POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous ? [Paige]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 28/08/2012
Parchemins postés : 647



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Jellyka Rose


MessageSujet: Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous ? [Paige] Lun 15 Juil - 23:25

Lily était assise sur un établi à bricoler quand la porte s’ouvrit sur la tête de son père.

“Ma chérie, tu veux bien prendre ma place dans la boutique ? Rosie aimerait bien te parler et moi ça me permettrait de refaire des boules puantes, les gosses d’hier nous ont dévalisés.”

Jellyka posa ce qu’elle était en train de faire en aquiesçant. Elle s’étira un bon coup, elle ne savait pas combien de temps elle avait passer sur ce truc mais ses muscles étaient tout ankylosés ! Croisant son père qui la remercia, elle entra dans la boutique alors que son sourire s’illumina en voyant la fameuse Rosie, l’une des mamies les plus fidèles du magasin.

“Ah mais voilà la petite Lil’Rose ! Alors qu’est-ce que tu deviens ma belle ?

- Je vais très bien Rosie, alors il parait que tu voulais me voir ? Des cachotteries dont mon père ne doit pas être au courant ?”


Quand le visage de l’ancienne se referma un peu, Lily comprit que ça n’allait pas être le cas.

“Non... je voulais que tu me parles un peu de Poudlard, Julian va y entrer en septembre et je suis un peu inquiète. Julian est un garçon assez réservé, qui ne s’affirme pas trop et très étourdi alors j’ai peur qu’il ait des ennuis. J’aime beaucoup monsieur Valverde, il a tant fait pour nous ! Mais mon petit fils sort à peine de l’enfance comment peut-on l’exposer à tant de dureté ?”

La femme n’avait pu s’empêcher de regarder un regard autour d’elle avant de prononcer ces paroles. Jellyka ne doutait pas que la femme soit réellement convaincu au purisme. Elle ne le criait pas sur tous les toits mais justement ceux qui en parlaient parfois trop fort pour bien se faire entendre étaient ceux qui pensaient le plus qu’on pouvait leur reprocher quelque chose. Non Jellyka avait juste en face d’elle une grand-mère inquiète. Elle le comprenait, elle avait bien vu le regard de son père sur elle quand elle était rentré, rassuré de la voir entière et en même temps avide de savoir si tout allait bien sans oser le demander.

Plus elle grandissait, plus il y avait de non-dit entre eux, moins ils partageaient. Jellyka changeait et elle savait bien qu’elle ne changeait pas comme son père l’aurait voulu. Il aurait voulu qu’elle soit heureuse en toute simplicité, qu’elle ne se casse pas la tête sur tout ce qu’il se passait dans le monde. Mais elle n’était pas comme lui, l’univers de la boutique qu’elle adorait ne lui suffisait pas et le reste de la société elle y avait été confrontée qu’elle le veuille ou non à Poudlard. Etait-ce un mal ? Il aurait sans doute été plus tranquille de vivre comme lui mais maintenant qu’elle connaissait autre chose, elle savait que ça aurait été se voiler la face.

Et de toute façon elle, elle voulait plus. Et l’on attendait plus d’elle. C’était donnant donnant mais ça lui convenait.


“Rosie, tout se passera bien. Je connais Julian, c’est un bon garçon. Certes il peut être un peu maladroit, il n’est pas très bavard mais il croit tout comme vous dans les valeurs du pays, il travaille bien, c’est ce que l’on attend de lui. La dureté n’est que la discipline nécessaire pour rétablir l’ordre qu’il y aurait dû avoir dans cette école, elle n’est pas une fin en soit, je suis sûre que Julian s’en sortira à merveille. L’ensemble du personnel ainsi que l’Elite, un groupe d’élève constitué de la crème de l’école, veille à ce que tout aille bien à Poudlard, le tout sous le regard avisé de notre nouvel Inquisiteur, vous ne devez pas vous inquiéter. Et puis s’il a besoin de quoi que ce soit, dites-lui qu’il pourra toujours venir me voir.”

Le visage de la vieille femme se détendit.

“Oui évidemment, je ne vois pas pourquoi je me suis prise la tête comme cela. Lil’Rose tu es un ange. Je lui dirais bien qu’il peut s’adresser à toi comme il veut, je suis sûre que ça l’aidera beaucoup aussi. Bon je file, je repasserai sûrement cette après-midi boire le thé. Tu m’aideras aussi pour acheter les fournitures scolaires ? Je sens que c’est encore moi qui vait devoir m’en charger mais en même temps les parents de Julian sont si occupés !”

Jellyka acquiesça chaleureusement et raccompagna la femme à la porte. De retour au comptoir dans ce magasin vide, la jeune fille se rendit compte que l’année prochaine à Poudlard pouvait être beaucoup plus intéressante que toutes les autres années. Elle n’aimerait jamais le lieu avec ses escaliers, son dortoir haut perché. Mais maintenant elle y avait quelque chose à faire comme ici, autre que de seulement se servir dans toutes les connaissances qu’elle pouvait y puiser et se barrer sans même dire merci.

Elle n’avait jamais été une grande reine de la sociabilité, elle ne le serait jamais certainement. Mais il y avait des choses pas bien compliquées qu’elle avait toujours fait jusqu’à présent ici dans le petit espace de ce magasin qui pouvait en sortir certainement sans problème. Désormais qu’elle ne voyait plus une énorme fracture entre le elle ici et le elle là-bas, elle établissait des ponts qui ne pouvaient être qu’intéressants pour l’avenir.

C’est donc sans même songer à aller voir si son père avait fini pour éventuellement finir ce qu’elle avait commencé dans l’atelier qu’elle se tourna vers la porte quand celle-ci lâcha la petite musique étrange presque angoissante que son père s’acharnait à vouloir garder et qui annonçait l’entrée d’une nouvelle personne. Personne pas client. Il y avait plein de gens ici qui ne venaient pas nécessairement pour acheter. Il y avait les mamies avec leur thé, les gosses qui venaient parler avec Lily ou son père, les curieux qui venaient juste voir les choses étranges que l’on vendait dans ce magasin de Farces et Attrapes indépendants. Tricks or Treats était un lieu convivial avant d’être un magasin.


“Bonjour ! Je peux faire quelque chose pour vous ?”

Lily reconnut la nouvelle venue. Oh juste le visage qui lui disait quelque chose, elle n’était toujours pas bonne avec les noms. C’était une Serdaigle plus jeune si elle se souvenait bien. Du coup avec un sourire faussement désolée pour se moquer d’elle-même, elle se corrigea :

“Pardon pour toi.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bonjour, je peux faire quelque chose pour vous ? [Paige]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-