POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

[MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Lun 9 Déc - 19:28

Le membre 'Lincoln Crow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 13/09/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 17/11/2012
Parchemins postés : 1364



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 14PV
Mike F. Witcher


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 10 Déc - 13:52

La rigolade était finie. Drôle de manière de voir les choses ; en réalité, elle n'avait jamais commencé. Cette bataille avait été dure de bout en bout, et Witcher, bien qu'il croyait fermement en la victoire n'avait plus qu'une hâte, qu'elle se termine. Déjà, il songeait qu'il allait falloir mettre en place un gouvernement provisoire – cela reviendrait à l'Intendant -, établir des commissions du sang à Dublin, ce qu'il avait déjà prévu, faire de la propagande sur la chute de la ville, mais aussi, et cela allait être très difficile, s'ils faisaient tomber le ministre, s'attirer la sympathie des irlandais. Mike regarda autour de lui les cadavres. On pouvait conquérir en tuant, mais faire du meurtre un mode de gouvernement lui semblait comme toujours être une fort mauvaise idée. Mais pour l'instant, la question ne se posait guère, il fallait juste, et le juste était réellement un grand mot, finir le travail. Le cerveau de Mike Witcher tenait parfois de grandes longueurs d'avance, mais il restait un homme pragmatique et savait revenir à la réalité lorsqu'il le fallait. Ici, c'était fini, circulez, y a rien à voir. Le Ministère Irlandais était presque à eux, il ne manquait plus que le ministre, et l'on pourrait carrément nommer un gouvernement dans la foulée. Les déclarations étaient prêtes, les commissaires du sang prêts à partir. Tout l'Ordre Nouveau était prêt pour la suite et ce que Mike lui même nommait la pacification. Les hors-la-loi ? Les arrêter ne le concernait pas : la collaboration mise en place par Mike Witcher et John Mulciber reposait sur un marché clair : la Justice Magique arrêtait les terroristes, et cela devenait une victoire puriste vantée par l'Ordre Nouveau. Voilà tout. Ainsi, malgré le fait qu'il prévoyait aussi une action résistante et la réponse à y apporter, si personne ne l'arrêtait, c'était à la justice magique d'en rendre compte et pas à lui.

Pour le moment donc, il fallait revenir à la fin de la bataille qui allait se jouer bientôt. Voldemort termina le carnage, puis l'on se réunit autour du Maitre, en cercle. Il invoqua des inferis. Bon. A sa guise. Mike ne pratiquait pas la nécromancie, tout simplement parce qu'il n'était pas doué pour, mais il comprenait bien l'idée. Ils en avaient besoin, sans doute. Et puis quelle ironie du sort, des frères d'armes morts se battant contre des frères d'armes vivants... Le Lord fit encore une fois une démonstration écrasante de sa puissance, et ils arrivèrent dans le dernier carré du ministère anglais. La surprise fut totale, au moins un temps, et des sorts commencèrent à voler. Deux firent mouche, Mike le distingua clairement, ainsi la bataille s'engageait bien. Lui était persuadé qu'elle se solderait obligatoirement par une victoire, de toute façon, mais cela serait moins facile.

Ils ne pouvaient pas gagner, mais ils pouvaient vendre chèrement leur peau. Mike ne l'ignorait pas, l'effet de surprise, en tactique militaire, ça ne durait jamais très longtemps. Un homme tomba, définitivement mort, un autre fut blessé. Les sorts volaient à feu nourri : à nouveau, la bataille redevenait confuse, et savoir qui viser devenait particulièrement problématique. Surtout qu'il s'agissait de la dernière élite irlandaise, la vraie, celle choisie pour protéger le chef. Par les réseaux, et les informations officielles qu'on lui fournissait, Mike le savait proche allié de Jugson, mais voilà, Tom Jugson n'était pas là ce soir. Alors ils allaient mourir, ce serait ainsi.

Il frappa sans prévenir, mais cette fois, l'effet de surprise était bien définitivement passé : impossible de toucher l'autre, qui para fort bien son sort. Qu'à cela ne tienne, il l'aurait la prochaine fois, ce n'était qu'une question de temps.


