POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Kane (Aileas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Dossier Kane (Aileas) Mer 28 Aoû - 1:15

Le bureau d'Aileas ne changeait pas, toujours aussi peu de meubles, l'armoire pour les dossiers, le bureau nu, la chaise où la personne qui passait son entretient pouvait s'asseoir. Toujours les nuances de bleu partout, le sol, les murs drapés de longs et fins tissus. Un bureau atypique les gens diraient. Mais à bien y regarder, Aileas était sûre que aucun bureau ne se différenciait plus d'un autre. C'était un lieu où une personne passait de longues heures, rares étaient ceux qui n'y laissaient pas leur trace d'une manière ou d'une autre. Mais si les choses ne semblaient pas changer, le temps suivait son cours.

Pour les élèves c’était bientôt la rentrée. Aileas avait eu l’impression d’en avoir vu passer plus qu’à l’accoutumée ces derniers temps. Les deux événements étaient-ils en lien ? Une volonté du service afin de leur éviter de devoir quitter l’école pendant l’année après pour pouvoir se rendre à leur convocation ? Pure coïncidence ? Ou même une fusse impression que la jeune femme avait ? Un instant elle entreprit de se rappeler toutes les dernières commissions qu’elle avait passé. Ne pouvant pas décemment utiliser le papier fourni par l’Intendance pour on boulot pour établir un tel décompte qui n’était que pure interrogation personnelle, elle entreprit de percer un petit trou dans sa manche gauche avec sa broche pour chaque commission faite passée à un jeune scolarisé à Poudlard et un dans la manche droite de sa robe pour toute autre personne.

Toutefois elle ne finit jamais son décompte -bien qu’elle soit déjà remontée sur un mois et trois jours. En effet elle venait de se rendre compte qu’elle avait bien mieux à faire en l’occurence préparer la commission à venir. Si seulement Billy voulait bien revenir avec ce qu’elle lui avait demandé… Même si l’été touchait à sa fin, il faisait encore un temps qui ne justifiait pas la robe aux longues manches qu’Aileas portait. Mais quand elle avait regardé son dressing, le fait qu’elle devait porter celle-là aujourd’hui s’était imposée à elle par un étrange sentiment. Elle avait donc mis celle-là. Mais alors qu’elle attendait, elle finit par redresser les manches. Enfin la porte s’ouvrit sur un Billy qui tenait deux pauvres petits drapeaux à la main.

Aileas regarda les objets qu’il vint poser sur son bureau.


“Billy est-ce que tu habites dans un drapeau ?”

L’homme fit non de la tête, ouvrit la bouche pour se justifier, la referma visiblement de plus en plus énervé puis finit par quitter la salle sans un mot. Aileas resta avec ses ridicules petits drapeaux. Elle lui avait demandé une représentation de la France et de l’Angleterre… enfin bon elle aurait dû se douter qu’elle n’était jamais mieux servie que par elle-même. La commission devait commencer dans un peu plus de dix minutes, elle n’avait pas le temps de chercher plus loin. Elle traça donc deux formes qui ressemblaient vaguement à la France et aux Royaumes Unis à même le bois de la table, elle fit léviter les deux drapeaux au dessus des pays respectifs histoire qu’ils servent quand même à quelque chose. Entre les deux elle traça des flèches. Une qui partait de l’Angleterre pour aller en France et l’autre dans l’autre sens.

Ceci fait, elle alla chercher le dossier de la jeune fille à venir et revint vers la porte qu’elle ouvrit afin de faire signe à celle qui devait être sauf entourloupe Mary Kane. Ce fut d’ailleurs sa première question après qu’elle se fut rassise à genoux sur son tabouret de piano qui lui servait de siège :


“Vous êtes bien Mary Kane ? Née le 15 janvier 1989 ? D’origine anglaise mais ayant vécu en France ces dernières années ? Pouvez-vous d’ailleurs me donner votre domicile en France et celui en Angleterre si vous en avez un en dehors de Poudlard ? Vous y entrez en septième année ? Chez Serdaigle c’est bien ça ?”

Aileas se tut. Il y avait déjà des choses qui l’intéressaient là-dedans, autant lui laisser le temps de répondre avant de passer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Mer 28 Aoû - 20:24

« Tu es sûre Mary, je peux tout à fait t’attendre ici si tu le souhaites. »

Mary se trouvait dans le hall du ministère de la magie, il était deux heures de l’après-midi et son rendez-vous était à deux heures et demie mais Mary était d’une ponctualité maladive, elle avait toujours préféré être trop en avance plutôt que de risquer d’arriver en retard, après tout, il n’y avait rien de plus impolis et Mary détestait tout manquement aux convenances. A côté d’elle se tenait son grand-père, Arthur Kane, il regardait sa petite fille avec angoisse et fierté à la fois. Mary se tourna vers lui et lui sourit tranquillement, tranquillité qu’elle ne ressentait absolument pas.

