POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Give me your hand and I hold you || John || Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Give me your hand and I hold you || John || Fini Mer 14 Aoû - 19:11

«Dans la vie il y a deux expédients à n’utiliser qu’en dernière instance : le cyanure ou la loyauté.»
Michel Audiard

Le matin s'écoula avec une lenteur tranquille. Mike Witcher s'occupa comme d'habitude en premier lieu des affaires du PPA, quasiment à l'arrêt, car l'Ordre Nouveau traitait la majorité des cas qui revenaient avant au Parti. Puis il consacra une heure à l'étude du courrier et aux réponses à apporter. Il y en avait peu. Les Ministres et directeurs de département du monde magique, internationaux ou de l'Intendance, prenaient des vacances. Lui restait. Witcher orchestrait la préparation de la fin de la guerre en Irlande, et les commissions du sang ne cessaient pas de tourner pendant l'été. Même si l'allure se ralentissait un peu. En tout cas le directeur de l'Ordre Nouveau restait, lui. Mike n'aimait pas partir en vacances, il n'aimait guère non plus l'inactivité. Se reposer ne rimait pas à grand chose pour lui car se reposer voulait dire ne rien faire, et ne rien faire voulait dire penser, et penser voulait dire, invariablement se murer, dans son cas, dans un mutisme encore plus sévère et austère que son austérité naturelle. Habituellement, Mike dégageait, et c'est ainsi que les gens de l'Ordre Nouveau le voyait, l'image d'un homme sévère, mais naturel, quelqu'un avec qui on pouvait s'entendre mais qui ne plaisantait pas. Il souriait et plaisant avec les gens si bien qu'on l'appréciait, mais il était intraitable sur le boulot. Plus facile d'accés que Valverde sans doute, il n'empêchait qu'on le craignait tout de même. Rude, bourru, mais abordable. Une personnalité parfois un peu contradictoire. Psychorigide sur certains points, le mangemort se moquait du coté guindé de ses compatriotes anglais et restait bien plus naturel qu'eux.

La matinée continua avec précision sur la lecture des commissions du sang le matin, et sur l'établissement des fichages de sécurité. Puis elle se finit avec la lecture de la presse, aussi bien puriste, venant de tous les pays qui comptaient, que des pays bourbistes, que le directeur de l'Ordre Nouveau se procurait via ses agents, ou dans des cas plus rares par le Convent. Pour la troisième fois depuis qu'il l'avait entendu à la radio, il repassa l'émission des terroristes de la Vague. Il entendit comme toujours la voix de Jugson. Et puis vint celle de Ben Mulciber. Benjamin. Bon dieu, Benjamin, traître à son sang. Pas croyable. Il connaissait bien son cousin, il avait sincèrement regretté sa mort en Russie, et voilà qu'il avait l'audace, l'insolence révoltante et indigne à souhait, de ne pas être mort et en plus d'avoir trahi ! Mais c'était un affront personnel. Witcher se souvenait des années passées avec Ben à Poudlard...et il le prenait vraiment mal. Affreusement déçu par celui qu'il considérait comme le plus brillant de ses cousins du coté Mulciber, il enrageait silencieusement. Il le trouverait, et il le tuerait. Ou mieux, il le ramènerait au Maître.

Witcher éteignit la radio et partit déjeuner en compagnie de Rygger Yaxley. Conformément à ce qu'il prévoyait, il avait nommé ce dernier chef des commissaires du sang. Silverleaf n'était plus qu'une des trois commissaires du sang nommés pour la cote irlandaise. Son chef direct, responsable des six autres commissaire du sang (trois pour l'Ulster, trois pour le Sud), était Oliver Bentham, qui répondait lui à Yaxley. Bientot il y aurait douze commissaires du sang en Irlande, trois de plus pour Dublin, mais il faudrait pour cela prendre la ville. La guerre en Irlande mourrait à petit feu ; Witcher préparait l'installation du purisme en Eire.

Après le déjeuner, juste avant de voir comme chaque jour Frank Altea, le chef des raffleurs, et donc Yaxley pour faire le point en seconde partie d'après midi, et avant de lire les commmissions du sang effectués en troisième partie, venait l'heure des rendez vous – ou quand il y en avait pas, l'heure de rediger et de corriger la propagande. Aujourd'hui, Mike avait un rendez vous. Et pas n'importe lequel, il s'agissait d'aller voir John Mulciber. L'accord ministère-ordre nouveau avait été finalisé et serait presenté ce jour là à la presse. Lorsqu'il traversa l'Atrium elle n'était pas encore arrivé. Pas une mauvaise chose. Mike monta au premier étage et fut introduit rapidement par le secrétaire anonyme de John. Il salua chaleureusement son cousin.

