..."

L'effet fut immédiat et à cette distance, impossible de rater son sort. Jugson fut projeté deux bons mètres plus loin sur les barreaux métalliques de la cellule. Ce n'était certainement pas très agréable mais peu importait, Sheppard massait de sa main libre sa jambe blessée et continuait de tenir en joue son adversaire même s'il ne balançait pas d'autres sorts destinés à blesser pour le moment. Que voulait-il vraiment ? Des centaines de morts sur la conscience ? Et autant d'orphelins ? Tout ça pour garder en vie Weasley et compagnie ? C'était très cher payé...

Le boucan n'étant pas passé inaperçu, deux sorciers étaient présents à l'entrée de la cellule et chacun avait dégainer sa baguette, prêt à assister Jugson s'il avait besoin d'aide même si ce dernier semblait ben se remettre du sortilège. Sheppard n'avait pas attaqué, gardant la baguette levée mais son esprit était focalisé sur toutes ses victimes, tous ceux morts de sa faute dans d'atroces souffrances. Il fallait y mettre un terme d'une façon ou d'une autre. Les secondes défilèrent puis les minutes, Jugson lui permettant visiblement le temps de la réflexion après avoir semer la tempête dans l'esprit du Hors la Loi. Finalement ce dernier baissa légèrement le faisceau de sa baguette avant de s'exprimer d'une voix qu'il aurait voulu sèche.


"Si tu veux stopper tout ça... Rend toi sur la colline de Têtafouine près de Loutry-Ste-Chaspoule. Demain 6h..."

____________________________________




"No one asks to be a Hero. It just sometimes turns out that way..."

Portoloin vers les liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Dim 14 Juil - 16:00


Que faire face à cette tête de pioche aussi buté qu'un bout de bois ? Etre aussi têtu que Sheppard s'imposa rapidement à Jugson, et il ne comptait pas le lâcher de sitôt. Pourquoi ? Tout simplement parce que le choix ne s'offrait pas à lui, parce qu'il fallait qu'il le fasse, qu'il aie des informations sur ce qu'il s'était passé. Sauver la peau de Sheppard, il fallait bien le dire, il s'en cognait. Jugson considérait que lorsqu'on se foutait dans la merde on devait s'en sortir tout seul, mais les pauvres gens qui crevaient à cause de John Sheppard ne demandaient rien à personne. Aussi n'avait il pas le choix, il fallait qu'il fasse quelque chose. On pouvait dire que Jugson était égoiste et qu'il ne pensait qu'à lui, qu'il se foutait de l'avis des autres et en général c'était vrai, mais lorsqu'il agissait vraiment, c'était rarement le cas. En général il restait beaucoup plus humain qu'il ne voulait bien l'admettre ou qu'il cherchait à le faire croire. Il ne fallait pas se leurrer, Thomas Jugson restait un connard, qui était capable de sortir les pires horreurs de la manière la plus normale qui soit, qui considérait que l'Ordre du Phénix n'allait pas assez loin – globalement, que seule la Vague pouvait vraiment renverser la situation. Ils tuaient en face ? Alors lui il tuerait aussi. Jusqu'à ce qu'il en crève, jusqu'à ce qu'il tombe et ne puisse plus se relever, ou bien jusqu'à qu'il n'y ait plus personne à abattre. Peu importe s'il devait fuir, Tom revenait toujours à l'assaut.

Bien sur, Sheppard avait mal. Est-ce que Tom s'en foutait ? Il n'aurait pas su dire. Il faisait ce qu'il fallait faire. Etre cruel gratuitement ne lui plaisait pas, mais le choix ne s'offrait pas à lui, il fallait que Sheppard l'aide ou alors ça finirait très mal. Ah, il avait mal ? Ca ne faisait pas pitié au renégat, qui songeait que ceux à Azkaban avaient aussi mal que lui. Lui obéir ? Pas question. En fait Jugson n'obéissait qu'à lui même et il se contenta d'ignorer l'ordre de Sheppard. Il maintint tout de même sa position. Il regarda le gamin tranquillement, ne bougeant absolument pas. Même lorsque la baguette s'enfonça dans la poitrine de Tom, Jugson resta impassible. Il ferait quoi ? Il le tuerait ? Non, John Sheppard n'aurait pas ce courage là. Le rénegat attendit donc. Et l'expulso vint. Jugson ne fit pour l'éviter, et le choc le projeta en arrière contre les barreau. La douleur fut vive, mais pourtant Jugson restait souriant, et il se rassit, quasiment imperturbable. Il ne disait rien, il ne parlait pas, il n'en avait pas besoin.