« Non, non, je t’en prie, rentre, je ne sais pas combien de temps cela prendra, je peux tout à fait prendre la poudre de cheminette tout seule, j’ai l’habitude. » Elle fit une pause et ajouta pour se rassurer elle-même autant que son grand-père, « Ne t’inquiète pas, tout se passera bien. »

Il ne commenta pas, et se contenta de l’embrasser brièvement sur la joue avant de tourner les talons. Mary de son côté se dirigea vers le bureau de Mademoiselle Huntingdon. Elle savait très bien ce que celui-ci devait penser. Si sa mère n’était pas tombée enceinte d’un propre à rien de sorcier né moldu, le statut de sa petite fille n’aurait pas été un sujet d’inquiétude mais Mary était quelqu’un de pragmatique et aussi regrettable que l’erreur de sa mère ait été, elle ne pouvait rien y faire, le mieux était d’en prendre son partit. C’est pourquoi, sous les conseils de son grand-père, elle avait décidé de faire régularisé son statut de sang dés qu’elle serrait rentrée en Angleterre. Arthur lui avait expliqué que certaines personnes faisaient trainer leur dossier depuis des années mais qu’il valait mieux pour elle de régler se problème tout de suite.

Elle prit l’ascenseur comme indiqué pour se rendre au 10eme étage. Profitant du miroir, elle entreprit d’arranger sa mise le temps d’attendre l’étage désiré. Elle tira légèrement sur sa robe de sorcier bleue marine très simple mais bien découpée, et remis discrètement en place son collier de perle, héritage de sa grand-mère morte il y avait quelques mois à peine. Une fois arrivée au dixième étage, elle sortit de l’ascenseur et demanda son chemin, on lui indiqua courtoisement la direction à suivre et une fois devant ce qui semblait être la porte du bureau. Malgré les sièges, elle resta debout et sortit une petite montre à gousset en or blanc de sa poche pour regarder l’heure. Il était maintenant deux heures vingt, il lui restait dix minutes à attendre. Elle ouvrit une petite pochette dans laquelle se trouvait sa baguette et un livre qu’elle se mit à lire distraitement. Pendant dix minutes, elle tourna les pages sans vraiment réussir à prêter attention au contenu du livre. Peureuse de nature, le stress commençait doucement à monter en elle, après tout, elle avait entendu un peu près tout et n’importe quoi sur la commission du sang. Malgré la peur, elle était résolue à ne rien laisser paraître, si elle le pouvait, elle se concentra donc sur son livre mais rien n’y faisait.

Finalement, la porte s’ouvrit et on lui fit signe d’entrer et de s’assoir. Son examinatrice avait sur son bureau ce qui devait être son dossier. C’était une jeune femme probablement pas beaucoup plus âgée qu’elle, bien d’autre se serrait sentit à l’aise en la présence de quelqu’un dont l’âge se rapprochait du leur mais ce ne fut pas le cas de Mary.  Mais peu importait, l’entretient avait commencé et comme toujours, Mary oubliant sa peur se concentra sur ce qu’on lui demandait pour essayer d’offrir les réponses les plus succinctes et pertinentes possibles.

« Je m’appelle Mary Kane, je suis née le 15 Janvier 1989 à Londres mais deux parents sont d’origines Anglaise. J’ai vécu en Angleterre jusqu’à mes onze ans, j’ai ensuite passé le reste de ma scolarité en France, mon adresse est le n°4 Avenue General de Tigny Caen. Mon domicile en Angleterre est le Manoir Kane situé à Ipswich dans le Suffolk. Je rentre cette année en sixième année à Serdaigle. »

Comme bien beaucoup de famille anglaise qui possédait un petit peu d’ancienneté, les Kane avaient acquérrit un très modeste manoir de famille dans une région un peu éloignée de Londres. Pourquoi prendre la peine de vivre dans une grande ville bruyante quand on était à un pas de cheminette de tout. Elle avait débité ses réponses, d’une voix calme et modérée, essayant de masquer son stress, c’était probablement maintenant que les questions embarrassantes sur son père allaient venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Sam 31 Aoû - 21:48

