POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Wayland J. Witcher || FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2013
Parchemins postés : 154



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Wayland Witcher


MessageSujet: Wayland J. Witcher || FINIE Sam 21 Sep - 19:01

..




© copyright

WAYLAND JAKE WITCHER (ft. Oliver Jackson-Cohen)


    » SURNOM(S) : WL revient souvent, ou tout simplement Way, mais en général on se contente de l'appeler Wayland, même s'il arrive beaucoup que dans sa famille maternelle on l'appelle par son second prénom, Jake, donné d'après son grand-père maternel.
    » NÉ(E) LE : 13 Juin 1988.
    » LIEU DE NAISSANCE : Imbrasing Castle, près d'Aberdeen, en Ecosse
    » ÂGE : 17 ans
    » ANNEE : 7ème et dernière.
    » ORIGINE(S) & NATIONALITÉ : Britannique
    » SANG CERTIFIÉ COMME : Pur. Vous voulez vraiment vérifier ?
    » BAGUETTE :Crin de licorne, 32,3 cm, en bois de sequoia, rigide.
    » ANIMAL DE COMPAGNIE :Wayland ne raffole pas exactement des animaux, mais il est contraint depuis l'enfance de se cogner ceux de Jill, sa sœur. Résultat, le chat de celle ci, Tonio, parce oui, Jill A-DO-RE les noms ridicules, semble l'avoir pris en affection, tout à fait contre son gré, il faut bien le dire.
    » PATRONUS : Lycaon




INFORMATIONS GÉNÉRALES



» FAMILLE :

Il serait long et complexe de parler d'absolument tous les parents, éloignés ou mêmes proches de Wayland. Très long. Pour faire un résumé, fort grossier et non exhaustif, de la famille Witcher, elle compte comme membres célèbres le non pas moins flamboyant Mike Witcher, mangemort et directeur du département de l'Ordre Nouveau, actuel chef de la famille par ailleurs. Réputée principalement pour ses immenses possessions terriennes, la famille Witcher possède des domaines en Angleterre, au Pays de Galles et en Ecosse, héritage sucessif en grande partie due aux fondateurs originelles de la famille originaires de Norvège, Farago et Iago. Bien que leurs terres ne soient plus aujourd'hui d'un seul tenant, il n'en reste pas moins qu'ils détiennent cinq des propriétés les plus célèbres de Grande-Bretagne, Anchor Hall, Phoenix Court, Imbrasing Castle et Sturluson Manor. Traditionnellement, le chef de famille vit à Scarborough, en Angleterre. Wayland, quant à lui, ne descend pas de la branche principale des Witcher de Scarborough, mais bien de la branche des Witcher écossais, résidants à Aberdeen. La célébrité de cette branche vient en grande partie de son célèbre whisky pur-feu, l'Imbrasing Malt, qui prête parfois à dire que la majorité des Witcher d'Aberdeen sont alcooliques, ou ont tendance à la débauche alcoolisée, ce qui se révèle plutot faux en ce qui concerne les membres vivants de la famille. Il serait long, et fastidieux, de détailler tous les Witcher vivants ici, seuls sont notés les parents proches de Wayland. En effet, par sa longue absence, il ne connait et fréquente que très peu les autres membres de sa famille.


Malone Witcher Sr(1954-): Des yeux gris métalliques, une tignasse noire coupée de gris qu'il rejette en arrière, un regard malicieux derrière de petites lunettes rondes. Malone est moins un combattant qu'un intellectuel, malgré sa carrière de duelliste dans ses jeunes années. Gestionnaire avisé et homme d'affaire érudit, il est un membre influent de l'économie sorcière, pas seulement à cause de son entreprise florissante il est vrai, mais aussi parce qu'il a su investir dans les bonnes entreprises au bon moment. Véritable conteur, parleur agréable à écouter, il a beaucoup influencé Wayland qui tient finalement beaucoup de lui. Malone possède une fermeté de caractère hors du commun, et c'est un véritable requin en affaire, mais il n'empêche que c'est un homme relativement pacifique – bien que lui chercher querelle soit une très mauvaise idée – privilégiant la diplomatie au combat ouvert. Il a associé depuis longtemps ses enfants à la gestion des affaires familiales, mais c'est avec Wayland qu'il s'entend le mieux, sans doute à cause de leur proximité de caractère. Passé par Serdaigle, il envisage de plus en plus de se retirer et de laisser la gestion des affaires familiales à ses enfants pour se consacrer à son domaine préféré, la littérature puriste, car il est notamment doyen de l'université magique d'Edimbourg, un poste prestigieux s'il en est, en temps que professeur d'Histoire du Purisme. Il a une certaine influence dans le milieu intellectuel puriste puisqu'il est également un auteur connu pour son travail sur l'histoire contemporaine : L'éveil des siècles, Sorcellerie d'hier et d'aujourd'hui, Discours au Nouveau Monde... Moins connue, en revanche, est son appartenance au Convent et son jeu politique, car il est la cinquième voix de l'organisation présidée officiellement par son cousin, Harry Sheridan, en expert economique avisé. Cette fonction étant hériditaire, il tente du mieux qu'il peut de préparer son fils à lui succéder.

