POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan] Mar 3 Déc - 17:27

Plus les choses avançaient, plus elle se disait que toute cette histoire pouvait vraiment bien fonctionner. Cela était sans doute dû aussi au fait qu’elle avait l’impression que l’homme semblait de moins en moins antipathique à son égard. Si seulement elle s’était rendu compte une fraction de seconde plus tôt que sa proposition n’était pas des plus adaptées, elle n’aurait pas fait revenir en courant ce vent de méfiance qui n’avait jamais vraiment arrêté de soufflé ce qui était parfaitement compréhensible même si elle ne savait pas finalement ce qu’ils avaient pu rencontrer ni comment ils pouvaient en vouloir aux sorciers ni pourquoi. Mais si ce vent n’avait pas arrêté de souffler il avait un instant soufflé plus du sud que du nord, là la tendance revenait de nouveau au froid qui n’était jamais vraiment très agréable.

Enfin elle était négative, ce n’était pas si grave que ça, il ne faisait que refuser la proposition du lieu qu’elle faisait pas un refus de la discussion. Elle se rendit compte alors qu’il charriait le jeune garçon qui l’accompagnait avec un sourire -tiens- qu’elle n’était jamais allée dans un café avec Louve. A vrai dire elle n’avait jamais vraiment rien fait de ce que l’on pouvait considérer comme normal avec sa fille. Un peu les magasins quand elle avait emmenagé chez Kristin… Alex eut un pincement au coeur en pensant à la femme dont elle ne savait même pas si elle était en vie ou pas. Aucun journal n’avait fait état d’une possible arrestation la concernant mais est-ce qu’ils disaient tout ?

La jeune femme se reconcentra sur son interlocuteur et avec un sourire qui manquait sans doute un peu d’entrain -il ne manquerait plus qu’il l’interprète mal- elle répondit :


“Je vous suis.”

Il l’emmena jusqu’à un café un peu plus loin. Alex le suivit sa fille toujours dans ses bras -la petite ne râlait jamais des absences de sa mère, ne pleurait jamais ses absences en tout cas pas devant elle (ce qui ne la rassurait pas) mais dès que sa mère revenait, si elle sentait qu’elle avait été en difficulté, elle ne la lâchait plus comme si cela pouvait lui prouver qu’elle était bien là. Cette fois elle était bien là mais la suivante ? Alex resta un moment à contempler la devanture du café comme si c’était un endroit qu’elle n’avait pas le droit d’entrer comme une personne lambda. Mais si elle continuait à avoir des comportements étranges, il allait vraiment se mettre à redouter sérieusement. Elle entra.

L’endroit dégageait une douce chaleur par rapport au dehors et au froid hivernal qui commençait à s’y installer. Malgré l’heure il était tout de même pas mal fréquenté par de viels hommes très certainement retraités et habitants dans le quartier et ayant fait du lieu leur endroit de prédilection. Mais ils étaient tous installés au bar discutant vivement avec le barman qui les salua de loin avant de faire signe à un serveur, à peine plus jeune que lui visiblement et qui discutait aussi avec eux, d’aller les installer. Alex déposa Louve qui trop occupée à observer le lieu avec de grands yeux étonnés ne s’en formalisa pas.

L’homme leur indiqua une table un peu à l’écart sans doute pour leur épargner un peu leurs bavardages animés ce qui leur convenaient tout à fait. Il leur donna une carte et leur dit simplement mais amicalement de lui faire signe quand ils auraient choisis. Alex retrouvait un peu dans ces hommes -sans doute parce qu’ils venaient du même milieu- monsieur John et se sentit bien ici.

Elle entreprit de reprendre la discussion pour mieux comprendre les choses sans entrer dans ce qui l’amenait à se cacher ainsi, cela était du domaine personnel :


“Que savez-vous exactement de la situation actuelle du monde sorcier ?”

