POUDNOIR
Cher (e) Sorcier (e),
Tu viens de débarquer dans un monde de la Magie subissant la dictature cruelle et sanglante de Lord Voldemort !
Un Monde où tout n'est que pouvoir, les faibles ne survivent pas ou suivent péniblement les forts.

Poudnoir est un forum qui se veut le plus réaliste possible ainsi la violence des combats et l'atmosphère de cette dictature est retransmise le mieux possible.
Auras tu le courage de nous rejoindre ?
Forum RPG Harry Potter Post-Bataille de Poudlard

Partagez|

Dossier Gittens - Jones [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Dossier Gittens - Jones [Fini] Mar 10 Déc - 11:57

Il arriva au bureau en éternuant, maudit froid, maudit mois de décembre. Richard détestait être malade. Aujourd'hui, il en avait tout les symptômes, il ressentait les frissons familiers provoqués par le froid, la rigidité dans ses muscles, son nez était encombré et il était accompagné, depuis quelques jours, d'une toux discrète qui ne se lassait pas de l'ennuyer. Il était définitivement malade et il détestait ça. Il aurait adoré rester au fond de son lit comme un enfant gâté, emmitouflé dans ses couvertures et dans son pyjama des Tornades, pendant qu'on lui apportait son chocolat chaud. Oui même à trente-trois ans, il arrivait à Richard d'être un grand enfant. Pourtant, aujourd'hui, peu importait à quel point il voulait rester dans son lit, il se devait d'aller au bureau, le travail n'attendait pas. A vrai dire le travail n'attendait jamais ! Il avait plusieurs commissions prévues en début de matinée et il ne pouvait pas refourguer les dossiers à ses collègues sans rien dire. Les commissions de sang étaient une machine bien huilée qui fonctionnait sans jamais s'arrêter pour déterminer le statut de sang de la population Anglaise. Depuis que le système était mis en place, on pouvait dire qu'ils n'avaient pas chômé. Il arriva dans le couloir familier menant à son bureau et salua la secrétaire qui s'occupait de lui et de plusieurs de ses collègues.

"Comment allez-vous monsieur Jones ?"

"Malaadddeee", fut sa seule réponse.

"Je vous apporte un café", demanda-t-elle en souriant.

Il fit un signe de tête affirmatif et pénétra dans son bureau avec un soupir, le feu avait déjà été allumé par des elfes de maison prévoyant et pour la première fois de sa vie, il bénit ses petites créatures si méprisables. Il ôta son manteau et le suspendit puis tisonna le feu avec un plaisir évident, ravit de la douce chaleur qu'il lui procurait. Une fois réchauffé et satisfait, son café sur la table, il s'assit dans son fauteuil et consulta son planning, son premier dossier de la journée était un élève de Poudlard. Encore un, il en avait beaucoup ses derniers temps. Il ouvrit le dossier concerné et l'examina avec attention. Alexander Gittens, un élève de sixième année à Poudlard, à Serdaigle. Il était prétendant au sang pur. Il examina le dossier et vit qu'il avait un frère dont on avait plus entendu parler depuis un moment et dont la commission de sang n'était toujours pas passée. Il fronça les sourcils, et nota une remarque dans le dossier.

Le temps passa et il fut bientôt l'heure de la commission, on lui apporta plusieurs baguette, il les tria et en prit une qu'il posa sur son bureau.  Il ouvrit la porte et regarda autour de lui, il y avait déjà plusieurs personnes assises dans la salle d'attente. Il les regarda sans vraiment les voir et appela le premier nom de la journée.

"Alexander Gittens, fermez la porte en entrant."

Il maudit sa voix enrouée et retourna dans son bureau sans vérifié qu'il était suivit, il savait qu'il l'était, qui manquerait volontairement sa commission de sang après tout. Il se rassit dans sa chaise et attendit que le jeune homme qu'il avait appelé, entre et ferme la porte pour commencer l'entretient. Il désigna la chaise en face de lui et dit : "Je vous en prie, asseyez-vous nous allons commencer.", sa voix était affable comme d'habitude. Il n'était pas dans ses manières d'effrayer les gens de prime abord, c'était quelque chose qui venait seulement si on l'agaçait.