Madison Witcher (1957-): Agée de 48 ans, Madison est une femme de tête. Et de combat. Et d'action. Elle a les pieds sur terre et soutient toujours son mari, mais elle n'en reste pas moins une femme d'action comme dit plus haut. Madison ne s'en laisse pas compter et Wayland admire la force de caractère de sa mère, même s'il est moins proche d'elle que de son père. Il faut dire aussi qu'elle est passée par Gryffondor, ce qui est peu commun, et qu'encore moins commun, elle exerce son propre métier et refuse de se faire entretenir par son mari. Madison est en effet représentante de l'Angleterre à l'étranger, l'équivalent des ambassadeurs moldus. Ses deux dernières missions l'ont poussée en Chine et aux Etats-Unis, où Wayland l'a accompagnée, son père voulant qu'il voit ce qu'on pouvait faire du marché local, une sorte d'apprentissage du métier sur le terrain, en quelques sortes. Cependant, Madison n'a jamais réellement eu d'influence sur son éducation. Ce n'est pas une mauvaise mère, mais Wayland possède un caractère tout aussi bien trempé qu'elle, ce qui a provoqué quelques frictions avec Madison. Sa digne héritière est plutôt Jill, et c'est elle qui héritera de la place intéressante que Madison occupe au sein du Convent, à savoir qu'elle est celle qui s'occupe d'espionner sur la scène internationale.

Jill Witcher(1989-) : Jill et Wayland ont beau être comme chiens et chats, ils s'adorent réellement. Moqueuse, joyeuse, irresponsable, frimeuse, superficielle, charmante, cruelle, autant d'adjectifs pour définir Jill, fausse jumelle de Wayland, qui a parfois bien du mal à comprendre ce qu'il a en commun avec elle. Et pour cause, il n'y a rien. Mais ce rien, cette opposition si on préfère, les rends complémentaires. Et c'est cette complémentarité qui fait leur proximité. Ne pas les considérer comme une association serait se planter sur leur relation, en apparence pas forcément très amicale, mais réellement affectueuse. Elle est actuellement à Serpentard, ce qui lui convient tout à fait. Jill est la seconde héritière d'Imprasing Industries, ce qui en fait d'office l'alliée future la plus utile de Wayland, et la future vice-présidente de la boite.

Garrison Witcher IV(1990-) : Garrison est un type génial, quelqu'un a qui on peut réellement faire confiance parce qu'il n'a aucune ambition mise à part celle de servir sa famille, et parce qu'il est bon vivant. Gryffondor, ce qui n'est pas si curieux que ça pour un Witcher, il est travailleur, bosseur, courageux, et pragmatique. Il a le digne caractère de sa famille, et justement, manque peut être un peu d'ambition puisque son grand but dans la vie est qu'on lui foute la paix, mais sinon, non, rien à redire dessus. Wayland a toujours jugé qu'il ferait un excellent directeur des finances pour Imbrasing Industries : car Garry est un peu une fourmie : travailleur, acharné, méticuleux, dur à la tâche. Le poste de comptable lui conviendra à merveille.

Malone Witcher Jr(1991-) : Malone est le frère que Wayland comprend le moins. Il l'apprécie mais ne se sent pas exactement proche de lui, si on va par là. Il n'aime guère le ton sentencieux que peut prendre Junior, comme tout le monde l'appelle, mais est obligé de reconnaitre qu'il est intelligent. C'est un garçon machiavélique, doué, rusé, mais toujours enfermé dans ses livres. Il a hérité d'une constitution assez fragile qui fait qu'il sort très peu. On dit depuis des années qu'il ne passera pas le mois, peut-être est-ce cette maladie constante qui met Wayland mal à l'aise. Ou cette sensation que Junior médite un plan derrière son dos, mais lequel ? Ce gosse a un don pour le rendre paranoiaque...

