POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

A propos des âmes perdues || James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James Lun 27 Jan - 13:24

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 37
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James Mar 4 Fév - 0:19

À cette heure-là, à Cutcombe, la famille Eccleston devait prendre le café, tout en finissant à petites parts la tarte aux pommes du dessert. James pouvait presque les voir, et il regrettait un peu de ne pas être avec eux. On avait dû sortir les chaises dans le jardin pour profiter du beau temps, les conversations devaient traîner agréablement, chacun se sentant un peu alourdi par le copieux déjeuner. Le repas dominical avait toujours été une institution dans la famille, même dans les périodes de vaches maigres. Judith s'était mise à élever des poulets et à cultiver un potager, ce qui revenait moins cher que d'acheter la nourriture, et elle avait toujours préparé pour ses enfants la tarte du dimanche – aux pommes du pommier tordu du jardin, faute d'argent pour varier. James lui en conservait une profonde reconnaissance. Elle avait toujours fait en sorte que ses enfants aient une vie normale, même lorsque leur père avait été emprisonné et que tout l'argent du ménage passait dans le remboursement de ses dettes et le paiement de ses amendes. Ils ne pouvaient ignorer la situation – James gardait un affreux souvenir de ses uniformes scolaires rapiécés – mais elle faisait tout son possible pour qu'ils n'en souffrent pas trop.
Les choses avaient bien changé, désormais. La famille semblait ne plus devoir connaître la précarité, même si Thomas menaçait encore, parfois, de se relancer dans les combines qui l'avaient conduit en prison. Le benjamin, en devenant Mangemort, avait offert aux siens une belle prospérité. Il avait par exemple fait de son frère Erik un commissaire du sang, un emploi nettement mieux payé que celui qu'il occupait jusqu'alors. Les Eccleston étaient devenus, sans même s'en rendre compte, puristes, puisque la fidélité au régime était si bien récompensée. Ils savaient leur sort lié au régime et le soutenaient désormais sans faillir. Ils auraient pu symboliser la réussite du système, de la théorie de James selon laquelle le purisme s'imposerait bien plus par la prospérité qu'il offrirait aux sorciers que par la terreur qu'il leur inspirerait. La famille Eccleston démontrait à tous que les paisibles citoyens n'avaient rien à craindre du pouvoir en place et, bien mieux, qu'ils avaient tout à gagner à lui faire allégeance.

Ils ignoraient cependant, autour de leur café et de leur tarte aux pommes, le prix payé par James pour cette réussite. Ils ne se doutaient pas de ce qu'il avaient traversé pour en arriver là, et aucun d'entre eux n'aurait imaginé qu'il se trouvait, à cet instant même, occupé à affronter à démon sous les ordres du Ministre de la Magie. Le jeune Mangemort lui-même n'aurait pu deviner que sa leçon du jour allait le mettre aux prises avec une petite crevure de démon qui n'entendait pas lui faciliter la tâche. Azarus refusait le pacte, et James devait le lui imposer. C'était un ordre du Ministre, et cela ne se discutait pas. L'idée lui en effleura l'esprit, l'espace d'une seconde : et si Mulciber avait justement voulu que son apprenti se défasse de cette obéissance inconditionnelle ? S'il avait voulu, en lui ordonnant d'affronter un démon, le pousser à la révolte ? Il avait bien dit qu'il devait apprendre à commander, pas à obéir... Très vite, Eccleston estima qu'il avait tort de chercher un sens caché aux exercices imposés par son maître. Mulciber avait toujours été explicite dans ses exigences, et celle du jour était de soumettre Azarus. Pas question de renverser la hiérarchie entre eux deux, en revanche. De toute façon, James ne se sentait pas capable de refuser d'obéir au Ministre – non parce qu'il était le Ministre, mais parce qu'il était son mentor. Il avait confiance en lui et savait (bien qu'en face du démon, il n'en fût plus si sûr) que Mulciber ne lui donnerait pas d'ordres dangereux à exécuter.