Il ouvrit de nouveau le dossier qu'il avait fermé un moment plus tôt et examina la photo. Il prit une plume qu'il trempa dans l'encre et l'essuya avec lenteur pour être sûre qu'elle ne coulerait pas. Il ouvrit un parchemin et nota le nom de l'interroger ainsi que la date de l'interrogatoire puis commença.

"Vous êtes bien Alexander Gittens fils de Lyna Sorgen et Thomas Gittens, né le premier septembre mille neuf cent quatre vingt neuf à Londres ? Vous êtes scolarisé à l'école de sorcellerie de Poudlard en sixième année dans la maison de Serdaigle ? Corrigé moi si je me trompe et n'hésitez pas à me dire si j'ai oublié quelque chose. Veuillez également m'indiquer votre domicile."

Il prit la baguette posée à côté de lui et la mit en évidence sur son bureau pour que l'adolescent puisse l'examiner.

" Ceci est-il bien votre baguette ? Vingt deux centimètre bois chêne et ventricule de dragon ? "

Sa plume était toujours en suspend, il attendait.


Dernière édition par Richard Jones le Jeu 9 Jan - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/05/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 04/12/2013
Parchemins postés : 42



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Alexander Gittens


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Mar 10 Déc - 18:46

Alexander avait reçu des consignes de son père, ne surtout pas parler de son frère, il observait doucement la salle d'attente et se tournant vers son père, il vit qu'il s'éloignait doucement et sans un mot, il prit place après avoir remis sa baguette à un employé. Il l'observa disparaître, il n'aimait pas l'idée de ne pas avoir sa baguette mais, il devrait faire avec. Il tourna son regard vers les autres personnes présentes, touts n'étaient pas aussi décontracté, il avait remarqué plusieurs cas étrange comme cet homme qui fixait la porte, il semblait ailleurs, en transe totale. Alexander se tourna à sa droite, cette fois rien d’anormal. Il baya légèrement se cachant derrière une de ses mains. Ils avaient fait la route de nuit et il n'avait pas beaucoup dormit. Il retira doucement ses gants et les rangea consciencieusement dans sa poche.

Il prit alors son livre qui traitait de l'histoire de la sorcellerie en Colombie dans une des poches intérieur de sa veste. Il l'ouvrit, tourna doucement les pages pour reprendre son chapitre là où il l'avait laissé. Ce n'est pas que le sujet l'intéressait particulièrement mais, c'est en partant du début qu'on comprenait la situation actuelle, surtout au niveau géopolitique. Il savait que tout les pays du monde ne pensait pas comme le Royaume-Uni. Certains pensaient que nous faisions fausse route, certains pense toujours que nous faisons fausse route mais, qui peut le dire ?La situation pour les vrais sorcier n'est-elle pas mieux maintenant ? Peut-être que certaines mesure étaient trop radicale mais, le bien de la communauté ne prévalait-elle pas sur la mort de quelque individus souvent indésirable dans notre communauté ? Non, ces mesures était inhumaine, il ne fallait pas chercher à les justifier par ceci ou cela ! Mais, personne ne devrait le savoir...

Il continua à tourner les pages jusqu'à ce qu'un homme l'appelle.

"Alexander Gittens, fermez la porte en entrant."

Il se leva doucement referma son livre et le plaçant dans la poche intérieur de son manteau, il se tourna une dernière fois vers la salle d'attente avant d'entrer, il referma doucement la porte et se tint droit comme un I devant le bureau.

"Je vous en prie, asseyez-vous nous allons commencer."

Il prit naturellement place sur la chaise, il n'avait pas prit le temps d'observer le décor ou même l'homme qui lui faisait passer la commission, il se tenait bien assis dans son siège et se concentrait sur le son de la voix de son interlocuteur pour répondre au mieux à ses  questions. Une commission ce n'était pas un jeux. Il devait être sérieux comme d'habitude et dire tout ce que lui avait dit de dire son père.

