POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 10:35

Le membre 'Léon Brom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Supérieur' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Supérieur' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Sorcier Adulte' :

#3 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 11:09

Le pack irlandais reculait, cela ne faisait aucun doute, mais ils recevaient constamment des renforts de l'intérieur, ce qui rendait la tâche plus difficile pour Léon Brom.

Ryanfaisait de son mieux pour maintenir son groupe soudé, mais il avait du mal avec les atrocités de la guerre, voir le vieux tuer son ami avait été une rude épreuve pour lui, il se resaisi du mieux qu'il pu, et il repartit à l'assaut.

Les sorts fusaient dans ce bordel organisé, il y avait des cadavres et des stupéfixés écrasés par les armées un peu partout, il voyait Brom au loin, il leva sa baguette pour venger son pote, il lança un maléfice mais le vieillard esquiva, il l'avait vu venir. Pas possible ce mec était décidément bien plus fort que la moyenne, il ne fallait plus en douter. Il reçu un flambios cependant, sa tunique semblait le protéger efficacement cor les flammes s'estompèrent plus vite qu'elles ne l'aurait dut. On voyait la peau abîmé entre des déchirures de l'espèce de peau noir qu'il revêtait sous sa robe.

D'autres puristes prirent des coups, un mec un robe blanche fut frappé par Curling assez lourdement, il se protégeait peu ce gars là, un vrai malade. Mais il faisait mal au camps Irlandais, il ne fallait pas en douter.

Curtland regarda plus en détail les combats, il vit Witcher éviter des coups et se protéger prestement contre une autre salve de flammes, le politicien maniait aussi bien la baguette que le verbe visiblement, même si ses deux gardes du corps avaient pris des dégats également.

Ryan vit quelques hommes frais se joindre à la bataille, ce serait les derniers avant un petit moment, le combat serait rude jusque là.


Grand bataillon:
 

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 


Dernière édition par Léon Brom le Lun 2 Sep - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 11:09

Le membre 'Léon Brom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Guerrier Exceptionne' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Dangereux' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Sorcier Adulte' :

#3 Résultat :


--------------------------------

#4 'Elève Connaisseur' :

#4 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2009
Parchemins postés : 5644



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA6 - Guerrier Exceptionnel
Ma résistance magique est de: 15PV
Léon Brom


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 11:41

La guerre existait depuis la nuit des temps. Les hommes étaient né pour tuer. D'abord ce fut les animaux pour se nourrir, puis très vite devint évident qu'ils devraient s'entretuer pour maintenir des territoires acquis et zone où la nourriture y est abondante. Les sorciers avaient beaucoup aimé faire la guerre avec les moldus, car ils les surpassaient, c'était plus proche de la chasse que du combat, épée contre magie, le duel était gagné d'avance.

Il est apparu assez rapidement dans l'histoire que les sorciers s'entretuaient peu entre eux : d'une part c'est une forme de gachis, mais d'autre part les autres se chargeaint déjà bien assez de les tuer sans qu'ils n'aient le besoin de le faire eux même. Les famille sorcières s'étaient serrées les coudes et maintenant que leurs ennemis sont si éloignés, la guerre des idéaux était née. Et Dublin était son aboutissement logique et légitime. On marquerait par le sang la victoire du Purisme. On tuerait assez d'imbéciles que pour anéantire leur message inutile et décevant.

La guerre et les effusions de sang étaient le propre de toute dictature, et comme tout dictateur qu'il était, le Seigneur des Ténèbres savait qu'il devait se rendre sur place pour affirmer sa victoire. Il laissait sa sale besogne à ses serviteurs car tels étaient les privilèges de son rang dans le régime. Mais il était là à présent, dans la tente de l'Intendance, les yeux rouges rivés vers le champs de bataille où son Intendant tuait ses ennemis. Cette vision le fit sourire, l'heure de la victoire approchait, il fallait se montrer patient.

Léon Brom était bien loin de ce genre de préoccupation. Il était dans le creux de la vague comme disent les moldus. Les sorts fusaient de partout, mais l'intensité était moindre que lors des premiers échanges : la mort avait clairsemé les rangs et la fatigue se faisait ressentir chez certains participants. Les irlandais n'étaient pas des grands combattant, ça se voyait, mais leur nombre faisait foi et ils avaient l'énergie du désespoir.

Le Mage Noir continuait de se battre vaillament, il bloquait, déviait, évitait et finalement ripostait de façon très fréquente. Il ne se faisait quasiment jamais toucher, même si un jeune rouquin lança une gerbe de flammes malhabile vers lui, enflammant une de ses manches. La tunique magique ne brula pas longtemps, mais assez pour que l'épiderme soit abîmé et picote légèrement. La douleur s'oublia rapidement avec l'adrénaline.

