POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Sam 10 Aoû - 13:55

Le membre 'Léon Brom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Guerrier Exceptionne' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Dangereux' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Sorcier Adulte' :

#3 Résultat :


--------------------------------

#4 'Elève Connaisseur' :

#4 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Sam 10 Aoû - 14:16

La bataille faisait rage, le bruit des maléfices et sortilèges claquaient à un rythme réguliers, tels des feux d'artifices. L'Intendant était ennpremière ligne, il n'était pas un couard, encore moins un faible. Il donnerait son lot à la guerre, voire sa vie si il le fallait. On oayait toujours le prix fort pour rentrer à jamais dans l'histoire.

Le Seigneur des Ténèbres avaient du arriver au camps à présent, Brom ne s'en souciat pas forcément, mais savoir que son Maître pouvait le regarder se battre était relativement stimulant. On veut toujours faire bonne figure face au big boss.

On ne pouvait pas prétendre que le mage noir ne faisait pas bonne figure dans ce chao. Sa baguette roulait entre ses doigts comme un bâton de majorette, se figeant nettement quand une protection s'érigeait ou quand il mettait un terme à la vit d'un péqueneau se dressant sur son chemin. La grande vague puriste avait fait trembler les rangs irlandais quand elle déferla sur eux. La magie résonnait toujours de plus en plus intensément alors que les cadavres de rouquins commençaient à se compter en dizaines.

L'armée de l'intendance ne semblait souffrir de pertes sèches. Sans doute y avait il des morts, mais leur nombre était clairement inférieur à celui des dépouilles ennemies. Brom observait le champs de bataille tout en se protégeant de quelques maléfices, son attention fut attirée vers un groupe d'irlandais qui venait en renfort des première lignes. Il baissa sa garde trop longtemps, et fut ramener à la réalité du combat par un flipendo mal exécuté qui le frappa à l'épaule gauche. Sa tenue amortit grandement le choc, mais il aurait un hématome le lendemain très certainement. Il n'eut pas le temps de lever sa baguette qu'une chaîne d'acier à pic voltigea vers le responsable dans un éclair blanc d'une vive intensité, emprisonnant le connard opportuniste.

Léon fit un signe de tête à Paravell qui venait de lancer ce Cantenae avec maestria. Aussi dérangé ce mec était il, il n'en était pas moins un homme fiable. Brom n'avait d'ailleurs pas décidé de parfaire son éducation magique sans raison. Il jouerait un rôle important plus tard, quand cette bataille sera terminée.

Les rangs ennemis se clairsemèrent quelque peu, Alan faisait un travail remarquable avec ses hommes, bien que dans une magieplus traditionnelle. Brom put apercevoir un stupéfix effectué en pleine tête sur une cible mouvante juste après avoir subit un expulso. Impressionnant de précision dans des conditions si agitées. Les renforts irlandais ne tardèrent pas à venir combler les vides laissés par les morts ou les stupéfixés piétinnés. Le sol commençait à devenir boueux à cause du sang qui coulait dessus. Brom reprit l'assaut personnellement alors qu'un des trois hommes les moins malhabiles de la mêlée s'approchait de lui.

Il ne devait pas avoir plus de 25 ans. Il lançait de nombreux sortilèges, mais avec imprécision, il était facile pour un mage de la trempe de Brom de bloquer ou d'éviter de telles attaques. Le mangemort n'eut pas à attendre longtemps avant de voir une ouverture apparaître, il la saisit lançant un Avada Kedavra informulé en pleine poitrine du malheureux. Celui qui semblait diriger le camps adverse ennfut boulversé, des larmes coulaient sur son visage. Il n'avait rien compris aux enjeux et à la puissance de son ennemi, son camps ne faisait que commencer à entrevoir le tribus qu'il devrait payer lors de cette bataille.