- Lord Voldemort 20PVs/7PA + 1 Inferius
- Nagini 5PVs/6PA + 1 Inferius
- John Mulciber 7PVs/4PA + 2 Inferi
- Lincoln Crow 4PVs/5PA + 2 Inferi
- Eris Valverde 7PVs/4PA + 2 Inferi
- Mike Witcher 9PVs/3PA + 2 Inferi
- James Eccleston 9PVs/4PA + 2 Inferi

La garde Ministérielle :

Algalon Pa 5/ 12 Pv
Ceunon Pa 5/ 14 Pv
Ministre de la Magie Irlandais Pa 4/ 8 Pvs


Dernière édition par Mike F. Witcher le Mar 17 Déc - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 10 Déc - 13:52

Le membre 'Mike F. Witcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com



avatar
Date de naissance du joueur : 24/08/1994
Âge du joueur : 23
Arrivé sur Poudnoir : 23/02/2012
Parchemins postés : 1286



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 15PV
John Mulciber


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 10 Déc - 13:53

John Mulciber regarda sans froideur, mais sans aucune pitié non plus, les irlandais finir de se faire massacrer par son chef. La puissance de Voldemort était immense et écrasante. Par rapport à lui, ils n'étaient pas grand chose, il fallait le reconnaître. Cette guerre était la sienne. Celle du purisme, aussi, mais pas celui de sa jeunesse, sans doute pas. Le purisme avait voulu faire en sorte que chaque sorcier, à l'avenir, puisse avoir sa part modeste des bonnes choses de la vie ; or, cela se révélait impossible tant qu'il y avait des bourbistes, car ils captaient ces bonnes choses. Etait-ce juste ? Tant que nous avons la force et le pouvoir, oui. En ce qui concerne la justice, il n'y a pas d'instance absolue et chaque peuple définit sa vérité et sa justice. Mais si la force, le pouvoir puriste flanchait, alors il faudrait subir la justice des autres, aussi terrible soit-elle, et cela aussi serait juste. Folie dans le raisonnement de John Mulciber ? Sans doute, mais au final, la vie était tellement dure, elle l'avait tellement matraquée aussi, qu'il ne pouvait que devenir dingue. Les morts ne lui faisaient plus rien. En fait il ne se souvenait pas qu'ils lui aient un jour fait quelque chose. Il ne parviendrait jamais à saisir la mort, ce moment là, en lui même. Ou l'on était mort, et il n'y avait rien à comprendre, ou l'on ne l'était pas encore, et même dans ce cas, cela restait incompréhensible, une pure abstraction, cette idée absurde, que moi, vivant, je puisse disparaître. Il en voulait pour preuve que tous les irlandais qu'il regardait n'avaient aucunement l'air d'avoir compris ce qu'il se passait. Voilà comment John Mulciber raisonnait à Dublin, sans doute très mal, mais il n'allait pas bien. Cela dit, il était difficile d'admettre qu'il pouvait aller bien, quelque soit le moment où l'on posait la question, car John Mulciber, par principe, cherchait la mort. Indice sur ta santé mentale ? Elle est au plus bas, je sais, je suis au courant.

De deux choses l'une : soit ils gagnaient, et alors il continuerait à chercher la mort, où il mourrait, et il ne se poserait plus la question. Dans tous les cas, il ne saurait pas ce que ça faisait d'être mort. Les vivants n'ont pas le droit au repos. Il envia un instant les irlandais, si fatigués, qui dormiraient à jamais, mais déjà il fallait qu'il replonge dans la mêlée, c'était fini. Il n'y avait plus que des morts et des vivants, John se demandant encore à quelle catégorie, un instant, avant de reprendre pied, il appartenait. Le Lord les fit mettre en cercle, la main sur l'épaule du voisin. Il récita une formule que John comprit plus ou moins et préféra ignorer. Les morts qui se relèvent, il n'avait aucune affection pour eux. Ils transplanèrent. Curieusement, ça n'aurait pas du être possible, cela le fut pourtant, et les combats reprirent instantanément.

