POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Preston - Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Dossier Preston - Jones Lun 2 Déc - 12:37

« Miss Baxter »

« Oui Monsieur Jones ? »

Richard Jones se tenait dans le couloir de la commission de sang au niveau 10 de l’Ordre Nouveau, il fit un sourire à sa secrétaire qui lui rendit tandis qu’il s’essayait nonchalament en face d’elle. Elle lui prit des mains le registre dans lequel elle écrivait tout ses rendez-vous et le consulta tout en badinant avec la femme en face de lui. C’était une femme d’une quarantaine d’année, heureuse en mariage avec deux enfants à son actif et encore très jolie. Il soupira en regardant le planning mais sans perdre sa bonne humeur pour autant.

« Vous avez encore une commission cet après-midi monsieur à quinze heures, c’est un étudiant de Poudlard. »

« Quelle tristesse et moi qui voulait vous inviter à quitter ses sinistres bureaux et venir boire un verre avec moi. »

Miss Baxter leva les yeux au ciel et reprit son planning tout en continuant à sourire, elle était habitué au badinage de Richard Jones et lui comme elle savait que ce n’était que ça. Elle tandis un dossier à son supérieur et Jones s’en alla vers son bureau sans lui lancer un dernier clin d’œil. Il ouvrit la porte de celui-ci et s’installa dans son fauteuil tout en allumant une cigarette. Il prit une première bouffée et ouvrit le dossier devant lui. Un sourire apparut sur ses lèvres en voyant le nom qui accompagnait la photo sur le dossier. Dave Preston, on ne pouvait pas dire que le nom lui était inconnu, les journaux n'avait parlé que de ça quand leur célèbre collègue, le mangemort Ignace Preston, avait reconnu son batard issus d'une aventure datant d'avant son mariage. C'était donc lui qui héritait du bébé, un autre se serrait probablement inquiété mais pas lui, il trouvait la situation amusante au possible.

Le début d'après midi passa rapidement, il parcourut le dossier du garçon à titre préventif et fit la paperasse qu'il avait trop longtemps laissé de côté, c'était bientôt les vacances de noël et bizarrement, en cette période festive, ils avaient moins de commission à faire passer, étais-ce pour éviter que les gens passent un mauvais noël ? Après tout, un statut de sang peut changer bien des choses dans une vie. A quinze heures, il fit appeller sa secrétaire et lui informa qu'elle pouvait lui envoyer le fameux Dave Preston.

Toujours assis derière son bureau, il ralluma une cigarette et réouvrit le dossier qu'il avait déjà parcouru plus tôt dans la journée, à côté de sa propre baguette, tronait une autre, qu'on lui avait fait parvenir quelques minutes auparavant, il l'examina puis la remit sur le côté. La porte s'ouvrit laissant passer le jeune homme qu'il allait intérroger.

"Monsieur Preston, un plaisir, asseyez-vous, asseyez-vous, je vous en prie.", le ton était affable, le sourire amical, Richard était le genre de personne à mettre les gens à l'aise pendant leur commission, ils étaient la pour découvrir la vérité mais rien n'empêchait que l'entretient puisse être agréable. A vrai, dire être gentil avait ses avantages, les gens ne s'attendaient pas à voir un commissaire de sang sympathique, ils étaient donc souvent interloqués, baissaient leur garde, ou le prennaient pour un idiot. C'était une erreur que de sous estimé Richard, oh certes, il n'était pas arrivé là où il était par les voies traditionnelles mais ce n'était pas un idiot pour autant, il était à la recherche de la vérité, si on s'avisait de lui mentir, il le voyait assez rapidement. Quand celui-ci s'assit, Richard commença l'intérrogatoire.

"Je suis Richard Jones, je suis le commissaire de sang qui s'occupe de votre dossier, je vais vous poser une série de questions auxquelles vous répondrez par oui ou par non et pas autre chose, si jamais je faisais une erreur, je vous invite à me corriger. Vous êtes bien Dave Allan Preston, fils illégitime de Ignace Preston et de Heater Collins. Vous êtes de nationalité anglaise et né le 31 Juillet 1988 à l'hôpital Sainte Mangouste. Vous serriez actuellement en Septième année à Poudlard et vous vous déclarer Sang-pur."

Il prit entre ses mains la baguette du jeune homme délicatement et l'examina.

"Ceci est-il bien votre baguette, 28cm bois de peupliercontenant un ventricule de dragon ?"
Il reposa la baguette sur le bureau et attendit, ça ne faisait que commencer.