Le Grand Bataillon:
 

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 


Dernière édition par Léon Brom le Sam 10 Aoû - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Sam 10 Aoû - 14:16

Le membre 'Léon Brom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Adulte' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Elève Connaisseur' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Dim 11 Aoû - 12:08

Les grandes batailles ne se gagnaient pas forcément facilement, même en étant plus nombreux et mieux préparés. Witcher le savait, les ennemis les plus redoutables étaient les ennemis qu'on sous-estimait. Lui restait sur ses gardes, comme toujours. Il avait vu bien trop de missions en apparence facile dans sa carrière pour prétendre que la victoire existait par avance. La possibilité de la victoire était très nette, la balance penchait indubitablement pour un victoire puriste, ce dont le mangemort se réjouissait et qu'il espérait. Mais la guerre restait la guerre, et Mike n'ignorait pas que lorsque quelqu'un se battait pour conserver sa maison ou son pays, le plus crétin et le plus nul des adversaires ne tardait jamais à se transformer en féroce combattant. Lorsqu'on luttait par désespoir on devenait brillant, c'est ça que le directeur de l'Ordre Nouveau savait le mieux.

Il luttait toujours avec l'energie du désespoir, parce qu'il n'était rien, qu'il n'avait plus rien, et que le combat, pas perdre ou gagner, simplement se battre, lui donnait la simple impression d'exister encore un peu. Se battre le faisait rire. Witcher adorait voir le monde s'écrouler devant lui. De ce point de vue là, il ressemblait à son cousin. Oliver Bentham était un type doué. Ce n'était pas pour rien que Mike l'avait nommé responsable de tous les commissaires du sang envoyés en Irlande. En tout il y en avait à présent neuf : trois sur la cote, trois dans le sud et trois vers Belfast, en Ulster. Après la chute du Dublin il y en aurait douze car il comptait en nommer trois de plus dans la région de la capitale. Norman Buchanan, quant à lui, commandait aux raffleurs envoyés en Irlande. Mike ne choississait jamais ses hommes au hasard : ceux là connaissaient bien l'Irlande, et ils avaient été tous les deux avec lui à l'armée. Mais curieusement, le directeur de l'Ordre Nouveau regrettait un peu son choix.

On ne pouvait pas exactement comparer leur niveau à celui du groupe de Brom, qui restait auréolé d'un succès ravageur contre les irlandais. Witcher, lui, se perdait dans la bataille, d'autres arrivaient partaient, il s'en foutait. Il prit un instant le temps de viser et un stupéfix projeta un homme en arrière, immobilisé. Buchanan semblait agir trop rapidement, contrairement à son chef qui semblait pour l'instant ne pas être disposé à céder la moindre miette de terrain et qui continuait à avancer. Il aurait du prendre le temps de viser lui aussi, son sort n'atteignit pas sa cible. Bentham fut touché par une flamme magique assez faible, mais déstabilisante : un peu déboussolé, il ne put atteindre lui non plus le sorcier qu'il visait. Pourtant il fallait continuer.

Mike restait impassible, au milieu de tous ces ennemis. Il frappait, et il avançait. Dans un combat l'assurance était la principale chose à acquérir, et il n'en manquait certainement pas. A présent, tout ce qu'il fallait faire c'était reperer une autre cible, et continuer jusqu'à que tous soient tombés.
Le grand bataillon :
 


Dernière édition par Mike F. Witcher le Dim 11 Aoû - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Dim 11 Aoû - 12:08

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Adulte' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Elève Connaisseur' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mar 13 Aoû - 18:57

