POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Mar 10 Sep - 19:36

L'Ordre Nouveau avait un nouveau visage, et de ce fait, la métamorphose devenait complète après quelques mois d'activité. Laëtitia avait abandonné, par la force des choses, son statut de commissaire du sang de référence, au profit du vieux Yaxley, personne honorable mais un peu âgée pour faire carrière. Toutefois, elle gardait tout de même son poste, à cheval entre l'Irlande et le Ministère, ne cessant de faire des voyages entre Sligo et Londres. À ça, un point positif, elle n'avait plus le moindre compte-rendu à faire, il fallait simplement qu'elle remplisse le dossier, puis qu'elle le transmette à Yaxley, un gain de temps considérable pour qui souhaitait s'accorder un peu de bon temps. Manque de chance, elle ne le faisait pas.

Avec ce nouveau visage, la mécanique puriste semblait changer du tout au tout. Elle était plus discrète, moins avancée qu'elle l'avait été sous le Mangemort politicien. À l'image de son directeur, dont on ne savait finalement que peu de choses, l'Ordre Nouveau n'était plus le macrocéphale organisme que l'on avait connu autrefois, désormais, ce département était l'ombre de la politique. Et de ce fait, il semblait presque avoir perdu en teneur, en saveur, un plat devenu presque fade tant il était dissimulé aux yeux de tous. On avait perdu la transparence au profit de la magouille sous le manteau.

Cette semaine la rouquine était à Londres, en charge des commissions habituelles, comme l'était tout commissaire lambda, un retour à deux ans et demi en arrière pour la miss Silverleaf. Et à vrai dire, ça lui avait manqué.
On était donc en début d'après-midi, peu de temps après la rentrée, au retour de la pause déjeuner des commissaires, quand la commissaire retourna à son bureau avant l'heure d'ouverture des commissions, préférant regarder le premier dossier afin de prendre un peu d'avance.

Dossier Elio Percy Wildhood. Nom strictement inconnu pour la commissaire, ce qui donnait déjà pour une prétention au sang-pur, un désavantage de taille. Probablement n'avait il aucun parents hauts placés.
Après avoir rapidement relu le dossier, la rouquine demanda à ce qu'on fasse venir l'intéressé. Deux minutes plus tard, la porte du bureau lumineux s'ouvrit, laissant entrer un jeune homme en habit de Serpentard.
Le petit chanceux allait avoir une vue simple sur le décolleté profond de la commissaire du sang en robe rouge sang, cette dernière se mariant à la perfection avec ses cheveux de feu.

Alors que la rouquine lui désignait silencieusement le fauteuil devant son bureau, elle détailla les documents qu'elle avait sur cet individu.
Énonçant alors à haute voix :

« Vous êtes bien Elio Percy Wildhood, né le vingt avril quatre-vingt neuf à Bristol ? De nationalité anglaise ? Actuellement en cinquième année au collège Poudlard dans la maison de Serpentard ? Et prétention au sang-pur ?»

Soulevant une baguette légère et de taille moyenne, qu'on lui avait remise à l'accueil plus tôt.

« Pouvez vous confirmer que ceci est bien votre baguette ? »

Après une réponse, la commissaire ajouta alors, très détendue :

« Bien, je vous écoute. »

A lui de défendre son bout de pain.


Dernière édition par Laëtitia Silverleaf le Sam 28 Sep - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Dim 15 Sep - 23:32

Elio avait un truc important à faire ce matin. Très important. C'était pas le moment d'être en retard là. Vraiment pas. Il se dépêcha de se préparer, s'habillant avec son uniforme de serpentard, sa maison. Bon. Fallait qu'il soit impeccable. Ou qu'il en ait l'air au moins... Il revérifia le noeud de sa cravate une dizaine de fois, lissant tous les plies de sa robe de sorcier. Bon. Il était prêt. Prêt à y aller et à affronter la personne qu'il allait devoir rencontrer. Il ne savait absolument pas comment ça allait se passer. Personne ne lui avait jamais raconté ce truc. Il stressait un peu. Non beaucoup en fait. Si jamais il n'était pas "reçu"? Il ne savait même pas si on appelait ça être "reçu", ou encore "validé"... Bref, il allait faire quoi? Etre rabaissé au rang de sang impur? Rien que cette idée lui fichait des frissons dans le dos. Il ne voulait pas déshonorer sa famille... Déjà qu'il n'était pas brillant...