Viser le Ministre, ou sa garde ? Finalement, c'était bien la garde qui était la plus dangereuse. L'effet de surprise passa très rapidement, à peine le temps d'un mort et de vaguement toucher quelqu'un. C'étaient des soldats d'élite, John le savait parfaitement, de leur niveau, voire d'un niveau supérieur encore. La preuve en fut que l'un deux se ressaisit particulièrement vite, et put presque aussi rapidement contrer le sort de sang – donc de Mike – qu'un mangemort lui envoya. John embraya sur un sort d'ombre, mais l'autre se défendait bien : il para le sort et le trait noir revint à toute vitesse sur le ministre anglais. Un inferi prit à sa place, et tomba. Ainsi va la vie, ou plutôt la mort. Mulciber ricana derrière son masque, fier de son jeu de mot, et replongea dans la bataille, rien n'était fini.

Spoiler:
 


Dernière édition par John Mulciber le Mar 17 Déc - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 10 Déc - 13:53

Le membre 'John Mulciber' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | Membre de PN Origins

| Membre de PN Origins
avatar
Date de naissance du joueur : 10/03/1981
Âge du joueur : 36
Arrivé sur Poudnoir : 31/05/2012
Parchemins postés : 1504



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA4 - Adulte Supérieur
Ma résistance magique est de: 12PV
James Eccleston


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mer 11 Déc - 20:52

Pourquoi résistaient-ils encore ? Ne voyaient-ils pas que leur acharnement à livrer encore bataille était vain, et qu'ils ne servaient qu'à amuser le redoutable Seigneur des Ténèbres ? Il agissait avec les Irlandais comme un chat, qui ranime de la patte la souris à demi-assommée qu'il torture pour pouvoir continuer de la tourmenter. Et si les Irlandais avaient réfléchi – mais peut-on réfléchir en pleine bataille ? - ils auraient réalisé qu'une souris qui feint d'être déjà morte n'est pas amusante pour le prédateur, et qu'elle conserve une chance de s'enfuir une fois qu'il aura détourné son attention... Mais ils luttaient, encore et toujours. Même à demi-morts, même perdus, même pleurant sur la mort de leurs amis, ils continuaient de se battre. Ç'aurait été beau, si ça n'avait pas été si absurde. Ils tombèrent ainsi, les uns après les autres, sans faillir, inexorablement. Mais ils n'avaient pas fini de souffrir... Lord Voldemort murmurait des incantations, et les corps des ennemis semblèrent retrouver vie. James ouvrit des yeux ronds derrière son masque : c'était la première fois qu'il assistait à la création d'Inferis, et c'était impressionnant. Obéissant aux paroles mystérieuses que prononçait le Seigneur des Ténèbres, chaque cadavre se releva et, d'une curieuse démarche de marionnette, ils vinrent s'accrocher aux jambes des Mangemorts. Pendant ce temps-là, les serviteurs du Mage noir s'étaient placés en cercle, sur un signe de leur Maître, épaule contre épaule ; derrière les masques, tous étaient attentifs, concentrés, conscients de vivre les derniers instants de la conquête de l'Irlande. Enfin, Lord Voldemort se joignit à l'étrange groupe de Mangemorts et de cadavres, et tous transplanèrent.

Ils arrivèrent dans la pièce sans fenêtres où le Ministre irlandais s'était réfugié avec ses gardes du corps. Le tout dernier carré irlandais était là, pris au piège. James reconnut le Ministre qu'il avait déjà vu en photographie dans la presse, et qui avait perdu son habituel sourire charismatique. Il ne s'agissait plus de serrer des mains et de faire le beau parleur, à présent... La mine grave, les quatre irlandais tirèrent leurs baguettes, prêts à vendre chèrement leur peau. Et le combat reprit, avec un premier sort lancé par Valverde qui frappa le Ministre. Un bruit d'os broyés marqua la reprise des hostilités, et tout le monde se lança dans la mêlée. Juste à côté de James, Crow lança un Impardonnable qui tua net l'un des gardes ; au même instant, Eccleston visait un autre des gardes du Ministre, mais lui se contenta de le stupéfixer, pour être sûr de son coup. Le trait rouge partit en même temps que le trait vert de Crow, et les deux hommes visés s'effondrèrent. Un mort, et un autre qui ne valait guère mieux – il était à la merci des puristes qui ne se priveraient pas pour l'achever sans autre forme de procès. On n'était pas en duel amical, le fair-play n'avait aucune place ici. Seule comptait la victoire, la sublime victoire qui allait s'offrir, d'un instant à l'autre, à Lord Voldemort et à ses fidèles.

