POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 6:56

Le membre 'Pr Eris L. Valverde' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 8:52

La fin. Voilà qu'arrivait la fin et ils ne pouvaient plus reculer. L'Irlande allait tomber. Dublin était quasiment prise, maintenant ce n'était qu'une question d'heures. Renversement de situation ? Non. John Mulciber ne croyait pas à ça, il n'y avait jamais cru et n'y croirait jamais. Les renversements de situations dus au hasard étaient strictement impossibles selon John. Le hasard n'était pas un facteur assez puissant pour pouvoir réellement décider de l'issue d'un combat, seuls les hommes étaient véritablement responsables de leurs défaites et de leurs échecs. Mulciber ne craignait pas la mort, et cela ne limitait donc pas. L'échec n'est qu'une attitude, une possibilité, qu'il ne faut pas redouter. Les morts sont morts, ils sont peinards, c'est bien d'être mort, vous n'avez plus à lutter. Peut-être qu'il allait mourir, en effet, à Dublin. Loin de chez lui et des siens. Peut-être même qu'il tomberait tué de la main du Maitre, ce n'était pas franchement impossible. Le destin était imprévisible, et il résultait de ses propres choix, John n'était pas fatalistes : il ne pourrait s'en prendre qu'à lui même. Il vieillissait et devenait sans doute moins bon, qu'à cela ne tienne, il voulait bien laisser la place. Mais il se battrait jusqu'au bout tout de même, puisque de toute façon il était incapable de ne pas le faire. John Mulciber était incapable de lâcher prise, ça ne faisait pas partie de lui. Il existait pour se battre : même quand il échouait il ne savait pas abandonner, il fallait toujours qu'il soit jusqu'au boutiste.

Après tout, il n'allait pas mourir à moitié, et il ne se contenterait pas d'une demie victoire. Hors de question. Vous croyez vraiment que vous pouvez m'avoir ? Vous vous trompez. Aucun discours minable ne pouvaient atteindre les mangemorts ni les faire fléchir. Ils étaient accompagnés du plus grand sorcier de tous les temps, celui qui n'était jamais mort. Enfin, personne n'était jamais mort non plus dans tous les mangemorts, mais disons que Voldemort était un peu à part. Tous pouvaient mourir ici, pas lui. C'était ça, l'ironie du sort. Mourir (avec joie) pour un type qui ne mourrait jamais et qui en plus se foutrait éperdument du fait que vous mouriez pour lui. La vie était cruelle mais John ne s'en apercevait pas. Il trouvait ça juste. Ce qui était bien plus cruel, chez lui, c'était de ne pas le laisser finir, de ne pas le laisser crever.

Car il n'attendait que ça. Il ne détestait pas sa vie mais se savait complètement atteint. Il était un grand fanatique du purisme et il se battait pour ça depuis des années mais attendait fermement le repos. Je serais incapable de m'arrêter. Seule la mort finirait John Mulciber, seule la mort aurait raison de ce type là et qu'importait d'où elle viendrait. En attendant, il allait se battre, encore, pour le purisme, car tout dans ce monde était une question d'idée. La victoire viendrait de toute façon, lorsqu'on voyait le Lord on ne pouvait pas en douter. Il suffit de le suivre, et tout passera. John Mulciber en était fermement convaincu et il ne laisserait pas tomber, quitte à crever.