La jeune fille reprit systématiquement ce qu’Aileas lui avait demandé. Ça ou des oui et des non, Aileas s’en fichait, elle voulait une réponse claire, directe et c’était ce que la jeune fille lui fournit. Aileas ouvrit le dossier, sortit du premier tiroir une plume et de l’encre et inscrivant l’adresse qui lui manquait : celle ici en Angleterre. Une fois cela fait -non pas sans qu’une nouvelle tache d’encre se soit rajoutée aux autres sur le bois du bureau alors qu’elle reposait la plume, elle reposa son regard sur mademoiselle Kane avant de passer à la suite. Quelque chose qu’Aileas ne comprenait pas. Peut-être n’était-ce que parce qu’elle ne pensait pas toujours comme les autres. Peut-être qu’il y avait réellement quelque chose à creuser là dedans. Dans tous les cas c’était elle ici la Commissaire du Sang et tout ce qu’elle jugeait nécessaire de faire, elle le ferait.

Elle fit donc signe à la jeune fille de s’approcher pour qu’elle puisse mieux voir ses pauvres dessins faits à même le bureau. Elle prit sa baguette et effleura les traits qui s’illuminèrent légèrement parce que le noir sur le marron du bois ne se voyait pas des masses.


“Corrigez moi si je me trompe : vous avez vécu jusqu’à votre première année de scolarité à Poudlard en Angleterre puis vous êtes revenue cette année où vous aller passer votre dernière année à Poudlard de nouveau. Expliquez m’en les raisons.”

Aileas reposa son regard sur la jeune fille avant d’ajouter et en illuminant du bout de sa baguette la flèche qui partait de la France pour aller vers l’Angleterre :

“En commençant par les raisons de votre retour puis celles de votre départ.”

Aileas avait ses manières de faire. D’ailleurs elle n’oubliait pas qu’elle était là pour juger du sang de mademoiselle Kane. Mais les questions sur sa famille viendraient bien assez tôt ainsi que la récupération des preuves. La question du sang n’avait jamais été pour Aileas qu’une question d’hérédité même si c’était la base. Eh bien cette fois elle finirait par la base, qu’importait.

Aileas retira sa baguette du schéma, se dit une énième fois que ces petits drapeaux étaient ridicules mais étaient plus utiles que rien du tout et attendit que la jeune fille réponde. Ici il n’y avait que ça à faire pour ceux qui s’asseyaient sur cette chaise en face d’elle. Répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Sam 31 Aoû - 23:38

Si la jeune femme d’elle était contente de ses réponses, elle n’en laissa rien paraître et resta impassible. Une fois qu’elle eut fini de parler, elle ouvrit ce qui devait être son dossier et y inscrivit quelque chose que Mary ne vit pas, après tout s’eu été indiscret de regarder de trop près ce que la jeune femme mettait dans son dossier. Elle reposa la plume et son regard revient sur elle et lui fit signe d’approcher de ce qui semblait être un dessin qui s’illumina après un coup de baguette. Le dessin semblait être une carte de la France et de l’Angleterre si elle en jugeait par les drapeaux présents. Elle n’était pas sûre de voir la réelle utilité de la carte ou même des drapeaux. Semblait-elle idiote ? Ou son dossier disait-elle que sa géographie était médiocre ? Quoiqu’il en soit, insulte sur ses capacités ou non, elle ne risquait pas d’en faire la remarque à l’inquisitrice, celle-ci risquait de relativement mal le prendre.

“Corrigez moi si je me trompe : vous avez vécu jusqu’à votre première année de scolarité à Poudlard en Angleterre puis vous êtes revenue cette année où vous aller passer votre dernière année à Poudlard de nouveau. Expliquez m’en les raisons.”

C’était la deuxième fois que l’inquisitrice sous entendait qu’il ne lui restait plus qu’une année à faire à Poudlard, le faisait-elle exprès pour voir si elle mentait ? Elle l’avait pourtant corrigé il y avait quelques minutes à peine mais peut-être étais-ce un test pour vérifier si elle était attentive. C’est pourquoi elle répondit d’une petite voix, un peu gênée de devoir contredire à la jeune femme en face d’elle.

« Vous vous trompez Miss Huntingdon, j’ai bel et bien fais ma première année à Poudlard en Angleterre et je suis revenue cette année mais il me reste deux ans à faire, j’entre en sixième année seulement. »

Elle eut un moment d’hésitation et continua.

