POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert Lun 9 Sep - 10:49

Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre
Eris L. Valverde & Jackson Gilbert


« Monsieur l'Inquisiteur, d'après nos observateurs, le cours d'Etude des Nuisibles ne se passe pas bien.

Gilbert est un dérangé et légèrement à remettre en question. Que se passe-t-il?

— Il a ouvert le cours sur un discours bourbiste. Je suis venu vous prévenir. Il se peut que d'autres choses se soient passées depuis.

Bien, retournez à votre poste et tenez-moi au courant de l'évolution de la situation. Faites venir Neeson et informez le Département de l'Ordre Nouveau de l'incident. »

Le temps était particulièrement maussade. Le bureau Inquisitorial était illuminé par un feu de bois et un par le lustre imposant du bureau.
L'Inquisiteur était en plein travail. La matinée battait son plein, et comme de coutume à cette heure ci, le vieil homme était en train de lire le courrier relatif à sa fonction d'Inquisiteur de Poudlard. Deux heures à compté de sept heures pour les affaires concernant l'Education et la Jeunesse dans les trois pays de l'Intendance, une réunion de Sécurité et la lecture du courrier. La plupart du temps, les choses allaient tout à fait normalement. La rentrée avait repris. Les professeurs se contentaient de leur rôle d'enseignement. D'après les Langues-de-plomb, le premier cours de Crow avait été impressionnant et celui de Saint-John tout à fait Puriste et utile. Un bon point que Valverde avait inscrit sur le dossier relatif à ces professeurs.
Le vieil homme avait une nouvelle équipe. Une équipe de professeurs. Sous sa direction. Et une équipe qui ne se chargeait plus de la sécurité. Non, il ne faisait plus confiance à certaines personnes. Il préférait offrir des emplois dans les pays de l'Intendance et d'être entouré de plus de cent personnes chargées de la Sécurité. Cent Brigadiers, cinq Exécuteurs de Nuisibles et quinze Langue-de-plombs. La Sécurité était totale. Il n'y avait donc plus besoin de l'utilisation des professeurs quant à la sécurité de Poudlard. Cette époque était terminée.

Valverde était installé derrière son bureau.
Une froideur et un calme total relatif au vieil homme s'étaient installés dans le bureau Inquisitorial. La tour de l'Inquisiteur était pourtant une riche fourmilière. Tous les services relatifs à la Jeunesse y étaient installés. Valverde avait tout réuni à Poudlard. Les petits comités des Ministères, les Jeunesses Puristes des Partis Puristes. Désormais, à Poudlard, travaillaient tous les jours des personnes au service de la Jeunesse. Et ce, sous la direction du Mangemort Politicien.
Car dans la Tour de l'Inquisiteur, on y trouvait le bureau de Valverde. Mais pas que. Tel un véritablement Département d'un des Ministères de la Magie, on y trouvait toute une série de bureaux, services administratifs, salles de réunion. Poudlard était un château immense, une centaine de salles ne servaient strictement à rien.
Désormais, on y logeait les services de sécurité. On y avait rénové certaines, pour plus de confort. Somme toute, à Poudlard, il y avait presque autant d'élève que d'employés administratifs. Employés qui, toutefois, ne se voyaient pas. Ils arrivaient tôt le matin et repartaient tard le soir. Tout comme l'Inquisiteur.

Une nouvelle fois, le représentant des Langues-de-plomb entra dans le bureau du célèbre politicien.
Valverde, d'un calme sensiblement étrange au vu de la situation qui semblait se profiler dans la salle de classe d'Etude des Nuisibles, observa l'individu de son oeil froid et austère.

« Je vous écoute.

— L'élève Ariana Bedan est intervenue durant le cours. Voici les propos exacts tenus par le professeur et par cette dernière. Les propos des autres élèves. Comme vous pouvez le voir, elle a ordonné aux deux brigadiers de la Police Magique d'emmener Gilbert dans ce bureau.