L'espérance était un risque à courir, et il faisait le pari que la victoire serait éclatante. Pas de demie mesure. Jamais. Blanc. Noir. Pas bien et mal, ce n'était pas ça la distinction selon John Mulciber. Croire ou ne pas croire n'a rien à voir avec le fait d'être un saint. C'est une question de conviction. Et lui, il croyait. Croire en quelque chose, c'est exister pour quelque chose. Un acte de foi. Le mangemort ne croyait pas en Dieu, mais il croyait au Purisme et parce qu'il croyait au purisme, il suivait le Lord. Le seul qui avait réussi à vaincre. Le seul, qui réellement détestait les autres. La négation parfaite de l'humanité. Car même John, qui pourtant avait anéanti tout sens commun, toute humanité, au profit du sang et du purisme, n'atteignait pas ce degré là – personne ne l'atteignait. Le sadisme gratuit, la brutalité inouïe avec laquelle certains hommes traitaient les autresavant de les exécuter, n'était qu'une conséquence de la pitié monstrueuse qu'ils ressentaient et qui, incapable de s'exprimer autrement se muait en rage, mais une rage impuissante. Leurs réactions, leur violence, leur alcoolisme, les dépressions nerveuses, les suicides, sa propre tristesse, tout cela démontrait que l'autre existait, existait en tant qu'autre, en tant qu'humain, et qu'aucune volonté, aucune idéologie, aucune quantité de bêtise et d'alcool ne pouvait rompre ce lien, ténu mais indestructible. Pourquoi les mangemorts craignaient-ils leur Maitre alors qu'il leur accordait la puissance, le pouvoir ? Parce qu'ils devaient rendre des comptes ? Parce que la peur était là, tapie, millénaire ? Non. C'était beaucoup plus simple que ça. Lord Voldemort renvoyait ces hommes qui se rêvaient grands, froids, indestructibles, monstrueux, à leur propre humanité. Même puissants, vous êtes faibles. Vous n'êtes rien.

Vivez. Marchez. Crevez.

Le monde moderne s'exprimait par ordres et tout le monde s'y pliait. Le combat régnait partout et manière égalitaire. Le discours de l'autre, dégoulinant d'honneur et de bons sentiments, lassa profondément John qui se concentra sur autre chose à savoir les autres cibles. Confusion totale, mis à part la mort d'un autre Irlandais tué par Valverde – il ne comptait plus les morts du au Lord et à Nagini. Un éclair violent et une douleur dans la jambe ramena violemment Mulciber à la réalité. Salaud, il m'a pété le genoux. Il se releva pourtant sans trop paraître affecté, mais la douleur lui brouilla l'esprit : son endoloris manqua de très peu sa cible.

Ce n'était que partie remise.
Spoiler:
 


Dernière édition par John Mulciber le Lun 25 Nov - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 8:52

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 8:54

C'était un Ministère sympathique. Entre la lumière et dans une bonne période, il devait être beau à voir. Witcher constatait cela derrière son masque alors que le combat faisait rage. Drôle de voir comment il notait tout et que son esprit dérivait totalement. Bon, il accordait sans doute une importance à ce qui n'était en fin de compte qu'un élément de décor, il le savait bien. Il lui semblait que c'était un symptôme assez classique chez les névrosés et les militaires – ce qu'il était dans les deux cas. Il devait être psychorigide. Passons. Il fallait bien trouver quelque chose à dire, quelque chose à penser, en plein cœur du combat. Il imagina un instant la vie qu'il était en train de balayer, les secretaires qui font circuler le courrier, les directeurs de département qui passent, le ministre qui travaille à son bureau, les gens là par hasard, et puis d'un coup, plus rien. Toute la vie présente, Mike contribuait présentement à en faire une fiction. Witcher adorait faire des fictions de choses pourtant réelles à l'origine. La première cible de ça, était bien sur son père, ce sang pur si digne et si droit qui pourtant, pourtant, ne trouvait jamais grâce à ses yeux, sans doute parce que jamais Michael n'avait trouvé grâce aux siens. Même aujourd'hui il n'était pas persuadé que tout ça lui convienne. Not enough. Les deux mots les plus souvent prononcé par Anthony Witcher envers son fils. Not enough. Les deux mots que Mike employait le plus dans sa famille. Il était devenu comme son père. Mais il ne le savait pas. Ca se voyait moins, il était beaucoup plus aimable, beaucoup plus sympathique et beaucoup plus accessible que lui. Dans le fond, Mike Witcher possédait un cœur de pierre mais savait faire croire le contraire. Ca rattrapait.

Là, son père aurait-il douté de lui et de sa gloire alors qu'il venait d'égorger un homme au nom du purisme ? Il aurait haussé les épaules et reprit son éternelle rengaine, sans doute. Cette scène était parfaitement crédible et totalement fictive comme la précédente. Quelle impudence de marionnettiser un homme mort depuis longtemps, incapable de se défendre. Car Mike oubliait facilement que son père l'aimait réellement et qu'il aimait aussi son père. Mais c'était vieux, tout ça, ça n'appartenait pas au présent. Le présent était plus simple, plus froid, plus terrible. Il jaugeait les hommes qu'il combattait et il pensait.