Megan Witcher(1992-) : Megan est la petite dernière. Elle aussi à Serpentard, elle piaille pour un rien, s'enerve pour tout, mais est suffisamment intelligente pour comprendre qu'il vaut mieux suivre le mouvement. Wayland la soupçonne de le craindre un peu, mais qu'importe, la crainte est un sentiment qui vaut mieux que l'indifférence.

Ses grands-parents du coté paternel sont Garrison III Witcher, marié à Rhea Bethune. Tous deux sont passés à Serpentard et sont décédés avant la naissance de Wayland. Rhea était femme au foyer, son mari dirigeait, en bon chef de la branche des Witcher d'Aberdeen, la société familiale. A noter la double propriété des Witcher d'Aberdeen, justement, peut-être la branche de la famille qui répond le mieux à l'étiquette de propriétaires terrien qu'on colle souvent d'office aux Witcher, puisqu'ils possèdent l'impressionnant Imbrasing Castle à Aberdeen, construit par l'un des fondateurs de la famille, Iago Witcher, et par son neveu Macbeth, à l'époque roi d'Ecosse, mais également Sturluson Manor, à Pré-au-lard, bien qu'ils n'en aient pas l'usage. Cependant, ces propriétés appartiennent à la famille Witcher, et non pas à Malone Sr, du moins à ses héritiers, en propre. De manière personnelle, Malone a acquis - ou plutot racheté - Thurwold Range, propriété du fils de Iago Witcher, et Northern Court, à Edimbourg même.

Du coté maternel, Wayland est affilié à la famille Swift, puisque sa mère est la fille de Jake Swift, lui même marié à Miranda Rosier. Cela fait de lui un cousin éloigné des Bedan, comme des autres Witcher, ainsi que des Mulciber...



» AMITIÉ / RIVALITÉ : Tout est à reconstruire. Venant de débarquer à Poudlard, Wayland n'y connait personne, sinon par les relations polies qu'il a avec les membres de sa famille restés en Angleterre. Nouveau départ, nouvelle vie, nouvelles conquêtes ? A voir, tout cela.

Des amis, Wayland en a eu en Chine, indubitablement, et aussi aux Etats-Unis, que ce soit des fils et filles d'ambassadeurs ou des gouvernants locales, mais la principale reste Anais Wheeler, fille du vice-président américain Burton Wheeler. Il s'est tiré avec elle pendant une bonne partie de l'année dernière - ce qui ne l'a pas empêché d'avoir son année - mais la mort brusque d'Anais a mis fin à ce voyage à travers les States. Une déplorable histoire qui fait redouter à Wayland de s'engager de nouveau dans un couple, mais en tout cas, ne le dégoute pas de son amour pour les voyages.




PERSONNALITÉ



» QUALITÉ(S) :indépendant, charismatique, humain, intelligent, imaginatif, pragmatique, honnête, courageux, energique, volontaire, grand lecteur, voyageur dans l'âme, responsable, calme
» DÉFAUT(S) : dur, autoritaire, solitaire, strict, individualiste, méprisant, susceptible, brusque, rude, rancunier, pas facile à convaincre, têtu, timide, frimeur
» RÉGIME DE TERREUR : Tout lui va très bien. Wayland est fier de ce régime où sa famille peut enfin trouver sa place, car il n'a jamais aimé se cacher ou quoi que ce soit d'autre. Même tout gosse, voir son père baisser la tête à chaque fois qu'un flic de la police magique les croisait dans la rue le révulsait. Par fierté naturelle, parce qu'il est un Witcher, il est fier de faire partie de ce régime.
» NÉ MOLDU : Wayland méprise les nés-moldus. Il n'a jamais eu l'occasion d'en croiser réellement, il serait donc infoutu d'en reconnaitre un, mais il les déteste par principe.
» AMBITIONS : S'il ne tenait qu'à lui, il se tirerait en voyageur solitaire, désireux de reprendre ses grands road-trip au travers des grands espaces américains, mais on a bien fait comprendre à Wayland qu'il ne fallait pas trop y compter. Indépendant est son mot d'ordre, mais son instinct familial le rattrape, tout comme son coté ambitieux, il ne compte donc absolument pas délaisser les affaires familiales. Futur président-directeur général de Imbrasing Industries, Wayland ne compte par s'arrêter à la production de whisky. Le purisme l'attire également, mais pas l'Intendance ou le Ministère. Ou au pire, un poste de cadre, car il aime le pouvoir, et exercer une responsabilité satisferait son ego personnel. Cependant, pragmatique, Wayland sait pertinnement qu'il lui faudra faire ses preuves s'il envisage cette carrière. Dans tous les cas, il s'agira sans doute d'une formation de juriste, qui le mènera soit à l'Ordre Nouveau soit au Magenmagot, mais dans tous les cas, il n'en démord pas, au pouvoir, pour servir au mieux le purisme. A noter qu'être mangemort ne l'intéresse pas plus que ça, il considère le rôle parfait pour Mike, son cousin, mais peu pour lui. Cependant, il ne compte pas faire défaut à son cousin. Et déjà dans l'usage du Convent, Wayland est conscient qu'il devra tenir sa place.