"Vous êtes bien Alexander Gittens fils de Lyna Sorgen et Thomas Gittens, né le premier septembre mille neuf cent quatre vingt neuf à Londres ? Vous êtes scolarisé à l'école de sorcellerie de Poudlard en sixième année dans la maison de Serdaigle ? Corrigé moi si je me trompe et n'hésitez pas à me dire si j'ai oublié quelque chose. Veuillez également m'indiquer votre domicile."

Il répondit d'une voix calme et sérieuse:

« Oui, c'est bien moi. Je suis Alexander Gittens. Je suis domicilié au 172 Witham Road, Sheffield Angleterre, Royaume-Uni.»

Il ne put s'empêcher d'observer le bureau de l'homme, c'était dans sa nature d'être quelqu'un de curieux, il observait un peu tout s'attardant parfois sur quelque papiers. Il releva doucement la tête frottant doucement ses mains atteinte du froid, pour les réchauffer un peu.


" Ceci est-il bien votre baguette ? Vingt deux centimètre bois chêne et ventricule de dragon ? "

«Oui,  monsieur....C'est bien ma baguette.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Jeu 12 Déc - 10:53

Il y avait quelque chose d'ennuyeux chez les Serdaigles, Richard l'avait toujours pensé. C'était un élève de Gryffondor après tout. Comme tous les anciens de Poudlard, il avait pendant de longues années considéré sa maison comme sa deuxième famille. Il était fier des valeurs qu'elle véhiculait et ce n'était pas parce que le garçon qui s'était enfin fait descendre, en avait fait partie qu'il fallait renier sa maison. A Poudlard la rivalité avait fait rage entre les différentes maisons, à son époque, probablement bien plus que maintenant. Les rivaux directs des Gryffondor restaient les Serpentard sans aucun doute mais les Serdaigles n'avaient pas été en reste. Très bon au Quidditch ils s'étaient souvent disputé la coupe des quatre maisons. Ironiquement, Richard c'était toujours trouvé plus d'affinité avec les Serpentards que les Serdaigles. Il ne croyait pas qu'à Poudlard, une maison soit plus intelligente qu'une autre. Serdaigle rassemblait simplement les gens qui aimaient travailler. Il n'avait rien contre les gens qui aimaient travailler, vraiment rien, mais il les trouvait d'un ennui impressionnant. C'était ainsi qu'il avait toujours vu les Serdaigles et les voyait toujours. Trop travailleur, trop policé, trop sûr de leur intelligence. A trente trois ans, il savait que c'était des préjugés venu d'un autre âge, résultat d'une rivalité exacerbée avec cette maison, pendant son adolescence pourtant ça n'y changeait rien. Le monde est fait de préjugés, de gens qui juge sans regarder plus loin que le bout de leur nez et il l'assumait pleinement. Après tout leur société même n'était-elle pas régie par l'idée que les sangs purs étaient meilleurs que les autres ? Cette idée en soit ne se basait sur aucune base scientifique plausible, néanmoins, ils l'acceptaient tous comme un fait avérer. C'était devenu, depuis l'avènement du Seigneur des Ténèbres, leur credo, la règle qui régissait leur vie. C'était pour ça qu'Alexander Gittens était dans son bureau aujourd'hui, les sangs purs étaient admirés, les sangs mêlés tolérés et les sangs de bourbes, le plus souvent tués. Il était de son devoir de déterminer qui était Alexander, et c'était son statut de sang qui le ferrait. Tant que celui-ci n'était pas déterminé, il n'était rien, simplement un suspect comme les autres aux yeux du régime, après, eh bien après, il pourrait peut-être essayer d'être quelque chose.

Il but une gorgée de café, laissant le liquide brulant réchauffé sa gorge irrité et écoutant sans bronché l'enfant en face de lui. Il n'avait rien contre lui, rien de personnel mais aujourd'hui, il n'avait pas envie d'être ici et il souhaitait que cette commission se termine vite pour enchainer avec une autre le plus vite possible. Il n'avait pas l'adresse du garçon, il posa sa plume sur le parchemin pour noter l'adresse, 172 Witham Road, Sheffield, et pendant un moment, on entendit que le bruit de la plume grattant le parchemin vierge. Il ne notait jamais directement ses observations sur le dossier originel, il préférait d'abord en envoyer une copie à son chef de département et puis le noter au propre, ça évitait les ratures inutiles.