Vous croyez en la justice, et vous croyez en la vengeance. Vous êtes valeureux, volontaire et doué. Vous êtes prêt à mourir pour votre pays. Vous devenez quelque chose qui grandit en vous et progressivement commence déjà à vous dépasser, mais vous restez aussi tellement vous-même. Vous êtes un homme simple. Vous êtes un homme.  Vous allez entrer dans l'Histoire. Mais du coté des perdants. Car manque de chance, vous êtes bien un homme, oui, mais surtout un homme mort.

Tel était le cas des Irlandais qui ne pouvaient résister à la pression immonde du Lord et de ses mangemorts. Ils tombaient de toute part, les sorts fusaient, personne n'y comprenaient plus rien et ceux qui diraient plus tard qu'ils n'avaient cessé de penser au purisme seraient des beaux, de fieffés menteurs. Le cerveau se déconnectait positivement et l'on ne pensait plus à rien, voilà tout, on agissait de manière mécanique.

Et la réalité rattrapait parfois. Witcher ne supportait pas le bruit, pas les larmes, pas la faiblesse, c'était une autre de ses névroses et voir l'autre irlandais se faire torturer l'inssuportait. Cela le mettait en colère, plus rien chez lui ne répondait, il ne voulait plus qu'une chose, qu'il se taise, qu'il boucle sa grande gueule, qu'on l'achève, qu'on le bute, que ce soit fini ! Enfin il mourut. Sérieusement ébranlé, Mike parcourut du regard la salle : un irlandais fonçait sur lui. Il l'évita de justesse, balança un sort dans la foulée, mais ne put briser la barrière de ce crétin, qui maitrisait mieux la défense que l'attaque, apparement.

Spoiler:
 


Dernière édition par Mike F. Witcher le Lun 25 Nov - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 8:54

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 16:21

Ce n'était plus qu'une question de minutes, désormais. Les Irlandais jetaient dans la bataille leurs dernières forces, désespérément. Ils savaient que la partie était perdue, mais ils avaient trop de fierté pour se rendre. Ils se battaient pour l'honneur, à présent, pour tomber les armes à la main, en combattants. James Eccleston, cependant, n'était pas un soldat, et tant de bravoure le laissait froid. En homme pragmatique, il estimait qu'on aurait bien pu s'épargner ces simagrées, alors que l'issue de la bataille ne faisait plus aucun doute. On perdait du temps, c'était tout. Pourquoi ne voulaient-ils pas le comprendre, et, au lieu de gaspiller vainement leur énergie, tendre le cou au couteau du boucher ? Ce serait plus rapide, plus calme, plus conforme à l'esprit méthodique du Directeur de la Justice Magique. Au lieu de cela, on se battait, on ravageait un Ministère qui avait dû être un endroit agréable et qui devrait être reconstruit, et on risquait d'y laisser sa peau, tout ça pour que la partie soit courue d'avance. Le Seigneur des Ténèbres était là, et il ne pouvait être vaincu. Même si les Irlandais tuaient tous les Mangemorts qui l'entouraient, ils ne pourraient lutter contre lui. Il était le plus grand sorcier de tous les temps, sa seule présence dégageait déjà une aura de puissance assez difficilement croyable... et lorsqu'il pratiquait la magie, on avait l'impression de ne pas appartenir au même monde. James avait déjà pu observer les gestes fluides du Seigneur des Ténèbres, cette façon presque nonchalante de lancer les sorts, et la puissance extrême qui s'exprimait avec un contrôle parfait. Le Lord accomplissait ce que tout sorcier digne de ce nom désirait réussir : canaliser sa magie, et la posséder avec une précision maximale. Avait-il été, un jour, un sorcier comme les autres, un élève de Poudlard apprenant ses premiers sorts, ou avait-il toujours eu en lui cette puissance ? Il était difficile de l'imaginer ignorant quelque chose, ou ne le maîtrisant pas. Il semblait être la source même de la magie présente dans la pièce, à cet instant. Les sorts fusaient autour de lui, mais rien ne pouvait l'atteindre, rien ne pouvait l'abattre...