» CARACTÈRE : Très axé sur le domaine concret et pragmatique, avant tout intéressé par son cher ego et son bien-être matériel...ce serait réducteur, mais c'est bien une des facettes de la personnalité de Wayland Witcher. Il est un Witcher, justement, doué d'un solide sens des réalité. On lui a appris depuis qu'il était enfant à servir sa famille, et personne ne lui a fait de cadeau sur son éducation, en tout cas pas son père. Cela se base sur une éducation simple, un solide sens pratique et un respect qu'on réserve aux sang purs, ou à défaut à l'argent.
C'est depuis l'enfance un garçon ambitieux qui n'accepte guère les rôles de second et cherche à se dépasser ou à se surpasser pour être reconnu. Malgré tout l'amour qu'il porte à son père, il ne peut s'empêcher de vouloir lui succéder le plus rapidement possible pour montrer combien il est brillant. Il est néanmoins timide, ce qu'il compense souvent par un côté matamore. Il déteste l'injustice, la flatterie et se montre plutôt susceptible. Il est sur de lui, sait ce qu'il vaut - mieux que les autres, cela c'est sur - mais il se méfie des lèches bottes et il n'est pas du genre à faire beaucoup de compliment.
C'est un type assez responsable, plus que mature pour son âge, doté d'un solide sens de la famille et de ce qu'il veut. Avantage, ou inconvénient, d'être le premier de cinq frères et soeurs, il a appris à vivre, contre son gré, il faut l'admettre, en communauté, et à les protèger. Wayland est quelqu'un de prudent, de pragmatique, qui ne se lancera jamais dans une action qu'il ne peut pas accomplir et qu'il n'est pas sur de réussir.
Peut-être est-ce pour cela qu'il a toujours aimé l'indépendance, peut-être est-ce pour cela, en grande partie, qu'il aime être seul, ou plus simplement tracer la route. Les livres ont toujours été sa principale distraction lorsqu'il ne pouvait pas voyager, mais dés qu'il a pu le faire, Wayland n'a plus eu qu'une obsession : tailler la route. Ca lui a couté cher, mais rouler dans le grand ouest américain - les bagnoles magiques, une autre de ses obsessions - et globalement, sur toute route où on peut aller vite dans une décapotable ouverte à tous les vents, ça lui plait.
Sensible à son standing ainsi qu'aux signes extérieurs de richesse, il n'est pas indifférent au domaine matériel et fera beaucoup d'efforts pour réussir. Il aime aussi faire plaisir et se montre généreux et prodigue. Il est le genre de pote qu'on aime avoir, parce qu'il est l'homme de la situation en matière de soirée et de sortie. Il est également très porté sur l'instruction, sur le fait d'apprendre en permanence, et c'est un bosseur de nature. Néanmoins, s'il aime lire et si étudier ne lui pose pas problème, ce n'est pas un bourreau de travail et Wayland sait s'arrêter, surtout lorsqu'il s'agit de sortir ou de faire la fête.
Wayland a également été initié très tôt par son père à la gestion de l'entreprise familiale. Il commence a bien discerner le vrai du faux, les manœuvres pour obtenir quelque chose de lui et ce qu'il doit faire pour obtenir quelque chose des autres. Cela inclut notamment le fait de mentir et de tromper les autres s'il le faut, même s'il n'apprécie pas qu'on lui rende la pareil. Il ne faut pas s'y tromper, s'il ne veut pas quelque chose, il dira non. La fermeté de caractère est dans les gênes Witcher.