Il examina le dossier une fois de plus songeant à la question qu'il allait pouvoir poser. Il leva un visage amical vers son interlocuteur. Richard était toujours amical, c'était un de ces traits de caractère, il ne pouvait pas s'en empêcher, ca ne faisait pas de lui quelqu'un de plus gentil qu'un autre non, ça le rendait simplement plus facilement abordable et moins effrayant.


"Monsieur Gittens, je vois ici dans le dossier de votre famille que vous avez un frère, celui-ci à reçu plusieurs convocations de la part des commissaires de sang mais ne s'est jamais présenté, pouvez-vous m'en parler ?"

Richard avait une très bonne idée de la raison pour laquelle son département n'avait jamais vu le frère d'Alexander Gittens mais s'était au garçon de l'informer.

"En réalité, faisons plus simple, vous êtes d'après ce que je lis prétendant sang pur, parlez moi donc de votre famille en incluant votre frère, vos parents. Fournissez moi les documents et informations qui vous paraitrons pertinents et utiles et qui selon vous prouve que vous êtes un sang pur. Je vous écoute."

La partie la plus intéressante de l'entretien commençait.


Dernière édition par Richard Jones le Mer 18 Déc - 23:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/05/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 04/12/2013
Parchemins postés : 42



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Alexander Gittens


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Dim 15 Déc - 22:29

Alexander observaient l'homme le détaillant doucement dans son esprit. Probablement comme tout les gens au ministère, des puristes convaincu ou des mangemorts. Il savait ce qu'il lui restait à faire, ne montrer presque aucune émotion à chacune des questions de celui qui lui faisait sa commission. Il s’efforçait donc de garder son calme mais, c'était dure pour essayer de ne pas  craquer, il décida de contorsionner les doigts de sa mains droite devant le bureau ce qui empêchait l'homme de le voir.

Lorsque ce dernier avala une gorgée de café, il se rendit compte que lui aussi il en aurait bien besoin, qui sait peut-être après, il avait quelque pièces dans sa poche. Il faisait froid à cette époque de l'année et le seul remède hormis le café était  un bon feu et on ne peut pas dire que dans le bureau régnait une grande chaleur.

Il ne suivait plus le bruit de la plume qui écrivait dans son dossier se concentrant sur les contorsions de ses doigts. Il releva doucement les yeux vers l'homme lorsque ce dernier lui adressa la parole:

"Monsieur Gittens, je vois ici dans le dossier de votre famille que vous avez un frère, celui-ci à reçu plusieurs convocations de la part des commissaires de sang mais ne s'est jamais présenté, pouvez-vous m'en parler ?"

Il s'attendait à cette question, observant son interlocuteur il s’apprêtait à dire le discours qu'il avait apprit par cœur à la maison. Les détails avaient étè soigneusement préparé par son père. Et puis, cela pouvait aussi aidé son frère, si le ministère le pensait mort, il ne traquerait pas un cadavre après tout. C'était une excellente idée pour tout le monde vu que tout le monde y gagnait.

Il fût coupé dans son élans par son interlocuteur qui, lui posa une nouvelle question:

"En réalité, faisons plus simple, vous êtes d'après ce que je lis prétendant sang pur, parlez moi donc de votre famille en incluant votre frère, vos parents. Fournissez moi les documents et informations qui vous paraitrons pertinents et utiles et qui selon vous prouve que vous êtes un sang pur. Je vous écoute."