« John. Je propose que nous commencions tout de suite en récapitulant les clauses définies pour l'accord, et qu'ensuite nous fassions la présentation à la presse. »

Il marqua un temps. Il ne voulait pas gêner le ministre, il savait que la période serait dure pour lui, malgré le courage avec lequel il affrontait tout cela :

« Je voudrais également avoir des précisions sur le cas de Limonkov. »


Dernière édition par Mike F. Witcher le Ven 16 Aoû - 18:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: Give me your hand and I hold you || John || Fini Jeu 15 Aoû - 17:25

C'était une véritable calamité et John Mulciber s'en rendait bien compte. News of the World, donc. L'émission de radio résistante reprenait le flambeau de Potterveille et n'épargnait personne. Certains pourraient s'en glorifier et dire qu'ils avaient le mérite d'être reconnus comme des ennemis valables, lui s'en foutait. Il voyait le fait que Jugson et Mulciber, puisqu'il s'agissait bien de Ben à n'en pas douter, allaient encore une fois provoquer la pagaille, car John n'en doutait pas : des gens les écoutaient. Et si des gens les écoutaient, dans le tas, certains les croiraient. Cela dit, cela ne surprenait guère le Ministre de la Magie Anglais. Comme je le prévoyais, il n'est pas resté longtemps dans l'ombre. John ne se priva pas de faire circuler l'information et de mettre en garde les dirigeants puristes britanniques. Cependant, il ne donna pas, tout du moins pour l'instant, la véritable identité de Limonkov. Non pas qu'il ne soit pas prêt à le faire, subir le fait qu'un membre de sa famille aie trahi, et donc les humiliations que ça entrainerait de manière quasi-fatale, John s'en foutait. Simplement pour l'instant il fallait qu'il voit le Maitre et lui seul déciderait de réveler ou non  cette affaire. En attendant, il fallait parer au plus pressé, et le peuple ne devait pas être mis au courant de la trahison d'un autre mangemort. Quand le régime vacille, on leur donne ce qu'ils veulent. Je ne ferais pas de publicité à la résistance. Le coté vieux soldat bourru dominait la personnalité de John, et c'est lui qui dictait sa conduite, bien plus qu'un sens de l'honneur quelconque. Si il n'y avait pas eu le moindre danger, la moindre possibilité que ce crétin mette en danger ce que nous bâtissons, j'aurais parlé. Sans aucune hésitation. John Mulciber était un type honnête, un type qui assumait ce qu'il se passait. Il était le chef de la famille Mulciber, par extension, ce que ses membres accomplissaient relevait plus ou moins de lui.

Pour l'instant, toutes ces interrogations n'avaient pas lieu d'être. A aucun moment on aurait pu croire que ce qu'il se passait ne perturbait le mangemort, et pour cause, ce n'était pas le cas. C'est ce que tu veux, hein, Ben ? Me faire plier, me faire me sentir dépassé. Tu rêves. Vous rêvez tous. Personne ne m'aura. Plus maintenant. La férocité avec John Mulciber envisageait le monde n'avait d'égal que le calme qui lui permettait de contrôler cette férocité. Il ne perdait de vue aucun objectif. Et en ce moment, il s'agissait d'obtenir l'union. Union parce que la division n'a que trop duré. Union parce que ça fait un moment que je la cherche, et qu'avec Mike, ça devient possible. Malgré tout ce que John avait tenté, ça restait impossible pour lui de s'entendre réellement avec Valverde. Le tolérer, oui. Et ça devient bien plus facile maintenant. Pourquoi ? Tout d'abord parce qu'il laissait faire. Il fait ce qu'il pense être juste pour le purisme, je fais pareil, je l'aide, il m'aide, il se foire, moi je regarde. Simple, clair : une relation qui marchait.

Maintenant, le nouveau directeur de l'Ordre Nouveau était Witcher, quelqu'un que le mangemort comprenait plus facilement que l'Inquisiteur de Poudlard. Quelqu'un avec qui il s'entendait mieux aussi, et avec qui il serait plus facile de recréer des relations positives entre le Ministère et l'Ordre Nouveau. On annonça Witcher vers le début de l'après midi. John interrompit la lecture des rapports du département des transports magiques et salua son cousin. Évidemment, la question sur Ben vint rapidement. Évidemment, il ne pouvait pas ne pas y répondre. Évidemment, Mike savait. John fit signe à Fearbody de dégager et reprit :

