POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Hello darkness my friend || Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 05/08/2013
Parchemins postés : 202



Pensine
Mon casier judiciaire est: sur le bureau de Crow
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
Benjamin Mulciber


MessageSujet: Re: Hello darkness my friend || Alex Mer 8 Jan - 17:11


Les temps étaient durs. Curieusement, il semblait à Benjamin Mulciber qu'on lui disait ça depuis toujours et que sa vie, presque toute entière, s'était passée à se battre, à résister, à survivre. Aujourd'hui plus que jamais. En Irlande tout basculait. On savait depuis peu que la résistance des défenseurs s'épuisait, qu'ils allaient devoir lâcher prise. Nous reculons, une fois encore. Des victoires du mouvement et des idées qu'il défendait, ou qu'il était sensé défendre, car ce n'était le cas qu'en théorie, Limonkov n'en comptait que peu. Il faut d'abord apprendre à perdre avant d'apprendre à gagner. C'était ainsi. Mais les victoires, cela étant, ne venaient guère. Ca ne l'empêchait pas de se battre cela dit. Il affrontait tout avec ce visage sévère et fermé, et ce caractère si avare de paroles, sauf lorsqu'il se décidait à parler à la radio. Pourquoi y arrivait-il ? Il ne savait pas, mais il avait toujours aimé provoquer, et cette voix qu'il avait prenait un accent de vérité. Ce n'était pas sa vérité, ce n'était pas idéologique, c'était la vérité. Benjamin Mulciber se foutait de l'idéologie. Savoir si le monde finirait bourbiste ou plus ou moins puriste, il s'en foutait. Savoir qui mourrait ou non aussi. Du moins le pensait-il, ce n'était pas tout à fait vrai, mais il ne s'en rendait pas compte. Les gens biens se rendaient rarement compte de ce qu'ils étaient, Benjamin faisait partie de ceux là. Mais pour en revenir à la radio, il parlait parce qu'il fallait que quelqu'un le fasse, pour donner un coup de main à Tom parce que Jugson était son ami. Mais parce que c'était aussi des faits. Il faut bien que quelqu'un les dise. Ca ne changeait rien, les accusations qu'on portait sur lui. Qui que soit la personne qui parle, on ne peut pas nier un fait ou une vérité générale. Ils étaient aveugles, en face, sans doute. Peut-être que cela ne servait à rien, mais il fallait bien qu'ils le fassent tout de même.

Ca ne possédait aucun caractère héroique, se disait Ben. Mais sans doute, lorsqu'il regardait la résistance, il ne pouvait que constater que personne ne se prenait pour un héros. Pourtant, il y en a des héros ici. Des gens qui vivent et qui survivent, qui vivent malgré la mort. Meilleur que lui. Ils faisaient ce qu'ils avaient à faire sans poser de question, naturellement. Le risque ? Benjamin calculait toujours les risques même s'il n'en tenait pas forcément compte. Les gens non. Mulciber était cynique, mais cette foi aveugle, qu'elle soit simplement due à une lutte pour la survie ou à des convictions, il la respectait. Lui n'avait foi en rien. Si on ne lui avait pas pris Natasha, si on l'avait laissé vivre, pas abandonné, sans doute ménerait-il toujours une vie tranquille.  Mais voilà. On lui avait pris. Il se battait. La foi profonde ? Il n'en avait aucune, mais il devait à des gens qui possédaient cette même foi d'être en vie. Il leur devait quelque chose. Benjamin Mulciber, défenseur des dépossédés, protecteurs des opprimés, vengeur masqué et rédempteur sanglant. Grenade dangereuse pour tous et ne répondant qu'à ses propres régles.

L'unique règle qu'il avait en réalité était celle de la vérité. Comme John. Les Mulciber ont créé un golem, voilà qu'il est devenu libre et qu'il ravage tout sur son passage. Il n'y a pas si longtemps, Benjamin n'aurait même pas fréquenté des gens comme Alex. Une connerie. Ca changeait quoi à ce qu'était les gens, leur sang ? Rien. Mike était un connard et c'était un sang pur, peut-être était-il lui même un connard. Il y avait moins de courage en lui qu'en Alex Carroll. Moins de foi, aussi. Si on lui avait proposé ce genre de chose, si dangereuses s'ils en venaient à être repérés, si dures à faire, lui aurait sans doute dit non, et pourtant la jeune femme s'enthousiasmait. Il sourit et se redressa un peu dans le canapé.