Ce n'était pas le cas pour les autres puristes. Tous, ou à peu près, avaient déjà été touchés par les coups des Irlandais. James avait la tête douloureuse depuis sa violente rencontre avec le mur, et perdait en efficacité. Peut-être avait-il été touché plus gravement qu'il ne l'avait d'abord cru... Il tenait pourtant debout sans mal, mais ses oreilles bourdonnaient étrangement depuis ce maléfice. Cela lui donnait l'impression de fonctionner au ralenti, avec tout ce que cela peut avoir d'inconfortable ou de dangereux lorsqu'on se trouve au beau milieu d'une bataille... Curieuse sensation que cette certitude d'avoir constamment une seconde de retard, de réagir à contretemps, de ne pas être à sa place... Il avait beau faire, rien ne dissipait cette gêne. Il lança un sort en direction d'un des Irlandais, mais, sans surprise, l'autre put éviter le trait de lumière probablement trop lent. Eccleston lâcha un juron, furieux de sa propre inefficacité. Il n'était tout de même pas arrivé jusque-là pour se faire tuer, comme un minable, par ces bourbistes de malheur... Pas maintenant, pas alors que la bataille était quasiment gagnée ! Mourir pour la conquête de l'Irlande, ç'aurait été beau, mais mourir maintenant, au Ministère, ce serait ridicule. D'un geste machinal, le Mangemort vérifia la présence, à sa ceinture, du poignard donné par Crow lors d'une mission. Cette lame-là en avait égorgé quelques-uns, et elle continuerait à le faire. Puisque la magie ne lui souriait pas, il allait en revenir aux méthodes manuelles qui avaient fait leurs preuves.


Spoiler:
 


Dernière édition par James Eccleston le Jeu 28 Nov - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 25 Nov - 16:21

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Adulte' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 07/10/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 08/10/2011
Parchemins postés : 1575



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA5 - Sorcier Dangereux
Ma résistance magique est de: 14PV
Lincoln Crow


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Ven 29 Nov - 23:11

Lincoln faisait voler les sortilèges les uns à la suite des autres. Les explosions étaient si intenses sous sa baguette que les murs s'effritaient, tremblaient. La fumée qui s'échappait des décombres donnait des allures d'apocalypse à la scène. Devant le Lord, le Seigneur des Ténèbres, l'entité la plus puissante de la magie, et derrière ses fidèles. Il n'y avait aucune hiérarchie. Le second en titre était à l'extérieur de la capitale Irlandaise et continuait le massacre des populations rebelles environnantes. Voilà ce qu'était la domination, la réelle conquête. C'était le massacre, pur chef d’œuvre de la race humaine auquel Crow participait avec envie, passion, désir, dévouement. Il n'aurait jamais dit que la guerre était une mauvaise facette, bien au contraire, il la considérait utile pour achever le tableau si parfait de l’existence humaine. Lincoln n'était pas dégoûté des hommes, car l'Homme réel, qu'il considérait comme vrai, était sorcier, était magique, et la magique était parfaite. Mais la sous-race, celle à exterminer, gâchant l'harmonie colorée si parfaite ainsi formée, était les moldus. Alors, finalement, la guerre apparaissait nécessaire pour réussir à équilibrer la vie naturelle.