« Les raisons de mon retour sont très simple madame, mon grand-père est très seule depuis la mort de ma grand-mère et je voulais être plus proche de lui. De plus l’Angleterre me manquait et je souhaitais être présente le pays à subit de grand changement depuis cinq ans et je voulais en faire partie. »

Il y avait également une autre raison à son départ, moins importante et plus personnelle, elle voulait être loin de sa sœur. Ne plus avoir à se mesurer à elle constamment, elle voulait se différencier, ne plus être la jumelle de…. Mais ça l’inquisitrice n’avait pas réellement besoin de le savoir aussi embreya-t-elle sur les raisons de son départ.

« En ce qui concerne mon départ, il n’est pas de mon fait. Ma mère est médicomage et à reçu une position intéressante en France, ne voulant pas faire les trajets ou nous laisser à la charge de nos grands-parents, elle a décidé d’emménager et de nous scolariser là-bas, elle pensait qu’apprendre le Français nous serrait bénéfique, ensuite elle s’est marié avec un français et par la force des choses nous sommes resté là-bas. »

Elle ne voyait pas que répondre d’autre, après tout, à onze ans, elle était certainement trop jeune pour avoir pris la décision elle-même de changer de pays. Cependant, elle n’était pas sûre de voir en quoi ceci avait un rapport avec la nature de son sang, mais elle se garda bien de poser la question et attendit la suite de l’entretient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Lun 2 Sep - 14:52

Aileas fut presque agréablement surprise d’entendre dire qu’elle s’était trompée. Il lui arrivait de faire exprès des erreurs sans rien laisser paraitre juste pour voir si on la corrigeait mais cela n’avait rien d’aussi intéressant que de faire réellement des erreurs même si jamais Aileas ne ferait en sorte que cela puisse se reproduire. Les erreurs ouvraient une petite brèche dans l’incertitude et donnait de la marge de manoeurvre à l’autre qu’il n’avait pas à avoir. Aileas écouta donc la correction afin de voir où elle avait dit quelque chose de faux. Et alors la sixième année n’était pas la dernière de scolarité ? Aileas fit un rapide calcul dans sa tête. Non effectivement il y en avait sept. N’ayant jamais suivit de scolarité dans une école quelconque, elle s’y perdait parfois un peu… Peut-être devrait-elle aller voir ses cousines un de ses jours pour qu’elles lui parlent de Poudlard. Mais ce n’était pas le sujet du moment, la correction était faite, cela ne changeait pas tout mais il ne devait pas y avoir d’erreurs.

Aileas n’y comprenait à vrai dire pas grand chose à ces histoires de famille parce qu’elle ne voyait pas pourquoi laisser ses enfants à la charge de quelqu’un d’autre était un soucis entre autre. Mais si elle repensait aux gens qu’elle connaissait elle n’était de nouveau pas la norme et cela devait être pour cela. De toute façon ce n’étaient pas les seules raisons qu’elle avançait et l’ensemble était cohérent voire même intéressant. Ces points-là éclaircis, Aileas passa au cœur de ce qui amenait la jeune fille ici :


“Vous prétendez donc au Sang Mêlé. Pouvez vous me montrer les papiers prouvant cette prétention ? De plus j’aimerais que vous me parliez de votre famille.”

Ainsi pendant qu’elle consultait et vérifiait les documents, elle pourrait entendre ce que la jeune fille avait à dire sur sa famille et les éventuelles personnes qui en avaient souillé le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Lun 2 Sep - 22:33

Elle avait attendu cette commission de sang avec une certaine appréhension et elle se demandait maintenant pourquoi. Oh certes, ce n’était probablement pas la chose la plus amusante qu’elle avait faite cette semaine mais on était tout de même loin des rumeurs qui couraient à propos des entretiens. On lui avait présenté la commission comme une inquisition des temps modernes, prête à tout pour trouver une erreur de vos dires ou essayer de vous piéger et ce n’était pas du tout l’impression que Mary avait.
Evidemment la jeune femme en face d’elle ne lui était pas sympathique mais elle ne lui était pas antipathique non plus, la jeune Serdaigle se rendait bien compte que celle-ci se contentait de faire son boulot sans animosité envers elle. Mais peut-être Mary se trompait-elle, peut-être était-elle trop confiante et le reste de l’entretient était-il destiné à l’induire en erreur mais elle n’en avait cure dans son arrogance de jeunesse. On lui posait des questions et elle savait y répondre, c’était tout ce qui comptait.