« Eh bien...je ne sais pas. Je pense que les gens ne comprennent pas forcément ce qui se passe, ce qu'on vit lorsqu'on est stigmatisé. Ils ont besoin de prendre la vérité en pleine face pour réaliser, et qu'on la martèle jusqu'à ce qu'ils ouvrent les yeux. Alors je ne sais pas...il faudrait que je vois avec Tom. On te trouvera bien quelque chose, va. Ce n'est pas ce qui manque. »

Il se leva péniblement, et s'appuya sur ses béquilles.

« Ce ne sera probablement pas à la prochaine émission, mais sans doute à la suivante. Ca te va ? »

Il attendit sa réponse, et termina gentiment :

« Je vais sans doute aller me coucher, demain je pars tot espionner un peu à Cardiff. Je suis content d'avoir parler avec toi...j'espère qu'on se recroisera. »

Il le pensait sincèrement. Ce qui était rare. Benjamin n'avait pas beaucoup d'amis, même dans la résistance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 09/06/1992
Âge du joueur : 25
Arrivé sur Poudnoir : 14/10/2012
Parchemins postés : 315



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Alex Carroll


MessageSujet: Re: Hello darkness my friend || Alex Mar 21 Jan - 14:06

Alex n’avait aucune prétention. Certes elle était fière, elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, elle ne se laissait pas prendre en pitié et elle ne laissait pas les autres la prendre pour de la merde sans rien dire. Etre une sorcière, être né-moldue, être SDF, autant de chose parmi d’autres pour lesquels les gens avaient pu la mépriser et autant de chose pour lesquelles elle avait gardé la tête droite. Pas parce qu’elle pétait plus haut que son cul et se voyait comme quelqu’un de plus important qu’un autre mais tout simplement parce que c’était que ce qu’elle était et si elle n’était pas plus qu’un autre, elle n’était pas moins non plus et elle enverrait chier jusqu’au bout tout ceux qui prétendrait le contraire.

Les gens alors seraient-ils en position de comprendre ? Ne resteraient-ils pas dans leur position de mépris ? Alex elle ne savait pas si elle pouvait réellement ouvrir les yeux à quiconque, elle n’avait jamais essayé en vrai, elle avait laissé de côté ceux qui se contentaient dans leur vision de la normalité et avaient vécu avec ceux qui avaient pris la peine de ne pas voir en elle un générique mais une personne. Mais si elle n’essayait pas, elle ne saurait jamais si ça pouvait marcher. Elle n’avait pas l’intention de se plaindre, elle avait fait ses choix, elle avait vécu sa vie, il n’y avait rien à plaindre c’était comme cela que l’on vivait, grandissait. Mais peut-être que oui elle pouvait simplement transmettre. Une histoire parmi tant d’autres. Une expérience. Juste une vie. Mais qui ferait peut-être raisonner quelque chose chez une autre personne, une autre vie avec ses expériences parfois similaires parfois complètement différentes mais dans lesquelles bizarrement on peut parfois se retrouver aussi.

Sans doute cela ne toucherait personne. Mais ils ne pourraient pas dire qu’ils n’avaient pas essayé.


“Ça marche, et faites comme vous le sentez de toute façon vous savez où me trouver.”

Même quand elle était en route pour Azkaban ils avaient réussi à la retrouver alors ce n’était pas dans le QG qu’ils allaient la perdre.

Il conclut ensuite cette sympathique et surprenante entrevue ce à quoi Alex s’empressa de répondre :


“Oui bien sûr, je t’en prie.”

Un instant elle alla pour s’excuser de l’avoir retenu là mais elle ne se souvenait pas qu’il ait été au final dérangé par cette discussion à point d’heure aussi ces excuses auraient été stupide et elle se contenta d’un :

“Ce fut un plaisir aussi ! Passe une bonne nuit.”

C’était un peu guindée comme formulation mais le sourire qui l’accompagnait rompait avec le caractère banal, obligé et automatique que cette phrase prenait souvent. Alex avait vraiment été contente de cette rencontre impromptu malgré le mauvais tour qu’elle avait pu sembler vouloir prendre au début. Mais elle ne se doutait pas que la prochaine fois qu’ils se reverraient serait à l’occasion d’une mission à la prison d’Azkaban et pas du tout dans le confort simple et tranquille du QG.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hello darkness my friend || Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-