Il posa délicatement ses doigts sur ses genoux et observant l'homme il fourra doucement sa main dans sa veste en sortant deux parchemins parfaitement plié, il les déplia et les posa sur le bureau en disant:

«Et bien monsieur, voici les arbres généalogique de ma famille, celui de mon père remonte jusqu'au Haut moyen-âge tandis que celui de ma mère remonte simplement jusqu'à la renaissance, comme vous le savez sûrement le Danemark est un pays où la tradition orale prime à cette époque et donc certains des ancêtres ont été oublié depuis cette époque... Ensuite, monsieur, parlons de ma famille...Et bien mon père, travail actuellement au ministère tandis que ma mère reste à la maison et ne travaille pas, je ne vois rien d'intéressant à vous dire de plus sur eux...Quand à mon frère il est mort il y a quelque temps déjà, un certains Eliott Fergins l'a tué...*prenant une certaine tristesse dans sa voix*C'est actuellement un des criminelles qui s'est joint au bourbistes qui veulent le retour de l'égalité entre tous.»

Il y avait bien les arbres généalogique sur la table, il observait maintenant l'homme qui lui faisait face, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Mer 18 Déc - 23:55

Il ne savait pas qui était la première personne à avoir amené un arbre généalogique à sa commission de sang mais Richard l’aurait volontiers mis en pièce. Depuis l’avènement de Lord Voldemort, il était plus que jamais important de savoir d’où l’on venait, et qui faisait partie ou non, de sa famille. La lignée était devenu quelque chose de capital, on se battait pour la conservée, pour s’assurée qu’elle soit pure. Se marier était devenu une affaire d’état. Les sangs-purs restaient jalousement entre eux, restreignant le cercle de potentiel fiancé et fiancée à des gens triés sur le volet dont on savait la réputation comme le sang irréprochable. La fortune, l’apparence, tout ça était désormais relégué au second plan quand on cherchait une alliance, le sang était venu se mettre au premier plan. Les enfants nés hors mariage étaient donc d’autant plus mal vus, surtout si l’un des parents n’était pas sang-pur. Ceux-ci étaient donc rarement reconnus et plus souvent tué à la naissance pour éviter qu’ils entachent le nom familial. Désormais, les sangs-purs n’étaient donc plus les seuls à faire faire des arbres généalogiques, tout le monde s’y mettait dans l’espoir de facilité sa commission de sang. Ce que la plupart d’entre eux ne saisissaient pas, c’était que les dits arbres n’étaient jamais qu’un support. Aucun d’eux n’était validé par le Ministère de la Magie. Bien qu’ils soient utiles, ils ne fournissaient donc aucune preuve utile quant à la pureté du sang d’un individu.

Il regarda le jeune homme sortir les parchemins de sa poche et les poser sur le bureau. Il les prit d’un geste nonchalant et les examina avec un intérêt mitigé. C’était bien joli tout ça mais ça ne prouvait rien, pas plus que le discours du jeune homme en face de lui. Il soupira, il ne semblait pas avoir compris sa question. Il plia les parchemins et les posa sur son dossier, ça pouvait toujours servir et se cala au fond de la chaise, avalant de nouveau une gorgée de café. Et fixa le jeune homme dans les yeux, il avait toujours l’air amical mais il commençait néanmoins à s'impatienter.

« Monsieur Gittens, je pense que nous nous sommes mal compris, je vais donc reposer ma question. Je vous demande de me prouver que vous êtes un sang-pur. Rien de ce que vous m’avez dis ne le prouve. Les arbres généalogiques, quoiqu’utiles, ne sont pas reconnus par l’Ordre Nouveau ou le Ministère de la magie. Expliquez moi donc ce qui fait de vous un sang-pur. Quand à vos parents, quand je vous demande de me parler d’eux, c’est pour me prouver que non seulement, vous êtes bien leur fils mais qu’ensuite, eux aussi sont des sangs-purs. Je vous laissez donc une seconde chance, après tout, vous n’êtes pas sans savoir que mentir à un commissaire de sang vous voudrait un séjour d’une semaine à Azkaban. »

Il l’avait dit d’un ton badin tout en conservant son sourire avenant. Il laissa le temps au jeune homme de rassembler ses esprits et se leva de sa chaise pour tisonner le feu dans l’âtre. Une fois celui-ci ravivé, il retourna s’assoir et reprit encore une fois le dossier en main. Il n’y voyait aucune mention de la mort de Bryan Gittens. Toujours souriant, il se tourna vers Alexander.