La situation pouvait très vite tourner à leur désavantage. Des batailles, John en avait connu pas mal, il préférait, par expérience, se retrouver face à une menace tangible que face à un piège comme celui qu'ils affrontaient. Non pas qu'il ne fut pas capable de réfléchir, simplement voir de loin permettait de prévoir. Ici, c'était l'imprévu qui primait et le mangemort n'appréciait pas trop ça. Il peut nous arriver n'importe quoi, ici, absolument n'importe quoi. C'était bien sur le propre d'un piège magique, et il fallait bien prendre des risques, la guerre restait la guerre. Mais n'empêche qu'il ne faisait confiance en rien, ici. Longtemps j'ai cru qu'on ne pouvait avoir confiance qu'en sa propre personne. Cette fois là je me trompais : on ne peut pas. John Mulciber promena un regard âcre et méfiant tout autour de lui. Rien ne leur voulait du bien, ici, rien n'était leur allié en Irlande, et jusqu'au bout, même après la victoire, rien ne le serait. Il faudrait tous les anéantir, un par un. Le mangemort ne tendait que peu à envisageait la solution du pardon ; tout du moins, pas en premier lieu. Dans son propre camp, il acceptait l'échec, car tant qu'on avait la volonté de bien faire, une erreur, tant qu'elle ne coutait pas une grande défaite ou un tas de mort inutiles et compliquées à gérer pour le régime, John trouvait qu'on pouvait passer l'éponge. Dans le camp adverse... Morte la bête, mort le venin, voilà ce que je crois. C'est ce qu'il songea, dans cette aube sanglante qui commençait à poindre sur la mythique Baile Átha Cliath, la ville du front des mythes, celles des légendes si bien connues de tous, même des sorciers. Heureuse est la ville où les citoyens obéissent, telle était sa devise, ce qui fit sourire Mulciber malgré lui. Si ils désertaient tous, on gagnerait sans tuer personne. Au lieu de ça, ils mourront tous de manière sanglante. Morte est la ville où les citoyens obéissent, oui.

Il regarda Sean Brightford s'engager sur le pont. Il lança un hominum revelio...Personne. Il s'engagea donc allégrement sur le pont. John ne bougea cependant pas. S'il se plantait, pas question de perdre plus d'un homme. Et il eut bien raison de ne pas y aller. Le pont s'écroula avec un grand fracas. Bougre d'idiot. L'eau, bien sur. Comment avait-il pu ne pas tilter qu'on entendait rien, que l'eau était fausse, que tout ça ne valait rien. Il s'avança sur le bord du précipice et jeta un coup d'oeil en contre bas. Une rangée épaisse d'épieux de fer se dressait vers le ciel. Sean pendait lamentablement par un bras sur l'un deux. Mais d'une certaine manière ce fait était une chance. Empalé par le torse, il serait certainement mort à l'heure qu'il est. John éclaira l'endroit. Le dégager allait prendre du temps, mais peu importait, le laisser là signerait sa mort.

« On va venir vous dégager, Brightford. Hardi, Bridie, il va falloir descendre. »


Ce qu'ils firent. Cela prit du temps, car il fallait agir très précautionneusement pour ne pas faire plus de mal à Sean que ce qui était déjà le cas. Ils pestèrent comme des diables, galérent tout autant, puis finalement réussir à remonter. John admira le courage de Brighfort, il agissait comme il avait toujours agi. Malgré les récrimations de Downhall, qui lui n'était courageux que par bravache, que parce qu'il n'aimait pas qu'on le traite de couard, et qui n'aimait guère rester en plan quand les autres faisaient quelque chose, Sean Brightford restait un solide gaillard, un militaire, qui affrontait la vie. Des hommes comme ça on en manque toujours. Il avança donc avec eux, le bras en écharpe, mais tenant toujours debout, sans aucunement se plaindre.

Ils continuèrent un moment, puis rejoignirent le groupe d'Eccleston, qu'ils repérèrent à la lueur de leurs baguettes, faible cependant, pour ne pas être vus trop facilement des Irlandais. Ils ont l'air de s'en être sortis mieux que nous, observa Mulciber. Chance ou talent ? Il ne savait guère. Souvent les deux se mêlaient.

« Rien à signaler, James ? »


Devant la réponse à peu près négative du directeur du département de la Justice Magique, ils reprirent leur chemin. Mulciber restait méfiant. Il tenait sa baguette à la main et parcourait d'un air lugubre un paysage tout aussi sinistre. Puis ils arrivèrent devant une grande porte en fer forgée. John observa les boites aux lettres accrochées dessus avec un brin de méfiance. Puis il lut l'enigme une première fois. Des créatures magiques. C'est dans ce genre de moments où je regrette de pas avoir un magico-zoologue avec moi... Mais John Mulciber n'était pas un mauvais connaisseur de ces bêtes, relevant presque toutes du bestiaire associé à la magie noire, quoiqu'il n'aurait guère apprécié  avoir une acromentule dans son jardin.