C'est très bien. »

Le vieil homme rendit le papier au Langue-de-plomb.
A première vue, on aurait presque pu penser que Bedan avait plus de pouvoir que Valverde. Mais tout au contraire, le grand manitou était derrière tout cela. Il n'avait nul besoin de ralentir la jeune Serpentard. C'était inutile. Elle se plaisait dans ce rôle, sans entâcher ni affaiblir l'Inquisition de Poudlard. Mais c'était tout le contraire. L'ère LeeRoy était révolue. Désormais, Valverde ordonnait, Selwyn et Bedan suppléaient, et les autres éxécutaient. Il n'y avait rien d'autre à dire. Il y avait les élèves, les professeurs et le services de sécurité dans un même lot. A l'intérieur de celui-ci, un microcosme était finement organisé. Les professeurs enseignaient aux élèves. Les deux groupes étaient surveillés par un troisième groupe: les services de sécurité. Venait ensuite le deuxième plateau. Bedan et Selwyn. L'une, chargée de représenter les élèves, d'être les yeux et les oreilles du comportement intellectuel et puriste des professeurs et élèves. L'autre, le chef de la Sécurité. Enfin, ultime plateau: Valverde. Il dirigeait Poudlard avec la même froide main que l'Ordre Nouveau.

« Qui surveille la classe désormais?

— L'élève Mercurius Yakovski.

Quelle agilité il a de toujours se placer dans un commandement quelconque. Même lorsqu'il ne s'en rend pas compte. Valverde parlait avec froideur et calme, comme à son habitude. Neeson entra toqua et entra dans le bureau de l'Inquisiteur. Vous tombez merveilleusement bien, Neeson, pour une fois. Allez ordonner en mon nom la surveillance de la classe d'Etude des Nuisibles par un Exécuteur des Nuisibles. Ajoutez que Mercurius Yakvoski devra retrouver sa place, auquel cas connaîtra-t-il le même sort de Jackson Gilbert. Seule Bedan est dans l'autorité légale de surveiller une classe. Cet idiot n'a rien d'autre à faire que se comporter comme tout le monde. Enfin, rappelez-les leur que les événements présents ne seront pas à commenter au sein du château et du domaine, sous peine d'emprisonnement. Neeson acquiesça et commença à prendre le chemin de la sortie. Bougre d'idiot, pour quelle raison êtes-vous venu?

— Ah... eh bien, Monsieur l'Inquisiteur. Ariana Bedan arrive en compagnie de Jackson Gilbert.

Très bien. »

Neeson sortit pour de bon cette fois-ci, laissant la place à deux Brigadiers de la Police Magique empoignant Gilbert, suivis par Ariana Bedan, sensiblement énervée.
Le vieil homme, toujours assis derrière son bureau, observa de son regard de glace arriver le petit groupe. Le Langue-de-plomb s'était éclipsé avec brio sans que quiconque ne puisse s'en rendre compte.

Le bureau de Valverde n'avait rien à voir avec celui de ses prédécesseurs. Bien au contraire, il ressemblait à celui du Ministère de la Magie. Même à travers la décoration et les meubles, on voyait désormais que le numéro trois du régime avait pris le pouvoir à Poudlard et que seul lui commandait ceux qui s'y trouvaient.
Au nom du Purisme et de l'Intendance du Royaume-Uni.

« Je vous remercie Mademoiselle Bedan d'avoir exercé le devoir qui était le vôtre. Les services de Sécurité m'ont informé avec précision des événements qui viennent d'avoir lieu. Ceci voulait clairement dire que Valverde prenait la situation en main. Bedan commençait à connaitre le vieil homme. Aussi observa-t-elle la scène sans prendre la parole. Nous savons tous que vous êtes un déréglé mental, Monsieur Gilbert. Mais que vous soyez idiot à ce point surpasse nos attentes à tous. Vous avez fait preuve d'une telle bêtise que vous n'en sortez que plus ridicule et débile. La voix du vieil homme n'avait pas perdu d'une once de calme et de froideur. Je vous suggère toutefois de vous inquiéter quant à votre compte. Les services de Sécurité m'ont fait part de vos paroles exactes, aussi gagnerons du temps en évitant un Véritaserum. Même si cela va sans nuls doutes vous demander un effort intellectuel conséquent, vous serez gré de bien vouloir renseigner l'Inquisition de Poudlard de vos motivations lors de ce piètre premier cours, Monsieur Gilbert. »

Le vieil homme attendait les réponses de cet imbécile du Ministère de la Magie.
Sûrement l'une des premières victimes de la nouvelle Inquisition de Poudlard. Car désormais, le Seigneur des Ténèbres était partout. A l'Intendance, dans les Ministères et à Poudlard.
Le glas du bourbisme de LeeRoy avait sonné depuis longtemps. Désormais, c'était le Purisme, ou la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/11/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 11/02/2012
Parchemins postés : 245