HISTOIRE (15 lignes minimum)


Un bon road-movie commence toujours par une image de voiture filant sur l'autoroute. Mais ici on ne parle pas d'un bon road-movie. Ici on ne parle même pas d'un road-trip, ou peut-être que si, mais il n'a rien de conventionnel et ne se passe qu'en partie aux Etats-Unis. Aussi finalement, la narratrice craint de devoir s'écarter un peu du schéma classique qu'on utilise pour raconter les histoires pour raconter ce road-trip, car indubitablement, pour celui qu'il a vécu, c'en est un, et parler un peu de la vie, terme peu approprié qu'il récuserait, de Wayland Witcher.

Il ne se souvient pas bien de sa petite enfance. Ce genre de choses marquent beaucoup moins qu'on ne le croit. Il n'a pas de souvenirs de cette période là. Il ne voudrait pas mentir là dessus, alors je vais être honnête pour lui plaire enfin essayer, et ne pas parler de ces souvenirs que personne n'a. On voudrait en avoir, on voudrait croire qu’on en a, de distincts, de précis, mais il faut, lorsque le jour chavire, se rendre à l’évidence : les souvenirs de notre petite enfance nous échappent pour toujours. C’est une chose plus délétère, plus indicible, et si je devais la nommer, cette chose vague, cette demi-conscience, je l’appellerai, pour ma part, il se peut que Wayland lui même ne soit pas d'accord, souvenance : fragrance de souvenirs, rêve de souvenir, souvenir de souvenirs, une mémoire de salpêtre, encore que, du salpêtre, où il vit, il n’en voit jamais, car où il vit, c’est un monde sec. Il faut essayer toutefois, dans la pénombre d’un soir de printemps, aux senteurs de terre humide et de mimosa, de capturer des bribes de cette mémoire, de compléter cette esquisse tracée avec une baguette torve, en s'astreignant à ne pas mentir plus que nécessaire.

La souvenance, c’est tout ce qui lui reste de ses premières années qui font, lorsque il se retourne en lui-même, comme une flaque de chaleur mouillant le bitume d’une route rectiligne. Route qu'il emprunté, de manière bien réelle, en fait.

Finalement, je crains de devoir mentir un peu.

C'est sans doute le devoir d'un bon écrivain.

Enfant, Wayland adorait sa mère et était pourtant le fils craché de son père. Il n'a jamais manqué de rien,  mais s'il y a une chose dont il se rapelle c'est le silence de ce dernier. Malone Sr lui a appris à se taire aussi, car le silence est la force de la famille Witcher. Pour Wayland, en grandissant, tout a fini par prendre le nom de silence. Tout est tout à fait sordide, mais bien misérable néanmoins. Ça a beau parler, bruire, tambouriner, de tous côtés, chanter autour de lui ça a beau posséder les apparences de la vie, c'est juste le bruit blanc du silence. C'est une chanson unique. Malone Sr appelle ça le diapason des mots et des misères. Lui a passé toute l'enfance de Wayland à baisser la tête. C'est un homme intelligent, un redoutable homme d'affaire, mais combattre, il l'a toujours laissé à son cousin Mike. Il ne sait pas faire - ou qu'il ne veut pas savoir faire. Wayland prenait ça pour un manque de courage quand il était gosse. Il est revenu de cette idée. Le cousin Mike n'a jamais rien eu que lui même, et s'il est un bon chef de famille il ne fait jamais dans le sentiment. Malone Witcher Sr n'est pas comme ça. Il ne dit jamais rien là dessus, mais il tient à chacun de ses gosses comme la prunelle de ses yeux. On n'agit pas de la même manière lorsqu'on a quelque chose à protéger que lorsqu'on a rien à perdre - et  le cousin Mike n'a strictement rien à perdre dans ce monde.

Enfin bref, la battante du couple, c'était plutôt la mère de Wayland, Madison Witcher, née. Il adorait ma mère - il l'adore toujours, mais disons moins, maintenant - et il y avait de quoi. Madison adore les voyages et ne s'en laisse pas compter. Quand ils croisaient la police magique, à l'époque bourbiste, elle agissait au contraire de son marie, et finalement c'étaient les flics eux mêmes qui baissaient les yeux. Madison ressemble à Jill, la sœur de Wayland, ou plutôt Jill ressemble à sa mère. Gosses, ils se sont tapés de beaux délires, elle et Wayland. Jill est une fille super, même si quand ils restent trop longtemps l'un à coté de l'autre ils finissent inévitablement par se bouffer le nez.