Jugson faisait ce qu'il fallait faire. Il sourit, un instant, et il ajouta :

« Me demande vraiment pourquoi tu t'es pas battu comme ça contre Eccleston. »

Peut-être parce que c'était plus facile avec Jugson, qu'est-ce qu'il en savait ? Il s'en cognait, de plus, le chef de la Vague ne venait pas pour ça, non, il venait pour avoir des réponses, et il comptait bien les avoir. En regardant le gamin, il sut qu'il gagnait. Il allait parler, demander, se rendre, bientôt. Jugson savait ce qu'il fallait dire. Tom avait toujours été doué pour ça, pour convaincre les gens, tot ou tard ils se rendaient, et Jugson finissait par avoir le dernier mot. Il s'en servait quand il était ministre, et ça n'avait pas changé aujourd'hui. Il resterait le même jusqu'à la fin de sa vie. Mais si Jugson n'était pas fier de tout ce qu'il avait fait, de ce qu'il était aujourd'hui, ça oui, il en était fier, et il le revendiquait.

Et donc maintenant, que faisait on ? Bah rien. On attendait. Point. Puis il parla. Ah ouais ? Curieux, Jugson sentait l'embrouille. Une grosse embrouille, même. Il sourit aimablement, et fit signe aux deux gars de l'Ordre qui venaient voir ce qu'il se passait de dégager, il n'avait pas besoin d'eux.

« Pourquoi faire ? On peut très bien l'arrêter ici si tu m'expliques ce qu'il s'est passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 17876



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
John Sheppard


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Lun 15 Juil - 10:44

Il y avait un temps pour panser les blessures, se reposer et un autre pour discuter. Le premier attendrait un peu que Jugson disparaisse de sa vue, c'est pourquoi l'ex Serdaigle cessa de masser sa jambe endolorie. Il se redressa dans une position plus convenable, se mettant assis sur son lit de fortune mais ce n'était pas pour autant qu'il abaissait sa vigilance. Certainement pas face à ce type. D'ailleurs Jugson venait de se vendre en lâchant le nom d'Eccleston, le responsable de l'état du Hors la loi mais aussi de toutes ses exécutions. Il en savait donc beaucoup plus que ce ne le croyait ce dernier. Comment était-il au courant ? Il n'en avait aucune idée, peut être un nouvel article de journal où cet enfoiré de juge se vantait de la raclée mise à l'Indésirable n°3 ? Il ne pouvait qu'émettre des suppositions.

Les deux types de l'Ordre s'éloignèrent de la cellule allant certainement se poster à proximité au cas où... Sheppard n'était pas dupe, ces types interviendraient pour aider le visiteur et seraient certainement ravis de le voir se prendre quelques sortilèges. A moins que Weasley n'ait donné quelques ordres ? Impossible pour lui de savoir. Après un vague geste de la tête destiné à recentrer ses pensées sur la visite de Jugson.


"Tu veux stopper ces exécutions ? Il y a qu'un seul moyen... Te rendre au rendez-vous..."

Un rictus de douleur se diffusa sur le visage de l'Aigle au moment où il déplaça de quelques centimètres sa jambe le coupant dans ses paroles. Ce dernier laissa passer la douleur en demeurant immobile avant de relever les yeux vers ce connard de Jugson. Il n'était pas convaincu et c'était des plus normal mais à l'Aigle de se montrer des plus convainquant.

"Eccleston est le responsable de ce massacre... Si tu veux sauver d'autres vies, tu n'as pas le choix Jugson. Tu dois aller là bas ou envoyer quelqu'un à ce rendez-vous..."

L'indésirable n°3 mettait le poids des futures victimes sur les épaules du Mangemort et s'exprima de nouveau pour contrer ce qui aurait pu être un éventuel plan de Jugson.

"Pas la peine de m'y envoyer en première ligne. Eccleston aurait pu me tuer lors de notre duel... Il ne l'a pas fait. Il ne cherche pas ma mort... Il souhaite certainement que les exécutions continuent. ça vide Azkaban de bouches inutiles... Tu sais ce qu'il te reste à faire, Jugson si tu veux stopper tout ça !"

____________________________________




"No one asks to be a Hero. It just sometimes turns out that way..."