“Vous prétendez donc au Sang Mêlé. Pouvez-vous me montrer les papiers prouvant cette prétention ? De plus j’aimerais que vous me parliez de votre famille.”

Elle ne prétendait pas, elle affirmait, mais il n’est pas bon d’affirmer ce que l’on doit prouver, elle ne releva donc pas et se contenta de donner à la commissaire la réponse qu’elle attendait.

« Je me déclare de Sang Mêlé. » dit-elle en choisissant ses mots. Elle ouvrit son petit sac et en sortit deux parchemins portant le sceau du ministère de la magie et les tendit à Miss Huntingdon.
« Voici les certificats de mes grands-parents tout deux certifiés de sang-mêlé. Comme vous pouvez le voir dans l’arbre généalogique, les différentes branches de la famille étaient marié à des sangs « purs » ou le plus souvent mêlées mais dont le mixage avec un sorcier nés moldu remontaient au moins à plus de deux ou trois générations. »

Elle s’interrompit et chercha un autre papier qui était en réalité une dispense et le posa sur le bureau.

« Ceci est une dispense du ministère concernant le statut de sang de ma mère, tant qu’elle n’est pas rentrée sur le sol anglais, elle n’est pas obligée de passer la commission du sang sachant qu’elle vit à l’étranger et que la loi est passée après son départ. »

Ceci éclaircit, elle continua ses explications sur son propre cas.

« Mon cas est différent, comme vous le voyez mes grand –parents maternels sont tout deux considérés comme sang mêlés. Mon géniteur quant à lui… » Elle s’interrompit un bref instant, hésitant sur la manière d’amener le sujet, elle n’était jamais à l’aise avec cette partie de son histoire et la trouvait profondément humiliante. « Pardon, je disais donc qu’il était un sorcier né moldu. A ma connaissance, il a arrêté la magie et s’il est toujours vivant dirige probablement une société du nom de « Renold Corp. » dans le monde moldu. Je n’ai jamais eu de contact avec lui, je ne peux donc pas vous en dire plus à son sujet où même vous fournir de papier le concernant, je ne l’ai jamais vu. »

Mais évidemment si la dame en face d’elle avait eu et lu sont dossiers, c’était des choses qu’elle savait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Mar 3 Sep - 17:19

Il y avait hésitation et réflexion. La jeune fille n’hésitait pas, elle réfléchissait cela se sentait. Pourtant la réponse était évidente. Cela cachait-il quelque chose ? Au poids que mademoiselle Kane mit dans ses mots, Aileas jugea que non. Au contraire c’étaient ce qu’il y avait de plus juste, des mots qui avaient été pensés. Rare était les personnes au goût d’Aileas qui se rendait compte que chaque mot qu’ils prononçaient avait un sens et que l’on ne mettait pas n’importe lequel n’importe où. Aileas était étonnée de retrouver un tel esprit chez une jeune fille aussi jeune. Aileas écouta attentivement chacun des mots qui suivirent afin de ne pas louper un faux pas qui ferait passer ce soin particulier pour autre chose qu’un réel attachement à leur valeur… De la prudence ? Voire même de la méfiance ? Deux éléments que l’on ne devrait pas retrouver chez quelqu’un qui croyait réellement au purisme.

Jusque là la jeune fille semblait soucieuse de bien justifier la nature de sang de sa famille et prenait la peine de considérer d’où venait le sang moldu qui coulait dans ses veines. Rien d’alarmant du côté de la mère même si évidemment on ne le répéterait jamais assez souvent le Sang Pur prévalait à tout et aurait dû être mieux préservé. On sentit le flou qand elle en vint à parler de la famille de son père. Aileas qui avait le dossier sous les yeux se doutaient bien pourquoi. Mais après était-ce de la crainte ou de la honte ou encore une fois de la prudence ? Savoir juger des papiers, c’était facile, juger une personne pouvait s’avérer plus délicat.


Au moins déjà elle n’avait pas de contact avec le né moldu. Toutefois Aileas nota les informations qu’elle disait sur son père. Qu’il ait arrêté la magie ou non importait peu, il était un Né Moldu, et dans la tête d’Aileas Né Moldu = mort. Si vraiment l’homme était encore vivant ou même ne serait-ce qu’en liberté quelque part, il allait falloir y remédier. Aileas nota également quelques mots au sujet de la mère, elle était peut-être effectivement dispensée pour le moment de Commission de Sang mais si jamais elle remettait le pied ici, il semblerait qu’elle allait avoir pas mal de choses à leur raconter. Et maintenant que faire avec la fille de ces deux individus… Même si elle répondait bien, son ascendance proche était suffisamment douteuse pour que le fruit soit lui aussi d’ores et déjà pourris ou au moins abimés…

“Et pour vous, n’avez vous pas de certificats de naissance qui me prouve que vous êtes bien la fille de ces deux individus ?”