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Jackson Gilbert


MessageSujet: Re: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert Mer 11 Sep - 18:50

Il fallait bien avouer que pour un premier, notre cher Jackson démarrait franchement sur les chapeaux de roues ! Après avoir enchaîner son dernier interrogatoire dans la classe, il se fit sèchement interrompre par la même Serpentarde qui egosiait "PURRRRIIIIISME" à tout va ! Honnêtement, si elle n'avait pas eu le culot de mettre fin à son cours, Jack aurait presque eut peur pour elle. A force de s'excité ainsi elle finirait par faire un arrêt cardiaque. Enfin bon...la seconde intervention de celle-ci coupa court au bonnes intentions de Jackson et il la classe immédiatement comme élève à surveiller prochainement.

Suite à cela il se fis brutalement empoignés par les deux brigadiers. D'un geste agile il cacha sa baguette dans l'intérieur de sa veste. L'experience lui avait appris qu'il valait mieux garder sa baguette sur soit dans ce genre de situation. Bonnie glissa dans la poche de son pantalon en tissus et ne dit plus un mot. Elle avait bien réalisé que la situation ne se prêtait guère aux farces. Jack réajusta nerveusement ses lunettes rondes et s'adressa au Brigadiers:

- Vous savez...vous pouvez me lâcher hein ! Je vais pas disparaitre d'un seul coup...

Faux. Pour tout dire il avait déjà envisagé toutes les sorties de secours possible. La fuite...encore et toujours. Il semble qu'elle soit devenue la compagne régulière de Jackson. Pourtant, les pronostics s'annonçaient terriblement mauvais. L'enceinte de Poudlard était recouverte d'un champ de protection qui empêchait le transplanage et il y avait là une centaine de Brigadiers qui surveillaient les parages. Jack imagina un instant emprunter un passage secret mais son instinct l'informa que ceux-ci était probablement condamnnée.

Là...Jack se sentis mal. Il était pour ainsi dire coincer sans avoir comis de délits réels. Bien sur se sparoles avaient été mal interprétés et bien sur qu'il n'était pas bourbistes mais Jack savait bien que quand quelqu'un vous avait dans le collimateurs de si piètres explications ne suffiraient guère à arranger la situation. Il semblait bien qu'il allait devoir compter uniquement sur son esprit pour le sortir de ce pétrin ! Par le passé, Jack avait toujours réussis à sauver sa peau...y arriverait-il une fois de plus ?

Les brigadiers le menèrent dans le bureau de l'Inquisiteur. Jackson entraperçue sa chevelure blanche et drue. Il passa une main agitée dans ses cheveux et réajuste à nouveau ses lunettes. Un sourire nerveux et légèrement bancale marquait son visage. Il croisa rapidement le regard intraitable de l'Inquisiteur et cligna des yeux...

"Comme au premier jour..." songea-t-il en silence.

Une fois que les formalités furent dites et que Jackson fus brusquement installés face à l'Inquisiteur, la vraie partie pu réellement commencé. Un instant Jackson imagina la réaction de sa soeur quand elle apprendrait la nouvelle...cela le fis involontairement pouffer de rire. Le regard ferme d'un Brigadier l'arrêta dans son élan. S'était tendus...

- ...Je vous suggère toutefois de vous inquiéter quant à votre compte. Les services de Sécurité m'ont fait part de vos paroles exactes, aussi gagnerons du temps en évitant un Véritaserum. Même si cela va sans nuls doutes vous demander un effort intellectuel conséquent, vous serez gré de bien vouloir renseigner l'Inquisition de Poudlard de vos motivations lors de ce piètre premier cours, Monsieur Gilbert. »

Les yeux de Jackson prirent des proportions gigantesques derrières ses lunettes rondes. Ces motivations ? Piètre cours ? Ridiculement débile ? Comment dire...il y a des jours ou être sourd vous arrangerait bien ! Le vieil homme s'appuya contre le dossier de sa chaise et croisa le regard d'Eris Valverde. Un homme qui n'était décemment pas capable de comprendre la mentalité de Jackson. Si il en avait une évidemment...

- Mes motivations ? L'interrogea Jackson d'un air perdu.