La prise de Pouvoir du Seigneur des Ténèbres a tout révolutionné. Les Witcher vivaient dans un monde purisme chez eux, mais dehors ils n'avaient que des ennemis. Le père de Wayland croyait fermement à son retour. Il attendait. Et quelque part, ils attendaient tous. Et cela arriva. Finalement, alors que personne n'y croyait plus. C'était, l'apothéose de l'enfance de Wayland, et aussi sa fin. Il a vécu ses dix premières années dans un cadre excellent, où il passait les dimanches à faire des déjeuners en famille, où il y avait un grand lac, et où pêcher au soleil était la plus préoccupante de ses activités. Garry et lui adoraient ça, beaucoup moins que Jill, mais Garry et elles se retrouvaient sur le fait que les bouquins de Wayland n'intéressaient personne mis à part lui.

Et ses voyages non plus. Enfin ses histoires de voyages. Mais dans les deux cas c'était faux. Son  principal point commun avec son père c'est leur gout pour la lecture. Pas seulement classique. Wayland ne sait pas pourquoi, mais il a toujours aimé lire ce que Malone écrivait, lire les théories puristes. Ce qui les liait aussi, c'était la gestion de l'entreprise. Jill et Wayland en sont les héritiers,  leur père  l'a martelé tellement de fois qu'ils ont fini par le comprendre. Très tôt, il leur a laissé ouvertes les portes de son bureau lorsqu'il parlait affaire. Ils n'y comprenait pas foncièrement beaucoup de choses, mais ils voyait comment il gérait, et ils baignaient dans l'ambiance de la gestion d'entreprise.

Wayland pensait qu'il entrerait à Poudlard comme Jill, comme Garry, comme Junior, comme Megan. Mais un jour, son le fit venir dans son bureau. Il commença à me parler du marché chinois. Wyaland avaitonze ans. Et on peut pas dire qu'il y comprenait grand chose. Les questions, pourtant, elles n'étaient pas si compliqué que ça. Le marché est-il intéressant ? Qui sont les acheteurs potentiels ? Est-ce que ça vaut le coup d'exporter la bas ? Quels bénéfices seront réalisés ? A court terme, long terme, moyen terme ? Qui seront les concurrents ? CommeWayland ne comprenais pas pourquoi il me parlait du marché chinois, son père lui dit qu'il accompagnerait  sa mère en Chine. Madison Witcher aimait les voyages. Elle avait fait du droit international à l'université de Cambridge, étudié au moins cinq langues, et passé pas mal de temps à l'étranger. Tout le monde avait toujours dit que voyager ne servait à rien, qu'il valait mieux rester ensemble.

Mais Wayland ne voulait pas – et ne veut toujours pas -  rester avec eux. Faut pas s'y tromper, il aime  ses frères et sœurs, mais avec eux, il étouffe. Il ne décide pas. Quand on voyage, on est seul, on décide. Voyager était son ticket pour l'indépendance. C'est le seul avantage que qu'il dans la vie. C'est son destin, en quelque sorte. Son nom est Wayland. Way. Le chemin, la route, la voie, qui permet de se faire la malle et de tracer. Personne ne comprend ça chez les Witcher, ils sont attachés à la pierre et à ce qu'elle raconte. Mais l'horizon ne se limite pas à l'Ecosse. Ce qu'ils ne savent pas. Ce que lui sais. C'est son destin, il le suppose. Ca le sera toujours. Ca a commencé avec ce voyage en Chine et il n'est pas prêt d'y renoncer.

La Chine. On peut dire, sans hésiter aucunement, que Wayland a adoré Pékin. Pékin était une superbe ville, tant au niveau culturel que sur le plan des loisirs, de la fête, et de la lumière.  Et la fête, ce n'était pas l'occasion qui manquait à Wayland de la faire. Oh, il ne lâcha jamais ses études, cela je peux vous le confirmer. Mais lorsque vous êtes un garçon bien né, riche, ayant l'impression que vous pouvez acheter le monde – et que vous n'êtes pas loin de pouvoir réellement le faire, que faites-vous ? Eh bien vous sortez. Vous faites la fête, tard la nuit, jusqu'à plus soif, parce que vous êtes jeune, et libre, et que rien ne peut vous arrêter. La fête, la lumière, les amis, le jeu, car votre vie est un jeu, vont plus vite que vos pensées, et vous ne vous arrêtez plus.