Bon ça déjà c’était nécessaire mais au final ce n’était pas le plus important. Alors juste une dernière question :

“Je suppose que vivre ici doit vous changer de chez vous. Même si vous êtes née ici et que vous y avez vécu un moment, le pays a bien changé depuis, que pensez vous de sa politique ?”

C’était direct mais c’était là pour voir jusqu’à quel point la jeune fille, une étrangère finalement, se rendait compte de ce que l’on attendait d’elle ici. Avoir habité en France ces dernières années ne serait jamais une excuse. En tout cas cela n’en serait pas une aux yeux d’Aileas, elle avait dit vouloir faire partie de ces changements, voyons voir si elle percevait réellement l’importance. A question directe, Aileas attendait réponse directe, la prudence n'était pas toujours mère de sûreté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Mar 3 Sep - 23:59

Mary aurait bien voulu avoir le temps de jeter un coup d’œil sur sa montre pour voir l’heure, il lui semblait que l’entretient avait démarré depuis longtemps alors qu’en réalité ça faisait à peine une demi-heure qu’elle était arrivée dans le bureau. Le début de la conversation était aisé, la jeune femme en face d’elle ne faisait jamais que lui demander d’expliquer des faits qu’elle connaissait. Elle n’avait pas d’opinion à donner, juste des faits. Même la partie sur son géniteur, outre la gêne qu’elle engendrait, n’était pas compliquée. Après tout, elle savait et voulait savoir si peu de chose à son propos. Il était, s’il était encore vivant, sans doute remarié et elle avait sans aucun doute une ribambelle de frère et sœur qu’elle espérait ne jamais devoir connaître.

La question suivante, ne se fit d’ailleurs pas attendre, autant dire qu’elle ne l’attendait pas. Evidement, elle avait son certificat de naissance et pouvait prouver qu’elle était la fille de sa mère ceux-ci étant lié magiquement à leur propriétaire mais elle n’avait, merlin l’en garde, aucun document pouvant potentiellement prouver qu’elle était la fille de Martin Renold.

« Je peux vous prouvez que je suis la fille d’Elizabeth Kane, voici mon acte de naissance » dit-elle en tendant un autre parchemin à la commissaire en face d’elle, « mais je suis dans l’incapacité de vous prouvez que je suis la fille de Martin Renold. Il est partit à l’annonce de la grossesse de ma mère, et par conséquent ne nous a jamais reconnues ma sœur et moi. » Elle marqua un temps d’arrêt et un sourire imperceptible vint ornée ses lèvres, « mon….géniteur n’ayant jamais cherché à nous contacter, je n’en ai jamais ressentis le besoin, pas même pour passer la commission de sang, l’absence de contact m’a semblé préférable. »

Il fallait noter le choix de mot de Mary « géniteur » elle n’avait jamais fais référence à Martin Renold en tant que son père et ne le ferrait jamais, il n’était tout au plus qu’un donneur de sperme gênant au vu de ses origines plus que controversée aux yeux du ministère et de la communauté sorcière. Alors certes, il y avait cette infime possibilité qu’elle comme Eléonore, ne soient pas les filles d’un sorcier né moldu, mais aussi attrayante que soit cette possibilité, elle n’y croyait pas, les chances étaient trop faibles et mieux valait ne pas se faire de faut espoir. En attendant son statut était probablement précaire, allait-elle être considérée comme une traite à son sang et à la société sorcière pour un parentage duquel, non seulement elle n’avait rien demande, mais en plus pour lequel elle ne pouvait rien ? Un simple test de paternité confirmerait si elle était reliée à lui ou non mais pour se faire, il fallait mettre la main sur lui et c’était se donner bien trop de peine aux yeux de l’adolescente.