Brom releva la tête et vit un jeune foncer vers lui, lança un maléfice avec détermination. C'était celui qui semblait diriger les rouquins, un mec sans expérience. Léon tourna sur lui-même, disparaïssant un instant dans une brume épaisse noirâtre, et il reprit consistence quelques secondes plus tard, il tendit le bra prestement en formulant à haute voix l'Avada Kedavra. Le trait vert fit mouche, tuant immédiatement Curtland qui s'enfonça dans les rangs irlandais avant de s'écraser au sol.

Paravell profita de ce moment de flottement de son adversaire gradé pour placer un stupéfix ravageur en plein visage, propulsant le malheureux plus loin dans les rangs ennemis. Sa robe de sorcier blanche était cramoisie à présent, mais elle dégageait quelque chose de sauvage et d'anormal dans cette cohue noir et rouge. Il reprit l'affrontement avec une jeune femme, unnsourire dechirant son visage. Alan Montgommery quand à lui faisait le travail sur le flanc ouest, il préparait l'arrivé des renforts puristes en bloquant lepassage aux irlandais, il fusilla d'un stupéfix le dernier combattant ennemi de sa zone qui se désarticula durant son vol plané qui se fini dans un tas de ronces. Le capitaine appela l'aide de camps via une gerbe d'éclair bleu dans le ciel, les bruits de transplanages se firent entendre alors que d'autres puristes se mêlaient à la bataille.

Brom regarda la scène tout en continuatnt sa lutte, il sourit sous masque, la victoire approchait.

Léon Brom 13/6
Gauthier Paravell 12/5
Alan Montgommery 11/5

Mike Witcher 12/3
Oliver Bentham 9/2
Norman Buchanan 10/2

Rouquins du grand bataillon :

Ryan Curtland 12/3 Mort
Sigmund Albertis 12/3 Mort
Georges Curling 12/3 stupéfixé

21 Pa2/10 pvs vivants
6 Pa 2/10 PVs inaptes au combat (petrifié, stupéfixé, autre)
1 mort

Total mort/pétrifié : 10 ! Prochain renfort (soin) à 20.

____________________________________





 



Multi-compte : Lord Voldemort,  Pr Naesala Gamp, Gauthier Paravell
Spoiler:
 


Dernière édition par Léon Brom le Lun 2 Sep - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 11:41

Le membre 'Léon Brom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Adulte' :

#1 Résultat :
 

--------------------------------

#2 'Elève Connaisseur' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 16:25

Rien ne semblait pouvoir stopper leur progression. C'était la confusion la plus totale, mais Mike Witcher réussissait à repérer au moins une chose, c'est qu'ils continuaient à avancer et que le front irlandais ne leur résisterait pas. Oh, ils étaient encore en dessous du nombre d'ennemis et ceux ci dominaient par leur présence le champ de bataille, mais cela n'empêchait pas le mangemort d'avancer. Mike Witcher était naturellement un homme confiant, surtout dans les situations difficiles, car elles lui plaisaient plus que tout. Le désespoir donnait une puissance formidable aux hommes. Si cela pouvait également se traduire par le fait que les irlandais se battraient jusqu'à la mort, cela incitait aussi à penser qu'il en ferait de même, car Mike Witcher n'était pas homme à renoncer si facilement que ça. Il était un soldat avant toute chose ; dans la guerre, gagner ou perdre n'était pas si important que ça, c'est pourquoi on le faisait qui l'était. Là, il ne venait pas vaincre, il venait se battre, mourir s'il le fallait, car après tout quelle importance, pour que les irlandais comprennent ce qu'il en coutait de s'attaquer à l'Angleterre. En politique, c'était différent. En politique, on ne pouvait pas se permettre de jouer à ce jeu là, parce que les conséquences ne touchaient pas uniquement à la mort, mais surtout à un échec politique. En quoi était-ce plus grave ? Selon Mike, en tout cas. Il ne croyait pas à l'éternité des hommes et savait parfaitement qu'il mourrait – ce qui était déjà plus ou moins fait, d'ailleurs, mais peu importait. La politique, le régime, le purisme, c'était l'éternité. Et ne pas être sur de gagner dans un domaine qui touchait à l'éternité était signé sa perte, ce qui tentait moyennement le directeur du département de l'Ordre Nouveau.