« Vous semblez bien informé sur le nom et les occupations du meurtrier de votre frère. Néanmoins, ici dans votre dossier, nous n’avons aucune information à ce sujet. Pourriez-vous m’en dire plus ? Comment est-il mort exactement ? Je suppose que vous le savez, vu que vous connaissez son meurtrier. Avez-vous fais enregistré son décès ? Dans ce cas, vous devez avoir un certificat j’imagine. »


Il nota le nom du dit meurtrier, Eliott Fergins, le nom ne lui disait rien mais il ne connaissait pas tout, il faudrait qu’il en parle à Witcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 02/05/1995
Âge du joueur : 22
Arrivé sur Poudnoir : 04/12/2013
Parchemins postés : 42



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA2 - Elève Connaisseur
Ma résistance magique est de: 7PV
Alexander Gittens


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Sam 4 Jan - 23:09


Alexander observait le commissaire du sang en face de lui, il semblait avoir percé son secret, le lourd secret des Gittens, un fils paria. Alexander en savait long sur le différent qui opposait son frère Peter à son père. Mais, le secret devait être préserver peu importe les conséquences, il n'avait pas peur de finir à Azkaban. Il aurait pu tout dire au commissaire mais, ca aurait laissé son père dans une délicate situation de menteur, peut-être que le commissaire serait ouvert d'esprit mais, pas sons supérieur. Il baissa doucement le regard, souriant pour ne pas montrer qu'il cachait quelque chose. Il jouait habilement son jeux de menteur, on ne savait pas vraiment à l'instant présent s'il mentait, l'histoire que son père avait été très bien monté, il avait effectivement un certificat de décès. Il avait du payer quelqu'un pour obtenir ce certificat ou faire quelque chose de pas très claire mais, Alexander n'en avait rien à faire et il ne voulait pas s'en mêler.

Il sortit son porte-monnaie et il passa le bras au travers et fouillant un instant dedans, il en sortit un certificat de décès, celui de son frère. Si on l'observait attentivement, il était officiel, tout semblait en règle. Le corps, était enterré dans le caveau familial. Il avait bien été tué par Eliott Fergins. Comment son père avait inventé Fergins ? Eh bien il ne l'avait pas inventé. Fergins était bien un rebelle et un ennemis de l'état, si le commissaire fouillait un peu, il trouverait le dossier d'un sang de bourbe rebelle. Il avait plusieurs meurtre à son actif. Son père n'avait pas tellement tord, son frère était le second des vagabonds de Sherwood et Fergins était leurs chefs, un homme rusée, bon et généreux selon son frère qui ne voulait que le bien du monde magique, l'égalité pour tous. C'est ce qu'il lui avait dit pour le convaincre de le rejoindre dans sa cause. Alexander avait refusé catégoriquement. Comment s'assurer un avenir dans un société ou l'on était ennemis de l'état ?

Alexander parla maintenant pour convaincre son interlocuteur :

Je suis le fils de Thomas Gittens, fils d'Edouard Gittens. Mon père est le dixième Baron de Sheffield. Notre nom moldus est Stanley. Nous avons choisis ce nom pour mieu nous fondre dans la masse des nobles de l'époque et aussi pour éviter que les moldus s'en prenne à notre famille car un de nos ancêtres William Gittens était un célèbre tueur de moldus... Il avait la malheureuse tendance à les écorcher vifs et a les exposer sur les murs de sa maison... Il se livrait aussi à de la magie noire sur eux selon les moldus...

Il se refonça doucement dans son siège observant le commissaire, il essayait de regroupper le plus utile et le plus intéressant. Il ne fallait pas l'ennuyer et continuer de le détourner du vrais problème sa mère. Le statut de sa mère avait été vérifié et il avait été prouvée qu'elle était sang pur mais, la description qu'il pouvait en faire au commissaire était moins longue et complète que celle de son père, un anglais pure souche.