La question suivante était plus compliquée, parce que plus personnelle, on ne lui demandait pas d’expliquer des faits mais bien de donner son opinion sur un sujet extrêmement dangereux qui n’était pas, ouvert à la controverse. Que répondre ? Il y avait la réponse prudente que tout le monde pouvait donner, c'est-à-dire, celle où elle approuvait sans réserve la politique du ministère. Mais étais-ce que Miss Huntingdon voulait entendre ? Elle était venue ici dans le but de se faire une opinion, elle n’avait pas bénéficié de la compagne de propagande du ministère, même si bien entendu à son âge, elle ne pouvait pas faire voir réellement quand la liberté de pensé et le libre arbitre est obscurcis par la propagande. Elle prit son temps encore une fois pour répondre, sachant que la femme en face d’elle ne semblait pas de nature impatiente. Premièrement parce que la question demandait une vraie réflexion et non plus une réponse formatée, on lui avait déconseillé de mentir au ministère et elle trouvait le conseil avisé. Deuxièmement, parce que la question n’avait probablement pas été posée sans raison et par conséquent sa réponse risquait d’avoir une importance elle aussi.

« Vous vous trompez, sauf votre respect madame, si vous pensez que la France est « chez moi » » commença-t-elle, « l’Angleterre est et restera ma patrie peut importe le temps de mon immigration à l’étranger. Cependant, vous avez raison en disant que le pays à bien changé. Je n’avais que neuf ans lors de l’ascension de notre seigneur au pouvoir et onze lors de ma première année à Poudlard et douze à mon arrivée en France. »

Des faits toujours des faits, une information n’avait aux yeux de Mary de valeur qu’une fois mise dans son contexte, c’est pourquoi elle était toujours soucieuse de remettre les choses en perspective.

« Il serrait présomptueux de ma part de vouloir juger la politique actuelle du pays, je la connais mal ou du moins pas assez pour avoir un jugement cohérent. Je n’ai que quinze ans mais je me rends compte, toute adolescente que je suis, que le pays est en marche pour éradiquer la race moldue. » Ici elle s’interrompit, c’était là que le régime et elle n’avait pas la même opinion sur le sujet et ne pas avoir la même opinion que tout le monde était dangereux d’après son grand-père. « Je n’apprécie pas les moldus ou même les sorciers nés moldus, ils me mettent mal à l’aise, nous sommes deux mondes et deux cultures à part et nous ne devrions pas nous mélanger, je ne pense pas que le singe doivent se mélanger au lion. Je suis, je pense pouvoir le dire sans honte élitiste, et nous sorciers somme l’élite et devons le rester, je rejoins la politique actuelle en ce sens. »

Elle donnait son avis, évitant les points litigieux qui pouvaient dirigés la conversation dans des eaux dans lesquelles Mary ne désiraient pas s’aventurer. Mais on dit toujours que c’est la curiosité qui avait tué le chat et ici, en l’occurrence, elle risquait peut-être d’avoir raison de l’aigle. Elle ne put s’empêcher de regarder franchement la commissaire et de tenter une question. Poliment bien entendu, elle ne se serrait pas permise de dépasser les bornes.

« Puis-je vous poser une question à ce propos par ailleurs ? Ou est-ce interdit dans le cadre de l’entretient ? »

Après tout, qui ne tentait rien n’avait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 15/01/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Aileas d'Huntingdon


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Lun 9 Sep - 0:50

Aileas avait plus souvent été confrontée à des gens qui ne pouvaient prouver leur lien à une famille Sang Pur -il y en avait toujours qui essayait- qu’à une personne qui s’affirmait fille de Né Moldu qui ne pouvait pourtant pas le prouver. Enfin mentir juste sous prétexte qu’elle avait peut-être une chance de le cacher sous prétexte qu’elle n’avait pas de papiers aurait été une très mauvaise idée, l’absence de preuve sur un point était une faille dans laquelle les commissaires de sang avait tendance à aller particulièrement fouiller. Au moins, là elle avait eu le contenu de la faille avant même de savoir qu’il y en avait une. Et ses réponses qui venaient même avant qu’elle ne pense elle-même y répondre ne comportaient rien qui fasse que l’on puisse considérer la jeune fille comme ayant une pensée bourbiste. Evidemment ce n’était pas une Commission de Sécurité, pour réellement avoir une réponse à cette question, il faudrait creuser bien plus loin mais à chacun son boulot. Aileas prenait le temps de voir la base mais au final ce qu’elle devait faire c’était donner aux personnes qui passaient devant elle un statut de sang. Après effectivement, ils signalaient éventuellement les individus suspects. Ici Mary Kane malgré les doutes qui puissent peser sur sa mère, et son père qu’il allait falloir retrouver semblait ne pas avoir développé de pensées douteuses, c’était le principal de ce que pouvait voir Aileas.