Il se rendit à l'endroit indiqué sur sa feuille de convocation. Il attendit plusieurs instants dans une salle, face à une porte. Il sentait le stress l'envahir de plus en plus. Cette petite boule au ventre commençait à grossir, à prendre de l'ampleur. Il avait tellement peur de louper bon sang. Il respirait lentement, les yeux fermés. Quand est-ce qu'il allait enfin pouvoir entrer, qu'il puisse en finir avec ce fichu truc? Il n'en pouvait plus là. C'était vraiment insoutenable. Il avait besoin de savoir. Ou au moins de décompresser face à une bonne tasse de thé. Oh oui du thé. C'est tout ce dont il avait envie là. Mais non. Il pouvait pas. Enfin, tout vient à qui sait attendre... La porte s'ouvrit enfin, et quelqu'un lui fit signe d'entrer. Hallelujah ! Il s’exécuta, et entra donc dans la salle.

Une rousse avec un décolleté à tomber par terre se trouvait devant lui. Il le va un sourcil. Il n'osait pas trop regarder, c'était quand même un rendez vous important. Fallait pas déconner. Il s’efforça de reposer son regard sur celui de la jeune femme. Il la fixait, de ses yeux vairons bleu et vert. Il attendait, assit sur son siège. Il attendait qu'on lui dise quelque chose. La jeune rousse prit la parole, retraçant en gros la vie d'Elio. Il devait faire quoi là? Affirmer ce qu'elle venait de dire? Ah ouais, bah pas de soucis, elle avait tout juste. Jusqu'à maintenant, pas trop dur.

Bonjour. Oui, je m'appelle bien Elio Percy Wildhood. Je suis né le 20 avril 1989 à Bristol. Je suis bel et bien de nationalité anglaise, scolarisé à Poudlard, en 5ème année chez les Serpentard. Effectivement, je prétend au sang-pur.

Elle prit une baguette qui était posé sur son bureau. C'était celle d'Elio, à première vue.

Oui, c'est bien la mienne.

Ensuite, elle lui demanda de se justifier par rapport à son sang. Enfin, c'est ce qu'Elio supposa. En même temps, il était là pour ça. Il se racla la gorge, et commença.

Mes deux parents son des sorciers, ils sont tous les deux des... mangemorts. Ma famille est de sang pur. Alors à moins que j'ai été adopté à mon insu, je perpétue la lignée des sangs purs de ma famille.

Elio sourit. Il ne savait pas réellement si ce qu'il venait de dire était vraiment ce que la femme voulait entendre, mais il voulait avoir l'air sûr de lui.
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Mar 17 Sep - 19:20

Les joies du fichage consistaient en la capacité d'une administrative à laisser une personne opiner du chef pendant deux bonnes minutes avant de le casser d'un coup en lui posant des questions plus précises sur le sang. C'était d'ailleurs le principal soucis des prétendus sang-purs. Enorgueillis, ils affirmaient quelque chose qu'il ne pouvait pas prouver ensuite, autant dire que pour passer pour un blaireau, c'était le top du top, mais Laëtitia, après deux ans de bons et loyaux services, commençait à connaître ça.
Visiblement, il avait l'air plutôt confiant, qui ne l'était pas devant une commissaire à l'allure si fragile ? Elle n'avait rien des vieux filous de la cds, ni des dominatrices, on devinait aisément son caractère calme et réservé au premier coup d'oeil, seulement ce qu'il ne fallait pas oublier, c'était qu'ici, dans ce bureau, c'était elle qui avait le pouvoir.

L'autre acquiesça à la dictée administrative, confirmant chaque détails de son histoire avec une façon bien à lui d'aborder les choses.

-Bonjour. Oui, je m'appelle bien Elio Percy Wildhood. Je suis né le 20 avril 1989 à Bristol. Je suis bel et bien de nationalité anglaise, scolarisé à Poudlard, en 5ème année chez les Serpentard. Effectivement, je prétend au sang-pur. 
Oui, c'est bien la mienne. 
Mes deux parents sont des sorciers, ils sont tous les deux des... mangemorts. Ma famille est de sang pur. Alors à moins que j'ai été adopté à mon insu, je perpétue la lignée des sangs purs de ma famille. 


