POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Réunion de famille et autres désagréments (Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Réunion de famille et autres désagréments (Max) Dim 25 Aoû - 23:50

-Thomas, dépêche-toi un peu, on n'attend plus que toi !

Pour la dixième fois, Judith était allée appeler son mari du bas de l'escalier, dans l'espoir de le faire réagir. Elle rejoignit, en soupirant, ses enfants qui attendaient dans le salon, et reprit place sur le canapé en jetant des regards frénétiques à la pendule.

-Il fait exprès pour que nous soyons en retard, marmonna-t-elle, excédée, sans s'adresser à personne en particulier.

Autour d'elle se tenaient ses quatre enfants, ses deux belles-filles ( l'une portant dans ses bras un bébé âgé de quelques semaines à peine, l'autre enceinte de plusieurs mois) et son gendre. Seul le benjamin, James, était venu seul ; depuis sa rupture avec Misha, il n'avait plus eu de relation stable, au grand dam de sa mère qui trouvait que le guérisseur était un garçon très bien.

La famille Eccleston était conviée, ce dimanche d'été, dans l'une des quelques maisons du hameau de Cutcombe, pour l'anniversaire de la grand-mère maternelle. Emma Blake fêtait ses soixante-seize ans ce jour-là, entourée de tous ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants. Il y aurait, outre Judith et ses quatre rejetons, la tante Abby et ses deux fils (tous deux mariés et pères de famille), l'oncle Terence avec ses deux filles et son fils, et pour finir l'oncle Spencer, sa Moldue de femme et leur fille, Maxine. Ce serait une belle fête, à n'en pas douter. Ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait réunir sa famille au grand complet... à condition, cependant, que Thomas se décide enfin à descendre de sa chambre. Mr Eccleston senior était, à ses heures, pire qu'un gosse mal luné. Il fallut que David, son fils aîné, monte le chercher pour qu'il consente à achever de s'habiller (il hésitait depuis une demi-heure entre deux cravates) et rejoigne le reste de la tribu.

La maison de la grand-mère se situait à quelques dizaines de mètres à peine, si bien qu'à peine sortis de chez eux, les Eccleston entendirent la rumeur des rires et des conversations en provenance du jardin. Une grande table avait été dressée sous les arbres, et les autres membres de la famille se trouvaient déjà réunis autour d'un buffet apéritif. Chacun commença par embrasser une grand-mère Emma rayonnante, puis ce fut la corvée de bises et poignées de main parmi les invités. Récemment nommé Directeur de la Justice Magique, James eut son petit succès dans cette assemblée familiale. Jamais un membre de la famille n'avait occupé un poste si haut placé, et il reçut de vibrantes félicitations de la part de bon nombre de convives. Il n'avait pas rendue publique son admission parmi les Mangemorts, de sorte que presque personne ne le savait, à son grand soulagement – ces gens l'agaçaient, en fait, avec leurs façons de prolétaires.

L'apéritif dura une bonne heure, durant laquelle les enfants Eccleston se relayèrent pour surveiller leur père qui avait tendance à boire plus que de raison ; puis l'on passa à table, sur un signe de la grand-mère Emma, la reine de la fête. Elle s'installa en milieu de table, et chacun se trouva une place à sa convenance ; étrangement, les petits-enfants se retrouvèrent tous au même bout de la table, plus ou moins classés par ordre d'âge. C'est ainsi que James eut sa cousine Maxine pour voisine de table, ce qui le contraria quelque peu. Il avait espéré s'installer auprès de son frère Erik pour pouvoir bavarder avec lui – ils avaient passé plusieurs semaines sans pouvoir se voir, chose inhabituelle chez eux – et voilà qu'il devait se coltiner cette pimbêche de Maxine... Il n'appréciait pas tellement sa cousine. Sans doute parce que déjà, tout petit, on la lui collait dans les pattes sous prétexte qu'ils avaient presque le même âge... Probablement aussi parce qu'elle n'avait jamais été en reste pour les sales coups – une emmerdeuse, disait son cousin. Et puis, et peut-être surtout, parce qu'à l'époque où James devait se contenter de robes d'occasion et d'anniversaires sans cadeaux, la péronnelle ne manquait de rien. Il avait mal vécu cette période, et avait tendance à en vouloir à tous ceux qu'il avait connus alors. Il se força cependant à sourire à sa cousine et à lui tenir sa chaise lorsqu'elle s'assit, en galant homme. Les plats apparurent magiquement sur la table, devant les invités, et James, prenant la cuillère, demanda à sa voisine :

-Je te sers, Maxine ?

Près d'eux, les belles-sœurs et des cousines avaient déjà commencé à parler couches, biberons et autres joyeusetés. Erik s'était retrouvé à côté d'un cousin sympa et tous deux devisaient joyeusement. De manière générale, tout le monde discutait aves ses voisins, si bien que James n'eut d'autre choix que d'entamer la conversation avec sa cousine :

-Alors, quoi de neuf depuis la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Réunion de famille et autres désagréments (Max)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-