Du coin de l'oeil, elle vit Louve qui fixait assez timidement l'autre Alex. Finalement la petite était habituée à fréquenter des adultes mais à part Miranda elle n'avait jamais connu réellement aucun jeune et devant l'inconnu elle connaissait une timidité qu'elle n'avait pas habituellement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 16/06/2013
Parchemins postés : 19



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 14PV
Dan L. Millers


MessageSujet: Re: Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan] Jeu 12 Déc - 18:16

Spoiler:
 


Dan n’avait pas encore été dans ce café avec Alex, mais visiblement, tout ici était normal. Ils n’avaient absolument pas attiré l’attention, et ils étaient tranquilles. À cette heure-là, il n’était pas étonnant que ce soit que des vieux qui s’y soient installés – et de toute façon ça correspondait bien à la population du quartier. Il jeta un regard circulaire sur chacun des hommes, essayant de deviner lequel d’entre eux aurait pu être un sorcier ; un regard, un geste, il aurait suffi de rien, mais si sorcier il y avait, il était bien caché, et il ne sut le repérer.

Il laissa le serveur les guider à l’écart des conversations bruyantes, ce qui lui allait bien. Les autres les prendraient pour des fous, s’ils entendaient. Lui-même parfois pensait l’être, et depuis le temps, il avait quand même du mal à y croire. Il se cachait de contes de fées qui tournaient au cauchemar, et n’hésitait pas à se lier d’amitié avec des magiciens pour en combattre d’autre ? Ce n’était pas loin du royaume de Narnia. Il espérait juste ne pas être le pauvre Edmond mangeant des bonbons dans la main de la sorcière Blanche ; ces derniers avaient aussi bon goûts qu’ils soient proposés par cette sorcière ou par Aslan, et faire la différence n’était pas facile.

Il la laissa prendre la parole, et se dit qu’elle n’avait pas tort de commencer par le début. Ce qu’ils savaient, hein… Alex sortit un petit carnet d’une poche intérieure de sa veste, ainsi qu’un crayon. C’était Dan qui lui avait dit de prendre des notes, et le gamin conservait toujours ce carnet sur lui – c’était un simple carnet à bas prix de super marché, à la couverture grise, et aux coins écornés à force d’être trimballé dans ses poches, mais c’était aussi la somme de leurs connaissances sur le monde magique.

Dan prit le temps de faire un geste pour appeler le garçon de café avant de parler. Il attendit que celui arrive, et, d’autorité, commanda deux cafés, un jus d’orange et un coca. Il ignora les réactions de ses voisins, notamment du gamin qui aurait voulu prendre un café, pour faire plus adulte – de toute façon il n’aimait pas ça.

Il finit par prendre la parole, en la regardant dans les yeux. Il n’était pas sûr d’aimer étaler ce qu’il savait – après tout, était-ce un moyen pour elle de juger s’il était vraiment dangereux ? S’il devait être supprimé ? En même temps il fallait bien commencer par-là, il était d’accord avec elle.


« On sait qu’il y a deux camps. Qu’un méchant de cartoons que vous appelez le Seigneur des Ténèbres est pour beaucoup dans la guerre. Qu’il a construit une sorte de gouvernement autour de gens que vous appelez Mangemorts. Et que ça ne plait pas à tout le monde ; visiblement on a une nouvelle seconde Guerre Mondiale, dans le monde magique, avec comme juifs les gens comme nous, qui n’avons pas de pouvoirs, ou des gens qui sont moitiés juifs. Comme vous, non ? »

Il lui lança un regard qui n’exprimait aucune curiosité. Il ne pensait pas se tromper ; si elle était bien dans le même camp qu’eux, ça devait en être la raison, et ça collait avec ce qu’elle avait sous-entendu plus tôt.

Il jeta un œil sur Alex, qui feuilletait d’un geste absent son carnet, prêt à prendre des notes si besoin. Le gamin n’avait même pas levé un sourcil à sa définition de la situation : sur ce point, ils étaient d’accord tous les deux ; ça faisait beaucoup trop film hollywoodien à leur goût.