Mais encore ? Le gamin s'arrêta là. Des parents mangemorts ? Ok, mais lesquels ? Il y en avait un certain nombre, et Laëtitia, sous couvert de ses accès, avait à peu près vu la majorité de ceux ci. Oh elle ne prétendait pas les connaître, loin de là, seulement elle était capable d'associer de vue un visage à un nom, et peut être même donner leur statut de sang, car certains mangemorts étaient de sang-mêlé, et ne s'en cachait pas. On pouvait citer le directeur de la justice magique par exemple, et il y en avait bien d'autres encore.
Alors la commissaire donna sa première impression, évidemment pas convaincue.

«Concrètement, le fait que vos parents soient mangemorts ne trouvent strictement rien vous savez.»

Après un bref soupire, elle lui demanda alors :

«Vous avez des documents attestant la nature de votre sang ? Certificats de naissance ou de scolarité que sais je … sinon c'est Azkaban, j'espère que vous le savez au moins.»

La rouquine comme un mauvais pressentiment, mais qu'importe, ici, c'était elle qui décidait, et des années d'humiliation par les Serpentards l'avait rendu peu enclin à la tolérance concernant ces derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Sam 21 Sep - 19:57

Elio aurait dû rester au lit ce matin. Put*in c'est pas cette rousse qui allait le faire douter sur la pureté de son sang! Il serra les points. Son père lui avait pourtant toujours juré que ce moment se passerait bien. Il avait menti. Mais il n'allait quand même pas être accusé de menteur, alors qu'il disait la vérité! Il lui hurlerait dessus, à elle là, la vérité si il fallait! Il espérait sérieusement qu'elle n'allait pas trop le rabaisser et lui faire comprendre qu'il mentait, il commençait à être de mauvaise humeur. Il ne craignait pas Askaban, ce qu'il ne voulait pas, c'était souiller l'honneur de la famille.

Concrètement, le fait que vos parents soient mangemorts ne trouvent strictement rien vous savez.

Non, sans rire? Elle le prenait pour un débile ou quoi? Elio commençait à transpirer sous sa robe de sorcier. Bon aller. Il fallait qu'il se fasse violence. Il devait à tout prix garder son calme, être sûr de lui et convainquant. Mais qu'est-ce qu'il pouvait lui dire d'autre? Il n'allait pas lui inventer des trucs. Il fallait qu'il donne son sang pour qu'elle l'analyse peut-être? Il secoua la tête. Bon aller. C'était le moment d'assurer là, pas question de faire n'importe quoi comme à sa bonne habitude.

Vous avez des documents attestant la nature de votre sang ? Certificats de naissance ou de scolarité que sais je … sinon c'est Azkaban, j'espère que vous le savez au moins.

Oui, ces deux documents là il les avaient! Sa mère les lui avait donné avant de partir. Heureusement qu'elle en a parlé, sinon il les aurait oublié. Quelle c*n. Il sorti les deux papiers de sa poche, poche, lui tendant avec un sourire. Il ne voulait tellement pas savoir, qu'il ne les avait même pas lu. Il ne savait pas ce qu'il y avait d'écrit dessus. Enfin si il le savait, mais seulement par ses parents. Il commençait à voir que la rousse adoptait de plus en plus un air agacé...
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Dim 22 Sep - 16:01

Ce gamin là était des plus étranges. D'abord assez sûr de lui, il s'était décomposé ensuite à l'annonce de la commissaire du sang, comme s'il venait de se prendre une grosse claque en pleine gueule, claque qu'il n'avait apparemment pas senti venir.
En fait, il était comme tous les Serpentards, fringant et pimpant au premier abord, mais une fois devant la première difficulté, plus de son plus d'image, les rats quittent le navire, panique à bord.
Si elle l'avait su de son temps à Poudlard, les choses auraient été différentes, vraiment différentes, et peut être que les différentes classes sociales que formaient Poudlard auraient eu un semblant d'unité. Oh c'était un joli idéal que de concevoir une unité des quatre maisons, et il n'y avait bien qu'Eris Valverde pour l'obtenir, mais changer des êtres en les cataloguant à cause d'un chapeau, c'était peut être ridicule.
Est ce qu'un Serpentard était nécessairement vile, fourbe et lâche ? La question était ouverte … la commissaire aurait aimé à penser que non, mais l'expérience lui prouvait tout le contraire.