Lincoln était violent depuis toujours, ça, on le savait assez facilement rien qu'en l'observant sur un champ de bataille. Le plus subtil était de savoir qu'il s'agissait, à l'époque, d'un gamin intelligent – bien que n'ayant aucun don, aucun talent particulier – incapable de comprendre le monde dans lequel il évoluait. Il avait eu du mal à comprendre qui il était aussi. Une espèce de crise de l'adolescence qui, contrairement aux autres, s'était rapidement envenimée et complexée. Là où d'autres avaient simplement eu l'envie d'indépendance, lui s'était cherché durant longtemps, et avait finalement abandonné. Aujourd'hui encore il ne se connaissait que très peu. La magie noire l'avait bel et bien aidé à aller plus profondément au sein de lui-même, mais que pouvait-il dire objectivement sur lui ? Au final pas grand chose. Drôle de situation se disait-il quand on était l'un des sorciers les plus puissants du Royaume-Uni et des forces des Ténèbres. Il savait qu'il n’évoluerait plus. Il savait qu'on le rattraperait car il avait atteint le niveau maximal qu'il était capable de tenir. Devenir Léon Brom ? Impossible, il crèverait bien avant. Ou simplement était-il incapable car bien trop impulsif et pour le coup pas assez réfléchi. Mais, finalement, il s'en fichait. C'était un guerre, non pas un érudit, il n'était Eris Valverde, ni Brom. Il était Crow, il ne demandait rien d'autre que de servir le régime. Ce qui faisait de lui une marionnette. Il le savait, mais il avait appris à se taire, et à évoluer sans faire de bruit, sans faire de vague. Il était une marionnette, et il l'acceptait, simplement car il n'avait aucun objectif réel autre que celui de servir. Triste était sa vie, n'est-ce pas ? Il était pourtant certain qu'elle ne pouvait pas être plus illustre.

Les sortilèges fusaient, mais aucun n'atteint sa cible. Les autres paraient, déviaient, empêchaient, lui échouait, ou faisait simplement exprès de les débusquer. Pour les autres mangemorts, c'était une autre affaire. James semblait prêt à faire pisser le sang des trachées des autres Irlandais. Bonne solution, pensait Crow, enfin un peu de couleur dans ce tableau si terne.

L'Irlande, ce chef d’œuvre inachevé.

Spoiler:
 

____________________________________





Seul l'agent :geek:surveille les deux côtés de la force

Spoiler:
 


Dernière édition par Lincoln Crow le Ven 29 Nov - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Ven 29 Nov - 23:11

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Supérieur' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/09/2011
Parchemins postés : 163



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA7 - Maître des Sortilèges
Ma résistance magique est de: 20PV
Lord Voldemort


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 2 Déc - 10:18

Les maléfices des apprentis aurors et autres irlandais encore assez utopistes pour se battre étaient de moins en moins nourris. Tom Jedusor avit déjà fit un sale carnage à lui tout seul. Les morts étaient désormais plus nombreux que les vivants dans l'immense hall du Ministère Irlandais.

La peur vait trouver siège dans le regard de chacun des ennemis des mangemorts, une peu sans nom, tout comme celui qui dirigeait l'offensive qui la nourrissait avc ardeur, et qui y mettait terme avec froideur.

Les Irlandais étaient packés, rassemblés et unis face à l'incommensurable démesure de violence dont il étaient les victimes pas si collatérales que ça. Non, ce n'était pas ça, il étaient du putain de gibier de potence, et leurs bourreau venait de rentrer dans leurs cellules sans somation. Oui, là on pouvait comprendre ce quils pouvaient ressentir. L'inéluctable avait un visage, un visage reptilien, et ceux qui semaient le trouble derrière lui n'avaient que des masques inexpressifs.

Les Hommes fatiguaient. tant d'un côté que de l'autre. Seule Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom semblait frais et dispo, comme si massacrer ainsi des êtres humains était une promenade de santé. Le Mangemort assassin fut à nouveau bousculé par un trait d'une des secrétaires. La seule capable de viser juste encore était celle sur laquelle on aurait le moins parier, mais qu'importe, les résultats étaient là, et c'est tout ce qui importait.


- Lord Voldemort 20PVs/7PA
- Nagini 5PVs/6PA
- John Mulciber 7PVs/4PA
- Lincoln Crow 4PVs/5PA
- Eris Valverde 7PVs/4PA
- Mike Witcher 9PVs/3PA
- James Eccleston 9PVs/4PA

La garde Irlandaise:

1 PA4/12PVS:
-Remus PA4/12PVs

4 PA3/10 PVs :
- Renly PA3/ 6PVs
- Victarion PA3/ 10PVs
- Euron PA3/ 10PVs
- Aeron PA3/ 10PVs

____________________________________




Dernière édition par Lord Voldemort le Lun 2 Déc - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Revenir en haut Aller en bas

[MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-