Portoloin vers les liens utiles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.goodforum.net



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 15/05/2011
Parchemins postés : 2381



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Tom Jugson


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom] Lun 15 Juil - 14:00


Comment Tom Jugson devinait-il qu'il s'agissait d'Eccleston ? Oh, simple. Il suffisait de réfléchir, et ça fonctionnait. Mulciber aurait tué Sheppard sur place. Witcher l'aurait enfermé dans son Labyrinthe immonde ou il l'aurait ramené au Lord, il préférait ne pas savoir. Quant à Crow, oui, il l'aurait buté ou ramené à Voldemort aussi. Qui restait-il donc ? Eccleston, Brom, Valverde. Peu probable de la part de l'Inquisiteur, qui ne sortait plus guère de Poudlard, et Brom ne combattait pas les hors-la-loi, il expédiait des sous-fifres le faire. Si on ajoutait à ça qu'Eccleston avait déjà affronté Sheppard une première fois, alors on tenait la clé. Rien de bien compliqué pour Tom Jugson, habitué à penser synthétiquement, à réfléchir tranquillement et à éllaborer des stratégies. Il n'appréciait guère Eccleston – il y avait des gens dans le régime contre qui il n'avait rien, lui n'en faisait pas partie. C'était un arriviste de première, une petite ordure méprisable dont Jugson ne supportait pas de voir la soit-disant belle gueule dans les journaux. Dire que Hamilton sortait avec, avant, bon dieu, il n'avait vraiment pas de goût ce pauvre guérisseur. Misha refusait d'ailleurs de voir la vérité en face, à savoir que James Eccleston était une pourriture comme les autres. Le régime changeait un homme. Le purisme rendait dingue. Le lord rendait dingue. Jugson le savait, il était passé par là lui aussi, et dingue, pour sur, il l'était foutrement encore. Mais peu importait. James Eccleston n'était pas uniquement un sang mêlé embrigadé. S'il l'avait jamais été, c'était fini depuis longtemps, il voulait monter, c'était un arriviste, et plus on montait, plus on devenait barge, parce qu'on devait adhérer pour garder sa place, garder son rang.

Un mangemort. Une ordure. Un meurtrier. Et un sang mêlé par dessus le marché, qui avait occupé un temps la place de Tom au Magenmagot. Une raison de plus pour lui en vouloir. Sans compter qu'Eccleston vivait à Challenger House, chez lui ! Ce qui méritait amplement de se faire détruire. Il fallait qu'il retourne de là où il venait, des bas fonds de la plèbe, ou mieux, dans une tombe. En attendant, stopper cette insanie glauque et malsaine devait être la priorité. La cruauté gratuite, Jugson ne la digérait pas. Pas plus qu'il n'appréciait que Sheppard essaye de l'embrouiller. Qu'est-ce qu'il croyait, qu'il allait le culpabiliser ? Qu'il était assez con pour obéir ? Tom l'aurait fait, s'il n'y avait pas eu d'autres solutions, seulement il ne serait pas venu tout seul et les puristes auraient pris une belle raclée. Mais en l'occurence la question ne se posait même pas.

Il avait une autre solution. Que Sheppard ne voyait pas mais que Tom lui comprenait très bien – la solution avec laquelle il était venu et celle avec laquelle il repartirait bientôt. C'était si simple. Et il connaissait au moins deux personnes dans l'autre camps qui l'aideraient – une un peu malgré elle, c'était juste dans son caractère, l'autre par simple antipathie envers le régime. Aucune n'aurait de contact avec lui. Simplement...ils seraient le relais de ce qui lui savait. Alors aller sur cette foutue colline, ça ne servait à rien. Il pouvait faire beaucoup mieux. Beaucoup plus flamboyant. Beaucoup plus théatral. Et beaucoup plus utile aussi.

Mais Sheppard lui paierait le fait d'essayer de le trahir, de le vendre. Lui ne ferait jamais ça, même si Jugson ne supportait pas l'indésirable numéro trois. Ca, ouais, il lui ferait payer, c'était un minable qui ne méritait absolument pas qu'on l'aide. Jugson le regarda avec un brin de dégout. Connard. Heureusement, il faisait ça moins pour Sheppard que les autres gens.

« Tu parles. Il y a toujours un autre moyen. Donc, je reprends.Tu t'es battu une première fois contre Eccleston. Tu l'as humilié. Il veut se venger. Il gagne. Il fait ça. Bon. Tu l'as humilié comment ? Tu l'as obligé à faire des choses ? Il a du fuir comme un crétin ? Il a perdu de manière magistrale Parce que selon ce que c'est, crois moi, je pense qu'on va beaucoup rire. »

Jugson adressa un sourire carnassier à Sheppard et dit :

« T'as déjà envisagé de retourner contre l'ennemi ses propres armes? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Du sang sur les mains [Tom]

Revenir en haut Aller en bas

Du sang sur les mains [Tom]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-