Bref, revenant à l'entretien qui se déroulait dans un silence lourd, la commissaire prit alors les documents que lui tendit l'interrogé qui était littéralement en train de suer de manière visible, le stress, la pression, la porte d'Azkaban qui se rapprochait lentement … petit à petit, celle qui se déciderait à le happer contre son gré, elle arrivait, la fin du bonheur.
Alors quand vint ce petit sourire mielleux, la rouquine ne put retenir un air agacé. Elle leva les yeux au ciel en se mordillant la lèvre supérieure … elle n'appréciait pas vraiment cette attitude, même pas du tout à vrai dire.

Jetant un œil rapide aux documents, elle soupira avant de jeter les papiers sur son bureau. Se calant bien dans le fond de son siège, passant une main sur son visage, ses doigts glissant lentement de ses tempes au tronc du nez, elle ajouta sur un ton peu engageant et extrêmement agacé :

«C'est tout ce que vous avez ? Vous êtes censé savoir qu'il faut remonter jusqu'au grand-parents pour avoir du sang sorcier monsieur Wildhood.»

Le fixant d'un air insistant, elle put enfin conclure ce bref moment où elle avait rompu le silence.

«Et si vous aviez l'amabilité de développer un peu … histoire que je puisse trouver cela un minimum recevable.»

L'entretien s'annonçait long, mais long ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Lun 23 Sep - 23:10




Mais bon sang, qu'est-ce qui lui fallait de plus?! Elle n'était encore pas contente. Elio était sur le point de lui balancer la table à la tête. Alors ok, elle était gentille, il n'était certainement pas tombé sur le plus méchant. Mais là, il était déjà passé par plusieurs étapes. L'air sûr de lui, le stress et maintenant voilà qu'il sentait la colère monter en lui. Ça sera quoi après? L'ennuie? La rousse attrapa les papiers, et comme Elio s'y attendait, ça ne lui suffisait pas. Il souffla discrètement. Autant lui dire de l'emmener direct à Askaban... Non. Fallait se reprendre. Il pouvait très bien sortir d'ici avec son petit papier. c'était le moment de prouver qu'il en était capable. Dans tous les cas, même si il ressortait avec un papier sang-mêlé, en rentrant à la maison, ça sera peut-être même pire qu'à Askaban, avec son père. Il va se prendre une sacré rouste. Il avait donc intérêt à assurer. Son père lui avait glissé un arbre généalogique dans la poche en chemin. Fallait qu"il s'en serve. C'était le moment de tout donner là, de se rappeler de toute sa famille. Il se souvenait vaguement de toutes les histoires que sa grand mère lui racontait, le soir, quand il était petit au coin de la cheminée. Des histoires sur sa famille. Oh bon sang si seulement elle pouvait être là pour le raconter à la rousse à sa place... Il serait sûr et certain de sortir avec le petit papier sang pur. Alors... Par où commencer? Il y a très très longtemps... Il souffla un grand coup, comme pour se préparer mentalement.