Dernière édition par Richard Jones le Dim 8 Déc - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Preston - Jones Mar 3 Déc - 20:27




[PARTIE DU RP A MODIFIER ENTIEREMENT]

Celui-ci l’accueillit avec gravité, sachant l’étendue de ce qu’il allait se dérouler dans les quelques minutes à venir. Le jeune homme de dix-sept ans salua respectueusement son père, puis attendit dans son bureau avant que son tour ne vienne. Le jeune Serdaigle gardait son visage impassible habituel, ne laissant aucun sentiment se refléter sur son beau visage. Heureusement qu’il avait amené ses affaires de cours, comme ça il pourrait travailler tranquille avant le début de sa Commission – il avait plus d’une heure d’avance – mais aussi pour ne pas s’inquiéter de l’issue de celle-ci… Pendant l’heure qui suivit, il travailla tout en répondant à son père de temps en temps puis soudain, une personne tapa à la porte puis annonça l’intention de sa visite dans la foulée. La femme à qui appartenait la voix, disait qu’elle était venue afin de chercher le jeune David Allan Preston pour celui-ci puisse se rendre à sa Commission qui allait être présidée par le Commissaire Jones. Dave se leva doucement, salua son père avant de sortir pour rejoindre la femme. Elle lui fit signe de la suivre et les voilà donc en direction du fameux Niveau 10… Il fut annoncé au Commissaire puis il entra dans la pièce. Le Commissaire Richard Jones le salua tout en l’invitant à s’asseoir.

« Mes respects, Monsieur » répondit Dave d’une voix posée en inclinant légèrement la tête en signe de respect, et regardant son interlocuteur dans les yeux, sans cligner des yeux. Sa mère lui avait appris à toujours regarder ses interlocuteurs dans les yeux, de ne jamais détourner son regard en particulier lorsqu’il s’adressait à une personne importante. Le jeune homme s’assit, se mit dans une posture droite digne et fière puis attendit le début des questions. Il fixait son interrogateur avec un sérieux hors du commun, il n’avait pas peur de lui, il s’était préparé longtemps pour cet interrogatoire si obligatoire de nos jours. Bref, une fois qu’il fut assis, Mr Jones avait commencé la Commission. Le jeune homme l’écoutait sans broncher, restant tout à fait impassible. Le Commissaire conclut en montrant la baguette que Dave avait dû donner pour son interrogatoire, et en lui demandant s’il s’agissait bien de sa baguette magique. Le jeune homme attendit que le Commissaire se soit tu avant de répondre de cette même voix posée, emplie de gravité rare pour un jeune de son âge :

« Oui, Monsieur Jones. »

Par ces simples mots, il répondait affirmativement aux précédentes questions du Commissaire – il lui avait dit de répondre par oui ou par non, pas par autres choses – et il se préparait à entendre la fameuse question qui aurait pour but de prouver la véracité sur la pureté du Sang maternel.


Dernière édition par Dave A. Preston le Sam 11 Jan - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Preston - Jones Dim 8 Déc - 13:45

Richard n’était pas quelqu’un de difficile, gentil, sympa, il n’essayait jamais de mettre quelqu’un mal à l’aise pendant une commission de sang. Pas si ce n’était pas nécessaire. Pourquoi gâcher une journée et ses nerfs sur quelqu’un, quand on pouvait tout simplement rendre la chose agréable. Il aimait voir ses gens défiler devant lui, examiner leur vie, disséquer leurs mensonges. Au final, tout ça n’était qu’un jeu. Il s’agissait de jouer aux inspecteurs, chercher les indices, trouver les coupables, gracier les innocents, tout ça pour la beauté du régime.  Il aimait bien avoir des élèves de Poudlard sous la main. Il tombait toujours sur des cas amusants, même si bien entendu, il préférait toujours avoir affaire aux filles qu’aux garçons. Il y avait quelque chose d’amusant à voir ses jeunes beautés en éclosion trembler devant lui ou s’indigner parce qu’elles se pensaient sang-pur et qu’il désignait un lupus dans leur dossier. Bien entendu tous n’étaient pas arrogants, beaucoup savaient ce qu’il en coutait de mentir à un commissaire de sang, et beaucoup choisissait de dire la vérité.