James avait perdu quelques secondes à chercher son mentor du regard, et la sanction fut immédiate. Le démon se jeta sur lui, toutes griffes dehors, lui infligeant une cuisante blessure. Rien de terrible pour le moment, mais c'était douloureux, tant pour le corps que pour l'amour-propre. Débrouille-toi, garçon, tu n'es plus un gamin. Tu n'as pas besoin de quelqu'un pour te protéger ou te guider. C'est cela qui t'a valu cette blessure. Fais-toi confiance, sois autonome, le reste suivra. Le Ministre, du reste, ne semblait pas disposé à voler à son secours, même s'il entrava momentanément le démon en l'engloutissant sous de lourdes pierres. Il pouvait ralentir Azarus, mais James devrait le vaincre seul. C'était logique, d'ailleurs : comment imposer un pacte à un démon s'il n'était même pas capable de s'en rendre maître en combat ? Il fallait d'emblée établir la hiérarchie avec cette espèce de chien. Mulciber ne disait pas autre chose, sur un ton aussi tranquille que s'il avait commenté une pure performance académique. Eccleston ne devait compter que sur lui-même, et sortir victorieux du combat s'il voulait pouvoir commander à ce démon.

-C'est compris, monsieur, fit-il en guettant la sortie d'Azarus de sous les pierres.

Le démon semblait un peu désorienté lorsqu'il revint à la surface des blocs, probablement un peu assommé. James le cueillit au vol d'un sort qui l'envoya s'écraser violemment contre le mur du fond. Il reprenait confiance en lui, à présent qu'il avait compris tout l'enjeu de ce combat. Ce n'était pas la première fois qu'il se battait, après tout, même si c'était bien son premier combat contre un démon. Il avait même quelques dispositions pour les duels, le Ministre lui-même le lui avait dit. Tandis qu'Azarus, manifestement secoué par ces deux chocs si rapprochés, peinait à se relever, James tourna à nouveau la tête vers son mentor :

-Est-ce que je peux l'affronter seul pour terminer, monsieur ? Ça me semble la meilleure chose à faire si je veux m'imposer à lui, non ?

Très vite, il posa à nouveau les yeux sur le démon. Il n'allait pas rester hors combat bien longtemps, de toute évidence. Le Mangemort se tenait prêt, baguette levée, pour ne pas se laisser surprendre comme lorsqu'il avait été blessé. Le Ministre verrait bien s'il le laissait finir le combat seul ; nul doute qu'il serait meilleur juge que James lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James Mar 4 Fév - 0:19

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James Lun 17 Mar - 13:53

Les discours que John Mulciber tenait et entendait depuis des années se ressemblaient tous.
Venez messieurs les juges, messieurs les décideurs. S'il vous plaît, prêtez attention à ce que je dis. Ne restez pas debout devant l'entrée, ne bloquez pas le hall, car celui qu'on blesse sera celui qu'on retiendra.Il y a une bataille dehors et elle fait rage. Elle fera bientôt trembler vos fenêtres et ébranlera vos murs, car les temps sont en train de changer. Cela il le disait alors qu'on le jugeait. Il était jeune alors, et il incarnait une vision du monde, un avenir qu'il devait défendre même si le Seigneur des Ténèbres n'était plus là pour le voir. Puis, devenu ministre, ayant obtenu la consécration, il avait tenu le même discours. Venez opposants et terroristes, de tous les coins du pays. Et arrêtez de critiquer ce que vous êtes incapables de comprendre. Les gens échappent à votre autorité. Votre vieille route prend rapidement de l'âge. S'il vous plaît sortez de la nouvelle si vous êtes incapables de donner un coup de main, car les temps sont en train de changer. Et aujourd'hui ? Aujourd'hui, il devait tenir à peu près ce discours là. La ligne est tracée. Le sort en est jeté. Le lent aujourd'hui sera demain rapide. Et le présent d'aujourd'hui sera demain le passé. L'ordre est en train de disparaître rapidement. Et le premier d'aujourd'hui sera demain le dernier. Car les temps sont en train de changer. A quel moment les temps changent ? John Mulciber réalisait soudain que son époque semblait être passé, qu'il ne controlait, finalement, plus grand chose. Il allait finir son travail, finir sa vie, et alors ? Alors quoi ? Il n'était plus jeune, à présent. Il avait initié la ligne, initié le régime, maintenant ils iraient tous beaucoup plus loin que lui. Etrange constat de voir que sans prétendre, forcément, à devenir mangemort, les jeunes étaient plus extrémistes que lui. Je n'ai pas vu passé mon âge. Il supposait que ça n'arrivait jamais, finalement, qu'on ne réalisait pas qu'on était en train de devenir vieux, on le comprenait juste une fois qu'on l'était.