Maintenant qu’ils étaient posés à discuter plus tranquillement, il prit le temps de détailler la sorcière. Elle aussi, c’était une gamine ; pour peu, elle aurait pu être sa fille. En tout cas, elle était bien jeune pour avoir eu une enfant à son âge, mais lui-même avait eu sa fille tôt. Il chassa Neila de son esprit ; il n’avait pas l’envie, ni le loisir, de penser à elle. Elle était en sécurité, il n’allait rien lui arriver, il en était sûr, bien plus que s’il était resté près d’elle. C’était une bonne chose qu’elle soit au loin ; il avait ici des choses à régler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan] Mer 18 Déc - 11:01

Après qu’ils se furent installer -Alex avait choisi ce café là complètement au hasard mais visiblement ça convenait- et après qu’elle eut posé sa question, Alex entreprit de fouiller rapidement dans ses poches pendant qu’il appelait le garçon. Ça lui faisait étrange de parler de “garçon” pour un serveur qui à l’évidence avait au moins deux fois son âge. Dan commanda d’office deux cafés ce qui lui convenait très bien, peu habituée des lieux elle serait certainement restée con à pas savoir répondre à une question aussi simple dans l’immédiat. Louve semblait très contente également quand on lui posa son jus devant elle. Elle-même refusa le sucre et une fois le serveur parti elle se concentra sur ce que l’homme disait. Chose facilitée par le fait qu’elle avait effectivement trouvé au fond de ses poches quelques pièces moldues (si elle avait dû payer en monnaie sorcière, elle aurait bien été coincé) et qu’elle n’avait pas à s’inquiéter de comment elle allait payer.

Alex se retint de sourire à la description qu’il faisait de la situation. Parce qu’elle n’était pas drôle mais la manière dont il le faisait était assez atypique et pourtant il fallait l’avouer assez censée. Elle-même se souvenait de la difficulté qu’elle avait pu croire qu’il puisse y avoir de telles histoires de mages noirs puis elle qui avait trouvé dans le monde des sorciers un monde qui l’acceptait avait fini par tomber de haut en se rendant compte combien il était souvent beaucoup plus cruel et violent que celui d’où elle venait. Il y avait eu des blessés, des morts au sein même de l’école. Alors elle s’était rendu compte que les insultes qu’elle pouvait recevoir parfois en raison de son statut de sang pouvait dépasser le cadre de simples chahutages scolaires. Elle ne se rendait toutefois pas encore à l’époque compte de jusqu’où ça irait. Mais quand Harry était mort elle ne s’était pas fait d’illusion une seule seconde, elle ne pourrait plus vivre au grand jour.

Alex se demandait si un sorcier aurait même simplement su ce à quoi faisait référence la seconde guerre mondiale ? Parfois elle admettait sincérement que ses collègues faisaient tellement peu de cas des moldus -même ceux qui n’avaient absolument rien contre au contraire- qu’ils ne savaient finalement rien d’eux.


“Humm et bien pour l’instant ça n’a pas encore pris une tournure mondiale en tout cas pas pour ce qui est de la guerre, pour ce qui est de la question de sang oui, chaque pays se retrouve à prendre position. Mais les moldus ne sont pas les juifs non. Je veux dire que c’est réellement une question de sang sorcier qui les intéresse. Par exemple si un sorcier se marie avec une moldue, il sera considéré comme traître aux yeux des sorciers car souillant son sang et sera donc poursuivi, jugé et arrêté alors que sa femme ils n’en auront rien à faire.

EN gros seuls les sorciers sont en cause, tu as un sang pur qui n’a jamais eu de sang moldu tu es en haut de l’échelle, tu as du sang mêlé tu es moins bien considéré, tu n’as pas de sang sorcier, ce qu’ils appellent les Nés Moldus ou plus fréquemment et moins correctement Sang de Bourbe, tu es une aberration on t’élimine. Les moldus sont vraiment considérés comme quelque chose à part -inférieur tout de même- qui ne mérite souvent même pas l’attention des sorciers. EN tout cas pour l’instant je pense, je ne saurai dire vraiment ce qu’ils ont en tête, qui sait ce qu’ils feront quand ils auront éliminé toutes les personnes comme moi ? En Grande Bretagne il n’en reste déjà pas beaucoup une vingtaine me semble-t-il au dernier rapport de l’Intendance en supposant qu’ils donnent les vrais chiffres.”