Silence de mort. Jack se racla la gorge puis commença:

- Enseigner tout simplement. Créer un lien entre les élèves et leur professeur. J'en sais plus sur eux qu'ils n'en savent sur moi. Cela me semblait juste d'équilibrer les choses. J'ai bien littéralement dit "Je détèste parler de sang et de politique et me contrefiche de votre sang"...mais je me suis mal exprimer et regrette la confusion qu'il en a résulté. Sincèrement navré...

Le vieil homme s'arrêta et fronça les sourcils comme si il tentait de capturer une idée qui ne cessait de lui échapper. Ses yeux se posèrent sur le plafond et il continua:

- Je ne suis pas un professeur de Politique et loin de moi l'idée de piquer ce rôle à Saint-John, un léger rire ironique s'échappa de ses lèvres à la pensée de cette idée saugrenue, je ne suis pas non plus Comissaire de Sang et donc je ne parlerai ni de sang ni de politique avec mes élèves. Ce n'est pas mon rôle.

Toujours aucune réaction de la part du vieux chnoque ! Jack avait plus l'impression de parler à un mur qu'autres choses...

- Mon rôle est de leurs apprendre à agir selon les principes du Purisme et de leurs donner les moyens pour qu'ils puissent se défendre face à des Nuisibles. Ce qui m'interesse s'est uniquement le niveau intellectuel de mes élèves. Ils doivent être capables de reconnaître et analyser une menace mais également de savoir quel est la meilleur façon de l'exterminer...car les Nuisibles doivent être exterminés...

Jack se rapprocha du bureau et continua d'une voix sèche. Il était agité et marchait sur des oeufs.

- Actuellement les élèves en sont incapables. Ils ne sont pas plus doués que des poussins qui viennent de sortir d'un nids. A Poudlard il n'y a non pas une armé de huits-cents élèves agissants pour le bien de la communauté sorcières mais huits-cents incapables qui n'ont pas l'onces d'une idée sur la meilleur façon d'éliminer un groupe d'Acromentules.

Ces derniers mots sonnèrent comme une sentence. Le vieux prof réalisa que les Brigadies et probablement cette idiote de Serpentarde s'agitaient derrière lui. Avait-il peur de voir la vériter en face ? Il y avait suffisamment de têtes pensantes à Poudlard...il fallait des soldats au monde de la sorcellerie pas des rats de bibliothèques ou même des politiciens.

- C'est ça ma motivation.

Pour la centième fois, Jackson réajusta ses lunettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Re: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert Mer 11 Sep - 18:52

Spoiler:
 

Eris Valverde avait été loué pour son calme. C'était sûrement pour cette raison qu'il était important dans le concert politique des Mangemorts. Chacun des Mangemorts de Voldemort apportant de sa personnalité permettait un régime Puriste fort et ancré. Valverde était calme et froid et cette froideur, même si elle faisait peur à beaucoup, était aussi un moyen certain d'apaiser des situations conflictuelles. Mulciber était impulsif. Ceci ne voulait pas dire qu'il était bête, bien au contraire. Et cette impulsivité permettait dans certaines situations de sortir avec la victoire. Valverde, à contrario du Ministre anglais, était calme et réfléchi. Une épine dans le pied quand on était dans une situation qui demandait énergie et rapidité. Mais dans les situations d'urgences, la présence de Valverde était toujours un bonus dont il ne fallait pas prendre à la légère.
Le vieil homme avait ce calme naturel qui faisait que toute chose semblait parfois perdre de nervosité et de danger quand il s'en occupait. Poudlard, dans ses mains, était redevenue l'école du Purisme. Quoiqu'on en dise, quoiqu'on en fasse, c'était ainsi. Certains n'approuvaient pas le vieil homme, mais sa gestion des institutions, sa maîtrise du Droit et de l'administration interne faisait de lui un dirigeant important. A l'Ordre Nouveau de 2003 à 2005 puis à Poudlard depuis Mai 2005, le Mangemort Politicien avait apporté de son savoir tout en gérant les situations de l'organisme que l'on avait confié.
Tous le disaient, dans l'Intendance, les deux instances les plus importantes étaient le Ministère de la Magie Anglais et Poudlard. L'un dirigé par Mulciber, guerrier et l'autre par Valverde, politicien. Ces deux bras-droits de Brom faisait de l'Intendance du Royaume-Uni un homme entouré par deux personnes complètement différentes mais complémentaires.