-La devise des barons de Sheffield est « Populus Cum Excelsis Est Imperare Orbi Universo » Il appartient au gens les plus forts de gouverner le monde. Notre demeure se situe non loin de Sheffield, c'est une grande demeure, mon père invite souvent d'autres membres du ministère à prendre le Thé. Il est donc connu ici, si vous poser la question autour de vous je suis sur qu'on se fera un plaisir de vous le confirmer.Mon père travail donc, ici, au ministère. Il travail au ministère de la politique international. Il a aussi prouvée son statut de sang, sang pur.

-Ma mère est aussi une sang pure d'origine Danoise, Elle est née à Holbeak. C'est une ville puriste du Danemark. Si vous avez voyager vous n'avez pu manquer le nombre important de sorcier qui y vivent. Elle est la fille de Alstaff Sorgen un sorcier Danois connu pour ses traité sur les créatures magique du Danemark notamment mais aussi de l'Est, vous trouverez facilement ses écrit en boutique. Je suis bien son fils car nous sommes les seuls à posséder une tache de naissance derrière l'oreille gauche. J'ai aussi un acte de naissance qui le prouve.

Il observa l'homme qui lui faisait face, il ne savait plus quoi lui dire. Qu'est-ce qu'il allait penser des informations qu'il livrait au commissaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
Date de naissance du joueur : 30/08/1989
Âge du joueur : 28
Arrivé sur Poudnoir : 28/11/2013
Parchemins postés : 35



Pensine
Mon casier judiciaire est: vide
Mon niveau magique est: PA3 - Sorcier Adulte
Ma résistance magique est de: 10PV
Richard Jones


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini] Jeu 9 Jan - 17:08

La pièce c’était quelque peu réchauffée leur offrant désormais un confort relatif. Richard en était heureux, il détestait avoir froid tout comme il détestait être malade. Voir la chaleur revenir dans la pièce lui rendit sa bonne humeur. Ce n’était pas quelqu’un de compliqué, il aimait son boulot, il trouvait son supérieur sympathique et ses collègues, pour la plupart, étaient agréables, que demandez de plus ? Peu de gens pouvaient prétendre aimer leur travail, c’était pour le cas de Jones, c’était un homme malléable et adaptable, il était heureux dans toute situation et voyait en général le positif, c’était probablement sa plus grande qualité.

L’entretien quant à lui touchait à sa fin, au grand bonheur de Jones qui voyait un boulot de plus clôturer dans sa journée et probablement au grand bonheur d’Alexander Gittens aussi. Il n’avait jamais vu personne ressortir heureux d’une commission de sang. Pas même ceux qui obtenait le Sang-Pur. Pour la plupart des gens, c’était de la paperasse administrative ennuyeuse ou un entretient stressant mais le résultat était le même, ils étaient tous heureux de sortir de son bureau, qu’ils soient satisfait ou non du verdict qu’il rendait. Il avait souvent des plaintes, beaucoup de gens désiraient le Sang-Pur, c’était logique. Etre Sang-Pur, même d’une famille sans grande importance, accordait déjà un statut et des facilités que n’avaient pas un Sang-mêlé. Pourtant peu de personne l’obtenait, et là aussi, c’était logique. La vraie pureté du Sang était quelque chose de dur à prouver sans compter que ce n’était pas seulement ce que l’on était, c’était aussi ce qu’on allait devenir.

Garder la sorcellerie pure, telle était la mission du gouvernement et d’une certaine façon, telle était la mission des commissaires de sang. C’était un travail fastidieux, pas toujours passionnant mais néanmoins indispensable. La pureté de sang était désormais la base de leur société, on ne pouvait pas laisser n’importe qui se réclamer Sang-Pur pour déshonorer son propre sang par la suite. C’était des gens comme Weasley ou encore Jugson qui mettait la sorcellerie en péril. Il n’y avait, dans le fond, rien de pire qu’un traître à son sang. Non content de ruiner l’effort de leur ancêtre pour garder leur lignée pure, ils s’associaient avec les sangs de bourbe et autres personnes de la pire espèce. Ils étaient une honte pour le monde sorcier et il fallait les éradiquer.