Spoiler:
 


Dernière édition par James Eccleston le Lun 16 Déc - 12:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mer 11 Déc - 20:52

Le membre 'James Eccleston' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Sorcier Dangereux' :

Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/09/2011
Parchemins postés : 163



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA7 - Maître des Sortilèges
Ma résistance magique est de: 20PV
Lord Voldemort


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 17 Déc - 23:03

Ephraim parlait encore avec le Ministre de la Magie, il le suppliait presque à présent. Le meilleur des derniers aurors irlandais vivants était face à son patron, les yeux dans les yeux, il ne cherchait qu'à le convaincre de cesser sa folie, de cesser sa résistance stupide et dorénavant inutile, il lui demandait, inlassablement, sous toutes les formes et avec toutes les formes qu'il connaissait, d'entendre raison, de réfléchir, de comprendre que se sacrifier ne transformait pas une défaite en victoire idéologique. Que les puristes n'en avait strictement rien à foutre de qui mourrait face à eux, ils venaient mettre fin à des vies, et la méthode tout comme l'identité des gens n'avait aucune espèce d'importance pour ce genre de mec.

Les autres Aurors écoutaient de loin, ils ne voulaient pas interférer là dedans. De toute façon vu de leur fenêtre, ils crèverait un jour ou l'autre face à ces enculés de puristes. Alors ici ou ailleurs, au final, quel importance. On pouvait prendre cette façon de penser pour de la fénéantise intellectuelle, pour une espèce de tendance à l'abandon, à l'abnégation, à l'éacceptation de leur inéluctable défaite, mais au final, c'était juste là une pure réalité pragmatique : ils avaient déjà perdu la guerre, et la seule chose qu'ils pouvaient faire était d'emporter un maximum de ces salauds d'anglais avec eux en enfer. Enfin ils espéraient.

Algalon avait appris depuis quelques minutes que le Seigneur des Ténèbres était entré dans le Ministère avec une partie de ses Mangemorts. Flippant comme idée. Mais les faits étaient là, de tout façon il pourrait toujours danser sur sa tête, ils étaient dans la pièce de survie, personne ne l'atteindrait jamais sans le consentement du Ministre. Pas même l'autre face de raie qui leur servait de leader soit disant charismatique. Ils étaient rigolos ces mecs là. Suivre un monstre, une bête de foire pour se sentir exister. Méprisable.

Il allait entamer une discussion avec Ceunon quand un crac sonore retentit. C'était pas possible il en croyait pas ses putains d'yeux. Ils venaient d'apparaître devant ses yeux, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom et ses serviteurs. Il étaient là juste devant lui, il se leva, posant la main sur sa baguette, il entamait le geste pour dégainer alors que les premiers éclairs fusaient. Il vit du coin de l'oeil Ephraim tomber des suites d'un Avada Kedavra. Ils étaient seuls Ceunon et lui pour défendre la vie du ministre. Ce dernier reçut rapidement un maléfice, il ne s'en remis pas vraiment immédiatement, mais il n'en était pas mort, Alagalon le savait. Ceunon lui prit deux maléfices, un premier plutôt violent suivit d'un sortilège de stupéfixion très rapidement exécuté par un petit mangemort. Il se retrouvait donc seul combattant de qualité, il se protégea avec vivacité, le trait noir qui lui était destiné reparti à l'envoyeur, et c'est là qu'il les vit.

Leur ennemi n'avait pas amené que ses Mangemorts, il avait également créé des inferi à partir des cadavres de ses victimes, et il les avait ensorcelé de manière à s'en servir comme boucliers pour lui et ses serviteurs. Son habileté ne servirait plus à grand chose devant une telle abomination. Mais il devait se battre, car tel était son devoir.

Il hurla l'ordre de soigner Ceunon au Ministre alors qu'il se dressait pour faire face. Il lança un confringo sublime vers un autre mangemort prit avec malice car il était en déséquilibre, il allait jubiler de sa réussite quand un cadavre se mit à nouveau au travers de son chemin. Il était maudit, il ne sortirait pas vivant de cette pièce.