« Tu sais déjà que c'est Ben, pourquoi me demander ? Il a semble-t-il survécu à l'attaque du camp d'Arkhangelsk, contrairement à ce que tout le monde pensait. Apparement, il a ensuite rallié le camp de Radeskine. Pourquoi ? Ca reste à déterminer. De même que la raison pour laquelle il est revenu. Ce qui est sur c'est qu'il semble disposé à aider Tom et qu'il fait partie de la Vague, NOW l'a bien montré. Pour l'instant son signalement est donné à tout le monde, y compris à Brom, Eccleston, et Valverde, sous le nom de Limonkov. Techniquement, tu ne sais pas non plus de qui il s'agit, pas plu que nous. Et c'est valable jusqu'à ce que j'en parle au Maitre. »

Ce qui arriverait bientôt. Sans doute après la prise de Dublin, car il n'aurait sans doute pas le temps avant. Mais pour l'instant, venait tout d'abord l'heure de sceller l'accord. John sortit le texte de l'accord et commença la lecture :

« Si tu n'as plus de questions, je passe à l'accord en lui même. Donc il est regroupé sous deux titres : des relations entre ministère et ordre nouveau, et du cas des relations entre Justice Magique et Ordre Nouveau. Donc.

Article 1 : Cet accord définit les conditions et les termes de la collaboration entre le département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance et le Ministère de la Magie Anglais. Il est modifiable uniquement avec l'accord du Ministre de la Magie Anglais et du Directeur du département de l'Ordre Nouveau, après discussion et validation par l'Intendant de Grande-Bretagne.

Article 2 : Le département de l'Ordre Nouveau s'engage à fournir au Ministère Anglais, pour tous ses départements, la commission de sécurité des agents potentiels au cours des campagnes de recrutement.

Article 3 : Le département de l'Ordre Nouveau s'engage à fournir au Ministère Anglais, pour tous ses départements, si un agent du Ministère semble suspect, la commission de sécurité de l'individu.

Article 4 : Le Ministère Anglais s'engage à informer le département de l'Ordre Nouveau de tout comportement suspect d'un de ses agents qui serait contradictoire avec l'idéologie puriste établie pour la gloire de la sorcellerie par le régime.

Et donc du titre deux :

Article 1 : Le département de l'Ordre Nouveau auprès de l'Intendance s'engage à communiquer au département de la Justice Magique la commission de sécurité des individus sous le coup d'une enquête, recherchés ou en instance de procès.

Article 2 : Le département de la Justice Magique autorise le département de l'Ordre Nouveau à faire passer en commission de sécurité tout individu sous le coup d'une enquête, recherchés ou en instance de procès.

Voilà. Si ça te convient, nous pourrons descendre, et nous annoncerons l'accord. »


Il savait déjà que ça conviendrait, et en effet ce fut le cas. Ils descendirent dans la foule des journalistes, et autres pigistes en quête du scoop et de la photo choc. On avait installé un pupitre et John prit la parole le premier :

"Mesdames et messieurs, un peu de silence s'il vous plait. Merci. Ce jour est un jour particulier. Trop longtemps le Ministère et l'Intendance, en particulier le département de l'Ordre Nouveau, ont accompli leur mission à part et sans contact. Désormais, ce temps est révolu. La paix du Seigneur des Ténèbres sera bientot rétablie en Irlande. Pour accomplir la mission d'avénement et de propagation de la Sorcellerie qui est la notre, le Ministère et l'Intendance s'associent aujourd'hui. A partir d'aujourd'hui, le Ministère et l'Ordre Nouveau seront en liaison perpétuelle. La liaison a pu être rompue, mais la communication est désormais rétablie ! La Magie est puissance ! Je vous remercie."

Il serra la main de Witcher, ce qui donna une photo historique et largement relayée par la presse, puis il s'en alla. Les flashs, très peu pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: Give me your hand and I hold you || John || Fini Ven 16 Aoû - 18:53


Mike connaissait assez bien son cousin pour savoir qu'il lui disait la vérité. Et il n'aurait pas aimé être à la place de Ben. Witcher fonctionnait par éclat de colères, il était calme et montait peu à peu en puissance et en violence. Chez le ministre de la Magie la violence restait à un niveau constant. Dans tous les cas, Benjamin Mulciber risquait de ne guère faire long feu, quand bien même il essaierait, et Mike savait qu'il le ferait, d'attaquer le régime. Il avait déjà commencé en se manifestant. En les provoquant. Est-ce que ça marchait ? Peut-être pas sur John, mais sur Mike oui, si on était honnête. Witcher était du genre à prendre ce genre de chose au pied de la lettre. Ce genre de discours qui disait « même pas capable de m'attraper », il ne pouvait pas faire autrement que de tomber dans le panneau. Aveugle, sourd, muet, enragé lorsqu'on le provoquait, Witcher semblait toujours avoir quelque chose à prouver. Montrer qu'il était le meilleur, qu'il valait mieux qu'eux tous réunis, ce dont il ne doutait pas. Mais il détestait franchement qu'on prétende le contraire et Ben Mulciber paierait pour ça. Mike le prit sous son aile à Poudlard, parce qu'il pensait qu'il arriverait à en faire quelque chose, mais la moralité de l'histoire c'est que Ben avait échoué. Moralité, seul lui restait. De tous les gens qu'il avait connu à Poudlard, ça faisait déjà deux qui trahissaient. Mais Mike n'attendait rien de Tom Jugson, il le méprisait depuis longtemps. Dans le fond, ça ne changeait rien. Et il en était content, presque.