Au final, c’était peut-être les adultes le plus difficile, parce qu’ils avaient tendance à les mépriser, lui et ses collègues. Ils se pensaient supérieur, et peut-être l’étaient-ils mais ce n’était pas une raison pour rendre l’entretient désagréable. Il avait déjà eu affaire à une matrone outrée que l’on puisse questionner la pureté de son sang, pourtant c’était par ordre du régime que l’on examinait son statut de sang, et les sang-pur mieux que tout le monde devaient en comprendre le bien fondé. Bien entendu, il avait vite compris son indignation en examinant de plus prêt l’arbre généalogique qu’elle avait apporté. Ceux-ci étaient rarement approuvés par le ministère mais de plus en plus de familles en faisaient faire pour s’y retrouver dans leur propre généalogie. Il était facile de trafiquer les arbres, facile d’oublier un fils illégitime né d’un sang-mêlé et d’un né moldu, facile de lier un de ses parents à une des multiples familles de sang-pur sans que rien ne prouvent que ça soit vrai.

Le jeune en face de lui semblait être un cas comme il les aimait, poli, sympathique de prime abord. Il semblait attentif à ce qu’il disait probablement conscient de l’importance qu’avait cet entretient dans sa vie future. Après tout, le statut de sang n’était pas à prendre à la légère, c’était ce qui déterminait la place qu’on tenait dans la société. Ce qui déterminait, en partie au moins, votre avenir. Ressortir de son bureau avec un statut de sang de bourbe, équivalait à une condamnation à vie. Ca se finissait d’ailleurs toujours en larmes. Il se souvenait de son propre entretien avec un commissaire de sang comme si c’était hier. Il avait transpiré à grosse goutte, personne ne savait réellement qui était son père et encore moins sa mère. Dans le cas d’orphelin comme lui, il était toujours dur de prendre une décision, néanmoins, la chance avait été de son côté, sa mère l’ayant mis au monde dans un endroit seulement accessible par des sorciers, ça faisait de lui automatiquement un sang-mêlé. Il était sortit heureux mais pas surpris, après tout, la chance avait toujours été de son côté.

Comme aujourd’hui, si tout se passait bien, cette commission serrait simple. En tout cas, il l’espérait. Ignace Preston, le père de l’adolescent, en plus d’être en collègue à la barbe plutôt impressionnante, était également un mangemort. Un des nombreux hommes de confiance du Seigneur des Ténèbres et en règle générale, quelqu’un qu’on a pas spécialement envie de mettre de mauvaise humeur. Pourtant, si la commission n’était pas satisfaisante, il était probable que ça soit à lui d’annoncer la mauvaise nouvelle à Preston. Autant dire qu’il espérait que tout se passe dans le meilleur des mondes.

A vrai dire, ça ne commençait pas trop mal pour lui, il avait le mérite d’écouter ce qu’on lui disait. La question de Richard était une petite question piège, qu’il adorait lancer aux gens qui arrivaient dans son bureau. Il demandait toujours que l’on réponde par « oui » ou par « non » et les gens finissaient pourtant toujours par lui répéter exactement ce qu’il venait de leur dire. C’était drôle et lassant en même temps, les gens ne pouvaient-ils pas simplement être attentifs et écouter ? Mais Dave n’était pas tomber dans le piège et c’était déjà quelque chose qu’il appréciait. Il rassembla ses affaires sur le bureau et avec un sourire continua l’entretien.

« Bien, bien, bien, parfait. », il ouvrit un autre dossier à ses côtés celui d’Ignace Preston et en parcourut rapidement le contenu. « Maintenant nous allons parler un peu de vos parents. Je ne vous ferrais pas l’affront de mettre en doute le statut de sang de votre père, il est connu de tous ici et nous savons qui il est…. » Richard se tut un moment songeur puis reprit. « Néanmoins pour la bonne tenue de cet entretien, je vous serrais gré de bien vouloir nous parler un peu de lui et de la famille Preston. Votre mère quant à elle, est moins connue de nos services, je vous demanderais donc de faire de même en étant le plus détaillés possible. »

C’était le point épineux de l’affaire, la mère du garçon, morte avant d’avoir pu passer sa commission. Une tragédie pour le garçon en face de lui à ne pas en douter mais un problème épineux pour le commissaire en charge du dossier, c'est-à-dire lui, mais également pour le père du garçon. Il avait adopté l’enfant, et c’était normal, les familles sorcières étaient solidaires, mais il ne pouvait pas le reconnaître du moins, pas sans avoir de problème, si celui-ci s’avérait sang-mêlé.