Il compara, cherchant les points communs et les différences de ces bêtes. Et l'évidence lui sauta aux yeux. Toutes servaient à garder des choses. La création des acromentules venait de là, comme celle du sphinx, d'ailleurs utilisé, comme les dragons, pour garder les chambres fortes de Gringotts ; Les détraqueurs gardaient Azkaban, John ne le savait que trop bien. Et les inferi servaient souvent de gardiens... L'intrus, indubitablement restait le sombral.  Le plus éloigné des quatre, car on devait sans doute le lire sur le plan géographique était l'acromentule, venant de Borneo. Quant au moins féroce, c'était sans nul doute le sphinx, qui n'attaquait que si on échouait à résoudre son enigme. Le ministre lança :

« Downhall, ouvrez celle du sombral. »

Ce que l'autre fit. Sauf s'il se foirait, ils allaient pouvoir passer.

Enigme 2 du tour 2

Le groupe qui parvint à passer sans dommage la grille magique, arrive dans une sorte d'immense parc ou se situe 5 chemins proches les uns des autres, étant tous obstrués par ce qui semble être des saules cogneurs. Toutefois, une pancarte avisée indique qu'un des arbres est un faux, et que tout homme avisé saura le reconnaître.

Sachant que les arbres sont placé comme suit :

1--3--5--4--2

Les arbres sont tous entourés de marques au sol indiquant une activité violente, le 5 est entouré de très larges sillons à ses racines, l'arbre 3 a des traces légères mais présentes un peu partout autour du tronc, le numéro 4 a de très légères trace autour du tronc plus marquées à l'extérieur, le premier des arbres possède des sillons très creusés alors que le numéro 2 semble bien plus freluquet, son tronc mince étant entouré de sillons plus petits. Les traces des arbres 1 et 2 sont plus intenses vers l'intérieur.

Quelle chemin choisirez vous ?

Les pièges magiques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 21 Aoû - 23:57

À peine Aitken eut-il lancé un Lumos Maxima en direction de l'endroit où se trouvait Oakhill qu'un léger bruit, comme si quelque chose rampait au sol, leur parvint. Aussitôt, leur compagnon retrouva sa mobilité, et son calme par la même occasion ; à la faveur de la lumière magique, il récupéra sa baguette, et s'efforça de faire bonne figure auprès des deux autres. Aitken avait avancé, et, accroupi, examinait l'endroit.

-Des Filets du Diable, murmura-t-il à James qui s'approchait à son tour. Regardez, ces salauds en ont couvert le champ. Basique mais bien pensé.

Tous trois allumèrent leurs baguettes pour traverser le champ, et Oakhill, probablement confus d'avoir paniqué au premier obstacle, insista pour reprendre la tête du détachement. Eccleston, qui avait d'abord pensé répartir différemment les rôles – Aitken semblait avoir bien plus de sang-froid – finit par céder, et ils reprirent leur marche, avec précaution, chacun éclairant le sol. Ils avançaient un peu plus lentement à présent, cherchant à anticiper un éventuel piège, mais rien ne vint entraver leur progression jusqu'au point de rencontre avec le groupe de Mulciber.

Personne ne s'y trouvait encore. Les trois puristes, après avoir abaissé au minimum la lueur dégagée par leurs baguettes, s'assirent sur le sol. Ils ne prononcèrent pas une parole durant leur attente ; tous trois tendaient l'oreille, pour entendre arriver leurs camarades, ou au contraire des Irlandais venus les surprendre dans ce coin désert.