- Lord Voldemort 20PVs/7PA + 1 Inferius
- Nagini 5PVs/6PA + 1 Inferius
- John Mulciber 7PVs/4PA + 1 Inferi
- Lincoln Crow 4PVs/5PA + 2 Inferi
- Eris Valverde 7PVs/4PA + 2 Inferi
- Mike Witcher 9PVs/3PA + 1 Inferi
- James Eccleston 9PVs/4PA + 2 Inferi

La garde Ministérielle :

Algalon Pa 5/ 12 Pv
Ceunon Pa 5/ 10 Pv
Ministre la Magie Irlandais Pa 4/ 8 Pvs

____________________________________




Dernière édition par Lord Voldemort le Mer 18 Déc - 0:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    | STAFF DE POUDNOIR

| STAFF DE POUDNOIR
avatar
Date de naissance du joueur : 22/01/1990
Âge du joueur : 27
Arrivé sur Poudnoir : 09/07/2007
Parchemins postés : 5397



Pensine
Mon casier judiciaire est: Rien à reprocher
Mon niveau magique est:
Ma résistance magique est de:
Admin


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 17 Déc - 23:03

Le membre 'Lord Voldemort' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Sorcier Dangereux' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Sorcier Adulte' :

#2 Résultat :

____________________________________
Administrateur.
Poudnoir 2014 Action !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.poudnoir.com


    | STAFF DE PN ORIGINS

| STAFF DE PN ORIGINS
avatar
Date de naissance du joueur : 12/06/1991
Âge du joueur : 26
Arrivé sur Poudnoir : 27/09/2011
Parchemins postés : 163



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA7 - Maître des Sortilèges
Ma résistance magique est de: 20PV
Lord Voldemort


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin Mar 17 Déc - 23:07

Tom Jedusor ne comprenait pas l'héroïsme. Il trouvait ça d'une stupidité sans nom, d'une telle idiotie, d'une telle divergence avec sa vision de ce qu'était la réalité d'un combat et d'un engagement. Mais pouvait-il encore réellement se comparer aux autres ? Dieu était-il comparable à ses créations ? Non pas vraiment.

Lord Voldemort n'était pas encore l'égal d'un Dieu de toute façon. Il était sans doute celui qui, dans ce monde, s'en rapprochait le plus, mais il n'avait pas encore le pouvoir absolue de créer la vie. Il avait la maîtrise absolue lorsqu'il s'agissait de l'enlever par contre, c'était indéniable. Il pouvait donc remplir déjà facilement la moitié du Job. Créer la vie lui échappait encore, de façon magique naturellement, mais après tout, qu'est-ce qu'il ferait d'un tel pouvoir ? Il ne le savait pas lui même, mais il s'en contre foutait. Il n'avait pas ce pouvoir, donc il devait l'obtenir. Telle était sa destinée, avoir toutes les connaissances et tous les pouvoirs pour régner indéfiniment sur le monde qu'il s'efforçait actuellement de construire. Il était la pierre angulaire du plus grand changement de l'humanité, il était le dominateur de tous. Il était le plus puissant. Et il n'avait jamais eut besoin de bravoure ou autre mielleuse considération pour faire le putain de job.

Alors non, il ne comprenait pas ces vermines face à lui qui préféraient crever pour leurs idées à vivre pour les siennes. Être fidèle à des idéaux vaincus et dépassés c'est tellement surfait. La gloire ne résidait pas dans la mort mais dans la vie. Seul le vainqueur est glorieux, la mort n'est que la mort, elle n'apporte rien de plus que la peur d'y être confronté une fois de plus. Qui se souciait de qui était tombé dans les batailles, on ne retenait que les gagnants, on ne s'inspirait pas de ceux qui léchaient le sol, gisant dans leur putain de sang après avoir été dûment massacrés.

Alors les héros, qu'ils viennent, qu'ils se brisent en mille éclats devant lui. Car aucun d'eux ne pourrait le toucher, l'approcher ou le mettre en danger. Il n'étaient que de la vermine, ils étaient la peste régnant dans le monde et lui, Tom Jedusor, était l'antidote.

