POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Where are you ? [PV James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 06/01/1995
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 02/03/2012
Parchemins postés : 779



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Misha Hamilton


MessageSujet: Where are you ? [PV James] Sam 14 Sep - 17:42

Un jour en soulève un autre, et un mois suit le précédent. Et le temps semble long autant qu'il passe vite. Parfois trop vite. Cela faisait presque neuf mois que Misha avait trahit, changé complètement de vie et devait désormais survivre. Sa vie n'était qu'un immense fil tenté qui menaçait de se casser si l'on tirait un peu trop dessus. Cependant, il avait beaucoup évolué à mesure qu'il s'habituait à être un hors la loi et de faire parti d'un groupe terroriste. Peu à peu, il changeait, encore, il comprenait de nouvelles choses, y adhérait même, jusqu'à ressentir finalement une haine contre le régime qu'il avait aimé voilà plusieurs mois passés. Oui, il en avait fait partit, avait soutenu le mouvement, mais il se rendait compte aujourd'hui combien il pouvait être hideux, violent et lâche, il voyait bien que ce n'était plus la solution mais juste une purge immense qui visait à se débarrasser de bonnes choses. Il n'était pas bourbiste, bien sur, mais il n'était plus partisan de ce régime dictatorial fondé sur des bases purement malsaine. Parfois, il se demandait comment il avait fait pour être ainsi embobiné, pour y avoir cru et l'avoir défendu... mais il n'avait pas vraiment de réponse à ça. Et il se disait aussi quelques fois qu'il ne regrettait pas son ancienne vie qui n'avait été que mensonge. Aujourd'hui, il avait certes pas mal de problème, il était recherché et on voulait le tuer, mais au moins il ne vivait pas un mensonge éhonté. Mais si... il y avait bien quelque chose qu'il regrettait, et il s'en rendait compte dans les moments les plus sombres de ses journées, quand il était seul et qu'il repensait à cette chaleur qu'il avait abandonné. Misha ne pouvait le nier, même si tout cela avait bien évolué, il avait toujours pour James quelques sentiments qui faisait éternellement pencher la balance. Il avait connu le sorcier avant qu'il ne devienne un monstre, et il se surprenait à espérer que celui ci comprenne lui aussi la folie qui l'avait prit. Mais au fond, il savait hélas que ce n'était que pure utopie, qu'au point où en était James, il n'était plus qu'un pantin très puissant avec des capacités qui lui permettaient de faire des atrocités. Un monstre oui, mais de ce monstre là, Misha espérait toujours voir une once d'humanité, aussi infime soit-elle.

Il avait longtemps hésité, à mesurer le pour et le contre, la manière de s'y prendre et celle de faire un plan B si les choses ne devaient pas marcher – d'ailleurs il était presque certain que cela n'allait pas marcher. Il l'avait écrit, de nombreuses fois pensé sans parvenir à vraiment établir quelque chose qui lui plaisait, sur et certain que de toute façon, James ne serait absolument pas coopératif. Il ne voulait ni l'enlever, ni se battre contre lui, seulement lui parler, et peut être si possible revoir cette part d'humanité si celle ci devait encore existé. Ce n'était qu'un caprice, absolument rien de logique, de normal, il risquait sa vie et en avait pleinement conscience. Mais Misha en avait assez de ces regrets, et ils voulaient une bonne fois pour toutes les oublier, se faire une raison que l'homme qu'il avait quitté n'existait plus et que James Eccleston n'était qu'un monstre bon à obéir et faire le mal. Cela allait sans doute le décevoir, voire plus, mais au moins, il avancerait. Car c'était la seule chose dont il avait besoin.


« C'est une mauvaise idée...
-Je sais.
-Tu vas te faire tuer, et Jugson ne serait pas d'accord pour que tu fasses un coup comme ça.
-Ça ne le regarde pas, et il le sait parfaitement.
-Tu fais quoi si les choses tournent mal hein ? »

Ah oui, c'était le pourquoi du comment un peu compliqué et encore sans réponse car bien trop d'éléments manquaient. James ne serait sans doute pas assez idiot pour le laisser fuir comme si de rien n'était, et dans le même genre, il avait sans doute une magie bien plus puissante que celle de l'ex guérisseur qui malgré une certaine évolution restait moins puissant qu'un mangemort...