Bon, alors... Je recommence tout. Ma famille est sang pur depuis au moins 5 siècles. Mais au début, elle n'habitais pas l’Angleterre. La famille du côté de mon père était basé en Allemagne, ils portaient le nom de Schlechten. Mon arrière arrière [...] arrière grand père à tué plusieurs moldus, et torturé plusieurs sorciers. La lignée n'a jamais eut de fille, sauf deux fois. Des jumelles, dont l'une est morte l'année de ses 10 ans. Elle a été renversé par une voiture moldu. De là, la haine envers les moldus du côté de la famille de mon père à augmenter d'une manière fulgurante. La deuxième jumelle, Leila Schlechten, s'est donc mariée avec un anglais du nom de Harold Wildhood, lui aussi sang pur. Sa famille a accomplie la construction de plusieurs villages sorciers, dans le sud des pays de Galles, comme St David's, en l'honneur de son grand père, décédé depuis peu, Pembroke ou encore Merthyr Tidfil. Suite à leur union, il naquit 2 enfants qui en eurent à leur tour. Ils élurent domicile en Angleterre il y a 2 siècles, et ils fréquentèrent tous la maison Serpentard, sauf quelques exceptions. L'un d'eux, Jagang Wildhood, décida d'entreprendre un voyage aux Etats Unis. (je continuerais après)
Pour ce qui est de la famille de ma mère, ils habitaient la France. Ils portaient le nom de Legrand. Mes arrières arrières [...] arrières grands parents, du nom de Luce et Charles Legrand, on fondé leur propre entreprise de balais, commercialisés en France. Ce fut un réel succès! En France du moins. Plusieurs grands sorciers de la famille Legrand occupèrent une place au ministère, je ne me souviens plus lesquels, pardonnez-moi. Il y a deux siècle également, deux soeur avait décider d'aller introduire l'entreprise de balais magique Legrand aux Etats Unis. La plus vieille des deux, Camille, eut le coup de foudre pour un certain Jagang Wildhood. De leur rencontre, suivit un mariage, et plusieurs naissances. Jamais aucun de leur descendant n'a épousé, ou n'a eu d'enfant avec un sang de bourbe ou un sang mêlé. Les Wildhood retournèrent vivre en Angleterre, à Bristol, il y a 50 de ça. Voilà, j'espère avoir été assez précis. Pardon, mais ma mémoire n'est pas infaillible. Voici l'arbre généalogique de ma famille. Vous pouvez vérifier tout ce que je viens de dire dessus.


Elio lui tendit le papier, et laissa tomber son dos sur le dossier de sa chaise. pfou! Il ne revenait même pas de tout ce qu'il venait de dire. Il n'aurait jamais pensé réussir à se souvenir de tout ça. Mais si. Il n'avait qu'une envie, c'était de s'applaudir. Mais bon, pas tant... Tout son stress et sa colère s'était envolé. Il était redevenue confiant, ayant l'impression de s'être assez bien expliquer. Le seul soucis, c'est que son arbre généalogique n'allait peut-être pas suffire à appuyer tout ce qu'il venait de dire... Olala... il était à cour d'idée là... Enfin, il allait bien voir.

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 19/05/2011
Parchemins postés : 265



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Laëtitia Silverleaf


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé] Sam 28 Sep - 16:18

Tout cela commençait à être long, bien trop long pour que Laëtitia puisse sciemment garder son calme. Elle n'était pas du genre à s'énerver, mais c'était ainsi, les Serpentards, c'était viscéral, alors ce gamin lui sortait par les yeux, et elle en avait relativement marre de son petit air de gamin de bonne famille alors qu'il ne lui offrait qu'un rôle des plus mauvais.
On ne pouvait pas dire que la commissaire était quelqu'un de foncièrement méchant, mais elle n'aimait pas le mensonge, elle n'aimait pas qu'on se foute d'elle, et quand elle le voyait, la timide rouquine devenait une garce de la pire espèce, encore plus lorsqu'il s'agissait de statut de sang. Elle n'avait encore jamais envoyé de gamins à Azkaban, pas même un Serpentard qui aurait trop poussé le bouchon, mais il ne fallait pas penser une certaine limite, et concrètement, Elio n'en était pas très loin, il fallait le reconnaître.

De par cet énervement, le jugement qu'elle allait porter serait vraisemblablement revu vers le bas, ne serait ce que parce qu'il avait été répugnant comme gamin. Ce n'était pas très juste, mais il ne lui avait pas vraiment laissé le choix.
Alors elle n'écouta que d'une oreille aussi bien discrète qu'agacée le langage que lui tint ce monsieur du renard.