Du reste qu’en était-il d’Alexander Gittens, entrait-il dans cette catégorie ? C’était une question difficile, la décision que prendrait Richard aurait une incidence sur la vie du jeune homme et ce n’était pas un choix qu’il pouvait faire avec légèreté. Il fallait qu’il soit attentif et examine les preuves qu’il avait sous les yeux. Lorsque le jeune homme lui fournit le certificat de décès de son frère, Dick lui adressa un sourire encourageant et jeta un rapide coup d’œil à celui-ci avant de le ranger dans le dossier avec les autres papiers qu’il avait reçu.

« Merci jeune homme, ceci complètera le dossier de votre frère. »

Il n’ajouta rien de plus, le certificat serrait, bien entendu, envoyé aux autorités compétentes et examiner pour voir si celui-ci était authentique, si il l’était, il serrait rangé dans le dossier et l’affaire serrait classer. Après tout, un bon Hors la loi est un Hors la loi mort, si celui-ci l’était réellement, il n’y avait plus de raison de s’en inquiéter. Une fois le document donné, le jeune Serdaigle se mit à répondre à la question que le commissaire de sang avait posée précédemment. Richard nota consciencieusement les réponses, conscient qu’on pouvait toujours demandé à voir le dossier et l’entretient pour s’assurer du bon déroulement de celui-ci. Jones était quelqu’un de droit et juste, contrairement à certains commissaires, il ne rendait pas ses verdicts en fonction de ses affinités avec la personne en face de lui mais bien en fonction des faits. Et ici, tout semblait clair.

« Monsieur Gittens, vos parents sont Sorciers, de cela nous sommes en effet certains, néanmoins pour le reste, ce n’est pas convainquant. Votre père est un baron, c’est très bien pour lui mais ça ne prouve rien. Vous venez d’une famille ancienne et probablement respectable mais ça ne veut pas dire qu’un de vos membres, n’a pas, un jour déchus votre sang. »


Il montra du doigt les actes de naissance que le jeune homme lui avait donnée.

« Ces documents nous prouvent en effet que vous êtes le fils d’Edouard Gittens et de sa femme. Rien de plus, il ne nous indique en rien que ceux-ci sont des Sangs-Purs. Sans compter que votre mère est Danoise, le Danemark n’est pas un pays sous le contrôle de l’Intendance, c’est un pays non pas Puriste mais à tendance Puriste. Tout document provenant d’eux sont donc irrecevable. Du reste monsieur Gittens, n’importe quel sorcier peut pratiquer la magie noire, même un sang de bourbe. Et pour ce qui est de prendre le thé, monsieur Witcher m’offre le café à chaque fois que je vais dans son bureau, ça ne fait hélas pas de moi un Sang-pur pour autant. »


Il ne releva pas le fait qu’il avait mieux à faire que de vérifier si celui-ci était également bien connu ou si les livres de Sorgen étaient trouvables en magasin, ça n’avait dans le fond aucun intérêt pas plus que la tâche de naissance derrière l’oreille du jeune homme. Sans compter que le frère du garçon était un hors la loi, il y avait donc un traite à son sang dans sa famille, c’était dommage pour lui, parce que même si celui-ci avait pu prouver qu’il était sang-pur, ça lui enlevait presque toute chance de l’obtenir. Un traite à son sang dans une famille peut toujours en cacher un autre mais ici, ce n’était pas pour ça qu’il lui refusait le statut.

« Monsieur Gittens, vous êtes déclarer Sang-mêlé par manque de preuve concluante pour le Sang-Pur, ce serra tout. »

L’entretient était terminé, il n’y avait rien d’autre à ajouté, Richard fit sortir le jeune homme et retourna s’assoir à son bureau. Il rangea les documents, envoya l’acte de décès au département concerner et se prépara pour sa prochaine commission.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dossier Gittens - Jones [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Dossier Gittens - Jones [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUDNOIR :: 

Détente

 :: Archives :: PN origins :: Monde adulte
-