Ici ils étaient autant guerriers que pacificateurs. Il fallait qu'ils se battent pour imposer un nouvel ordre en Irlande, un ordre puriste qui permettrait à la sorcellerie de s'épanouir. Il fallait ramener la paix en Irlande, et pour cela il fallait détruire l'ordre ancien et bourbiste. On ne pouvait pas construire sur une base pourrie et malsaine, on ne pouvait commencer à faire des projets que sur une base logique et solide. Mike Witcher croyait à ça depuis longtemps et sa devise allait dans ce sens, il construisait lorsqu'il détruisait. Même si d'un autre coté on essayait de détuire ces nouvelles constructions il n'abandonnait pas. Le mangemort restait un obstiné de première, quitte à ce que cela lui cause des ennuis. En tout cas, cela ne lui faisait pas peur de se battre, quand bien même il risquait gros.

Mais plus le danger était réel plus il s'amusait. Le sang coulait autour de lui mais Mike restait intouché, invincible, intact. Les irlandais semblaient s'évanouir, disparaître, autour de lui, et XIII faisait toujours mouche, de manière totalement implacable. Et il traçait son chemin, toujours aussi sur de lui, sur de gagner et de vaincre, même si en réalité il ne pouvait pas jurer que ça arriverait. Implacable ennemi, détruire l'amusait, et voir la crainte de ses ennemis le réjouissait de manière terrible. Cela n'empêchait pas ses adversaires d'essayer de le toucher, mais rien n'y faisait. Parmi cet immense bataillon, XIII était l'un des seuls à ne pas avoir pris un seul coup ? Coup de chance ou du destin, talent peut-être ? Il possédait une certaine expérience du combat mais Witcher ne niait pas la part de chance qu'il y avait là dedans. Les gens sous-estimaient beaucoup trop la part que pouvait prendre ce facteur là dans un combat.

Il évita sans difficulté un maléfice, bloquant d'un mouvement fluide un deuxième sort, et contra dans la foulée par un nouveau sort de sang. Son adversaire, touché par un éclair sombre, tomba au sol en s'étouffant avec son propre sang. Bentham, pourtant le plus touché des trois, profita du moment de terreur d'un jeune soldat irlandais pour lui asséner un stupéfix puissant qui l'expédia à terre, inconscient. Buchanan, lui, manqua l'occasion de toucher une jeune femme qui évita prestement son sort, mais rien n'y faisait, les puristes gagnaient, et pour l'instant, Witcher n'essuyait encore aucun dégat.

Grand bataillon:
 


Dernière édition par Mike F. Witcher le Jeu 5 Sep - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Lun 2 Sep - 16:25

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Elève Connaisseur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 4 Sep - 11:16

De toutes les guerres qu'il avait connu, Lincoln n'avait jamais retenu autre chose que la persistance de son existence. Il était d'ailleurs surpris qu'un type comme lui soit encore debout, prêt à affronter le monde entier muni d'une seule et unique baguette. Il était ce genre là, effectivement, qui ne fuyait rien, ni personne. Il avait assez connu de désastres dans sa vie pour oublier les conséquences d'une action insensée. Mourir n'était pas un mal, c'était une délivrance, et pourtant... pourtant il aimait la vie. Il savait juste, pertinemment, qu'il crèverait plus jeune que la majorité des sorciers. Simplement car lui avait défié, et gagné, bien trop de fois la Faucheuse pour vivre vieux comme Eris Valverde, Léon Brom, ou même Lord Voldemort. Il s'était toujours demandé comment avait fait le plus grand mage noir de tous les temps pour survivre aussi longtemps ? Il y avait peut-être un rituel ? Crow était une vraie tanche dans ce domaine, l'immortalité, il n'en voulait pas. Il ne connaissait rien à la nécromancie, aux rituels, et toute autre magie liant la vie et la mort d'aussi près.  Non, le but n'était pas de vivre éternellement. Il était d'avoir bien vécu, d'avoir eu la vie que l'on espérait avoir. Pour Lincoln, la vie avait longtemps manqué de sens, apparentée à un simple chemin sinueux perdu dans une nappe de brouillard épaisse. Lorsqu'il avait enfin perçu un semblant de sens à sa propre existence, là, tout se dissipa, tout devint plus clair, plus explicite. Il avait orchestré une série de meurtres tous plus glauques les uns que les autres dans le seul but de se dire que si il venait à mourir, ce qui finirait par arriver, il aurait au moins amené quarante-sept autres personnages avec lui, dont son propre père, ce connard. Puis il avait connu Azkaban, puis tout s'était mélangé, et il en était ressorti différent, plus froid, plus cruel, plus impassible encore que dans sa propre jeunesse. Pourtant il avait connu la folie, la vraie. Diagnostiqué Paranoïaque lors de son séjour dans la forteresse imprenable, il avait été isolé pendant un temps, puis reconduit dans son couloir carcéral où logeaient tous les autres mangemorts avec qui il avait commencé à faire connaissance. Notamment avec Bellatrix Lestrange. Tarée qu'elle était, elle insultait tout le monde ou presque. Crow comprit. Et il lui avait répondu. Ainsi avait débuté sa vie de mangemort, entre la mort, la folie, et la vie.