A présent, c'était à lui de rire. A lui de se moquer de Jugson, qui le méprisait, avec sa gueule de beau gosse si doué. A lui de rire de Ben, que Mike savait pourtant plus sain d'esprit que lui. Fou, haineux, jaloux, lui ? Mais bien sur qu'il l'était. Quand il était gosse, il lui semblait toujours voir un regard de reproche dans les yeux des gens. Et aujourd'hui, qui avait mieux réussi ? Ceux dont on lui vantait les mérite, les intellectuels pétris d'intelligence, pauvres pantins rendus à faire de la radio pour essayer de le vaincre sans succès ? Ou lui, installé, rangé, qui était devenu en quelques années, sans remuer aucune montagne, un homme riche, respecté et respectable, l'un des hommes les plus puissants du pays ? Oh, ils pouvaient tous contester ce fait là. Mais Witcher était la loi, et il en était fier. Fier que la bannière du purisme flotte si haut et fier d'être de ce combat. Ca le tuerait sans doute, mais qu'importait ? Il avait voyagé si longtemps, dans des endroits lointains et étrange, qui furent chez lui. Mais sa patrie était l'Angleterre, et le resterait à jamais, et il défendrait jusqu'au bout la sorcellerie anglaise. Un jour viendrait où la guerre se finirait, ou on cesserait de massacrer pour ça, mais pour l'instant il fallait que la nuit sanglante face le ménage. Car l'aube viendrait. Personne ne saurait ce que le jour devrait à la nuit, mais le jour, le lendemain existerait, et voilà tout ce qui comptait, ce pour quoi Mike oeuvrait sans scrupule.

Et Dieu savait qu'il en avait sacrifié des choses pour le purisme.  A travers la destruction et du baptême du feu, témoin impuissant de tant de souffrances glorifiées par les batailles, malgré les assauts mortels des ennemis de la sorcellerie, dans la terreur et l'angoisse, il résistait. Il tenait bon. Tout ça pour que le monde soit éclairé par un seul soleil, un seul avenir, quelque chose de brillant enfin, de digne de lui. Comme le mangemort aimait la lumière. Il lui semblait enfin avoir trouvé sa voix. La désunion se finirait. Alors ce n'était pas le moment d'accuser des alliés. Mike avait une entière confiance en John. Il se contenta donc de hocher la tête et l'on passa à l'accord entre Ordre Nouveau et Ministère. Travaillé par l'équipe du directeur de l'Ordre Nouveau et du Ministère, il convint tout à fait à Mike. Il l'approuva et suivit donc John dans l'Atrium.

Finalement les journalistes avait fini par envahir l'entrée du Ministère. Le mangemort parcourut l'endroit d'un air méfiant. Trop de bruits, trop de flashs, trop de gens globalement. Cependant, le fait qu'il y ait un pupitre mettait à l'aise Mike. Au milieu de la foule il se sentait mal. Parler au peuple ça lui allait. Il écouta le discours du Ministre d'un air approbateur, serra la main de John avec chaleur pour le plus grand plaisir des journaleux, puis conclut lui même par ces quelques paroles :

« On m'a demandé si je comptais répondre à ce que les terroristes disent de moi dans leur discours stupides et provocateurs. Voilà ma réponse. Pendant que eux perdent leur temps à essayer de paniquer la population et à semer la terreur dans un pays pourtant en paix, ce qui est antipatriotique au possible, voilà ce que moi je fais. Avec cette accord la sécurité, la paix, et la justice seront renforcée. Avec cette accord nous décélérons plus rapidement des menaces pour la Grande-Bretagne. Toutes seront détruites pour apporter la paix. Car tel est notre credo, à nous : nous construisons quand nous détruisons. La Magie est Puissance ! »

Et il s'en alla, laissant les paroles faire leur effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Give me your hand and I hold you || John || Fini

Revenir en haut Aller en bas

Give me your hand and I hold you || John || Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-