C'est sans doute là que l'influence de Madison sur son fils cessa réellement d'exister. Elle eut beau râler, l'engueuler, essayer de l'influencer, passer de la blague à la menace, rien n'y fit. Wayland faisait ce qu'il voulait. Il ne déshonorait pas sa famille, et venait avec sa mère aux quelques galas de la présidence magique chinoise où Takayo Yun-Mit, la présidente, les invita, faisant fort bonne figure d'ailleurs, mais il continua à faire ce qu'il voulait. Pékin était une ville extraordinaire, et il l'explora très souvent seul ou avec des amis étudiant comme lui au lycée anglais magique de la cité impériale. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, Wayland ne délaissa pas ses études et il obtint toutes les années qu'il passa là-bas sans difficulté. Il trouva également des ressources en livres immenses à la bibliothèque de Pékin, ce qu'il adora. C'était un garçon sérieux. Simplement, il préférait prendre la tangente que les chemins déjà tracés.

Maintenant, moi la narratrice, je vais m'arrêter ici. Je pense que son passage aux States, comme il les nomme lui même, sera mieux raconté par Wayland que par moi même. C'est à voir. C'est toujours un road-trip, après tout, sans en être un, et qu'il le veuille ou non, il en est le héros.

« Maman disait que je ferais peut-être moins de conneries aux States qu'en Chine. Papa était d'accord. J'avais 15 ans et je venais de découvrir le Convent. Il voulait, je crois, que je prenne mes responsabilités et que je devienne un adulte. Tout du moins quelqu'un de responsable, qui puisse prendre sa place et lui succéder dignement. Moi, tout ce que je voyais, c'est qu'aux States on pouvait passer le permis à seize ans et que je pourrais prendre la route 66. L'école de Salem, c'était juste génial. En effet, la Mother Road n'était pas très loin, il y avait encore des fêtes – plus même qu'à Pékin – et puis surtout, il y avait Anais. La première fois qu'on s'est vu, je me souviens, c'était à une fête donnée par Lutthark, le président. Il y avait son père, aussi, le vice-président Wheeler. Moi, je regardais Anais, sans rien dire. Elle me regardait aussi. Je regardais, moi,  son profil dans la lueur des projecteurs, si brillants, de la Maison Blanche. Alors que la foule se dispersait, et que je m'apprêtais à faire pareil, elle m'a retenu et m'a dit "J'connaîtrai pas ton nom?" J'ai marmonné quelque chose dans ma barbe. Elle étudiait les traits de mon visage. Puis finalement, on a commencé à parler. Elle m'a dit "J'croyais qu'tu dirais jamais bonjour. T'as l'air d'un silencieux.".

C'est comme ça que tout à commencé. C'est comme ça que tout à fini, aussi. Les vieux rêves sont morts, maintenant, mais je ne regrette pas cette période. Les rêves ne sont pas réalisés, mais c'était de bons rêves.  On voulait se barrer. Les études n'avaient aucune importance.  Strictement aucune. Le père d'Anais, Burton K. Wheeler, le grand vice-président Wheeler – un connard fini, en fait -  possédait une vieille décapotable. Et on lui a piqué.

L'Amérique est un pays génial où vous pouvez avoir votre permis de conduire à seize ans. C'est comme ça qu'on a pu partir. Pour longtemps. C'est un miracle que j'ai eu mes exams, d'ailleurs. Ca s'est passé, après...après qu'elle soit partie.

Anais savait ce qu'elle voulait, ou plutôt elle ne savait pas. Mon grand malheur est d'avoir trouvé géniale une paumée. Et elle était vraiment géniale. La simple manière dont elle disait bonjour le matin me suffisait. Je  crois qu'elle craignait son père et qu'elle voulait se libérer de son influence. J'étais le moyen de le faire plus qu'un véritable amour, mais je m'en foutais.

Parce que moi aussi, je voulais me tailler.

Avec elle, c'était encore mieux. Alors on est partis pour un road-trip qui s'est terminé en apocalypse. On roulait, on roulait, on roulait. Je crois que alors qu'on traversait les States jamais je n'ai été plus libre.  Avant je priais toutes les nuits afin de trouver mes ''gens'' - les personnes avec qui je pourrais partager le même monde - et je les ai trouvés, sur cette autoroute. Nous n'avions rien à perdre, rien à gagner, et plus rien à désirer - à l'exception de faire de notre vie une oeuvre d'art.