« Je ne sais pas, je verrais bien.
-Oh oui quelle excellente idée ! Tu vas juste te faire tuer, ou pire, capturé ! »

On ne pouvait effectivement pas faire pire qu'une capture, puisque c'était bien souvent synonyme de Azkaban, et pour y être allé assez dernièrement pour sauver une terroriste, Misha était parfaitement d'accord pour dire que c'était le pire endroit qui pouvait exister sur cette terre. Et Dieu sait qu'il n'avait pas envie d'y refoutre les pieds. Cependant, le jeune homme avait compté la possibilité de se faire arrêter... il ne répondit pas, et se contenta de retourner sur la lettre qu'il écrivait quelques secondes avant, la même lettre qu'il comptait envoyer à James pour un rendez vous. Quelques mots simples, il ne pouvait pas prendre plus de risque.

Citation :
James,
J'imagine que ce n'est pas ce à quoi tu t'attendais en recevant cette lettre, et peut être même n'espérais tu plus jamais entendre parler de moi. Il faut qu'on parle, mais ce n'est nullement un ordre. Je te demande juste une entrevue, seul à seul, dans un lieu parfaitement neutre. Rien que toi et moi. Si tu es d'accord, rejoint moi au bar du Filon d'or à 20h dans la ville de...
Et s'en suivait quelques indications assez précises, mais rien qui ne puisse trahir la Vague puisqu'il comptait bien le rejoindre dans une autre ville. Il signa. C'était purement une rencontre neutre, du moins pour Misha, il n'avait absolument pas l'intention de se battre, et si James devait lever l'arme contre lui, alors le jeune homme ferait sans doute en sorte de fuir sans avoir à le blesser. Ou tout du moins dépendrait de ce que lui dirait le Directeur de la Justice Magique...

« Je continue de dire que c'est une mauvaise idée !
-Je sais Moïra ! Mais que tu le dises ne changera rien. »

Elle s'offusqua, cette jeune femme avec qui Misha c'était rapproché depuis son entrée à la Vague. Une femme assez belle, et par dessus tout très sympathique avec qui il s'était prit d'affection. Il tenait au fond beaucoup plus à elle qu'il n'osait lui dire, et sa compagnie lui était très précieuse, même si parfois, comme ici en l'occurrence, elle pouvait être très énervante. Le guérisseur n'attendit pas qu'elle réplique et sortit de la pièce avant de confier la lettre à un hibou quelconque qui ne laisserait aucun indices. Pour ce qui était du reste, Misha n'attendait pas de réponse de James, il irait au lieu de rendez vous, qu'importe ce qui arrive, qu'importe si James ne vienne pas ou envoi un autre à sa place, il irait.

Un peu avant l'heure, il entra dans le bar - celui ci passablement vide à l'exception du barman et de deux clients accoudés au bar, des habitués - et partit se placer dans le fond, gardant un œil sur la porte d'entrée et celle du fond, et tant qu'à faire, les fenêtres aussi. On était jamais trop prudent, et dans la situation présente, mieux valait rester sur ses gardes. Misha ne pouvait pas dire qu'il faisait confiance à James pour venir seul, si celui ci venait d'ailleurs. Un simple verre de whisky à peine entamé, il resta calme, vérifiant néanmoins qu'il avait bien sa baguette. Elle pourrait toujours servir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: Where are you ? [PV James] Dim 6 Oct - 14:35

-Ne me dis pas que tu comptes y aller, fit Monty, l'air soupçonneux.

Eccleston demeura silencieux, les yeux fixés sur un point vague à quelques mètres d'eux. Sans s'offusquer de cette absence de réponse, Marcus avala posément une gorgée de whisky, alluma une cigarette, et se leva pour faire quelques pas sur la pelouse de sa démarche inégale. Sa jambe, naguère blessée en combat contre les bourbistes, avait tendance à s'ankyloser lorsqu'il restait trop longtemps immobile. Au passage, il reprit, sur la table, la lettre que son ami venait de lui montrer, et la relut. Un rendez-vous dans un bar, donné sur un ton assez neutre. Pas de provocation dans ces quelques lignes, peut-être même un restant d'amour. Marcus observa Eccleston à la dérobée, et se demanda si lui était encore amoureux... mais la simple pensée du Directeur de la Justice Magique amoureux avait de quoi faire sourire. Il avait sa sale tête, le regard fixe et dur, la mâchoire crispée, sa tête des mauvais jours. Montgomery commençait à le connaître assez pour savoir que dans ces moments-là, il était prêt à foncer tête baissée dans n'importe quelle connerie.
Il y eut quelques instants de silence, puis le journaliste, prenant le dossier de la chaise de James à deux mains, revint à la charge :


-Tu ne peux pas aller à ce rendez-vous, James, réfléchis...
-Et pourquoi ? répliqua le Mangemort d'un ton brusque. Tu crois que j'ai peur de ce type ?