Et ici, à Dublin, en 2005, il ne changeait pas d'avis. Il risquait sa vie pour sauver ses hommes de la mort, il défiait cette dernière encore une fois, et il emporterait le maximum de saloperies avec lui. La bataille faisait rage. Au loin on entendait les hurlements des deux grands bataillons. Bataille rangée, un front pire que celui connu lors de la Grande Guerre des Sorciers, Dublin était en proie à un changement radical de situation. L'Irlande était conquise. Tous ces bourbistes le savaient, mais ils ne lâcheraient pas leur capitale. Rien d'alarmant là-dedans, ils avaient leur petite fierté, mais c'était peine perdue. L'armée puriste était trop importante. Léon Brom avait déployé une force incroyable pour faire tomber la ville de Dublin, et cela ne tarderait pas à arriver. Tout en sachant que derrière, au camp puriste, à Sligo, et dans toutes les grosses villes, les renforts attendaient. Ils étaient bien moins nombreux que l'armée ici-présente, évidemment, mais ils suffiraient, si Brom en avait besoin, à souffler sur le château de carte une dernière fois pour qu'il s'effondre lamentablement.

Du côté de Crow et de Selwyn, c'était un beau carnage aussi. Le dragon mâle continuait sa tournée dans les airs, on aurait pu le voir de tout Dublin tellement il était impressionnant là-haut, à projeter des flammes au sol pour atteindre les petites souris qui lui causaient tant de problèmes. Lincoln n'avait jamais affronté un dragon, mais il était suffisamment bon pour improviser face à la situation. Sa cible était la dragonne, elle était plus vulnérable à cet instant précis, et plus vite il se débarrasserait d'elle, mieux ce serait pour leur avenir. Deux dragons ça devenait difficile à tenir. Un dragon c'était déjà plus accessible. Le groupe de Lincoln continuait de se déplacer. Ils n'arrêtaient jamais, ne prenaient pas de pause, sinon c'était mangemort rôti pour le dîner. Et ils continuaient d'assigner des sortilèges sur la dragonne qui ne pouvait plus décoller tant elle était apeurée. Porton s'occupait d'éloigner le mal, ça marchait plus ou moins bien.

Le dragon se posa juste devant eux. Lincoln sauta à droite pour l'éviter, Cédric se coucha à terre, et Porton n'eut pas le temps de se mouvoir plus, et il se reçu la queue écailleuse et puissante du dragon en pleine poitrine. Il fut projeté en arrière, et chuta contre un tronc d'arbre et tomba à terre. Il se releva assez rapidement pour voir le choc qu'il avait subit, et, malgré un titubement au départ, revint sur sa position. Le dragon s'était déjà envolé. Lincoln les rappela, ils redescendirent la colline et là, la position parfaite s'offrait à eux. La dragonne ne les avait pas vus, et ils étaient tous les trois débarrassés pour un instant du dragon.

-On y va!

Porton et Cédric préparèrent un sortilège qu'ils combinèrent en le lançant en même temps. Le sort percuta de plein fouet la dragonne qui en fut retournée, elle commençait à paniquer, sentant sa fin approcher. Lincoln la pointa de sa baguette, son regard redevint froid, impassible, sa mine grave. Et d'une voix forte, imposante, la formulation de la mort fut prononcée.

-Avada Kedavra!

L'éclair vert jaillit de sa baguette et percuta la dragon juste sous sa mâchoire. Elle s'écroula à terre, quelques nerfs répondaient encore, mais le principal était donné : il avait tué la bestiole mythique protégeant le nord de la capitale Irlandaise. La victoire n'était pas mince, mais ils n'avaient visiblement pas le temps de fêter ça. Ils virent Selwyn et ses gamins plus haut. Lincoln les fixa avant de leur gueuler dessus.

-SELWYN ! BOUGEZ DE LA ! LES IRLANDAIS ARRIVENT !

Crow avait cru l'espace d'un instant que la bataille était enfin terminée... mais ils étaient bien loin du résultat escompté.

Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Mer 4 Sep - 11:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 4 Sep - 11:16

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin Mer 4 Sep - 18:50


Il commençait vraiment à détester l'Irlande. La ville se rapprochait peu à peu, cependant, au fur et à mesure qu'ils franchissaient les pièges magiques. Les irlandais avaient mis ça en place avec l'énergie du désespoir, semblait-il. Mais il était trop tard. L'aube arrivait, et les puristes aussi. Une armée entière. Un pays entier, résolument attaché et uni, ayant foi en quelque chose, et ce quelque chose avait depuis longtemps déserté les irlandais. Ils croient que c'est la dernière chance. Ils croient qu'un miracle va les sauver. Il n'y aurait pas de miracle, juste John Mulciber, qui marchait très tranquillement et très sûrement sur Dublin. Il se fichait de savoir si il allait mourir ou non, et surtout de qui le tuerait. Peu importe. Que le sort décide. Il ne fuyait pas le destin, il ne l'avait jamais fuit et ne le fuirait jamais. Le destin le rattraperait implacablement. Et John continuait à sourire. Pourquoi ? Parce que jusqu'à là, il survivait. Il n'attendait rien de personne. Et personne n'attendait rien de lui. Libre du monde, John Mulciber le traversait avec une élégance barbare. L'espoir est proprement inutile, il ne fait que ralentir. Penser que demain meilleur n'apporte rien. Demain on sera peut-être tous morts. Pas gai, hein ? La vie est moche, et elle craint. Habituez vous.

John regarda la route qui s'étendait après les boites aux lettres. Loin, il commençait à voir la muraille. Mais dans l'immédiat, ils arrivaient à un grand parc. D'un œil amusé il put reconnaître des saules cogneurs. Pas moyen de les traverser. Il fallait prendre le risque de traverser. Les énigmes commencèrent fort à agacer John à ce moment là. Pas que ça lui posait problème, mais cela semblait si inutile, si poussé par l'énergie du désespoir..Dublin était en train de devenir  une véritable poudrière, une bombe à retardement.Il manquait juste le pyromane pour faire sauter tout cela. Un briquet en plastique suffirait. L'armée puriste était là et elle vaincrait. Il observa pensivement les arbres, et écouta pensivement l'un des hommes d'Eccleston parler. Le regard du ministre courut sur le sol, ses yeux verts remontèrent un instant au sommet des arbres. Il proposa finalement l'arbre cinq, qui était le plus logique. Ils passèrent sans encombre, se méfiant des branches qui volaient tout de même autour d'eux. Dans le fond, John ne se plaignait pas trop : en comparaison de groupes comme celui de Brom ou de Crow ils ne subissaient pas trop de dégâts ni d'attaque. Cela n'empêcha pas pour autant le mangemort de rester sur ses gardes.

Prenant la tête encore une fois, John éclaira le chemin qui se perdait dans le parc, pour finalement s'arrêter devant deux statues immenses. Deux rois. Mulciber sourit. Conn au cent batailles, l'un des rois sorciers les plus mythiques d'Irlande, et son grand rival Mug Nuadat. Intéressant. L'énigme résidait dans le fait de savoir qui disait ou non la vérité. Au dela des grilles veillait une milice irlandaise. John fit stopper le groupe. Il s'avança en premier et observa les statues. Qui mentait et qui disait la vérité ?

Simple. Il suffisait de demander à une statue ce que dirait son vis à vis si on lui demandait quel était la bonne clé. Si c'était la statue menteuse, elle indiquerait la mauvaise clé, le contraire de ce qu'aurait dit la statue qui disait la vérité. Si c'était la statue qui disait la vérité, elle désignerait également le mauvais chemin, car elle dirait quel chemin choisirait la statue menteuse. Il n'en était pas tout à fait sur. Aussi John décida-t-il d'envoyer Brightford en éclaireur. Vu l'état dans lequel il était, s'il mourrait, ça ne ferait pas de grande différence – en tout cas ce serait sans doute moins grave.

Dés lors que la porte fut ouverte, il y eut du mouvement du coté irlandais. Cette fois il faudrait se tenir sur leurs gardes, mais Mulciber n'avait pas peur. Le danger est réel. La peur est un choix. John continua à avancer, droit sur la mêlée, suivit de tous les autres, et il semblait que rien ne pouvait leur résister. Quelque chose de terrible luisait dans son regard. Le monde peut s'écrouler à tout moment, mais c'est moi que vous devez craindre. Et toujours, il souriait.

Pièges magiques:
 


Dernière édition par John Mulciber le Jeu 5 Sep - 8:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Revenir en haut Aller en bas

[MJ] L'Aube Puriste partie 1 : le siège de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-