Elle s’apprêtait donc à attribuer à la jeune fille son statut de Sang-Mêlé quand celle-ci demanda si elle pouvait poser une question. Aileas releva les yeux du tiroir dans lequel se trouvait les papiers sur lesquels elle devait écrire la décision prise lors de cet entretien. Elle avait toujours considéré qu’elle était là pour poser des questions, la personne en face d’elle pour répondre. La jeune fille l’avait déjà corrigée par deux fois -ce qu’elle avait bien fait- et maintenant demandait à poser une question. Aileas s’apprêtait à ignorer la demande -qui était déjà une question d’ailleurs- mais elle se rappela ses doutes quelques instants plus tôt et répondit -sans refermer le tiroir toutefois :


“Ce n’est pas interdit…”

Cela ne relevait juste pas d’un comportement habituel mais Aileas était ce genre de personne qui sans même le savoir menait la vie dure aux habitudes.

“Je vous écoute.”

Il serait dommage qu’elle fasse un faux pas maintenant, Aileas en aurait presque été déçu, la jeune fille semblait avoir un esprit intéressant. Mais cela n’enlevait rien à la finalité de son travail et elle n’était utile dans ce travail que si elle le menait à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas) Dim 15 Sep - 10:44

La question était posée, les dés étaient lancés, et son destin tracé, où du moins, c’est comme ça que Mary le voyait après tout à seize ans, on a une certaine tendance au mélodrame, mais elle était peut-être pas si loin que ça de la réalité. Ici, tout semblait se jouer à un mot, elle avait entendu dire qu’au terme de son entretien avec la commission de sang, son dossier pouvait être transféré à une autre commission du ministère si jamais elle paraissait suspecte. Elle avait tout fait jusqu’ici pour ne pas paraitre suspecte, et paraissait avoir réussir, s’eu été dommage, de tout faire raté maintenant.

« Je vous écoute. »

Elle avait en réalité deux questions, elle releva la tête inconsciemment et posa la première sans hésitation.

« Ce sont en réalité, madame, deux demandes plus que des questions. La première concerne mon géniteur. Je sais qu’à un moment où à un autre le ministère s’occupera de son « cas »… Je souhaiterais savoir s’il était possible d’être informée lorsque celui-ci serra hors d’état de nuire à la communauté. »


Ici encore, le choix de mot était important, le géniteur était assimilé aux nuisibles. La demande pouvait peut-être semblé étrange pour quelqu’un de son âge. N’importe quelle adolescente aurait probablement versé une larme à l’idée de savoir que le ministère risquait d’éliminer son père. Une adolescente ordinaire aurait probablement cherché à le rencontrer, à savoir si elle avait des demi-frères et demi sœur, ce n’était pas le cas de Mary, elle était principalement soulagée de ne jamais avoir eu de contact avec lui et espérait ne jamais en avoir. Elle savait que ce n’était pas le cas de sa sœur, Eléonore, qui avait une fois essayé d’entrer en contact avec lui. Mary n’avait jamais su, si sa sœur avait eu des nouvelles de lui, elles n’étaient pas assez proche pour ça. Elle n’avait jamais compris, comment on pouvait passer outre le fait qu’il les ait abandonné en plus du fait d’être un né moldu. C’était d’ailleurs une question qu’elle avait toujours voulu poser à sa mère sans jamais y arriver. Comment celle-ci avait-elle pu s’amouracher d’un né moldu, avec toute les complications que ça impliquait. Mais c’était une question qui viendrait plus tard quand elle reverrait sa mère, et c’était une question que la commission ne manquerait surement pas de lui poser si elle remettait jamais un pied sur le sol anglais.

« La seconde demande concerne la politique ministérielle. Je viens de revenir et je suis peu au fait de ce qui s’est passé ses quatre dernières années tout comme je suis peu au fait de la politique exacte défendue par le ministère, j’aurais voulu savoir si un programme officiel était disponible et si il était possible de trouver ce genre d’information. Je parle des nouvelles lois promulguée, des décrets etc. … »


Bien entendu, son intérêt n’était pas totalement innocent. Mais elle ne pouvait pas poser ses questions trop ouvertement, ici dans ce nouveau régime tout semblait être disséqué et en dire trop c’était toujours être suspect. Mary était partisante de l’information, une personne informer détient le pouvoir, après c’est son choix de s’en servir ou non. Mary ne cherchait pas le pouvoir, juste l’information, elle allait vite savoir dans quelle mesure le régime en place décidait de donner ses informations au grand public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Kane (Aileas)

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Kane (Aileas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-