Enfin, Mulciber arriva avec son détachement. Aussitôt, Eccleston se leva, imité par Aitken et Oakhill. L'un des hommes qui accompagnaient le Ministre, Brightford, avait déjà le bras en écharpe, signe d'une blessure encore fraîche. Fumiers d'Irlandais, ils avaient truffé leur foutu pays de pièges pour essayer de retarder l'inéluctable victoire des puristes... Cela ne servirait à rien, songea James avec fermeté. Ce n'était qu'une question d'heures avant que le Seigneur des Ténèbres entre en vainqueur dans Dublin. Mulciber demanda à son subordonné s'il avait quelque chose à signaler, ce à quoi James répondit à mi-voix :


-Rien de bien important, monsieur.

Ils se remirent en route, silencieusement, jusqu'à une haute grille devant laquelle se dressaient cinq boîtes aux lettres, chacune portant l'image d'une créature. Il fallait en ouvrir une seule, mais laquelle ? Mulciber fut le premier à trouver une solution, qui se révéla être la bonne. Chapeau, monsieur le Ministre. Dire que certains le décrivaient comme une brute épaisse, incapable de réflexion... Les six hommes pénétrèrent dans un parc, et, assez vite, ils se rendirent compte que cinq chemins partaient devant eux. À l'entrée de chaque chemin, un arbre – James reconnut qu'il s'agissait de saules cogneurs, comme celui de Poudlard. Une petite pancarte, à peine visible dans le noir, leur indiqua cependant qu'un des arbres n'était pas un saule cogneur, et qu'il était donc inoffensif. Ils s'avancèrent pour examiner les lieux, provoquant un début de réaction parmi les arbres. Des branches grincèrent, tandis que les saules semblaient se réveiller et se préparer à attaquer. Les puristes s'arrêtèrent, hors de portée des branches, pour se concerter. De leur poste, ils pouvaient distinguer les traces caractéristiques des saules cogneurs, comme si la terre avait été labourée autour d'eux. Aitken observa que les traces présentes au pied des arbres étaient différentes, reflétant plus ou moins de puissance. Et, encore une fois, la solution vint de Mulciber. Dans un murmure, il expliqua son raisonnement aux autres, qui l'approuvèrent. Selon lui, les marques au pied de chaque arbre provenaient non pas de l'arbre lui-même, mais de ses voisins. Et, en toute logique, chaque arbre devait avoir la même portée des deux côtés, et donc causer des ravages similaires. Ils scrutèrent à nouveau l'endroit. Les arbres 3 et 4 leur semblèrent avoir une grande puissance ; chacun frappait près du tronc de ses voisins, de manière égale. L'arbre 2, minuscule, leur fit l'effet d'un piège grossier destiné à tromper facilement un envahisseur qu'on devinait pressé. Ils se concentrèrent alors sur les deux arbres restants, le 1 et le 5... Les traces étant légères autour de l'arbre 3, il devait être entouré de deux arbres de faible portée... Or l'arbre 5, qui devait être responsable de ces marques légères à gauche, causait des traces plus profondes à droite, ce qui semblait illogique puisqu'un saule cogneur aurait dû frapper avec la même force des deux côtés. Les six puristes choisirent donc le chemin central, celui que bouchait l'arbre 5, en espérant secrètement que la théorie du Ministre soit la bonne.


Les pièges magiques :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 28 Aoû - 13:27

Les dragons étaient souvent apparentés au divin, ou du monde, aux bêtes monstrueusement magnifiques, indomptables, puissantes, intouchables. Vrai qu'affronter un dragon n'avait rien de banal, pour tout dire, Crow n'en avait jamais affronté un seul dans sa vie. C'était pourtant ici, à Dublin, pour une ultime bataille qu'il devait faire face à ce que beaucoup craignaient comme la peste. Un dragon n'était rien de plus qu'un tas d'os et de chair, d'écailles, et de magie, mais c'était là le principal danger de ces bestioles : leur magie n'avait aucune égale dans le monde. Personne, pas même le Seigneur des Ténèbres n'était capable d'affronter une telle créature seule. Lincoln n'avait que très peu étudié les dragons, il avait dû ouvrir un bouquin une fois à ce sujet sans l'avoir jamais terminé. Mais d'expérience, car il n'était pas stupide et avait une certaine conscience du danger se présentant à lui, il savait qu'un dragon devait être combattu à plusieurs. Non pas qu'une fois à deux, ou trois, défier un lézard géant deviendrait facile, mais en tout cas que ce serait plus accessible d'espérer réduire à néant l'adversaire magique le plus puissant possible sur un champ de bataille en excluant le Seigneur des Ténèbres.