Bon, alors... Je recommence tout. Ma famille est sang pur depuis au moins 5 siècles. Mais au début, elle n'habitais pas l’Angleterre. La famille du côté de mon père était basé en Allemagne, ils portaient le nom de Schlechten. Mon arrière arrière [...] arrière grand père à tué plusieurs moldus, et torturé plusieurs sorciers. La lignée n'a jamais eut de fille, sauf deux fois. Des jumelles, dont l'une est morte l'année de ses 10 ans. Elle a été renversé par une voiture moldu. De là, la haine envers les moldus du côté de la famille de mon père à augmenter d'une manière fulgurante. La deuxième jumelle, Leila Schlechten, s'est donc mariée avec un anglais du nom de Harold Wildhood, lui aussi sang pur. Sa famille a accomplie la construction de plusieurs villages sorciers, dans le sud des pays de Galles, comme St David's, en l'honneur de son grand père, décédé depuis peu, Pembroke ou encore Merthyr Tidfil. Suite à leur union, il naquit 2 enfants qui en eurent à leur tour. Ils élurent domicile en Angleterre il y a 2 siècles, et ils fréquentèrent tous la maison Serpentard, sauf quelques exceptions. L'un d'eux, Jagang Wildhood, décida d'entreprendre un voyage aux Etats Unis. (je continuerais après)
Pour ce qui est de la famille de ma mère, ils habitaient la France. Ils portaient le nom de Legrand. Mes arrières arrières [...] arrières grands parents, du nom de Luce et Charles Legrand, on fondé leur propre entreprise de balais, commercialisés en France. Ce fut un réel succès! En France du moins. Plusieurs grands sorciers de la famille Legrand occupèrent une place au ministère, je ne me souviens plus lesquels, pardonnez-moi. Il y a deux siècle également, deux soeur avait décider d'aller introduire l'entreprise de balais magique Legrand aux Etats Unis. La plus vieille des deux, Camille, eut le coup de foudre pour un certain Jagang Wildhood. De leur rencontre, suivit un mariage, et plusieurs naissances. Jamais aucun de leur descendant n'a épousé, ou n'a eu d'enfant avec un sang de bourbe ou un sang mêlé. Les Wildhood retournèrent vivre en Angleterre, à Bristol, il y a 50 de ça. Voilà, j'espère avoir été assez précis. Pardon, mais ma mémoire n'est pas infaillible. Voici l'arbre généalogique de ma famille. Vous pouvez vérifier tout ce que je viens de dire dessus.


On ne répétait pas assez aux enfants moldus que tout flatteur vivait aux dépends de celui qui l'écoute. Cette morale était bien plus facile à démontrer lors d'un passage à la commission du sang que lors d'une métaphore animalière, mais l'idée était là. Le statut de sang dépendait du commissaire également, comme bien trop de choses en ce bas monde, tout ne dépendait pas que de nous même.
Soupirant, elle regarda l'arbre avant de répondre d'un air agacé bien visible :

«Cet arbre n'a pas été identifié par l'Ordre Nouveau, de ce fait il n'a aucune valeur tangible.»

Rassemblant manuellement les papiers, elle en fit un petit colis qui passa droit à coté d'Elio avant de filer par la porte du bureau qui s'ouvrit pour laisser sortir ce qui scellait le destin du garnement.
Les dés étaient jetés, il ne pouvait plus revenir en arrière, peu importe la sentence qu'on lui attribuerait, et il n'était pas improbable que cette dernière ne lui plaise pas.

Ainsi, elle attendit dans un silence particulièrement froid le retour du paquet, continuant de remplir son dossier sans lever les yeux vers l'interrogé, se contentant parfois de touiller son café tiède posé à coté du dossier, en buvant rarement une gorgée.
L'attente lui parut longue, semblable à une éternité.
Alors quand le paquet revint, ce fut comme une délivrance. Ce dernier se posa à coté du dossier, manquant de renverser le café devenu froid. Au dessus, un petit billet rose.
Elle l'attrapa, regarda ce qui avait été écrit dessus et elle s'attacha à le remplir de sa belle plume d'oie. Quand cela fut réglé, elle le tendit à l'autre avant de lui annoncer le verdict :

«Suite à l'examen de votre dossier, vous êtes fichés comme sang-mêlé, par manque de preuves. Toutefois vous avez tout de même des ancêtres sorciers fichés ici même. Vous avez eu de la chance monsieur Wildhood, cela aurait pu être Azkaban, surveillez de près votre comportement, c'est un conseil. Vous pouvez sortir.»

La porte s'ouvrit alors que deux raffleurs s'assuraient que l'autre ne broncherait pas. Il avait échappé de peu à la prison, de par son comportement plus que de par son sang, il allait probablement être fiché comme un individu à problèmes, mais cela n'aurait aucune incidence sur son parcours s'il se tenait à carreau.

Le soir même, elle remplirait le fichage correspondant à son dossier, et repenserait à cet entretien en se disant qu'elle lui avait laissé une chance, une chance de trop peut être ? Son humanisme latent la poussait à bien des choses, peut être bien même à l'erreur, qui savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Elio P. Wildhood ( L-Silverleaf )[terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-