Jackson Gilbert insultait Valverde. Il insultait l'Inquisition, Poudlard, l'Intendance et donc le Seigneur des Ténèbres.
L'Inquisiteur de Poudlard avait toujours eu pour soucis le respect de la hiérarchie pyramidale. Les élèves respectent les professeurs qui respectent l'Inquisition qui respecte l'Intendance qui respecte le Seigneur des Ténèbres. C'était cela qui avait fait de lui ce qu'il était. Toutes les politiques internes qu'il avait installées, dans un premier temps à l'Ordre Nouveau puis à Poudlard, toutes avaient cette notion du respect de la hiérarchie. Et la seule chose que respectait Jackson Gilbert, c'était sa propre débilité. Affligeant, déconcertant.
Mais Valverde ne perdit pas son calme face à cet homme. D'une froideur de fer, d'un calme magistral, il observa le professeur s'expliquer. Et dire qu'il avait été sous les ordres de Tryan. C'était des plus étranges. Le français se faisait des plus discrets de tous, peut-être préparait-il un retour en force? Il avait tant détesté Menroth et pourtant, il lui ressemblait tellement. Ce silence, cette ombre, cette mise à distance des affaires publiques. Il avait accepté avec tant de facilité le renvoi lâche de Mulciber. Il s'était fait petit, avait laissé pleuvoir sur lui nombre de critiques, de rumeurs, sans jamais sembler touché ou ému. Il se contre-fichait de ce qui se disait ou non sur lui. Il attendait. Mais attendre quoi? Oh le vieil homme avait des idées sur ce français. Une personne brillante, observatrice. Une personne à qui Jackson Gilbert ne faisait nullement honneur.

L'homme se permit de reprendre le discours de Valverde.
Hélas, le Département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques semblait manquer cruellement d'un dirigeant. Involontairement, le vieil homme pensa même que cela s'étendait à plus haut. Mais il n'en tenu guère rigueur, même si Mulciber devait se rendre responsable de tous ses employés, surtout lorsqu'il avait ôté à certains d'entre-eux un Directeur de Département compétent.
Non, il n'avait rien compris. Rien compris au Purisme. Ce n'était qu'une excuse, consciente ou inconsciente. Un masque qu'il prenait pour sa folie. Il prétendrait servir le Purisme, mais il n'avait aucune idée de ce que pouvait être le Purisme. Car à ne pas en douter, son comportement devant l'Inquisiteur de Poudlard prouvait particulièrement qu'il n'en avait aucune idée. Jamais un Puriste ne se serait permis d'avoir un tel discours devant Valverde. Jamais il n'aurait osé remettre les paroles de plus grand que lui, tout comme le vieil homme se refusait de discuter des ordres de Brom et du Seigneur des Ténèbres.

« De quel droit osez-vous parler au nom de l'Inquisition de Poudlard, Monsieur Gilbert? La voix du vieil homme était d'un calme surprenant en fonction de l'irrespect dont faisait preuve cet imbécile. Qui êtes-vous, sinon une pauvre créature égarée dans les méandres de la folie et de l'irrespect, pour prétendre que les huit cent élèves qui peuplent cette école, les huit cent jeunes sorciers qui peuplent les territoires de l'Intendance du Royaume-Uni, sont des incapables? Ce ton insolent et irrévérencieux ne discrédite que vous, Gilbert. Et l'Inquisition de Poudlard ne vous permet pas de discréditer le Seigneur des Ténèbres et l'Intendance du Royaume-Uni. »

Sur ces mots, Valverde fit un mouvement rapide de la main. Une onde de choc s'en échappa et s'écrasa de plein fouet sur l'homme. Ce dernier fut suspendu en l'air, bras écartés. Valverde s'était levé, son regard de glace et de sérénité fixant avec austérité l'imbécile qui flottait dans les airs. Il avait toujours le bras tendu et sans difficultés, on pouvait comprendre qu'il utilisait là la Magie runique. La baguette de l'agent du Ministère était tombée au sol.
Valverde contourna son bureau, s'avança, descendit les trois marches qui séparaient la première tourelle de la seconde.
Gilbert flottait dans les airs, proche d'où se trouvaient naguère multitudes de portraits des Directeurs de Poudlard. Portraits décrochés, et remplacés par d'autres bibliothèques. A la tête que faisait l'idiot, l'invocation runique de Valverde était en train de prendre de l'ampleur de l'étouffer petit à petit.