Le transplanage d'escorte dans la pièce de survie avait déconcerté la bande de blaireaux qui servaient de garde au Ministre. Voldemort laissa ses Mangemorts se déployer dans la pièce, il était parfaitement immobile, les bras le long du corps, la baguette de Sureau entre index et majeur de la main droite alors que la gauche caressait négligemment la tête de Nagini. Voldemort avit les yeux mi-clos, comme si il se délectait de la peur et la souffrance ambiante. Il inspirait calmement alors que les premiers cris retentirent dans la pièce. Un mort, des blessés, des sortilèges qui fusaient, des impacts un peu partout... Le Chaos de la guerre était déjà bien installé dans cette petite pièce. Jedusor sourit alors que les premiers inferis redevenaient de simples cadavres. Il sentait au plus profond de lui quand une de ses marionnettes échappait définitivement à son contrôle.

Il ouvrit les yeux et avança dans les rangs, qui semblèrent s'écarter pour laisser son passage le plus libre possible. Lord Voldemort regardait un homme face à lui, c'était un auror de formation, ça se voyait de suite, il avait une attitude baguette à la main bien moins fébrile que ce qu'il avait vu dans l'atrium. Mais être moins fébrile ne signifiait certainement être capable de faire face à Lord Voldemort. Que du contraire même. Il avait fait du meurtre d'auror sa spécialité. Il les connaissait par coeur. Trop faibles que pour manier leur esprit en même temps que leurs baguettes.

Jedusor lança un premier maléfice informulé. L'homme esquiva en se jetant sur le côté, il était agile, à n'en pas douter. Il eut la prétention de riposter, il ne semblait pas avoir peur de Lord Voldemort. Inconscience de l'héroïsme Potterien. Ca l'amusait toujours de voir des faibles en inspirer d'autres. L'homme fut rapidement débouté dans ses tentatives toute plus vaines les une que les autres d'atteindre le Seigneur des Ténèbres. Jedusor restait à l'orée de la conscience du jeune homme durant les échanges qu'il maintenait à un niveau abordable pour le péon face à lui. Il s'amusait avec cet homme, faisant la démonstration de sa toute puissance, ne cherchant pas à le tuer trop vite.

L'homme crut même prendre l'avantage à un instant. Il était si débile que ça ? Jedusor se figea soudainement, utilisant la légilimancie avec une telle puissance et une telle vitesse que l'homme face à lui trébucha et tomba à la renverse en se prenant la tête. Les Mangemorts autour savaient tous ce qui allait se passer, Jedusor avait tuer Karkaroff de cette façon. L'Auror sentit son être échapper à son contrôle, comme sous l'impérium, mais celà était différent car il sentait une véritable intrusion dans son esprit. Il en devenait fou, il souffrait beaucoup. Il sentit sa baguette magique s'approcher de sa tempe, il entendit sa propre voix prononcer les deux mots servant à invoquer la Mort. Le trait se relâcha, le laissant mort sur le sol alors que Jedusor siffla en arquant un sourcil, relâchant le serpent derrière lui vers le dernier garde.

Nagini fonça entre débris et cadavres et se jeta élégamment sur sa proie, refermant ses crocs sur son épaule droite. L'immense Boa s'enroula autour de sa victime, laissant vulénrable l'homme alors qu'on entendait ses os se briser. Voldemort regarda la scène avec une lueur d'amusement dans le regard. Puis il reporta son attention vers le ministre dont la robe haute couture semblait désormais bien miteuse. Il prit la parole pour donner quelques ordres à ses serviteurs :


Achevez-moi ce cracmol d'Auror. Et amusez-vous donc avec ce bon Ministre de l'Eire, mais rappelez-vous tous : sa vie m'appartient, je tuerai quiconque lui ôterait la vie à ma place.



- Lord Voldemort 20PVs/7PA + 1 Inferius
- Nagini 5PVs/6PA + 1 Inferius
- John Mulciber 7PVs/4PA + 1 Inferi
- Lincoln Crow 4PVs/5PA + 2 Inferi
- Eris Valverde 7PVs/4PA + 2 Inferi
- Mike Witcher 9PVs/3PA + 1 Inferi
- James Eccleston 9PVs/4PA + 2 Inferi

La garde Ministérielle :

Algalon Pa 5/ 12 PvMort
Ceunon Pa 5/ 4 Pv
Ministre la Magie Irlandais Pa 4/ 8 Pvs

____________________________________




Dernière édition par Lord Voldemort le Mer 18 Déc - 23:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Revenir en haut Aller en bas

[MJ] L'Aube Puriste Partie 2 : La Chute de Dublin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-