Alex se tut enfin regarda Dan, l’autre Alex qui semblait prendre consciencieusement des notes et ajouta :

“Si je ne suis pas claire dite le moi. Et du coup il y aurait beaucoup à dire sur toute l’organisation du gouvernement qui fait tout cela ou même sur le monde sorcier en général, je ne sais trop par où commencer donc peut-être si vous aviez des questions, on pourrait commencer par là ?”

Voilà voilà. Alex ne savait trop si elle faisait les choses correctement, elle ne s’était jamais posé la question de si elle avait un quelconque talent pédagogique, avec Louve elle avait un peu fait au feeling et elle aurait été incapable de dire si elle avançait dans la bonne direction ou pas. A vrai dire même en ce qui la concernait elle, elle n’était jamais sûre d’avancer dans la bonne direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 10/07/1993
Âge du joueur : 24
Arrivé sur Poudnoir : 16/06/2013
Parchemins postés : 19



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 14PV
Dan L. Millers


MessageSujet: Re: Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan] Lun 10 Fév - 13:26

Spoiler:
 

Il cherchait à comprendre, il ne fallait pas qu’il manque un détail. C’était comme s’ils devaient apprendre une leçon sur un pays étranger ; il n’avait aucune base, seulement des idées préconçues, qui avaient de grandes chances de s’avérer fausses. Ce n’était pas facile à engranger ; il n’avait jamais aimé la science-fiction, de toute façon, et même après avoir accepté la réalité de tout ceci, il lui était étrange de poser ces structures imaginaires sur la réalité. Sa réalité. Car c’était bien ça le problème, au final ; un monde entier qui leur était caché, ce n’était pas rien.

Et visiblement, pour elle, lui et Alex n’étaient pas tant en danger que cela. Cela le fit grimacer. Il n’en était pas aussi sur qu’elle. Mais rien qu’à son discours, il déduisait qu’elle avait souffert de sa condition ; si les autres personnes comme elle avaient été tuées, cela pouvait aussi vouloir dire ses proches. Cela renforçait son idée qu’il fallait qu’il rejoigne un groupe de résistants.

Cependant, malgré ses dires, la situation lui semblait bien semblable à celle qu’elle avait été en 39-45 ; cela signifiait qu’ils avaient déjà eu un exemple, et qu’ils connaissaient les erreurs à ne pas faire. L’Histoire avait retenu les résistants comme des héros, alors qu’ils n’étaient que des terroristes. Après tout, ce sont les vainqueurs qui écrivent. Et là, pouvaient-ils être vainqueurs ? Ils auraient besoin d’alliés, surement. Une simple rébellion ne renverserait pas un régime ; il avait du mal à y croire.


« Vous avez des alliés ? Vous me dites que chaque pays prend position, mais il y en a-t-il qui s’opposent ouvertement à notre tyran local ? Je ne pense pas que votre rébellion réussira à faire quoi que ce soit toute seule.

Et oui, vous avez raison, je en sais pas comment marche votre gouvernement ; j’imagine un conseil sectaire qui obéit sans réfléchir aux ordres de son grand chef adoré, mais ils doivent être plus organisés que ça, je suppose, avec des bureaux dédiés à chaque tâche… Il faut que vous me racontiez tout ça.
»

Les questions étaient nombreuses, mais il fallait bien commencer quelque part, peut-être par ce qu’il jugeait le plus important. Avant, l’important pour lui était différent : il s’agissait de comprendre les limites des pouvoirs de la magie, et de ce qu’étaient vraiment les sorciers : des hommes ? Autre chose ? Finalement, ils étaient bien humains, et cela le rassurait. Ça ne les empêchait pas d’être des monstres, comme tout le monde, mais cela les mettait aussi à leur portée.