« Poudlard est l'Ecole du Purisme. L'Inquisition de Poudlard se doit d'éduquer chaque Jeune à l'honneur perpétuel de la Sorcellerie. Et cet honneur passe par l'Ordre, la Discipline et la Justice. Rien de plus, rien de moins, Monsieur Gilbert. La pression runique se faisant de plus en plus forte, on vit des gouttes de sang couler du nez de Gilbert. Sa douleur ne devait pas être moindre. Vous venez d'insulter le Purisme et le Seigneur des Ténèbres. Cette insulte ne peut que résulter à la mort et vous le savez. Votre odeur n'est que celle de putréfaction bourbiste. Vous serez éliminé, comme tous les déchets de notre Société. »

Valverde rompit soudainement l'invocation runique qui maintenant avec force Jackson Gilbert dans les airs.
Ce dernier s'écroula telle une poupée de chiffon, au sol. Il avait de la chance que Valverde avait revu la décoration du bureau de l'Inquisiteur en remplaçant le sol de pierre par un plancher finement travaillé et lustré, auquel cas aurait-il eu le crâne brisé sur le sol.
Le vieil homme était toujours debout. Malgré la situation, il était resté d'un calme dépassant toutes les lois de l'acceptable. Son regard était inexpressif. Ou plutôt, n'y avait-il que glace. Aucune once de colère, aucune once d'ironie, de supériorité.

« Selon l'autorité qu'est celle de l'Inquisiteur de Poudlard auprès de l'Intendance du Royaume-Uni, vous serez déféré au Magenmagot du Ministère de la Magie d'Angleterre. Vous serez jugé pour crimes contre le Purisme, l'Intendance du Royaume-Uni et le Seigneur des Ténèbres. Valverde s'avança vers Gilbert, à terre. Il entoura sa main autour du cou du sorcier et le força à se relever. Quoiqu'on dise, l'Inquisiteur était peut-être un vieil homme, il n'en restait pas moins un sorcier puissant. Vous disiez vouloir éduquer les sorciers de Poudlard, croyez-moi, vous allez encore avoir l'occasion de leur prouver que le Purisme est en tout et pour tout la loi du monde Sorcier. »

Il lâcha le sorcier, qui s'écroula de nouveau à terre.
D'un regard, toujours aussi calme et froid, Valverde fit comprendre aux deux Brigadiers qu'ils pouvaient disposer du bourbiste et l'emmener à Londres.
Neeson entra dans le bureau du vieil homme tandis que ce dernier s'en retournait d'assesoir derrière sa table de travail.
Il s'installa avec un calme stupéfiant.

« Envoyez un courrier à Crow pour ordonner l'exécution de ses parents et de sa soeur. Il ne doit rester aucune trace des Gilbert dans l'Intendance du Royaume-Uni. Ils sont une insulte pour le Seigneur des Ténèbres, dit-il à l'attention de son secrétaire. Une fois celui-ci sorti, Valverde observa Bedan avec froideur et impassibilité. Vous l'avez vu Mademoiselle Bedan, le bourbisme rode encore autour de nous. Ouvrez l'oeil, il se peut qu'il soit à vos côtés sans que vous ne vous en rendiez compte. »

Car oui, le bourbisme était encore présent, même à Poudlard.
Et tout Sorcier qui se respecte n'avait qu'une chose à faire: pour l'honneur de la Sorcellerie, la seule voie pour le bourbisme était la destruction et la mort.


Dernière édition par Pr Eris L. Valverde le Sam 14 Sep - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert Mer 11 Sep - 18:52

Le membre 'Pr Eris L. Valverde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 25/11/1996
Âge du joueur : 21
Arrivé sur Poudnoir : 11/02/2012
Parchemins postés : 245



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Jackson Gilbert


MessageSujet: Re: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert Dim 15 Sep - 10:45

Le mauvais pressentiment de Jack s'exacerbait au fur et à mesure que le discour de l'Inquisiteur prenait de l'ampleur dans la tour. Les premiers mots avaient été: "débile, ridicule, piètre cours.". Maintenant cela tournait plus autour des "insulte au Minsitère et au Seigneur des Ténèbres, bourbisme, déchet, mort.". Le dernier mot glaça le sang de l'agent du Ministère. Les yeux d'Eris Valverde ne mentait pas, si il pouvait le faire passer pour la peine Capitale, il le ferait sans la moindre hésitation. Et il possédait l'influence nécessaire assuréement.