Crow ordonna l'offensive avec un sang-froid digne du personnage. Ses hommes écoutaient et obéissaient. Non pas par soumission, car aucun de ceux-là ne pliaient facilement, mais bien par respect et surtout par instinct de survie. Que ce soit Cédric, ou Porton, Selwyn ou les gamins l'accompagnant, aucun d'eux ne connaissaient mieux la guerre que le mangemort à l'avant-bras d'acier. Selwyn avait de l'expérience, il était même assez vieux pour avoir connu des guerres difficiles, mais était-ce comparable ? Crow était reconnu comme étant un soldat hors paire, c'était dans son sang, c'était un militaire qui connaissait les rudiments du champ de bataille, il savait donner des ordres, il savait mourir si il le fallait, mais survivre était une chose qu'il savait faire mieux que quiconque. Il disait souvent que la Guerre n'était pas un lieu où l'on apprenait à se battre, ni même à aimer son pays. C'était un lieu où, chaque jour, on apprenait à survivre un peu mieux que la vieille. Une erreur était fatale ici, et chaque survivant devait vivre le restant de ses jours avec l'idée qu'il n'avait commis aucune erreur sinon celle de laisser les autres mourir à sa place. C'était peut-être pour cela que le mangemort n'avait jamais cessé de défier la mort, de rentrer en conflit et d'aller au front, car c'était un endroit où à chaque seconde il remettait en jeu sa vie. Non pas qu'il ne s'assumait pas, loin de là même, mais il savait que son existence traînait sur un fil tendu au-dessus du vide auquel il devait survivre... à voir si un jour il ne faillirait pas, la chute serait fatale, mais la vie aura été exemplaire.

Il continua d'assigner de nombreux sorts à la dragonne quand, soudainement, le grand dragon qui devait être son mâle dominant d'ailleurs, s'envola. Sa musculature et son battement d'aile étaient impressionnants, on sentit alors un vent plus agressif né de chaque mouvement du dragon chassant l'air. Il coupa court à la démonstration et fendit l'air pour se diriger vers le groupe de sorcier. Lincoln ordonna qu'on le repousse, mais l'autre était puissant, les sorts ne firent qu’attiser sa haine. Il décrocha un flot de flammes sur le groupe de Lincoln qui d'un geste habile mais pensé au dernier moment protégea ses hommes et lui-même. Autour d'eux, tout brûlait. Cédric s'occupa rapidement d'éteindre le début d'incendie car il était hors de question de continuer un combat aussi périlleux au milieu du feu. Le risque était trop gros.

-On descend, allez, allez!

Tous se bougèrent, même Selwyn et ses hommes. Ils dégringolèrent la pente et purent se mettre à couvert derrière des rochers. Lincoln jeta un coup d'oeil au-dessus de lui, le dragon mâle allait les rattraper d'ici quelques minutes, il fallait qu'ils se séparent.

-Selwyn, vous bougez par la droite, trouvez un point de chute pour avoir une vue d'ensemble sur la dragonne, son tocard de mâle, et nous, n'oubliez pas le soutien si jamais on en a besoin. King, Porton, avec moi, on remonte ! ALLEZ!

Les ordres donnés, tous s'exécutèrent. Ils gardaient un contact visuel, et Selwyn était suffisamment professionnel pour savoir à quel moment il devrait agir pour le groupe de Crow et quand est-ce qu'il devait se focaliser sur la dragonne qui était leur cible à tous pour le moment. Car le gros dragon serait plus difficile à abattre et il était encore poussé par l'envie de protéger sa femelle. Une fois celle-ci disparu il serait fou de rage et commettrait des erreurs, du moins, Lincoln interprétait la chose ainsi.