Richard s’appuya dans son fauteuil toujours tout sourire avec sa nonchalance habituelle et regarda l’adolescent en face de lui avec insistance, « Je vous en prie, dites moi tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Dossier Preston - Jones Sam 11 Jan - 12:47


Le jeune homme avait craint cette commission parce qu’il savait que cela avait pour but de confirmer la pureté de son sang. Donc il allait devoir être le plus convainquant possible afin de prouver à la personne qui allait être chargée de son dossier qu’il était bel et bien digne d’appartenir à la noble tradition et lignée des sorciers de sang-pur. Lorsqu’il s’était réveillé ce jour-là, le jeune homme n’avait pas encore ressenti cette crainte qui semblait prête à menacer son âme à tout moment et c’était ce qu’il était en train de se dérouler à l’heure actuelle des choses. En effet, alors qu’il avait finalement pénétré dans l’enceinte du bureau du Commissaire du Sang Richard Jones, le nouvellement nommé Preston avait senti qu’il flanchait et qu’il aurait du mal à contenir cette fameuse crainte parce que cela serait véritablement un déshonneur d’apprendre qu’il n’était pas considéré comme un sang-pur… Son père étant un Mangemort, cela n’était véritablement peu tolérable et surtout il ne voulait guère causer du tort à sa nouvelle famille qui avait eu la bonté de le recueillir, de l’adopter par la même occasion… Non Dave ne pouvait pas leur faire cela, il allait donc défendre becs et ongles son cas. Et de ce fait, il était prêt à écouter les palabres de Mr Jones. Celui-ci, après qu’il eut répondu simplement par un « oui » à ses précédentes questions, avait enchaîné.

Dave l’écouta sans broncher, ni bouger parce que l’heure était venue pour lui de s’expliquer et de se défendre de son mieux, s’il ne souhaitait pas perdre ce statut de sang-pur qu’il proclamait depuis sa naissance. Son interlocuteur s’était légèrement interrompu alors qu’il venait de parler du père du jeune homme. Mais son interruption fut rapidement effacée et il avait enchaîné demandant au jeune homme des précisions sur la famille de son père et finalement la question épineuse du dossier de Dave, le cas de sa mère. Il savait mieux que quiconque que le cas de sa vénérable mère était le problème de son dossier parce qu’elle avait perdu la vie bien avant de pouvoir faire sa propre commission du sang donc il n’y avait guère de moyen à ce qu’elle soit prouvée comme une véritable Sang-Pure, donc le jeune Dave avait la lourde tâche de prouver à Mr Jones et à l’Ordre Nouveau que sa famille maternelle est une noble famille fière de sa pureté du sang. De ce fait, le jeune homme se mit à inspirer lentement avec calme et sérénité comme il avait toujours l’habitude de faire – il ne devait pas montrer à son interlocuteur des signes de faiblesses ou autre, il devait réussir cet examen qui se devait d’être facile étant donné le fait que son père était un Mangemort – dans sa tête, il choisissait soigneusement ses mots, les assemblant comme il se doit pour que ceux-ci deviennent à la sortie de sa bouche des paroles des plus sensées. Mr Jones l’invita enfin à répondre à ses questions, donc Dave plongea son regard calme dans celui inquisiteur de son interlocuteur, puis sans quitter celui-ci des yeux, il reprit la parole de cette même voix calme et posée qu’il avait usée précédemment :

« Comme nul ne l’ignore, le fait que je sois allé voir la famille de mon respectable père, Ignace Preston, au lendemain de la perte de ma vénérable mère avait été vu comme une sorte de scandale. Beaucoup pensent que j’aurais fait cela afin de me faire bien voir par la Communauté Magique, étant donné le respect qu’inspirent les membres de la famille Preston. Cependant, je me suis présenté à mon père ce jour-là afin de respecter les dernières paroles de ma défunte mère. Elle m’avait toujours appris à tenir mes engagements, mes promesses et de ce fait, je ne pouvais guère revenir en arrière. » Il s’interrompit légèrement afin de continuer à regarder son interlocuteur puis avec un léger sourire innocent, il reprit son explication : « Mon but premier fut simplement de dire à mon respectable père qui j’étais et que jamais je ne lui en voudrais du fait que je n’ai point grandi en suivant ses pas comme tout enfant, néanmoins je me suis senti fier de le rencontrer même si par les descriptions faites par ma défunte mère, je savais comment il était, le fait de le rencontrer en personne avait fait accroître cette fierté que j’éprouvais d’être son fils. Nous avions donc discuté longuement avant qu’il ne me présente son épouse, Victoria, ainsi que ses enfants dont deux, Eliott et Mary que je côtoyais à l’école de Poudlard mais sans jamais me dévoiler à eux. Je les appréciais déjà comme un grand frère apprécie ses frères et sœurs, et quant à la petite dernière, Madeleine, je dois dire que je n’ai guère pu résister à une aussi jolie petite fille. Ma rencontre avec la famille Preston avait été riche en émotions mais jamais je n’aurais cru qu’ils décideraient de m’adopter comme un membre à part entière de leur noble famille. Pour cette reconnaissance, je leur dois énormément et jamais je ne pourrais me pardonner de leur causer du tort. »