Une goutte de sueur froide glissa dans le dos de Jackson. La peur avait pour effet de le paralysé entièrement. Seul ses yeux s'agitaient derrière ses grosses lunettes. Ses yeux s'agitaient comme deux billes prisent d'une folle envie de faire des bonds partout. La panique le gagnait doucement...et pour cause il y avait de quoi.

- Je suis dans la merde...merde et remerde ! marmonna Jack dans sa barbe.

Il croisa le regard sévère d'un Brigadier et se tut. Si on ne pouvait même plus raler car on s'est mis dans le pétrin franchement ! Ou allait cette société ? Non...non on ne vas pas partir dans un délire politique car la Jackie s'est vraiment pas le moment ! Pour le moment Jackson était plutot tranquillement en train d'asphyxié sur un mur.

Comme à chaque fois qu'il était la victime d'une violence extreme et surprenante, l'esprit de Jack avait tendance à se détaché de la situation comme pour voir la situation d'un point de vue exterieur. Loin de la menace actuelle. Et aujourd'hui le tableau n'était pas glorieux. Ce que Jackson vis fus un homme, dépouillé de tout armes entrain de se faire fermement étranglé par un sort runique. Si il mourrait...personne n'y ferait rien. Est-ce-qu'on pleurerais ?

Cette idée lui paru tellement...sotte qu'il lâcha un rire qui s'apparenta plutot à borborogymes gluttural sortit du fond de sa gorge. Pleurer...et puis quoi encore ! Il y avait autres choses à faire pour le moment...comme s'écraser lamentablement sur le sol et en prendre un sacré coup ! Jackson fus pris d'une quinte de toux qui dura une bonne douzaine de minutes. Une fois que celle-ci, il pu enfin se rassoir correctement... au sol. Une douleur forte lui ensserait les poignets. et une marque rouge ensserait son coup. Il resterait probablement une cicatrice définitive à cette endroit. Pas un hasard si vous voulez mon avis. Du bétail marqué au fer rouge...le fer rouge du bourbisme. Injustement appliqué mais appliqué tout de même.

« Selon l'autorité qu'est celle de l'Inquisiteur de Poudlard auprès de l'Intendance du Royaume-Uni, vous serez déféré au Magenmagot du Ministère de la Magie d'Angleterre. Vous serez jugé pour crimes contre le Purisme, l'Intendance du Royaume-Uni et le Seigneur des Ténèbres.Vous disiez vouloir éduquer les sorciers de Poudlard, croyez-moi, vous allez encore avoir l'occasion de leur prouver que le Purisme est en tout et pour tout la loi du monde Sorcier. »

Jack ne pu s'empêcher de capturer l'ironie des derniers mots de l'Inquisiteur. Nez à nez de si prêt, le vieil homme n'en avait l'air que plus terrifiant. Un sourire tordue se peignis sur le visage du vieux fou. Sa vie semblait destinée à ne tenir toujours qu'à un fil...

Au moins, il pourrait rester fière de ce qu'il avait accomplis jusqu'à aujourd'hui. Au final...l'issue lui importait peu. Il avait eut une vie suffisamment occupés et méritait bien un peu de repos...que ce soit en prison ou au paradis !

Deux Brigadiers se saisirent de lui et le guidèrent vers la sortie. Ses derniers mots pour l'Inquisiteur n'en furent que plus...insensés !

- Jamais je n'aurai cru que les lois puristes pouvait être si surprenante. S'est presque aussi interessant que la morve d'un Magyar...

Les deux Brigadiers le regardèrent interloqués et décidèrent de l'ignorer.

- Enfin presque...

Un sourire malicieux à peine perceptible, alluma le visage de Jack.
Une énième provocation pour la société Puriste ou un énième délire ? On ne le saura sans doutes jamais.

Heureusement pour lui...il ne sut jamais le destin que Valverde réservait à Beth'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert

Revenir en haut Aller en bas

Dieu a tout réglé avec mesure et avec nombre || PV J.Gilbert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Poudlard
-