Il jeta un regard à Alex. Le gamin n’avait pas l’air très concentré, comme s’il était préoccupé par autre chose. Il agitait son verre d’un geste absent. Dan jeta un regard dans le café, mais rien de suspect. Les clients écoutaient la radio d’un air absorbé, et en rigolaient. Il supposa que le garçon devait être fatigué ; ils l‘étaient tous les deux. Être toujours sur le qui-vive était épuisant. Et avoir quelqu’un qui acceptait de les aider, de répondre à leurs questions, cela lui faisait du bien. Si elle n’était pas là pour les piéger, alors ils avaient bien un allié. Il détestait baisser sa garde, mais il se rendait compte que la lever en permanence était difficile.

Il porta cependant sa main à son arme quand le gamin lui toucha le bras.


« Vous entendez la radio ? C’est un hasard, ou… ? »

Dan tendit l’oreille. En effet, les clients riaient de ce qu’ils entendaient, mais ce n’était pas un humoriste qui s’adressait à eux. Les mots « sorciers » et « monde de la magie » revenaient dans la conversation. Cela n’aurait été rien, une émission comme il y en avait tant, si à ces mots ne se mêlait pas un terme dont il n’avait entendu parler qu’en une seule circonstance : « moldus ».

Il fronça les sourcils. Il chercha à cacher à ses camarades le frisson qui hérissa les poils de sa nuque ; était-ce possible ? Il jeta un regard méfiant à la sorcière, face à lui ; avait-elle un rôle à jouer dans cela ? Non, ce n’était pas possible.

Les rires des clients qui se moquaient des affabulations de la radio, où de prétendus « spécialistes » discutaient d’une émission qui aurait été diffusée la veille sur internet, couvraient les grésillements du petit poste.

Dan se demanda pourquoi il était si inquiet. Des sorciers avaient décidé de se montrer aux moldus en diffusant quelque chose sur internet ? Ce n’était pas forcément si grave… Si. Car si les gens étaient au courant, ils étaient en danger. Il espérait que la plupart réagiraient comme les clients du bar : il fallait que le monde croie que ce soit une blague ! Ça si ça n’en était pas une, les morts allaient commencer à tomber. En regardant Alex, il se rendit compte que le gamin pensait la même chose que lui ; ils échangèrent un regard inquiet.


« Vous avez décidé de vous dévoiler… De montrer aux humains… »

Il s’arrêta, suffoqué. La guerre allait suivre, si les gens se mettaient à croire cela. Et plus personne ne serait en sécurité nulle part. Tant que la Mascarade tenait, rien que son existence créait un certain nombre de barrières. Maintenant…

Il comprenait que les résistants cherchent des alliés autre part. Ils devaient être désespérés. Mais n’avaient-ils pas vu les dégâts qu’ils créeraient ? Étaient-ils prêts à laisser mourir tous ces innocents ?
À sa peur se mêlait la colère. C’était un acte d’un tel égoïsme ! Bien sûr, qu’il aurait été plus facile d’aller voir ses proches, et de leur expliquer, et de réclamer leur aide, mais il ne l’avait pas fait ! Il avait toujours cherché à protéger les siens ! Les autres ! Les innocents ! Le gamin vit son expression furieuse.


« Ils ne seront pas crus. Tout le monde pensera à un coup monté, encore une vision d’extraterrestres, ou de monstre du Loch Ness, à des affabulations d’étudiants ou d’illuminés, dit-il d’un ton apaisant.

– J’espère, grommela Dan. Et peut-être n’est-ce que ça. Une coïncidence. Un hasard. Tu saisis, sorcière, ce qui est en jeu ? Si les gens sont au courant, ils sont en danger. Tes petits copains, si ce sont bien eux, mais je ne vois pas qui ça pourrait être d’autre, viennent d’attirer les bombardements sur la population civile. Ils ont tracé une grande croix rouge au-dessus de nos têtes à tous, et les bombes vont commencer à tomber. »

La colère perçait dans sa voix. Il priait pour que les gens n’entendent pas le message qui leur était adressé. Si les gens prenaient ça pour un coup monté, ou qu’ils n’en entendaient pas parler, alors ils ne risquaient pas d’entrer dans le combat, et ils risquaient moins d’être des victimes. Dans le cas contraire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan]

Revenir en haut Aller en bas

Parce que les moldus s'y mettent maintenant ? [Dan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-