Ce n'était pas encore fini, cependant, il avait le temps de continuer un bout de son œuvre. C'est pourquoi la notion d'héritage lui tenait particulièrement à cœur. Personne ne se souviendrait peut-être de John Mulciber, ou alors son nom marquerait l'histoire. Est-ce que son ego refusait qu'il disparaisse et qu'on l'oublie ? Non. Ou plutôt si, mais pas dans le bon sens. Souvenez vous de qui j'étais et faites en sorte que ça n'arrive plus. Avec Atticus Grey, il partageait au moins un point commun : celui de croire que la magie noire arrêtait la magie noire, et que pour arrêter, il ne fallait pas interdire, mais contrôler. Ce qui est interdit est tentant. Supprimez l'interdit et vous supprimez vos problèmes. Notion qu'il n'utilisait pas partout, à noter. Jamais on ne l'aurait fait dire qu'il fallait autoriser la résistance. Mais en ce qui concernait sa propre personne, il savait ce qu'il était. On s'est bien amusé, ça a été marrant, mais maintenant, il faut bien se rendre à l'évidence, c'est fini.

En faisant cela, il savait pertinemment qu'il risquait plutôt d'encourager la violence, il suffisait de regarder ce qu'était devenu James Eccleston. De gratte-papier à soldat, et un jour mage noir. Paradoxal, le mangemort le savait, mais il ne pouvait pas toujours contrôler ce qu'il faisait. Il essayait, et parfois ça marchait, parfois non. On ne contrôle pas l'avenir, on peut juste essayer de l'orienter, parfois, et alors on voit ce qu'il se passe. John Mulciber était un homme volontaire, il croyait en la volonté et pas spécialement au destin, mais les jeux se faisaient parfois sans lui. Dieu ? Non. C'était juste le cours du temps qui faisait son œuvre. Comme ici. L'expérience prouvait qu'il avait eu raison. Les démons frimaient beaucoup, mais au final, eux aussi pouvaient être vaincus. Personne n'était invincible, c'était juste une question de chance, de vitesse, et d'expérience. Voilà tout. Agir, punir, gagner. Rien de plus et rien de moins.

Il observait, impassible. Il lui avait été plus facile de s'imposer à Azarus qu'à James, mais c'était une question d'expérience, et pour une première fois, il ne s'en sortait pas si mal. Il fit un geste large de la main pour indiquer « comme vous voulez » à Eccleston. Azarus lui, essayait encore d'attaquer, mais il avait bien morflé et semblait las de tout cela. Finalement, sa voix, cependant éternellement railleuse, retentit à nouveau :

« Bon, c'est bon, maintenant j'en ai marre. »


Il s'arrêta et se coucha en chien de faience. John tourna la tête vers lui alors que le démon observait James, toujours un sourire animant sa gueule pleine de crocs malgré sa défaite :

« Tu te rends, alors ? »

Le démon ne daigna pas le regarder, ni même lui répondre, il se contenta de demander à Eccleston :

« Alors, il va falloir que je t'appelle maitre ? Bon. Tu sais où me trouver, j'ai le droit de partir ? »

Une fois l'autorisation obtenue, il fila sans demander son reste. Le pentagramme disparut et l'atmosphère devint plus calme. John reprit alors à son tour :

« Bien, désormais, il vous suffira de l'appeler – juste son nom et il apparaitra – et de lui ordonner ce que vous voulez, il le fera, il l'y est obligé. Ce n'est pas mal pour une première fois, et vous y gagnez un serviteur plus efficace qu'un elfe de maison, et plus intelligent. Enfin, passons. Faites voir ? Vous n'avez pas l'air trop amoché. Ca ira pour remonter ? Bien. Nous continuerons la prochaine fois, et nous ferons peut-être plus de politique. »

Il verrait la prochaine fois. Il verrait l'évolution. C'est ce qu'il jugeait, bien plus que la véritable compétence.


Dernière édition par John Mulciber le Mer 26 Mar - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5408



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James Lun 17 Mar - 13:53

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A propos des âmes perdues || James

Revenir en haut Aller en bas

A propos des âmes perdues || James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-