Il eut un ricanement méprisant. Misha n'avait jamais été un combattant, et, à moins de s'être entraîné avec acharnement, il n'avait aucune chance contre lui.

-Je vais en faire de la bouillie, poursuivit-il, l'air mauvais.
-Tu n'as pas envisagé la possibilité que ce soit un piège, et que douze types t'attendent au lieu de ton Misha ? Les hors-la-loi seraient certainement très contents de te capturer.

James réfléchit un instant, puis balaya l'objection avec un sourire dédaigneux :

-Il ne ferait pas ça. Trop loyal, trop vieux jeu, le mec. Je parie qu'il pense encore pouvoir me récupérer.
-Et toi ? Tu n'es pas loyal ?
-Moi ? Si je vais à ce rendez-vous, c'est pour le tuer. Non, mieux, pour le capturer et le refiler à Crow. Ce type est un traître, je ne compte pas me gêner pour lui.

La conversation dura un moment encore, mais le sujet Hamilton semblait épuisé. Eccleston irait au rendez-vous, quoi qu'on lui dise, même si c'était une connerie monumentale. Il pouvait être terriblement têtu, quand il s'y mettait, et Marcus Montgomery ne se sentait pas une âme à prêcher dans le désert. Advienne que pourra.

Marcus parti, James rentra pour se préparer. Une longue douche, d'abord. L'eau fraîche sur sa peau lui permit de se détendre, pour la première fois depuis qu'il avait reçu cette lettre. Il avait bien failli étrangler le hibou qui la lui avait apportée, en reconnaissant l'écriture, mais l'oiseau s'était échappé de justesse. Ce sale traître de Misha avait eu, jusque-là, la décence de se faire oublier, mais il ne pouvait pas se tenir longtemps à une bonne résolution... Qu'espérait-il ? Une petite discussion, comme au temps de leurs disputes de couple, et une réconciliation sur l'oreiller ? N'avait-il pas compris que leurs chemins s'étaient à jamais séparés, et qu'il ne ferait qu'aggraver les choses ?

L'heure approchait. James sortit de la douche, et revêtit une tenue entièrement noire, confortable – celle qu'il portait pour aller chasser, comme il disait. Elle ressemblait assez à son uniforme de l'armée puriste, les galons en moins ; rangers, pantalon noir, chemise à pattes d'épaule, sans oublier un gros ceinturon de cuir à boucle mate. De quoi passer inaperçu la nuit, et combattre à son aise. Il glissa dans un étui, le long de son mollet, le couteau que Crow lui avait donné en Irlande, et prit sa baguette magique avant de transplaner en direction de la petite ville où Misha lui avait donné rendez-vous.

Les indications étaient plutôt précises, et il trouva sans peine le bistrot. Il y entra d'un pas lent, toisant les quelques personnes présentes – et personne ne lui adressa un mot, tant il semblait inquiétant dans sa mise de paramilitaire, avec son air sinistre. Il parcourut la salle du regard, et repéra la chevelure bouclée de Misha au fond du bar. S'il s'asseyait en face de lui, il tournerait le dos à la salle, et cela ne lui plaisait pas du tout ; il s'installa donc à la table voisine, sur la même banquette, de manière à pouvoir surveiller l'ensemble de la pièce.


-Qu'est-ce que je vous sers ? demanda le patron en passant machinalement un coup de lavette sur sa table.
-Rien, ça ira comme ça. De l'air ! répliqua Eccleston, sur un ton si froid que l'autre n'insista pas.

Lorsque l'homme se fut éloigné, le Mangemort tourna légèrement la tête vers son ancien compagnon, et fit d'une voix narquoise :


-Alors, je te manque déjà, Hamilton ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Where are you ? [PV James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-