Son groupe remonta la colline sans s'arrêter de courir. Cédric était un homme suffisamment sportif pour suivre la cadence, et Porton était un exécuteur reconnu et confirmé. Lincoln indiqua une zone de couverture, ils s'y jetèrent et prirent connaissance des lieux. De l'autre côté, ils virent Selwyn, prêt au combat. Le dragon volait au-dessus.

-Cédric, tu nous couvres. Porton, avec moi!

Cédric assainit une grosse quantité de sortilèges sur le dragon mal qui échouèrent tous mais eurent la bonne utilité de l'obliger à dévier sa trajectoire. Au même moment, Crow se leva, Porton à ses côtés, et ils prononcèrent tous les deux un sortilège qui, doublé par l'utilisation des deux baguettes, traversa la carapace magique de la dragonne qui fut, une nouvelle fois, touché.

-ON BOUGE!

La bataille continuait d'être meurtrière et au loin on entendait les combats du grand bataillon.
Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Mer 28 Aoû - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 28 Aoû - 13:27

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 10:35

Le groupe de Crow avançait sur la dragonne, se cachait ensuite de la riposte et recommençait, dans un manège sans précédent, et vraiment routinier, presque huilé, on sentait que ce mec là avait clairement l'habitude de se battre.

Logan et son groupe attendirent une mise à couvert de leurs alliés pour agir, il sortirent précipitamment de leur cachette et lancèrent leurs maléfices avec vélocité. Le premier passa largement au dessus de la Bête, Matt avait trébuché ce con, Logan envoya un sortilège droit dans l'oeil alors que la bestiole volante se protégea avec son aile de l'autre sortilège. Un coup de malchance assurément.

La dragonne était clairement apeurée et perdue face à l'agression qu'elle subissait, elle n'avait pas l'habitude d'être une proie, bien au contraire. Elle fit volte face et cracha de longue flammes de façon assez lente et assez prévisible, Logan put facilement s'en protéger même si la végétation autour de lui avait prit salement cher.

Le Dragon Mâle par contre se montrait beaucoup moins stressé et donc beaucoup plus précis, l'animal mythique balança un énorme coup avec sa queue que Porton encaissa dignement avant d'atterrir le dos contre un tronc d'arbre. Il fit la grimace, mais il se remit rapidement sur pied pour poursuivre sa lutte.

Un détachement d'irlandais, alertés par les bruits, arriva sur place et jaugea la situation, c'était clairement tendu de venir s'imbriquer dans le combat sans prendre des coups des dragons.


Spoiler:
 

Le groupe de Mulciber et Eccleston arriva à passer devant les saules cogneurs sans trop des dégats, ils furent un petit peu caillasser par l'agitation des arbres, causant quelques éraflures aux membres du groupe. Rien de bien grave, ils pouvaient désormais arriver devant deux immenses statues de pierre ensorcelées. Chacune des statues gardait une clé qui ouvrait un portail se situant entre elles. Au delà de ce portail, une milice irlandaise gardait les lieux.

On pouvait lire sur le portail : Vous avez une question pour trouver la bonne clé. Sachez cependant que si l'un des gardiens vous dira toujours la Vérité, l'autre ne connait que le Mensonge. Toute personne ramassant la mauvaise et cherchant à l'utiliser sera tuée par les gardiens de la porte.

Quelle question allez-vous poser pour être sûr d'obtenir la clé correspondant à la grille ?

Ceci étant une question dite ouverte et non à choix multiple comme auparavant, je vous donne donc directement un indice intéressant : nul enchantement n'empêchera la statue de la vérité de répéter un mensonge.

Pièges magiques:
 

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 


Dernière édition par Léon Brom le Mer 4 Sep - 11:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Revenir en haut Aller en bas

[MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-