Vivre vite. Mourir jeune. Être effréné. S'amuser.

Je crois à l'ancienne Amérique. Je crois en la personne que je veux devenir. Je crois en la liberté de l'autoroute. Je crois la bonté des étrangers, et quand je suis en guerre avec moi-même, je roule, encore, et encore... C'était la meilleure période de ma vie. Elle s'est achevée dans le sang. A Kingman. Je commençais à savoir qu'on avait les flics aux trousses, Wheeler n'avait pas apprécié l'enlevement de sa fille. Je roulais de plus en plus vite, de moins ne moins prudement, parce que c'était une grande, une immense ligne droite, qui menait tout droit sur la cote ouest sans virage. Mais on est sorti de l'autoroute à Kingman. Evidemment c'est la bas qu'on voulait aller. Evidemment, c'est là bas qu'elle est morte. Evidemment, c'est moi qui l'aie tué.Et là j'ai tout foiré. J'ai planté la bagnole contre un arbre.  Un chêne a tué nos rêves, c'est pas minable, ça ? Anais est morte de la manière la plus conne qui soit. Jeune. Mais elle s'était amusée.

Papa m'a dit que c'était le plus gros incident diplomatique depuis vingt ans et qu'il avait failli couté la paix entre les USA et l'Intendance. Maman et le cousin Mike ont du intervenir pour sauver le tout, et ça n'a pas été facile. J'ai même du présenter mes excuses à Wheeler. Comme si j'avais besoin de ça. Je suis revenu en Angleterre. Papa dit que j'ai besoin d'un cadre. Moi je crois que j'ai besoin de quelque chose à faire, et servir ma famille et le pays, c'est peut être pas si mal.  Je ne dirais pas que tout va bien, mais ça va mieux qu'avant. Anais ne voudrait pas que j'aille mal, enfin je ne pense pas. Je vais repartir, la route est encore là, le purisme aussi, et ça, ça dure. De toute façon je n'ai plus le choix. On dit que le purisme est vraiment bien installé, maintenant. C'est une bonne chose. Ca tient la route. C'est une autre voie.»




QUI EST DERRIÈRE L'ÉCRAN ?






    » SURNOM(S) : Tom
    » ÂGE : 18 !
    » GARÇON OU FILLE ? : Fille
    » COMMENT AS-TU CONNU POUDNOIR ? : Euh...jsais plus ça fait si longtemps que je suis là XD
    » AVIS / SUGGESTIONS ? : Ne changez rien, je vous aime ❤ 
    » PARRAINAGE? :Nope
    » MULTICOMPTE ? : Non...siiiiiiiii ! (Autorisé par Rob)
    » CODES :  



..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 12/01/2013
Parchemins postés : 1656



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Ariana Bedan


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 15:02

Re-bienvenue !

Je lance ? Je lance pas ? Je lance ? Je lance pas ?

____________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 15:04

Bienvenue Padawan \O/
Je ne suis plus la seule a revenir de l'étranger !

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 26/02/1992
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 17/09/2011
Parchemins postés : 6967



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Tryan De SaintClair


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 15:06

Toumie en élève

Il fait pas un peu vieux ton vava pour un septième année ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 15/08/2013
Parchemins postés : 1668



Pensine
Mon casier judiciaire est: peu rempli
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 8PV
Mary Kane


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 15:22

Ils sont précoses les gosses maintenant .... ou il a doublé !

____________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 21/09/2013
Parchemins postés : 154



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 11PV
Wayland Witcher


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 15:39

Niko : meuh non meuh non ^^
Rob : Suffit de jouer, ptit con, fais ton boulot d'admin Laughing
Mary : ouais, en bons nouveaux serrons nous les coudes Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Benjamin Mulciber


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 17:36

Re-bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 25/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 09/06/2011
Parchemins postés : 3607



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Eris L. Valverde


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Dim 22 Sep - 17:40

Re-bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 01/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 25/12/2008
Parchemins postés : 333


Choixpeau Magique


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE Ven 27 Sep - 1:10

L'imagination est une bien belle qualité quand elle se met au service du créateur, et non du tyran. Serdaigle !

Je te passe les rappels Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Wayland J. Witcher || FINIE

Revenir en haut Aller en bas

Wayland J. Witcher || FINIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Archives générales :: Fiches Elèves
-