Il se tut ne cessant de regarder Mr Jones, il avait comme la gorge sèche d’avoir autant parlé mais il n’en avait pas encore terminé, en effet, il lui restait encore à parler de sa mère et de ses grands-parents maternels. Après quelques secondes de répit afin de pouvoir reprendre son souffle, il reprit la parole :

« Ma vénérable mère, Heather est née le 23 août dans les plus beaux quartiers de la Noblesse Sang-Pure de la ville de Paris, alors que ses augustes parents, Mrs Rosalia Collins-Daugherty et Mr James Collins, étaient en voyage chez des amis afin de célébrer l’union de leurs deux nobles familles. Ma famille maternelle fait partie de la haute noblesse pure Galloise dont j’en suis le dernier membre étant donné le fait que ma famille s’était toujours résumée à obtenir d’une union un enfant unique. Notre résidence se situe dans un coin totalement isolé du Pays de Galles, protégée par on ne sait combien de sortilèges anti-impurs, néanmoins mes grands-parents possèdent également une résidence secondaire dans les quartiers de la Noble Capitale Anglaise, Londres, lorsqu’ils s’y rendaient afin d’assister à des soirées mondaines de la Haute Société Sang-Pure. Dès qu’ils étaient invités à une telle réception, ils s’y rendaient toujours avec un honneur digne de leur Sang. Quelques fois si l’occasion se présentait, je m’y rendais en leur compagnie ainsi que ma vénérable mère. Quant à leur affiliation, ils soutenaient le Seigneur des Ténèbres et ce jusqu’à ce qu’à leur décès. Et pour finir mon illustre famille maternelle avait toujours fait leur scolarité à Poudlard dans la Noble Maison de Rowena Serdaigle. » Il sourit légèrement. « Ma vénérable mère n’avait guère échappé à cette tradition familiale, en effet, lors de sa cérémonie de répartition, elle avait été envoyée presque immédiatement à Serdaigle et elle avait obtenu ses ASPICs avec brillance. Dès lors, elle avait décidé de travailler au Ministère de la Magie parce qu’elle avait toujours la vocation de faire de la politique magique et c’était en ces lieux où elle avait pour la première fois croisé le regard de mon respectable père. Mais ce fut lors d’une soirée mondaine qu’ils avaient eu réellement leur premier contact dont le résultat est… Ma naissance. Cependant, elle ne pouvait en parler à mon père parce qu’elle avait su que celui-ci allait s’unir avec Victoria Bedan. Elle m’avait donc élevé seule, et avec l’aide de mes grands-parents, dans la plus noble tradition des sang-purs sans toutefois me révéler qui était mon père. Ce ne fut qu’à la veille de mon entrée à Poudlard qu’elle avait finalement décidé que j’étais en âge de comprendre les sacrifices qu’elle avait dû faire, donc elle m’avait révélé l’identité de mon père en précisant à quel point c’était un homme d’honneur mais comme il était marié, elle ne pouvait guère détruire son ménage en lui révélant qu’il avait un fils illégitime. Malgré mes onze printemps, je comprenais parfaitement ce qu’essayait de m’expliquer ma mère donc je restais discret sur mon ascendance. Et ce jusqu’à ce fameux jour où ma mère avait perdu la vie et qu’elle m’avait fait promettre de me présenter officiellement à mon père. Telle est mon histoire, Monsieur. Merci de votre écoute. » conclut-il en hochant légèrement la tête pour ponctuer ses remerciements. Il attendit la réponse de son interlocuteur…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Preston - Jones

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Preston - Jones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-